Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Bicoque Soufflevent - mars 1462.   Mer 19 Mar - 20:46

Medecin, pas Médecin, la Sicaire ne se rend comptre de rien, et fini par se réveiller et reprendre ses esprits.


Son entrevue avec le Très Haut la perturbe, mais elle a bien compris le message: le Verbe, le Verbe et le Verbe. Très Haut, t'es quand même super exigeant envers ceux qui combattent pour toi.

Il va falloir vivre sans Meliandulys. Clairement, cela va aider pour le combat par le Verbe. Plus de Frère prêt à aller annexer Annecy, plus de Frère prêt à aller pendre le Pape à Mende, plus de Frère prêt à tout couler sur le Léman, ou en Méditérannée.

Assise dans le lit douillet que Maryah lui a confectionné, elle se remet à l'ouvrage.


- Maryah, j'ai besoin d'une pigeonnier bien rempli, 'il te plaît. Un pour aller en Catalogne, un pour aller en Artois, un pour aller en Lorraine, un pour aller en Savoie, un pour aller en Provence, un pour aller à Toulouse, un pour aller à Montauban, un pour aller en Bourgogne. Et un couple pour aller à Fribourg.


Réflexion intense.


Et de l'encre, aussi.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: La Taverne Réformée   Jeu 20 Mar - 14:54



Georges_orwell a écrit:
Rien de plus simple , quand tu ne sais pas où aller pousse la porte et sers-toi à boire.

Salvé la compagnie! Ne bougez  pas d'un poil de menton de trois lunes, je ne fais que me servir.

Un blond Catalan c'est fort et peu probable, du coup  le bras en équerre, Georges avale ce qu'il s'est servi, puis  fait une pose tout en tendant une missive.

Voilà, je suis à la recherche de celle qui m'a envoyé ce biplume, j'ai juste deux  indices,  elle porte une cape et m'attend sur le perron.

Le blond aux yeux pacifiques se laisse alors aller sur un tabouret solitaire, sans se soucier  de savoir s'il était attendu ou pas.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: La Taverne   Jeu 20 Mar - 14:56

Cape noire -  offerte après un chantage du Sans Nom par le Vieux Con de Cendres - sur les épaules, la Sicaire entend résonner l'accent Catalan dans la taverne ornée de petits Icthus. Elle se pointe derrière le comptoir, le laissant se servir. Faut pas contrarier ceux qui veulent bosser.

Salvé Frère ! tu dois être celui qui a tissé ce magnifique ouvrage que tous les Genevois m'envient.  Tu dois être celui dont Bigmamma m'a loué les mérites.  Bienvenue ici pour le Synode Internationale.

Léa en mode 'j'accueille avec savoir vivre tout ceux qui sentent le poisson, mais pas le bulot'.

Alors comme ça tu as vendu au rabais tes articles de haute couture à un roublard?

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 20 Mar - 14:58

Georges_orwell a écrit:
Sursaut exagéré, Georges se soulève au salvé Helvète d'une brune dont la cape ne laissait aucun doute.

Salvé ma soeur, Léa n'est-ce pas?

Sourcilleux, puis se taisant, les yeux du blond inspectèrent tout d'abord les bords de la cape et renchérit sur la deuxième affirmative.

Vous êtes presque bien informée, je suis celui dont Beyla M de son vrai nom , notre petite BM, M comme mondiale coupée sport et Bigmamma, c'est, enfin bref, pas vraiment la même vraie personne, donc oui, je suis là pour le Synode International.

Insistant du regard sur le pourtour de la cape, Georges ne put retenir une réflexion d'extrême importance, toujours gobelet en main, tandis que l'autre palpait la laine.

Ma chère, je suis vraiment confus, j'avais bien tissé une cape verte à sa demande pour l'ambulateur de Cendres, d'où son prix attractif car même un montreur d'ours ne porte pas de vert, alors dites-moi par quel charbon est-elle devenue noire?

Sourire Catalan oblige quand on l'a appris, Georges se fit plus sérieux en regardant une mouche se noyer dans son breuvage.

Olé! Elle ne dansera plus celle-là!

Alors dites-moi, il y a une arène spéciale ici pour se soulager avant que toutes les mouches tombent?

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 20 Mar - 17:38

Sourcil droit qui se lève quand Léa comprend que le cousin a encore magouillé sur son dos - cet homme-là ne respecte rien, pense t’elle.

Oui je suis Léa, la bienvenue au Synode. C’est par , lui indique t’elle de l’index tendu. On vous a installé un bureau tout en bois. Au prix de la stère, n’allez pas y danser le flamenco dessus.

Grand moment de solitude quand le Catalan s’informe que l’arène pour se soulager.

- J’ai pas vu de latrines encore dans le coin…

Grand moment de réflexion.

- Urinez donc derrière le plan derrière le plan., Sanctus est occupé, il ne verra rien.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 20 Mar - 21:09

[Saint Claude - là où il n'y a pas de poisson sur le marché]

In the burning heart.

Un Genevois sans guerre est un Genevois qui dépéri.
Il y'a les militaires, qui frétillent et sortent de retraite à la moindre idée de combat. Des geeks du www.monarmee.ch.
Il y'a les financiers, qui sortent les bouliers, et entassent les dévises: ecus, thalers, qu'importe la monnaie, ils ont un réseau d'échange monétaire international.
Il y'a les croyants Réformés, qui bavent à chaque fois qu'un Papiste traine ses poulaines dans les ruelles du Phare.
Il y'a les paysans, artisans, érudits, qui voient là une occasion d'animer leur calme quotidien.


Et puis il y'a ceux qui sont loin, qui ne demandent qu'à soutenir l'effort de guerre, à la hauteur de leur moyen.

Depuis sa paillasse, allitée à Saint Claude, Léa balance des pigeons à tout va.

It's a battle of wills
In the heat of attack
It's the passion that kills
The victory is your's alone

In the burning heart just about to burst
There's a quest for answers an unquenchable thirst
In the darkest night rising like a spire
In the burning heart the unmistakable fire

Ca va saigner.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Nyon, le 23 Mars 1462   Dim 23 Mar - 22:10

De retour en Confédération helvétique, la Sicaire se fait discrète. Une fois n'est pas coutume.


Ce qui lui permet d'assister à une attaque de Savoyard, contre des Savoyards. L'accent des protagonistes est sans équivoque, alors qu'elle assiste à une rixe.


Citation :
Aujourd'hui, vous avez été témoin du combat entre un groupe composé de Beewolf et de Leo_dys et un groupe composé de Zapatta et de Gabriella. De toute évidence, la première personne tentait de racketter la seconde

Que dire...certainement pas que les brigands sont Genevois, par nature.

Mais que fait le Roy de Lotharingie?

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 26 Mar - 19:09

[Pontarlier, petite Bourgade entre Dôle et Fribourg]


Citation :
25/03/1462 10:02 : Vous offrez à Esclandres un kilo de minerai de fer en vertu du contrat de mariage qui vous lie


"Esclandres: "Bonjour mon amour tiens je t'offre un ragondin chassé dans l'Empire"
Léa: "Merci mon poupinou, moi je t'offre du fer pour une arme qui découpera nos ennemis"
Esclandres: "Oh chouette ! Regarde j'ai trouvé des fleurs empoisonnées ! Tu les veux ? Tu pourras les mettre dans la bière de ton cousin !"

Ca c'est le dialogue que le Vieux Cendres a imaginé quand il a appris sur le Pont de la Caraque l'arrivée de Léa auprès de son époux, domicilié depuis quelques lunes à Pontarlier.

Il n'en fut point ainsi.

En fait, Esclandres faisait une concurrence ardue à Volkmar, le Frère Réformé Toulousain, dans l'art de la flemme intensive. Il roupillait sur sa natte en paille garnie de foin, laissant par moment s'échapper un ronflement ou un filet de bave.

La Genevoise, était entrée sur la pointe des pieds, discrètement, voire même furtivement, pour être plus précise. Avec la fermeture des frontières Comtoises, même si elle était chez elle, mariée à un Comtois, la Sicaire risquait de se retrouver aux fers. Non pas que ça l'ennui dans le fond, mais sur la forme, elle préférait rester auprès de son Tendre.

Pour tuer le temps, elle prit la plume, et fit son quota d'envoi de parchemin, comme ses autres Soeurs et Frères de la Diaspora Artistotélicienne Réformée, en prévision du prochain synode.


Citation :
A tous les réformés du monde connu,

Notre communauté qui s'étend de jour en jour est confrontée à des combats de plus en plus grands et vise une universalité totale de sa diffusion. Nous sommes certes divisés géographiquement mais unis sous le regard bienveillant du Très Haut. Aussi, des discussions se tiennent actuellement à la diaspora réformée quant à l'organisation d'un Premier Synode International de la Confession Réformée afin de transformer notre éparpillement en une union ponctuelle et charitable. Le but de ce synode serait de regrouper tous les réformés de bonne volonté autour de la table afin de débattre sur des sujets théologiques, politiques puis à l'issue de ces discussions, dégager un résumé global sur ce qui a été dit, décidé et étayé.

Ce synode ponctuel se répéterait dans le temps à raison d'une manifestation extraordinaire tous les 3 mois afin de pérenniser la stabilité et la cohésion de notre communauté cosmopolite. Par cette missive nous vous demandons soit de vous joindre à nous à la Diaspora afin d'en discuter ou alors de nous témoigner votre ressenti concernant ce dessein en répondant à ce courrier. Il n'y a pas de mauvaises opinions, pas de futiles péroraisons mais nous nécessitons votre participation afin de savoir quoi faire en définitive.

Que Déos veille sur vous à jamais

Les Communautés Réformées Unies

http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=8780

Le texte était un peu austère à son goût. Mais elle se plia à l'exercice de bonne foi, of course.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 27 Mar - 23:59

Pontarlier, on s ennuie, en attendant l'assaut. La Sicaire prend le temps de régler quelques problèmes temporels.


Citation :
Salvé Sanctus !

je t'écris ces quelques lignes, depuis Pontarlier, où j'ai rejoins Esclandres, qui roupille. Pontarlier, tu sais, c'est la bourgade entre Dôle et Fribourg, où le Lion avait instauré la République Léonine, en 1456, je crois. Je n'en étais pas, trop jeune à l'époque, mais cette légende a bercé mes premiers jours.

Les rumeurs de Provence ne cessent d'affluer. Je prie pour vous Sœurs et Frères, martyrisés dans cette contrée sous le joug de Rome.

Ici on se prépare à la riposte, au rythme des vaches mauches paissant dans les alpages. La Franche Comté et la Savoie ont déjà fermé leurs frontières, j'attends impatiemment celle de la Lorraine. Quoi que j'ai un doute, il est possible que la Lorraine ne les ai jamais réouvertes.

Sinon, je t'écris surtout pour te signifier le prochain Synode International Réformée. Peut être pourrions nous le tenir en Arles...qu'en penses tu?

Le Très Haut te garde le goût de la Pipe

Ta Vieille Léa


Citation :
Ma lea. Toujours un plaisir de te lire et d'apprendre que tu es encore en train de semer la pagaille en terre papiste. Je sais que tu prends un malin plaisir à tout ça et que tu es bien secondée à Genève. J'attends toujours ton retour en notre forêt et tu en connais les conditions décidées par les frères et soeurs sicaires.
Et l'idée d'organiser le premier synode réformé en Arles est excellente. Les Bretons qui nous assiègent en ce moment ne resteront plus longtemps car ils s'ennuient ferme et ils ont rempli leur contrat avec la Provence, espérant avoir en échange leurs futures caraques de guerre.
Que Deos te garde vive et alerte.

Je te bise

Sanctus
Citation :

Salvé Sanctus

J'espère au moins que tu portes la rose que je t'ai faite livrer, vu le temps que j'ai passé sur le marché à la choisir, ce serait un minimum.

Par Déos, je ne met pas la pagaille. Je soutiens juste ceux qui ont le potentiel de le faire. Il faut laisser la place aux jeunes, et assurer la relève.

Pour mon retour dans la forêt, non je ne connais pas les conditions décidées par les Soeurs et Frères Sicaires. Je suis revenue par deux fois au Gué, et je n'ai pas reçu de "liste des choses à ne plus faire" pour retrouver ma tente. Je t'accorde que je n'entends que ce que je veux bien entendre en général, mais là non, je ne vois pas. Si la condition est de m'excuser auprès de Luc, et de promettre de ne plus faire de vagues, c'est non. Je ne sers que Déos, en aucun cas les égo d'abrutis notoires. Mon bras et mon verbe sont au Service de la Réforme, et cela se fera avec ou sans le soutien de la forêt. Il n'en reste pas moins que je serai toujours aux côtés de ce que j'estime digne de porter la Sica.

Je travaille à ce jour à l'unification des communautés Réformés dans les Royaumes. C'est moins excitant que le prélèvement de l'impôt Léonin, mais ainsi en a voulu l'Unique, que j'ai rencontré alors que j'agonisais à Saint Claude. Frère Dolgar m'avait envoyé un carreau d'arbalète par erreur.

Comment va Platon? J'espère qu'il est mort...dis moi.

Le très Haut te garde tout pareil

Ta Léa de toujours qui t'aime très fort.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Sam 29 Mar - 0:33

Une journée de plus. C'est long.

Quand il n'y a pas d'action, les humains se crêpent le chignon. Une preuve de plus.


Citation :
Ma Léa,
nous avons mis une seule condition à ton retour : que tu passes d'abord par le camp des taliban pendant quelques temps, histoire d'observer ton comportement parmi nous et de voir si ta foi est intacte, ce dont je ne doute pas pour ma part.
Il y a bien longtemps que je suis sans nouvelle de Luc. Et il n'était pas question que tu t'excuses auprès de lui.
Tout en t'écrivant, je m'aperçois que l'équinoxe de printemps est passé, et nous avons tous oublié quelque chose, si tu vois ce que je veux dire.

Je te bisouille

Sanctus

Citation :
Mon Sanctussounet,

Oui, tu as bien lu, je t'écris des mots doux, pour mieux temporiser ma colère.

Revenir au campement des taliban? Mais bien sûr, j'y ai donné la tétée spirituelle à bon nombre de Sicaires, avant de les marquer au fer rouge. Je m'y sens comme un Ichtus dans le Léman. Ce n'est pas une condition ni une épreuve pour moi.

Par contre, lire de ta plume, Ô Primus passé de date, que des Soeurs et Frères Sicaires aient pu avoir un doute sur ma foi...ça, ça me met de très mauvais poil.

Ils auraient pu me reprocher tant de choses. Pour la liste exhaustive, je conseille à tous de la demander à Zarathoustra, qui tient sans doute un registre précis et détaillé. A la volée, je dirais deux ou trois guerres, du Bearn à l'Empire, la destruction de l'Al Saif Al Assad, mes accès de tyrannie en virant des Sicaires de la fôret, ou même les Condotta Fatum.  Ah j'oublie le pillage des caisses de Genève. Ainsi que les tentatives échouées d'assassinat sur Platon. Là, ça aurait eu de l'intêret et de la profondeur. Mais douter de ma foi...Non, je ne peux l'accepter.

Parce que je ne peux croire à une telle infamie, je ne vais pas mettre à exécution ce qui me vient à l'idée actuellement. A savoir mettre le feu et détruire la fôret. Tous les livres sacrés ont été archivés à la Compagnie du Léman, je n'aurais aucun remord à le faire, si la position des Soeurs et Frères s'avairait exacte et avérée. Et Mon Sanctus, tu sais très bien que je connais chaque recoin et parcelle de la fôret...l'anéantir serait pour moi un jeu d'enfant.

A ce jour, je considère ton dernier parchemin comme un délire à la suite de consommation de champignons hallucinogènes.

je t'embrasse, en louant tes mérites à l'Unique.

Léa,
Sicaire du Lion de Juda,
Bras Armé de la Réforme

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Sam 29 Mar - 23:00

Pendant que les Etat-Majors Lotharingiens recoupent les désastreuses informations qui leur sont parvenues, une autre bataille est gagnée, au pays des Cigales.

Réforme 1 / Bretagne 0.


Citation :


Nous, Patate 1er, Grand Duc de Bretagne,

Au peuple de Provence,

Au nom du peuple de Bretagne, je réaffirme aujourd'hui notre amitié. Ce n'est pas une amitié de dirigeant à dirigeant, c'est bien plus que cela. Ce sont des années de liens, de commerces, d'aides militaires, de partages de valeurs et de combats communs qui nous unissent et j'espère continueront à nous unir.

La Bretagne a répondu à l'appel de la Provence pour l'unique raison de cette amitié.

La politique interne de votre Comté ne nous regarde pas. Qu'importe vos choix futurs, la Bretagne les respectera.

M'étant penché sur la question provençale depuis quelques semaines, je suis aujourd'hui persuadé que notre venue n'était pas la réponse adéquate pour lutter contre la colonisation réformée. Les réponses doivent être politiques. Des armées ne peuvent se battre contre des gens qui restent dans des maisons.

Et je dirais même plus. Nos troupes militaires ne peuvent fournir réponses adéquates aux interrogations provençales, elles sont même nuisibles. Je comprends cette incompréhension de certains provençaux et ne permettrai pas qu'elles restent, elles pourraient à l'avenir nuire à la continuité de notre amitié.

Aussi.

J'annonce le retrait progressif de nos armées. Le chemin à parcourir pour venir à vous a été particulièrement difficile pour notre diplomatie. Je ne lui imposerai pas de refaire chemin inverse. Nos hommes rentreront pour la plupart à pied, nos drapeaux rentreront par voie de mer.



Connaissant nous-mêmes en Bretagne les querelles politiques, je ne puis vous conseiller que l'ouverture à l'autre, de ne jamais franchir la ligne rouge du sang, et de nuancer les personnes. Chaque individu a ses valeurs et ses pensées propres, qu'un membre d'un parti politique parle avec un réformé ne signifie pas qu'il soit lui-même réformé et encore moins que tous ses amis le soient. Les choses ne sont jamais aussi simples.

Sans ces efforts, vous courrez à la catastrophe. Nous avons nous-même connu une guerre civile. Elles signifient toujours devoir se méfier de son prochain, de cloisonner le pouvoir de manière anti-démocratique, de devoir poutrer son voisin, ou de protéger sa mairie de ses propres habitants. Une telle guerre des nerfs ne se termine que par l'exil d'une partie de la population, de vos compatriotes voire de vos amis mis arbitrairement dans un même sac et moralement minés.

Les poutrages et les coups d'états ne règleront rien, ils ne feront qu'empirer les choses et créer des martyrs.

Pour écarter des habitants des pouvoirs d'un Comté, la solution sera la pression mentale jusqu'à l'abdication d'un des camps.

Chose que je ne souhaite même pas à mon pire ennemi.



D'ar Yaou 27 a viz Meurzh 1462.

Il va sans dire que la Bretagne n'a pas perdu son Honneur. Son Gouvernement ne manque point de fine analyse politique. En mois d'une Lune, ils ont pris la mesure de l'ampleur de la situation. Et Bonus, ils repartent avec des caraques de Guerre.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 30 Mar - 21:38

Quand je t´aime
J´ai des fleurs au bout des doigts
Et le ciel que je te dois
Est un ciel sans étoiles
Quand je t´aime
J´ai la fièvre dans le sang
Et ce plaisir innocent
Me fait peur, me fait mal;

Ces deux là, ils en avaient vécu. Certains les nommaient 'Léamandres',  tant leur complicité était forte, suite à leur union devant le Très Haut.

La Sicaire s'était laissée aller aux plaisirs, selon Averroes, en toute fidélité, avec le Capitaine de l'Escorte Impériale. Cela n'avait pas longtemps brouillé leur mariage. Même si, objectivement, rien n'était très clair entre Louis Track de Lioncourt, et la Genevoise.

Son époux, 'Poupinou pour les intimes, se réveille d'un long sommeil, en ce beau Dimanche de Mars 1462. What Else?


Sortant avec paresse de la charrette conjugale, emplie de paille, Léa prend lecture des nombreux parchemins déposés ci et là.

Ô mais en voilà un aux insignes de Fatum. Secret, Bourgogne, bla bla bla.

Réponse faite en moins de deux. Emballé c'est pesé.


Citation :
Salvé Tonic,

Tu peux dormir sur tes deux oreilles.

A bientôt.

Le Très Haut te garde,

Léa

Juste dessous, les armoiries Genevoises. Le Lieutenant Général Maethor tient la brune au courant des derniers rebondissements.


Citation :
De nous Maethor De Furia, lieutenant général de Genève,
A vous cheffe d'armée des Guardian Wolves of Saint-Claude Never Die

Nous avons appris il y a quelques jours la levée de votre étendard. Votre armée est la troisième force affiliée à Saint Claude. Nous savons aussi que vous ne pourrez remplir les trois armées et que votre province nous a fermé ses frontières. La liste des membres du Consistoire interdits de pénétrer en terres impériales n'est pas à jour, ce qui souligne l'amateurisme des espions impériaux dont jadis je fis parti.

Si votre armée a pour cri de guerre "never die", pour nous genevois et alliés ce sera "never surrender".
Nous ne sommes pas aussi sanguinaires que nos détracteurs le disent, comme lors de la guerre précédente, si Déos nous accorde la victoire et que notre armée se positionne à une journée de marche de la votre, nous vous accorderons le temps de démanteler pour épargner la vie de vos hommes et votre personne en échange de votre étendard.

Vous respecterez ainsi votre cri de guerre en ne mourant pas et nous quoi qu'il advienne nous ne nous rendrons pas. Genève sera libérée quelque soit le temps que cela prendra et les guerres intermédiaires qu'il faudra mener pour faire lâcher prises aux tyrans et pilleurs du canton de la république.

Nous savons que vous suivez la cheffe d'armée de village qu'est Sarani. Elle est en quête de gloire, celle qui se vante de nous avoir trahi par ruse, qui met en avant pour justifier son attaque sur Genève, une lassitude. Nous ne respectons pas ce genre d'adversaire. Elle ne vaut pas mieux que les italiens qui listaient et étripaient deux fois d’affilée leurs cibles par intervalles de 45 jours. Nous laissons ces vieilles manières d'antan aux petits chefs d'armée car lorsque nous sortons l'épée, c'est que nous y sommes contraints.

Nous vous laissons le choix de ne pas participer aux combats à venir qui mèneront à la libération de Genève. Mais nous ne tolèrerons aucune armée aux alentours de notre canton pendant nos manoeuvres.

Plus le roi de Lotharingie et ses suivants dégénérés continueront à étouffer Genève et plus nous frapperons les provinces impériales sans distinctions. Nous vous offrons le choix de faire un pas en arrière et nous consentirons à réfréner notre fureur. Nous vous avons croisé en taverne, il est l'heure de prouver sa valeur, les choix que vous ferez serons déterminants pour l'avenir.

Il n'y aura pas plus de comté impérial de Genève que d’État de Genève.

Que Déos nous donne la force de nous libérer de nos ennemis et de commencer à instaurer la paix avec nos voisins,

Maethor De Furia, lieutenant général de Genève

Etirement des bras, faisant face à son âme soeur.


'Poupinou, je te retrouve à la Mairie. Je dois me rendre dans toutes les antres du Royaume ce jour.

Lui prépare une petite laine, pour qu'il ne prenne pas froid.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 31 Mar - 21:37

Pontarlier, là où le Lion de Juda a installé une République en 1456, et où Kran menait ses premiers combats]

De retour de sa tournée des Grands Méchants, la Juge pourrie de Genève retrouve son époux devant la porte de l'Avoyerie locale.

Ni une ni deux, elle se jette contre la porte.


Citation :
31/03/1462 04:07 : Votre révolte a été un échec. Vous étiez seul contre une poignée de gardes.

La porte est solide.


Esclandres la regarde, plus ou mois surpris.



- Tu m'aides à coller l'affiche, ma Sirène du Leman?


Ah merdum...la sicaire s'est plantée. Poupinou venait gentiment déposer sa candidature pour la magnificence de Pontarlier, et tant que Citoyen Comtois depuis l'éte 1461.



Citation :
Une nouvelle vie pour Pontarlier. Avec mon experience, mon savoir faire, avec mes connaissances humaines, voter pour moi !

Place aux jeunes ! Suppression du cumul des mandats !
Non au tribun, adjoint à l'urbanisme et adjoint aux animations qui veut aussi être maire !

Un poste une personne ! Place aux jeunes ! J'ai dit !

Je vous promets de doubler la population de Pontarlier ! Pas la tripler, sinon c'est l'bordel après... On aura pas assez de locaux pour les loger...
Avec des jeunes ! Mais aussi des vielles... Des imberbes, des poilus, des qui parlent pas, des qui parlent trop ! Des qui rient et des qui pleurent pour mettre en valeur les vieilles imberbes qui se marrent. Parce que les jeunes sont là grâce aux vieux !

Voter pour moi, c'est s'assurer une sécurité exemplaire. Aucun brigand helvète ou assimilé ne viendra toucher à la cité. Et pas parce qu'elle est perdue ou abandonnée des autres ! Mais parce que mon corps fera rempart !
Et parce que je les connais tous... Alors forcément ça aide... Donc je leur dirai "non pas ici, t'es gentil... Va casser la gueule aux bourbines... Pas touche à Pontarlier... Va peloter la Savoyarde... Ou la Provençale..."

Voter Esclandres, c'est voter la sérénité, le calme et un peu la volupté.
Mais pas touche à ma femme, sinon c'est bourre-pif...

De la vie ! Nom de lui ! Terminé les jeux à la mort moi l'fion en gargote !
C'est fini d'être la risée du monde ! La 5e roue du carrosse, la 3e patte du canard ou le 8e jour !

Pontarlier ! Avec un nom pareil et des hivers si froids... Si tu veux crever à petit feu, vote pour l'autre..

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 31 Mar - 22:59

Toi Meliandulys
t'as raison tu rigoles.


Le Capitaine Huguenot est mort.
Ses proches ont porté son cercueil
Libérant son âme
A contre coeur

Suivant sa volonté.

Cendres, Izaac, Sanctus, Leamance
Nul ne saura vraiment qui a asséné le coup fatal.

Tous garderont son héritage en leur âme, les parchemins preuve des premières Victoires.

Citation :






______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mar 1 Avr - 13:56

[Pontarlier, là où la garde passe d'une poignée à un groupe en une nuit]


Citation :
01/04/1462 04:07 : Votre révolte a été un échec. Vous étiez seul contre un groupe de gardes.


Durant la nuit, ce ne fut pas par erreur que la Sicaire alla réveiller les gardes de Pontarlier. Les empêcher de dormir, les fatiguer, pendant que les autres fronts s’ouvriraient peu à peu.  Cavaliers de l’Hydre et Corléones allaient lancer le menuet à Saint Claude, le lion de Juda les accompagnerait à la citole.

La Symphonie finale était proche, chacun pianotant sa partition avec virtuosité.


Au petit matin, de bon poil, et plume en main, la Sicaire s’affaire.


Citation :
Salvé Sanctus !

Saint Claude est tombée cette nuit.

Le Très Haut te garde,

Léa

Puis un autre, tout aussi laconique.

Citation :
Salvé Aristokoles !

Saint Claude est tombée cette nuit.

Léamance,
Sicaire du Lion de Juda

Poisson d'Avril !

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mar 1 Avr - 22:50

-Go West


Les fondations étaient posées.
La première Pierre n'était pas que symbolique, elle était stratégique.
C'était une Pierre Angulaire,

Maintenant, Dôle, Nancy et Chambéry pouvaient trembler.


Le Roi Leif et le Cardinal avaient cru pouvoir se jouer de Genève,
Le Phare n'en était pourtant pas à sa première guerre.
L'Histoire se répétait, sans que Rome n'en retienne aucune leçon.

Léa ne sous estimait jamais ses ennemis,
ni ne les insultait.
La valeur ne se mesure pas à l'infamie, mais à la Victoire Finale.

Campagne 1462, nous voilà.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 3 Avr - 18:50

Souvenir, pour mon tableau de chasse personnel.

Aristokoles a écrit:
Citation :




Comtois rends Toi! Deux mairies de moins...Et toujours "Nenni ma foy!

De Nous, Son Eminence Aristokoles de Valyria, Cardinal-Archevêque de Besançon, Primat du Saint-Empire,

A l'ensemble des comtois, quels qu'ils soient,

Mes amis,

Ces dernières semaines ont étés dures pour vous. Nous nous trouvons actuellement à Saint-Claude ou, averti du risque qui pesait sur la ville, nous sommes venus défendre en personne.

Nous n'avons pas été récompensé par Dieu car Saint-Claude est tombée. Et Pontarlier ne tarda pas à la suivre dans ce malheur.

Certains comtois se sont demandé quelle était l'origine de ce malheur. Certains nous blâment, nous comprenons leur tristesse et nous avons longtemps hésité à répondre à ces accusations méphitiques inspirées par des sympathisants de l'ennemi.

Deux mairies de prises, oui. Parce que l'Empire ainsi que le Royaume ont décidé de m'aider à en finir avec le Régime brigand du Consistoire de Genève. Ceux qui pendant des années vous ont pillé, ceux qui ont dérobé 12 000 écus à la Savoie. Ceux qui ont entretenus, immunisés et nourris ceux là même qui saccageaient vos mairies.

On nous a accusé de faire la guerre à la Réforme. Nous combattons la Réforme par le Verbe. Les Croisades offensives ne sont pas notre mode d'action. Et Nous l'avons prouvé en confirmant le principe de liberté religieuse dans l'Etat de Genève que nous avons fondé.

On nous a accusé de faire la confusion entre Réformés et Brigands. Une fois encore notre action à Genève a prouvée que non car la Réforme n'était pas visée.

L'ennemi, c'est le brigandage. Voyez qui vous attaque! Sont-ce des "croisés de la Réforme"? Non, il s'agit de groupes de mercenaires, qui donc, par définition, suivent le maître qui les payent le mieux. Traitent les populations comme leurs esclaves, brulent les maisons, et pillent les Eglises! Lieu ou même les pires des hérétiques n'avaient jamais osé porter la main, inspiré par le Saint Respect que toute personne capable ¨du minimum de spiritualité peut ressentir.

Ce n'est donc ni de l'amour de la Vrai Foy, ni de l'amour dévoyé de la Réforme que vous êtes la victime. Vous n'êtes pas les dommages collatéraux d'une guerre Sainte! Vous êtes les victimes de gens sans Foi ni loi, payé par les crapules de l'Ancien Consistoire de Genève qui, tel un gamin à qui l'on a prit son jouet, veut pouvoir rétablir son régime d'oppression.

Pourquoi? Et bien mes amis parce que cette fois-ci ils risquent la punition des armes. S'ils reprennent Genève, tout redeviendra comme avant: ils pourront brûler vos maisons, vos églises et vos granges, mais bien à l'abri des murs d'une cité qu'ils ont corrompus.

Las, pouvait-on tolérer cela? Vus avez fait preuve d'une grande patience avec les Genevois. Et vous en faites encore aujourd'hui preuve dans ce combat contre les forces des ténèbres et du Sans-Nom.

Cependant, habitants de la Comté, l'heure de la patience est finie. La Franche-Comté doit se réveiller, la Franche-Comté doit combattre, écraser la vermine brigande, une foi pour toute! Nous devons leur faire comprendre que ceux de cette ignoble progéniture qui poseront un pied en franche Comté, ne pourront plus en sortir vivants. La Justice divine sera leur seul lot. Nous appelons tous les Comtois à se battre! Non pas pour un Parlement, non pas pour un homme, mais pour un principe, pour une idée: l'âme de la Franche-Comté. L'âme d'un peuple travailleur, dure aux épreuves, et impitoyable aux serviteurs du mal qui veulent s'attaquer à lui!

Nous souhaitons à présent parler au maire légitime de Pontarlier ainsi qu'au sieur Dwiral.

Messire Maire, Messire Dwiral nous avons eu nos mots. Et nos désaccords. Nous ne serons sans doute pas de grands amis après cette épreuve. Mais nous sommes tout trois comtois. Nous tenons tout trois à l'intégrité de ce comté. Nous voulons tous trois nous battre pour lui comme nous le pouvons.

Soyez certain que je n'aurais aucun repos tant que Pontarlier sera entre les mains de l'ennemi. Je ferais pourchasser personnellement les crapules qui ont pris votre ville. Qu'il soit su que nous apporterons justice à ce qui vous a été fait. Nous n'aurons aucun repos, aucun soulagement, ni aucun accès au paradis solaire tant que, dussé-je mettre vingt ans, trente ans, mourir, tant que le meneur de cette Révolte, LEAMANCE, membre de l'Ancien Consistoire, membre de l'organisation terroriste du Lion de Judas, amie des pillards, ne paraitra devant enchainée. Nous le jurons devant Dieu.

Qu'ainsi cessent les œuvres du Sans-Nom




______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3867
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 3 Avr - 21:18

12 000 ? Quel 12 000 ? A le don de retourner les événements. Vraiment de mauvaise foi l'énergumène. Je préférais MrGroar.

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Jeu 3 Avr - 21:24

Il fait la gueule parce que Genève a accueilli les pillards Savoyard. Comme elle accueille tout le monde, d'ailleurs.

Quand ils ont eu le Phare, ils ont mis les pilleurs en Procès. Et en en tant que juge de Genève légitime, je les ai aquités.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Sam 5 Avr - 20:31

Here is a special bulletin.
Ma Baker is the FBI's most wanted woman.
Her photo is hanging on every post office wall.
If you have any information about this woman,
Please contact the nearest police station

Léa en Ma Baker. Ca farte non?

Au fond d'elle, la Sicaire le sait, elle va encore se retrouver soit une demi lune au pieu, soit condamnée à une cure de intensive de fruits et légumes. Et vous savez quoi? elle s'en fout comme de son premier prélèvement d'impôt léonin, dont elle n'a plus aucun souvenir, d'ailleurs. Sa première prise de mairie, oui ça elle s'en souvient. Narbonne, Printemps 1456...c'était le temps des pique-niques de mouettes grillées, sur la plage avec Coucher de soleil, toussa toussa. Tiens y'avait même Thoros et Argantino ce jour là.

Bref, le temps a passé, et la voici Maire de Pontarlier, selon la volonté populaire de Pontissaliens, au nez poilu et à la barbe pleine de morpions de l'Empire et de l'Eglise Romaine. Pour l'occasion, elle est même allée la ramener dans la forêt du Lion de Juda, où elle ne mettait pourtant plus les pieds.

Le plus fort, c'est qu'elle s'attachait à tous ces Pontissaliens, qui l'étonnaient un peu plus chaque jour. Jamais elle n'aurait cru découvrir un tel joyau dans la rusticité Jurassienne. Esclandres s'y était déjà installé, il n'était pas improbable qu'elle déménage elle aussi après la guerre. Et hop! à elle la couronne Franc Comtale. La Genevoise s'était bien plantée dans le passé, en pensant que les San Claudiens étaient les plus éclairés des Francs Comtois.

La Sicaire glandouille à la mairie, vérifiant que tout est bien en ordre avant l'arrivée du Maire élu, le lendemain matin. Elle dépose une Edelweiss dans un gobelet sur le bureau, pour lui souhaiter la bienvenu.

Seule ombre au tableau de la journée, la nouvelle de la bataille Loups contre HydroSpirituels. Un carnage pour les seconds, selon la rumeur. La Sicaire ne s'emeut pas des combats, ni des blessés, ni des morts. Ce ne sont pas les premiers, ni les derniers. Par contre, plus raide à avaler, c'est que tout cela soit du à une trahison. Mais cela se paiera, en temps et en heure, elle n'en doute pas un instant.

Allez zou, soirée en amoureux avec Esclandres. Un peu de calme et d'intimité ne leur feront pas de mal
.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Dim 6 Avr - 20:16

[Pontarlier, 6 Avril 1462]

Un dimanche de résultat d'élection, c'est toujours l'effervescence devant les panneaux d'affichage. La Sicaire ne s'y presse pas pour autant aux aurores, grasse mat' oblige. Elle est bien sur la paillasse, dans les bras de son cher et tendre. Et lui, il n'est pas du genre lève tôt, passant même parfois ses journées entières à dormir, ou à regarder les Papillons, quand c'est la saison. C'est un rêveur, un poète, un sensible, une guimauve, comme dirait Aurea.


Ce sont donc les résultats qui viennent à eux, par crieur publique


Citation :

Lecy.anne a été élu maire de Pontarlier. Il recueille la majorité des suffrages exprimés.
1. Lecy.anne : 58.8%
2. Esclandres : 41.2%

Esclandres ouvre un oeil, se retourne et se rendort. Léa est persuadée qu'il est heureux, à cet instant là. La perspective de se lever tous les matins pour aller travailler dans un bureau municipal, très peu pour lui. Il avait déposé sa candidature, juste pour mettre un grain de sable dans les dessins Romano-Impériaux. Et depuis...l'Histoire avait fait son oeuvre, les Pontissaliens s'étant pour beaucoup prononcé.

Le résultat électoral est parlant, il ne manquerait plus qu'une armée débarque à Pontarlier, pour que le village fasse front.

Léa prend alors des nouvelles des opérations de Guerre en cours.

Il est dit que les Réformés sont des pilleurs, brigands, vilains, méchants, fourbes, vénaux (ça c'est pas faux, surtout ceux de confession Genevoise); mais le Réformé est un humain. Et chez les humains,  Romains ou non, il y'a des abrutis. Des gros abrutis, qu'on aimerait bien refourguer avec un noeud autour du cou à la concurrence.

Et l'Abruti du Jour, qui n'en est pas à sa première nomination, c'est Santiago Riccardo. Il est tellement idiot, qu'il a menacé l'Avoyer de Fribourg, de prendre l'Avoyerie pendant la nuit. Quand on a son armée L'Eldorado aux portes de la ville, avec un agrément 5 étoiles Genevois, il serait de bon ton, voire un brin intelligent de ne pas la ramener. Car l'Avoyer en question est en mesure et en droit de demander le retrait de cet agrément, pour protéger ses remparts. Ce que tout Capitaine Confédéral exécuterait, immédiatement.

En l'an 1461, il y'avait eu le même, plus ou moins, Luc la Misère. Lui passait son temps à insulter les Avoyers de Grandson et de Solothurn, alors que Genève avait en son sein 7 armées agrémentées.


What else?

Une bonne prière à l'Unique, et ça repart

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 7 Avr - 14:53

Prom'nons-nous dans Pontarlier
Pendant que le loup y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n'y est pas
Il nous mangera pas
Loup, y es-tu ?
Que fais-tu ?
Entends-tu ?

(le loup) Je mets ma chemise.

*Trois jours plus tard*

(le loup) Je mets ma culotte.

*Encore trois jours plus tard*

(le loup) Je mets mes bottes.

*et cætera, et cætera*

(le loup)
Je mets ma veste.
Je mets mes chaussettes.
Je mets mes bottes.
Je mets mon chapeau.
Je mets mes lunettes.
Je prends mon fusil, j'arrive

En attendant la Sicaire se promène en la Halle de Pontarlier, sans nouvelles de son procès publique.

Ôh mais que voilà, une affichette en son Honneur. Elle la décroche délicatement, pour aller la déposer sur son mur Cursus Honorum dans les bâtiments de la Compagnie de Léman.

Même en restituant les caisses d'une mairie plus florissantes que quand elle les avait récupérées, la Sicaire se fait des ennemis. Y'a pas, y'a un truc qui doit clocher chez elle.



Citation :
Oyez, oyez,
Pontissaliens, Pontissaliennes,
Nous, Francs Comtois et Comtoises.

Je vous remercie, en ce 06 avril de l’an de grâce 1462, de la confiance qu’une belle majorité d’entre vous m’a accordée en m’élisant à la Mairie de Pontarlier.

Ce vote reflète en ce jour la volonté des habitants de Pontarlier, de redonner les clefs de leur ville à un de ses enfants…
De ne pas accepter de voir notre village être dirigée par des étrangers qui ne connaissent en rien notre mode de vie, nos espoirs et nos valeurs.

Une de nos valeurs et credo ici en Franche Comté est « Comtois rends toi ! Nenni ma foi ! »
Honorons là !...

Combien de fois ensemble avons-nous bouté hors de murs des hordes de brigands, de beaux parleurs, d’ici et d’ailleurs ?
Combien de fois nous Pontalissiens et Pontalissiennes, avons-nous unis nos forces afin de conserver la sérénité et prospérité de nos foyers ?
Dans notre sang coule l’amour de Pontarlier et sous nos pieds gronde le sol de Franche-Comté !

Les ennemis de la Franche Comté sont les ennemis de Pontarlier, tout comme les ennemis de Pontarlier sont les ennemis de la Franche Comté…

C’est pourquoi, aujourd’hui, moi Lecy.Anne Knoevenagel,
Bourgmestre de Pontarlier, élue par le peuple déclare :
"Dame Leamance, pour son ingérence en sol Franc Comtois et pour prise de Mairie, ennemi de Pontarlier !"

A tous, je vous demande de vous préparer à prendre surement les armes et à défendre vos biens, familles et foyers, pour Pontus, pour la Franche Comté.
De prendre les offres que la maréchaussée pourrait déposer en mairie, à prendre des postes de miliciens.

A vous, habitant de Pontarlier, qui voulez prêter main forte à celle-ci pour rester debout et forte et non spectatrice et asservie, contactez moi ou notre Capitaine messire Elias.de.Cheroy, afin de afin de conserver notre terre, de préserver notre honneur et notre intégrité de l'influence brigande.

Lecy.Anne Knoevenagel,
Bourgmestre de Pontarlier.


______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 7 Avr - 21:06

[Pontarlier]


Nan...mais nan....après la blagounette du 1°Avril 1462 à Saint Claude, le Calembour Lotharingien, avec quelques jours de retard.

La Sicaire, tranquillement installée dans la taverne Municipale de Pontarlier, lit le tas de missives.

Du day to day business, dira t'on des siècles plus tard.

Tout d'abord, informer Tonic sur la localisation de l'Armée de ce bon vieux White. Ca c'est fait.

Puis elle ne peut retenir un fou rire, à la lecture d'un parchemin Lotharingien, que les Avoyers Helvètes ont déposé dans le quartier de la Défense de la Diète. Pourquoi Léa y a-t'elle ses entrées? Simple volonté du Chancelier Izaac, que personne n'a contestée. Peut être parce que l'emmerdeuse notoire a souvent donné de bons conseils militaires, ou tout simplement qu'elle tient éveillé les ronfleurs confédéraux.





Citation :
Nous, Leif von Dumb de Sparte, Roi de Lotharingie.
Aux Avoyers de la Confédération Helvétiques.

Salutations respectueuses.

Nous avons prit connaissances des derniers événements et menaces qui pèsent sur notre royaume depuis que l'ancien Consistoire de Genève conspire sa revanche qui lui est personnelle, celle ci désire englober vos villes, votre population et vos hommes dans son arrogance, elle qui a longtemps financée bien des méfaits.
Celle ci risque d’emmener sur vos terres helvétiques par ses agissements, la menace d'une intervention impériale qui viendrait entraver votre paix et votre quiétude, hors nous savons que bon nombre des vôtres sont innocents de ces agissements que cautionne une minorité influente de l’Helvétie autrefois vivant à Genève.

C'est pourquoi nous faisons en ce jour appel à tous les avoyer helvétiques, pour que l'agrément des armées brigandes illégitimes soient retirés, et que celle ci se dissocie de la minorité qui a prit trop longtemps des décisions à sa place.
Aujourd'hui ces personnes sont en fuite, tentent de trouver des moyens de remettre le trouble, semant la discorde partout ou ce le sera possible, nous tendons la main à ceux qui veulent nous aider dans une coopération contre l'ancien régime de Genève qui a cru longtemps que tout lui était permis, autant sur ses voisins que sur l'Helvétie elle même.

Fait, le MCDLXII.

Mes amitiés sincère.

Le Roi, pourtant sans aucun doute secondé par le Savoyard White sur les questions militaires, avec de l'expérience sur le sujet, n'a aucune idée du bourbier administratif dans lequel il s'est fourré. Pire que le dépôt de plainte contre le Procureur de Franche Comté.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 7 Avr - 23:01

Comme prévu, les premières réactions sont..Confédérales.

Léa prend note sur un vélin, qu'elle rapportera plus tard à l'Etat Major en exil de Genève.

Il faut écrire vite, il parle beaucoup, le Bocan notoirement anti Genevois.


Citation :
Mais qui est ce type pour parler de la sorte à nos cantons et où sont ses preuves pour nous mettre plus bas que terre ?

La seule vérité exprimée dans ce courrier émanant du Roi de Lotharingie est l'arrogance mais devons-nous condamner Genève à chaque fois qu'elle éternue et que le SRING tombe malade ?

Quand Genève éternue, le SRING rend coupable les cantons de l'Helvétie en envoyant ses forces armées punitives. Devons-nous continuer à tolérer cette situation ?

La dernière fois, le discours du SRING était à l'encontre de nos cantons : ne soutenez pas Genève et il ne vous arrivera rien, restez neutre ou mieux collaborez avec notre Empereur pour nous livrer Genève.

"Genève" ou son Consistoire n'a pas toujours été transparente concernant les agréments militaires qu'elle s'est accordée dans le passé mais doit-on accepter de livrer Genève à l'ennemi sous prétexte qu'un Roi dit nous voulons !

Genève est arrogante, Genève est rebelle, Genève est parfois méprisable mais devons-nous la condamner pour autant alors que l'ennemi se présente chez nous en "bon" père de famille pour fouler le sol helvète avec ses armées ?

Je me refuse à croire que Genève veut s'approprier l'Helvétie ( celle ci désire englober vos villes) alors que depuis des lustres chaque canton est souverain pour s'être refusé depuis toujours d'appartenir à un Royaume, à un Empire.

Le courrier émanant du Roi de Lotharingie n'est que propagande mais ceci étant il serait souhaitable que Genève puisse nous donner sa position en clarifiant cette situation afin que les Etats membres souverains puissent réagir en fonction des menaces qui tentent à diviser les helvètes.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: gargote Helvete, après la chute de Saint Claude, Pontarlier et Luxeuil   Jeu 10 Avr - 23:30

Il pleut de l'or chaque fois que tu me parles d'Amour.

Des siècles plus tard, les Hélvètes seront officiellement envahi par des sonorités affligeantes.

Mais en 1462, le Yodel tient bon face à l'assaillant.

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ceux qui se marient auront des tribulations dans leur chair
» portraits de nos dirigeants( force-Hyères)
» Les tribulations des treize parlementaires et fondateurs de l'udps au Zaire de Mobutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: