Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 11 Mar - 11:41

[Tribunal IG de Genève - Procès "Jour des Humbles", comme d'hab']


Everym. a écrit:
Première plaidoirie de la défense


*Eve reçoit un courrier, soupire, se rend au marché, et déboule dans le tribunal un poisson crevé à la main*

Bonsoir Izaac, vous allez bien ?

Puisqu'il s'agit de se défendre, je dirai que premièrement je ne sais si je puis me considérer genevoise. Si c'est le cas tant mieux, je me présenterai aux élections.
Mais comme je me suis réinstallée à Genève il y a un jour ou deux à peine, au moment du courrier je me suis plus sentie prévenue que contrainte.

Secondement... Je me trouve aussi humble, étant donné le peu d'argent que j'avais ces derniers jours. Je me demande ce qui vous fait penser le contraire.

Enfin bref, je vous ai acheté le poisson, un chouïa en retard.


*Elle leur sourit, s'installe, et fait sa paperasse en retard, pour attendre le verdict tranquillou*



Esclandres a écrit:
Réquisitoire de l'accusation


Ah oui mais non, c'est plus Izaac, l'vieux on l'a posé à la pension des Mimosas.
C'est l'hiver, il fait du rhumatisme. Donc j'ai pris sa place.

Moi c'est Esclandres t j'suis ben enchanté d'vous connaître.

Pour être genevois, suffit d'pas grand chose, déjà, suffit d'être beau.
Pis d'être intelligent, suffit de pas boiter et d'pas avoir d'moignons... Les borgnes on les accepte, mais limite. Donc... Z'êtes genevoise !
Après y'a le genevois de seconde classe pis d'première classe, mais ça rent'pas en compte là.


*Regarde le poisson*

C'est farpaitement tout bien ça !

Citation :
1461-03-11 00:50:05 : Vous avez vendu 1 poisson pour 27,50 écus à Everym..

En fait, par humble, je crois qu'la personne qu'à mis ça en place voulait dire "boulet", la journée des boulets... ceux qu'on trainent parce qu'ils sont pas rentables, y bossent pas en échoppe, ils sentent la terre et l'fumier... J'ai voulu r'nommer l'decret, mais j'ai d'jà fait pas mal de choses comme renommer l'nom de l'avoyer, maintenant on dit Cantonnier de la cantine du canton de Genève. Pis d'autres choses... Alors le jour des boulets, j'étais pas sur qu'ça passe...

Ma chérie'pouse va s'occuper des papiers pour qu'le bourreau qu'on a mis à la pension des mimosas s'occupe d'vous. Enfin, justement qui vous laisse tranquille.




Léamance a écrit:
-


La Bienvenue à Genève Dame Everym. Et le poisson, je vous le conseille cru, découpé en lamelles c'est comme ça qu'on apprécie le mieux.



* En quelques coup de Sica, la Prima du Lion de Juda, fait une démonstration culinaire, sur son bureau de Juge.


La lame est inclinée sur le filet de poisson, et les doigts de sa main gauche sont posés sur la tranche à découper, pour la maintenir contre la lame. La découpe de la tranche se fait d'un seul geste continu, commençant à la base du couteau jusqu'au bout de la lame, que Léa ramène vers elle.

Pose le tout sous le nez de son 'Pou et d'Everym*


- Bon appétit bien sûr !

*coup de marteau*

- Acquittée ! et passez nous voir à la cantine (http://mairiegenevoise.forumactif.info/)

Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mar 12 Mar - 17:40

T'as des dettes ? T'as besoin de sous ?
Demande en interne ! Ne va pas te faire noyer dans le phare.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mar 12 Mar - 17:56

Merci !
Pas grave si j'y perds des écus, l'important c'est de se mettre Schmurtz dans la poche.
T'as vu, ta moustache repousse.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mar 12 Mar - 17:57

[AVOYERIE DE GENEVE]


Germaine a écrit:
BAM! BAM! BAM!

La Landru frappe à l'huis de l'avoyerie avec un accent lorrain.


Leamance.. a écrit:

[Sous le bureau D’Esclandres, cachée]

Merdum ! ça frappe à la porte.

Léa se met en boule, sous le bureau. Faudrait pas qu'un passant passe et fasse foirer son plan.

Imaginez qu'elle débarque...


Esclandres a écrit:
Esclandres arrive en trombe devant son bureau

Ma belle-mère Lipopette ! J'suis à la bourre... Alors les procès c'est fait, l'courier c'est fait...

regarde son bureau

C'est quoi c'merdier ? Hortance !!!! Y'a du courrier plein l'bural ! Z'avez pas fait suivre au bercail ! J'passe pour qui moi ?

Prend les enveloppes, les renifle

Oohhh ! c'est ma 'pouse !

Va pour les ouvrir puis s'arrete, un éclair dans les yeux...

Y'a quelqu'chose qui cloche là d'dans...

Retourne à la porte l'ouvre et se rend compte qu'il était passé devant Germaine sans la voir.

Ben ma tribune ! Faut pas rester dehors ! Entrez ! Et parlons... Y'a qu'vous et moi ici... Faudrait pas qu'ma 'pouse vous voit seule avec moi, elle pourrait s'dire des choses et vous decouenner de haut en bas, ou l'inverse...

Va pour s'mettre à son bureau puis s'arrete

Permettez qu'j'envoie un courrier à ma 'pouse ?

Sans attendre la réponse, il commence à écrire

Citation :
Ma 'pouse
T'crois pas qu'tu m'as assez latter la tronche comme ça ?
T'veux faire ça en public en plus...
Bon... D'accord, faudrait qu'pour ça j'achète une échoppe... Mais j'peux point j'ai fait vœux d'pauvreté... Imagine qu'je puisse pas bosser l'jour des Humbles

Arrete d'écrire, regarde Germaine, puis se tate la fesse

C'est vrai qu'j'ai l'cul en caillasse !

Puis termine son courrier

Citation :
Je vais trouver une solution pour faire un'fete... Ou un truc... Entre ton boulot et l'mien on pourrait faire ça au tribunal... Avec tout l'monde... Faudrait que j'ponde un décret vit'fait pour les faire venir d'force... Après on fini tous au zonzon pour la balade... T'en penses quoi ...?
Ton 'pou qui ne t’échangerai jamais contre un poney rose ou un ourse avec un'poche dans l'cul

Regarde ses papiers

Ah ouai... ça va faire cher la fête si j'fous tout l'monde en procès... Va falloir que j'embauche un fonctionnaire fissa...

Germaine ? Que pensez vous d'une ville en cadeau de mariage ?
Si j'offrais Saint Claude, Fribourg ou j'sais pas... Un'ville teutonne à ma 'pouse ? Hein ? ça claquerait non ?

Germaine a écrit:
Si Germaine a jamais douté que l'idée de s'installer à Genève soit vraiment bonne, les cris qui s'échappent de l'avoyerie la rassurent : elle est bien là où elle doit être.

Puis passe devant elle sans la voir l'avoyer au nez intéressant, la laissant comme deux ronds de flan.
Heureusement pour lui, il s'aperçoit de sa bévue et évite ainsi l'incident diplomatique. Parce que Germaine, elle déteste qu'on l'ignore.

Quoi ? L'est marié, l'bétail ? Dommage... se dit la Landru.

Elle attend qu'il finisse d'écrire à sa pouse.


Offrir une ville ? Bah... pourquoi pas une province entière, hein ? La Provence, tiens... c'est des arriérés. Ou alors une capitale. Tiens, au hasard, Lyon !

Sinon, faut que j'vous dise. Y a quelqu'un qu'a égorgé une truie dans vot'bureau, j'l'ai entendue gueuler taleur. Mais j'vois pas d'sang, r'marquez !


Leamance.. a écrit:
En bonne guerrière, Léa observe toujours le milieu qui l’entoure, pour évaluer la situation, les dangers, les risques, les périls et moults autres impondérables. Mais cachée sous un bureau, c’est limité.
En levant les yeux, telle Champollion, elle découvre les plus nobles des hiéroglyphes : une farandole de morves séchées collées, chacune ayant sans doute appartenue à un avoyer différent.

En plein milieu, fière et altière, la Prima reconnait celle de l’Issime Nicbur. La fine élégante ce doit être Tatoumi.

Ah celle qui part en boucle dans tous les sens, c’est sur, c’est Camy.





- Où qu’elle est celle du Capitaine ? pense Léa


Ah là voilà, sur la tache d’encre, son côté marin.

Et dans le coin là bas, la fourbe, c’est celle d’Izaac !

La prima se passionne pour ces petits riens qui font les légendes.


Braoummm branle bas de combat quand la porte s'ouvre. Son ‘Pou débarque.

Mise en boule, position fœtale.

Puis la Nouvelle tribune. Ah ! Léa aimerait bien la voir. Si on en croit la rumeur, on a importé du haut de gamme. Pas de la quiche. Ca va tribuner grave.

Et pourquoi que son ‘Pou il a peur que Léa soit jalouse ? La Prima ne comprend pas, elle lui posera la question plus tard. Les trucs entre hommes et femmes, c’est pas sa tasse de tisane.

Rooo… ils causent d’un cadeau pour elle.

Juste sous ses sourcils apparait un voile de brume, suivi de nuages floconneux.
Une ondée de perles d’eau salée dévale lentement les coteaux de ses joues.
Ils ont réussi à faire pleurer la Prima.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 13 Mar - 17:50

[Avoyerie de Genève - histoire de 'Pousage - Démariage et Mariage]




leamance a écrit:


nicbur a écrit:
25 septembre 1457

Le sublimissime Nicbur, vétu de son casque, et portant son épée (à l'époque, il pouvait...) a uni:
Phonya du Lac et sembreendevant
Tatoumi et Barkus

- Esclandres, peux tu s'il te plaît barrer cette partie du registre.
Si il faut une décision du Juge, là voilà.


Citation :


Moi Léa, Juge Cantonnal de Genève et Prima du Lion de Juda,
De par mes 2 fontions cumulées,
- je décidé qu'un mariage avec un bourricot ne peut être maintenu dans les registres de Genève, d'une part.
- je rapporte les paroles du Consistoire du Lion de Juda, en siège exceptionnel, qui confirme les dires d'Andaevinn: Phonya est libre de dissoudre son mariage de manière unilatérale, d'après le Liber Leonis, d'autre part.

Le 27 Février 1460

Léa


- Et au cas où quelqu'un ne soit pas d'accord avec cette décision, qu'il soit d'ors et déjà su qu'il est inutile de venir couiner. La décision est prise. Pour acte.



Phonya a écrit:

Phonya restait éberluée devant la célérité de Léa. Et dire que ça lui avait pris seulement quelques heures ...
Elle était soulagée, mais elle soufla à Léa ...


Merci Léa.
Ça .. c'est du rapide !
Mais ... 1461.
On a encore pris un an en janvier!
Faudrait pas que ta décision soit contestée.


leamance a écrit:
* fait sa rature*

Citation :

Moi Léa, Juge Cantonnal de Genève et Prima du Lion de Juda,
De par mes 2 fontions cumulées,
- je décidé qu'un mariage avec un bourricot ne peut être maintenu dans les registres de Genève, d'une part.
- je rapporte les paroles du Consistoire du Lion de Juda, en siège exceptionnel, qui confirme les dires d'Andaevinn: Phonya est libre de dissoudre son mariage de manière unilatérale, d'après le Liber Leonis, d'autre part.

Le 27 Février 1460 1461

Léa


Esclandres a écrit:
Citation :
Moi je, Esclandres, cantonnier de Genève, dans son incompétence à lier et délier les gens déclare Léamance apte et responsable de se démerder avec tout ce qui a rapport avec les mariages et démariages.

Ne sachant même pas où se trouvent de tels registres, étant contre toute forme de liaison monogame transcrite ou orale, préfère se tenir loin de ce genre de chose parce que l'amour c'est contagieux et que ça lui fait faire dans son froc et ça... C'est pas top pour un cantonnier.

Dans son bureau, à Genève
le 27 Février 1461
Original
Esclandres, cantonnier de Genève

Armé de son balai, Esclandres essayait d'ouvrir le livre qui lui faisait froid dans le dos, arrivé à la bonne page et tout en restant à bonne distance, il fit tomber l'encrier sur l'une de ces pages. Enfin il repoussa le livre avec le même balai pour le faire tomber au sol puis continua à le pousser vers un placard qu'il referma à double tour. Puis jeta la clef dans la cheminée

Ergh... Y'a quelque chose de pourri dans le canton de Genève... Et c'est dans mon bureau...


Phonya a écrit:
Phonya les regarde et toussote.

Tatou ne va pas être contente , là ...
Et une tatou en colère...
Je vous laisse deviner !



Esclandres a écrit:
Hein ? Quoi ?... J'ai jeté la clef... J'y peux rien... Les mariages et les enfants, j'peux pas... ça m'fout les chocottes...


leamance a écrit:
'tain Esclandres....t'as fait une sacrée boulette là.



*rentre la tête dans les épaules, en attendant l'arrivée de Tatoumi*
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 13 Mar - 18:15

Esclandres a écrit:


Oui ben... Fallait pas m'parler d'mariage... ! C'est vot' faute !...
J'ai jamais aimé les meringues et pis les flonflons non plus... Pis l'riz dans les yeux ça pique !
Après ça s'mélange la langue devant tout l'monde pis ça fait l'abeille dans la fleur et PAF !!!

Y'a un chiard qu'arrive ! Et ça gueule ! Et ça gueule !! Après il veut faire d'la balançoire et là... Ben tu penses que tu vas t'en sortir si tu pousses bien fort et PAF !!! Quand l'razmoquette il quitte la balançoire à 10m de toi, on dit qu'c'est de ta faute alors que ce p'tit con il t'a même pas prév'nu qu'il savait pas s'tenir...


regarde le placard avec les yeux injecté de sang et les larmes aux yeux

Faut l'murer ! Faut murer c'placard !

Raaaoooouuulll !!!! REVIENS !!!! LES FILLES VEULENT ME MARIER !!!


musartine a écrit:


pour les marmots ... y a toujours la solution de faire appel à Luc, il récure, et hop ça fait des appâts pour aller pêcher.

Faut pas paniquer comme ça ... y a pas de problèmes, y a que des solutions.


Esclandres a écrit:


regarde Muse en se calmant

Tu crois ? Et il s'occupe aussi de la balançoire Luc ? ça m'arrangerait...



luc la misère a écrit:


Nan pour les balançoires je peu rien....quoi que......peu être un coup de scie au pied pour faire croire a un attentat commanditée par une puissance étrangère?


musartine a écrit:

pis une fois que Luc a récuré ... plus besoin de s’inquiéter pour les balançoires ...



Esclandres a écrit:
Se sent rassuré, du coup récupère la clef du placard, prend son balais, ouvre le placard, ouvre le registre mais avec le balai et glisse une note entre deux pages.

Voilà... Elle n'y verra rien...

nicbur a écrit:
25 septembre 1457

Le sublimissime Nicbur, vétu de son casque, et portant son épée (à l'époque, il pouvait...) a uni:
Phonya du Lac et sembreendevant
Tatoumi et Barkus


Citation :

Phonya et Sembre sont démarié.
Pis Tatou et Barkus le roi du vin sont remariés à l'arrache sur un papier qui trainait
Moi je Esclandres, un jour de Février 1461 à Genève

Puis s'empresse de refermer... On sait jamais...

Vous croyez qu'un morveux pourrait sortir de ce registre... ?


musartine a écrit:


regarde faire Esclandre

mais non ... au pire, en refermant le registre, tu l'as écrasé. splash. plus de morveux.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 13 Mar - 18:22

Esclandres a écrit:
Pas rassuré, repousse le bouquin avec le balai puis referme la porte à double tour

Mouai... ça va alors...



leamance a écrit:
Le flash, l'illumination, la révélation. Déos a frappé. Son nez est devenu tout petit, son regard non plus bovin, mais équin, la Prima a les jambes qui tremblent.

- Esclandres, mon Cantonnier. Veux tu m'épouser? On ne fera pas de morveux, on ne se touchera pas.

Sourire niais

- Déos me dit que tu es mon élu. Je t'aime Esclandres.



Esclandres a écrit:
Un sourcil en haut, un sourcil en bas, Esclandres regarde Léamance un très court instant et répond plus vite que son cerveau n'aurait pu analyser la situation

Ben.. Ouaip... Biensûr !




leamance a écrit:
La Prima se rapproche, lui flanque un baiser sur la joue, le geste le plus tendre qui lui ait été donné de faire depuis des années.

- Je suis donc ta femme, c'est fait.

Demi-tour vers la sortie

- je file au tribunal.



Esclandres a écrit:
Sourire béa...

Elle est donc ma femme... Elle file au tribunal... C'est fait...

Sourire béa puis interrogation soudaine alors que Léamance est déjà loin

Mais qui va faire la vaisselle vu qu'on aura pas d'enfant à exploiter ?... Mince... faudra que je lui demande la prochaine fois.

Voilà où ça peut vous mener de vous faire taper sur la gueule et vous faire piquer vos fringues entre Bourganeuf et Gueret... Trois ans plus tard on se retrouve marié...

C'est fourbe le mariage, ça commence super tôt sans qu'on s'en rende compte...
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Ven 15 Mar - 22:29

[Coup d'état à l'avoyerie de Genève - suite ]

Esclandres a écrit:
Un'truie ? Fichtre... Z'êtes sûre ?

regarde de ci de là vite fait et ne voit rien

Qu'on utilise l'bural pour faire l'abattage j'dis pas non, mais qu'on laisse un morcif, c'est l'minimum... Un' ville... Capitale... Mouai...

Tant qu'à faire on va y filer un'région... C'est bien ça... La Savoie. Y savent pas faire la tartiflette, faut qu'on leur apprennent. J'viens d'écrire c'truc au Montjoie, histoire d'lancer l'jeu...

Z'en pensez quoi ? J'espère qu'ça lui plaira... A ma 'pouse hein, pas au Montjoie...


Citation :
Salvé de Montjoye !
J'me permets de t'écrire la bafouille au sujet de tes lascars qui passent chez nous sans demander l'autorisation... Blanche neige et les sept nains, agrémenté par ton Duché. A G'nève, on prend les voyageurs, on prend les âmes perdues, les orphelins, les veuves si elles sont belles, même les armées abandonnées, mais celles qu'ont l'agrément, c'est pas baisant...

Quand un'armée avec un p'tit drapeau vient marcher sur nos Edelweiss, on va direct'ment taper sur la mouille du proprio... J'sais, on est vieux jeu, mais les traditions, ça s'entretient. A moins qu'celui ci nous propose réparation. On fait un peu comme quand on reçoit nos livreurs de poissons à coup d'tatane. J'sais pas si tu t'rappelles du passage gen'vois à Annecy, y'a pas si longtemps.

Alors voilà, j'en profite, c'est ma dernière nuit. D'main t'auras sur'ment ma femme comme interlocutrice, elle r'prend la main de l'avoyerie, tu pourras lui faire un'proposition. L'est plus corriace. Une Lionne, Prima de j'sais plus quoi qui plus est, moi j'l'appelle ma 'pouse, alors ses titres... Bref... ça sent l'bourre pif, si j'peux dire ça comme ça. J'te laisse gérer avec elle pour la réparation du mal causé.
Evite juste les fleurs ou les macarons. J'pense qu'elle s'ra plus sensible si tu lui offres deux ou trois têtes des 20 nains qu'on avait dans l'jardin c'matin.
Avec la tête de Blanche Neige, pour sûr, tu marqur'as des points.
Esclandres, l'avoyer du coin officiellement encore pour quelques heures.

PS : Ci joint l'courrier qu'j'ai envoyé à mes Combourgeois. J'sais pas si t'aime lire...

Citation :
Salvé !
2786. C'est le décompte non encore officiel des cadavres laissés ce matin dans les champs de Genève par la troupe des 7 nains.

A l'approche du printemps, ces petits invertébrés se dandinaient paisiblement afin de grandir et d'être, mi avril, exportés à la Bourgogne. Terminé... Foutu... Comme dirait feu Levan aux nantis "dans le cul la balayette". Je parle des escargots, pas des savoyards.

A faute à qui ? La mère Michèle ? Elle n'est sûrement pas innocente...
Mais l'Empire ! Le sombre Empire, celui qui ne sait pas faire la différence entre un canton et une ville, un Duché ou un Comté et notre confédération helvétique. Un ignorant.

A cette heure, il reste une chance à cette armée menée par Blanche d'acheter nos poissons. Si nos poissons sont encore sur le marché demain matin, alors nous devrons les livrer à la Savoie directement.

J'en appelle à tous les Genevois, rejoignez les lances, les groupes armés, créés en !
Prenez armes et boucliers.
Cette armée est entrée sur nos terres sans en avoir demandé l'autorisation en pleine floraison d'Edelweiss. Notre Chancelier, brave fonctionnaire de notre confédération est aux portes de la ville, encerclé par 20 hommes de petites tailles armés de pioches et pelles.

Coupons leur la tête au raz des doigts de pieds !
Esclandres, votre cantonnier encore pour la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Ven 15 Mar - 22:31

Fauteuil dans l'axe gauche.
La Lorraine-pas-Quiche pas loin de la porte.
Esclandres à un tiers de toise environ, soit 2 pieds, les 2 tiers d'une verge ou une demi aune. Bref, la longueur du bras de Léa.

Le tension monte, c'est le moment de passer à l'action.
Arrêt du chougnage, concentration maximale.
La Sicaire, que dis-je, la Lionne! est prête à bondir.

Et c'est d'un geste précis, qu'elle arrache 2 ou 3 poils de jambes à son 'Pou, après avoir relevé le bas de ses braies.
Tel un aigle qui chope un mulot dans un champ, et lui couic le cou dans la foulée.

Le lecteur imagine la violence de la scène, qu'il ne serait question de conter ici.

Ce qui est visible par contre, c'est la Prima dans le fauteuil de Cantonnier.


Citation :
Leamance.. est élu maire de Genève

- Boude pas mon 'Pou, on partage. Je ferai prêter serment pour tous les 2.

* sourire de celle qui tente de se faire pardonner, l'air à moitié coupable, mais bien taquine quand même*

- Germaine, on part en guerre. Tu peux le dire à tous les arrivants?.

La sauvage, elle ne s'est même pas présentée.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 18 Mar - 6:23

[Le Hobby de Léa]


Hobb a écrit:
[ Dans l'Auberge Romaine ce 16 du mois de Mars de l'An de Grâce 1461 ]

Hobb voulait se rendre à la Cathédrale après son retour ce matin de Bourgogne. Mais voilà la brutalité hérétique quand elle est associée à la gouvernance publique devient odieuse, inique. Le Capitaine Herrick et le Donia allaient s'en rendre compte.
Hobb ne put rester sans agir.
Il s'assit devant une table de la taverne posa devers lui, encrier et vélin, inspira et écrivit une missive à l'avoyère Leamance... .
(Leamance ? Combien de points ? Un ? Deux ?)


Citation :
Dominus Vobiscum,

Je suis le Ritter Teutonique Hobb de la Très Sainte Eglise. Qui plus est Chevalier d'Isenduil.
Un "Papiste" comme vous dites.

Je vous demande de ne pas agir comme vous prévoyez contre Messire Herrick Capitaine du navire Rodina.

Vos griefs contre cet homme et par conséquent contre son navire semblent être essentiellement du fait qu'il soit Aristotélicien.

Aussi, je vous demande de le laisser quitter Genève avec ses personnels, biens ( y compris le Rodina). En échange je me rendrais, sans armes, à vos milices.

Si vous n'acceptez pas cet échange je deviendrais non plus seulement votre pire cauchemar, mais je serai votre bourreau, contre vous et toutes celles et ceux se revendiquent Réformés ou affiliés. En bref, tout ce qui tombera sous ma Morgenstern.

Vous me direz que cela ne va rien changer pour vous ? Que nenni !
Car je serai seul juge de mes actions et mon bras, ne sera plus au seul service du Saint Père.
Et vous êtes bien placée pour savoir ce qu'un amoral est capable de faire puisque par votre action contre Sire Herrick en est l'expression.

La coupe est pleine, les actions contre les Aristotéliciens qui ne se revendiquent que de cela, doivent cesser.

Soyez assurée Dame Leamance que je ferai ce que je dis, demandez à Sanctus !

Ritter Hobb

Il bagua son pigeon le plus véloce Evinrude X, descendant de Evinrude premier, qui en 1456 reçut une décoration méritée suite à son action lors de la Croisade contre le Lion de Juda.
Le ramier se dirigea vers la mairie.

Hobb sortit de la taverne et prit par les rênes son misaudor et son Sommier (cheval de bât), il aurait sans doute peu de temps pour remettre son harnois en état. Il se rendit vers sa boulangerie.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 18 Mar - 6:26

Léa était sur le marché, en train de racheter du bois à des voyageurs, pour le bien être de la Cité Genevoise, et en profitait pour négocier en retour l'export de poisson. Ensuite, elle devait se rendre au port, pour embarquer.

C'est alors qu'un volatile à l'air bête, sournois et méchant tenta de se poser sur son crâne.


- Sale bête !

Comme Platon, mais avec des plumes.

Lecture rapide du courrier, et réponse tout aussi rapide. Fallait pas traîner pour les festivités.

Sa croisière de noce, elle y tenait. C'est pas un Teutonique qui allait lui gâcher sa joie manifeste.


Citation :

Hobbie,

vous permettez que je vous appelle ainsi ?

Le Rodina sera coulé, car son propriétaire ne respecte pas la Loi Souveraine de notre cité. Elle est affichée en la Halle, votée par le consistoire des Bourgeois en ce début de mois. Mon 'Pou Esclandres, qui était alors Avoyer, a donné 5 jours de délai pour que le Sieur Herrick vienne récupérer son raffiot. Notez qu'il est très patient mon 'Pou, toujours à l'écoute. Moi, j'aurais mis le texte en application, avec effet rétroactif, et Plouf !immédiatement.
Ca c'est la réponse de l'Avoyère.

Pour ce qui est de celle de la Prima Inter Pares du Lion de Juda, oui c'est moi aussi, je ne trouve pas mes mots pour vous dire Ô combien ce va être spirituellement le Jardin des Délices, lorsque le coup le coup de canon de la caraque de guerre du Lion de Juda partira. Couler une barque de Papiste dans le port de Genève, c'est comme planter un petit grain de blé dans du coton. C'est signe d'une riche récolte future.

Nul besoin de jeter vos armes à mes pieds, je viendrai vous les enlever moi même un de ces jours.
Par contre, ce jour étant jour de fête pour nous, les Réformés, je vous invite à venir assister au spectacle depuis la caraque. Il reste des places, et nul mal physique ne vous sera fait.

Je vous attend sur le Pont de l'Al Saif Al Assad.

Léa

Retour par le même pigeon, auquel il manque quelques plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 18 Mar - 17:41

Hobb a écrit:
Hobb sortit de la Cathédrale et reprit le chemin de l'Auberge Romaine. Arrivé, il se rendit au pigeonnier et y trouva son ami volatil bien mal en point. Il portait un message.
Hobb passa son index sur le cou du pigeon, et récupéra la missive tout en parlant.


-" Alors, mon vieux, tu as eu des misères l'on dirait. Je sais, t'envoyer chez ces gens là c'est pas bien de ma part. Si je te disais que ceux qui font du mal aux animaux sont des malveillants, cela te soulagerait ?
Humm, tiens quelques graines de tournesol, et un peu d'eau.
Tiens je sais Leamance ... c'est avec deux poings ... . Dans la tête !
S'en prendre à un volatile cousin de la colombe de la Paix, c'est mesquin, cruel."


Il lut en essayant de trouver dans les mots écrits une parcelle d'humanité, que dalle, rien, pas l'ombre d'un doute; il avait affaire à du lourd.

Il rentra dans la taverne et s'assit, déplia un vélin, ouvrit l'encrier et s'appliqua :

Citation :
Roman sane malo *

Hobb est mon nom et non je ne vous permets pas de le substituer à un autre. Car en sobriquet je serai assez volubile pour vous en octroyer.
Mais se serait puéril.
Sinon, je constate donc que vos gouvernants successifs de Genève ne sont que cooptations et autres faveurs. Cela dénote combien vos attaques contre l'Eglise sont injustes y compris dans le domaine de la diversité.
Vous faites pires, au centuple, ce que vous reprochez aux autres.
Mais cela je le sais depuis l'origine de votre secte.

Ainsi donc ma proposition, la seule que j'ai jamais faite à un hérétique, reste lettre morte.
J'en prends acte et déclare félonne votre mandature et tout ce qui l'entoure.

Si l'absence d'un Capitaine suffit à couler son bien pour vous, sachez que j'en prends bonne note.

Aussi, je déclare Genève l'hérétique ouverte à toutes les attaques de brigands, marauds, chenapans, et contrairement au bon Capitaine White, je ne ferai pas que traverser Genève dès que l'occasion se présentera.

Réfléchissez bien, un "Papiste" vaut bien un autre "Papiste et l'échange vous est profitable.

Qu'Aristote reconnaisse les siens.

Ritter Hobb


*Oui, vraiment je préfère Rome.

Il plia la missive y inscrit au dos le nom de l'avoyère et se rendit à l'avoyerie à pied, les volatiles n'étant pas en sécurité dans ses contrées, Qui l'était d'ailleurs ? Il héla un sbire milicien lui remit le courrier avec ces mots.

-" Ave, donnez ce pli à l'avoyère, je pense qu'elle l'attend."

Il fit demi tour et roucoula.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 18 Mar - 17:43

Hobb a écrit:
[ Touché, coulé ! ]

Ils ont osés, c'est à cela que Hobb pensa en se rendant à la Cathédrale pour prier. Comment peut-on faire cela ?

Comment peux-t-on condamner des personnes à mort, couler des navires par le seul fait qu'ils gênent ou qu'ils pensent et prient différemment ?

Si encore, ils avaient brigandés, tués des innocents mais rien de tout cela.

A Genève l'on cajole brigands et assassins du moment qu'ils sont Réformés ou amis.
A Genève l'on pille et l'on tue au nom de celui qu'ils nomment Déos, juste pour enrichir un quarteron de sbires.
A Genève il y a aussi des gens biens, qui sont contre cela et qui luttent par le verbe et le fer.
Pour ces derniers point de richesse, juste une croix en tissu que l'on coud avec du fil de piètre qualité sur la poitrine.
Ces chez gens là pas de salaire, sinon celui de la peur au milieu de la bataille.
Mais chez ces gens l'on est debout et lorsqu'à genou pour prier le Très Haut, Il les prend dans ses bras et puis les relèvent.

Un jour une clarté plus forte que celle du soleil illuminera les Cieux et Genève redeviendra, comme en 1459, Aristotélicienne. Pour la seule Gloire qui vaille celle du Très Haut.
Et alors toutes les peines et effrois des fidèles auront été l'œuvre de cela.

Voilà ce que Hobb aurait dit s'il avait été officiant de la messe ce dimanche.
Mais point de goupillon dans la paume de sa main ! Une épée ! Son fardeau !
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 18 Mar - 17:46

Hobb a écrit:
[ L'Auberge Romaine, quartier général de la résistance aristotélicienne ]

Hobb faisait les 100 pas dans sa taverne, il tenait deux missives dans sa main senestre.
Il les posa sur une table, les relut :


Citation :
Expéditeur : Herrick de Wissemburg
Date d'envoi : 17/03/1461 - 15:50:04
Titre : Re: Genève
Bonjour,

Je ne suis pas à Genève, mais j'apprends ce jour que mon navire, le "Rodina" a été coulé. En savez-vous plus?

Herrick.
*

Citation :
Expéditeur : Herrick de Wissemburg
Date d'envoi : 17/03/1461 - 16:29:27
Titre : Re: Re: Re: Genève
Bonjour,

C'est totalement faux! Il m'a juste demandé quand je paierai. Et je suis trop loin pour le faire.

Herrick.
**

Hobb pris un vélin, son encrier, sa plume d'oie ***, il lui répondit.

Le courrier fut envoyé par estafette, car les oiseaux icelieu avaient pas mal d'ennuis, même les gastéropodes.

Le Teutonique sortit alors sur le pas de sa porte et respira l'air frais qui passait sur les neiges encore abondantes sur les montagnes et plaines.
Il inspira et entra, se dirigea vers l'âtre, pris une bûche et la plaça dans le foyer, un crépitement et des multitudes de grésillements se firent entendre.
Puis il s'installa à sa table d'écriture et rédigea un courrier à l'intention de l'avoyère, qui commençait comme une conversation :


Citation :
Ut verum loquar ... ****

Dame Leamance, j'ai reçu une missive qui va à l'encontre de vos dires, concernant l'affaire du bateau de Messire Herrick. Vous avez outrepassé toute forme de Droit. Quelque soit vos lois, décrets et autres comandements !
En effet il n'a pas été donné de délai au Capitaine pour déplacer son navire, mais il n'y aurait eu qu'une transaction financière d'évoquer, une taxe ! En Hélvétie ! Cela va faire gronder les institutions en charge.
Je pense que vous allez regretter de ne pas m'avoir écouté, si ce brave homme porte l'affaire devant qui de Droit.
Soyez assurée de ma grande attention à cette affaire.

Me miseret ! *****

Ritter Hobb
(par porteur)



*et ** Avec l'autorisation de Sieur Herrick

*** : Trouvé sur le sol d'une basse cour, car jamais Hobb ne fera de mal à un animal. il était même contrit de se servir de pigeon pour ses missives et de monter à cheval pour ses déplacements.

**** : A vrai dire ...

***** : J'ai pitié !
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 18 Mar - 17:48

Depuis le pont de la caraque qui a coulé le foncet.



Citation :
Hobby,

je vais t'appeler comme cela, car quelque chose me dit qu'on va passer beaucoup de temps ensemble tous les deux. Et puis te tutoyer aussi, du coup.

Ton parchemin m'a été transmis sur l'Al Saif Al Assad, où il m'a trouvé de fort mauvais poil, le chat de Sanctus m'ayant spolié de ma nuit de noce. Tu peux comprendre cela sans doute? hein?

Bref, je vais te la faire courte.

Le navire a été coulé dans le Port de Genève, donc sous juridiction locale. Tu peux aller porter plainte au bureau du Juge Cantonal, je t'y attends. Le Juge, c'est moi.

Et au cas où tu veuilles en référer directement au bourreau chez les fonctionnaires de Berne, tu causeras à Izaac. En cas de fin de non recevoir, il reste le chancelier. C'est Sanctus. Tous mes voeux de réussite dans ta quête administrative.

De plus, j'ai dis à mon 'Pou que tu le traitais de menteur, et écrit au Consistoire des Bourgeois, que tu répandais la rumeur qu'il y'aurait des taxes à Genève. Je n'ai pas encore leur réactions, mais ils vont pas aimer, c'est sur. Là t'es bon pour avoir Notwen sur le dos. Je te préviens, par charité Aristotélicienne, que si elle s'en mêle, t'auras intêret à pas faire n'importe quoi sur le marché. Elle en a fait craquer des plus coriaces que toi, ou moi.

Sinon, tu as aimé les feux d'artifice? Les Genevois m'ont beaucoup félicité pour ce spectacle populaire.

Ah j'allais oublier, je te joins le message reçu ce jour, d'un de tes affiliés.


Citation :
Bonjour,

Je voudrais voir avec vous si il aurais des possibilité d'avoir des garde du corps pour venir sur Genève ou je penserais emmenagé.

je vous en remercie

Père Filibert (filibert IG)



Sur conseils de Phonya et Germaine, tu peux les remercier, je n'empêcherai pas cet homme de te rejoindre. Cependant, faut pas non plus pousser les marmottes dans les Edelweiss, on ne va pas non plus lui fournir une escorte. Je te laisse lui répondre.


A bientôt donc,

Léa
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Lun 18 Mar - 18:12

Hobb a écrit:
[ Hé, hé, hé ! les benêts sont mûres. ]

La réponse fut rapide et correspondait à ce que Hobb attendait. Point de surprise.
En tout cas, cela venait vite, pas très futée l'avoyère. Dommage la partie serait moins intéressante.

Mais ce qui le tracassait avant tout, c'était cette arrivée du père Filibert.
Ayant l'adresse et une copie de la missive de celui-ci.

Il s'attabla et repris les instruments pour une conversation épistolaire en direction de ce Clerc.
Le courrier scellé il le fit porter par estafette.

La réponse à Leamance ? Que nenni, c'est de la roupie de sansonnet, il attendait des nouvelles du Capitaine Herrick d'abord, éventuellement.


~" Sinon, j'attaque cette nuit ou demain ? "~ se dit-il pour lui même.

Et il éclata de rire. Et comme disaient ses Lanzereiter von seine Lanze der Heilige Miguaël :
-" Le b..del va commencer !"
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mar 19 Mar - 13:11

La joueuse en verserait presque une larme...snif

[Bureau du Juge Cantonal de Genève]




Waldemar ? youuuu ouuuuuuu? z'etes dans le coin?

j'ai bien réfléchi à votre histoire de conscience concernant le cumul de mandat [Avoyere et Juge]. C'est moche, vous avez raison. Puis surtout j'ai pas trop le temps là de m'occuper des coupables.

J'ai trouvé une solution temporaire, en attendant des élections en bonne et due forme, histoire de gérer les affaires courantes. Quelqu'un comme vous, de pénible et moralisateur. Vous allez l"adorer, je crois même que vous le connaissez bien, enfin je pense.

Vous savez que cet homme m'a fait une morale rasante après que j'ai tatanné 'Pou qu'était pas 'Pou à l'époque. Une histoire de grenouille et de scorpion, je ne sais plus.
Même au début de la guerre d'Annecy, quand j'étais troufion en chef dans l'armée de Melian, je voulais virer Dioscoride de ma section, et lui faire la peau - il était suant le Dioscoride à l'époque vous savez...il l'est toujours notez.



se gratte la tête



J'en étais où ? Ah oui! le Vieux raseur tout poussiéreux qui va arriver, ben il s'est opposé au tatannage de Dioscoride - Nein Nein NEIN qu'il a dit. Donc c'était Nein. ll aurait pas été là, j'aurais pu convaincre Cromy et Mélian, ils auraient lacher le bout de gras juste pour avoir la Paix..Mais l'autre y'a pas moyen...

C'est exactement le profil qu'il faut à un Juge Genevois.

Ca vous va?


A moins qu'il ne soit parti, Waldi...elle saoule la cantonnière parfois.

Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 20 Mar - 16:14

[Grand Place Helvète]


Atila a écrit:
La prima Inter Pares du Lion de Juda, Juge Cantonal, cantonnière de Genève et plein d'autres machins à son actif, avait réagi. Il s'en doutait un peu depuis qu'elle tournait autour du vieux qui malgré son âge et ses tempes grisonnantes était encore resté beau gosse avec son oeil bandé qui lui servait de faire feinte d'aveuglement un peu comme le bon peuple helvète qui avait toute sa vue pour hélas se faire endormir en fermant les yeux afin de mieux se faire "pénétrer" par... des... voix de l'au-delà en provenance des croyances de chacun.

Hummm ! il la connaissait très peu mais appréciait déjà sa présence, c'était pas de la viande de cheval ni du pur boeuf mais il sentait en elle comme un parfum de révolution. Le borgne aimait ce genre de femme à caractère trempé qui ne reculait devant rien sauf peut-être en recul quand... quand... hum... il chassa rapidement cette pensée z'obscène de sa...tête pour répondre à la dialectique qui semblait pour une première approche parfaitement courtoise.

Pour avoir vécu de nombreuses aventures, il se méfiait tout de même de cette courtoisie à base de rapprochement d'épaule.

Entre l'épaule, la viande de cheval et le pur boeuf, il hésitait encore sur le comment réaliser une bonne recette de cuisine mais il ne doutait point des capacités de cette cuisinière qui allait peut-être le conduire devant les fourneaux "à faim" de le faire transpirer...

Comment le vieux allait-il se conduire devant cette assemblée ? Nul ne le savait, pas même lui !

Elle lui parlait de politique, de fuite, de rats, de lice, de voyages et de rêves... mais lui bien longtemps qu'il ne rêvait plus, il se retourna vers elle avec un regard amusé en prenant garde de rester courtois, limite séducteur avec le sourire que nombreuses helvètes et une feue reine de France avaient eu pour satisfaction... de l'avoir approché de trop prés...


Bonjour dame ! damoiselle peut-être ? Hummm ! je suis ravi de faire votre connaissance sur les "pavés" de cette place qui ne sont pas réservés qu'aux fins gourmets. Je me nomme Atila et pour mon entourage des plus intimes c'est Ati !

Je vous propose de nous mettre à l'abri par ce vent glacial qui pourrait vous décoiffer avant d'aller au-delà de cette conversation, qu'en pensez-vous ?


Soupçonne en elle un regard puis un sourire d'acceptation mais sans aucune certitude.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 20 Mar - 16:17

Cher lecteur, je pense qu’un arrêt sur image s’impose à ce moment. Vous voyez Atila et son sourire là ? Regardez le bien et imaginez le sans son bandeau, en train de reluquer la Prima, l’œil acéré. C’est de ce petit rien, ce cliché, qu’est né des siècles plus tard un produit qui révolutionna les cafetières et assura le rayonnement du savoir faire Helvète, en truc polluant, à forte valeur ajoutée. L’Atila, c’est le Clooney des Royaumes. Et de Vevey, naquit la Nespresso.

Mais revenons à nos vaches mauves, et observons la tentative d’encapsulation de Léa, par Atila.


- Dame, et appelez-moi Léa. Ravie de vous rencontrer Atila, Cromy et Izaac m’ont déjà parlé de vous.

En effet, la Prima sourit et accepte d’un geste de tête spontané.


- Vous m’offririez une tisane peut être ?

Et paf, un Pigeon à l’odeur de Reblochon qui se pose sur l’épaule d’Atila. Décidemment…tout le monde s’y retrouve sur cette épaule. Un lieu commun semblerait-il.

- Ne bougez pas, c’est pour moi. * récupère le pigeon sur son épaule* ce doit être le règlement de ma facture envoyée à Annecy, pour les feux d’Artifice.



L’avoyère lit la missive pour vérifier, et la tend à Atila.

- Ah non, c'est pas mon paiement.


Citation :


Salutations !


Par ma plume, le Conseil Ducal de Savoy tient à répondre à l'annonce de la nomination de Raoul de Montjoye, Chancelier en le "Canton d'Annecy".
Soyons précis de suite: la Savoy ne connait pas de cantons mais des villes ou à la rigueur des communes. "Canton" est un terme propre à vostre système politique, que nous ne souhaitons point prendre pour exemple, trouvant le nostre tout à fait satisfaisant, sur tous les plans.

Ceci étant dit, passons au fond de vostre déclaration, là où le bât blesse: nommer un Traitre représentant de vostre Canton. Sachez, madame, que si jamais il venait à franchir nostre frontière, il se verrait immédiatement estre mis aux arrêts et jugé avec la plus grande sévérité pour ses actes ! Un représentant sans sa tête pourrait dès lors avoir du mal à bien faire son travail, vous le comprendrez... je pense.

Si vous voulez discuter, envoyez-nous un genevois pure souche et non pas un paria faisant honte à sa famille à chaque fois que son nom est évoqué.


Qu'Aristote vous garde.

Adrian de Montjoye
Chancelier de Savoy
Baron de Viviers
Seigneur de Provenchères et Carmagnola.

- Vous le prendriez comment vous, si on vous parlait sur ce ton ?
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Dialogue Epistolaire - Cantonerie de Genève   Mar 26 Mar - 11:07

Iskander a écrit:
Citation :
Le 23 mars 1461, depuis les rives de la Garonne,

Mon Avoyer, Cantonnier, ou le titre que l'on donne maintenant à celle ou celui à qui les bourgeois de Genève ont confié la charge de la République,

J'espère que la présente vous trouve en pleine félicité.

Le printemps vient. Il se sent partout.

Nous avons quitté Barcelone, toujours vivants et entiers, avec le Lecteur AnacrOn. Nous y avons joui d'un climat serein, même si nous y étions un peu perdus au milieu de gens dont nous ne comprenions pas toujours la langue.

La situation au Béarn ne s'améliore pas vraiment. Les réformés, ostracisés, vont sans doute s'en retirer et trouver un autre lieu où y vivre paisiblement leur Foi. Ou pas. Cette décision leur appartient.

Quelle qu'elle soit, je les vois avec plaisir reprendre du poil de la bête et revenir à la vie.

La méchanceté et la bêtise au Béarn les ont fort meurtris.

Je reste persuadé que l'épée ne permet pas d'imprimer durablement un message, de changer durablement les idées. Tout au plus peut-elle contraindre, un moment, et planter les graines d'amertume et de vengeance qui conduiront à la révolte quand elle ne contraindra plus. Si la plume n'a pu apaiser, guérir, fonder un "demain" serein durable, l'épée ne peut se retirer sans craindre de voir tout ce qu'elle a imposé emporté, tôt, ou tard.

C'est sans doute pourquoi aujourd'hui, les réformés pacifiques du Béarn recueillent la tempête du vent semé à l'époque par le Lion, avec tant de méchanceté.

Je peux me tromper, cela va sans dire. Mais, voilà, la Réforme y est toujours associée au Lion et à ses exactions, et les réformés vilipendés pour cela encore. Bouquet d'humanité, ou d'inhumanité ... Ce jour, il est fort probable que les réformés du Béarn s'en exilent, définitivement, suite à cela.

Le Royaume de Grenade ne s'est pas encore ouvert. Nous avons donc rebroussé chemin en quête de contrées où l'on peut comprendre la langue de son voisin.

Nous nous dirigeons présentement vers la Guyenne, où nous allons sans doute rester quelques temps, même si j'ignore encore où exactement.

Tout genevois en quête d'asile sera le bienvenu où nous resterons.

A très bientôt.

Cordialement,

Iskander
Voyageur transhumant, de la maison de la lanterne aux lucioles


Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Dialogue Epistolaire - Cantonerie de Genève   Mar 26 Mar - 11:08

Citation :

Salvé Iskander

ton parchemin me met en joie. Qu'il est bon de lire le printemps par tes mots. Et toutes mes félicitations pour être resté aussi longtemps à Barcelone. Personnelement, leur indécision et leur molesse m'ont vite épuisée.

Pour votre voyage, je vous recommande Montauban. Sancte me file des boutons, mais on ne peut pas lui enlever d'avoir su utiliser sa grande intelligence, au service de la Réforme. Même si il a du pour cela faire de grands compromis. Son égo démesuré lui a permis de retomber sur ses pattes. Il a tout mon estime, à défaut de mon amitié.

Concernant le Lion, tu n'es pas sans savoir que je suis Sicaire.

De fait, ma réponse sera très claire.

Le Lion n'a de violence, que pour ses ennemis Romains. Et il n'hésite pas à frapper, avec ou sans sommation. Je te mets par contre au défi de lui reprocher son manque d'assistance à tout Réformé le demandant. Ainsi qu'a tout Hélvète. Son aide a parfois été refusée, et il n'a pas moufté.

Penses tu que l'on puisse engendrer uniquement en contant fleurette, les yeux bordés d'amour inconditionnel? non. Ah un moment où un autre, il faut se lier en couche. En en effet, parfois cela peut faire mal. Même saigner.

La gestation est alors longue, et l'accouchement fort douloureux. Ainsi en va la vie.

Genève rayonne ce jour, mais crois tu que le chemin fut facile, depuis la première graine? Non. Des morts par dizaines, et plusieurs croisades.

Alors à ce jour, Genève vous assure tout son soutien, à toi et tes proches Réformés, et le Lion n'hésitera pas à sortir la Sica. Mais faudrait voir à vous sortir un peu les doigts du séant, et arrêter de geindre.

Sinon ici, tout va bien, et serions heureux de vous voir lors du Grand Tournoi, à la mi Mai.

Que le Très Haut vous protège,

Léa
Cantonière de Genève
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Léa de mauvais poil...toujours   Mar 2 Avr - 13:40

[Lettre à la Régente du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicæ, Jade de Sparte]


Citation :
Jade,

Mon œil s’est égaré sur vos billets doux échangés avec Cromwell, dans notre belle forêt du Lion de Juda.
Habituellement, je ne m’attarde pas sur ses histoires romantiques, qui ne durent jamais plus que le temps d’une floraison. Une fois butiné, la fleur est bien vite délaissée.

Mais dans l’une de vos missive, vous y déclariez ennemi des armées Impériales mon ‘Pou à moi, l’homme qui enchante ma vie, mon Amour pur et non consommé, Esclandres, Et ça, par contre, je l’ai mal pris. Très mal pris.

Entre femmes, je ne vais pas vous faire le coup de la plume diplomate, et vous planter le décor rapidement.

Je suis actuellement Cantonière de Genève, ou Avoyère, si vous préférez. Hier soir, j’ai parcouru chaque allée de la cité, visité tous les navires, fouillé chaque taverne. J’ai même pu constater au passage que Rome nous avait envoyé un nouveau curé, ça m’a irrité.

J’ai compté 225 âmes, résident ou actuellement en villégiature au Phare de l’Aristotélité. Seules quelques villes Italiennes guerrières, et nos amis Dijonnais, ont cette puissance.

Comme vous le soulignez vous-mêmes, une grande partie de cette population est la crème de la Cour des Miracles des Royaumes. Je pense qu’à ma place, la plupart des maires de vos contrées barbares, seraient en sueur du matin au soir. Et du soir au matin.
L’autre moitié des habitants est du Genevois robuste, rodé à défendre sa liberté, avec 3 croisades d’expérience.
Depuis le ciel, les hirondelles de Printemps admirent 4 oriflammes en poil de marmotte véritable, et sous peu 3 autres supplémentaires en cuir de vache mauve.

Je n’ai pas pour habitude de négocier, donc je vous annonce que pour avoir osé imaginer arracher un poil à mon ‘Pou, je vais laisser la poudrière s’enflammer. Voire même y jeter nonchalamment un tison ardent. Mieux ! Y souffler dessus, si nécessaire. Ce dont je doute.

Vous en êtes l’unique responsable.

Genève enverra les diplomates, pour l’enjolivure et les dorures du message.

Ce courrier est personnel et n’a pas été soumis au Consistoire de Genève.

Lea
Sicaire du Lion de Juda



Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Léa de mauvais poil - acte II   Mar 2 Avr - 17:39

Citation :
A Germaine, Zarathoustra, Gillan, Lastreaumont, équipage
A Vignolles et Kirkwood, trouffions.

Cher Equipage,

J’espère que tout se passe bien, et que vous avez trouvé un hamac confortable sur le Pont de la Caraque. Avez-vous enfin de la bière et pitance au Mess ? Je vous le souhaite, car sinon vous risquer de vous dessécher et crever sur place, comme des vers de terre au soleil.

La faute à qui ? je vais vous le dire moi. D’habitude je balance pas, mais là c’est un tel florilèges de boulets que j’ai besoin d’extérioriser.

Le boulet de bronze est attribué à Philodendron. Il est tombé du Pont hier, et tente de remonter par la coque. Soyez charitable, envoyez lui une corde. (clic intempestif sur débarquer)

Le boulet d’argent est attribué à Roi-Lezard, Capitaine de l’Armée des Bandes Noires, qui est encore dans le patio intérieur de la Cantonerie. L’iguane n’avait pas assez mangé d’insectes, et il s’en rend compte à 1 jour du départ. Les insectes sont tous partis se planquer on ne sait où, surement dans la barbe de Gutemberg. (pas assez de PEA en stock et personne n’a postulé à l’annonce).

Le boulet d’or. Je vous le mets dans le mille ! Cendres. Celui qui devrait prendre la barre de la caraque ! Donc Cendres s’est auto-enfermé dans son champ ce matin. (clic sur travailler plutôt qu’embaucher). Oui bel équipage, il a fait ça…

Sans Capitaine d’Armée, ni Capitaine de Navire, il ne vous reste plus qu’à faire une crapette, tout en pêchant par-dessus bord. Pour ceux qui sont troufions dans l’Armée, il suffit de continuer à me suivre à tourner en rond dans la cour de l’Avoyerie. A la queue leuuuuu leuuuuuuu.

D’autres passagers vous rejoindrons ce jour, merci de leur faire visiter les locaux, et de les informer sur les consignes de sécurité, et de leur indiquer les points de rassemblement.

Que le Très Haut me fasse garder patience,

Léa
Remontée comme un Coucou Suisse
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 3 Avr - 17:52

[Cantonnerie de Genève, le 4 Avril 1461, 13 jours après l'Equinoxe de Printemps]

L'embarcadère est relevé d'un geste brusque, d'un coup de botte du Capitaine. Meliandulys himself.

L'ex Primus Inter Pares se faisait rare ces derniers temps. Sa dernière sortie fut pour couler le foncet d'Herrick, sous lettre de marque de Genève, afin de faire appliquer la loi. Et cette fois là, il était presque de bonne humeur. Aujourd'hui, il est exécrable

Les majestueuses voiles de L'Al Saif Al Assad se gonflent, d'une brise envoyée par Très Haut, himself aussi.

Nul ne sait ce qu'il va réellement advenir.

La Cantonnière, depuis la fenêtre de son bureau, regarde le Navire s'éloigner. Ses yeux brillent, une joie très difficilement descriptible se lit sur son visage. Peut être ce rosé sur ses joues, et cet air absent. Ou cet éclat bleu, qui l'auréole


Citation :
Vous passez au rang bleu, félicitations !

La légende est en train de s'écrire, celle dont on parlera à jamais, qui se transmettra le soir, au coin du feu.

Elle aurait du en être elle aussi, mais après un bordel sans nom dans l'organisation et des envies meutrières mûre réflexion, il était plus judicieux de veiller sur les combattants, depuis Genève.

Sur le Pont, elle discerne nettement quelques Soeurs et Frères, des Combourgeois, et aussi des graines de liberté, Maryah et Haynard. C'est vers eux que son regard se pose, intensément."Florebo quocumque ferar", pense t'elle.


Le Navire de Guerre s'éloigne, sur le Leman. En toile de fond, s'érige le Phare d'en face, plus petit que celui de Genève. Le Mont Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4669
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   Mer 3 Avr - 20:57

Meliandulys a écrit:
Atchoum... Boom... oups...

La fonte des neiges, un printemps encore timide, un soleil bien souvent paresseux.
C'était encore bien frais et humide en cette saison sur le Léman.




Citation :
03/04/1461 18:01 : Votre formation inflige 5 points de dégâts aux bateaux suivants : Le Savoyard.
03/04/1461 18:01 : Le bateau Le Savoyard a coulé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Léa, sa Sica, ses tribulations.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ceux qui se marient auront des tribulations dans leur chair
» portraits de nos dirigeants( force-Hyères)
» Les tribulations des treize parlementaires et fondateurs de l'udps au Zaire de Mobutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: