Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew
Camelot
avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : Dans sa roulotte !

MessageSujet: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Sam 27 Sep - 23:47

Le voyage annoncé depuis si longtemps arrivait enfin. Le départ était maintenant imminent. Le but était une bourgade du Duché de Milan dans lequel Andrew devait retrouvé la trace d'un diacre dont le discours avait été un peu spécial mais qui était mort depuis probablement un siècle au moins.

Il avait en sa possession une belle carte et s'installa dans un coin calme pour y étudier son trajet. Après une étude assez minutieuse, deux possibilités s'offraient à lui :

  1. Partir au sud vers Annecy et y vendre les poissons si c'était possible. Continuer sur Chambéry si cela ne l'était pas. Ensuite, direction Moustier puis le long trajet à travers les Alpes pour rejoindre Allessandria dans le Duchée de Milan. De là, rejoindre Fornovo, ne serait plus un problème
  2. Monter en direction de Fribourg puis de Berne pour y vendre les poissons puis redescendre vers Sion et faire la traversée des Alpes. La suite était identique.


Pour le retour, il était possible de revenir par le même chemin ou passer par la République de Genova, le Comté de Provence puis remonter par le Duché du Lyonnais Dauphiné. Pour cette partie il restait du temps pour ce décider.

La deuxième solution plaisait plus à Andrew mais comme il ne voyagait pas seul, il espérait avoir l'avis de Soeur Cyanure.

______________________________
Réformeur et fier de l'être !
Camelot juré de la Compagnie du Léman
Procureur du Gouvernement Provisoire de Genève

Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Dim 28 Sep - 10:21

Humm, traverser les Alpes, ça sera surement pas facile, mais très beau. Tout compte fait, il me faudrait peut-etre une épée pour mieux résister aux malandrins...que je sais nombreux en chemin.

Le parcours transalpin me va. Alea Jacta Est!

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Dim 28 Sep - 11:16

Je vous souhaite un bien beau voyage. Lorsque vous serez dans les cols, prenez le temps d'admirer le soleil.

Izaac se rappelait le bon vieux temps, et plus particulièrement une grande virée avec Humbert. La forêt d'abord, puis la Grande Combe au dessus du Doub. Et puis ce petit curé prétentieux et son escorte. Ils venaient de prélever la dîme. Ils avaient présenté quelques difficultés lorsque les deux sicaires leur avaient retenu la "part du Lion". La Dîme injuste, ensuite, avait été rendue dans un village des alentours. Pontarlier je crois. En Taverne, Dieu sait que la fée verte avait coulée ce soir là.

Envoyez nous de vos nouvelles de temps en temps, et ... prenez vos précautions.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Andrew
Camelot
avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : Dans sa roulotte !

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Dim 28 Sep - 19:47

«Le parcourt transalpin me va»...

Ouais bon ben vu que les deux passent par là, ça m'aide pas trop pour le choix alors...

Okay Soeur, alors ce va être par le Nord. Je préfère ce est des frères helvètes y ont nos bons poissons. On part ce soir pour le direction de Lausanne.

Frère Izaac, sur on va donne des nouvelles.
Je va faire le mieux je peux pour répandre le Vrai Foi.

À bientôt amis.

______________________________
Réformeur et fier de l'être !
Camelot juré de la Compagnie du Léman
Procureur du Gouvernement Provisoire de Genève

Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Lun 6 Oct - 21:48

[RP Fermé] La roulotte d'Ichtus à Fribourg
Andrew_largs a écrit:


Merci de respecter les règles et formes du RP


Andrew c'était baladé en ville depuis son arrivée. Il avait repéré plusieurs endroits très symphatiques dont un qui conviendrait à merveille pour son spectacle de marionnettes. Il y installa donc sa roulotte et prépara un peu les alentours pour que tout le monde puisse bien voir.

Il pris ensuite d'un des coffres de sa roulotte, la dernière marionnette qu'il avait confectionné : une charmante jeune femme au cheuveux blond coupé courts et habillée d'une belle robe bleue nuit. Il installa les fils correctements et commença à la faire marcher en se dirigeant au hasard dans les rues de la ville. À l'approche des passants, il faisait son annonce :

Dear Sirs and Ladies,

Demain, ce est un représentation merveille et unique à Fribourg ! Viende assiste au grand pestacle de marionnette à le Roulotte de Ichtus !


Sa marionnette commençait à avoir mal aux pieds mais il continua pourtant une bonne partie de la journée...


Cyanure_darsenic a écrit:



Malgré son masque de distance habituel, Cyanure était très émerveillée par l'énergie et l'inventivité avec laquelle le petit Grand-Breton promouvait son "pestacle".

Elle notait le dégrisement qui s'opérait sur les visages des passants, les rires, les cris d'excitation des ribambelles d'enfants qui accouraient et suivaient Andrew... si ça continuait, il serait bientôt bon pour une représentation improvisée pour les petits...et les plus grands!
Et connaissant la générosité et l'enthousiasme de son ami, cela ne faisait pas de doutes!

Plus elle voyait ce qu'il faisait, plus elle mesurait la conviction qui l'animait, et plus jaillissait à ses yeux le Bien et la joie que ce petit homme apportait aux gens...

Tout ceci avait pris naissance à Genève, ville libérée des jougs de Rome et de la noblesse... ceci n'était que le début du rayonnement de l'Humanisme qui prenait forme là bas, jour après jour...

Ce qui se passait devant les yeux de Cyanure en était un premier signe, incontestablement...





Andrew_largs a écrit:



L’annonce de son spectacle avait été faite du mieux qu’il avait pu. Il semblait que plusieurs étaient intéressés. En tout cas son passage dans les rues n’était pas passé inaperçu. Il restait maintenant la partie la plus intéressante pour lui même si se mêler à la foule qui viendrait peut être voir son spectacle le ravissait. Andrew s’installa donc dans sa petite roulotte pour y faire les derniers préparatifs. Plusieurs marionnettes avaient été retravaillé grâce aux ciseaux à bois que son amie Cyanure lui avait donné. Le moment propice pour débuter la représentation arrivait…

Il vérifia une dernière fois que tout était en place puis actionna le mécanisme d’ouverture de son rideau de velours rouge.

Le rideau s’ouvre sur une scène champêtre. Des montagnes se dessinent au loin sous un ciel bleu azur. En avant des montagnes, on retrouve un petit village d’où parte trois chemins serpentant au milieu de verts pâturages avant de se perdre dans le lointain. La marionnette de Newton, animée par Andrew, est assis sur un rocher. Newton, un vieil homme, semble perdu dans une méditation intense. Soudain, fixant un fleur de chardon commençant à éclore, il parla tout haut et énonça les préceptes qu’il avait tant de fois ressassé dans sa tête :


Newton : « Il n’est de Dieu que Dieu.
En disant : « croyez en moi », le très Haut a voulu que la vie entière des fidèles fût l’antichambre du Ciel.
Cette parole ne peut pas souffrir des prescriptions d’une Autorité, telles qu'elles sont exigées par le prêtre et le seigneur. Aucune prescription d’Homme n’est légitime.
Le Très haut transmet ses commandements par les rêves et par le verbe.
C’est pourquoi le vrai croyant doit se défier de ceux qui usurpent la parole divine, et ce jusqu’à l’entrée dans le royaume des cieux... »


Tout en continuant à faire bouger lentement Newton, Andrew fit entrer en scène une seconde marionnette. Elle était vêtue d’une robe noire et portait un ridicule petit chapeau de couleur.


Petit Cureton : « Que fais tu là vieillard ? Ne sais tu pas que si Dieu est en toutes choses, seuls Nous les prêtres sommes capables d’entendre et de comprendre ses bonnes paroles ? Cesse donc immédiatement ceci et file te prostern… et file de confesser ! »


Newton se redressa, étonné par le discours si totalitaire de Petit Cureton.


Newton : « Vous avez une bien piètre image de vos ouailles, Petit Cureton. Sachez que nul n’a besoin de se placer comme intermédiaire entre les hommes et Dieu. Sache aussi… »


Newton ne put finir sa phrase, coupé par Petit Cureton qui était tout énervé.


Petit Cureton : « Comment oses tu ? La confession ne sauvera plus ton âme. Seule la mort pourra te délivrer de tes pêchers ! »


Petit Cureton siffla alors comme on siffle un chien.
De derrière Newton apparu Croisillon, une marionnette qu’Andrew avait entièrement recouvert d’une belle armure et qui tenait une épée.



Croisillon : « Oui Maître, que puis-je faire pour vous être agréable et gagner le salut de mon âme ? »

Petit Cureton : « Croisillon, cet homme est dangereux et en plus, je veux sa place sur ce rocher. Tues-le ! »


Croisillon s’approcha de Newton et leva son épée. Petit Cureton ne voulant pas avoir à supporter cette scène barbare quitta la scène à grands pas, se prenant les pieds dans sa soutane…


Newton : « Ainsi donc, tu vas me tuer sans demander plus d’explication ? »

Croisillon : « Oui, mon Maître à parlé, je n’ai pas à réfléchir ! »

Newton : « Mais il se pourrait que Petit Cureton se trompe… »

Croisillon : « Non, mon Maître à parlé, je n’ai pas à réfléchir ! Comme tu semble être un combattant courageux, je vais te donner une mort digne. »


Croisillon fit appelle à toute sa mémoire pour se rappeler quoi faire. Andrew fit descendre un petit livre devant Croisillon. Avec de très bon yeux, on aurait pu lire que le titre sur la couverture était :« Manuel de ce qu’il faut faire et de ce qu’il ne faut pas faire quand on a la force d’un taureau et l’intelligence d’une marmotte malade».


Croisillon : « Ah, oui… Lève toi et tourne moi le dos que je puise te poignarder ! Tien, c’est bizarre, c’est comme pour les traîtres… Enfin, c’est un ordre alors… »


Croisillon se prépara et frappa le pauvre Newton qui s’écroula. Très fier de cette belle et courageuse victoire, Croisillon parada quelques temps alentours.

Cependant, il se passa quelque chose à laquelle il ne s’attendait pas. Newton se releva et lui sourit. Croisillon le frappa derechef. Ce petit ménage se reproduisit plusieurs fois si bien que Croisillon fut vite tout essoufflé et pris la place de Newton sur le rocher.



Newton : « Ce que tu fais Croisillon est vain. Je suis la libération de l’âme et tu ne peux me tuer. Je suis la Réforme et tu ne peux me stopper. »


La marionnette de Petit Cureton revint sur la scène et s’inclina bien bas ainsi que Croisillon et Newton pour remercier le public de son attention.

La représentation était finie pour ce soir. Le rideau rouge fut tiré sur cette scène champêtre…





Tchantches a écrit:



Tchantchès regardait le spectacle de marrionnette qu'il avait déjà vu une fois à Genève.

Il admira encore unefois le talent de cet homme non noégligeable en train d'essayer de propager un mouvement qui s'essouflait de partout.

Ce mouvement né des croisades et assez popuailre au début n'avait-il pas montré ses limites ? Il lui manquait un fond et une lithurgie et les gens qui l'avaient tenté s'étaient vites rendus comptes de la réalité des mensonges et de l'avidité de ses dirigeants.

Tchantchès ne se fâcha point il se dit que ce genre de saynette était finalement amusante et de voir la vision de propagande que le pauvre breton essayait de montrer, achèverait de montrer la ridicule de ces mangeurs de poisson.

Tchantchès cria


Hey Andrew, bravo pour tes petites marrionnettes, fait donc le croisillon tout en noir, au moins ici il ressemblera à quelqu'un qui endosserait bien ce rôle.


Et il sourit, mais pourquoi si peu de gens étaient ils sur la place à le regarder ?
_________________
Mon Bureau


Andaevinn a écrit:




Andaevinn, sutpéfait, avait contemplé le spectacle. Celui-ci l'avait fort diverti, mais l'intervention de son ami

Tchantchès l'avait proprement assomé.

Cet homme-la ne craint rien, mais il pousse un peu loin! Le jour ou le peuple se tournera contre ses propos, rien ne pourra le sauver.

Il réfléchit un instant...

Et nul ne peut ignorer le pouvoir du peuple.

Il se retourna en direction de Andrew et de ses marionettes, et l'applaudit encore en lui faisant un signe de tête.

_________________


Andrew_largs a écrit:





Andrew était sortit de derrière sa roulotte pour voir son public. Il fut heureux d'entendre quelques applaudissments. Rien au monde en fait ne lui faisait plus plaisir que de voir le sourir sur la figure des gens apres ses spectacles.

Il salua en retour l'homme en blanc.

Il se tourna ensuite vers Tchanches qu'il avait déjà croisé.


Tchanches, si tu veux dire un truc spécial, faut tu te exprime correctement. Je a aucune idée de dont toi tu raconte... Je sais je parle pas bien le france mais là je crois ce vient pas de moi...

Juste un question : tu es aigri juste parce que tu crois je te a pris comme modèle pour Croisillion ? Si ce est ça, je suis désole de te décevoir, mon modèle est beaucoup plus bien. Je trouve toi trop fade et sans discours.





Tchantches a écrit:


Andrew_largs a écrit:


Juste un question : tu es aigri juste parce que tu crois je te a pris comme modèle pour Croisillion ? Si ce est ça, je suis désole de te décevoir, mon modèle est beaucoup plus bien. Je trouve toi trop fade et sans discours.[/b]


Et bien mon petit breton, c'est tout ce qu'il te reste de ton humour d'outre manche ?

Mais non je sais très bien qui fut ton modèle, rappelle-toi que j'ai déjà applaudit ton spectacle. Mais les croisades c'est tellement vieux, pour faire rire, tu devrais te moquer du chancelier ou du parlement, ça au moins le peuple appréciera.

_________________
Mon Bureau




Andrew_largs a écrit:





Je espère mon humour va bien. Je crois pas le avoir laisse à Genève.

Ce est très gentil pour le suggestion du chancelier mais je fais juste avec ce qui touche le gens je vois. Le chancelier, ce est juste un nom et encore. Le Réforme, ce est du concret. Avec le jour des Humbles, les moins nantis peuvent travaillent pour un bon salaire. Avec le Comapgnie du Léman, Genève a les produits que ça lui manque. Comme je veux pas lasse toi, je
arrête pour les exemples.

Tu dits le croisade est loin. Moi, je suis pas d'accord. D'abord on doit se souviendre pour honore nos morts. Ensuite il faut se souviendre pour être prêt. Quand le Franche-Comté se agitte et bouge de l'armée vers le frontière, ce faut le souvenir est là.






Tchantches a écrit:




Messire,

Vous semlblez confondre Réforme et défense de la patrie.

A ce sujet vous n'avez pas le monopole du patriotisme.
Dois-je vous rappeler que le Tribu payé pare Fribourg pour la libération de Genêve fut énorme ? C'est encvore les armées de Fribourg qui sont entré dans la ville pour la libérer.

Qui êtes vous pour venir ici donner des leçons de défense du Pays et qui vous donne le droit de faire croire que la réforme, la même qui appelle aux armes contre les citoyens qui ne pensent pas comme eux, est la seule à défendre la pâtrie ? Dois-je vous rappelez les menaces reçue et les levées de boucvlier lors de la création de l'honnie compagnie du léman ?

Je m'amuse à vos petits spectacles, mais je ne suis pas dupe de la fausse propagande que vous essayer de propager en ces lieux. Fribourg jusqu'à nouvel ordre est Aristotélicienne, nous avons une certaine tolérance, mais veuillez ne pas en abusez par de la diffamation.

Quand à la journée de vos indigents, nos journée cantonales le jour du seigneur les valent bien. Et pour cela non plus, nous n'avons pas de leçons à recevoir de vous.

Recommencez votre petit tour, au moins pour cela vous avez des dons de drôlerie, pour le reste, je ne suis pas impressionné par votre double langage.

Tchantchès regarda le petit comique en lui souraint de manière sarcastique, cet homme là n'avait qu'un potentiel de danger, il suffisait de bien informer les gens et ils ne seraient alors pas dute de la tentative de corruption de leur esprit.

_________________
Mon Bureau

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Lun 6 Oct - 21:49

[RP Fermé] La roulotte d'Ichtus à Fribourg



Edwige60 a écrit:





Edwige avais assisté au spectacle de marionnettes en resta perplexe
eh bien moi qui pensais me divertir je ne trouves pas cela drôle du tout ces deux formes de croyances devraient pouvoir se côtoyer sans gènes aucunes puisque toutes deux font honneur au très hautpuis elle entendis Tchantches qui apostrophais le petit marionnettiste c'est donc de cela qu'il s'agit de faire de la propagande? il faudra plus qu'un spectacle de marionnettes pour me faire changer... puis se tournant vers les hommes présents

bonjour messires.
pourquoi vous entre- déchirer ainsi? vous aimez le très haut chacun de votre manière un peu plus de tolérance ne ferais pas de mal ici bas je trouves .
Quand a vous messire marionnettiste votre métier ne consiste-il pas a distraire? je ne vois là que triste spectacle rien de distrayant


_________________




Andrew_largs a écrit:



Je confondre rien tdu tout. Et je pense jamais minimise le participation de les autres villes de Helvètie. Si vous écoute correctement le pestacle je en parle même. Mais je suppose vous êtes plus intéresse par manger ou regarde le donzelle que vous instructionner...

Si vous voye moi comme un donneur de leçon, alors vous ave un problème. Mes pestacles voulent juste divertir un peu le gens et donne aussi de la nouvelle. Je propage pas des mensonges comme vous fait si bien. Le Réforme prône le bon. Vous ave déjà vu un Réformeur mettre un gens sur un buché car son idée est pas pareil ? Moi non. Par contre je a vu du cureton faire ripaille alors que le miséreux est devant son porte.

Pour le Compagnie, ce est vrai que le création a pas être très façile. Mais je crois ce est toujours comme cela pour les nouveaux idées. Par contre, je peux dire Genève manque rien maintenant. Et le Compagnie est pour beaucoup. Sur, le Compagnie a des détracteurs. Le plus méchant est un personne qui trouve le Compagnie met trop des choses sur le marché à des prix trop bas. Le vérité est que ce personne peut plus spéculer sur ces produits mais nos producteurs continus de vendre à le prix qu'ils vendent avant sans il y a des pénuries...

Si je avait à résume mon action de Réformeur, je croire je dit : «Aide ton prochain sans rien attendre de retour». Je vois rien de ça dans ton religion.

Maintenant, je dois m'excuse car je dois parte. Mon roulotte doit aller ailleurs.


Andrew retourna vers sa roulotte et commença à ranger tout ce dont il avait eu besoin pour le spectacle. Ce faisant, il repensa au discours de Tchanches. Il n'avait pas changer d'un iota depuis sa dernière rencontre : toujours aussi vindicatif.

Enfin heureusement bien des gens étaient plus ouverts. Andrew en était convaincu : la Réforme apportait de nouvelles idées concrètes d'entraide de son prochain, de don de soi, de bonheur pour le plus grand nombre. Bien sur les curés reteraient accrochés à leurs privilèges et se battraient bec et ongles. Pourtant, et cela se confirmait en bien de endroits, la Réforme s'implantait de plus en plus. sans que quiconque n'ai la moindre ascendance sur qui que ce soit.

Les préparatifs étaient finis. Andrew détacha son âne, qu'il avait nommé Tchanches il y avait déjà longtemps, et l'attela à la roulotte.

En quittant l'endroit où il c'était installé, Andrew salua de la main les quelques personnes qui restaient.


Marci très beaucoup pour le accueil. Ce est plaisir pour moi de séjourner dans le belle ville de Fribourg. Si vous voule avoir un pestacle pour un fête, dites à moi, je viendrai avec plaisir. Au revoir mes amis.



Manonlapetite a écrit:




"Tiens de nouvelles têtes à Fribourg" s'était dit Manon en croisant le marionettiste et sa poupée richement vêtue, au détour d'une ruelle lorsqu'il faisait ses annonces de spectacle.

Le moment venu, Manon prit place sur un banc, parmi les spectateurs

"Ahhh...Enfin un peu de distraction par ici. C'est si rare ces derniers temps."


Si la petite représentation avait amusé ce qui lui restait d'enfantin en elle, elle avait bien discerné le message qui était délivré par ce moyen. Elle n'en avait pas moins applaudit, souriant discrètement, avant de se lever et de rentrer chez elle.
_________________
... Et chaque jour, de plus en plus.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Cyanure_darsenic a écrit:




Cyanure avait regardé le spectacle, et y avait prit beaucoup de plaisir, pas seulement du spectacle d'Andrew, mais aussi de celui que donnait la foule des petites gens qui s'étaient rassemblés: enfant, adultes, jeunes et moins jeunes, tous avaient arreté leurs labeurs le temps de la représentation:

Clameurs d'indignation puis d'approbation lors de la scène de la rencontre entre Newton et le cureton, avaient laissé place à des huements lorsque ce dernier s'esquivait après avoir ordonné la mise à mort du penseur...
...mais ensuite, quels éclats de rires lorsque Newton se relevait, puis se relevait à nouveau et à nouveau, après chaque coup, les rires des petits et des grands n'en finissaient plus, communicatifs pour les uns , hystériques pour les autres.
Un exutoire qui tombait à point nommé: l'image Inaltérable du Salut de l'Âme, face à la barbarie organisée par les hommes...ces gens qui riaient et n'osaient se révolter savaient désormais que certains s'étaient redressés et se battait pour eux...
Pendant un court instant, les gens étaient heureux. C'était une belle victoire du message Humaniste sur la résignation que vivaient beaucoup de gens de la Vieille Europe.
Mais alors que l'ambiance de la rue était à la joie et aux sourires, une voix s'éleva et invectiva Andrew, sur des propos tonitruants et incompréhensibles.

Le silence tomba immédiatement, et très vite les gens s'écartèrent, se dissipèrent, firent mine de retourner à leur occupations et se détournèrent du personnage au bliaud frappé d'Armes sinistres, de peur d'être identifié et dénoncé sans doute.

La possibilité de profiter des témoignages de gratitude et de la sympathie chaleureuse des badauds venait d'être éconduite par le soudard qui avait fait le vide autour de lui, au mépris des petites gens et de ceux qui avaient apprécié...


...Cet individu usait de son statut pour attaquer l'artiste, le prendre à parti avec des affabulations et une argumentation creuse...
...encore un qui ne sait observer le droit de réserve que certaines charges de fonctionnaire induisent...mais dès qu'on croit être dans le camp du plus fort, on s'en lave visiblement les mains...et des menace de procès à outrance pour de la diffammation plus qu'exagérée, alors que ses propos à lui l'avaient été largement...et on laissait du pouvoir à ce type pour en faire ça...


Le résulat était là: les gens modestes avaient fuit, restaient quelques jeunes enfants esseulés qui avaient perdu le sourire et s'inquiétaient du brusque changement d'ambiance, sans comprendre ce qui se passait, pourquoi on maltraitait le marionnettiste qui avait tant fait rire.

Le comportement barbare de cet individu était écoeurant. Cyanure avait l'impression qu'on écrasait des jouets d'enfants sous de grosses bottes.

Ce type est l'exemple parfait de celui s'acharnant a s'occuper des brins de paille que les autres ont dans l'oeil, avant même de s'occuper de la poutre qu'il a dans le sien.
Il prouve par son comportement que rien ne sert d'avoir un débat d'idées avec lui, ou de chercher à créer un quelconque espace neuf qui sort de sa vision de choses; car il cherche une victoire sur l'autre à chacune de ses paroles, réfutant et cautérisant les autres propos qu'il voit comme adverses et non comme des idées à prendre en compte.
Dans le fond, c'était une âme blessée et triste qui resterait éternellement dans la solitude de son orgueil.

Cyanure connaissait l'expression "précher pour sa paroisse", mais c'était visiblement principe plus simple de combattre celles des autres, que le type (et ses semblables) avait adopté.
Quelque chose sonnait à l'évidence creux en eux, voire même tout...se donner tant de mal à essayer de démonter quelque chose qu'il définissait, goguenard, comme "inoffensif"...c'était finalement pas si inoffensif que ça alors?


Ce que les marionnettes avaient annoncé était bien vrai:

pas le droit de s'intérroger, de penser ou parler librement, voilà qu'aussitôt les sbires sans vergogne d'une église corrompue vous accusent, crient à l'abomination en tentant vainement de tuer, re-tuer et tuer derechef des idéaux fondamentaux!!! Finalement Croisillon avait la bonne couleur...


De quel droit ce genre redresseurs de torts vient systématiquement piétinner la moindre Edelweiss? En plus après avoir eu l'immense patience d'attendre la fin d'un spectacle, à ce qu'il disait de surcroît déjà vu ailleurs, pour le seul plaisir de réduire, déformer et avancer un tas de propos faux et insidieux, de battre en brêche systématique tout débat d'idée...il ne défendait finalement aucune valeur à part celle du néant celui là.

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Lun 6 Oct - 22:58

faites gaffe à la saint Barthélémy les enfants....

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Lun 6 Oct - 23:22

On s'en fout, on croit pas aux saints...

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: [RRP] Escale à Sion   Mar 7 Oct - 14:27

[RP/IG] - Sion a besoin de vous !


***********************************************************
***********************************************************
Metalpark a écrit:


Sédunoises, sédunois,
Je vous informe qu'hier ont été volés 38 000 écus des caisses de la confédération par Mittys, notre bailli.

Aussi, cela ne permet pas aux cantons d'obtenir quelconque finacement pour sa défense, ni même pour ses surproductions.

Il se peux que si cela ne s'arrange pas, nous n'ayons plus d'animaux, plus d'argent, et plus de défenses.

Aussi, je demanderais à tous les volontaires de bien vouloir me contacter afin d'organiser des tours de garde bénévoles, le temps de cette crise.
L'armée sera notre soutien, j'en suis certain, mais elle seule ne pourra pas gratuitement assurer toute ces défenses.

Je me tiens à votre entière disposition, et vous informerais içi même, régulièrement de l'évolution de cette sombre situation.

Sachez toutefois que cet argent volé alimente les caisses de la réforme dans sa sombre chasse à notre Sainte Eglise !

Bien à vous

Metalpark
_________________

Sieur Metalpark - Maire de Sion

***********************************************************
***********************************************************
Lavnir

Bonjour Messire:

Citation : (extrait du texte ci dessus)
** Aussi, je demanderais à tous les volontaires de bien vouloir me contacter afin d'organiser des tours de garde bénévoles, le temps de cette crise. **

1/ N'est ce pas le rôle de l'armée, pour laquelle un IMPOT est perçu, chose qui ne se pratique que dans de rares communes...!

**L'armée sera notre soutien, j'en suis certain, mais elle seule ne pourra pas gratuitement assurer toute ces défenses.**

2/ "" pas gratuitement "" dites vous....N'est elle pas payée (avec nos impots) ?
Vous vous souvenez :
Citation (extrait programme électoral de Metalpark) ** Une telle armée coûte par jour, 17 écus par soldat, soit pour 4 soldats, 68 écus par jour.
Sur ces 68 écus, vu que nous supprimons le maréchal, la confédération nous reverse 20 écus.
Il reste donc un coût journalier de 48 écus minimum par jour soit 336 écus par semaine.

Une telle somme n'est pas absorbable par la mairie sous le seul résultat du commerce. **


3/ Le départ soudain de l'ancienne maire, votre "Tombée du ciel" qu'aristote me pardonne, votre "élection" par votre clan, l'instauration d'un impot, maintenant le vol et la fuite du bailli.....Ca fait beaucoup, non ?

Lors des prochaines élections (municipales et confédérales), un bon coup de balai, me semblerait des plus salutaires.....Aprés tout à qui faire confiance aujourd'hui....!

Ne comptez pas sur mon aide pour réparer ce genre "d'erreurs" et j'espère que nous serons nombreux, dans ce cas.....!

Bonne journée !


***********************************************************
***********************************************************
Elodiew




hoo tiens toujours les mêmes ici qui se plaignent...

J'aimerais bien savoir de quelle erreurs vous parlez Messir?

L'erreur de se faire duper par une personne en qui nous avions confiance...et que viens faire..ma démission et l'élection de Messir Metalpark ici...les événements s'étant déroulé a berne n'ont rien a voir avec notre canton.

Balayé un bon coup...oui balayé des personnes comme vous, qui ne font rien..ha si...râler et se plaindre!!

Apparemment vous n'avez d'ailleurs toujours pas appris à lire, les impôts servent a payer une partie du salaire de l'armée...le reste étant reverser par la confédération...bien évidemment la confédération ne pouvant pas rembourser cette partie..je vous laisse devinez la suite...

Ne pas compter sur votre aide....l'avez vous déjà donné?
_________________

***********************************************************
***********************************************************
Natsumikido



Il faut cesser de ne ressortir que les passages qui vous arrangent. Comme le dit Elodiew, la Confédération ne payait qu'une partie de ce que doit débourser le canton pour cette armée. Et l'impôt permettait de combler le manque (impôt qui n'est déjà pas bien élevé, pas de quoi se plaindre !!! Je connais du monde à Draguignan, en Provence, où il y a un impôt de 8 écus par champ et il paraît qu'on ne s'en sort pas plus mal... je ne dis pas qu'il faut en arriver là chez nous mais franchement, il y a pire... il faut arrêter de se plaindre pour rien !).

Quelqu'un a trahi à Berne, ça va avoir des répercussions dans toute la CH, et nous ne pouvons compter que sur nous-même pour réagir et garder la tête hors de l'eau.

Personnellement, je prendrai mon tour de garde dès demain, je travaille déjà aujourd'hui.


Quant au "clan" dont vous parlez, il ne tient qu'à vous d'en faire partie. Nous sommes tout simplement un groupe de personnes qui nous impliquons dans la vie de Sion. Assez souvent là en taverne pour être au courant de tout, de parler entre nous de la situation et de prendre des décisions communes. Assez présents et impliqués pour travailler bénévolement au maintient du canton. Assez soudés pour discuter calmement des meilleures choses à faire et d'écouter notre Maire (que ce soit Elo, juste avant ou Metal, maintenant) qui prend le temps de nous dire ce qu'il en est... et ainsi, assez confiants pour lui accorder notre soutient et notre aide.


***********************************************************
***********************************************************
Lavnir



Citation: (extraite du message de Dame Elodiew)

** hoo tiens toujours les mêmes ici qui se plaignent... **

1/ Tiens je ne suis pas seul, vous avez employé le pluriel n'est ce pas ?

** J'aimerais bien savoir de quelle erreurs vous parlez Messir? **

2/ Demandez donc à Messire Metalpark et autres "hurleurs", c'est bien lui qui parcourt la Gargotte en appelant aux armes contre les réformés, les Lions....etc. N'y a t'il que parmi les réformés, qu'il y ait des malhonnetes ? Et si oui, n'était ce pas une erreur que de les admettre à si haut rang ?....En tous les cas c'est ce qu'il a l'air de dire.....!

3/ Est elle si importante que cela la contribution de la confédération ? Ce n'est pas ce qui ressort de la démonstration de Messire metalpark....

4/ Pour ce qui me concerne je serais favorable :
A) A une Armée Confédérale, avec un Etat major Confédéral, rémunérée entr'autre par une taxe sur les transactions commerciales (entre les communes et entre la confédération et les communes). Protection des Frontières, Sécurité des axes de communications, intervention en cas de révoltes (contre le Chateau, ou contre une Mairie).
B) A la création d'une Maréchaussée, sous l'autorité d'un prévot confédéral, composée de Lieutenants et de Maréchaux Communaux Bénévoles, recrutée au sein des cités (une caserne par commune) cette Maréchaussée se chargeant des affaires de police (spéculation, esclavage, troubles à l'ordre public, etc.).
C) Etc....Fini l'impot

5/ Natsumikido. Exprimer un désaccord avec vos idées, c'est aussi s'impliquer dans la vie de Sion, ne vous en déplaise.....!

Salutations

***********************************************************
***********************************************************
Metalpark


Messire, je suis désolé mais je vais vous laisser brailler pour l'instant, je vous répondrais un peu plus tard parce que je crois que vous avez besoin d'explications.

concernant votre impot, souvenez vous qu'il est pour une partie du financement de l'armée cantonale et celle ci fera des tours de garde plus nombreux que je ne pourrais pas payer.

Souvenez vous de mon programme, il parlait de 4 soldats, pas de 8...

Je vous laisse retrouver tout ça et faire le tri dans les éléments que vous portez à charge, je repasserais plus tard...

Concernant le fait de compter sur vous, soyez assuré que je ne le faisais deja pas avant... Par contre, vous n'hésitez pas à compter sur nous j'espère ?
_________________

Sieur Metalpark - Maire de Sion

Dernière édition par Metalpark le 06 Oct 2008 09:17; édité 1 fois

***********************************************************
***********************************************************
Quick



Je crois que l'heure n'est pas à la polémique. La CH est, une fois de plus, dans une situation difficile et Sion n'en est pas responsable. Dès lors, nous devons prendre notre avenir en main et réagir.

Je suis donc à la disposition de la mairie

Il est vrai que si nous étions passé en Savoie à une certaine époque ... Laughing
OK, je :Arrow:

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Mar 7 Oct - 14:28

[RP/IG] - Sion a besoin de vous !


***********************************************************
***********************************************************
Yukihime


quick a raisson il est temps d areté de ce disputé nous sommet tous dans le méme bain et nous faut organicer la defence de la ville et une derniere chose sion ne ce rendra jamais ni a la savoie ni a perssone d autre je parlet au nom de tout les soldat nous defendron sion jusq a la mort pour le peuple et pour SION

ps (dsl pour les faut)

***********************************************************
***********************************************************
Lavnir


Metalpark a écrit:

Messire, je suis désolé mais je vais vous laisser brailler pour l'instant, je vous répondrais un peu plus tard parce que je crois que vous avez besoin d'explications.

concernant votre impot, souvenez vous qu'il est pour une partie du financement de l'armée cantonale et celle ci fera des tours de garde plus nombreux que je ne pourrais pas payer.

Souvenez vous de mon programme, il parlait de 4 soldats, pas de 8...

Je vous laisse retrouver tout ça et faire le tri dans les éléments que vous portez à charge, je repasserais plus tard...

Concernant le fait de compter sur vous, soyez assuré que je ne le faisais deja pas avant... Par contre, vous n'hésitez pas à compter sur nous j'espère ?


1/ Si ne pas être d'accord avec vous s'appelle du braillement, je crains que vous n'ayez pas fini de m'entendre, mais par Aristote pas besoin pour moi d'aller hurler "sus aux réformés" dans la gargotte ou de porter ce genre d'accusations sans preuve, ici même ......
Citation: **Sachez toutefois que cet argent volé alimente les caisses de la réforme dans sa sombre chasse à notre Sainte Eglise ! **
Mesurez vous vraiment la portée de vos propos ?

2/ Je ne sais pas ou vous êtes allé chercher vos 8 soldats, moi je n'ai fait que reproduire un morceau du parchemin sur lequel se trouve votre programme électoral, encore visible sur la Halle de Sion et effectivement vous ne parlez que de 4 soldats....Expliquez moi donc comment vous avez pu lire 8 au lieu de 4.....! Quant au tri, c'est peut être à vous de le faire, vous pensez trop surement !

3/ Citation: **concernant votre impot, souvenez vous qu'il est pour une partie du financement de l'armée cantonale et celle ci fera des tours de garde plus nombreux que je ne pourrais pas payer.** Ca veut dire quoi ce charabia ?
Et, je vous en conjure, gardez la paternité de l'impot, c'est VOUS qui en êtes le Père.....

4/ Vous avez raison de ne pas compter sur moi, pas plus que moi je ne compte sur vous pour le bien de Sion !

Salutations.

***********************************************************
***********************************************************
Woodland



Vous pouvez compter sur moi, cher Avoyer. Si je peux faire que quoi que ce soit.

***********************************************************
***********************************************************
Aghnart



Au fond, le plus choquant n'est-il pas que la Confédération disposât de 38.000 écus ? A quoi peut bien servir une telle somme ? Car 38.000 écus c'est 1.900 embauches à 20 écus par exemple...
Sans préjuger du bien-fondé des opinions de chacun, je doute que traiter de la sorte Monsieur Lavnir permette de faire avance le débat. C'est assez désagréable ce besoin systématique de dénigrer toute opposition... c'est pourquoi Monsieur Lavnir, vous avez mon soutien.

Quel plaisir aussi de lire enfin quelques lignes dans un français correct.

***********************************************************
***********************************************************
Quick



Aghnart a écrit:

Quel plaisir aussi de lire enfin quelques lignes dans un français correct.


/HRP
Ne mélangeons pas le RP et le HRP. Il n'est inscrit nulle part qu'il faille maitriser à la perfection la langue de Voltaire pour participer à ce jeu, même si un effort est indispensable pour une bonne compréhension. Il est inutile de faire étalage de votre culture et de mépriser les gens n'ayant peut-être pas eu la chance de recevoir votre éducation.
/HRP

***********************************************************
***********************************************************
Elodiew



Citation :

Au fond, le plus choquant n'est-il pas que la Confédération disposât de 38.000 écus ? A quoi peut bien servir une telle somme ? Car 38.000 écus c'est 1.900 embauches à 20 écus par exemple...


On voit Messir que vous ne connaissez pas les charges du conseil!!!

Le conseil fournit les animaux..pour ce nous devons acheter régulièrement mais et blé..
Quand besoins est nous importons également des denrées nécessaires.
Nous payons les maréchaux qui protège nos cantons.
Nous payons le salaire des mines ainsi que ses entretient.

Tout ceci a un coût exorbitant!!!
_________________

***********************************************************
***********************************************************
Asphodelle

Asphodelle, en côte de mailles, approcha de l'attroupement.

Elle avait l'air bien fatiguée, la fièvre n'était pas venue au bon moment...
Mais la main énergique qui empoignait sa canne témoignait encore de sa détermination et de sa vigueur.

Elle fut fort contrariée, que Mittys ait volé l'argent de l'Etat...elle pensait qu'il tiendrait bon à la tête d'une Réforme contre le Lion et pacifique.

Décidément, ils ne vont cesser de me casser les pieds ces réformés...Elle s'avança un peu et tint ce langage, heureuse de retrouver ses Sédunois^^ :

Mes sédunois chéris!! il n'est temps de discuter, car de toutes les façons le mal est fait. Les mesures, à présent, sont à prendre.

En ce qui concerne les tristes projets de la Réforme, j'en suis le témoin vivant :
si je suis partie si longtemps loin de vous, c'est que j'ai été appelée sous l'étendard des Sanctes Armées pour apporter mon soutien à la protection des populations : la Réforme, s'est alliée aux Lions, et s'est alliée aux Loups du Guévaudan, afin de préparer la prise de villes.
Il y à un moment qu'on les surveille, et ils forment des armées un peu partout dans les Royaumes afin de renverser des gouvernements en place et les remplacer par leur chimères...

J'ai la preuve, que certain réformé notamment dans le Sud de la Primatie Franche, commence à lever la part du Lion!!!

Elle baissa la voix, et dit plus bas, avec beaucoup de regrets :
Ainsi la scission que j'aurai souhaité n'a pas eut lieu, et je n'ai vu naître aucune Réforme pacifique. Elle s'est fourvoyée jusqu'au cou....à mon grand désarroi, car je vous l'assure, je préfèrerai rester dans mes pénates qu'attendre la bataille à chaque coin du Royaume, et craindre pour les populations qu'elles soient en prise aux brigands sans Foi ni Lois...

Elle s'arrêta un instant, et continua :
Si vous l'acceptez, je suis prête à vous aider, avec la Garde Episcopale.

La Garde est là pour protéger les monuments de culte, le corps religieux qui ne peut point porter d'armes, mais de même, protéger la population de la vindicte hérétique.

Nous pourrions, si vous le souhaiter, ensemble, mettre au point un petit système défensif afin de protéger Sion.

Je suis prête à donner un peu de mes deuxièmes récoltes, pour faire du pain à bas prix, pour les soldats.

Tout cela pour vous dire, que je ferai en sorte que l'Eglise aide Sion contre les brigands réformés.

Si vous avez des informations intéressantes sur le mouvement autour des routes de Sion, n'hésitez pas à m'en faire part...je puis comparer avec certaines bases de données qui pourraient nous aider.

Pour l'heure, ne soyons pas trop alarmistes non plus : ils sont très occupés dans le Centre, et le Sud...

Et puis on va pas se laisser pourrir la vie hein?^^

Les tavernes marchent bien??^^ Comment ça va tout le monde?^^
_________________

Prie pour Scarpia...en deuil de Scelet...
Sous l'étendard de l'Ordre des Chevaliers Francs

***********************************************************
***********************************************************
Aghnart

/HRP
Ne mélangeons pas le RP et le HRP… c’est vrai, je suis bien d'accord avec vous.
Je vous remercie donc de ne pas confondre les sentiments et actions de mon personnage et les miens. Et si vous jugez Aghnart méprisant dites le lui en face plutôt que d'adresser vos reproches directement à la personne qui joue Aghnart.
Si vous savez donner des leçons, j'espère que vous saurez recevoir les mêmes.
/HRP

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Mar 7 Oct - 14:33

[RP/IG] - Sion a besoin de vous !

**************************************************************
**************************************************************


Boldaq

Merci de votre soutien dame Asphodelle, c'est très généreux de votre part !

J'en appelle également aux bouchers de Sion à faire un geste pour leurs frères qui vont assurer leur protection et leurs productions.

SEDUNOIS, MOBILISONS-NOUS !!! ON SE TAPERA DESSUS POUR DES BROUTILLES QD L'ORAGE QUI TRAVERSE ACTUELLEMENT LA CH SERA PASSE !!!

**************************************************************
**************************************************************

Quick


Aghnart a écrit:

/HRP
Ne mélangeons pas le RP et le HRP… c’est vrai, je suis bien d'accord avec vous.
Je vous remercie donc de ne pas confondre les sentiments et actions de mon personnage et les miens. Et si vous jugez Aghnart méprisant dites le lui en face plutôt que d'adresser vos reproches directement à la personne qui joue Aghnart.
Si vous savez donner des leçons, j'espère que vous saurez recevoir les mêmes.
/HRP


/HRP
Restons sérieux, nous nous trouvons dans un forum du 21ème siècle alors que nos personnages évoluent au 15ème et sont donc pour la plupart analphabètes. Aucune des paroles prononcées ne le seraient donc par écrit. Le jeu nous impose l'écriture car c'est le seul moyen de dialogue. Vos remarques sur l'orthographe se font donc bien HRP et non RP. Donc, un peu de respect pour les joueurs si vous le voulez bien.
/HRP

**************************************************************
**************************************************************
Metalpark



Citation :
Expéditeur : Eladh , Edle von Basel
Date d'envoi : 2008-10-06 22:11:44


Werte Bürgermeister der schweizerischen Eidgenossenschaft,

nachdem wir einen Tag Zeit hatten, unsere Lage zu überblicken, können wir Ihnen heute mitteilen, dass wir die Gendarmerie wieder einstellen und bezahlen können.

Bitte nennen Sie mir binnen 24 Stunden den Namen Ihres künftigen Chefmarschalls und informieren Sie diesen, dass er für den Folgetag keine Arbeit annehmen soll, damit er von der Provinz eingestellt werden kann.

Ihr Chefmarschall kann seinen Posten dann unter Provinz -> Reisen -> Gruppen -> "Akzeptieren" antreten.

Hochachtungsvoll,


Eladh
Oberster Feldrichter



Citation :

Chers maires de la confédération suisse,

Après que nous ayons eu du temps d'un jour d'apercevoir notre situation, nous pouvons vous annoncer aujourd'hui que nous pouvons engager de nouveau la gendarmerie et payer.

S'il vous plaît, appelez - moi dans le délai de 24 heures le nom de votre futur maréchal en chef et informez celui-ci qu'il ne doit accepter aucun travail pour le jour de conséquence pour qu'il soit engagé par la province.

Votre maréchal en chef peut accepter son poste alors sous la province - > des voyages - > des groupes - > "accepter".


Veuillez agréer mes salutations distinguées,

Eladh
Prevot
_________________

Sieur Metalpark - Maire de Sion

**************************************************************
**************************************************************
Cyanure_darsenic


Une grande brune en houppelande moirée s'approchait d'un pas digne de l'assemblée entourant le maire.

Cyanure vint voir le maire auquel elle avait déjà écrit la veille:
Elle parla d'une voix calme et claire, mais on voyait que les évènements de Berne l'avait aussi retournée...

Sieur Metalpark,

Je suis Cyanure, réformée genevoise. Nous arrivons de Fribourg.
Nous venons concrétiser l'offre que Nicbur, l'ancien avoyer et maintenant réformé de Genève, a fait au Chancelier Beara.

Si c'est nécessaire, mon compagon Andrew et moi pouvons nous porter volontaires pour l'embauche à la gendarmerie, ce qui permetterait aux gens d'ici de travailler et d'accroitre l'économie de Sion. Nos champs et nos échoppes sont à Genève, de toute façon nous ne pouvons nous en occuper, autant nous permettre d'amener notre contribution ici.

Nous accepterions même un bas salaire, pour preuve de notre compassion, bien que les croyants réformés genevois n'y sont pour rien dans ce vol de mécréant.

La Réforme pacifique et constructive existe. Et les groupes armés dont on entend parler hors de nos frontières n'en font pas partie.
Ce ne sont que des soudards-brigands incroyants qui font du tord à tout le monde, aux croyants réformés en premier lieu.
Ils stigmatisent les choses et empêchent l'élévation de la société, comme tous les extrémistes et fanatiques d'ailleurs, quels qu'ils soient.


Que dites vous de notre offre? Deux membres de l'Ost Cantonal genevois en renfort de gendarmerie Sedunoise? Si vous avez des doutes, écrivez au Chef de l'Ost Moselmann pour qu'il temoigne de nos états de services.

**************************************************************
**************************************************************
Asphodelle


Asphodelle vit arriver une Dame élégante, prendre la parole.

Elle se présenta comme une Réformée, la rouquine fronça les sourcils avec méfiance, et dans un réflexe, mit ses mains sur les hanches...puis s'avançant sur sa monture qui venait de faire des bornes dans la campagne par la mobilisation, elle grimpa dessus lestement, rangeant sa canne avec habitude.

Sur le côté, elle possédait encore le gonfanon des Saintes Armées, roulé autour de son mât pointu.
Elle portait encore la côte de maille de l'Ordre des Chevaliers Francs.
Elle avait encore dans les yeux le souvenir des listes des armées Réformées...

Prenant son gonfanon, elle le leva en étendard, et avança sa monture en avant, regardant la jeune femme de façon grave.

Un coup d'oeil à Metalpark lui indique derechef sa façon de penser de cette offre venant du Léman...la Compagnie du Léman...l'allié du Lion...

Elle resta ainsi, non agressive mais cherchant à faire passer un message, décidément très ennuyée.
_________________

Prie pour Scarpia...en deuil de Scelet...
Sous l'étendard de l'Ordre des Chevaliers Francs
**************************************************************
**************************************************************
Metalpark


Je suis désolé chers "réformés Genévois", mais je n'accepterais pas votre proposition.

Non seulement le problême des défenses est résolu à cette heure, mais Sion n'a aucunement besoin de la réforme sur ses terres.

Je ne veux pas en arriver aux troubles connus par nos voisins, sur le simple fait de votre présence religieusement affichée.

J'ai une certaine amitié pour Nicbur, du fait de notre travail commun à une époque, mais je ne suis pas favorable aux envoyés d'Izaac.

Je reste courtois, mais je vous assure que votre place n'est pas içi à nous livrer vos propaguandes sous de fausses sympathies.

Partez donc chercher Mittys et rammenez les écus de la confédération à Berne, afin que nous reprenions nos travaux normalement.

Si la réforme pacifique existe, je ne l'ai pas encore vue, et ne prendrais absolument pas le risque de tenter l'expérience içi, au détriment des Sédunois.

C'est donc ma manière élégante de vous demander de bien vouloir rentrer chez vous, de saluer Nicbur, et de signaler à Izaac que nous n'avons aucunement besoin de ses troupes

Il se tourne vers Asphodelle qui semble quelque peu tendue....

Chuttt, t'inquiette pas, ils resteront pas.... Tu veux aller te promener pour te détendre ?

Il se tourne alors vers ses invités de courte durée et d'un signe de la tête les salut.

Merci et bon retour.
_________________

Sieur Metalpark - Maire de Sion

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Mar 7 Oct - 23:35

[RP/IG] - Sion a besoin de vous !

**************************************************************
**************************************************************
Asphodelle



Asphodelle était ennuyée...oui bien ennuyée.

Elle tenu à donner un dernier message à la jeune femme avant de répondre à Métal, message qu'elle passa avec douceur, car elle ne la détestait pas ni ne lui vouait du mépris :

Dame, je me présente : Dame Asphodelle Di Césarini, Capitaine Episcopal.
Dame, je n'aime pas l'injustice, et je prône l'amitié aristotélicienne.

Et cela elle le souhaitait sincèrement.

Et si je n'aime pas l'injustice je déteste d'autant plus l'idée de me tromper dans mes jugements.
Et peut-être que vous venez avec de bonnes intentions, et cela, je l'inclus dans mes hypothèses, et vous suis d'avance reconnaissante de votre proposition si elle est simplement généreuse et désintéressée...mais depuis que la Réforme est née, il y à eut une explosion du brigandage léonide qui au lieu de se retrouver amoindrit comme on l'aurait voulu, a versé de l'eau dans son moulin en s'alliant dans le même combat : la lutte du clergé, le rejet de l'Eglise, pourtant créée par Christos l'un des deux prophètes, mais aussi le rejet des gouvernements en place, des noblesses installées et de l'ordre des choses, qui s'il n'est pas parfait, est toujours élu par le peuple, que je sache.

En cela, je trouve l'idée d'Izaac, alias Assad-al-Zrir, sicaire aux deux visages, très brillante. Car la Réforme, c'est populaire...et elle se répands avec une rapidité effrayante.

Malheureusement, je ne puis qu'appuyer le maire : je défends ces terres, je défends ses habitants, qu'ils soient croyants ou non, qu'ils soient baptisés ou non.

Je souhaiterai que vous prêchiez la Scission de la Réforme, soyez déterminés à combattre le Lion et leurs alliés, à ne plus accepter leur alibi, leur couverture, leur Compagnie qui a l'air si jolie du dehors, leur signature de poisson qui se mêle aux sabres du sicaire, et ensuite, nous pourrons discuter.

Pour l'heure, le souci de mes paroissiens me font passer outre l'esprit de compassion, car en vérité...tant que la menace ne baissera pas, je ne déserrerai pas ma vigilance...et pour l'heure, vous vous dites Réformée, comme se le dit Kartouche, Aileron, qui ont rejoinds Sanctus, ou bien Mittys, qui a volé la Confédération Helvétique. Ainsi...si vous souhaitez que cesse les jugements de valeur rapides, défaites-vous de ce qui vous assimile à ce que vous rejetez...c'est un...conseil, si vous voulez qu'on cesse de se méfier de vous.

Enfin elle se retourne vers Métal avec un grand sourire, en renroulant son gonfanon et le rangeant dans son fourreau de cuir, accroché à la selle :

Je quitte mon Ordre militaro-religieux, je veux être plus présente pour mon village...vous m'avez manqué tous, et j'ai manqué à bien des devoirs.
Me promener oui...avec plaisir...après m'être décrassée et remis des vêtements de ville...mon armure pèse une tonne...

Elle descendit enfin de sa monture, et dans un bref coup d'oeil vers Cyanure, elle espéra d'un même temps qu'une réelle Scission se fasse, que l'on y voit plus clair, et que justice soit faîte, en toute sincérité. Car seul le Très-Haut juge, mais le bien-être de Sion lui importait tout autant.
_________________

Prie pour Scarpia...en deuil de Scelet...
Sous l'étendard de l'Ordre des Chevaliers Francs

**************************************************************
**************************************************************
Cyanure



Sieur Avoyer, Dame Di Cesarini,

Même si je crois que beaucoup de vos concitoyens ne partagent pas votre vision des choses, j'observerai votre "invitation", Sieur Avoyer, n'en doutez point.



Cyanure prit une inspiration:



Sachez tout de même que je ne me cache sous aucune fausse sympathie; ce qui est arrivé à Berne nous touche, Andrew et moi, autant que vous, sinon plus.

En effet, cet acte idiot jette l'opprobe sur les réformés de tous bords.

Elle avait du mal à cacher la colère dans ses yeux.
Quels intérêt pour les croyants réformés? Il ruine beaucoup d'efforts, et fait avancer les idées reçues, les amalgames obscures et faciles et surtout l'incompréhension. Du pain béni pour nos détracteurs.

Vous figez à vos yeux ce que vous appelez "la Réforme" comme une entité à des fins politiques. Ne pensez vous point que la Foi n'en soit tout simplement une meilleure explication?

En ce qui me concerne, je n'APPARTIENS pas à la Réforme: je SUIS Réformée, j'en constitue de fait une partie. Chaque croyant réformé possède son individualité propre; je ne suis ni un satellite, ni un messager à la solde d'un Izaac , Nicbur, ou d'un autre...
...
Kartouche


Elle eut un moment d'hésitation avant de prononcer le nom de son ami avec lequel elle avait tant traqué de brigands pour libérer les routes de Genève. Elle avait entendu la Dame l'accuser de vilénie, et elle avait du mal à le croire complice de ce larcin...ou d'une quelconque bassesse



...
Ma liberté de croyances, d'interprétation du Divin et ma spiritualité m'appartiennent totalement. Elles ne dépendent d'aucune autorité humaine. Aucun humain ne peut s'abroger un quelconque droit Divin à mes yeux. Cela s'arrête là.





Tournant le visage vers Dame Asphodelle montée sur son coursier
Vous me demandez Dame, de prêcher une scission? Les réformés ne sont pas unifiés, loin de là, il y a autant de scissions que de croyants réformés!

Nous débattons librement de nos idées en collège pour les plus assidus, où chacun a le droit de s'exprimer et d'être écouté. Personne n'oblige un réformé à quoi que ce soit contre son gré.
Les autres croyants réformés sont nombreux ici et ailleurs et vivent leur Foi librement. C'est leur choix indiscutable. Les croyants réformés développent leur Foi depuis peu, ne la jaugez pas à l'aune de la Foi orthodoxe qui existe depuis des siècles.

Demandez moi par contre de botter le derrière du premier membre de la Compagnie qui poussera les autres vers sicaires du lion, là je vous répond oui.
Demandez moi de juger tout membre de la Compagnie qui aura bafoué les loi de la Confédération ou d'un canton: oui, il le sera ET par la justice cantonale ET par le collège s'il en fait parti.




Cyanure fit une moue et plissa un peu les yeux, l'air chiffonnée...

Si vous voulez en avoir le coeur net, venez à Genève, provoquez une réunion avec Izaac et demandez lui de se repentir des fautes que vous lui imputez, demandez lui de réfuter les membres du lion...que risquez vous?
Les locaux de la Compagnie sont ouverts à tous, orthodoxes commes vous, réformés, païens, athés..
.



Elle respira à nouveau, se tournant face à l'Avoyer

Je vous ai trouvé véhément et fort peu cavalier l'autre jour, état que je peux comprendre, mais votre aveuglement méritait qu'un Nicbur pris au dépourvu par les évènements agisse noblement et solennellement, même s'il n'y était pour rien.

Lorsqu'a travers les siècles passés, des gens se disant Aristotéliciens orthodoxes ont fait soit le Bien soit le Mal; on a pourchassé et condamné ceux qui ont fait le mal pour ce qu'il avaient fait, et pas tous les Aristotéliciens parce que certains d'entre eux avaient fauté. Qu'en pensez vous Sieur Metalpark?

En ce qui me concerne, j'ai entrainé mon ami Andrew ici car s'était pour nous deux le moyen le plus efficace et rapide de pouvoir agir pour la confédération; n'oubliez pas que nous sommes tous deux Helvètes et fiers comme vous de l'être. Nous n'approuvons pas un instant le vol commis et condamnons son auteur.

De plus, nous avons choisi librement d'adhérer à la Compagnie du Léman, et aucun des gens impliqués,
Mittys -elle prononça ce nom avec mépris- où d'autres cités comme complices , n'en font parti. Je ne le connais pas si vous voulez le savoir. D'ailleurs il vaudrait mieux pour eux que je ne les rencontrâs point.

Elle déssera ses poings qu'elle avait machinalement serrés.


Jugeons ce qui l'est à l'instant où il l'est. Le temps fini toujours par relâcher les natures véritables des choses.



Nous avons interrompu notre voyage et étions venus sincèrement pour vous aider.

se tournant vers la foule
Au revoir mes amis Sédunois.
en saluant de la tête tour à tour ses deux interlocuteurs

Dame di Cesarini, merci de votre "sollicitude",

Sieur Avoyer, je transmettrai vos salutations à frère Nicbur.


HRP désolée pour la longueur, vos réponses conséquentes méritaient un brin de retour /HRP

**************************************************************
**************************************************************
Andrew


Andrew avait écouté parler l'Avoyer et Dame Aphodelle.
Il endossait complètement les sages paroles de son compagnon de Voyage, Dame Cyanure. Il avait serré les dents à chacune des paroles acides qui avaient pu être prononcés à l'encontre de la Réforme et des Réformés. Certes l'acte de Mittys allait, comme l'avait si bien dit Dame Cyanure, jeter de l'huile sur le feu. Pourtant ce n'était qu'un acte isolé auquel l'appartenance à la Réforme ne devait pas être lié. Comme Dame Cyanure, Andrew n'avait jamais entendu parlé de ce Mittys...


Sir Aboyer,

Je comprends le état de l'esprit de vous. Si vous le permette, Dame Cyanure et moi va passe le nuit içi pour nous repose un peu du voyage et nous reparte dès demain.

Je fais de l'habitude un pestacle de marionnettes dans le ville je traverse. Je espère je aura le autorisation pour reviendre et amuse un peu les gens de Sion.


Andrew salua l'Avoyer et la Dame qui l'accompagnait avant de se retirer.

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Mer 8 Oct - 17:08

[
Citation :
Kartouche, [Aileron], qui ont rejoint Sanctus.
Merci de me l'avoir dit, je savais pas ...
]
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Mer 8 Oct - 18:29

HRP
oui, je trouve ça instructif, cela tient-il de la connaissance RP ou de la pratique de la magie noire?
Mon personnage à été heurté par ces dires et en a tenu compte, il risque de passer ton personnage à la "question" façon Béatrice d'Hirson: "Allons mon biquet, est-tu vraiment un lion? Allons, avoue, sois un gentil petit chat, montre moi ta crinière!!!"
Néantmoins Ljd Asphodelle aime le RP et ça me va.
/HRP

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Jeu 9 Oct - 10:08

Ma soeur, tu feras un gros poutou a asphodelle, de ma part, je te prie.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: [RRP] Fornovo: tailleurs de grenouilles de bénitiers   Mar 4 Nov - 12:15

[RP] Ichtus, amici e vino ... par Andrew_largs



************************************************************************************

Cari lettori,

Questo RP è una «ricerca» che ha iniziato a Genève un paio di volte fa e che è di circa religione. Una volta che il parlare

avrà inizio nel taverna si saranno i benvenuti a partecipare. So il punto di partenza ma non ho idea di come esso verrà chiuso.

Quindi, sentitevi liberi di aveva la propria idea, per quanto si adatta con quello che lei sa o può dedurre. È possibile

aiutare se sei d'accordo con quel «ricerca» o provare a mettere alcuni embush se si pensa che la religione Aristotelician è la

verità assoluta.

Le traduzioni saranno effettuati sulla mia faccia con l'onorevole Google (così ho già scusiamo ...) e verrà dato in RP non

attraverso un gioco characther. Se si vuole correggere la traduzione italiana, in primo luogo, non esitate e secondo solo

e-mail mi IG. Per quanto possibile, provare a mettere le descrizioni sia in italiano e in inglese. Grazie tante.

------------------------------------------------------------------------------------

Dear players,

This RP is a «quest» that has started in Genève a few times ago and which is about religion. Once the talk will have began in

the tavern you will be welcome to participate. I do know the starting point but I have no idea of how it will ended. So feel

free to had your own idea as far as it fits with what you know or can deduce. You can help if you are agree with that «quest»

or try put some embush if you think that the Aristotelician religion is the Absolute Truth.

Translations will be made on my side with Mr Google (so I already apologize...) and will be given in the RP trough a non

playing characther. If you want to correct the italian translation, first do not hesitate and second just e-mail me IG. As far

as possible, try to put descriptions both in italian and in english. Thanks a lot.

************************************************************************************

Andrew_largs a écrit:

Andrew è entrato nella taverna. Non è stato troppo cantò, ma anche le persone che sono state sufficienti a coprire il rumore

uno Quiete parlare troppo tra persona. Egli guardò attorno per vedere il ragazzo ha voluto vedere, ma egli non è stato esiste

ancora.

Il suo amico di viaggio, Lady Cyanure non c'era anche. Questo porterà a lui fondamentale conclusione: egli avrà un po 'di tempo

per pensare e per gustare i deliziosi vini della regione ...

Le sue idee sono state piuttosto chiare. La riforma è stata la cosa migliore che happend a lui dal momento che un lungo periodo

di tempo.

L'istruzione data dal Izaac è stato utile e ora è stato considerato da Andrew come regole. Ancora una volta, ha cercato di

ricordare i suoi 52 articoli.

1. Non vi è nulla, ma che Dio è Dio.
2. Dicendo: "Credete in Me" Dio ha voluto l'intera vita dei fedeli è stata l'anticamera del paradiso.
3. Queste parole non possono subire le esigenze di una Autorità, come richiesto dal sacerdote e il signore. Nessun requisito

per l'uomo è legittimo.
4. Dio trasmettere i suoi comandamenti con i sogni e il verbo.
5. Questo è il motivo per cui il vero credente deve sfidare coloro che usurpare la parola divina, fino alla data di entrata in

il regno dei cieli.
6. Il papa non può ottenere la salvezza della propria autorità.
7. Il papa non può presentarsi come un intermediario tra Dio e gli uomini. Se, infatti, egli disprezza il potere di Dio e

conduce gli uomini che lo seguono nel suo peccato.
8. Dio vieta l'uomo umile e di cadere dinanzi a un sacerdote.
9. Sacerdoti e agire erroneamente in un modo unintelligent.
10. Decime e altri privilegi del clero sono illegittime.

Andrew smettere di pensare per un po 'per la riforma della chiesa e Aristotelician uno ingozzare bevuto del vino.

------------------------------------------------------------------------------------

Andrew has entered the tavern. It wasn't too crowed but people were making enough noise to cover a quiete talk between too

person.

He looked around to see the guy he wanted to see but he wasn't there yet. His travelling friend, Lady Cyanure wasn't there

also.

This lead him to fondamental conclusion : he will have some time to think and to taste the delicious wine of the region...

His ideas were pretty clear. The Reform was the best thing that happend to him since a long time. The education given by Izaac

was usefull and now was considered by Andrew as rules. Once again, he tried to remember his 52 articles.

1. There is nothing but God who is God.
2. By saying: "Believe in Me" God wanted the entire life of the faithful was the antechamber of heaven.
3. These words can not suffer the requirements of an Authority, as required by the priest and the lord. No requirement to

humans is legitimate.
4. God transmit his commandments by the dreams and the verb.
5. That is why the true believer must defy those who usurp the divine word, until the entry into the kingdom of heaven.
6. The pope can not get the salvation of his own authority.
7. The pope can not stand as an intermediary between men and God. If fact, he despises the power of God and leads the men who

follow him in his sin.
8. God prohibits the man of humble and fall before a priest.
9. Priests act wrongly and in an unintelligent way.
10. Tithes and other privileges of the clergy are illegitimate.

Andrew stop thinking for a while to the Reform of the Aristotelician church and drank a gulp of wine.













Andrew_largs a écrit:



Vetro e vetro dopo bottiglia dopo bottiglia, Andrew gustare tanti vini che egli non era in grado di ricordare nessuno di essi.

Forse non è stato assolutamente vero. Egli ha ricordato uno, che è stato Valpolichelo nome o Valpolichela. Qualcosa di simile

... Il problema è che si è quasi mai detto in inglese e che sono stati di parola in modo veloce ... In ogni caso, il primo

giorno di Fornovo è stato eccellente, anche se per domani, egli può avere un bel mal di testa.

Il problema è che non ha visto ancora il suo contatto. Egli era alla ricerca di un uomo di nome Galletto. Per il momento, che

soggiornano in taverne, che non è stato utile. forse cercando attorno alla chiesa potrebbe essere una buona idea.

Per il momento, Andrew ha deciso di rimanere un po 'al di fuori, a piedi in città, cercando di ricordare più di 52 articoli

della Izaac.

11. Morte unties tutto.
12. Un incompleto pietà o di un amore imperfetto, danno necessariamente un grande timore di morire. Il più piccolo l'amore,

tanto maggiore è il terrore.
13. Questa paura da solo, per non parlare di altre sanzioni, costituiscono la frase in Al di là, come approccio l'orrore della

disperazione.
14. Sembra che tra cielo e inferno c'è la stessa differenza tra la disperazione e la sicurezza.
15. Sembra che tra i fedeli anime, Amore dovrebbe crescere come l'orrore diminuisce.
16. Essa non sembra si possa dimostrare la ragione e da Aristotele che le anime siano pienamente garantita la loro felicità.
17. Questo è il motivo per cui predicatori sono sbagliate quando si dice che i messaggi di Papa questione l'uomo di tutte le

sentenze e salvare.
18. Così, queste belle promesse fatte universale a tutti, senza distinzione, necessariamente sbagliato la maggior parte delle

persone.
19. Lo stesso potere che il Papa possa avere, ogni vescovo detiene in particolare nella sua diocesi, ogni sacerdote nella sua

parrocchia. In seguito, l'anima si perde.
20. Il Papa non darebbero un atto di clemenza per le anime sotto il potere non lo ha fatto.

Il sole scende e Andrea è stata la sua voce a rimorchio. Forse domani sarà fortunato. Forse domani troverà l'uomo che ha la

risposta ...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Glass after glass and bottle after bottle, Andrew tasted so many wine that he wasn't able to remember any of them. Maybe it

wasn't totally true. He remembered one, which name was Valpolichelo or Valpolichela. Something like that... The problem was

that it was nearly never said in english and that they were speaking so fast... Anyway, the first day in Fornovo was excellent

even if for tomorrow he may have a nice headache.

The problem was that he hasn't seen his contact yet. He was looking for a man named Galletto. For the moment, staying in

taverns, wasn't that helpfull. maybe looking around the church could be a good idea.

For the moment, Andrew has decided to stay a while outside, walking in the town, trying to remember more of the 52 articles of

Izaac.

11. Death unties everything.
12. An incomplete piety or an imperfect love, necessarily give great fear in dying. The smaller the love, the greater the

terror.
13. This fear alone, not to mention other penalties, form the sentence in the Beyond, as it approach the horror of despair.
14. It seems that between hell and heaven there is the same difference as between despair and security.
15. It seems that among the faithful souls, Love should grow as the horror decreases.
16. It does not seems we can prove by reason and Aristotle that souls are fully assured of their happiness.
17. That is why preachers are wrong when they say that the messages of Pope issue the man of all sentences and save.
18. Thus, these beautiful promises made universal to all without distinction, necessarily wrong most of the people.
19. The same power that the Pope may have, each bishop holds particularly in his diocese, each priest in his parish. In the

following, the soul is lost.
20. The Pope would not give a pardon to the souls under the power he has not.

The sun goes down and Andrew was heading to his trailer. Maybe tomorrow he will be luckyer. Maybe tomorrow he will find the man

who has the answers...













Licio_da_correggio a écrit:




andrew non ho capito cosa dovremmo fare me lo spieghi per favore?

Citation :
Andrew je ne comprends pas ce que je dois faire, pouvez vous expliquer s'il vous plaît ?









Gedeone a écrit:




Beh direi che Andrew non crede nel Papa, direi che sta cercando di diffondere una dottrina "scismatica"...
Non crede ai preti e soprattutto al Papa...

Ah caro Licio se va avanti così alla fine ti fa le penne!! Laughing
Citation :
Eh bien je dirai qu' Andrew ne crois pas au Pape, et qu'il tente de propager une doctrine "schismatique" ...
Ne croyez pas les prêtres et surtout pas le Pape ...

Oh là là, si Licio apprend ça, il va vous hacher menu! Laughing










Licio_da_correggio a écrit:





ah..tutto qui? E' un eretico? scomunichiamolo!
Citation :
ah.. Quoi? C'est un hérétique? Excommunication!

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar


Dernière édition par Cyanure le Jeu 6 Nov - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyanure
Ambuleur
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 12/06/2008
Localisation : sur les routes

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Mar 4 Nov - 12:15

Imprimatur a écrit:




essendo scismatico e anti-papista, non credo che la scomunica possa preoccuparlo....

Citation :

il est schismatique et anti-papiste, je ne pense pas que l'excommunication puisse l'inquiéter ....












Red_cloud a écrit:




Imprimatur a écrit:

essendo scismatico e anti-papista, non credo che la scomunica possa preoccuparlo....

Sagge parole


Red_cloud cavaliere di fornovo.

Citation :

Sages paroles









Andrew_largs a écrit:




Ancora nessuna novità del suo amico ... Fino ad ora, Andrew non ha parlato con qualcuno qui della riforma ed è stato solo

pensare e pensare a ciò che di nuovo Izaac come ha detto lui e per molti altri.

Egli era così impaziente di condividere questi pensieri con gli altri che Andrea è andato di nuovo alla taverna di attendere

per la sua riunione. Speriamo che, nonostante il lago di amico egli può trovare alcuni più vino ... Un modo, ha iniziato a

chiedere alle persone ha incontrato se fossero a conoscenza Galletto.

Perdono il mio amico, non si sa il signor Galletto? O dove ho potuto trovare?

----------------------------------------------------------------------------------------------

Still no news of his friend... Up to now, Andrew hasn't spoken to anybody here of the Reform and he was just thinking and

thinking again to what Izaac as said to him and to many other.

He was so impatient to share those thoughts with others that Andrew went again to the tavern to wait for his meeting.

Hopefully, despite the lake of friend he may find some more wine... One the way, he began to ask people he met if they were

knowing Galletto.

Perdono il mio amico, non si sa il signor Galletto? O dove ho potuto trovare?











Dottoroby a écrit:




Chi cerchi? Galletto?
L'unico Galletto che conosco io sta nella Vallespluga, ma devi andare più a nord...se poi nn lo trovi chiedi a Paolino, il mago

dello spiedo!!! Laughing Laughing Laughing

Qua a Fornovo una volta c'era un certo Galliko che era anche taverniere, ma attualmente è un pò morto e sepolto...

Mi spiace!
______________________
Dottoroby
Casato Del Grillo
Vice Prefetto di Fornovo


Veni, vidi, vici

Citation :

Qui cherchez-vous? Galletto ?
La seule Galletto que je connaisse, c'est à Vallespluga, mais il faut aller plus au nord ... si vous ne trouvez pas, demander Paolino, le magicien

c'est une flêche! Laughing Laughing Laughing

Un jour ici à Fornovo il y avait un certain Galliko, qui a également tenu une taverne, mais maintenant, il est un peu mort et enterré ...

Désolé!












Imprimatur a écrit:




no, Dottoroby, qui a fornovo c'è anche un pg che si chiama Galletto.

Molto tempo fa frequentava di frequente la taverna, ma ora è desaparecido, pur essendo attivo in game.
_________________
Citation :
Non Dottoroby, ici à Fornovo il ya aussi un personnage qu'on appelle Galletto.

Il a longtemps et souvent joué en taverne, mais il est injoignable, en dépit d'être actif dans le jeu.





Ippolita a écrit:



galletto è riattivo in game da pochi giorni... tant'è vero che ha pagato le tasse messe ad agosto, allamia prima elezione solo

4 o 5 giorni fa proprio in concomitanza con l'arrivo di andrew!

Citation :
Galetto sera en réhabilitation de jeu dans quelques jours ... tant et si bien qu'il a payé des impôts faite au mois d'août, au premier mandat électoral seulement d'Állami

4 ou 5 jours en liaison avec l'arrivée d'Andrew!












Andrew_largs a écrit:




Andrew non era sicuro, ma sembra che il ragazzo è stato a guardare, era ancora vivo. Per il momento, egli non ha alcun indizio

su dove trovare lui, ma è stato un primo passo ...

Andrew era ancora pensando alla sua ricerca. Sì, Galletto ha alcune informazioni che contribuiranno a lui, ma forse, potrebbe

aiutare gli altri anche. Il problema del corso sarà la lingua, ma di sicuro se qualcosa è possibile, egli sarà trovare un modo

...

L'idea è stata germinati nella sua mente. In Ginevra e in altre città ha fatto mostra con le sue marionette per informare i

cittadini dei grandi eventi che egli era a conoscenza. Con un po 'di aiuto, essa potrebbe probabilmente essere possibile dare

uno qui ... Di solito, anche se le persone non sono stati d'accordo con lui, hanno goduto dello spettacolo.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Andrew wasn't sure but it seems that the guy he was looking to, was still alive. For the moment, he has no clue on where to

find him but it was a first step...

Andrew was still thinking to his quest. Yes, galletto has some informations that will help him but maybe, other could help

also. The problem of course will be the language but for sure if something is possible he will find a way...

An idea was germinated in his mind. In Genève and in other towns he made shows with his puppets to inform people of great

events that he was aware of. With some help, it could be probably possible give one here... Usually, even if people were not

always agree with him, they enjoyed the entertainment.

______________________________
http://www.youtube.com/watch?v=QEmQoyHKIqs
Florebo quocumque ferar


Dernière édition par Cyanure le Jeu 6 Nov - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   Mar 4 Nov - 13:12

ben dis donc, ça bosse outre-mont.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456   

Revenir en haut Aller en bas
 
[archives] Un long voyage. Péripéties helvético-italiennes d'Andrew et Cyanure - octobre 1456
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chinado pour long voyage dans pays chaud ?
» Questions tout début de grossesse.
» les péripéties ?
» mathieu Holubowski - Le long voyage d'un amoureux
» Les péripéties de Bachara le "Néant"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: [archives] Les belles histoires de la compagnie-
Sauter vers: