Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [JDR] Carnets de Kirkwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
AuteurMessage
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 10 Juin - 21:19

Spoiler:
 

Pour la Savoie, ça semble compromis.
Je ne pense que le Royaume soit notre pire ennemi. Au contraire, à la différence de l'Empire, la réforme y fait souche et certains réformés y ont de hautes fonctions à la différence de l'Empire. Après, je sais que Kirkwood était mandaté pour faire retirer les noms de compatriotes de la liste noire de FC, Genève s'étant déclarée neutre depuis le début du conflit.

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 17 Juin - 15:47

Imladris a écrit:
Pour les atteintes à la souveraineté comtoise, je parle de violation de nos frontières en temps de paix. A plusieurs reprises, les armées Fatum, de Thoros ou de l'Eldorado ont violé le sol comtois pour aller voyager hors Empire.

Ces atteintes sont une violation de la souveraineté comtoise et un acte de guerre si le passage n'a pas été accepté par le Parlement comtois. Il est temps de respecter le sol comtois, que ce soit par des armées ayant des étendards ou les armées de mercenaires.

kirkwood a écrit:
- Thoros ?! J’comprenions point ce qu’ils venions faire là, mais baste, tu disions bien pour l’Eldo et le Fatum, adonc point tant d’importance…
Mais on venions d’dire qu’armées disions « guerre », qu’elles que soient leurs couleurs, adonc hors de notre propos, nai ?
Mais peut-être…

Toc, toc, toc…

Le major domo revient, une petite lueur sadique dans les yeux et un plateau chargé de pigeons transpercés de flèches. Glups.

- Votre Excellence, j’ai le regret de vous déranger derechef, car d’autres courriers adressés à votre hôte viennent de m’être remis par les archers de la garde, lesquels le remercient avec allégresse –voire goguenardise pourrais-je dire– pour la qualité d’entrainement que cela leur autorise.
Accessoirement, le vitrier fait déjà savoir à qui veut l’entendre qu’il pense pouvoir marier sa cadette avec quelque noblesse désargentée, quand l’ambassadeur genevois aura réglé les frais occasionnés par sa venue…

À nouveau concentré sur ses pieds pour ne point croiser le regard du major domo, Kirk prend connaissance des missives, mais la dernière le remet droit dans ses bottes.

- Ô mon Franc-Comte, tu savions peut-être sans doute déjà par les tiens que la Memento venions de se fracasser sur les murs de Genf, pour avoir oublié que nous n’autorisons le passage d’aucune armée partie prenante d’un conflit qui nous estions étranger.
Adonc te voilà débarrassé d’un problème, même si j’entendions bien que d’autres te restions.
Et ceci prouvions également que Genf n’erre point dans ses proclamations.
Ce qui estions dit, heu, ben, l’estions quoi…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 22 Juin - 16:17

Imladris a écrit:
Oui donc...

Si traité il y a entre Genève et la Franche-Comté, nous devons considérer que celui-ci sera limiter aux personnes

Et donc que chaque province appliquera son droit si des armées devaient se retrouver sur son territoire de manière illégitime...

Si il advenait donc que des armées genevoises agrémentées ou non sur le territoire comtois par exemple, cela rendrait donc caduque les accords passés?

Et si il advenait que des comtois ou des genevois devaient piller la cité de Genève ou une ville comtoise, nous appliquerons le droit strict de la Justice sans pour autant rendre les accords caduques?

Nous sommes d'accord ?

Imladris sourit à l'évocation de la Memento

C'est une bonne affaire... Un ennemi commun des comtois et des genevois à terre... Comme quoi nous pouvons être d'accord sur une chose

kirkwood a écrit:
- Namaycush estions ennemi commun en ce temps-ci, mais j’avouons que sa folie me tirions admiration sans difficulté… Même si je supposions qu’au prochain combat, mon enthousiasme y trouvera limites.

Sourire de Kirkwood. Ce qui, convenons-en, n’arrange pas franchement l’esthétique globale du personnage. Une vraie réclame pour un dentiste…

- Oui. J’pensions z’en effet qu’il serions meilleur d’écarter de notre accord le droit de la guerre, et de nous contenter d’en rester au droit des gens.

Si des ressortissants d’un de nos deux États attaquions gens ou cité de l’autre pays, le droit aristotélicien s’appliquerait : tribunal dans des délais raisonnables, ou bien fauchage par armée, lequel impliquions qu’une peine étant appliqué, aucune autre ne pourrions être envisagée pour la même cause.
Point de double-peine.

Mais qu’une armée apparaisse, hostile ou simplement non-autorisée par l’État souverain du territoire traversé, c’estions droit de la guerre, qui suspend application du droit des gens jusqu’à décision de retour à la normale de l’autorité souveraine.
Décision de suspension qu’il serions de bon ton de notifier à l’autre partie, tout comme le retour à la normale, j’pensions qu’on en tombions d’accord.

Que nos États se fassions la guerre, et c’estions suspension de l’accord, ce qui paraissions quelque peu de bon sens.
Que nos États soyons entraînés par leurs alliances dans guerre commune mais camps opposés, c’estions altant suspension de l’accord.
Estions-nous d'accord ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 5 Juil - 15:52

Imladris a écrit:
Nous sommes d'accord sur le principe

Maintenant sur la proclamation

Vous souhaitez un traité en bonne uniforme ou une declaration de principe commune entre Genève et la Franche-Comté signé par nos autorités respectives?

Une fois fait, je m'engage à retirer les personnes ciblées par la double peine et vous vous engagez à arrêter les procès sans sens contre Starkel (et d'autres comtois)

De plus, puis-je espérer qu'aucun genevois ne rejoindra les rangs français sinon cet engagement mutuel ne sert à rien si c'est pour nous combattre en vous servant de cet accord contre nous. Il va de soi que je respecterai en contrepartie la neutralité de Genève et qu'en tant que chef des armées je ne demanderai plus d'autorisation de passage dans le cadre du conflit français

Imladris a écrit:
Tant que je suis, comme vous le savez une armée cantonale de Sion se promène chez nous.

J'espère que Genève sera neutre dans ce conflit qui oppose le Valais à la FC. Je vous rassure, nous n'enverrons pas de troupes en Confédération Helvétique pour rendre la monnaie de sa pièce à Sion mais vous comprendrez bien que nous récupérerons nos villes qu'elles soient prises par des français, des lorrains ou ici en l’occurrence des valaisans et que nous détruirons toute armée qui viole notre souveraineté et nos libertés.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 5 Juil - 15:53

kirkwood a écrit:
Kirkwood aurait bien voulu répondre rapidement à Imladris, mais le major domo repassait régulièrement avec d’autres messages pour l’ambassadeur, signalant les pièces du castel de Dole qui bénéficiaient de l’arrivée de pigeons des Postes, Transports et Tamtam, la célèbre messagerie de la Compagnie Lémanique genevoise.
Il agrémentait d’ailleurs son intervention de remarques diverses destinées sans doute à écraser davantage le Primus. Sniff…

Cela étant, voilà qui distrayait Kirkwood de la lecture pas toujours fascinante des comptes-rendus des débats en avoyerie. Certes, cela incluait des controverses fort graves, mais aussi négociations pour les pierres de taille, gestion du port, règlements et remises de compte… Les joies de la vie parlementaire, quoi…

A vrai dire, il eu même la sensation que Deos avait un sens de l’humour très particulier, quand le major domo informa d’abord de la joie des mendiants pour le repas gratuit à base de pigeon farci qu’on se promettait dans toute la ville. Situation qui s’enrichit néanmoins peu de temps après d’une menace de plainte par les bouchers de la ville, qui voyaient déjà leurs bénéfices fondre au soleil de la très particulière conception genevoise de l’information d’un ambassadeur en mission…


- J’avions point de réponse utile dans l’immédiat, par contre, j’pouvions dire tout de go qu’il estions simplement impossible d’interdire aux éventuels Genevois qui le désirerions d’aller se joindre aux Français. Liberté estions ce qui semble fondamental à tous, même si œuf corse certains s’en gargarisions plus qu’ils n’en faisions eux-mêmes usage pour les autres (ce qui estions malheureusement d’une banalité à faire pleurer de rire mon médicastre, l’honorable von Freud de l’université de Vienne).
Neutralité estions celle de l’État, point de ses membres.
Pis certains dénoncions déjà tant la présence de Maethor au mitant des armées comtoises qu’il serions difficile de réserver la liberté de choix des autres, nai ?

Par contre, estions-tu certain d’un procès à l’encontre de Starkel ?
Que je sachions, l’honorable champion des ambitions cardinalices n’avions point de différent judiciaire avec ma patrie ? Il avions certes interdiction d’apponter jusqu'à retrait des noms genevois de la "Liste du sang", ainsi que paraît-il forte méfiance envers l’avoyère, mais que je sachions, cela n’avions point de conséquence judiciaire ?

Imladris a écrit:
Il sourit

Je me doute bien que l'on ne va pas interdire aux genevois de combattre pour un camp ou un autre. Je trouve assez amusant que des genevois rejoignent le camp français alors que ceux-ci ont mené plusieurs croisades contre les réformés sans compter que les actions de Namay en Suisse étaient indignes d'un noble de haut rang.

Mais je suis d'accord que la liberté est un bien trop précieux pour qu'il soit interdit... Il est dommage qu'une des provinces championne de la liberté soit attaquée à la fois par la France et par un canton Suisse... Pour la Liberté? C'est juste des ambitions terre à terre d'agrandissement territoirial ou d'ingérence dans les affaires d'un voisin... Est-ce que la FC se mêle des changements politiques à Genève, en France ou à Sion? Non ! Pourtant sache l'ami que des français et des lorrains veulent changer nos coutumes politiques... Trouves-tu cela normal? Genève apprécierait-elle qu'un Lorrain vient lui dire de s'organiser autrement?

Poser la question c'est y répondre.

Ceci étant j'entends bien la neutralité exprimée par Genève et je n'ai rien à y opposer. C'est son libre choix... Vous avez eu en effet cette chance que la Franche-Comté n'a pas eu. Cette guerre nous a été imposée.

Quoiqu'il en soit, ma colère ne devrait pas prendre le dessus sur des considérations politiques.

Pour Starkel, oui je parle de cela. J'espère que si la FC tient ses engagements, Genève ne poursuivra pas des innocents.

Sinon pour clore le débat, Genève a-t-elle choisi le mode de proclamation de l'accord ? Traité ou déclaration de principe commune?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 8 Juil - 11:37

kirkwood a écrit:
- ô Comte Imladris, il n'y avions nul procès en cours de la part de ma patrie à l'encontre de Starkel ? Peut-être quelqu'un lui avions-t-il menti à l'insu de son plein gré ? Ou sa géographie estions moins bonne que son sens des affaires ?
En tout cas...

Le soixante-quatorzième pigeon des Postes, Transports et Tamtam, la célèbre messagerie de la Compagnie Lémanique genevoise provoqua une réaction inattendue de Kirkwood, qui, enfin, sourit à nouveau alors que la plupart des messages précédents avaient plutôt tendance à lui faire monter les larmes aux yeux. Il se dressa en effet et dit d’un ton pénétré* :

- Ô mon Franc Imladris, j’estions dans l’obligation de vider les lieux. Comme tu le savions, j’estions Primus inter pares du diocèse de Genf, « évêque » dirions-tu, et celui-ci me réclamions d’urgence. J’avions grand regret de ne pouvoir achever z’ici nos discussions, mais j’avions bon espoir de te revenir bientôt pour les clore à la satisfaction de chacun.

Une fois la révérence d’usage acquittée et le départ de l’ambassadeur de Genève (après tout-de-même un certain temps pour remplir quelques billets à ordres au bénéfice du vitrier de Dole qui l'attendait avec bonhommie), le major domo glissa à son maître, de son air à ne pas y toucher :

- Votre Excellence, même si les banquiers helvètes sont réputés par le Sieur Arouet de Fernet tant prestes pour suivre l’argent que si l’un d’eux saute par la fenêtre, il recommande de les suivre derechef, certains pourraient penser qu’il serait bon d’interdire ou éviter toute ambassade genevoise en dehors des mois d’estive, propices aux courants d’air, au contraire des hivernages. Il est vrai qu'un pigeon entrant n'est point tout-à-fait la même chose qu'une banquier sortant, mais à moins de vouloir développer la vitrerie doloise jusqu'à en faire une corporation...

L’histoire n’a pas retenu la réplique du Franc-Comte Imladris, mais certains lui prêtent celle-ci, apocryphe donc :

- Ambassade genevoise ou uniquement celles de Kirkwood ?

* Mais non, ça n’a rien de sexuel, obsédé va !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 10 Juil - 18:45

kirkwood a écrit:
Kirkwood revenait au castel de Dole. Joyeux, le teint halé par les routes entre Genève, Dole et Annecy, il revêtait même un nouveau costume, moins malséant que son habituel pourpoint usé jusqu’à la corde. Notons que ces améliorations dans son maintien ne risquaient tout de même pas d’améliorer, même sensiblement, son esthétique globale, ce qui en soit tiendrait d’ailleurs de la magie si ce n’est de la nécromancie d’après les médecins les plus réputés.

Plus crétin que totalement demeuré, il disposait au demeurant de plus de mémoire que le poisson rouge moyen et avait presque davantage passé de temps dans les bureaux des Postes, Transports et Tamtam, la célèbre messagerie de la Compagnie Lémanique genevoise que dans l’église d’Annecy. Le souvenir de la honte éprouvé devant le Franc-Comte Imladris par la faute des pigeons messagers fracassant l’un après l’autre les vitres de la citadelle l’avait longtemps poursuivi.

Les mauvaises langues prétendirent qu‘il étrangla de ses propres mains chacun des pigeons de la Compagnie, prétextant à Izaac que c’était l’occasion rêvée pour lancer l’usage de la cicogna cicogna pour le transport des colis. On ne sait avec certitude, mais il faut faire la part de la rumeur publique : Kirkwood n’était guère connu pour sa tripe cruelle et que l’usage des pigeons se conserva, ici comme ailleurs.
Toujours est-il au demeurant que les tables des auberges genevoises débordèrent de viande d’oiseau dans les semaines qui suivirent.

Une fois les formalités d’usage (appel, danse de Saint Guy, présentation des lettres de créance, toast à la santé de l’hôte et de l’invité, bourrée genevoise, toast, bouts-rimés, carole comtoise, concours de salutations, appel, félicitations réciproques, dernier toast) accomplies, Kirkwood lança à Imladris :


– Ô mon Franc Comte, j’estions tout en joie de pouvoir venir à toi achever nos débats, en répondant à la question sur laquelle nous nous estions séparés. L’avoyerie avions tranché en faveur d’une proclamation, plus libérale des habitudes, coutumes z’et traditions de chacun. Voici ce qu’avions fait les scribes et écrivains de Genève des notes que je leur avions rapporté.
Qu’en estions-tu apensé ?
Qu’en devions-nous changer ou subtilement altérer ?

Et Kiki de tendre à Imladris le parchemin :


Citation :
Qu’il soit su et connu de tous que les États souverains de Franche-Comté et de Genève, emplis de crainte aristotélicienne envers Dieu et soucieux de faire œuvre qui lui agréée, conscients des outrages et des méchancetés du Sans-Nom dans les temps actuels, attentifs à tendre vers le meilleur entre voisins mais avertis des travers humains des mêmes, proclament conjointement, ensemble et du fond de l’âme ce qui suit :

_ Les vœux des dits États de Franche-Comté et de Genève étant que leurs ressortissants puissent vivre, commercer et voyager en paix dans leurs deux territoires, considèrent qu’il y faut force de justice, dans le respect de l’universelle et aristotélicienne Charte du Juge ;
_ De là découle que si un Franc-Comtois en Genève, ou bien un Genevois en Franche-Comté commettait brigandage, rapine, roberie de biens et/ou prise de ville, l’État où aurait lieu telle(s) action(s) les ferait poursuivre à ses convenances et volontés, par son glaive ou son tribunal ;
_ L’esprit de justice aristotélicien de ces deux États leur fait affirmer hautement le refus de toute « double-peine » indigne de notre époque et de nos mœurs civilisés : ainsi, si le glaive des armées châtiait un criminel tel qu’évoqué avant, lesdits crimes qui auraient amenés l’individu à être placés sur les listes des gens d’armes seront réputés prescrits, pardonnés et oubliés, afin de permettre à icelui de reprendre le chemin de la vertu ;
_ Pour les mêmes raisons et dans les mêmes circonstances, si la justice châtiait tel criminel, son nom devrait immédiatement et au plus tôt être retiré des listes des gens d’armes ;
_ Les deux parties considèrent qu’un procès « honnête et rapide » se déroule en les trois mois qui suivent, à charge de le mener par l’autorité concernée, et de renoncer au-delà aux poursuites.

_ Lesdits États de Franche-Comté et de Genève, conscients des manœuvres du Sans-Nom, des faiblesses et péchés des gens, des entraves aux bonnes volontés et des guerres qui déchirent les peuples, entendent réserver lesdites bonnes dispositions, propres à la protection du droit des gens, aux temps de paix ;
_ Adonc, tout événement qui ressort du droit de la guerre entraînerait ipso-facto la suspension desdites dispositions, jusqu’à rétablissement de la situation, hautement et publiquement proclamée à l’autre partie dans les deux cas ;
_ Selon les contractants, sont réputés ressortir du droit de la guerre les cas qui suivent, et tout autre qui s’en approcherait : armées non-officiellement autorisées sur le territoire considéré, alliance avec un tiers en guerre contre l’autre partie, ou guerre entre les contractants.

Proclamé et lu à Dole et Genève devant les autorités compétentes et le peuple, à grand renfort de trompes, par héraut dûment appointé aux gages desdits États souverains.


Imladris a écrit:
Imladris prit l'annonce et la transmit au Parlement pour leur avis avant tout accord

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10104
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 10 Juil - 19:34

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 11 Juil - 11:42

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 3 Juin - 20:21

Spoiler:
 

Citation :
The complaint of Major Hobb

Do you remember a guy that's been
In such an early song
I've heard a rumour from Archangels
Oh no, don't say it's true

They got a message from the Action Joe
"I'm happy, you must be happy too
I've loved all I've needed love
Sordid details following

The shrieking of nothing is killing, just
Pictures of angels in my head
And I ain't got no horse and I ain't got no hair
But I'm hoping to kick but the city it's glowing

Ashes to ashes, plot to lobby
We know Major Hobb's a dandy
Strung out in heaven's high
Hitting an all-time low

"Time and again I tell myself
I'll stay clean tonight
But the little green fish is following me
Oh no, not again
I'm stuck with a valuable hate
I'm happy, you must be happy too
One flash of night but not Titus’s throne

I never done bad sins
I never done good sins
I never did anything out of the blue, woh-o-oh
Want an axe to break the ice
Wanna come down right now"

Ashes to ashes, plot to lobby
We know Major Hobb's a dandy
Strung out in heaven's high
Hitting an all-time low

My mother said to avoid mobs
You'd better not mess with Major Hobb...

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 3 Juil - 20:26

[RP] Les tribulations de la Foi mènent au Ciel, point à Rome

En halle annecienne: http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=89995333#89995333


Amedee.le.lion a écrit:


En cette paisible fin de printemps 1464, une lance de cavaliers éreintés passa la grande porte d'Annecy. Leur destination finale au bout d'un pèlerinage long de plusieurs mois. La plupart d'entre-eux étaient partis depuis les Ardennes et jusqu'en terre de Bretagne tout d'abord, en quête d'un érudit savoisien expatrié, lequel fut enfin escorté au pays natal après une escale programmée au Synode toulousain. Un homme d'expérience, rompu à la voie de l'église, ouvert d'esprit par ailleurs aux réflexions traitant de la réformation de la foi aristotélicienne. En somme notre sujet avait tout du sacro-saint Graal pour messire Amédée de Montjoye, dont la rugissante bannière précédait la compagnie.

Taillant chemin et bavette aux côtés de son féal écuyer Icare et du sage Père Stanislas, vêtu d'une armure légère que couronnait un ample chapeau à plumes, le Marquis d'Arlon affichait sa mine des grands jours. Il avait quitté Annecy en faisant une promesse à l'assemblée des nobles de Savoie et celle-ci semblait prête à se réaliser. Certes son serment n'engageait que lui, sans avoir fait l'unanimité au ban. Mais nul n'avait offert d'autre issue à une situation d'impasse que certains obscurantins avaient peut-être même sciemment entretenue. Or il était pourtant question du salut des âmes en cette bourgade, une cause noble qui méritait bien quelque protecteur aussi ironique que providentiel.

"Dites moi, Padre, quel effet vous fait de revoir ces monts aux neiges éternelles ?"

Il passa comme un vent de théophanie, sifflant entre les sommets immuables. Il soufflait dans un ciel azur parsemé de nuages blancs, alors qu'une colombe cotonneuse descendit furtivement du ciel pour envelopper Annecy de ses ailes éphémères. Face aux cavaliers elle se dressait, désormais ouverte à tout venant comme le voulait la foi réformée, l'église en pierres devenue temple de lumière, qu'avait autrefois bâtie le Cardinal de Brogny en l'honneur de la Maison de Savoie. Il ne manquait plus qu'un digne pasteur pour à nouveau faire sonner les cloches et réveiller une paroisse depuis trop longtemps endormie.

Car sans savoir pourquoi, les habitants de la bourgade étaient devenus malgré eux les otages de la querelle de clochers qui divisait alors l'aristotélité entre papistes et réformateurs. De ce qu'en savait le Montjoye, la paroisse faisait partie du diocèse genevois, ce dernier étant acquis à la Réforme. Comme la population d'Annecy était majoritairement de foi romaine, les humanistes de Genève avaient proposé un échange de paroisse avec Sion, relevant de Rome mais dont le Prince se revendiquait réformé. Malheureusement les responsables du Clergé refusèrent tout arrangement.

Voilà pourquoi, en ce jour, les trois pèlerins avaient rendez-vous icelieu avec l'éminent Kirkwood qui se trouvait en charge du "diocèse" réformé. Messire Amédée, en tant que simple croyant, membre de la noblesse locale, espérait pieusement que l'érudit Stanislas se révèle être l'homme de la situation, tant pour la Réforme que pour l'habitant. Tenant compte d'un certain soupçon de mégalomanie animant l'animal, l'on devinait que le Lion s'était déjà autoproclamé bouclier de cette église qu'il rêvait renouvelée. Sur le parvis de l'édifice, attachant sa monture à un arbre, le seigneur sollicita son jeune Leu :

"Escuyer, veilles à ce que le Livre soit ouvert sur l'autel, que nulle ostentation ne souille le lieu..."

Il toisa le damoiseau, sourire en coin, comme toujours satisfait des services de son "enfant de choeur". Pour sûr il en ferait un véritable chevalier.

Pour l'heure, il ne restait plus aux voyageurs qu'à reprendre leur souffle en attendant la rencontre." />

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mar 5 Juil - 20:13

--TheKirkHimself a écrit:


Une petite voix aigrelette se fait entendre dans une des chapelles de l’église Saint-Maurice.
C’est Kirkwood.
Oui, le Primus inter pares –traduire « évêque », mais le titre n’existe pas chez les aristotéliciens réformés– du diocèse de Genève.
Amedée, marquis d’Arlon, lui a fait savoir qu’il disposait d’un candidat pour desservir la paroisse d’Annecy, un homme pieux et volontaire.
Enfin ! Depuis le temps qu’il n’y avait plus personne…
Bon, c’est sûr, « Père Stanislas », ça la fout un peu mal pour un Primus, donc un réformé, mais mieux vaut ça que rien.

Alors, Kiki nettoie l’église Saint-Maurice. Balais, serpillère, plumeau, la totale.
Au-delà de la crainte d’un jugement divin, il y a celle de la réputation helvète. Un Helvète est propre. Ce qu’il touche est propre. Ce qui est sous sa responsabilité est propre. Il y a des tas de lois helvètes qui visent à encadrer rigoureusement la propreté.
M’ouais, un brin tarés, les mecs.
Ben, les Genevois, c’est la même chose, en version psychopathe.

Ainsi, Amédée, Stanislas et leur petite troupe peuvent-ils contempler le Primus inter pares dans un aspect quelque peu prosaïque de sa fonction.
Fichu noué sur le crâne, il époussète une statue, leur tournant le dos, tout en chantant (faux, comme d’habitude) :


- Un jour, mon Deos viendra
Là là là là là là…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10104
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 6 Juil - 11:13


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 6 Juil - 14:43

Depuis le temps que je rêvais de la faire, celle-là...

Père Stanislas

Pere_stanislas a écrit:
Le vieillard était bien fatigué : pensez, à son âge, traverser le royaume de France de part en part  à deux reprises !
La première fois il y avait déjà deux ans, quand l'évêque de Lyon l'avait relevé de ses fonctions , justement en raison de son âge avancé, qui lui valait une retraite bien méritée, retraite que Stanislas avait décidé de passer sous le climat clément de la Bretagne, aux côtés de celle qu'on lui avait envoyée comme bonne alors qu'il était encore curé de Bourg.
Et la deuxième fois ces jours.
La bonne en question, contre toute attente, était morte avant lui, plus rien ne le retenait en Bretagne, où il ne connaissait pas grand monde, sortant peu. Dans un premier temps, il avait imaginé se retirer dans une abbaye, aller voir du côté de Tastevin comment les moines s'y prenaient pour élaborer la bière qu'on lui servait en taverne, mais il avait eu toutes les peines du monde à trouver une escorte, et il était hors de question de s'aventurer seul sur les chemins, à son âge. Et quand il avait fini par trouver un groupe acceptant de faire le détour par l'Ouest pour passer le chercher, ce groupe ne se dirigeait pas vers le Nord mais vers le Sud... Qu'à cela ne tienne, ce serait Sainte Illinda au lieu de Tastevin, voilà tout. Une fois à Toulouse où se rendaient ses compagnons de route, il trouverait bien un autre groupe pour s'y rendre.

Mais rien ne s'était passé comme prévu.
Ses compagnons, messire Amédée et son écuyer, un gamin à la langue bien pendue, l'avaient entretenu chemin faisant du but de leur voyage : le synode des réformés, à Toulouse. Le vieux Stanislas n'était pas hostile de prime abord à la Réforme : il s'était autrefois entretenu, à Bourg, avec un Réformé, dont il avait presque oublié le nom mais dont il avait conservé précieusement l'inestimable présent. Il avait alors décidé de se rendre à ce synode, ouvert à tous. Après tout, quoi de plus normal pour un religieux que d'aller se documenter sur une religion cousine de la sienne ?

Et là, tout s'était conjuré pour le détourner de son projet initial : une diaconnesse  lui  avait dit le plus grand mal de l'abbaye de Sainte Illinda, un soir en taverne, faisant tout pour le dissuader d'aller s'enterrer là-bas, comme elle disait. Le même soir, une voyageuse avait proposé du génépi. Ah, le génépi .... rien que l'odeur lui rappelait ses montagnes natales ! Sans compter les Pyrénées qu'il voyait à l'horizon .... Le mal du pays était là, il ne rêvait plus que de revenir mourir là où il était né.
Là-dessus, il avait appris que messire Amédée se rendait en Savoie, après le synode : sa décision était prise, il ne se retirait plus dans une abbaye, il reprenait la route et rentrait chez lui.

Arrivé à Annecy, il avait trouvé très vite une demeure où s'installer : retourner à Bourg ne lui disait rien, trop de souvenirs de son ancienne bonne risquaient de l'assaillir. Et puis Annecy était tout près de Genève, où demeurait un certain Kirkwood, qu'il avait entendu prendre la parole au synode, qu'il avait trouvé brillant, et avec qui il rêvait de  s'entretenir pour en apprendre plus sur la Réforme.

Imaginez sa joie ce jour là quand messire Amédée lui avait annoncé qu'il allait lui présenter ce Kirkwood, qu'on rencontrerait à l'église !

Dans la pénombre de l'église d'Annecy, de ses vieux yeux fatigués, il ne distingua qu'une femme un peu replète coiffée d'un fichu et armée d'un plumeau, en train d'épousseter une statue en chantant affreusement faux d'une voix qu'on aurait dit masculine.


Nous sommes en avance, non ? Je ne vois qu'une femme de ménage.


demanda-t-il alors à messire Amédée.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 7 Juil - 19:48

Icare_yc

Icare_yc a écrit:
Le regard brillant, le jeune Leu a les joues gonflées de joie à la vue de la Savoie, non pas que celle-ci le réjouisse de ses merveilleux paysages ni même ne le régale de son génépi et encore moins que cette terre ne lui promette quelques courbes féminines affriolantes que sa main aurait pu flatter. Non, non Icare n'est pas de ce genre là, fidèle qu'il est à sa crasseuse Minah qui la fascine par son caractère bien trempé et ses originalités cadavériques.
Notre blondin est tout heureux de pouvoir démonter de son baudet, il a le cul tanné comme un vieux fruit blet après avoir endurer des jours et des jours de route,  il a l'impression que son fion s'est incrusté dans la selle et de se savoir en répit pour quelques temps, le soulage grandement.

Aux basques de son Sire, aussi loyal qu'un représentant canin, l'Ysengrin se fait pour l'occasion porte document religieux, et ce, même si ce dernier n'affectionne guère la Réforme, lui, le papiste passif, ne la supporte que pour son maître qu'il aime comme un père.
De son air de pompe - ben ouais quoi, son Sire lui a confié une tâche de grande importance - il pénètre dans l'édifice, l'oeil soupçonneux se faufilant de-ci de-là à l'intérieur en quête de trucs ostentamachins qui pourraient venir salir le coin.
Bon, sauf que l'Amédée aurait quand même dû lui donner la signification de l’ostentatoire, pour être sûr, quoi.

Là, il tombe nez à nez avec quelque chose de poilu qui fait la chasse à la poussière.
Il ouvre le bec, le referme, ne sait pas trop quoi dire, d'ailleurs, notre bon Icare ne sait jamais trop quoi dire qu'importe la circonstance.


Nous sommes en avance, non ? Je ne vois qu'une femme de ménage.

L'oeil bleu se visse un instant sur le père Stanislas, avant de lui répondre un peu à voix basse, craignant que la chose à poil - qui n'est pas un balais... quoique... -  ne l'entende.

" Elle aurait pas un peu trop de poil aux pattes, la femme de ménage ? "

Du poil aux pattes et pas que... de ce qu'il pouvait en voir.
Et malgré sa méconnaissance du beau sexe, il pouvait tout de même en déduire que "ça" n'en faisait pas trop parti.
Serrant contre le fameux Livre tout contre lui, afin d'éviter toute souillure inutile, il questionne son maître, se tournant vers lui.

" M'sire Amédée ? Est-ce que c'est  un truc ostentamachin ? "

On sait jamais.
Un Leu averti en vaut... toujours qu'un.
Faut pas déconner.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 9 Juil - 17:15

TheKirkHimself a écrit:
Kirkwood époussète une statue assez classique de l’archange Michel armant son épée au-dessus de sa tête pour mieux défoncer le crâne du dragon (une représentation de Satan ?) apeuré à ses pieds.

Tout à son affaire (l’Helvète est consciencieux), il ne se rend pas vraiment compte que des gens arrivent dans son dos. Ce qui fait que quand Stanislas, le premier, parle de sa voix épuisée par le voyage, le Lecteur réformé ne percute pas tout de suite (déjà, c’est Kiki, hein, alors ‘faut pas être aux pièces…).


Pere_stanislas a écrit:
Nous sommes en avance, non ? Je ne vois qu'une femme de ménage.

L’information lui parvient au cerveau avec un temps de retard, quand Leu vérifie l’application de sa consigne :

Icare_yc a écrit:
"M'sire Amédée ? Est-ce que c'est un truc ostentamachin ?"

Bref, pour le dire vite, il n’a rien vu et surtout entendu venir. Enfoncé, le vieux sicariote…
Et donc, ben, il se retourne, et, surpris et de peur :


- Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

Ceci tout en sautant au cou de l’Archange Michel et en fouillant sa petite besace d’où il sort un poisson qu’il tend face aux nouveaux-venus en bafouillant :

- Par Horus, demeure ! Qui ne dit rien se tait consciencieusement ! Un teckel vaut mieux que ta chienne ! Cousque tandem ? Coucous à deux ? Couscous des dieux !

Oh merdum… Il range le poisson tout en se rendant compte qu’il pensait à sa croix poissonnée pendue à son cou sous sa chemise. Tant qu’à faire, il en profite pour l’exhiber d’une manière moins agressive maintenant…

- Oh, mi lord œuf Arlon ? Salve. Comment allions-vous ? La forme ? Vous l’avions trouvé, vot’Stan ? Se tournant vers Leu : Heuuuuuuuu, l’estions point un brin jeunot pour l’office ?

Et il entreprend de désescalader l’Archange Michel par la face nord…*

* Quant à savoir si la statue tient le coup…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 10 Juil - 15:36

Amédée

Amedee.le.lion a écrit:
Citation :
" Nous sommes en avance, non ? Je ne vois qu'une femme de ménage.

M'sire Amédée ? Est-ce que c'est un truc ostentamachin ? "

" Effectivement, une barbe fournie sur le faciès d'une ménagère aurait pu être qualifiée de truc très ostentamachin,
mais voilà notre homme."


Encore que les goûts esthétiques ne se discutassent point, s'était intérieurement ravisé le Lion, pour peu que le décorum du temple fut pur de toute idolâtrie papiste. Il avait finalement reconnu sans peine le camarade Kirkwood, affairé à épousseter Michel. Diantre, marmonna-t-il, cet archange là en revanche faisait quant à lui bel et bien partie de ces mythes naïfs de l'aristotélité romaine que ne vénéraient guère les religionnaires.

Mais le saint pourfendeur de dragon était l'un des patrons de la chevalerie, aussi la symbolique lui parut toutefois honorable à sa façon.

Nombre de Teutoniques passaient par ce lieu, on pouvait leur laisser au moins cela...

Citation :
- Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! [...]

"Salve, sieur Kirkwood ! En effet, je te présente Stanislas ainsi qu'Icare, mon apprenti. Jeune, certes, mais vif d'esprit.

Puissions nous avoir la force de faire renaître ce Temple, forts des enseignements du Synode.

Et d'inspirer boulasse et autres idées aux habitants d'Annecy."

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 10 Mai - 20:42

Bon, ce n'est pas grandiose et je ne joue guère en ce moment, n'empêche qu'il me reste encore l'envie de jouer au milieu du boulot, donc petit délire à utiliser autour d'un bateau sur le Rhône, je dirais What a Face

Citation :
Dernier bateau pour Genève

Il est juste midi
La moisson est finie
Autour de la rivière Rhône
Voilà le bateau
Bien ventru sur l’eau
Il revient de la Mare Nostrum*
Un marin de plus
Plein aux as comme Crésus
Grâce aux rêves de la rivière Rhône
Sans l’montrer vraiment
Il rêve, là, dans l’vent,
Frémit à l’idée d’Oanylone
Touche sa croix poissonnée**
Serein, il se sait sauf et
Voguera vers la Mare Nostrum
Il repartira
Car c’est un Genevois
Il descendra la rivière Rhône
Il descendra la rivière Rhône

* « Notre Mer », la Mer Méditerranée en latin
** Symbole aristotélicien réformé

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10104
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 10 Mai - 21:15

Smile

edit : tu m'as redecouvrir un groupe que j'avais oublié : the specials
merci Very Happy

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Zarathoustra
Ambuleur
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 10 Mai - 22:27

cheers

______________________________
Eins thut Noth.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 11 Mai - 19:37

Thanks. Le drôle, c'est que j'ai aussi redécouvert les Specials Smile

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10104
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 11 Mai - 20:43

Izaac aime

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JDR] Carnets de Kirkwood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
 Sujets similaires
-
» Les carnets de Rubens
» "Le NP mal aimé"
» Le festival Passeurs de mots. 13 ème édition.
» Bateaux français pour armée belge?
» Carbonara de courgettes (Julie Andrieu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: