Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [JdR] Le carnet d'Izaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant
AuteurMessage
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Sam 25 Juin - 18:55

[Chancellerie de Genève-la-République. Pas Genève-la-Diete, hein !]

Citation :
Genève.

Brillante et secrète, ombragée et offerte, Genève se donne et se cache à la fois.

Ivresse du mouvement. Gorgée de soleil, Genève est une ville débordante de vie. De la criée sur le lac aux rues grouillantes de monde, l’effervescence est permanente. Mais Genève est aussi une place financière et un centre d’affaires de première importance, point de rencontre des hommes d’affaires de la région.

Eloge de la diversité. Creuset d’un mélange de cultures hors du commun, Genève abrite une incroyable diversité de langues, de nationalités et de religions. Autant de singularités qui se manifestent dans les rues : les badauds de la corniche et les paisibles pêcheurs côtoient les adeptes frénétiques de la marche sur les remparts dans cet immense ensemble où cohabitent le plus grand panel de modes de vie qui se puisse concevoir.

Saveur de la lenteur. Un dédale de ruelles aux mille couleurs et le temps semble figé. Chaque maison laisse admirer son raffinement et l’élégance de son architecture traditionnelle où les couleurs vives des façades donnent la réplique aux ornements de fer forgé et de bois sculpté. Prendre son temps semble ici élevé au rang d’art de vivre.

Paradis des fêtards. Genève est une ville qui ne dort jamais. Le soleil couché, les lumières de la fête prennent le relais. Tavernes et hostelleries, les nuits genevoises envoûtent ceux qui s’y essayent. Douceur ou folie des musiques, ocres des rues merveilleusement éclairées, obscurité branchée de la taverne cantonale. Que l’on soit dîner romantique ou nuit sans fin, cuisine gastronomique ou bricelets au miel ou au cumin, couche-tôt ou lève-tard, Genève vit, danse, chante et rit à toute heure.

Terreau de la création. Propice à la création artistique par sa diversité et son ouverture, la vie culturelle genevoise est dense : manifestations, festivals, expositions, défilés militaires mais aussi galeries d’art et lieux de rencontre entre créateurs, toutes les audaces fourmillent pour un éternel renouveau.

Tamponné sur papier récupéré à Genève.
On doit rajouter que c'est la capitale de la confédération, chancelier ?

Ben nan, banane !


La banane est... non rien.

Mais ?

Genève n'est pas la capitale de la confédération. Dans leur grande prudence et leur infinie clairvoyance, nos édiles helvétiques ont choisi de nous demander d'accepter de laisser siéger la Diète et le conseil des Douze dans notre cité. C'est tout.

Ah ben pourquoi ? C'est idiot !

[...]

Vous avez lu ce que vous venez de tamponner 500 fois ?


Les voies du Seigneur sont impénétrâaâââbles.

______________________________


Dernière édition par izaac le Jeu 12 Sep - 13:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Jeu 13 Oct - 13:02

[Nyon-la-bonne-mine. Une lieue à l'est de Genève. On y accède en quittant le bourg par la Porte Sainte Notwen. C'est une grande tour de briques de presque soixante coudées. Un toit de tuiles abrite, dit-on, le coffre-fort de la Dame de la Concorde. C'est une légende il est vrai, jamais une aussi menue pièce ne suffirait. L'huis passé, on traverse le faubourg qui surplombe le lac. C'est propret. La milice veille à ce que chacun ramasse ses ordures. Le contenu des pots d'aisance est recueilli à l'aurore par les services de la ville pour être ensuite conservé précieusement dans le Seau d'Aumône Cantonal. Rien à voir avec Sodome et Gomorrhe, quoi qu'en dise le cardinal Mrgroar. Genève est propre et bien rangée, voila tout. Au printemps, chaque genevois a droit à son lisier réglementaire. Pour l'amendement du jardin.
Nyon-la-bonne-mine, donc. L'étendue est vaste. La vue sur le lac somptueuse. Le soir, au soleil couchant, certains amants s’y retrouvent jusqu’à la rosée. Loin vers l'ouest, les Crêts du Jura et les cimes des Alpes au midi. Allez savoir comment ce filon d'or s'est glissé jusqu'ici.
Nyon... C'est plat. Merci Seigneur. Quand on poursuit deux lieues, on est tout dans les friches et les bosquets. Des bois qui annoncent la forêt sombre et profonde des Fribourgeois. Sherwood, à côté, c'est un jardin anglais. Si vous rencontrez un jour un bucheron fribourgeois, vous comprendrez. Jadis, le capitaine Zefamousmitch terrifiait ses ennemis rien qu'en levant la cognée. Faut dire qu'elle annonçait la ruée. La ruée, c'est... C'est quand les gens des vallées suisses s'assemblent, hallebardes et cors des Alpes en bataille. D'un coup, on souffle. L'écho des cors vous résonne d'une vallée à l'autre et la course pied-nue du piquier helvète vous fait trembler un terrain de soule comme une charge de chevaliers françoys. Avant Fribourg, il y a le hameau de Lausanne, vidé par le Grand Chambardement.
Nyon, c'est plat. Enfin, c'est un peu vallonné au pied de la Côte. Juste assez pour y cultiver quelques arpents de vigne. C'est une piquette il faut dire, tant le Mont-sur-Rolle que le Côte Vaudois. Un cadeau des anciens évêques, pour le vin de messe. Le dimanche matin, ils refilaient celui-là aux petits catéchumènes blonds comme les blés, pour assouplir l'âme qu'ils disaient, et y faire entrer le petit Iesus Christos. Eux, se tapaient le rouge de Bourgogne. Entre autres choses.
Nyon-la-bonne-mine, on y va depuis Genève par une jolie petite route pavée, héritée d’une antique voie romaine. Elle est bordée d’arbres avec des bancs de pierre toutes les quarts de lieues pour que les vieilles helvètes puissent s’y reposer. Y’en a même des fois qui y ont laissé des pots de géraniums. Pour chasser les moustiques et parce que c’est beau, qu’elles disent.

Izaac, droit comme un i, bliaud sombre et col Mahaud serré au cou, à califourchon sur Inge, sa mule, scrutait, aquilin, la vaste étendue qui allait accueillir le tournoi.]


Mon petit, des siècles d’histoires nous contemplent ici.

Hi Han !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: En Touraine   Mer 15 Fév - 19:33

[De retour de la Foire, en allant à la foire]

Citation :
14-02-2012 07:40 : Vous avez acheté à G.rom 1 tonnelet de vin de Tokay pour 191,25 écus

Cela peut paraître très cher, certainement. L'on observera toutefois que le cours de l'écus de Touraine est indexé sur l'écus de Paris dont le titre est nettement moins gras que celui d' Empire. Et comme l'on sait en bonnes places d'Affaires qu'il ne sonne ni ne trébuche comme un thaler genevois, il faut rapporter sa valeur au tiers de...

[...]

Je sens que je lasse, là. Passons, donc. Une charrette et des tonneaux, Izaac Dusalève, très honorable bourgeois de Genève, découvrait le vin de France. Et cela valait bien des pérégrinations. Heureux qui comme Izaac a fait un beau voyage ! Inge, sa mule, harnachée comme un palefroi de bat, menait l'équipage - les tonneaux et Izaac - au milieu de la foule où l'on houspillait. Cela rappelait vaguement une votation à la Diète. Et c'était le sire manchot que l'on houspillait ?


Psssstttt...

[...]

Monsieur De Cartel ? Qui donc est cette dame qui semble si chagrinée ?

[...]


Sinon, pour le thaler genevois, c'est son nom en schwizerdütch. Ce qui lui alourdit fortement le titre lorsque l'on considère comme en le beau royaume de France, le modèle germanique comme l'avenir. Mais bon... En welche, on dit écu. Pareil qu'en France et dans la pars imperii lingua francorum. La PILF, comme on dit de ce coté helvétique du col de la faucille.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Jeu 16 Fév - 20:17

:p !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Izaac en Touraine   Jeu 5 Avr - 20:30

[Donjon de Coudray, giboulées d'avril. La fenêtre est étroite. Tentures précieuses et un coffre. Sobre. La cellule est monacale comme il convient à l'austère genevois]

Rrrrooouurrrrrouu rouuurrrrouuu !

Oh !


Un pigeon suisse ! Dispensons-nous d'une description verbeuse de la palombe helvétique. Nul n'ignore qu'elle est blanche comme neige. Avec une petite croix. Preuve indubitable que Deos assure sa Création de son plus profond dénuement en manière de parasites et autres vermines en tout genre, tant vulgaires chez ce genre de volatiles. Le vieux chancelier lut, sans bésicles. L'air tourangevin précipite la lucidité, dit-on. Le clairet de Touraine illumine, plutôt. Nous ne dévoilerons point ici le contenu de la missive. Néanmoins, il suffira de savoir qu'elle procura le plus vif plaisir à son lecteur.

Ah !

Un puissant condottiere ultramontain embrassait la réforme aristotélicienne ? Izaac reprit guilleret l'osterputz, ce rituel du moment. C'était avril, la saison du jeun rituel chez les réformés. Le mois du poisson qui remplaçait la viande. Le mois du grand nettoyage de printemps aussi. Comme on disait à Genève. L'osterputz, donc. En souvenance d’antiques épreuves divines. Il faut ajouter aussi qu’à chaque fois, c'était ce mois là que les armées des calotins choisissaient pour venir planter leurs trefs sous les remparts de la cité réformée. A chaque fois, ils en repartaient après le coup de balais.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Izaac en Bourgogne   Sam 12 Mai - 21:09

La Loire aux sables d'or et aux verdiaux d'argent [...] Ici, la Loire était partagée par une île boisée, en deux bras d’inégale importance. En amont de la ville, s’étendaient d’autres îles plus modestes, en constante évolution suivant l’humeur de ce fleuve libre et vivant. Une levée protégeant le Val bordait la rive gauche de la « petite Loire », très ensablée et encombrée par une végétation luxuriante. Sur les quais, des anneaux d’amarrage attestaient de l’intense activité de la batellerie ligérienne. Quelques témoignages gravés dans la pierre rappelaient les débordements impétueux du fleuve. Heureux qui comme Izaac faisait un beau voyage !

Citation :
Activité : Aucune

[...]

Il y a des soupirs qui édifient. M'enfin, au moins, il pleut pas.

Saint Pancrace nous rafraichit le fond de l'air. Vous n'trouvez pas monsieur Falco ?

Vous avez déjà essayé de parler du temps qu'il fait avec un borgne occupé à se gratter la balafre avec son moignon ?

Si la lune est rousse cette nuit, je gage une belle gelée sous l’huis.

[...]

M'enfin, chez moi, on dit que la bise de mai affermit le fromage mais constipe le canasson.

[...]

Le crottin de chavignol sera caillou cet An.


Ou comme cestuy-là qui conquit la toison, bien des fois, pour sûr, on se sent seul au monde.

______________________________


Dernière édition par izaac le Dim 13 Mai - 20:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Izaac en Bourgogne   Dim 13 Mai - 20:18

[Les pieds secs, finalement. Les tonneaux empilés sur un si encombrant charriot. L'un disjoint. Par maladresse ? On ne m'ôtera pas l'idée qu'Estainoise m'a maudit Izaac et son inventaire à la Jacques Cœur. Bon ! Quand faut picoler, faut picoler ! Gooooooooooooodmorning Bourgogne !]

Diogène ! Je te salue, glaireux blaireau.

Celui là aurait mérité aussi le rang de Prophète, vous ne trouvez pas ? Tantôt tel le philosophe « clochard », débauché, hédoniste et irréligieux, tantôt comme un ascète sévère, volontaire, voire héroïque, sûr qu'il convenait mieux à la docta ignorantia qu’à celle de Rome.

Trop lessivé pour faire le beau avec ces calotins besogneux et l'cœur trop navré pour te prendre encore au sérieux, tu viens rêver sous les glaviots ! Diogène ! Je te salue, glaireux blaireau !*

Au confluant du Nohain et de la Loire, les ombres portées des flammes et des trefs rendent plus froides les humeurs des trois saints de glace. Pancrace, Mamert et Servais échauffaient néanmoins les biles et Dijon était saisie entendait-on jusqu'ici. Quand l'air est pur et froid, quand la giboulée s'annonce, alors les carillons des clochers portent loin les rumeurs des batailles. Et vêpres sonnent ! Et les foyers commencent à flamber. Et les pigeons volent.

Monsieur Falco, puis-je ?

Sires saigneurs et belles bouclées en bottes bouseuses prenaient leurs quartiers. Tant de meubles et de brisures qu'Izaac, bourgeois de bacchanales, n'en connaissaient point le cinquième.

M’entretiendrez-vous donc de tous nos compagnons, pendant que je perce un tonneau de vin [...] d’Anjou ?

Naaan, pas d'Anjou ! Le manchot de Touraine n’y goute guère en plus. Un œil sur le tonneau blasonné et disjoint suscité plus haut. Décidément, va falloir que je bosse les armes nobiliaires de France, moi.

[…]

Champagne !

* : merci T.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Mar 15 Mai - 22:08

[La roulotte de Guéderette. Meublé de tourisme et hébergement insolite. Faut bien ça vu l'affluence en ce moment. Madame Boucher Baudard, cosnaise de son état, était au petit soin. Miches et brioches doraient dans l'âtre du four banal. En douce, comme il convient. Hommes et femmes d'armes allaient et venaient.

Capitaine, convenez que [...]

Izaac assistait au préparatifs des batailles un peu inquiet.

Cap [...]

Elle était occupée la capitaine.

Dites, vous auriez le temps de [...]

Trois fois qu'elle lui tournait le dos et apostrophait l'un ou l'autre escuyer qui causait le patois de Touraine en plus. On est touriste ou on ne 'lest pas, remarquez.

Voila, je voulais vous montrer [...]

Il insistait le bougre ! C'est qu'en Orient, enfin, à l'Est de la pars imperii lingua francorum, la PILF pour les intimes, on était civilisé quand on faisait la guerre. Mœurs Ultramontaines, dira-t-on. Et là, ça frisait la furie françoyse ! Les pots d'aisance qui trainaient devant les trefs, les épluchures laissées ça et là et les cochons qui les bâfraient au milieu des chevaux ! Sûr que les fièvres allaient remuer les entrailles avant l'aube. Et on l'ignorait ! D'un geste auguste, drapé maladroitement dans sa dignité et confiant dans l'Auctoritas qu'on accordait de coutume aux lustrés* au-delà du Jura, Izaac, six pieds trois pouces, bliaud noir col mahaud serré au coup, cent cinquante livres tout mouillé, déposa son vélin sur la table d'Etat Major de la capitaine Estainoise.

Citation :
manuel du Compagnon Reitre Suisse.

Quoi de plus agréable qu'une belle promenade en pleine nature ? Et pourtant ces merveilleuses promenades dans nos forêts, nos prairies ou nos montagnes sont menacées par nos multiples agressions contre cette nature: notre indifférence, notre négligence dues à un manque d'information ou à une mauvaise volonté manifeste. L'augmentation prodigieuse des vacanciers, promeneurs, citadins fuyant l'air pollué et le bruit, et ecclésiastiques est à l'origine, hélas, de bien des déprédations, aux suites les plus fâcheuses et souvent irréversibles. Ce petit guide doit vous aider, par quelques conseils, à respecter la nature et à vous faire prendre conscience de l'énorme tâche qui nous concerne tous et dont nous sommes tous responsables. Plusieurs institutions veillent autant qu'elles le peuvent à la protection de nos paysages, de nos réserves et de nos parcs nationaux. Mais votre aide et votre appui leur sont indispensables, ne serait-ce qu'en vous conformant tout simplement, mais avec conviction, aux 10 règles d'or de ce petit livre.

1) N'endommagez ni les arbres ni les buissons. Ce sont des êtres vivants! N'arrachez pas leurs branches, ne gravez plus vos noms dans l'écorce des troncs. Ménagez en particulier les jeunes plants qui seront la forêt de demain.

2) Admirez les fleurs sauvages mais ne les cueillez pas. Le plaisir de les regarder ne vous suffit-il pas? Pourquoi ne pas les laisser à leur vraie place, là où elles sont! Pensez à ceux qui viendront après vous! Si toutefois vous désirez en cueillir, faites-le avec discrétion et retenue, sans arracher les racines. Ne cueillez jamais les fleurs rares: elles disparaîtraient pour toujours. La plupart sont protégées par la loi!

3) Laissez les animaux en paix. Ils vivent dans la nature et s'y reproduisent. Laissez-les tranquilles. Respectez leurs abreuvoirs, leurs lieux de ponte, leurs dortoirs, leurs nids. Ne touchez pas leurs petits, vous les effrayez. Ils courent le risque de s'enfuir et d'être abandonnés par leurs parents. Contentez-vous du plaisir de les observer!

4) Ne provoquez pas des incendies de forêt. Chaque année des hectares de forêts sont la proie des flammes par la faute d'un promeneur imprudent. N'allumez pas de feux en période de sécheresse et abstenez-vous de fumer. Après un pique-nique, ne laissez pas un foyer mal éteint! Une forêt se détruit en un jour. Il lui faut deux siècles pour se reconstituer.

5) Ne jetez pas vos déchets n'importe où. La nature n'est pas une poubelle ! Ne mérite-t-elle pas autant d'égards que le salon dans lequel vous recevez vos amis, ou du moins qu'un parc ou un jardin ? Ne jetez plus vos papiers gras, vos bouteilles vides, vos bouts d'ecclésiastiques, c'est laid et parfois dangereux. Utilisez les caisses prévues à cet effet ou, s'il n'y en a pas emportez vos détritus.

6) Ne troublez pas la tranquillité de la nature. Vous êtes heureux, après les fatigues d'une vie trépidante, de vous plonger dans le calme et le silence de la nature. Ne la troublez pas par vos cris ou votre transistor. Apprenez à " écouter " la nature.

7) Parquez correctement vos charriots aux emplacements prévus. Ils ne sont pas faites pour envahir les champs ou empester les sous-bois. Elles endommagent la végétation et laissent des résidus néfastes au bétail et au gibier. Rien de plus salutaire qu'une promenade à pied !

8 ) Ne faites pas le " grand service " de votre monture dans la campagne. L'avoine de votre cheval, la paille et le crottin, les détergents que vous utilisez pour lustrer et nettoyer votre monture souillent le sol et polluent par infiltration l'eau des nappes souterraines, des sources et des rivières.

9) Observez les instructions et règlements locaux. Leur but est de protéger la propriété publique et de garantir la liberté de tous. Surveillez votre chien, restez sur le chemin, si on vous y invite, refermez les portes de clôture des pâturages. Ces règlements ont été conçus dans l'intérêt de chacun.

10) Conduisez-vous en êtres conscients et civilisés. Ne saccagez pas les champs ensemencés, ne détériorez pas les clôtures, conduisez avec et dans la nature comme s'il s'agissait de votre bien propre.


La compagnie des reîtres suisses - tamponné sur papier recyclable à Genève - 1457.

* : En confédération helvétique, on compte pas comme tout l'monde. Nonante, c'est quatre-vingt dix. Un lustre, c'est cinquante ans. Septante, c'est... etc.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Jeu 24 Mai - 9:45

[Eglise Sainte Nitouche de Cosne-la-Franche... Trois pas à senestre des reliques de la sainte patrône]

Ayeouillesurvayve !

[...]

Izaac !

[...]

Izaac !

[...]

Oui Seigneur ?


Pas à dire quand même. Une église romaine, c'est calme. Le souci reste qu'on s'y assoupit.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] Vesoul à sac: Spéciale dédicace !    Lun 9 Juil - 9:59

VESOUL - GENEVE (une bonne semaine de route quand même quand on flâne) Izaac Dusalève - sorte de régional de l'étape. Le chemin de moyenne montagne était d'autant plus exigeant qu'il était court et dense. La simple évocation des ascensions qui hérissaient le parcours dans le Jura illustrait bien sa difficulté : la côte du Passage de la Douleur, le col de La Croix... C'était dans cette dernière ascension, au quatre-cent dix septième milliaire, à une lieue du but, que l'étape s'était jouée. Rempart de Vesoul. Fin de la course...

Bien le bonjour, monsieur d'Oserez. Le genevois inspire profondément. Regard bienveillant sur le huguenot collatéral. Rising Sun et nuées.

Vous sentez cette odeur ? C'est la cendre, fils ! Y'a rien d'autre au monde qui ait cette odeur là !  [...] J'adore respirer l'odeur de la cendre au petit matin.

______________________________


Dernière édition par izaac le Sam 8 Mar - 7:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Mar 10 Juil - 11:47

[RP] Izaac est accusé de trouble à l'ordre public.

Depuis les remparts de Vesoul, par pigeon, Izaac Dusalève, éminent combourgeois de Genève, qui fut procureur et bourreau des Helvètes, chancelier et censeur de la république de Genève, vieux petit primus du Lion de juda et pécheur à la ligne en Halle et dans les rivières de montagne, à ses heures perdues, présenta les doléances des siens.

Citation :
Au nom du Lion de Juda , Aux sage et honorables magistrats de Franche Comté et d'Empire,
patati, patata [...]
Citation :
Des édiles comtois se sont faits les complices
bla bla bla

[...]

Les calotins ? nan... oies qui cacardent dans leur robe pourpre et ne cherchent que la gloriole pour Rome et un pape pour Noël, au mépris de l’Honneur de l’Empire et de la Comté Franche de Bourgogne ?

C'est mieux... Kartouche va aimer le truc des oies, depuis qu'il est dans le sud ouest, il adore les oies...


Citation :
Si c’est dans une guerre éternelle que les papistes dodelinant et leurs complices dans Dole veulent entrainer le petit peuple poilu de la Comté, une guerre longue et cruelle, alors, ils trouveront qui leur rendra précieusement au centuple !

Au milliuple, ça se dit, Luc ?

Citation :
Ce jour, le Lion prend sa part ! La dépouille d'or et d'argent sera rendue aux Hommes d’Honneur : La tête des assassins contre les caisses de Vesoul ! Dole ! Conseillers de Comté ! Livrez-nous la triste compagnie des assassins du 18 juin ! Alors chaque écu, chaque denier sera déposé en offrande auprès du tribun de Saint Claude qui est homme digne et la Paix de Dole sera préservée.

Amen !

On écrit amène ou amen, je sais p'us...

Citation :
Je viens personnellement, moi, Izaac de Genève, exposer sans égide mon coeur à vos lames et ce malgré mon grand âge. A Vous, Magistrats de Franche Comté ! Effrontément. Qu'il soit su que chaque geste de Vous est là, observé et pesé sur la balance de la Justice ! Puisque personne n'écoute jamais que le bruit des écus ! c'est en humble vide poche que je viens réclamer Justice pour le Sang versé !

C'est pas trop verbeux ? Fernand va encore rigoler...

Citation :
Je prendrai sur mes écus propres pour les gens de Bien, mais nous voulons la Justice ! Demandez à Imladris de Voiteur si je ne suis pas homme de parole !

C'est vraiment utile ça ? pensif... Oui quand même, parce que les comtois sont pragmatiques in gratibus. Faut vraiment tout leur expliquer dans les détails. [...] Voiteur ? Fenthick plutôt non ? Nan, celui-là est savoyard. Mon premier est d'ici... Je termine comment ? Coucou suisse ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] Hôtel de la compagnie des camelots ambuleurs.   Ven 20 Juil - 9:55

De longs mois plus tard, deux charriots bâchés, tirés au bœuf, s'immobilisèrent devant le fondouk de la très prestigieuse Compagnie internationale des Ambuleurs marinants et Camelots. Depuis le début de la matinée, Izaac, prévôt dans cette compagnie, observait le déchargement des tonnelets de clairets d'Anjou, de vin plat de Champagne, du qui tache de Bourgogne, du Tokay de Hongrie, Porto noir du Portugal et cidres de Normandie. Plus scrupuleusement encore, il était assis sur le plus précieux de ses nectars : six tonnelets de Whiskey, venus d’aller savoir où. Réservés depuis plusieurs mois. Tels les fourmis laborieuses, trois grands fribourgeois faisaient inlassablement les cent pas entre les charriots et l'entrepôt.
- A droite ! A gauche ! Là ! Plus loin ! A droite ! A droite ! A droite !
A droite, c’était pour monsieur Schmurtz. Le plus grand buveur devant l'Eternel. A gauche, c'était pour les autres.
- Ad hoc ?
Le manouvrier fribourgeois, même s'il use de locution latine quelques fois, est bien souvent d'une pauvreté d'esprit édifiante. Ad hockers Adonc.
- A droite ! Pour monsieur Schmurtz ! Les dix tonnelets, là, c'est pour lui. Avec le grand S dessus !
- Excusez-moi ? Un grand gaillard poli et caparaçonné s'approche. La voix est claire, l'aspect viril pourtant. On aurait changé le Guet à la Ville ?
- Si c'est pour l'Anjou, non monsieur, je suis désolé, mais on me l'a acheté. Monsieur Schmurtz, honorable bourgeois de Genève. Pour sa cave personnelle. Bon il me chicane encore 4 écus le tonnelet, comme un épicier bulgare devant sa viande tournée, alors même que je viens de faire huit mois de chemin en charriote du diable, à bœuf, en foncet, dans l'équipage d'un seigneur huguenot qui meurt tous les huit jours, jusqu'à travers la Bourgogne où ma tête est mise à prix pour une vague histoire de fourrure chez une princesse coquette de France et [...]
- Je voudrais une glace, s'il vous plait monsieur.
[...]
Citation :
20/07/1460 01:40 : Vous avez vendu à Moguera 1 Boule de neige pour 2,50 écus.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Sam 4 Aoû - 11:14

- Mais enfin, monsieur Garwin ! Quand je vous dis qu'assemblés et cousus proprement par de petites mains orientales, il vole !
Silence respectueux du Grand Chancelier du moment.
- Certes, la mode est aux balivernes ces temps-ci. M'enfin, vous pouvez me croire, tout de même. A mon âge ? Vous voudriez que je commence une carrière de bonimenteurs ?
Pareil. Silence. L'homme observe, tâte, pèse, tripote, manipule, palpe, pétrit.
- Vous voulez que je vous trouve une petite brodeuse persane ? Une piqueuse de Kambaluc ? Marco Polo en disait beaucoup de bien, vous savez ? Elles sont très bon marché et très très obéissantes. Je vous fais 50 deniers par tapis pour l'accro, là. M'enfin, vous savez, comme on dit en Armorique, mieux vaut un tapis volant percé qu'un tapis persan volé.
En affaire, le silence est d'or mais le mot ne l'est pas moindre. Et entre deux mots, Izaac Dusalève, nouveau tribun de Genève, prévôt de la compagnie et tout et tout, ne choisit jamais le moindre, dit-on.
- Allez, comme c'est vous, monsieur Garwin, je vous mets cette lampe magique avec. Pour rien. Vous la frottez à la panosse et le génie sort et exauce trois vœux.

Citation :
03/08/1460 14:40 : Vous avez vendu à Garwin 2 tapisseries pour 200,95 écus.
03/08/1460 14:40 : Vous avez vendu à Garwin 1 tapisserie pour 200,95 écus.
03/08/1460 14:40 : Vous avez vendu à Garwin 1 tapisserie pour 200,95 écus.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Sam 11 Aoû - 20:17

T'as voulu voir Vesoul...

Citation :
10/08/1460 20:00 : Vous avez été CONDAMNÉ À MORT. Votre exécution aura lieu dans 3 jours .

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] Récit miraculeux et moult Merveilles des alpages   Lun 13 Aoû - 11:31

Citation :
10/08/1460 20:00 : Vous avez été CONDAMNÉ À MORT. Votre exécution aura lieu dans 3 jours .
[...]*

Citation :
12/08/1460 09:33 : Le Comté vous a reversé 8,05 écus d'arriérés de salaires.
Comme quoi, même dans le couloir de la Mort, faut garder bonne mine…

Citation :
13/08/1460 04:18 : Vous avez été exécuté.
[…]*

Citation :
32. Ayant roulé la grande pierre, tous, aidés du centurion et des soldats la poussèrent à la porte du sépulcre.
33. Ils y apposèrent sept sceaux, puis ils dressèrent une tente et montèrent la garde.
34. Le lendemain, au commencement du jour d'après le jour des humbles, de Genève et des environs arriva une foule qui voulait voir le sépulcre scellé.
35. Dans la nuit qui précéda le dimanche, tandis que les soldats relevaient la garde, deux par deux, une grande voix retentit dans le ciel.
36. Et ils virent s'ouvrir les cieux et deux hommes, nimbés de lumière, en descendre et s'approcher du tombeau.
37. La pierre qui avait été placée à la porte roula d'elle même, et se rangea de coté, et le tombeau s'ouvrit et les deux jeunes gens entrèrent.
- Izaac ?

Citation :
38. A cette vue, les soldats réveillèrent le centurion et les Anciens, qui étaient là, eux aussi à monter la garde.
39. Et quand ils leurs eurent raconté ce qu'ils avaient vu, ils virent à nouveau trois hommes sortir du tombeau; deux d'entre eux soutenaient le troisième et une croix les suivait.
40. Et tandis que la tête des deux premiers atteignait le ciel, celle de l'homme qu'ils conduisait par la main [...]
- Izaac !
[…]*
- Oui Seigneur ?
- T’abuses pas un peu là ?
[…]*
- Tu crois Seigneur ?
- Nan, toi…

Trois jours après, Izaac Ressuscité, figure apoplectique, le cou raidi du frisson d’une doloire par contumace, sortit du tombeau. Iz’ back ! Et il n’est pas content…

* : silence sépulcrale

______________________________


Dernière édition par izaac le Sam 8 Mar - 7:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] A la diète sise à Fribourg   Sam 24 Nov - 15:59

18 septembre 1460. Quelques échanges plus tard entre les douze conseillers. Quelques mots des 7 maires. Rares. Le Conseil des XII terminait son mandat le 21 septembre 1460. Les couloirs de la diète restaient silencieux. Le conseil n'avait que peu de pouvoir en confédération helvétique. Le travail y était austère et peu de bonnes gens s'y pressaient. A la porte, deux gardes suisses, culottes bouffantes et colorées et grosses hallebardes, échangeaient nonchalamment.

- Tu crois pas qu'en offrant la fondue dans la taverne de Fribourg le soir de l'élection ? Une excursion sur le Kraken de Fernand à travers le Lac ? Un coucou de poignet en or ? S'inquiète le premier.
- Fini le temps des chancelier-ducs bling bling ! On veut un conseil des XII ... NORMAL ! Dame Aurea a dit qu'elle cherchait des officiers compétents en matière de comptes ! Assure l'autre.
- Les boules ?
[...]
- Ben oui, les boules ! On a trois grandsonnais, deux genevois, un bourbine de Schwyz, un sedunois et c'est tout. [...] Tu sais compter, toi ?
- Un deux trois beaucoup trop [...]
- C'est pas gagné.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] A la diète sise à Fribourg   Sam 24 Nov - 16:00

21 septembre 1460. Sur le perron. Fribourg-la-diète.

Citation :
21-09-2012 Elections au conseil du Schweizerische Eidgenossenschaft : BGE en tête, mais sans majorité

PARIS (AAP) - La liste BOUGE! est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Schweizerische Eidgenossenschaft, mais sans obtenir de majorité absolue. Elle devra donc constituer un gouvernement de coalition.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "BOUGE!" (BGE) : %

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Shaumbra (BGE)
2 : Koblenz (BGE)
3 : Lesalami (BGE)
4 : Bilulu (BGE)
5 : Solomon2 (BGE)
6 : Oree (BGE)
7 : Carine04 (BGE)
8 : Sacha_ (BGE)
9 : Usha (BGE)
10 : Bernie07 (BGE)
11 : Everglade (BGE)
12 : Michel.blair (BGE)

Les membres du conseil reconnaîtront le prochain chancelier d'ici à deux jours. Ce dernier devra nommer aux principales charges du Duché.

- Rapide hein ! s'exclame le garde suisse
- C'est pas Garwin là ? demande l'autre. Avec la barbe postiche et les manches crevées ? nan ?
Et les deux gardes qui pouffent.
- Jamais deux sans trois, qu'on dit, non ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] A la diète sise à Fribourg   Sam 24 Nov - 16:01

24 septembre 1460. Les deux mêmes gardes suisses. A la porte du procureur du conseil des XII. Madame Oree.

- C'était qui ? demande le premier en voyant passer un très honoraire burgmeister d'outre-Sarine, l'air renfrogné.
- Le maire de Soleure.
- D'où ?
- Solothurn. C'est Soleure, mais en craché-schwyzerdütch. Il y a des vilains qui ont pris l'hôtel de ville de son canton. Il vient mettre leur chef en accusation. Des italiens, il parait ! L'échange de regards est entendu et respectueux. C'est dans l'adversité qu'on reconnait les gens de Bien.
[...]
- Dis... ça se dit comment, Soleure en italien ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] église saint pierrot   Sam 24 Nov - 16:05

6 octobre 1460. Travée sud, huitième pilier. Petite génuflexion réglementaire, troisième bénitier à senestre. D'un doigt agile, Izaac fait son signe de croix en forme de petit poisson dans l'eau croupie.
- Merci Seigneur, pour mes petits légumes quotidien. Merci Seigneur pour le soleil qui se lève tous les matins ! Merci Seigneur pour les fleurs qui poussent ! Merci Seigneur pour les oiseaux qui chantent, pour les jupes des moinillons, pour les trous dans le gruyère, pour...
- C'est bon, c'est bon ! ça va ! ça va Izaac !
Le vieux du Salève jette un regard plein d'une reconnaissance immense pour son Créateur vers le vitrail au lion qui lui fait le visage d'Arlequin inondé de Lumière.
- 'tain, j'ai une patate lunaire* depuis qu'ch'uis ressuscité ! qu'il ajoute in peto.

* : Izaac est actuellement candidat à l'avoyerie, au billot de Genève, au billot de Berne, au martyr, tribun, prévôt de la compagnie, chancelier-mareyeur [...] Je ne sais pas, je ne sais plus...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] Genève, Ôde et Odeurs   Sam 24 Nov - 16:08

27 octobre 1460. L'homme, parfois, goûte le vent comme un ardent besoin, ou la rosée céleste, Filles des nuées de pluie ; Mais que l'on soit vainqueur, les hymnes, son de miel, prélude aux discours futurs, sont les garants absolus de l'éternelle gloire.
- Comment ça, on n'en a plus ?
Loin de l'envie, voilà ce qui échoît aux vainqueurs olympiques, et ma langue désire en donner la saveur : Or c'est par Zeus que l'homme exalte en pensées vertueuses. Apprends donc, ô fils d'Archestratos, Agésidamos, qu'à ton pugilat, autour de ta couronne d'olivier d'or, résonnera, suave, mon chant, Hommage aux Locriens Zéphyriens.
- Un ombre ?
Accourez à la joute : je vous y engage ! Muses, ce ne sont point des gens inaccueillants ignorant la beauté, mais sages grandement et guerriers vifs que vous rencontrerez ; Car leur nature, ni le renard chafouin, Ni le lion rugissant ne les échangeraient !
- Allez ! Hop ! Va pour un ombre cette année ! Allez m'acheter ça chez monsieur Fernand. On l'offrira au vainqueur, en halle. Et faites voir une petite plaque en pierre aussi, gravée "Quai de l'Hydre".

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   Sam 24 Nov - 16:09

Citation :
01-11-2012 Tournoi de Genève

Genève (AAP) – Tournoi de Genève

Cette première semaine de novembre, Genève accueille sa grande foire annuelle et le grand tournoi de la compagnie réformée du Léman. Loin de l'image romantique du duel de jouteurs en lice, c’est l'hastiludium ou torneamentum des XIIe-XIIIe siècles. qui est ressuscité ici. Cette sorte d’affrontement est bien plus proche d'une véritable guerre. Même si en marge de l'évènement des champions s'affrontent en duel à la lance, ce sont des affrontements, rangés, entre plusieurs groupes équipés pour l’escarmouche, sur une surface très importante de plusieurs lieues carrés de la ville, à Nyon-la-bonne-mine-d’or à un nœud à l’Est de Genève, sur la route de Fribourg. Si les denrées agricoles sont mises à l'abri des dégradations, des passants illettrés payent quelques fois leur ignorance des annonces et des mœurs viriles des suisses. A Genève, on n'hésite pas à se battre à plusieurs contre un ou contre les blessés.

Il semble que le gouvernement genevois considère qu'il s'agit d'un excellent entraînement, à tel point qu’il invite tous les bourgeois de la cité à le pratiquer pour ne pas perdre l'avantage sur les français et les impériaux mieux préparés à la guerre en bataille rangée. Appel entendu semble-t-il puisque plus de trente genevois sont attendus en plus de quelques comtois, dauphinois et armagnacs. Privilège du nombre que seule la cité du lac peut s’offrir, rassemblant à elle seule plus du quart de la population helvétique.

Cependant, le tournoi est aussi un sport et une fête typique de la mentalité du cru. Le but est de capturer les tournoyeurs adverses, de manière à prendre leur équipement et à les rançonner. On y règle les affaires d'honneur dans la bonne humeur et la ville offre aux vainqueurs de la halle, un poisson symbolique.

Ce tournoi, qui en est cette année à sa dixième édition, est un exutoire à la guerre pour quelques nobles et de nombreux spadassins de fortune. C'est un moyen pour des cadets des familles, sacrifiés au nom du lignage, de gagner renommée et fortune. Les meilleurs traine-rapières sont eux débauchés par les capitaines de compagnies franches.

Les tournoyeurs s’affronteront, en bataille à une lieue de la cité, à Nyon, près de la mine d’or du premier au six novembre 1460. Une estrade sera installée aux frais de la Compagnie, et il est donné autorisations à tous les marchands de beignets, petits pains, viandes tournées, fleurs, graines salées et vins, de tenir échoppe. Le droit d'inscription est fixée à 50 écus. Le tournoyeur porte son inscription sur lui. Le vainqueur emportera son prix.

Coucou Desbois, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] Genève. Ôdes et Odeurs   Sam 24 Nov - 16:10

8 novembre 1460. Quai de l'Hydre. Un voile pudique cache la plaque de marbre d'Italie. Tout près de là, les charpentiers s'activent à dresser la vaste estrade. On déballe ici les oriflammes aux armes de la cité. A peine plus loin, l'avoyer de Genève pèche. Les chausses retroussées sur ses chevilles, assis et grognon au bout du quai, canne longue, fil court.
- 29 écus l'ombre ! Par les Saints petits couillons du pape Eugène ! Je vais le pêcher moi-même, le poisson du Tournoi !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] Genève. Ôdes et Odeurs   Sam 24 Nov - 16:11

Dimanche 11 novembre 1460. Genève. La foule de la cité du lac était assemblée devant l'estrade pour la remise du poisson d'HôÔônneur à Raoul le glabre et Mahaud de Sétongue, qui l'avait emporté en défaisant par cinq fois ceux des plus preux parmi les 66 tournoyeurs du Xème tournoi de Genève. Le vent couvrait assez largement les mots du prévôt. Bords sur bords, à deux pas de là, cinq puissants navires et un foncet occupaient les quais du vaste port de commerce de Genève. Le tout nouveau quai de l'Hydre, payé en bonne partie pierres de taille sur l'ongle en écus fernandins, inauguré en grande pompe le matin même en présence des capitaines et cavaliers de la folle compagnie, accueillait lui le gros Kraken.
- [...] et maintenant, perçons les tonneaux et place à la [...]
Merci le vent et la musique militaire. L'emmerdant, les 11 novembre, ce sont les discours.

______________________________


Dernière édition par izaac le Dim 18 Aoû - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] église saint pierrot   Sam 24 Nov - 16:12

13 novembre 1460. Troisième pilier à dextre, le doigt dans le bénitier sous le vitrail de Jonas.
- Seigneur, soit sympa, fait leur passer les Grandes Cataractes de Vienne !
[...]
- Alleeeez Seigneur ! S'il vous plait ! Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni-r-Raĥīm !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] églises saint pierrot   Sam 24 Nov - 16:13

16 novembre. Même endroit.
- Merci Seigneur !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JdR] Le carnet d'Izaac   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JdR] Le carnet d'Izaac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Protège carnet de santé
» Carnet de caporal
» Comment trouver le carnet d'un membre
» Répertoire - carnet d'adresses
» carnet de liaison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: