Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Carnet de m'zelle Cha'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mar 6 Mai - 13:47

oui et au plafond y a une araignée ...

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10210
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mar 6 Mai - 14:04

Sourit

Un enfant de Deos. Bienfaitrice qui mange les nuisibles de l'été.

C'est un signe, l'été approche, il faut que je bouffe du Romain.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 21 Mai - 14:02

[Nimes, synode - mai 1462]

Charlotine a écrit:
Charlotine, qui était finalement restée debout, écoutait attentivement ce qui se disait. Elle s'était à plusieurs reprises apprêtée à prendre la parole mais les débats étaient animés et les interventions fusaient les unes après les autres.

Une des réponses qu'elle était venue trouver dans ce synode concernait ces fameux "courants" dont elle avait beaucoup entendu parler mais qu'elle avait du mal à assimiler. Dans sa tête, un Réformé, c'est un Réformé, d'où qu'il soit. Et pour elle, Genève et Izaac avaient toujours été les références en la matière, ce, bien avant qu'elle décide de vivre autrement sa religion. D'ailleurs, elle avait été surprise, pour ne pas dire choquée, que certains ne connaissent pas Izaac. C'est à ce moment là qu'elle avait réalisé que ces courants étaient bien plus présents qu'elle ne l'imaginait et que des différences notables existaient surement aussi.

Elle profita d'un petit moment de répit pour prendre la parole. Ne pouvant se mettre plus debout qu'elle ne l'était déjà, elle leva légèrement la main pour indiquer qu'elle allait parler.


Je pense que chacun utilise les écrits comme il le veut. Certains y voient des réponses à leurs questions, d'autres des questions à se poser pour avancer ou retrouver le bon chemin quand ils s'en éloignent. De la même manière, que l'on considère les écrits comme réponse ou question,  et comme le fait remarquer Waldemar, cela revient à dire qu'on leur accorde un minimum d’intérêt et que l'on reconnait ces trois prophètes. Ça semble quand même incontestable pour chacun d'entre nous, du moins, pour ceux qui se sont exprimés.

Par contre, je rejoins Shirine, les prophètes restent des hommes. Au travers de leur vie et de leurs écrits, ils doivent selon moi être pour nous une source d'inspiration mais en aucun cas ne doivent être l'objet d'une quelconque vénération et leurs écrits ne doivent pas constituer un dogme qui s'imposerait à nous.


Elle s'arrêta un instant pour revenir sur une phrase de Maleus qui n'avait pas manqué de l'interpeller.

Maleus, vous dites "Nous pensons juste que si il doit y avoir autorité autre que celle du Créateur, elle ne peut en aucun cas être humaine et viendrait donc des écritures qui sont je le rappelle témoignages et messages liés au Tout Puissant".

Donc vous considérez quand même l'existence d'une autre autorité, en plus de celle de Déos, qui serait celle émanant des trois prophètes? c'est bien cela au final ou je n'ai pas bien compris?

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 21 Mai - 14:11

Charlotine a écrit:
Elle avait peu parlé, pas mal écouté, bien qu'elle ait loupé quelques unes des discussions, pour des raisons diverses et variées.

Et puis, elle avait vu Germaine, arriver comme une fleur, après la guerre comme dirait l'autre! D'ailleurs, elle se demandait si ce pas vif qui la fit avancer jusqu'à ses côtés était du à sa seule présence, ou au buffet près duquel elle avait passé la majorité du temps, sans pour autant se servir d'ailleurs.

Un "c'est à c't'heure-ci que tu te pointes?" fusa discrètement, sourire en coin en prime. C'est qu'avec Germaine, elle pouvait se permettre cette pseudo familiarité qu'elle se permettait avec bien peu d'autres.
Et puis la question de la noblesse fut amenée sur le tapis. Depuis le départ, c'est quelque chose qui l'avait interpellée. Accepter la noblesse, c'est accepter que certains hommes soient au dessus des autres et ça lui semblait en totale contradiction avec l'idée qu'elle avait de la réforme.

Elle savait pertinemment pour quoi elle allait passer. Ne lui avait il pas clairement dit il y a peu? mais peu importe, elle allait donner son avis.


En ce qui me concerne, j'ai du mal à concevoir que l'on puisse être réformé et noble. Enfin, je vois bien que c'est possible, certains d'entre vous en sont la preuve vivante et loin de moi l'idée de mettre en doute votre foi.

Pourtant, accepter la noblesse, au même titre que le clergé, c'est accepter la hiérarchisation de la société et accepter que certains aient des privilèges par rapport à d'autres. C'est accepter la servitude des hommes, admettre l'autorité des uns sur les autres alors que la seule autorité que nous devons accepter, c'est celle de Déos. Je trouve que c'est bien loin de la notion "d'équité entre tous" prônée par la Réforme!


Déjà qu'elle avait une idée bien arrêtée de la noblesse pour l'avoir longuement côtoyée, embrasser la Foi Réformée n'avait pas arrangé les choses. Sur ce sujet là, elle aurait du mal à être convaincu d'avoir tors. Beaucoup de choses la gênait dans le discours de Falco, mais elle ne préféra pas s'étendre plus sur le sujet. Elle conclue donc son intervention.

Dans tous les cas, nous luttons tous pour faire vivre et reconnaitre notre Foi, que nous soyons nobles ou pas, et je ne pense pas que les nobles réformés puissent se prévaloir d'être meilleurs en la matière que les autres membres de la communauté, bien que simples roturiers.

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 21 Mai - 14:14

Germaine a écrit:
Germaine a son sourire catafalque. Celui qui laisse présager qu'elle va encore dire de grosses conneries.

Ch'est bon ches p'tits gâteaux en formes de barques, là... cha m' fait pencher au vieux chénile, comme elle l'appelle, le Chendres, la Léa...

La bouche pleine, elle écoute les radotages des uns et des autres. Il faut dire que Germaine est, résolument, la seule représentante de la branche anabaptiste de la réforme. Celle qui laisse la place large au rêve.
La victoire des rustauds.
Le soulèvement de l'homme ordinaire et non pas ordonné.


Ch'te suis pas ma Chacha ! y a des nob' qui savent porter not' parole bien mieux que moi je l' f' rai ! T'imagines ?
R'garde, le p'tit Amédée !
Lui c't'un pur ! Pourtant l'est nob' jusqu'au bout des doigts d'pieds ! J' crois qu' ça a rien à voir, moi.
T'as beau êt' né du cul d'une vache de concours, qu' t' es pas forcément un veau gras. Et une vache maig', al' peut donner un futur roi d' Léthargie.
C'est Deos qui décide, pas la couronne qu' tu portes, ni l' tite qu' tu ranges dans ton coff', ni l' fief qu' tu t' laisses aller à oublier !

La réforme, ça vient d' l'esprit et ça touche l'esprit. Rien à voir avec des considérations d'ménagère.

(....)



Estainoise a écrit:
(....)

C'est à ce moment qu'elle entendit Charlotine dire....

"En ce qui me concerne, j'ai du mal à concevoir que l'on puisse être réformé et noble."

alors, instantanément Esta répond....

je crois que vous n'avez rien compris de ce qu'à pu dire Maleus, de même de ces mots d'Izaac qu'on a pu entendre "merci calyce d'avoir lu à haute voix cette lettre adressée à Falco", ou même de ceux de Falco qu'on a pu encore entendre ensuite.....


..il n'y a pas de rapport...entre noble et réformé....
mais être réformé ne doit pas vouloir dire vivre que dans la crasse et le rejet et...
et se contenter de n'être rien que ce rien qui vous empêche d'être autre chose que pas plus que rien....

Avez vous si pauvre idée de vous que de nous contraindre à vivre dans le néant, en dehors du fonctionnement de notre cité ?
Nous faisons avec ce que notre société nous offre.
Il n'y a pas de honte....pas de servitude à vouloir supporter....bien au contraire...

et cela n'a rien aussi à voire avec...


Pourtant, accepter la noblesse, au même titre que le clergé...
comme c'est triste d'entendre cela et comme vous n'avez rien compris....vous me faites peine!

Est ce que vous êtes sourde quand Falco dit,...


"Faire en sorte que nous soyons considérés comme des sujets de France à part entière.
Avec les même droits et les même chances de parvenir à toutes fonctions. "


et encore....

"Par la noblesse nous faisons plus reculer Rome que par les agitations militaires que certains des notres ont à coeur sans cesse. "


Nous n'avons pas besoin de titres pour être ce que l'on est.....je sais de quoi je parle....
mais pourquoi rejeter ce qui pourrait nous aider à être reconnu....êtes vous adepte de la flagellation?


vous venez d'une "république" qu'on sait même pas ce que cela veut dire dans notre royaume.....
vous feriez bien, de ne pas imposer vos modèles tout fait....en France et même dans cette Provence.
vous voulez imposer vos principes...la Provence doit s'y plier alors qu'elle a son histoire et certainement ses propres problèmes....
soit, allez y...mais pas au nom des réformés mais comme individu...
juste un alpha....
Prenez  votre temps....pour connaitre la terre qui vous accueille...
Prenez votre temps pour donner
prenez votre temps pour recevoir....

Votre choix est un choix personnel qui n'a rien à voir avec  notre communauté.

Les réformés titrés  ne devraient pas exister ? .....

...Par la voie de la politique,
certains d'entres nous ont fait avancer les idées dans certaines contrées....et cela sans se travestir! sans faux semblant!...
cela n'a pas été facile, mais ça a pu se faire dans certaine contrée....


Veillez à vous concentrer dans la prière de deos....veillez à ne pas allez contre ceux qui prient de concert avec vous...
veillez à ne pas vous égarer.....et vouloir nous entraîner dans un combat qui n'est pas celui de la réforme mais un combat politique.

veillez à ne pas prendre bon nombre de réformés comme vos ennemis parce qu'ils n'ont pas envie d'aller mourir ou pourrir en Provence.
le combat ne me fait pas peur....mais je me garde du choix de mes combats....
c'est mon libre arbitre....Et j'en use...sans détour et je vous le dis droit dans les yeux.

ça ne me fait pas perdre la foi en deos....je vous assure.


Esta s'était un peu enflammée...
(...)




Charlotine a écrit:
Charlotine sourit à Germaine et à sa réponse imagée.

Parce que tu trouves que j’ai une tronche de ménagère ? et de lever les yeux en riant !

Elle allait enchainer dans sa réponse quand Estainoise prit la parole, et là, force est de constater qu’elle perdit immédiatement son sourire. S’il y avait bien quelque chose qu’elle ne supportait pas, c’était les gens incapables de donner leur opinion sans se sentir obligés de manquer de respect à ceux qui ne la partage pas. Son regard s’était durci et elle avait prit sur elle pour ne pas lui couper la parole. Une fois qu’elle eut fini sa petite crise, elle lui répondit, calmement, mais froidement.

Je croyais que nous étions là pour échanger des points de vu. J’ignorais que nous étions en plus obligés de les partager sous peine de se voir répondre de la sorte.

Pour votre gouverne, j’ai compris ce qu’ont dit Maleus et Falco. Par contre, j’admets ne pas avoir écouté la lecture de la lettre d’Izaac mais de toute façon, j'ai toujours du mal à le comprendre du premier coup et j’ai toujours besoin d’effectuer multiples relectures pour y arriver, ce que je n'ai pas honte d'admettre.
Il n’empêche que je ne partage pas votre avis et que ça ne vous donne pas le droit de me manquer de respect pour autant, alors je serais vous, je mesurerais mes paroles.


et puisqu'elle lui avait fait nombre de remarques plus déplacées les unes que les autres, elle décida de lui répondre, tant pis pour la promesse qu'elle s'était faite.

Je ne suis pas noble ce qui ne m’empêche pas d’être propre, d’avoir une vie bien remplie, de m’investir pour ma ville et même pour mon Comté et je dois dire que j’ai quand même un minimum d’estime pour ma personne et surtout pour les autres. Je n’ai pas besoin, pour cela, de porter une couronne ! donc j'avoue ne pas spécialement comprendre le rapport, mais soit .... pour vous répondre, oui, de loin, je préfère refuser d’accéder à la noblesse et me battre autrement pour permettre à la Réforme de progresser que de choisir la solution de facilité, pour coller au système proposé par la société. Ce n’est pas « rejeter ce qui pourrais nous aider à être reconnu » c’est choisir de ne pas utiliser certains moyens pour le faire.

Parce que, que vous le vouliez ou non, même si être noble n’empêche pas d’être réformé, être noble, c’est accepter l’idée qu’il y ait des différences entre les gens. Tournez-le comme vous le voulez pour vous donner bonne conscience, mais c’est un fait. La noblesse, c’est une catégorie sociale qui place certains hommes au dessus des autres. Et en ce sens, je trouve cela totalement contradictoire avec la vision que j’ai de la Réforme Aristotélicienne.

Voyez vous, je ne juge pas votre foi, ni la manière dont vous voulez la faire entendre. Je n'en n'ai ni le droit, ni l'envie! Je respecte ce que vous êtes et vos choix, mais je ne les approuve pas. Ça ne m’empêche pas d’avoir de l’estime pour la majorité d’entre vous. C’est juste qu’à un moment donné, nous avons une vision différente et c'est d'ailleurs pour ça que le débat a été ouvert il me semble. Si vous refusez d'entendre que nous ne pensons pas comme vous, il est vrai que cela risque de rendre toute discussion difficile.


Elle marqua une pause et fixa Estainoise.

Estainoise, vous ne me connaissez pas. Vous ne connaissez rien de ma vie,  vous ne savez pas d’où je viens et vous connaissez encore moins mes ambitions. Pourtant vous portez beaucoup de jugements à mon égard et vous me prêtez beaucoup d’intentions comme si vous saviez de quoi il en retournait. Avant de vouloir me donner des leçons, sans doute serait il plus sage de vous les appliquer.

Elle s'arrêta là pour éviter que la tenue du synode ne tourne en règlement de compte ... du moins, tant que personne ne s'aventurait à nouveau sur ce terrain là.

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6886
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 21 Mai - 14:17

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mar 1 Juil - 14:21

Fribourg ou la découverte de l'organisation CHienne ....

Charlotine a écrit:
Fribourg. Charlotine n'y avait jamais mis les pieds. Elle ne pourrait plus le dire! L'endroit n'était pas trop mal, une sorte de territoire à température ambiante. Pour celle qui était passé du froid moscovite à la chaleur provençale, c'était un assez juste milieu.

Ses premiers pas l'avaient emmenée à la Cathédrale. N'est ce pas la première chose que l'on visite quand on fait du tourisme, les églises et les cathédrales? alors pourquoi déroger à la règle . Moins commun, elle s'était baladée devant des camps militaires avec dedans des gens tout pas beaux, mais pas de bretons ... parce que bon, les bretons, voilà quoi, elle en avait eu sa dose, alors autant changer un peu.

Et puis elle avait côtoyé des gens, charmants eux, mais aux mœurs et aux langages étranges. Elle y avait découvert l'existence des mouffes et des pouffes, ce qui lui donna l'idée de la création des touffes, mais ça, ils ne le savaient pas encore.

Enfin, cerise sur le gâteau, elle avait découvert que la légende n'en n'était pas une. L'air frais des alpages avait semble t il le même effet sur le cerveau que le chant des cigales à midi dans la garrigue. En gros, ça n'avançait pas plus vite, et d'ailleurs, sans chauvinisme aucun, ça avancait même de travers quand ça ne reculait pas.

En quelques jours, on lui avait fait faire tout et son contraire. Tellement qu'elle cru presque à un bizutage. Mais non, il n'en n'était rien. C'était comme ça par ici et du coup, l'action devenait inaction, et les membres de sa lance commençaient à perdre patience. C'est que c'est surexcité ces gens là quand c'est en manque de sang. Bou diou!

Et elle dans tout ça? ben elle était tellement impressionnée parce qu'elle était en train de vivre qu'elle avait du ma à trouver les mots pour exprimer son désarroi. Elle, la reine de l'organisation - disons ce qui est - avait devant elle un spectacle peu commun au vue du contexte des lieux. Non mais sans déc', elle menait fièrement son groupe, chaque jour .... et alors qu'elle était prête à en découdre avec eux .... tout était remis au lendemain. S'ils croyaient que c'était facile d'aller leur dire "bon ben, aujourd'hui, on fait repos, parce qu'ils nous ont enfermés à clef dans le campement, et qu'ils se sont barrés jusqu'à demain matin!"

C'est donc d'un pas incertain qu'elle arriva vers eux


Les gens, j'ai une information à vous donner. Ce soir, c'est .... soirée bivouac! On a les lieux rien que pour nous, sont tous partis, reviennent que demain. C'est cool hein?! Bon par contre, on est enfermé, on peut plus sortir. Mais vous inquiétez pas hein, j'ai de la laine et des aiguilles, si vous voulez, j'vous apprend à tricoter

Tout était dans l'art de parler aux gens. Si si .... si elle était arrivée en disant "les cons, ils nous ont fait venir pour rien, on se retrouve comme des couillons à rien pouvoir faire" surement qu'ils se seraient mis en colère. Mais là, avec une pointe d'humour - bien cachée certes - ça passerait mieux


Magenoir a écrit:
Déjà plusieurs jours que la petite troupe était de retour au bercail, c'est que malgré tous les détracteurs, on ne dit jamais non à un petit coup de main, ou plutôt de Sica, quand la situation va mal.

Toutefois, rien de trépidant jusqu'alors, si ce n'est une cérémonie en la cathédrale de Fribourg, aucune action, pas une miette d'Impérialiste à se mettre sous la dent, à croire qu'on commençait à s'ennuyer en Helvétie.

Un pas en avant, deux pas en arrière, l'organisation Helvète, bien souvent à l'origine de grandes victoires sur ses ennemis, ici semblait un peu trop désorganisée. La "stratégie" atteignait-elle son point de non retour? A trop se désorganiser, aujourd'hui la désorganisation ne semblait plus signe de victoire.
Mais après tout, n'était-ce pas là le charme Helvète, le charme de leur terre natale.

M'enfin, il fallait tout de même avouer qu'on commençait à s'ennuyer, tantôt dormant à l'auberge, tantôt dans les campements avec l'armée, on ne savait où donner de la tête!

Et quelle nouvelle venait de leur apporter Charlotine! On ne bougerait pas de la fin de semaine de ce campement...vide qui plus est! Et de l'atelier tissage? C'est qu'le Mg faisait pas dans la dentelle en temps normal...



- Du tricot?! Et pis quoi encore! C'est que J'préférerai, et de loi, me tanner une nouvelle peau avec du cuir de postérieur d'Impérialiste moi que de tricoter des bonnets! [/i]


Kirkwood a écrit:
Lecteur Kirkwood rêvassait en attendant les ordres. Et en entretenant le fil de sa lame. Quand retentit l’ordre. Enfin, la consigne. L’information ? La recommandation ? La nouvelle ? Le renseignement ?

Citation :
Les gens, j'ai une information à vous donner. Ce soir, c'est .... soirée bivouac! On a les lieux rien que pour nous, sont tous partis, reviennent que demain. C'est cool hein?! Bon par contre, on est enfermé, on peut plus sortir. Mais vous inquiétez pas hein, j'ai de la laine et des aiguilles, si vous voulez, j'vous apprend à tricoter

Heuuuuuuuuuu ?
Petit flottement dans les rangs.
On se regarde. On s’interroge. On se questionne.


Citation :
Du tricot?! Et pis quoi encore! C'est que j'préférerai, et de loin, me tanner une nouvelle peau avec du cuir de postérieur d'Impérialiste moi que de tricoter des bonnets!

Et là, bam, Kiki a une idée…
Il se lève, l’air inspiré. Ce qui n’arrange évidemment en rien son esthétique globale. Déjà qu’il est pas beau. Alors, avec son sourire façon Deos me cause…
Y’a pas, ça fout l’jetons…


Sista and brotha, j’avions révélation d’Deos !

Réaction immédiate des plus anciens : aille…

Nan, brotha Magenoir, tu restions z’à la surface d’la parladure de la sista Charlotine.
C’estions point simple tricot qu’on allions faire, mais avec notre nombre, on allions faire grandissime piège ! Énorme, big maousse costaud filet dans l’quel on enfermera les ennemis d’la Foy ! Gigantesque nasse qu’on tendra tous ensemble et dans laquelle s’emmêlerons les Z’Impérialistes z’et fourbes Françoys et avec laquelle on les précipitera jusqu’au puits sans fond des méandres marins du spécieux Sans-Nom !
Sista and brotha, tricotons !

Et voilà comment une partie de l’armée helvète se retrouve à tricoter, tresser, assembler et entrelacer le plus grand filet jamais vu de mémoire de combattant.
Des autres sans doute aussi, d’ailleurs…
Mais il est clair que, même si nombre d’entre eux sont pêcheurs à leurs -très nombreuses- heures perdues et disposent d’un peu de matériel, ce n’est pas le cas de tous.
Aussi, outre les dimensions du filet, vit-on là les capacités d’improvisation dans le désordre le plus complet qui font la réputation de l‘infanterie suisse et arrachent des larmes de jalousie aux curistes les plus chevronnés des Saintes armées.
Hé, on a beau être Teutonique, Porte-Glaive ou soldat de fortune, on ne sait pas tout faire. Et découvrir que son ennemi est capable de fabriquer un filet avec épée, hallebarde ou carreau d’arbalète en guise d’aiguille peut laisser pour le moins pantois…



______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mar 1 Juil - 14:25

suite

Jehane a écrit:
Non, non, nooooon! C'est quoi c'rassemblement?
Non, ça r'ssemble à rien.
Allez, on r'commence et on s'aligne sur celui d'devant et ceux d'à côté...


C'est avec joie qu'elle a repris son activité favorite: dresseuse de gastéropodes de guerre. C'est vrai qu'en Provence, les bestioles ne sont pas faites pour devenir de bons militaires, bien trop flemmardes, trop oisives...
En Helvétie, les escargots sont dodus, plein de bonne volonté quoi qu'un peu dispersés mais de bons petits soldats quand même...


24, 25,26,2.... oh vous cessez d'gigoter, j'peux plus compter là!

P'tête que d'main j's'rais pus là et comme c'est soirée bivouac, profitez-en les amis. Entrain'ment toute la journée, toute la nuit s'il le faut!
C'est la "sous-chef "qui l'a dit. Et pis, euh, le tricot hein....

Ah qui c'est qu'arrive? Frère Kiki, t'endez...

Rompez les rangs...

Oscargot prenez l'command'ment, plus vite plus vite plus vite!



Le grand lecteur a pris la parole. Jeje, attentive, écoute et le temps que les mots se rassemblent en phrases traduisibles dans son cerveau, ses yeux roulent en tout sens à la recherche de longs morceaux de bois.

C'est fait, déjà la sica taille, pèle, affute et deux grosses aiguilles à tricoter apparaissent comme par enchantement.


Un gros point à l'endroit, un gros point à l'envers, un à l'endroit, deux à l'envers... C'est joli comme ça... et les trous n'sont pas trop larges....juste de quoi laisser passer un bras imprudent...
Et qu'est-ce qu'il y a au bout d'un bras, hum?


S'adresse à ses cagouilles, évidemment.

Y a une main! Et une main a des doigts.
Et à quoi ça sert d'avoir une main romaine avec des doigts, mmm?

Ben noooo, pas à s'gratter l'dos!

Dans les doigts, y a des os, de beaux petits os.
Et les osselets romains, c'est génial pour jouer quand on s'ennuie à l'armée et qu'on a déjà confectionné plein d'énormes filets à Z’Impérialistes z’et fourbes Françoys, comme dit si bien Kiki...

Un à l'endroit, deux à l'envers....


Arsenyk a écrit:
A force d'entendre ses frères râler, de se faire secouer, Arsenyk se réveille....

gné un problème ??? ... l'tricot c'est point mon fort mais j'vous chantions quelque chose dans vostres esgourdes


Du PQ pour mon troutrou,
Du PQ pour mon troutrou,
Des billets pour mon trou,
Et du PQ pour mon troutrou
Courent tous après l'pouvoir la gloire les femmes ou les sous
Mais l'plus important d'tout, c'est du PQ pour mon TROUTROU

Je suis comme un lion, qui veut du PQ, pour mon troutrou *





[hrp]*Dirty Cenre[/hrp]


Magenoir a écrit:
Mais quelle idée avait encore Kirk! Tantôt se demandant s'il n'avait pas bu un peu trop, tantôt le prenant pour un génie, la personnalité de Kirkwood restait encore trop mystérieuse pour Mg, mais ce projet, cette ingénieuse folie était peut-être la clé de leur future victoire! Du moins, c'est ce qu'il se mit en tête en tricotant.
"Toujours mieux que des bonnets" pensa t-il.

Et c'est ainsi que sous la houlette de Jehane, et sous le chant d'un Arsenyk bien en joie, la toile prenait forme.
Surement moins efficace qu'une bonne épée dans la tronche, mais qui sait, peut-être ce filet deviendrai un symbole, peut-être serait-il un tournant dans la victoire!

Attrapant quelques Romains, cette confection pourrait bien devenir un juteux filet de moutons...


Jehane a écrit:
Se dandine en écoutant la chanson de Fortunée. C'est qu'elle a du rythme et qu'on a envie de reprendre en chœur:

Mais l'plus important d'tout, c'est du PQ pour mon TROUTROU

Zut, j'ai perdu une maille!!
C'est plus un bras qui va s'tailler, c'est une jambe...ou une tête.
Que peut-on faire avec une tête?
Ahhhh vui, des tresses avec les cheveux, des billes pour le chat Cagouille avec les yeux, des colliers avec les dents...

J'laisse le trou? J'laisse pas l'trou?

...c'est du PQ pour monTROUTROU...



S'arrête subitement et jette un œil vers Magenoir qui semble très crispé devant ses "outils".

Déos te donne la laine et les aiguilles et Il te dit:

"Tricote de ton mieux, une maille à la fois ! "(*)



Lui adresse son sourire qui tue et s'approche de lui lentement mais sûrement, jusqu'à s'assoir à ses côtés.

Alors mon frère, regarde bien. Imite ce que je fais et répète après moi:

*Jeuuuu piqueuuuu ma mailleu.

*Je lui passeuuu la cordeu au cou... T'as vu, t'as vu?

*Je la fais passer par le petit troutrou.
Euh, pas celui dont parle Fortunée hein, hihihihi.

*Je la jetteuu par la fenêtreuu.

*Et voilà une première mailleuuuuuu.(**)

Compris? On reprend? En récitant?


Le regarde espérant avoir été claire.

Ohhh Déos, donne-nous le courage de terminer notre "tricot" afin qu'un jour, avec nos frères et sœurs, nous te l'offrons avec toute notre joie, et rempli de tu sais quoi... enfin, qui, plus exactement.(*)

Faut prier parce que c'est bien d'espérer une excellente pêche, non?


(*) inspiré du texte de Doris Lussier, La vie, c'est comme un tricot. (**) comptine pour enfants.


Charlotine a écrit:
Quand elle disait qu'en parlant bien, tout passait ... ou presque. Bon, il avait bien fallu l'aide d'un Kirkwood inspiré certes, elle devait l'admettre. Mais le résultat était là. Des aiguilles et de la laine à foison et plein de petites mains assidues ou peut être bien que ça, c'était la peur de la "sous chef", on ne le saura jamais.

Toujours est il que ça prenait forme. Pendant ce temps, Charlotine, elle, elle confectionnait des pompons. oui, des pompons .... pour mettre aux extrémités des filets. C'est pas parce qu'on part à la guerre que l'on doit obligatoirement tomber dans le sinistre. Une fois qu'elle en eut fait suffisamment, elle s'approcha de Mage, large sourire aux lèvres.


j'ai pas l'impression que tu aimes trop ça. Tricoter je veux dire. Allé va, je prend ta place. Va donc accrocher les pompons autour du filet, ça c'est facile, y a qu'un noeud à faire!

Et de voir son air sceptique.

Allé, allé, zou ... on ne contrarie pas une femme, tu devrais le savoir!

Et tout ça se passait dans la bonne humeur, sous la chanson d'Arsenyk, chacun entonnant le refrain et se trémoussant en rythme ... ou pas. Si c'était pas beau la vie militaire!
Et la nuit tomba, entrainant avec elle ceux qui avaient consommé un peu trop de vin et que l'on entendait ronfler à travers les alpages.
Et le petit jour se leva, la brune avec, allant jeter un coup d’œil aux alentours, qui l'amena à pousser un cri si strident que même les plus endormis n'eurent le choix de sursauter


AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!

Les Armées, les Armées


Bien sur, excitation massive dans les rangs. Jamais soldats ne se levèrent si vite, armes en main, bave glissant de la bouche, babines retroussées et grognement entamé.

Oui mais non, elle se retourna vers ce petit monde. Merde c'est que ça sait être hyper réactif finalement un helvète. Elle les regarda, mine inquiète ... là par contre, elle savait pas vraiment ce qui l'inquiétait le plus entre ce qu'elle allait annoncer et comment ils allaient réagir


Sont plus là. Les armées j'veux dire. parties, envolées, volées, j'sais pas, mais sont plus là


Jehane a écrit:
Rouuuuuuuu pflllllllllll......rouuuuuuuuuuuu pfllllllllllllfffffff

SILENCE!!!! dans les places à 3 deniers.


Replonge sur son gros sac de toile bien rêche qui lui sert d'oreiller.

AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!

Les Armées, les Armées


Un helvète qui reconnait le cri de guerre est un helvète qui se lève à la vitesse de l'éclair, qui s'arme plus vite que son ombre et qui émet le hurlement du loup affamé: IM-PRE-SSIO-NANT.
IM-PRE-SSING.
IM-PRE-SSIO-NAN-DO!!!!



GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR


Citation :
Sont plus là. Les armées j'veux dire. parties, envolées, volées, j'sais pas, mais sont plus là

T'inquiète Cha, fais dodo, c'est Déos qui nous accorde un peu d'temps: Mage n'a pas noué l'dernier pompom...

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mar 5 Aoû - 20:09

05 aout 1462, échange avec Pierre Alexandre Von Dumb pour la rédaction d'un futur article ....

Citation :
PA: "je suis le heraut es joute‏, le chef, et un dumb‏"

C: "Et alors?"

PA: on est dangereux ^^‏ .... quand on nous cherche‏

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Maryah

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Jeu 7 Aoû - 10:26

Quelle modestie ... c'est tous les Von Dumb comme ça, et ils se sentent protéger par le manipulateur comploteur, j'ai nommé le Roy Nain de Lotte à Rungis ... Lotharingie !
Tu peux pas lui crever les yeux avec une plume ? C'est tout doux une plume non ?
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Jeu 7 Aoû - 14:51

tout dépend le côté de la plume ^^

cela dit, je dois admettre que j'ai été beaucoup amusée par cette intervention ... presque ça me rendrait curieuse ..... Rolling Eyes

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Jeu 14 Aoû - 10:34

Article qui ne sera pas publié

Citation :
Humiliation Royale

Strasbourg - Les joutes organisées , mi juillet, en l’honneur des noces de Jean de Cetzes, Roy de France, et de Jade de Sparte, Régente du Saint Empire, et candidate à la succession du défunt empereur, Comyr von Wettin, n'auraient pas pu plus mal commencer.

Alors que les éliminatoires étaient lancés et que le Roy devait combattre contre Karyaan le Verdier Lómàlas, comtesse de Beaumont-sur-Sarthe, cavalier de l'ordre royal des Chevaliers de la Licorne, cette dernière, présente sur la lice, a subitement baissé sa lance, signe d'une déclaration forfait.

En effet, selon une coutume informelle, un noble ne combat pas contre le Roy, sous peine de prendre le risque de le blesser, à moins que ce dernier n'ait explicitement interdit le forfait, comme cela avait été le cas sous le règne de Feu Eusaias. Aussi, la comtesse a semble-t-il tout simplement fait preuve de respect envers son suzerain.

Pourtant, fort de relations conflictuelles avec son adversaire, le Roy s'en est trouvé irrité et s'en est pris violemment à elle devant toutes les personnes présentes, y allant de critiques plus sévères les unes que les autres, et poussant l'humiliation jusqu'à lui retirer sur le champ ses titres et distinctions.

A la stupeur générale s'est ajoutée la réaction immédiate de la belle sœur de la comtesse, Silanie de Le Verdier, vicomtesse de Domremy la Canne, dame de Castiglione Torinese et Livorno Ferraris, et rédactrice en chef de la KAP, qui a pris la défense de la comtesse devant l'épouse du Roy, sans que cela ne l'émeuve.

Après quelques échanges entre les deux principaux protagonistes, et face à la plaidoirie de la comtesse, le Roy a décidé de suspendre sa décision jusqu'à son retour au Louvre, où il la recevrait afin qu'elle se repente.

Ne reste plus qu'à se demander comment il réagirait si un noble d'Empire, royaume allié, venait à le blesser. Puissions nous espérer que cela ne déclencherait pas une guerre !

Charlotine

Sources:
[RP]Joutes de Strasbourg
http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=748952

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Maryah

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Jeu 14 Aoû - 17:58

Pourquoi "qui ne sera pas publié" ?
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Jeu 14 Aoû - 21:38

c'est compliqué ....

Spoiler:
 

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Ven 3 Oct - 10:15

[Campement de l'armée du bonheur, un matin, après le réveil, et la toilette, et le lait de vache et .... puis c'est tout]

Petit être fragile au milieu de tout ces gens décidément étranges mais que je me prenais à aimer au plus haut point, je respirais l'air frais des alpages. Il faut dire que j'avais installé ma petite troupe un peu en retrait, une sorte d'intuition féminine surement liée à cette idée de "plan Q" .... enfin, j'sais pas, j'aurais pas eu idée moi. Non, vraiment, il y a des choses auxquelles je ne me ferais jamais.

Bref, assise sur un cailloux, suffisamment gros pour accueillir mon séant, qui n'était pas gros pour autant, je rangeais ma besace dans laquelle j'avais enfouit une somme de courriers, principalement de pépé d'ailleurs. Devant moi, un petit feu pétillait parce que bon, voilà quoi, faï pas caou* dans ce pays et c'est une habitude que j'avais perdu après mon passage sous le soleil de Provence.

Je partais donc pour un tri à la verticale qui assurerait une longévité à mon petit feu dans l'attente que des bras musclés viennent m'enlacer et me réchauffer


Hum, pépé .... feu
pépé ... feu
alli ... feu
phonya ... ah celui, faut que je le garde, l'heure approche
pépé ... feu
V ... je garde, par principe
pépé ... feu
Child ... oh, je l'avais oublié celui là ... le pauvre, maltraité par un curé, si c'est pas scandaleux


oui, tout le monde aura compris que je parle seule, mais pas comme une vieille, juste comme une fille, seule au coin d'un feu. et avant de le brûler, je relisais ce courrier qui m'avait bien fait sourire, même si je réalisais avoir oublié d'y répondre, enfin, je sais plus en fait

Citation :
Bonsoir Copine

il est vraiment gentil le patron. Très gentil.

Mais sinon moi j'aurais jamais osé pensé que c'était de votre cul que la lettre parlait. C'est pas bien de regarder le cul des Dames.

Y'a qu'une Dame dont je regardais le cul...je pouvais pas m'empêcher. C'était plus fort que moi. Elle s'appelle Mimicherie. On allait se marier, mais elle m'a jété comme un vieux cordage de bateau, elle a dis que j'étais un traite. C'était pas vrai, j'avais juste donné des sous de la mairie ou j'étais maire à mon copain Esclandres, parce qu'il me l'avait demandé. Alors j'ai du aller au tribunal. Mais celui -ci m'a fait justice, le juge a dit que j'étais trop idiot pour être méchant. C'etait un gentil juge. il ne m'a pas mis en prison.

Je peux vous aider à porter quelques chose? aussi je peux vous donner une ou deux tapisserie, pour que vous dormiez dans un lit douillet.

Childerik

Capitaine du bateau l'Ambuleur

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Lun 27 Oct - 14:37

Die, 27 octobre 1462

Heure de faire une halte à Die et de s'assoir au pied d'un arbre
Heure de prier pour ces hommes et ces femmes aveuglés par Rome
Heure de remercier Déos de lui avoir fait prendre la bonne route
Heure de sourire à la vie, et à ces plaisirs si simples qui lui ont été offerts
Heure de faire une sieste avant de reprendre la route

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Ven 31 Oct - 15:22

Quelque part, dans une salle d'un château provençal

Ma Provence, mon ancienne terre de cœur, celle qui m’a tournée le dos parce que je ne suivais pas la voie imposée par Rome … voilà que j’y vis mes dernières heures. Dans sa grande bonté, mon amie la Comtesse nous a autorisés, mes frères et sœurs réformés et moi-même, à venir récupérer nos affaires. Voilà qui devrait ravir grand nombre de ces grands esprits qui illuminent la terre des cigales et de la lavande.

Et justement, parlons-en de mon amie. L’heure était à l’allégeance de ses vassaux, tradition à laquelle je n’avais pas gouté, mandant expressément stoppé oblige. En même temps, poser mes lèvres sur celles de certains nobles aurait plutôt tendance à me donner envie de vomir qu’autre chose. Mais bon, nous n’en étions jamais arrivé là car la chance avait voulu que je sois touchée juste à temps par la grâce de Déos.

Après une longue hésitation, je décidais d’aller voir de mes yeux la belle couronnée ou devrais-je dire « les » belles couronnées, car la jeune marquise devait surement aussi en être. Vêtue d’une luxueuse robe rouge et or achetée auprès d’un tisserand genevois de renom, je me faufilais dans la foule pour atteindre les gardes. Une fois n’est pas coutume, un beau sourire, une poitrine balancée sous le nez de la bête et quelques écus me permirent d’entrer dans la luxueuse salle normalement destinée aux nobles, dont je ne faisais pas partie, bien sur.

Je profitais de l’appel du prochain mouton pour m’avancer gracieusement dans l’allée principale, sourire narquois aux lèvres, vibrant sous les « oh », « ah », « non mais » « de quel droit » et j’en passe. Arrivée au pied du trône comtal, j’anticipais aux blablas de la vieille peau qui n’allait pas manquer de demander aux gardes de me faire sortir


Ne vous inquiétez pas, je ne reste pas. Je ne fais que passer !

Des gestes accompagnaient mes paroles, et voilà que je me jette dans les bras de la Comtesse.

Je voulais vous féliciter en personne, Votre sérénissime et illustrissime Comtesse. Que votre mandat soit meilleur que votre mariage, votre peuple plus ouvert que votre époux et que vos nuits en deviennent plus douces bien que pour ça, faudrait que le suédois revienne un petit clin d’œil pour ponctuer ma phrase avant de chuchoter à nouveau vu le délais imposé pour récupérer mes affaires je compte sur toi pour abandonner le temps d'une soirée tes obligations et partager quelques choppes avec moi! Un dernier baiser sur sa joue et je regarde en direction de la blonde devant laquelle je m'incline avec amusement

Mes hommages votre Majesté. Qu'il est bon de voir le trône marquisal supporter un ferme fessier de jeune femme à présent. La couronne vous va à ravir.

J'avais ainsi fait le tour des mondanités, un nouveau sourire à mon ami dans lequel elle descellerait un "sans rancunes?!" et je repartais, comme j'étais venue, toujours aussi souriante et marquée par une joie de vivre inégalable. C'est que l'air helvète, ça fait du bien. Comme quoi d'ailleurs, l'herbe est parfois vraiment plus verte ailleurs.
J'en profitais pour faire un petit coucou à l'homme en rouge non sans caresser ma petite croix poissonnée

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Jeu 1 Jan - 14:45

Citation :




CONCOURS D'ÉCRITURE



Avec l'arrivée de la nouvelle année, la KAP Francophone organise un concours d'écriture sur le thème "Les vœux de la nouvelle année".

Les règles sont simples:

- Dépôt des textes au plus tard le 10 janvier 1463, dans la salle réservée à cet effet ou par pigeon voyageur.
- Minimum 350 mots, maximum 450 mots.
- ouvert à tous

Les votes seront lancés du 11 au 15 janvier, et il appartiendra au public de choisir son texte préféré. Le gagnant verra son texte publié par la KAP dans tout le royaume et en plusieurs langues.

Nous vous attendons nombreux!

Charlotine Durand

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mar 20 Jan - 11:05

[Equipe Charlotine / Vignolles : les préparatifs]

Parce qu'il y eu un avant

Il se préparait depuis plusieurs semaines. Je ne connaissais de lui que les histoires qui se racontent le soir, au coin d'un feu ou d'une choppe. En fait, je n'avais appris son existence que l'année dernière, quand une paire d'helvète était venue s'installer en Provence. L'inculte que je faisais, je l'avoue!

Quand l'affiche avait été placardée, je m'étais jeté sur le blond, qui ne m'avait pas refusé cette participation à ses côtés. En même temps, le contraire m'aurait surement vexée, mais ça, je me garderais bien de le lui dire! Bref, j'avais accourue pour nous inscrire, sans vraiment réfléchir. Non parce que, quand on le fait .... réfléchir je veux dire .... y a de quoi se demander si faut pas être cinglé pour participer à un truc où on va se faire taper sur la gueule.

Sont fou ces helvètes, personne ne pourra me dire le contraire, mais sont si attachants. Et le temps passa, lentement, parce que depuis Grandson, le temps était plus long à avancer. Ne me demandez pas pourquoi, je l'ignore. Enfin, un matin au réveil, je lui avais dit
"La semaine prochaine, nous partons". Et nous étions partis. Reprenant nos affaires pour rentrer à la maison.

On m'avait dit qu'il fallait être en forme. Pas de problème. Nous nous sommes entretenus mutuellement. Tantôt pratique tantôt théorique, la semaine aura été studieuse sous tous ses aspects et l'excitation s'était mise à monter. Celle du tournoi j'entends! A quoi vous attendiez vous? Alors nous avions prit la route, une fois de plus. Et nous voilà sur Fribourg. Mon second pieds à terre. La pression montait elle aussi. Merde, j'allais participer au tournoi!

La vieille s'était passée en taverne, à faire quelques calculs savant avec Raya. Heureusement qu'on nous confiait pas les caisses de la CH, sinon, je vous dis pas le bordel. Mais même en s'y prenant à l'envers, on y est arrivée. Déos existe! On a bu quelques chopines, puis il a fallu aller dormir avec une seule idée en tête .... faut gagner, parce que gagner le tournoi, merde, sur une carte de visite, ça en jette


Parce qu'il y a un pendant

Réveil de bonne heure. L'excitation que je vous disais. La journée est consacrée aux préparatifs. On range les armes, on planque ses écus. On laisse zébulon dans les pâturages. On regarde droit devant nous. La route vers Murat. Nous ne sommes pas seuls. Tous les participants se dirige vers le lieu de départ. Des têtes connues, d'autres non. Un regard vers le blond, un haussement de sourcils

Merde, me dis pas que tu emmènes ta tête d'Ours avec nous?! un soupir, un baiser. Demain sera un grand jour.

[Equipe Charlotine / Vignoles : les préparatifs, suite]

Parce que "Demain", c'est aujourd'hui

L'heure était venue. Assis au coin du feu, nous peaufinions les derniers préparatifs. D'abord nous assurer que nous avions bien pris sur nous les écus pour notre participations. Bourses de 50 écus? Check! Ensuite, vérifier les paquetages, s'assurer qu'on n'avait pas prit avec nous des objets de valeur, parce que maintenant, ils seraient considérés comme perdus. Vérification des paquetages? Merdeeeeee !!!!

Invraisemblable. Nous les nanas, nous passons notre temps à toujours oublier quelque chose quand on voyage. Et là, j'avais fait tout le contraire. Les 3 bouts de parchemins étaient repliés dans ma besace. Je n'y avais pas prêté attention jusque là. Tant pis. Je me les traînais depuis des semaines. Si ça faisait des heureux, tant mieux. Y avait plus grave dans la vie.

S'en était suivi une balade dans les alentours. Ben oui, moi, je ne connaissais pas les lieux. Il fallait donc repérer buissons, arbres et abris en tout genre pour esquiver les coups ou sauter sur quelqu'un. Nous étions alors revenu au campement et là, grand moment de réflexion.


Alors, les options? qu'est ce qu'on fait? non parce qu'il nous faut être tactique si on veut avoir des chances de gagner! J'avais regardé Vignolles, presque désemparée par cette question existentielle.

Ah? parce qu'il ne suffit pas de foncer dans le tas et de frapper? non, apparemment, c'était un peu plus subtil. Moi je faisais confiance au destin qui m'était tracé, je ne m'encombrais pas de tant de préparatifs. On se fait pas chier, on va au plus simple! que je lui avais dit. Il ne m'avait pas contredite. On verrait plus tard s'il ferait preuve de toujours autant de confiance dans mes choix stratégiques

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mar 20 Jan - 11:07

[Equipe Charlotine / Vignolles : 1er tour]

Citation :
19/01/1463 04:07 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Jozy et de Nodonn (coefficient de combat 10), qui essayait de vous résister. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant vous enfuir en boitillant.

Parce que c'est dans les défaites que l'on se construit

Je me tenais à l'affut, bien emmitouflée sous ma capuche. On entendait, ici ou là, des bruits de pas, de chuchotis ou de feuilles qui bougent. Mais on ne voyait rien.  Nous marchions tous deux à pas de loups. Quand soudain!

Chutttttt.....AIEEEEEEEEEEEEEE

je l'avais pas vu venir celle là. Déjà nous étions à terre. Deux inconnus, enfin, des participants que je ne connaissais pas quoi .... une femme avec un casque et un blond ... ils venaient de nous prendre par surprise mais nous n'avions pas dit notre dernier mot. Entre coups de pieds, arrachage de cheveux, morsure ... ben oui quoi, à la guerre contre à la guerre .... la bagarre fut tenace.

A un moment j'ai cru qu'on était foutu, qu'on allait y laisser nos bourses et nos membres. Mais il n'en fut rien. La cause à Déos ou à mes parchemins qui "peut être" deviendraient des portes bonheur, ça s'arrêta là.  Oui, je tenais férocement ma bourse, montrant les crocs. Et finalement, les deux comprirent qu'ils n'arriveraient rien à nous subtiliser.


AhAh dirait l'autre! Mais pas nous. Non, nous on a prit nos jambes à nos cous parce qu'on était pas non plus totalement tarés. Il fallait se préserver pour le second tour du lendemain. Il fallait donc la jouer fine. Par je ne sais quel miracle, nous avons donc réussi à leur fausser compagnie, non sans boiter bas, et à nous caler derrière un gros tas de rochers le temps de reprendre nos forces.


[Equipe Charlotine / Vignolles : 2 nd tour]

Citation :
20/01/1463 04:09 : Vous avez racketté un groupe composé de Calixtes de Phonya et de Vero5 qui possédait 17,00 écus et des objets.
20/01/1463 04:09 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Calixtes de Phonya et de Vero5 (coefficient de combat 9), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, l'obligeant à vous ouvrir sa bourse.

Parce qu’ « une victoire sinon rien » !

J’avais un peu en travers l’affront de la veille donc je boudais. Oui, je boudais ! Bras croisés, le regard noir, je maugréais

De Diou, mais comment a-t-on pu se faire avoir comme ça ?! Il faut se ressaisir Vignolles. Tout de suite ! ça va pas le faire autrement !

Nous avions passé le reste de la journée à réfléchir à comment rattraper le coup. La nuit avait d’ailleurs était particulièrement courte, mais, étonnamment, nous étions en pleine forme, remontés comme des pendules. Tel le loup – bon le lion pour ceux qui préféreront – qui rode silencieusement à la recherche de sa proie, nous arpentions les ruines de Morat quand soudain, là, sous nos yeux, trois participantes se trouvaient être à découvert. Échange de clin d’œil, signe de tête approbateur pour un top départ imminent et …..  

RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!

Pim … Pam … Poum … Badaboum ….. et quelques roulés boulés plus tard, nous venions d’avoir raison de ces dames. Avec beaucoup de fierté, nous relevions la tête, vainqueurs de ce tour. Non sans un petit sourire taquin j’invitais Phonya et ses deux comparses à nous donner leur bourse. Bon, elles n’étaient pas très pleines, d’autres avaient du se servir avant nous. Pas grave, le tout avait été de remporter ce tour pour ne pas fini « Fanny » comme on disait par chez moi.

J’avais quand même un peu de peine que ce soit tombé sur Phonya, surtout qu’en les quittant, je constatais avoir récupéré ses herbes médicinales.
Il faudra rendre ses herbes à Pho. Elle risque d’en avoir besoin pour soigner. Et j’embrassais mon blond, tendrement et fièrement. C’était un bon premier tournoi. Je suis contente. Tu verras on ferra mieux l’année prochaine, là c’était le rodage ! Maintenant, place à la fête.

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 10 Juin - 11:27

Genève - Mai 1463

Rayanha a écrit:
Il est pas tombé dans les choux. Normal me direz-vous, ya pas de choux sur les bord du Léman. Au mieux il serait tombé dans les perches.

T'm'expliqu'ras dis?
Ouais t'inquiètes, quand j'aurais déchiffré ...


Il est quand même pas au top le vieux lion.

Mais Raya noté. Autant lui demander pour le mot à mot.

Elle lui tend un linge pour qu'il s’essuie son front perlant de sueur froide.
Décodeur en route. C'était pas si compliqué en fait. Avec un peu d'imagination , la brune arrive assez facilement à se dessiner les parole de Sanctus.  


Tu as parlé oui. La guerre. Toujours la guerre. L'Empire qui vole en éclat et un semblant de chaos un peu partout ... Je suis pas sur d'avoir tout bien compris mais une chose est sure : ça va chier .


Ouais, ça résumait plutôt bien la prophétie.
La brune se relève doucement et retourne à côté du brasier où le fer chauffe encore.
Une tête de Lion d'un rouge ardent qui n'attend que le contact avec la chair.
Elle le replace bien enfouit dans les braises et fait signe à Cha' de la rejoindre.
Il est temps.

La brune frangine est toujours aussi pâle. Déos lui donnera la force nécessaire pour continuer.
Elle la prend par la main et la guide jusqu'à avoir presque les pieds dans l'eau.


Charlotine, ma sœur. Tu as parcouru un long chemin pour arriver jusqu'ici, tu aurais pu ne pas être là mais tu l'es ...
As-tu respecté le jour de jeun et de prières ?


La sicaire connaissait déjà la réponse, évidemment. Au moins en ce qui concerne le jeun. Vu la tronche de la frangine, il n'y avait aucun doute la dessus.

Es-tu prête à rejoindre la bras armé de la Réforme, les défenseurs de la Seule et Unique Foy et combattre à nos côtés tous ceux qui osent usurper le Verbe Divin ?

Elle laisse un court silence s'installer, le temps que sa sœur réponde et pour faire durer un peu le plaisir, juste un peu.
Sadisme? Si peu ...

Vignolles a écrit:
Vignolles qui écoutait Sanctus fut interpellé par les paroles de Raya.

Charlotine, ma sœur. Tu as parcouru un long chemin pour arriver jusqu'ici, tu aurais pu ne pas être là mais tu l'es ...
As-tu respecté le jour de jeun et de prières ?



Ah Oui !

Je confirme aucune tentation, je pense qu'elle à dû prier Déos toute la nuit...enfin...j'suis sur qu'elle va avoir faim.


*se tournant vers Charlotine et inclinant la tête*

Regard insistant pour se demander comment il allait se faire manger.



Ca va aller, je suis là.


*S'approche et lui serre la main*

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 10 Juin - 11:28

]Il était assez déstabilisant d’assister à ce genre de scène. Ne pas avoir vraiment compris ce qui venait de se dire était déjà assez gênant, mais se rendre compte que l’orateur lui-même semblait ne pas savoir ce qui s’était passé rendait les choses encore plus étranges. Peut être qu’en temps normal, j’aurais réagi autrement … mais ce n’était pas un moment comme un autre, et je n’étais pas vraiment en état de philosopher.

Raya prend les choses en main, elle tente de traduire pour un public devenu encore plus silencieux puis je la vois qui se dirige vers le brasier. Il ne faut pas être très futé pour comprendre que l’heure fatidique arrive. Elle prend son temps, temps que je mets à profit pour prier encore une fois Déos et pour le remercier d’avoir tracé cette route pour moi. Je me lève, à sa demande, je dois surement être toujours aussi blanche, mais étonnamment, mes jambes me tiennent plus que je ne l’aurais imaginé. Un regain d’énergie puisé au plus profond de moi parce que je refuse de faiblir quand le fer approchera de ma peau.

Je serre sa main, avoir les pieds dans l’eau me procure un certain bien être. Je bois chacune des paroles de ma sœur de foi, ma respiration se fait de plus en plus lente, mon cœur, lui, bat de plus en plus fort, et mon ventre …. Mon ventre est si tordu que j’ai l’impression de plus en avoir. J’ouvre la bouche pour lui répondre mais quelqu’un d’autre intervient. Je tourne la tête, et telle une apparition, je vois Vignolles qui s’est approché. Mon cœur se serre. Sait-il combien je tiens à lui ? Lui ai-je déjà dit ? Je ne suis pas sure, je suis parfois avare quand il s’agit de déballer les sentiments. Lui ai-je tout de même assez montré ? J’ose penser que oui, puisqu’il est là, à mes côtés. Juste retour des choses après tout, il y est pour beaucoup dans tout ça.

Je souris. Je ne sais pas si c’est très habituel comme intervention, mais je m’en fou. Bousculer un peu les conventions, ça ne fait pas de mal. Je serre sa main, tout en serrant celle de ma sœur de mon autre main même si pendant quelques secondes, mes yeux ne quittent pas ceux du blond. Il pourra y lire un merci auquel succédera un regard plus malicieux en disant long sur le sort que je lui réserve – petit intermède dans ce moment si sérieux.

Et donc, trêve de plaisanterie, je me tourne à nouveau vers Raya à qui je souris aussi. Je suis si heureuse que ce soit elle qui procède à ma sicarisation. J’ai beaucoup d’estime pour la brune, son franc parlé et sans grande sensibilité … si si .. vous avez bien compris.


Oui, mes prières m’accompagnent depuis hier soir. Elles sont venues rassasier mon âme quand mon ventre criait famine, et elles m’ont apporté la force nécessaire pour participer à ce moment.

Et oui, je suis prête, plus sans doute que certains ne se l’imaginent. "Le moment n'est-il pas venu pour ceux qui ont cru, de prendre enfin les armes et avec humilité devant le nom du Très Haut se lever contre le mécréant ?"
Cet extrait de Liber Léonis était sorti naturellement de ma bouche, comme si l’évidence avait voulu qu’il soit placé là. Le moment était venu. J'étais prête à me battre que ce soit avec les armes ou avec la parole. Ma vie entière est à présent dédiée au Très Haut. J'userais de tout ce qui est en ma possession pour lutter contre l'usurpateur Romain et pour rependre la vraie Foi.

voilà, j'avais suffisamment parlé. Fallait pas déconner. Je n'étais pas toujours une super oratrice, et aujourd'hui sans doute encore moins que d'habitude. N'empêche que c'est avec un brin de fierté affichée sur le visage que j'attendais la suite, plus impatiente qu'inquiète maintenant que ça approchait

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 10 Juin - 11:29

Jheane a écrit:
Charlotine vient de parler.
C'est beau.
Bien plus sensible qu'elle n'y parait, le Betchète est émue.
Du revers de sa manche, elle essuie discrètement une larmichette , renifle un peu moins discrètement.


Elle m'épat'ra toujours cette brunette.

Pour une fois on est d'accord.

Elle est prête la p'tite.

Je sais mais tais-toi, j'me concentre.

Attention ça va sentir la carne!


Et c'est là qu'on entend un PFFFFFFFF intempestif!
Pour celui qui la regarde, il la verra exécuter un geste brusque de la main signifiant l'ordre de dégager!

Comment être tout entière à la scène du siècle quand une petite voix, celle de Pipo, interfère constamment dans votre observation??


Rayanha a écrit:
Le soleil se pose doucement sur le Léman, ses reflets d'or envahissent la surface, il est l'heure.
La plage est silencieuse. Même les oiseaux ne piaillent plus.

Elle tient fermement la main de Cha'. Le blond arrive à ses côtés. Elle ne put retenir un rire à ses paroles. Et de rire, il y en avait besoin en ce moment. Un peu de légèreté à cet instant presque fatidique.
Déos sait combien c'est important qu'il soit là aussi. A eux deux , on pourrait dire qu'ils représentent le premier jour du reste de la vie de Charlotine.
Pour blaguer, elle pourrait lui dire que pour la remercier d'avoir marqué son casier judiciaire à vie, elle lui marquera le bras pour tout aussi longtemps.
Elle rit intérieurement en y repensant.
Mais c'est bien plus que ça. Cette sicarisation représente tellement.
En plus d'accueillir une nouvelle sœur du Lion, une véritable amitié est née entre elles.
De Genève à Arles, d'Arles à Genève , ce soir, la boucle est bouclée pour elles.
Sa réponse résonne en elle. Qui pourrait encore douter de son dévouement? Elle aurait presque envie de gueuler un "Que celui qui ne croit pas en sa Foi parle maintenant ou se taise à jamais!" , mais elle ne dira rien. Elle se contente de lui sourire franchement et fièrement.
Elle lui lâche doucement la main et tend le bras vers le Lac.


Si tu es prête, je t'invite à t'immerger dans l'eau du lac afin de terminer ta purification avant de franchir l'étape du fer.

La brune ne peut s’empêcher de penser que sa sœur est chanceuse. Parce qu'elle va plonger dans le Léman, en mai. Elle ne ressortira pas les lèvres bleutées et au bord de l'arrêt cardiaque comme ça avait été son cas à Arles, à la mi décembre.
Quoi que c'était certainement ce qui lui avait permis de supporter la brûlure.
La brûlure ... la fameuse morsure du Lion. On y était presque.
La sicaire sent son regard pétiller en y songeant. Non pas par plaisir malsain mais par fierté.
Le marquage pour un sicaire est un passage essentiel qui reste gravé à vie, sur le bras, certes, mais dans la mémoire aussi.
Plus qu'une cicatrice, c'est un accomplissement, une récompense.


Charlotine a écrit:
Petit rappel historique.

Moi, je viens du Sud. La mer méditerranée. L'eau qui vous arrive aux ventres après un quart d'heure de marche. Les lacs, j'connais moins. Faut dire qu'en Moscovie, on avait plutôt tendance à y glisser dessous qu'à y plonger dedans.

Alors, là, quand je met mes pieds dans l'eau, outre me rendre compte que l'eau est quand même vachement plus froide, je n'imagine pas un seul instant, qu'en plus, au pas suivant, je vais me retrouver avec de l'eau jusqu'au nombril et qu'au pas suivant, enchaîné dans la foulée - parce que bon, je commence à avoir la dalle donc je ne veux pas traîner - je vais disparaître du champs de vision de tout le monde.

Bordel, y a q'à moi que ça arrive ce genre de truc, c'est pas possible. Et bien sur, pour l'occasion, sont presque tous venus. Pourtant, c'est pas faute de l'avoir traversé en barque avec Léa le Léman, ça aurait du m’interpeller. Qui dit "monter dans une barque", dit aussi "eau relativement profonde".

Mais non, moi j'avance, sereine et insouciante. Et "plouf" la brune. Et "pffff" fait la brune en remontant en la surface et pour faire s'éloigner des cheveux venus se coller sur son œil. Regard noir. Comprenez "le premier qui rit, il aura à faire à moi". Sinon, question immersion, ça a du le faire je pense. Je n'en oublie pas de remercier Déos pour cette purification et je rejoins Raya. Ma robe me colle à la peau. ça aussi j'suis pas fana mais bon, on est fille de marchand de tissus ou on ne l'est pas ... et moi ... je le suis .... et j'ai choisi le bon tissu ... alors les gars cherchez même pas, y aura rien à voir!

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 10 Juin - 11:30

Rayanha a écrit:
La frangine entre doucement dans l'eau ... Enfin elle aurait voulu y rentrer doucement ... Bon ... Elle était là puis plouf. Plus là. Et quand elle ressort la tête de l'eau, la brune sicaire à une envie irrésistible de rire qui monte en elle.
Mais faut pas. Bin non. C'est quand même une cérémonie de sicarisation. Faut pas déconner. Puis la provençale à pas l'air de trouver ça drôle elle.
Vite! Penser à un truc grave.


Minioum! Tu te rappelle de Minioum?
heu ... non ... C'est qui?
L'agneau que ton père avait acheté quand t'étais p'tite. C'est toi qui l'avait appelé comme ça.
Ha ouais! Minioum! L'était mignon c't'agneau.
Bin rappelle toi ce qu'il est devenu.
Bha t'es marrante! J'avais dans les 5 ans ...
J'vais te rafraîchir la mémoire. C'était un soir de septembre. Ton paternel te fait passer à table. Il pose une grosse cocotte sur la table. ça sent bon et t'as la dalle. Il te sert ton assiette, que tu mange avec appétit. Et une fois que t'as bien tout saucé tu te rappelle pas ce qu'il t'a dit ton vieux?

Ouch ... si , elle s'en rappelle ...
Tu l'a aimé Minioum? Bin r'prends en un morceau!
ouin ...


Voilà. ça , c'est fait. Elle a plus envie de rire la brune. Et elle regarde les broches qui tournent sur le côtés ... Deux Minioums qui dorent doucement en crépitant ... Bin voilà, elle a envie de pleurer maintenant! Vite, penser à un truc cool!
Rapide coup d’œil autour d'elle. Et les yeux se posent sur le fer. Truc cool: Check.

Elle prend la main de Cha' qui dégouline et l'accompagne jusque devant le brasero.
Les choses sérieuses commencent. Bientôt ça fera pschiiiiii et ça sentira la grillade.
La frangine aura mal et la sicaire compatira non sans une certaine satisfaction.
Mais non! Pas parce qu'elle va cramer son amie! enfin ... Elle est pas comme ça ... Hum.
Donc!
Elle prend délicatement le bras droit de sa sœur et lui retrousse la manche collée à sa peau. Elle la regarde droit dans les yeux, droite comme un I. Il n'y a plus un bruit autour. Le temps semble s'être arrêté. sa main libre se pose sur le manche du fer à tête de Lion sans quitter Charlotine des yeux.
Vignolles et là, tout prêt, il l'aidera à supporter s'il le faut.
Elle sort le fer des braises et souffle un "
Sois forte ma sœur et ne bouge pas." à peine audible.
Sans lui laisser le temps ni de sécher ni de réagir elle le pose Lion incandescent sur la peau immaculée de la Provençale. Elle appuie fort et retient fermement le bras de sa frangine.

Charlotine a écrit:
La chaleur du brasier a vite fait de se faire sentir. J'avance d'un pas décidé. Suicidaire? non pas du tout, juste que le moment approche et que ma fierté grossi de seconde en seconde, tout autant que ma peur cela dit. Pourtant, pourquoi avoir peur? Tout ce qui n'arrive n'est que bonheur, bon douleur aussi c'est sur, mais quand même .... à côté de l'importance de ce marquage, ce n'est rien.

A en voir l'attitude de la frangine, elle éprouve elle aussi beaucoup de fierté à tenir le fer mais elle aurait un brin de sadisme au fond d'elle que ça ne m’étonnerait qu'à moitié. Autour de nous, on dirait qu'il n'y a pas âme qui vive tant le silence est pesant. Un moment j'ai envie de me tourner pour gueuler "Wooowwww c'est moi qui vais avoir mal, pas vous, desserrez les dents "... mais bien sur, je ne le fais pas ... dois je les blâmer d'avoir pitié de ce que va subir ma chair?

Un signe de tête lui signifie que je suis prête même si ce n'est pas totalement vrai. Je n'ai même pas le temps de réaliser que ça arrive. Le "pchittttttt" du fer qui crame la peau mouillée, l'odeur de la chair brûlée. Je serre les dents et les points aussi, enfin tout ce que je peux disons. Bordel, c'est même pas que ça fait mal c'est que c'est horriblement douloureux. Un peu comme ce jour où tout a basculé, ce jour où j'ai cru que l'on me plantait un poignard dans le cœur, sauf que là c'est dans le bras. ça tue pas un coup de couteau dans le bras, alors que dans le cœur, ça anéanti. Et ce simple souvenir me fait si mal qu'il en occulte presque la douleur

Presque parce que bon, là elle est vachement forte et moi, sans rien dans le ventre, je le suis bien moins que d'habitude. Je suis blanche, je le sais. Mes yeux sont humides, je le sens. Il n'en faudrait pas beaucoup pour que des larmes ne coulent. Mais il faut croire que Déos ne me permet toujours pas de le faire. L'envie ne suffit pas. Un moment, j'ai l'impression que je perd mes esprits, que je quitte ce monde. ça ne dure pas longtemps. Juste ce qu'il faut pour oublier, tout, le bien, le mal, le passé et le présent. Et presque aussitôt, je secoue ma tête, l'air complément perdue.

Puis je regarde Raya, le fer, mon bras, le fer, Raya ...
P'tain, ça fait mal!

Ma robe me colle, j'ai plus de force, j'ai faim, j'ai soif, j'ai mal ....j'ai aussi des bouffées de chaleur .... pourtant .... Tu crois que je peux m’asseoir? ben oui, y a pas de honte à être un être humain

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   Mer 8 Juil - 10:36

GENEVE, un jour d'été

Un jour, assise au pied d'un chêne, je discute avec Andréas, le vieil helvète qui nous a vendu sa maison pour s'acheter une cabane de pêcheur au fond du Lac, parce que le jardin était déjà bien rempli. Je me souviendrais toujours de cet échange

J'vous dis que c'est pas net tout ça
Mon p'tit, tu t'emportes, tu t'emballes et tu vois toujours le mal partout
Mais non! C'est pas vrai, enfin, pas pour le mal. Je le vois où il est et c'est pas ma faute s'il est en beaucoup d'endroits
Et alors quoi? tu vas combattre le monde pour lutter contre la connerie humaine?
Et pourquoi pas?
Parce que c'est pas possible! Tu devrais plutôt apprendre à te taire et à laisser pisser le mérinos
Je sais, on me l'a déjà dit, mais pour ma défense, même quand je me tais, on vient me chercher
Et ben continue de te taire au lieu de te chercher des excuses
J'sais pas faire
J'vais te coller la bouche tu vas voir
Non mais quand même, avouez
Je n'avoue rien. Je ne crois que ce que je vois
Ben ouvrez un peu plus les yeux alors, et les oreilles aussi. C'est gros comme une maison que toute cette histoire est bancale
P'têtre! En même temps, si la maison est construite comme un château de cartes, à la première qui sera retirée, tout s'écroulera
Ou pas …. enlever la bonne carte, et le château tient toujours! Puis faites pas de l'esprit pour un truc aussi terre à terre. On nous prend pour des couillons, j'vous l'dit
Quand bien même c'est vrai, tais toi et regarde. Tu verras que souvent, c'est bien plus productif
C'est pas possible, vous êtes de la famille à Izaac vous!


La discussion avait duré ainsi des heures. Mais au final, je partais bredouille. Le vieux avait réussi à me démontrer que je l'ouvrais trop et que ça ne donnait que plus d'excuses aux esprits malintentionnés de cracher leur excès de venin. En gros, ça c'était fini par un "ferme là un bonne fois pour toute". Fallait digérer. Et j'avais même pas une sister sous la main pour vider une chopine. Brune ou blonde, elles avaient été appelées sur les chemins. Et moi, je me coltinais le reste. Pourtant, quelques jours plus tars, l'inattendue se produisit. Mon huitième sens était bon - oui, le sixième et le septième étaient déjà pris. Au détour d'une conversation, dans l'antre secrète, elle se trouvait devant moi. J'lavais pas reconnu. Tellement que j'ai failli lui marcher sur le pied dans savoir à qui j'avais à faire. Mais l'vieux, il avait aussi raison. Tais toi et écoute, spectatrice …. la voilà qui se dévoile. Ah ben merde alors! ça pour une surprise. Pas que ça en est une, puisque je m'en doutais, mais de l'apprendre comme ça, j'avoue que c'est assez marrant! Et Déos sait qu'en ce moment, ça rit pas tous les jours sur les berges du Léman

ANDREAS, ANDREASSSSSS!
Oh, la piote, qu'Est-ce qui t'arrive
J'vous l'avez dit! J'avais raison
dis quoi? tu m'en dis tellement, tu crois quand même pas que je me souviens de tout
Mais si vous savez, enfin quand même! Vous savez, la blonde là, celle qui m'a traitée de poufiasse en taverne et qui m'a sorti un chapelet d'un autre monde persuadée qu'elle était en train de me rabaisser alors qu'elle se couvrait tout bonnement en ridicule!
Oh putain, tu vas pas recommencer avec ça
Ben quoi? Elle l'a fait à l'envers à tout le monde, j'y suis pour rien moi!
Certes! Mais bon, toi et tes suppositions!
Tarata, j'y suis tombée dessus, dans un endroit dont, soit disant, elle ne connaissait même pas l'existence.
Hum. Bon d'accord, admettons. T'es sure au moins que c'était elle?
Non, pas au départ. Puis elle a parlé, et là, j'ai su. C'est facile en fait votre théorie. Se taire et attendre!
J'te l'avais dit! Mais bon, ça ne fait pas fleurir les Edelweiss tout ça.
Rhoo allez, avouez! Y a quand même de quoi s'marer un peu. Dans le genre, ni vu ni connu, j't'embrouille, elles ont fait fort les nénettes.
C'est des femmes!
Sans dec'? j'avais pas remarqué! En attendant, elles ont fait passer ma frangine pour une "espèce di counasse" alors qu'en fait, elle n'avait rien à se reprocher
La vie est ainsi faite
C'est surement pas ce genre de réflexion non plus qui va faire pousser les Edelweiss
J'suis pas jardiner!
Non mais vous êtes fou!
J'suis vieux, j'suis sage, je ne dit que la vérité
Mouais, mais en attendant, j'avais raison et les sisters aussi, sans même s'être concertées.
Oui, tu as raison! voilà, je te l'ai dit. Contente?
oui
Et maintenant?
Ben maintenant ... on regarde et on attend. C'est bien ce que vous m'avez appris?
oui! Mais je t'ai pas dit de tomber dans l'inertie
ah ben faudrait savoir!
Apprend la mesure!
J'ai pas assez appris?
non! y a encore plein de leçons qui t'attendent. Mais on verra demain. Pour l'instant, file voir ton blond. Et faites des mioches!
Pourquoi faire?
ça t'occuperas!
j'suis déjà occupée
ça t'occuperas encore plus, et ça t'obligera à te taire
Que vous pouvez être vexant des fois!

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Carnet de m'zelle Cha'   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Carnet de m'zelle Cha'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Protège carnet de santé
» Carnet de caporal
» Comment trouver le carnet d'un membre
» Répertoire - carnet d'adresses
» carnet de liaison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: