Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nefti
Camelot
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Jeu 25 Déc 2008 - 2:47

Il est 22h environ, vu la hauteur de l'lune. j'comprinds toudis pas pourquoi Nim' m'a donné rindezvous si tard. L'lune est "ptit créssint" comme in dit chez nous et y fait noir comme din l'cul d'nainainus...Pas que j'l'ai dejà visité, mais c'est l'réputation qu'il a in taverne...
A l'odeur, on l'sent arriver.
Nim' traine une cariole plein d'bon poisson du lac. L'est tellement frais qu'il frétille et qu'il a les yeux qui brille.
Pas Nimgly, le poisson.

Fait un froid d'canard, parfaiit pour la conservation des chairs.
Pas celles du poisson, les notres. J'aime pas les rides.

On descends plein sud qu'il a dit. Direction Annecy.
La route est couverte de neige, va falloir chausser les raquettes. Pour les chevaux, par contre, les raquettes c'est pas suffisant.

Faudra essayer comme ça. De toute manière, les chevaux sont pas foutus d'skier.

Premiere nuit de route sans encombre.
On a quand même du baisser la tête.
Certains avaient une trop sale gueule.
Citation :

Aujourd'hui, en chemin, vous avez croisé l'armée "Dia Loupious danya dé Savoy" dirigée par Loucy.
Aujourd'hui, en chemin, vous avez croisé Kuehchen et Hayato.

Une fois sur place, d'autres étaient encore plus laids...C'est pas qu'c'est moche la Savoie, c'est que c'est mal fréquenté....

Citation :
Lance de Aurelien87 - Admission libre


Hey Nim', mon lapinou....On pourrot pas l'détrousser c'ti là..L'est gras comme une oie, et l'a l'air d'avoir d'quoi r'construire 10 cathédrales sur li...
Revenir en haut Aller en bas
Nimgly
Camelot
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Jeu 25 Déc 2008 - 23:35

Bon. D'accord ... un départ en pleine nuit, pas forcément une idée lumineuse. Mais si y'a bien un truc qu'est difficile à transcender, c'est bien les habitudes. Nim' en plus d'affectionner les déambulations et autres activités pédestres nocturne avait pris cette fâcheuse habitude de voyager exclusivement une fois le soleil évadé. Cela permettait d'éviter les mauvaises rencontres, soldats, douaniers, garde episcotruc et porcs en tout genre, lorsqu'on est recherché. Sauf que voila, maintenant, fini les pitreries, il était libre et propre comme un cul béni. Ce qui ne l'avait pas empêché, et ce le plus naturellement du monde, de donner rendez vous à la belle Nefti à pareil horaire.

Sans compter que dans la précipitation, le jeune rouquin avait omis un détail, et pas des moindres. Cent poissons, c'est lourd et ça ne rentre pas dans l'habituel baluchon. Même pas dans la besace. Il fallait absolument dénicher un fier destrier, et le carrosse qui va avec. La princesse, Nefti la fera pour cette fois, en attendant de trouver mieux.

N'en possédant point et après avoir passé toute sa fin d'après-midi à tenter sans succès de négocier à vil prix une charrette et le mulet qui va avec il résolu tardivement de louer pour quelques jours une sorte de mule et une carriole à un paysan du cru. Cette tractation improvisé était la cause de son léger retard.

Les poissons était soigneusement conservé dans deux coffres empli de sel et de glace. La route fut longue et particulièrement pénible et déplaisante du fait de la neige qui s'était sur les chemins accumulée. Foutu pays.


Hey Nim', mon lapinou....On pourrot pas l'détrousser c'ti là..L'est gras comme une oie, et l'a l'air d'avoir d'quoi r'construire 10 cathédrales sur li...

Nimgly avait encore du mal avec l'accent étrange de Nefti, lui qui venu du Languedoc, s'était à peine accoutumé à celui des pleines françoyse et plus tard des montagnes helvète, le voila confronté à un accent nordique qui parait-il, était courant au nord de la somme, en Artois. Aurélien l'évêques était dans le coin, et elle lui aurait bien fait la peau ; avait-il cru saisir. Ce désir était plus que partagé, le rouquin se souvenait avec une pointe d'amertume de la nuit où lui et les volontaires helvètes l'avaient de peu raté, sur les routes bourguignonne. Il répondu à Nefti par un simple sourire, malgré cette commune envie il était désormais impossible de le dévaliser alors que les deux camelots se trouvaient maintenant à l'intérieur des murs de la ville.

La veille, Nimgly avait informé la mairesse d'Annecy de l'arrivée prochaine de deux camelots. Ils surgiraient avec des poissons et se proposaient d'en vendre au Peuple ou directement à la ville. La réponse fut étrangement sympathique et fraternel, elle souhaitait pour terminer "un très bon voyage sous les auspices non pas d'Aristote, mais d'Averroès!" avant d'exprimer ses "plus profondes sympathies". Pour une surprise, ça, c'était une surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Nefti
Camelot
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Ven 26 Déc 2008 - 3:40

Nimgly était un marchand de génie.
Deux trois sourire, un main qui glisse sur sont torse, et hop...plus d'poiscaille...Y'avait meme des anneceiens qui avaient d'mandé à Nef de vendre son poisson...D'l'omble tout frais qu'elle avait voulu garder pou'l'trajet.

Même la charrette y étais passée. Y'a pas la Réforme c'est opulence...Tous les orthodoxes du coin semblaient crever de faim. Par contre y'a pas les écus ça pèse. Et puis il avait aussi vendu les bourriques. Si elle trainait trop avec lui, il arriverait à la vendre.
D'maniere, vendrait même des bottes à un cul d'jatte.

Le sourire de Nim lui avait fait comprendre qu'en mission pour la mairie, on pouvait pas braquer un évêque.
Dommage....Elle avait deux ou trois prises de combat au corps à corps à tester avant le grand tournoi de la CdL. L'écrasement fessier inspiré par el'mouvement de balancier de la Dondon d'Rijsel, fallait bien qu'elle le teste un jour ou l'autre...


Bon d'accord, j'touche pas l'curé...j'suis in mission officielle et tout et tout...
Mais bon, pou'qu'l'me r'tienne, faudra qu'tu soit tout près d'mi, hein?

Le sourire de nef' se faisait charmeur, et le foid rendait ses joues roses....
Revenir en haut Aller en bas
Nimgly
Camelot
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Ven 26 Déc 2008 - 16:34

Fins sourires échangés ... timides et gênés, presque une allure de flirt. Tenter un sous-entendu ou non ? Passer le pas ou non ? Sérieux ou non ? Mille et une questions.

Bon d'accord, j'touche pas l'curé...j'suis in mission officielle et tout et tout...
Mais bon, pou'qu'l'me r'tienne, faudra qu'tu soit tout près d'mi, hein?


Habitué à pratiquer avec aisance et allégresse, sarcasme et ironie, le rouquin n'était pas certain de la teneur de ses propos. La faible et soudaine rougeur de Nefti avait des airs de sincérité, de désir mais surtout d'un amusement d'enfant. Ses formes avantageuses n'en demeuraient point pour autant enfantine, il se laissa alors surprendre à loucher aussi furtivement que discrètement sur ses attributs féminins, ses hanches et sa chair. C'était pour sur un jolie bout de femme mais l'esprit du rouquin avait une trop grande capacité à s'envoler dans les profondeurs du vice et de la profusion, au point que son imagination lui jouait parfois de mauvais tours jusqu'à transformer une réalité en vérité bien plus mélancolique. Conscient de la possibilitée d'une éventuelle et involontaire exagération et accentuation de sentiment inexistant ou de convoitise de sa part, il se contenta doucement de passer bien malgré lui sa main autour de sa taille, déposant paisiblement ses cinq doigts sur ses hanches généreusement constitués.

Bien entendu que je reste ... Tout près.
D'autant qu'Aurélien fait régulièrement le trajet entre Genève et Annecy...
Nim' lui sourit légèrement, c'était assez clair. Faut y réfléchir... Rajouta-t-il sur un ton quelque peu énigmatique.

Dans la journée ils se séparèrent et l'affaire fut rondement menée. Le jeune camelot croisa Dame Jezabel la mairesse, en taverne. La discussion fut courtoise, après un court et charmant marchandage, on se mit d'accord pour 18,50 écus le poisson ; la mairie prenait tout le stock. Il n'espérait pas conclure si vite cette besogne. Le prix était pas, mais la marge permettait un bénéfice total de 50 écus. Vingt-cinq écus la journée de travail puisqu'on aura mis deux jours de voyages une fois rentré à genève. C'était pas prodigieux mais ça aura au moins eu le mérite de soulager l'avoyrie de Genève de 100 poissons. De plus, Jezabel baissait le prix de vente des poissons sur le marché d'Annecy de 19,50 à 19 écus. C'était toujours ça de gagner pour la bourse des annéciens. "La Réforme est bonne, elle sert le Peuple", aurait dit Izaac. Il aurait pas eu tord.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Ven 26 Déc 2008 - 19:43

mmmm... y'en qui s'ficheraient de ma pomme dans mon dos, que ça n'm'étonnerait pas.... Izaac, à Genève, avait les oreilles qui sifflaient, d'un coup...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Nefti
Camelot
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Sam 27 Déc 2008 - 1:09

Le rapprochement de Nim' n'était pas pour lui déplaire. La réponse ne tarderait pas à arriver.

Fait souvint des allers r'tour tu dis.? Intéressant....Te crois qu'on est assez forts. Mi j'la plumerai bin l'oie grasse d'Rome! Mais bon, j'a pas non plus invie d'me prind une rouste ! Avec tous les sous qu'il a sur lui, j'crois bin qu'il doit s'faire garder...

Elle prit quelques secondes de réflexion

In tout cas commint qu'in rentre maintenant...in r'fait tout l'route à pinces? T'as vindu même les ch'veaux?

Elle éclata d'un rire franc

Gros nigaud va!
In va d'voir passer l'nuit à l'hôtel....j'espère que t'as pas trop d'sous, qu'on puisse prind' qu'une chamb'!

Elle souriait, comme souvent

In in r'discutera in privé.

Jetant un coup d'œil circulaire, elle vit l'absence d'assistance patente. Elle attrapa Nimgly, et le projeta dans la petite grange près de laquelle ils se tenaient. La paille leur fit un accueil chaleureux.

[ La suite, les oreilles chastes ne peuvent l'entendre...elle fut écrite, bien sur, et fit rougir les participants eux-mêmes. Contre une enveloppe timbrée à l'effigie du bon Primus Izaac, vous la recevrez sous 75 jours partout en Helvétie et en Royaume Franc. le temps d'engraisser le pigeon et de lui apprendre le trajet Ils reprendront le lendemain, au réveil Dans la paille ou à l'hôtel, c'est selon ce qui se fut passé...Toujours est-il que les voisins, comme la draperie, s'en souviennent.....]
Revenir en haut Aller en bas
Nimgly
Camelot
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Sam 27 Déc 2008 - 16:57

Une nuit. Rien qu'une nuit d'un plaisir aussi éphémère qui puissant, profond, instance. Un plaisir de chair affreusement délicieux que l'on goûte pleinement et apprécie de tous ses sens. Un plaisir libre et libérateur démuni de tout pacte qu'il soit. Nul parchemin, point de papier, pas de mariage. Protégé par le seul pacte de la jouissance, une jouissance sacré. Sacré sont tous les plaisirs, sacré sont tous les délices. La Terre doit être un avant-goût du Paradis Solaire. Telle est la Vérité proclamée et enseignée par les aristotéliciens réformés. Criminel sont ceux qui se refusent au plaisir corporel, de fait plaisir humain. Dieu a crée la femme et l'homme comme créature apte à s'auto procurer l'ultime bonheur dans une relation de chair et de passion. Ceux qui par des dogmes impies, des pactes assassins enchaînent la jouissance de la femme pour l'homme, de l'homme pour la femme, ne sont que des hérétiques dérobant à l'humanité un droit accordé par Dieu lui même. Être aristotélicien réformé c'est défendre l'homme contre toutes les prisons érigés par Rome et défendu par son clergé. Il n'est de Dieu que Dieu, ceux qui en son nom enchaînent l'Amour dans une mécréante morale ne méritent pas le nom d'homme. Être aristotélicien réformé, c'est être humaniste. C'est reconnaître à l'humain le droit de jouir de tous les plaisirs que lui permet son corps, et dont le Très-Haut lui a offert la possibilité.

Telle était la morale que cette nuit inspirait à Nimgly. Il lui fallait maintenant organiser ce songe, en faire une pensée construite, la fixer sur papier à l'aide d'une encre émancipatrice. Ainsi partout répandre cette Vérité sur les plaisirs de chair et l'Amour, trop longtemps opprimé.



Cette élancée réflexion dans laquelle l'esprit du jeune roux c'était une fois de plus aventuré lui avait presque fait oublier qu'il se trouvait là, en plein mois de décembre, nu dans de la paille aux cotés d'une jeune et belle fille qu'il ne connaissait presque pas. Le froid négligeable durant la chaleur de l'acte de feu se faisant oppressant au petit matin naissant. Éprouvait-il de l'amour envers elle ? Rien n'est moins sur, et c'était certainement réciproque. Elle lui avait toutefois offert cette nuit là une sensation physique de volupté bien rare en ces temps de guerres et conflits. N'osant se rhabiller sans l'en avertir de crainte de passer pour un salopiot filant à l'aurore, il posa la main sur son épaule lui murmurant doucement :


Es-tu éveillée ?
Revenir en haut Aller en bas
Nefti
Camelot
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Dim 28 Déc 2008 - 1:09

Nimbée de paille Nefti entendit la voix de son amant d'un soir.
C'est fou d'ailleurs ce que la paille et l'exercice tiennent chaud...


Ouais j'suis réveillée.;mais j'profitai de la paille.
Un sein a découvert, que le froid mordait, Nefti remit ses vetements en place.

J'crois que pour l'curé, va falloir remettre ça... Doit etre bin accompagné hein...

Nefti était presque présentable, les cheveux se battabt contre la paille.

Va falloir rintrer vers Geneve sinon l'Nicburissime nicbur va s'deminder s'qu'on fout avec sa poiscaille...Sans parler du vieux grigous...fait l'fier mais c'est un paternaliste derrière s'moustache...

Se rapprochant de son oreille...

J'espere que te crois pas qu'in va passer not'vie insenble hein? Parceque c'étot juste pou'l'nuit.....j'garde jamais personne trop près d'mi, ça m'fait rater des occasions d'm'amuser....
Revenir en haut Aller en bas
Nefti
Camelot
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   Jeu 1 Jan 2009 - 14:46

[L'après midi, le lendemain des ébats...
Une taverne aussi avenante que son patron, quelques bières, des rires.]

La journée fut aussi belle que la nuit, on s'habituerait presque à la vie Annecéienne.
L'heure de repartir ou presque. Quelques savoyards s'affairent et commercent.
Cette après midi là, Nefti se remit en route quelques minutes avant Nimgly.

....

Il ne revint que tard le soir, lui annoncer l'altercation et le duel qui se préparait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[archives] La morue et l'aiglefin, périple de Nimgly et Nefti en Savoie - janvier 1457.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les archives départementales de Seine-Maritime en ligne à partir de 2010
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» Orne 61 Archives en ligne
» Département Archives et Médiathèque de Montauban
» Archives de GENEVE en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: [archives] Les belles histoires de la compagnie-
Sauter vers: