Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 5 Fév - 14:07

Le_g. a écrit:
Absorbé par son observation, et bon, vu que c'est la trêve, il se rassure un peu, et contemple l'édifice, observe les gens présents, découvrant une facette qu'il ne connaissait pas vraiment, ou du moins, dont il n'avait jamais entendu parler. Il reste un peu songeur.

Son regard va de l'un à l'autre des invités, assez surpris, mais il écoute, essayant d'en apprendre un peu plus, sur cette religion.

Les mains sur ses épaules manquent de le faire sursauter de peu. Il se retient, mais tourne la tête vivement, et regarde la femme qu'il a rencontré un peu plus tôt en taverne. Seul signe visible qu'il est un peu tendu, ce sera sa pomme d'adam allant de bas en haut puis de haut en bas, lorsqu'il avale sa salive. L'échange de mots sera un murmure bref :


Puis-je rester ?


Il pose ses mains lentement sur le banc devant lui, regardant vers cette scène incroyable d'un mariage réformé, une grande première pour lui, avant que ses yeux ne se reposent sur Lea. Plus qu'à attendre la décision. Il a pas l'intention de créer de problème, mais ça, elle peut pas le deviner sans doute, et il n'oublie pas que les lorrains ont viré Zarathoustra d'une église... il risque la même sanction.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Mariage de Cameliane et Maethor - 28 Janvier 1462   Mer 5 Fév - 14:08

Zarathoustra a écrit:
La bénédiction du Lecteur, pour discrète qu'elle fut, n'en avait pas moins d'efficace. Zarathoustra, qui officiait en tant qu'avoyer, se demandait s'il n'allait pas en remettre un couche au nom du Très Haut. Puis il eut une pensée pour Amsterdam -la gonzesse, pas la ville-, on ne se refait pas. Il était aussi question de se mettre réciproquement des titres de propriété symboliques sur leurs appareils génitaux respectifs. Zarathoustra pensait qu'il allait pouvoir s'esbigner pour se souler comme il est de coutume dans ce genre de cérémonies. La mariée lui fit comprendre qu'il y avait encore des trucs.

Par les prophètes, il va falloir revoir le montant de mes émoluments...

Pendant ce temps l'affluence affluait. Certains avaient même commencé la noce. Le témoin s'approchait, et Zarathoustra l'invita à remettre les anneaux aux mariés.

Par les super pouvoirs qui me sont conférés par la République de Genève, en ce vingt huitième de ce mois de janvier de l'an de renouveau, de grâce et de salvation de la réformation de la très juste et très sainte foi aristotélicienne quatorze cent soixante et deuxième, je vous déclare, Caméliane et Maethor, mari et femme.

Du coin d'un oeil amusé, Zarathoustra vit le Capitaine qui s'était glissé dans la foule, et qui semblait un brin tendu et un chouilla perplexe. Il se demandait ce que Léamance, non loin derrière lui, pouvait bien lui raconter.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Mariage de Cameliane et Maethor - 28 Janvier 1462   Mer 5 Fév - 14:10

L’homme ne tressaille pas, signe d’un très grand sang-froid. L’homme se retourne, et pose son regard dans le sien. L’homme a sa pomme d’Adam qui trahit sa crainte, de façon subtile. L’homme est à la hauteur de sa réputation de guerrier, meneur de troupe. L’homme a les épaules solides. L’homme a de l’humilité dans les quelques mots qu’il prononce à voix basse. L’homme a le dos qui se cambre sous ses yeux, en posant ses mains sur le banc devant lui. L’homme lui en rappelle un autre…que la guerrière a croisé dans sa jeunesse. Mercenaire lui aussi, Eikorc avait envouté Léa, le temps d’une nuit.

Puis-je rester ?

La Réformée laisse ses mains sur le corps de l’homme, accentuant délicatement la pression, oubliant quelques secondes, ou quelques minutes – le temps suspend son vol- que l’homme est le Capitaine de l'escorte Impériale.

L’homme a détourné le regard, se concentrant sur le déroulement de la cérémonie. Le regard troublé de Léa lui échappe donc. Le silence perdure. Puis elle se reprend, du mieux qu’elle peut, et lui murmure à l’oreille.


Tout dépend, Capitaine. Tu sais te servir de tes doigts ?

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Mariage de Cameliane et Maethor - 28 Janvier 1462   Mer 5 Fév - 14:11

Le_g. a écrit:
Intrigué, il écoute Zarathoustra "bénir" les mariés... Ouaip, le sien... ou plutôt les siens de mariages, avaient été à peu près aussi... animés que celui-ci. Au dernier, il était arrivé après avoir rendu ses tripes et boyaux dans chaque buisson entre la roulotte et l'église... Picoler à s'en rendre malade la veille de son mariage ? Fait, et franchement, aurait pu mieux faire. Ils avaient eu l'air malin devant le curé, son parrain en l’occurrence. Il s'en souvient aussi, de la visite il sait plus trop où, d'une église où il avait voulu foutre le feu après avoir piqué les sous du tronc, et où une genevoise l'en avait empêché. Sérieux, il arrive plus à les comprendre, du tout, rien, nada.

La pression des mains de LA réformée dont le nom est très -voire trop souvent nommée d'après certains - sur ses épaules ne lui échappe pas. L'interprêtation par contre laisse sans doute à désirer. Il est très très loin d'imaginer autre chose qu'une pression du genre : "tu bouges, t'es mort". Alors, il ne bouge plus un muscle, mais du coup, le reste de la cérémonie risque de lui échapper un peu, vu que son attention est portée sur elle.

Lorsqu'elle se penche, il imagine déjà la dague sur sa carotide. C'est pourtant tout autre chose qu'elle lui murmure, et il en reste baba... sans le rhum... ou alors c'est qu'il en a déjà trop bu, beaucoup trop, et que tout ça, il le rêve...


Tout dépend, Capitaine. Tu sais te servir de tes doigts ?

Alors là, il a le souffle un léger chouilla coupé, même s'il se reprend, et lui murmure de même, sa joue frôlant celle de cette femme... Bah oui, il a quand même repéré ses courbes, faudrait pas croire, mais il garde ses mains bien en vue, pas envie de la tenter de le faire disparaitre. C'est THE question qui tue... Quadruple tranchant au moins ! le premier, homme-femme, devinez la suite, le deuxième, mercenaire-doigts-mains, utilité bien connue, troisième, femme-église-musique, oui, il a bien entendu, et hum, il a été troubadour, quatrième, doigts-mains-impérial-réformée, les lui couper et/ou le faire disparaitre... Une homme une femme, trois mille possibilités, et une question anodine qui en fait est loin d'en être une. Ca gamberge dans sa tête, et les mains sont peut-être douces, mais la pression est ferme sur ses épaules. Déduction faite que là, il est à Genève, carrément dans l'antre des réformés, et que si elle avait voulu le tuer, ça serait déjà fait, qu'il est à Genève, oui oui, mais en période de trêve, il opte pour un ton qui se veut léger, se permettant même d'esquisser un sourire, heu, léger le sourire, à peine décelable, 'fin, sauf que leurs joues sont presque l'une contre l'autre.

Tout dépend de ce que vous leur demandez. Ils peuvent caresser... un flutiau par exemple, comme tenir une épée ou une arbalète.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Mariage de Cameliane et Maethor - 28 Janvier 1462   Mer 5 Fév - 14:12


Joue contre joue.
Son souffle la caresse.

Mariée à Esclandres, Léa lui a offert son cœur et son âme, devant le Très Haut. Et on ne mégote pas avec les vœux devant le Très Haut, particulièrement pour les Sicaires, bras armés de la Réforme. Même si l’ex Prima ne met plus un peton dans la forêt du Lion de Juda.

Joue contre joue.
Son souffle la caresse.

Joue contre joue.
Son souffle la caresse.

Joue contre joue.
Son souffle la caresse.

L’homme est là, à sa merci.
L’homme sourit, de façon presque impercetible.


Tout dépend de ce que vous leur demandez. Elles peuvent caresser... un flutiau par exemple, comme tenir une épée ou une arbalète

L’homme la vouvoie.

Joue contre joue.
Son souffle la caresse
.

Suis-moi, sans faire de bruit.

Joue contre joue.
Léa le caresse de ses paroles.

La sulfureuse Réformée se lève, et se dirige fébrilement vers l'orgue. C'est pas tout, mais elle a du boulot.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 5 Fév - 14:12

Le_g. a écrit:
Suis-moi, sans faire de bruit.

Bah tiens ! Ca tombait mal, il avait envie de faire le mariole... hum, ouaip, pas tant en fait. Bon... elle se lève... y'a plus qu'à ? Il observe le lieu. On est dans une église quand même hein. C'est déjà ça.

Sauf que... c'est pas vers la sortie qu'elle va. Il respire un peu mieux, avant de réaliser que c'est pire en fait. Lui qui avait tenté de se la jouer discret en restant au fond de l'église, près de la porte... et en même temps, vu ceux qui sont là, il sait qu'il a pas vraiment le choix, un mot et il serait immobilisé avant d'avoir pu faire un geste. Ne jamais se fier à l'état d'ébriété ! Lui, il a bien foncé dans des flammes et s'est fait cramé la moitié du visage. Heureusement il en garde pas trop de séquelles, sa joue s'est plutôt bien remise, mais il la reluque, sans vraiment s'en apercevoir, avant de remonter son regard vers plus décent, lorsqu'il s'en rend compte.

Devant ? Non mais elle est folle ? Pas à dire, si c'est un traquenard, bah, bravo, bien joué, il est légèrement coincé... mais bon, on pourrait peut-être envisager une autre solution nan ? Tu veux combien pour me laisser la vie ? Il se lève et de nouveau, déglutit. Y'a plus qu'à... Il inspire légèrement, et la suit. Mouais, y'avait plus discret qu'un uniforme pour venir à Genève, mais bon hein... pas de sa faute s'il a pas fait gaffe en partant, et décidé de voyager léger.

C'est donc aussi discrètement que possible quand on fait 6 pieds de haut et 170 livres, qu'on porte un uniforme impérial dans une église réformée visiblement, qu'il la suit. Autant dire que là, l'idée même de faire le mariole ne lui traverse pas du tout, mais alors pas du tout la tête. Envolée loin même. Inutile de faire genre : je cherche un trou de souris pour me planquer malgré tout. Il la suit donc, priant intérieurement pour que la cérémonie ne s’interrompt pas, ce serait mauvais signe pour lui.

Un peu tendu tout de même, il s'arrête près d'elle, dans son sillage. L'image peut paraître amusante, il pourrait sembler qu'il l'escorte, sauf que là, il a un peu de mal à se sentir à sa place.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 5 Fév - 14:13

Flash-back un an en arrière, ou pas loin.
En ces temps-là, Izaac se faisait prendre l’Avoyerie par Esclandres, avec l’aide de Raoullegralbre
En ces temps-là, Maethor était en Provence, Caméliane à la pension des Mimosas.
En ces temps-là,  L’Eveque Honorine détenait les clés de la Cathédrale Saint Pierrot.
En ces temps-là, Léa passait son temps en la fôret du Lion de Juda, se préparant à devenir Capitaine Confédérale, pour avoir la main sur les agréments..
En ces temps-là  les Ecorcheurs venaient de piller une ville Lorraine (ou dans le coin…enfin en terre barbare)
En ces temps-là Margab n’était connu dans les alpages que pour son pillage de Chambery.
En ces temps-là, la lie des Royaumes convergeait vers Genève, pour remplir les armées Fatum, et de l'Eldorado.
En ces temps-là, Ludwig, qui n’était pas encore Empereur, ne se doutait pas de sa destinée, ni de l’impact de son règne.
En ces temps-là, Eusaias, Roi de France, aidé de Sancte, avait instauré l’Eglise de France, provoquant l’ire de Rome.

En ce jour, celui-là, Louis Trak De Lioncourt, Capitaine de l’Escorte Impériale, semble escorter Leamance, Réformée détonateur de guerres en tout genre, dans la Cathédrale de Genève, tandis que Zarathoustra, Avoyer du Phare, célèbre le mariage du Lieutenant Général de la République Maethor, et de sa tendre Capitaine de la Sécurité Genevoise, Caméliane.

Et entre les deux, il s’est passé quoi ? Des batailles, des mariages, des ripailles, des voyages...des œufs de caille et des carnages (c’est juste pour la rime, Mea Culpa)

Léa s’arrête devant un placard, situé non loin de l’orgue, sur le côté et l’ouvre - Là, oui, là, juste à droite, bien caché derrière le gros pilier -  Louis, s’arrête près d’elle, dans son sillage. D’une main elle extrait un flutiau, qu’elle tend, la main tremblotante, au Capitaine. Elle se décale ensuite d’un pas discret, et de ses  yeux pétillants, regarde Elhann qui tend les anneaux aux mariés, puis à nouveau Louis, puis le flutiau. Un sourire se dessine entre ses joues rosies.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 5 Fév - 20:50

Le_g. a écrit:
un réformé,
deux réformés,
trois réformés,
quatre réformés,
et caetera, et caetera...

et un impérial.

Ouaip, alors là, forcément, vu qu'ils sont carrément devant, pour la discrétion, faudra repasser. Il observe, pas vraiment nerveux, mais attentif, c'est plus ainsi qu'il se sent.

D'un geste presque machinal, il prend ce qu'on lui donne, avant d'esquisser un sourire. Pas le moment de se choper un fou rire non plus, mais il s'attendait à tout sauf à ça. Un regard sur le flutiau, il allait se tourner pour souffler un peu dedans histoire de voir un coup léger, mais reste "à l'endroit"... Tourner le dos à une telle assemblée, c'était pas une bonne idée.

♫♫♪♪♫♫♫

Et bah, il regarde Leamance, les yeux dans les yeux. Elle est plutôt jolie, avec ses joues roses. Il lui fait un clin d'oeil, taquin et joueur.


A vos ordres, la belle.


Amusé par la situation finalement, il se détend. Elle veut voir s'il sait faire quelques notes ? il va lui prouver que oui.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 5 Fév - 20:50

Faire jouer du Flutiau au Capitaine de la Garde Impériale, lors d’un mariage Réformé Genevois, c’est pas Hip ça ? L’Empereur Ludwig se retournerait dans sa tombe, si son âme n’errait pas dans les montagnes lunaires des Désolations.

L’Homme est sûr de lui, l’homme assume, l’homme prend le flutiau en main, et en joue.


A vos ordres, la belle.

Murmure t ’il, en plongeant son regard dans le sien.

Le truc à la mort moi le pape, c’est que Léa n’a pas goûté aux plaisirs charnels depuis des lunes. Durant leur mariage devant le Très Haut, Esclandres et Léa ont fait vœux de chasteté. Ils s’en mordent les doigts, bien sûr, mais un serment à Déos est un serment à Déos.

Au-delà des sentiments, tout un chacun a des pulsions, pulsions qui parfois, prennent le dessus.


En plein mariage, face à la foule, Léa tente de sauver les meubles, et s’installe à l’orgue. Déjà que c’était pas terrible avant…je vous laisse imaginer ce que ses doigts peu agiles vont pouvoir accomplir sur les touches de l’orgue.

Emoustillée, timide, timorée, mais provocatrice dans le tremblement de ses lèvres, elle répond à l’Impérial.


Ta partition sera la mienne.

Faudrait éradiquer les hormones, une bonne fois pour toutes.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 6 Fév - 7:04

Le_g. a écrit:
Le pioooout qui sort du flutiau est vite arrêté, et il brunit un peu.

Désolé... C'était une belle fausse note comme rarement il en fait, signe qu'il est pas vraiment à l'aise, ou qu'il a un truc sur la conscience, voire pire qu'il est troublé.

Alors là, on la lui copiera... faudra même le copyrighter !

Sérieusement ? Sa partition sera celle de LA réformée que lorsqu'il dira l'avoir vue, on va lui demander s'il ramène sa tête sur une pique ou dans un panier ? Heu, on lui aurait dit ça, il aurait bien rigolé, et il aurait dit à la personne de lui refiler un peu de ce qu'elle avait du fumer, parce que c'était impensable, inimaginable, et tout bonnement impossible.

Genève l'Eternelle lui fait une surprise de taille, et là, il manque d'exploser de rire, mais le garde pour lui. Masquant son trouble par un regard qui se fait rieur, pas moqueur, simplement rieur d'amusement du comique de la situation. Comme quoi hein, les trêves, ça mène à tout et n'importe quoi et comme quoi, le tournoi, c'est vraiment un truc à part.

Il remarque le léger tremblement des lèvres, et il se trouve loin mais alors très loin du castel impérial tout d'un coup. Il la détaille, en tout honneur hein, il reluque pas trop la croupe lorsqu'elle s'assoit devant l'orgue, même si ses yeux forcément s'y arrête un quart de millième de seconde, le temps de voir une taille fine, et un dos qui n'a rien à envier au côté face. Oui oui, il a même remarqué les formes, et la poitrine ferme, pas forcément opulente, mais juste ce qu'il faut où il faut.

Il lui esquisse un sourire et se penche vers elle, frôlant ses doigts pour les lui poser sur les touches.


On va éviter le requiem, si vous voulez bien... Il y a une chanson que je chantais en longueur de journée, il y a quelques années... permettez ?

Et il poursuit en lui chantonnant dans le creux de l'oreille quelques mots...

Ça ira mon amour
On oubliera les tambours
Allons amants déclamer nos serments
Interdits
Cette peur qui me déshabille
Pour avoir osé ton nom sur ma peau
Et ces pleurs qui te démaquillent
Viennent emporter ma raison sous les flots


Et il attend le verdict, après avoir posé le flutiau sur le côé, il commence à jouer un petit air, s'asseyant près d'elle. Quelques années passées dans sa tendre enfance à subir le fouet pour satisfaire le moindre désir de celui qui l'avait acheté ont fait qu'il a appris des petites choses, dont le clavecin pour distraire les dames. Même si c'est très loin, et que ça lui plait pas vraiment de jouer de cet instrument... ses doigts frôlent ceux de la belle Léa, et il la regarde de temps à autre, l'invitant à ce qu'ils jouent à quatre mains. Après tout hein ! Quelques grognements lorsqu'il loupe une note ou autre, et à un mouvement d'épaule, comme s'il sentait de nouveau le fouet entailler les chairs de son dos, une multitude de souvenirs lui reviennent en mémoire. Pourtant, il tente de faire que l'ensemble reste acceptable, ce qui entre doués de l'orgue, donne un truc assez indéfinissable.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 6 Fév - 15:07

Y’a personne dans la salle pour réagir, et venir briser le charme, mettre les pieds dans le plat, jeter un seau d’eau glacé, n’importe quoi…mais sauver les deux guerriers, avant qu’ils ne se retrouvent face à de sérieux problèmes. Parce que la trève, ça ne durera pas comme les impôts en Lorraine.

Le chant dans le creux de l’oreille provoque…ce qu’il doit provoquer. A savoir, dans le désordre, c’est le moins qu’on puisse dire : jambes flageolantes, bouffées de chaleur, peau qui se tend, poils qui se hérissent, et tétons qui se dressent. Oui je sais.. .vous l’attendiez tous le coup des tétons, bandes de voyeurs.

Léa ne peut plus articuler un mot, il a réussi à lui faire fermer sa *****. Beaucoup en ont rêvé, Louis l’a fait.

Elle se laisse glisser dans le pourpoint émotionnel cotonneux, détaillant le visage du Capitaine Impérial, en souriant alors qu’il caresse tantôt les touches, tantôt ses mains, dans une onctueuse alchimie. Toutes ses petites cicatrices dégagent une animale virilité. A ce moment là, elle a envie de tout savoir de lui.

La voix de vibrante et émue de Caméliane prononçant ses vœux la rappelle cependant à ce pour quoi elle est là.

Tout d’abord, sécuriser la mariage – ça s’est fait, elle tient le vilain ennemi presque entre ses mains. Et Julia est dans la cathédrale, à veiller aussi. Le second, jouer de l’orgue, et un morceau en particulier, sur demande de la mariée.

Elle se lève alors, pour attraper la partition, en frôlant avec insistance le corps Impérial, puis lui murmure en se rasseyant, tout en frôlant …bis répétita


- c'est cette position …[court silence] ...non, partition, partition, c’est ça le bon mot. lui glisse t'elle dans l'oreille.

Tais toi Léa, et enchaine.. Par contre, la musique, c'était pas maintenant normalement, mais après les voeux de Maethor...

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 6 Fév - 22:03

Le_g. a écrit:
Interdit ! Nein ! Demi-tour droite ! En avant marche ! ouaip, ça, c'est ce que sa tête lui hurle, mais fort heureusement, ça ne s'entend pas, et franchement, ça ne se voit pas. De toutes façons, il a jamais été bon soldat, alors les ordres hein ? Dans l'fion la balayette Général Dugenou !

Le regard de Louis s'enflamme à regarder les prunelles de Leamance. Là, il faudrait un truc, un miracle, ouaip, c'est ça, que l'église prenne feu té ! Ouais ! Au moins, tout le monde dehors au pas de course, ça pourrait être marrant, et surtout, ça le tirerait du guêpier où il se sent sombrer.

Faut dire qu'il lutte pas vraiment. Il la trouve belle ouaip, et alors !? Sont pas dans l'même camps il parait... grumph, bah... ça pourrait ajouter un peu de piment, non ?

En attendant, il a un peu oublié le reste des vilains méchants pas beaux réformés qui sont là hein... Il en voit plus qu'une en fait.

C'est la voix de Zarathoustra qui le sortira des limbes affreuses affreuses où il se voyait déjà : une fourrure d'ours au sol, dans une cabane de bois, un feu de cheminée, une bonne bouteille de vin et des timbales d'étain... et deux corps enlacés, ses mains qui... hey ! Vous fouttez quoi là dans ses pensées vous ! Dehors ! Nan mais ho !

Caméliane ! Ouaip, hop, il la regarde. Ils sont au mariage de Caméliane... non mais sérieux quoi, il est au mariage d'une réformée... et ses doigts s'entrelacent tous seuls avec ceux de sa comparse de musique, avant qu'il réalise et les retire d'un geste vif... P'tain nan mais nan quoi.

Elle se lève ? OUF ! Oui mais non... les effluves de son parfum, sentir les frôlements, c'était pas dans son idée du programme du jour ! et elle se rassoit en le soumettant à la torture... Ah ouais ? Tu veux jouer ? Bah jouons !

Il esquisse un sourire en l'écoutant, et passe un bras autour de la taille fine.


Position vous disiez ? La partition que vous entamez semble prometteuse. L'air vaudra-t-il les soins apportés à la composition ?

Relativement autoritaire, bien que sur ses gardes parce que d'un mot d'elle, sa peau ne vaudrait plus grand chose, jouant avec le feu, il effleure le cou de Leamance de ses lèvres, et se redresse un peu, laissant une main se balader sur le dos de La Réformée, alors qu'il attrape le flutiau de l'autre, essayant de faire mine qu'il s'est rien passé.

L'image improbable... et pourtant, faut croire qu'il aime le feu, le Gaucher, alors qu'il récupère sa main baladeuse pour se lever et jouer la partition demander, sa position penché un instant vers l'avant lui permet en tournant la tête d'effleurer les lèvres de la jeune femme. Provocateur ? C'est elle qui le cherche, bon, il n'est pas en reste. Vont-ils se bruler les ailes ? Il sourit en se redressant, parce que là vraiment, il aurait l'air malin si elle poursuivait le jeu, et n'y mettais pas un terme. Le drap de l'uniforme est trop fin pour réussir à cacher longtemps la chaleur qui monte en lui.

Histoire de se donner contenance, il joue le morceau pendant l'échange des alliances, finalement, ça ressemble beaucoup à un mariage de l'église romaine. Un peu surprenant.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Ven 7 Fév - 13:40

Maethor a écrit:
Un mariage genevois ne pouvait couler comme un long fleuve tranquille. Les invités arrivaient, d'autres étaient dissipés, tandis que certains écoutaient paisiblement. De la vie, du remue ménage à l'image de la réalité, ce qui les attendait dans cette vie à deux, à plusieurs ne serait pas de tout repos mais ensembles, ils avanceraient tentant d'éviter les embûches.

Petite boîte dans la main et anneau autour du doigt, il dévorait Caméliane du regard. Le monde aurait pu s'écrouler qu'il continuerait l'avancement de la cérémonie comme si de rien n'était. Concentré, obnubilé, envoûté, ensorcelé, captivé, il savourait chaque instant qui marquerait leur union pour l'éternité.

Avec délicatesse et habilité, il glissa l'anneau au doigt de son Amour.


Caméliane, une vieille légende égyptienne veut que "la veine de l'amour" passe dans ce doigt de la main et le relie au cœur. Que cet anneau te rappelle à chaque instant, qu'un cœur bat à l'unisson. Je t'aime !

Liés symboliquement devant tous, témoins d'un jour bénit, il souriait radieux. Il se rapprocha encore jusqu'à se pencher pour venir cueillir d'un baiser langoureux celle qui avait su insuffler à son âme le désir ardent...impétueux... furieux de se marier. Elle était sa femme, il était son époux. Une seconde et le temps s'arrêta, une seconde et le monde se résumait qu'à ces deux êtres entourés de ces âmes joyeuses que la vie avait parfois opposé.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Ven 7 Fév - 13:41

Selon Izaac, je cite « Léamance a toujours aimé les fessées. Elle les cherche ostensiblement en tendant le croupion comme un évêque maitre de choral avant le Te Deum. » Si vous aussi vous relisez la phrase trois fois avant de la comprendre, welcome au club. Grosso modo, il dit que la brune, dès qu’il y’a un interdit, il faut qu’elle y fonce tête baissée. Et il n’a pas tort, le vieux raseur à moustache.

Indécente déliquescence des sens.
Ses lèvres qui la frôlent.
Charnelle quintessence.

Cet interdit-là, elle s’apprête à le lever, dans une pulsion de désir. D’un bond elle se lève puis se saisit de la main de Louis, plante ses pupilles brillantes dans les siennes,  et lui fait un signe de tête qui selon elle, est sans ambiguité. ‘Suis-moi dans le fond de la Cathédrale’.


Ouep, y’a des bureaux dans la Cathédrale, ceux du conseil Diocésain.

Puis le Très Haut s’en mêle, sans doute, je ne vois pas d’autres explications : elle lâche rapidement la main, son regard s’embrumant d’une grande tristesse. Son menton s’abaisse, tel le rideau sur un spectacle à peine débuté.

Elle se retourne face aux mariés et à l'assistance, et prononce à voix haute, juste après les voeux de Maethor.



- Que Déos Bénisse cette union.

Citation :
Marié(e) à Maethor depuis le 28/01/1462
Marié(e) à Cameliane depuis le 28/01/1462.
Mariage célébré par le curé Leamance.

Léa pense qu'elle va pouvoir faire avec, comme si rien ne s'était passé. Je la connais, c'est bien son genre.

Ô Louis, si tu savais..

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Mariage Camy et Maethor   Dim 9 Fév - 11:53

Cameliane a écrit:
Alors qu'il glissait l'anneau d'or portant le nom de Maethor à son doigt, elle le regardait toujours, inondée de bonheur, de bé-atitioude...

Ô joie de sentir ses lèvres contre les siennes, sa chaleur, son humidité qui... ahem elle s'égarait... baiser auquel elle répondit avec une ferveur formidable de fougue et de timidité, oubliant le reste du monde.


- Oui pour la vie mon chéri, et pour tout ce que nous aurons à vivre...

Puis Léa lança un merveilleux souhait... Adonc elle prit la main de Maethor puis se tourna vers son amie...

- Merci Léa ! Merci aussi à vous Louis, à tous deux pour ces partitions à quatre mains qui ont éblouis cet instant magique !

Demi-quart de tour vers Zara, lui prit les mains pour les serrer...

- Merci Zarathoustra, ô notre avoyer qui a si bien parlé ! Un don à l'avoyerie te sera versé dès que possible.

Demi-tour vers les invités, des amis ou de simples connaissances qui les avaient honorer de leur présence...


- Merci à vous tous d'être venus ! Et maintenant... Ripailles !


Entrainant Maethor à sa suite, après encore un baiser fou, elle courut en levant ses jupes jusqu'à la porte de la sacristie, l'ouvrit tout grand...


- Un festin vous attend ! Le vin coulera à flot ! Cracheurs de feu, troubadours, jongleur et la fameuse Marie-Thérèse Porchet (*) et son humour divaguant !

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Mariage Camy et Maethor   Dim 9 Fév - 11:53

Esclandres a écrit:
Au loin... Dans une cabane, un peu en amont de Genève? Esclandres était assis sur son canapé rustique, courrier à la main

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 15:45

Quand les Genevois sont en temps de relative paix, que font-ils ? ils se tapent dessus entre eux. Au sens propre, en organisant des joutes gymnopédiques, où certain sont laissés pour mort, ou au sens figuré, en s’accrochant verbalement au sein du Consistoire. Comme tous les conseils de comtés et duché me direz-vous. Et vous aurez raison.

Certes, mais cela n’explique pas ce que fait Léa seule sur les chemins de Franche Comté. Nan elle va pas brigander, mauvaises langues. C’est bien le seul endroit où elle ne le fera pas d’ailleurs – du moins tant que l’équilibre politique actuel Franche Comté – Genève- Savoie sera maintenu. Le but étant, bien entendu, d’entretenir les vieilles rancunes entre les deux duchés Impériaux, pour éviter d’avoir deux voisins soudés militairement. Du B A BA stratégique, selon Léa.

Puis elle s’est lié d’amitié avec certains San Claudien Réformés, Maryah et Dolgar, et non Réformés, Starkel. Puis ce bon vieux Imla, mais ça, c’est classé secret défense comme info. Elle avait fait connaissance avec beaucoup d’entre eux un beau matin, en se pointant à la tête de l’ Armée du Lion de Juda sous les remparts de Saint Claude, pour apporter du poisson, et remporter du bois. Et bien franchement, il vaut mieux utiliser des charrettes, c’est plus adapté – l’Armée du Lion de Juda ayant failli rester immobilisée par une surcharge de bois.

Mais revenons à nos moutons – que fait la Sicaire en Franche Comté ?

Sur un coup de tête, après avoir claqué la porte de l’Avoyerie, suite à un énième cours de morale en règle lancé par Zarathoustra, elle est partie rejoindre celui qui a déchainé une tempête en elle. Il lui a brièvement griffonné un plan pour le lieu de rencontre, mais visiblement, Léa s’est planté de route.

L’émotion, sans doute.


Citation :
Bonsoir la belle,
Je suis à Poligny pour le moment. Votre missive... ta missive, belle Léa, me fait tout oublier, ces bêtises de royaume et le reste.
Je te donne l'adresse d'une petite auberge, le patron est discret : « Auberge du Dahut – col de la Cancoillote. »
Si vous avez mieux, je suis preneur.
Louis.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 15:46

Le_g. a écrit:
Délaissant quelques instants ses affaires, son boulot et le reste, Le Gaucher avait entretenu une correspondance des plus étranges. Un coup à se faire couper la tête peut-être, mais il n'en avait cure. Lorsqu'ils étaient allés à Genève, il l'avait rencontrée, et il y avait eu comme des éclairs, de la tension dans l'air, dans cette cathédrale où il l'avait vue.

Depuis, elle était dans ses pensées. Qui donc ? Bah ni plus ni moins que LA réformée dont il obtiendrait aisément récompense s'il ramenait sa tête sur une pique... sauf que c'était pas sa tête qu'il visait. Il avait envie d'elle. C'était clair, limpide. Des sentiments ? fallait pas trop en attendre, disons un respect mutuel sans doute, et cette attirance... ce désir qui noue les tripes à l'évocation de son nom lorsque son image envahi l'espace.

Et en parlant d'espace, celui entre Poligny et Saint-Claude était empli d'elle, de son parfum, et le Capitaine de l'Escorte Impériale avait suivi son instinct. Primitif sans doute, mais il voulait la voir, autant qu'elle voulait le voir apparemment.


Citation :
Louis,

où êtes vous? je pars ce soir vous rejoindre pour une nuit.

Le Très Haut me perd...

Léa

Sa missive était brève, la réponse qu'il lui avait faite l'était tout autant. C'est donc après une chevauchée dont il avait à peine eu conscience qu'il arrive dans cette auberge indiquée.

Un impérial et une réformée... Cela pouvait surprendre, choquer, et la bourse qu'il lança à l'aubergiste était assez lourde pour acheter le silence de tous ceux présents. Il s'approche d'elle, l'observe, lui sourit, et lui prend la main pour y déposer un baiser.


Bonsoir à vous, belle dame. Ravi de vous revoir.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 15:47


Ah ben ça, ça change comme paroles sortant de la bouche d’un Impérial, ou même d’un Royal d’ailleurs. Un matin deux pigeons étaient arrivées successivement sur son épaule, en lui piquant la tête de leurs becs, les sales bêtes. Le premier était d’Eusaias, lui disant qu’il finissait sa guerre dans le Sud, et qu’il remontait direct après s’occuper de son cas. Il était mal viré le Roy ce jour là, Fatum venait de faire tomber le Château Bourguignon. Le second était de Ludwig, lançant le dernier ultimatum, pour la forme. Ses armées étaient déjà prêtes, stationnant à Annecy.

Pourtant, Léa n’a rien contre les Impériaux, les Royaux, et tout ce qui est forme de Noblesse. Son ennemi à elle, c’est l’Eglise Romaine. D’ailleurs, elle aurait été ravie que Genève reste dans le giron Impérial, via la Savoie. En moins d’un an les Genevois auraient pris le contrôle politique et religieux de la Savoie agrandissant ainsi la zone d’influence Réformée. On ne réécrit pas l’Histoire, malheureusement.


Bonsoir à vous, belle dame. Ravi de vous revoir.

Sa voix qui s’immisce dans ses tuyaux auditifs, pour aller prestement cliquer sur le neurone ‘Désir’. Clic voilà, c’est envoyé. La confirmation de lecture ne se fait pas attendre, la peau de Léa a reçu un message, et exécute l’ordre : frisson.

Ses lèvres qui en rajoutent, en cliquant à leur tour. La chair de Léa voit aussi le petit pop up « Vous avez un message », et réagit à l’inverse : chaleur.

Ce qui en résulte, ce n’est pas un BUG…un peu de poésie, les geeks derrière votre écran. Ce qui en résulte donc, c’est un phénomène de sublimation, ce passage de l’état de glace à vapeur, sous l’effet du chaleur intense, telle une coulée de lave sur un lac glacé.

Ne traduisez pas Lorrain qui se répand sur le Léman…par Déos.

Les mêmes éclairs qu’il lui a vu aux yeux dans la Cathédrale, elle s’approche outrageusement de lui, se met sur la pointe de pied (elle est pas très haute la Léa) et lui murmure, ainsi tendue.


- Ravie aussi Louis . Vous avez prévu un orgue isolé, pour la suite de notre partition ?

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 19:21

Le_g. a écrit:
Trêve ? Rêve ? Un peu des deux. Dans cette auberge, perdue dans la campagne de Franche Comté, deux personnes que tout séparent se retrouvent ensemble, dans un même lieu, et les épées restent rangées. Il esquisse un sourire, au murmure de la belle Léa. Dans ses veines, le lorrain a de la lave, c'est connu, il a un tempérament de feu, et la jeune femme qui est là est plutôt du genre glace, ou du moins est supposée l'être, mais il peut constater qu'elle a le sang chaud qui la brûle également, c'est du moins sa certitude, au Gaucher, en regardant les yeux de la réformée.

Lorsqu'elle s'approche, il se penche, et ses mains enlacent la taille fine, alors qu'il respire le parfum de cette beauté interdite. Ses sens sont en éveil : méfiance, elle pourrait vouloir le poignarder dans le dos, mais en même temps, il a plutôt une impression de chaleur qui les consume.

Elle est ravie ? Il l'est aussi. Cette femme est tout ce qu'il n'a pas le droit de toucher, et pourtant, il la serre contre lui, et son émoi passe à la verticale rien qu'à ce léger contact.


Je n'ai rien prévu, ni orgue isolé, ni chapelle pour vos pêchés, petite diablesse, je n'ai prévu que ma lance pour vos entrailles.

Clair, net, précis. Pour le romantisme en dentelle, faudra repasser, il est plus homme de combats, et celui qu'il se propose de mener contre elle sera plutôt brûlant comme la braise qui enflamme ses prunelles, alors qu'il se penche sur elle, s'apprêtant à prendre sa bouche pour un baiser dévorant.

L'enfer nous attend certainement, belle Léa, mais cette nuit, oublions tout, oublions votre uniforme et le mien, oublions ce qui nous sépare. J'ai faim de vous, et je vous jouerai une musique qui j'ose l'espérer, vous enchantera.

Il se redresse, et commande un repas pour deux, qu'il prendront dans la chambre. Gardant un bras autour des hanches de cette Diane Chasseresse, il la regarde, sourire aux lèvres. Plus rien ne compte, ils sont homme et femme sous les cieux, s'apprêtant à commettre un acte charnel qu'ils désirent tous deux.

Le Gaucher l'observe de nouveau, cette tentation, cette femme qui lui est interdite, et lui caresse la joue tendrement, dessinant le contour de ses lèvres de son pouce, la dévorant du regard. Elle le met dans tous ses états...

Tentation, Appréhension, Danger, Rivalité, Désir, Plaisir, Interdit, Appétit, Défendu, Prohibé... Tour à tour, il ressent diverses sensations qui le troublent. Pourtant, cela ne l'arrête pas, il la veut, là, maintenant, entièrement. Lentement, il l'attire contre lui, la soulevant presque de terre en l'enlaçant, reculant vers le mur, avant de tourner pour l'y plaquer, avide de plus.


Il est temps de dire non, belle Léa, vous m'affamez, m'assoiffez... Je veux boire à votre source.

Sans ambiguité, il glisse une main contre la cuisse de la belle. Elle est lionne, il est loup... Le laissera-t-elle la conquérir ?

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 20:20



Lea is so excited, she just can't hide it
She’s about to lose control and I think she likes it
Lea is so excited and she just can't hide it
She knows, She knows, She knows, She knows, She knows she wants Louis, She wants Louis


Mode assaut brutal, le Capitaine de l’Escorte Impérial. Il prévoit même de la pitance, dans le cas d’un besoin de recharge énergétique durant la nuit. Le supplément romantique n’est pas sur la carte. Tant mieux, l’ex Prima du Lion de Juda n’est pas là pour conter fleurette. D’ailleurs, les fleurs, c’est la spécialité de son ‘Pou, comme elle l’appelle tendrement, son Esclandres, son âme sœur.

Après avoir passé une grande partie de sa vie dans le campement du Lion de Juda, entre Cromwell, allias Sanctus, et Meliandulys, le sulfureux pirate – entre autres – dire que les minauderies courtoises lui sont inconnues serait un euphémisme. Et je fais l’impasse sur le cousin Cendres, qui ferait débander Izaac s’apprêtant à honorer sa mule Ingeburge.  D’ailleurs, c’est vêtu de ses braies et chemises noires, qu’elle s’est enfuie de Genève, pour retrouver l’homme qui retourne ses sens. La dernière fois qu’elle a vêtu une houppelande, c’était à Montpellier, pour faire bonne figure devant la Comtesse Meval, et elle en  avait perdu son bouclier. Oui, celle qui manipule Léa est un boulet du clic, elle a jeté le bouclier dans l’habillage/ déshabillage.

Il se saisit d’elle, l’emportant dans ses mains viriles jusque dans une chambre de l’auberge, ou il la plaque au mur. Sans aucune défense, elle ne répond que par des regards et des caresses sur ses reins, pour l’encourager, se laissant manipuler telle une poupée. Particulièrement quand il la qualifie de pêcheresse. En temps normal, elle lui aurait rétorqué qu’Averroes, le troisième prophète, encourageait toutes les formes de plaisir, ainsi que la Boulasse. On n’est pas Réformée pour se faire vicier l’esprit par des jugements Romains.


Il est temps de dire non, belle Léa, vous m'affamez, m'assoiffez... Je veux boire à votre source.

La main Impériale s’approche de l’antre genevois.

Juste avant l’assaut des quatre armées sur le Phare, Léa avait préconisé de ne pas défendre, pour mieux affamer l’ennemi par la suite, par manque d’approvisionnement, tandis que Genève garderait ses forces vives. Inconsciemment, elle adopte la même stratégie.

Le repoussant en lui mettant la main au paquet – excusez ma vulgarité – elle se dénude, et se colle au mur, lui présentant sa croupe, marquée par quelques traces de brûlures. Souvenir charnel d’un bucher, après qu’elle se soit emparée du bureau du Juge du Bourbonnais Auvergne, quelques années auparavant.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 21:03

Le_g. a écrit:
Affamé, il la regarde, s'écarte lorsqu'elle le pousse, et admire le tableau.

Un léger grognement lorsque la main honnie vient se poser sur son service trois pièces. Il esquisse un sourire en coin, et lui murmure :


Ce matériel est à vous pour la nuit, la belle.

Vrai quoi, elle veut tester la marchandise, elle va en avoir l'occasion.

Il la veut, et pour les préliminaires, il faut croire qu'elle s'en passera autant que lui. Les gestes pourtant de la femme ne sont pas dénués de charmes, alors qu'elle se dévêt. Il déglutit, et va fermer la porte à double tour, pas envie d'être dérangé. Son regard dans celui de la lionne, il retire son ceinturon et l'envoie valser près du lit. Il marque son territoire, en récupérant les vêtements de la belle en cours d'effeuillage pour les mettre de son côté à elle.

Rapidement, il se retrouve aussi vêtu que lors du tournoi, à savoir rien sur lui. Aucune arme, aucun uniforme pour entraver leur pulsion. Quand elle s'offre à lui, contre le mur, il s'approche derrière elle et lui mordille le cou. Elle a choisi l'heure, il a choisi le lieu, et dans un instant, il la fera sienne, du moins pour une nuit. Ses mains passent sur la peau de velours, parcours les formes, les monts, les vallées, viennent caresser cette croupe qu'elle lui offre. Les marques ne le repoussent pas, au contraire, lui donnent encore plus faim. C'est avide qu'il se présente de nouveau, posant ses mains sur les siennes, entrelaçant ses doigts, la tenant contre le mur. Son bassin contre les hanches de la brune, lui mordant l'épaule doucement, lui léchant la peau, alors qu'il glisse une jambe entre celles de la lionne. Relâchant une main, il vient explorer de ses doigts la croupe et l'intimité réformée, alors que sa lance impériale tendue se frotte contre la cuisse genevoise. Que le Très-Haut le préserve, il est coupable d'avance.  

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 21:44

*censuré*

Oui !





















































Ca, c’est le blanc qui traduit les minutes blanches, de silence. Ces minutes incandescentes, que Léa n’a connu qu’une seule fois.


Etourdie, la Sicaire s’abandonne dans les bras de son amant . A sa merci.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 9 Fév - 21:53

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 10 Fév - 11:30

Le_g. a écrit:
Attisé par le cri qu'elle ne retient pas, il se fait autoritaire, conquérant, il la prend, sans vraiment la ménager, ses crocs parcourt de temps à autre la peau, l'épaule, ou le cou de cette femme.

Il n'a pas le droit...

Il ne faut pas...

C'est mal...

Mais sa tête n'a plus les commandes. Seul son instinct parle et s'exprime de façon peu aristotélicienne romaine... Il savoure l'idée d'insérer sa lance dans cette croupe qu'il tient fermement de ses mains. Lui prenant les cheveux d'une main, il la fait se pencher, il la veut à genoux, et c'est ainsi qu'il la prépare un minimum à le recevoir. Son doigté est habile, allant et venant sur une humidité qui est offerte, avant que leurs corps ne fassent plus qu'un.

Il émet un râle, leurs corps sont fébriles, la chaleur intense de cet échange bestial fait coller leurs peaux l'une à l'autre. Il n'y a pas de mots à échanger, il n'y a plus que cette danse effrénée.

Se retirant, il l'attrape par les épaules, pour la faire se lever et se tourner vers lui, l'attirant contre lui, pour un baiser enflammé, il veut plus.

Ses yeux fauves se posent sur les prunelles de la lionne, alors qu'il s'installe sur la couche, la faisant venir sur lui, un sourire gourmand sur les lèvres.


Viens. Chevauche pour moi, Léa.

Et de nouveau, ses mains explorent son corps, il ne laisse aucun endroit sans que la paume de sa main ou le bout de ses doigts n'effleurent ou pressent.

Oublié le vouvoiement qu'elle lui reprochait quelques jours plus tôt. Ils ne sont plus que des êtres vivants, leurs uniformes, fonctions ou autres devoirs sont envolés et bien loin d'eux en cette nuit, en cet instant.  

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ceux qui se marient auront des tribulations dans leur chair
» portraits de nos dirigeants( force-Hyères)
» Les tribulations des treize parlementaires et fondateurs de l'udps au Zaire de Mobutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: