Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Jeu 10 Jan - 21:44

2 brigands et un couffin.

Citation :
10/01/1461 04:05 : Vous avez racketté xxxxx qui possédait 2,07 écus et
des objets.

...

...

-Ben ça alors !

...

-Comment est elle arrivée là ?

...

-C'est bizarre.

...

-Parc'que j'en avais déjà fait des rencontres insolites sur la route et jusqu'ici je pensais que cela se limitait à combattre des morts...Mais Là...

...

N'empêche, racketter un enfant à la mamelle, j'm'en remettrai jamais...


Citation :
Profil RP

Deux ans.
Des cheveux de jais, des yeux verts.
Le portrait craché de sa Maman.
Elle ne sait pas lire, pas écrire.
Muette!
Au grand dam de ses parents.

Profil HRP
Un jeune enfant, ne peux répondre aux courriers qu'on lui envoie, ne peut se battre, ni présenter le moindre danger.
Merci d'en tenir compte Wink

Courrier HRP suivant un autre RP :
Citation :
Le fait de trouver pour nos deux personnage un enfant à la mamelle sur la route peut déboucher sur un rp, et pourquoi pas vous emmener avec nous vu que vous m'avez l'air rp, vous et le personnage du père.

C'est une proposition, si cela vous interesse.

La bonne soirée
Et désolé pour le derangement en espérant que la joueuse, elle, n'est pas muette Smile


______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Chasseur d'oursin
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Jeu 10 Jan - 22:40

A la mamelle ? Je n'ai l'ai pas vue la mamelle.
Mais que font les parents ? Laisser un bousou traîner tout seul sur les ch'mins à une heure pareille.
Mais que fait la maréchausée ?
Qu'on les coule ! heu non. Qu'on les pende ! Twisted Evil Surtout la maréchaussée.

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Chasseur d'oursin
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Ven 11 Jan - 19:25

Racler. Renacler y por fin, ronchonner.

Racler la terre avec les dents. Tout ça pour des clopinettes. L’ibère est douce-amère.

Ça faisait un bout de temps qu’ils ramaient. Combien de temps ? Depuis combien de temps avaient-ils quitté Genève plombés comme des mulets mais heureux, la fleur à l’épée et le sourire aux oreilles. La charrette valsait gaiement à mille tours, sautillait sur les cailloux et son chargement était constitué pêle-mêle de babioles et de denrées précieuses qui roulaient lourdement en râlant comme des coings.

Ils avaient erré de marchés surchargés en marchés surtaxés, symptomatiquement dénués de fièvre acheteuse.

Ils trainaient avec eux la poix. Invisible et sournoise. Résineuse à souhait. Ils en étaient couverts au point de ne plus craindre la pluie. Ils s’éclairaient avec sans même le savoir. Une quantité si épaisse qu’ils auraient pu la partager avec le vieux Cendres pour ses bastons maritimes. Suffisait de lui trouver la notice pour confectionner le fameux feu grégeois.

Des tours et des détours. Marches avant et arrière. Des traquenards et des mandales pour tester les chicots. Des orgies sous monastère. Les orgies de deux coléoptères à défaut de grizbi. Tout ça pour finir à poil et sans un sou au fond d’un fossé.


- Mais ne t’promène donc pas toute nue !
- Pourquoi ?

- On te voit !


Cherchant à se refaire, les deux traine savates déambulaient sur les chemins, marchant encore et toujours à s’en user les artignolles. La poix leur collait toujours aux poils et la mendicité aux trousses. Sauf la douane qui les ingnorait royalement, c'était limite vexant.

Les bourgeois étaient rares. Les embuscades miteuses. Leurs proies étaient bien souvent de pâles poulettes aux décolletés froufroutants dans lesquels Aelig promenait son nez pour faire diversion, à l’ombre des cils soupçonneux de Maria. Fâcheusement, il n’y avait rien à plumer où si peu. Leur meilleure prise : quelques herbes folles et des croutons de pain sec.


- Encore des clopinettes mon zozio. Il faudrait p’têt’ arrêter de ch’nasser la volaille!
- Je pensais que tu l'aurais fait disparaitre comme la dernière fois, tu sais : à coup d'abracadabra derrière la cabane abandonnée. Il n'est toujours pas au point ton numéro ?
- On n’a pas répété d’puis belle lurette. J’ai une aut’ idée, on va leur d’mander de nous faire un numéro d’majorette.
- ?
- Tiens, te v’là une branche et un coutiau. Fais-nous donc un biau bâton. Quand qu’t’auras terminé, t’auras l’droit de m’biger la boudiche.


Depuis plusieurs jours, Maria se plaisait à causer comme les berrichons. Ces gens-là savaient rouler les "r" à pleines berrouettes.

Nous passerons sur l’épisode peu glorieux de la gamine à la tétine. A leur décharge, la nuit tous les chats sont gris. Même les petits.

A l’aube bien tassée de ce troisième jour de formation en bosquet nos deux poisseux dégustaient des grives à défaut de merles, suçaient les os, se léchaient consciencieusement les doigts et même la pomme.

Un cailloux déguisé en message masqué vint rouler à leurs pieds. Maria fut la plus vive.



Citation :
Aleïde a écrit :

Beh alors, on debute dans le brigandage???

- Hein ? c'est quoi ce bazar ? Je suis devenue somnanbule ? Amnésique ? Aeliiiiiig , j’suis malaaaade !
- C’est normal, rhabille toi !


D’un coup elle se tut, une lueur soupconneuse en fond de rétine.

- Dis donc, il était comment son décolleté à la drollière ?

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Sam 12 Jan - 12:08

On vous parlait d'évènements insolites plus haut, mais n'étions pas arrivés au bout de nos peines...

Dans l'encre noire d'une nuit sans lune, donc, où l'on pensait avoir fait chou blanc.

Citation :
Titre : Brigandage loupé
C est ca quand on cogne comme une gamine

:-)

Aleide

Et là de s'exclamer soudain :

- C'est une intervention divine! Tu sais ce que "intervention divine" veut dire ? Saint Buggue est descendu du ciel et a arrêté le bras de cette donzelle !

...

- Nous devrions être morts, Maria! Ce qui s'est passé ici n'est pas étrange, c'est un miracle !


Citation :
Titre : Re: Re: Brigandage loupé
( Bonsoir
Il y a un ptit soucis dans ce cas, car voici ce que j ai dans mes evenements

11/01/1461 04:05 : Un faquin du nom de un groupe composé de Aelig et de Maria_paz (coefficient de combat 10) a tenté de vous dévaliser ! Vous en riez encore ! Est-il possible d'être aussi maladroit ? Vous l'avez mis à terre sans aucun problème. Une seule pensée obscurcit votre esprit, à la vérité : n'auriez-vous pas dû retenir vos coups ? Que va-t-il se passer maintenant que vous l'avez tué ?


Bref surement un beug levanesque

Bon jeu :-)

- Tu vois, S'il nous a évité une mort humiliante hier, c'est que Déos a d'autres projets pour nous !

J'espère seulement que Déos n'est pas taquin...



Hrp : N'avons rien dans nos événements, pas de combat, pas de perte d'etat de forme, ni de caractéristiques. Jamais vu ça. Mais on l'a échappé belle. Smile

..............

Citation :
[ Attention ! Traversée d’animaux très sauvages ]

Lassée de leur éclairer le chemin gratis, la nuit était s’était voilée, boudeuse. Nos deux béguins progressaient avec prudence, à l’affut du moindre craquement. Leurs yeux vifs et inquiets fouillaient les ombres tremblantes des bouquets de frênes déplumés et engoncés dans les fossés regorgeant d’eaux saumâtres.

- Aelig ! Aelig !

- Qu’est qu’il y a ?


En demi ton.


- Ya ya… Ya un troupeau d’brebis qui bloque le chemin là bas.

- Ben corne ! Elles vont s’en aller.

- Puuuut ! … Pupupupupupuuuuuttt !

[…]

- As-tu vu ? As-tu vu ?

- Qu’est-ce qu’il y a encore ?

- Sont encore là.

- Ben fais les partir, fais quelque chose.

- Ben j’peux pas.

- Pourquoi ?

- Ben, parc’que c’est moi qui conduit et puis j’ai pas été entraînée pour chasser des brebis.


Les yeux du jeune camelot s’arrondirent, la voix devint railleuse.


- T’as pas été entraînée à faire peur à une troupe de brebis, c’est ça ?

- Ecoute Aelig, tu trouves pas ça bizarre qu’au beau milieu de nulle part, en pleine nuit, y’a un troupeau d’brebis qui bloque le ch’min ?

- Mais qu’est-ce que t’es en train de t’imaginer là, mais… As-tu finis d’paranoyer ?

- Ben j’paranoye pas ! Je suis lucide et prudente.

- Enfin Maria, depuis l’temps qu’on arpente les chemins j’comprends pas pourquoi tu te mets la rate au court bouillon pour si peu. On n’a jamais vu un troupeau de brebis attaquer des ambuleurs.

- Tchetchetch’tiens !

- Quoi ?

- Le p’tit noir, avec les pattes blanches là ! Il s’approche ! Bon sang elles vont nous cerner !

- Bon. On attaque !


Mués par une peur bleue ils partirent d’un seul coup en persillade parce qu’elle en avait fait tout un fromage. Après quelques coups dans laguiole, ils goutèrent au calme revenu sous les lueurs horizontales d’une aube naissante révélant un amas de chiffons assommés et deux trognes consternées.

Et c’est dans ces circonstances atténuées et trompeuses qu’ils commirent une bévue de trop en Rouergue, territoire de diableries et de sortilèges.



(inspiré des Têtes à claques)

Citation :
Pardonnez, cher lecteurs, cette longue ellipse... Avions la grippe. Et bien qu' il était devenu laborieux d'avaler quoique ce soit sans vormir, avions tout de même été très solidaires et contribués à partager nos symptomes avec le plus grand nombre de personnes à Villefranche-de-Rouergue, ce afin de faire progresser la Médecine. Mais reprenons là où nous en étions, si vous le voulez bien :

Donc, c'est quelque part un peu l'ouest et un peu au sud du Royaume de France, coincés entre Rouergue et Gévaudan, que nous retrouvions nos deux acolytes qui tels les psittacidés*, ne se séparaient jamais et firent ménage à trois quelques jours depuis qu'ils avaient rencontré par hasard Machette inanimé sur la route (Ils se cachèrent bien de lui avouer qu'ils l'avaient rossés sans vergogne, mais malgé cela, celui-ci ne donna plus de signes de vie à Villefranche et peut être bien qu'il était mort de la grippe...ou à force de faire le pied de grue), avant de poursuivre leur odyssée à travers les contrées encore eneigées de ce duché moutonnier, se nourrisant de produits locaux exsclusivement subtilisés sur l'habitant. Parceque c'était la galère, la dèche, la guigne, la scoumoune, comme on vous l'expliquait plus haut.

Et cette nuit là, nos deux naufragés d'observer ce qui semblait être la procession d'un troupeau de brebis qui bloquait la route devant leur chariotte. Celles-ci semblaient revêtues de quelques pompons et franfeluches pour l'occasion. Un coup à se méprendre et de les confondre avec un troupeau de vaches aubracs pomponnées pour la foire annuelle de Baraqueville.

- Bon. On attaque !

La charge au couteau suisse** et à coups de pétage de tronches, de nos deux mercenaires des compagnies franches réformées suisses, qui l'été dernier combattaient déjà les géants à trois bras au siège d'Urgell, fut de courte durée, mais assez violente pour mettre ausitôt la pagaille chez l'adversaire et permettre d'ouvrir un passage dans le troupeau. Après que celui-ci soit éparpillé en même temps que les doutes dissipés, cinq corps gisaient sur le sol.

-Alors, tu vois qu'il n'y avait pas de quoi psychoter.


-J'étais persuadée qu'il s'agissait de moutons...

-Nom d'Déos ! En tout cas, on a bien tapé dans une procession ! Que je me fasse moine si cette dame là n'est pas une diaconesse !

-Et regarde un peu ce que sa mule transporte ! On dirait bien qu'on a intercepté un mandat municipal.

-Maria ! Déos nous a mis à l'épreuve et nous recompense de notre ténacité. Nous avons accomplis notre mission, car il est dit dans le 44 ème article de la foi en la réformation de l'aristotelité : "Nous disons sans témérité que les trésors de l’Eglise d’Aristote et de ses serviteurs zélés, doivent avec raison être recherché par le croyant ; car par lui les derniers deviennent les premiers." Et comme le vieux dis toujours, c'est pas tout de tendre des pièges et faire la guerilla, il faut aussi assurer le service après-vente...

-...

-Ou alors c'est le 43 ème...J'ai un doute. C'est pas sympa tout de même de la part du vieux de nous laisser comme ça livrés à nous même...
Oh ! Dis, regarde ! Il ya en a un que t'as pas fini, il prend la poudre d'escampette !

-On le laisse filer, moi j'ai les crocs ! La marave m'a mise en appétit. Regardons donc dans les sacs de la mule, s' il n'y a pas des petits pains, du fromage de brebis, de la tête de veau, de l'estofich, des truites, de l'aligot et du vin par hasard.

- Moi j'dis qu'il serait plus prudent d'aller se cacher dans les bois à présent , parc'que quand l'autre ira prevenir le capitaine Thibali qu'on a mis le foutoir à dix lieues de son fief, elle va être furax, et j'lui donne pas un jour pour mobiliser et rappliquer ici pour nous coincer avec 2000 fantassins ! ...

-...

-Tout au plus...

- Le Capitaine Thibali !? Mais qui c'est ?

- Une teigne, Maria, une teigne...

Citation:
29/01/1461 04:04 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Cecile34 de Eudes. de
Smoothys de Don_fabio et de Estrellia (coefficient de combat 12), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, l'obligeant à vous ouvrir sa bourse.




* Petits perroquets vulgairement appelés Inséparables
** Ledit couteau suisse, arme mulitifonction de l'armée hélvète d' environ trois kilogrammes, est constitué d'un couteau, associé à de nombreux outils comme une cimeterre, une hallebarde, voir même une arbalète sur certains modèles.

Citation :
Mende, Comté du Languedoc, le lendemain après midi : où la lourde charrette de nos deux commis-voyageurs roulait lentement à l'entrée de la grand'route en direction du Puy.

C'est à ce moment là qu'un représentant de l'ordre et de la morale de la bonne ville d'Espalion les accostère poliment du bas côté de la route. A vrai dire, on ne savait pas vraiment comment celui-ci les trouva, on ne l'avait même pas vu venir.
L'agent asermenté, d'un air débonnaire mais investi par toute la solennité de sa fonction, leur notifia par avis de recommandé simple :
Citation:
Avis de plainte déposée à votre encontre

Par la présente, les autorités de police du Comté vous signifient votre mise en accusation.
Il vous est reproché notamment des faits de trouble à l'ordre public.

Votre procès commence dès aujourd'hui. Vous êtres prié de vous rendre au tribunal d'ici à deux jours ouvrables.

Pendant la durée de l'instruction, vous resterez en liberté.



Et Aelig de réagir soudainement :

- Viiiiiiiingt-deeeeeeeeeeux...Voiiiiiiiii-là laaaaaaaaa prêêêêêê-voooooo-téééé.

Comme on vous l'évoquait plus haut notre héros est suisse, et même si c'est d'adoption, il en avait pris l'accent et la nervosité. Quant à la rapidité de reflexion, il fallait plutôt chercher du côté de ses origines mainoises.

- Viiiiiiiiiii-te. Fuuuuuuy-oooooooooons.

Profitant d'un moment de distraction dudit représentant, la charrette s'ébroua dans les braiements du baudet, au coup d'aiguille de Maria dans l'arrière-train, commencant alors une course folle. Et encore avions de la chance, étions dos aux montagnes. Faut dire aussi que le représentant de l'ordre était venu sans cage, sans escorte, sans rien. Quels idiot ! Alors toutes ces coïncidences tournant en la faveur de nos deux transfuges qu'étaient plus malins, ceux-ci parvinrent à échapper rapidement* à la vigilance du policier.

[*Certaines personnes avisées auront noté que la bête était boiteuse et la charrette lourdement chargée. Et bien que la mule était brave ( elle était de race ibérique, avec de bonnes hanches, endurante et bonne grimpeuse, comme sa propriétaire) un bon coureur à pied rattrapperait aisément et sans forcer la charrette. Mais l'expérience disait qu'il valait mieux miser sur une mauvaise mule que sur un bon juge d'instruction.]

....................................................

Espalion, le lendemain matin, son Pont-Vieux sur le Lot en grès rose à quatre arches, ses tanneries pittoresques aux balcons de bois en encorbellement, sa belle Eglise Romane...

Espalion ?

- Sacré course poursuite !

- Maria, la prochaine fois que je te donne une direction, tu fais exactement le contraire de ce que tu penses être bon. Tu a sla gauche et la droite inversées ! T'as pas vu que nous sommes revenus à Espalion au lieu de filer vers le Puy ?! Un jour ça va finir par nous jouer des tours , j'te l'dis !

- ...

On peut encore faire demi-tour, personne ne nous a vu...

- Non, laisse tomber, on se présente au tribunal l'air de rien. Ce sera moins fatiguant que de tenter de s'échapper...

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.



Dernière édition par Aelig le Sam 2 Mar - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Fév - 0:22

Des nouvelles du Rouergue.

La flemme de faire des copier coller ce soir

Au tribunal :

Citation :
*Comté du Rouergue

En ce jour du 29 Janvier 1461

Accusateur : Comté du Rouergue

Accusé : Maria_paz

Motif et délits : Trouble à l'ordre public, brigandage

Acte d'accusation
*

*Edwin arriva encore une fois au tribunal afin de traiter un nouveau dossier.*

Votre honneur.

Me voici encore face à vous en se jour du 29 janvier 1461, pour vous exposer un nouveau dossier.
J'ai reçus ce matin même une missive de Dame Cécile34, se plaignant d'avoir été elle et son groupe brigandée alors qu'ils étaient en direction de Mende.

Voici donc sa missive, vous pouvez de par vous même en faire la lecture.

*
Expéditeur : Cecile34
Date d'envoi : 29/01/1461 - 06:46:08
Titre : plainte

devine???

29/01/1461 04:04 : Vous avez été racketté par un groupe composé de Aelig et de Maria_paz .


29/01/1461 04:04 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Aelig et de Maria_paz (coefficient de combat 10), qui essayait de vous détrousser. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant inanimé dans un champ.

mandat mairie piqué

moi 10 viandes, 9 pains et 6 maïs je suis avec estrellia, smooth et eudes

bisousssssssss

(je peux pas poster sur rouergue)

je porte plainte

cec
j'attends de tes nouvelles
*

Comme vous pouvez vous en rendre compte encore une fois, un mandat municipal de la même ville a encore été dérobé, et se sur quelques jours, en plus des bien personnelles des victimes.

Les lois bafouées encore une fois ici sont les suivantes, je vous en fais la lecture immédiatement.

5.2.2.Du brigandage

Le brigandage est un crime désignant le fait de voler ou de piller, avec ou sans violence, seul ou en groupe, sur les routes et chemins Rouergats un tiers.

5.2.4.Du trouble à l'ordre public

L�ordre public désigne l�état dans lequel la paix, la salubrité, la tranquillité et la sécurité publique ne sont pas troublées dans un territoire donné à un moment donné.
Le trouble à l�ordre public est un délit correspondant à une atteinte portée à la paix, à la tranquillité ou à la sécurité publiques ou la perturbation d�un droit individuel ou d�une action du Comté exercé de manière licite.

Je rappelle néanmoins dans ma grande mansuétude que l'accusé à le droit de se faire assister par un avocats si il le désire.

La victime, ne pouvant être présente suite aux coup reçus et étant alitée à Mende.
J'appellerais donc Messire Erell, maire de la ville d'Espalion, victime pour la seconde fois en une semaine de la perte d'un mandat municipal.

[quote="Maria_Paz]*Durant la lecture de l'accusation la pAz émit plusieurs baillements. D'ennui peut-être, de fatigue sûrement. Lorsque le procureur eut terminé elle se leva calmement, lissa d'une main calme un pan de son manteau de laine et s'éclaircit la voix*

Monsieur le Procureur,
Comment peut-on croire ici, si on fait fonctionner ses méninges et sa logique, qu'il soit possible pour mon compagnon et moi de se jeter délibérément et aussi inconsciemment sur un groupe important de personnes armées alors que nous étions encore convalescents d'une maladie qui nous a vrillé les tripes durant plus de cinq jours ?
Je vois poindre le complot pour camoufler la disparition d'un mandat.
J'espère que vous avez des témoins directs de la scène et étrangers à ces gens qui font corps contre nous pour coroborrer leurs accusions.
Vous nous faites lecture d'une lettre de l'accusatrice qui vous fait des..."bisousssssssss", comme c'est charmant !
En sus du complôt, côté corruption et petits arrangements entre amis, ça cocotte un p'tit peu.
C'est tout ce que j'ai à dire pour l'instant.[/quote]

Citation :
*Ed écoutait les dires de la dame, et répondis avec autant d'arrogance qu'elle dans la voix.*

Ma petite dame, juste pour la demi méninges que vous possédé en vous, enfin je l'espère du moins.

Vous savez moi aussi j'ai été souffrant, comme la plus part des gens de se Comté, mais sachez que même ... alors que la douleur irradiait tout mon corps, cela ne ma jamais empêcher de sortir faire la fête, et encore moins des galipettes avec ma compagne.

Ensuite, cet état de convalescence, n'est q' une excuse et un prétexte, si vous étiez tellement en convalescence, dites mois donc se que vous faisiez par ce temps glaciale isolée en pleine nature entre Mende et Espalion ?

Pourquoi donc n'avez vous pas préférez rester à Mende afin de profiter de la douce chaleur des auberges de la ville, ou encore de venir immédiatement à Espalion ?

Le manque d'argent sans doute ?

Alors sachez une chose aussi, c'est que Espalion est une petite bourgade ou tous le monde se connais, et il n'y est pas étonnant de voire que tout le monde se fais l'accolade lorsque l'on se rencontre.

Peut être que vous êtes jalouse aussi ? voudriez vous des bisousssssssss vous aussi ?

Et j'ajouterais encore une chose pour vous faire prendre conscience de votre stupidité.
Comment voulez vous que les témoins soit présent ici même, alors que ceux que vous avez attaqué sont eux... bel et bien en convalescence et alité à Mende après les coups que vous leurs avez portés.

Prochaine fois réfléchissez aux âneries que vous allez dire, avant de le dires en public, cela vous éviterais de vous rendre plus ridicule que se que vous êtes.

* Se tournant vers le juge*

Votre honneur, comme vous pouvez le constater vous même, nous avons encore ici un cas extrême de mauvaise foi de l'accusé, qui même la preuve irréfutable de leurs culpabilité sous le nez, ose nier les faits.

Je requière donc une amende de 100 écus, et 3 jours de prison ferme, ni plus ni moins.


Citation :
*Erell arrivait en courant au tribunal, les bras chargé de documents. Il entra abruptement dans la salle et se rendit directement au parloire des témoins*

Donà Juge et Messer Procure Bon Jour !

Nous voilà face à une situation des plus claire et précise.

Donà Cecile34 en charge de commercer avec la ville de Mende des marchandise organisait dans la nuit du 28 au 29 janvier un déplacement en groupe vers la destination souhaitée. Or au petit matin du 29, j�ai reçu de cette dernière une missive m�informant de leur mésaventure.

*Erell tendit un parchemin sortit tout droit de la pile de documents en sa possesion*

*Expéditeur : Cecile34
Date d'envoi : 29/01/1461 - 06:44:09
Titre : vol
voila la serie noire continue

on a été volés : smooth, estrellia, eudes et moi

la mairie le mandat piqué
perso 10 viandes, 9 pains , 6 maïs (je crois que c'est tout)

29/01/1461 04:04 : Vous avez été racketté par un groupe composé de Aelig et de Maria_paz .


29/01/1461 04:04 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Aelig et de Maria_paz (coefficient de combat 10), qui essayait de vous détrousser. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant inanimé dans un champ.
j'ecris de suite a edwin

suis deg
bisous
cec
*

Il va sans dire que la Procure pourra facilement prouver les intentions délibérément néfaste de ces racketteurs qui n�ont pas hésité à choisir leur proie, soit un groupe de 4 personnes transportant un mandat municipal.

Etant quelque peu consciencieux et aimant le travail bien fait, j�ai gardé copie du mandat dont voici un état de l�inventaire de ce dernier au départ de la ville d�Espalion :

*Erell remit un nouveau parchemin *:

*inventaire de départ :

20 pains
2 farine
2 poissons
20 écus*

Voilà ce que je peux déclarer pour l�heure.

Je demeure au naturelle à disposition de la Cour si besoin.

*Erell se retira de l�Assemblée et retourna à la mairie d�Espalion*

Aelig a écrit:
Première plaidoirie de la défense
Teuh ! teuh ! teuh !

*Ce fût au tour d'Aelig de s'avancer après la plaidoirie de Maria Paz et le réquisitoire du procureur.

Il se tenait droit, impassible, les cheveux soigné, le menton fier et légèrement relevé, jetant un mauvais regard sur le procureur un court laps de temps avant de s'en détacher pour le poser sur le juge dont le visage agréable à regarder en faisait une femme charmante.

Puis il s'exclama dans un débit assez vif : *

-Teuh ! teuh ! teuh !

M'dame le juge, M'sieur le procureur, bonjoutheu ! theu ! theu !
J'me présente-theu ! theu ! theu !Aelig de Mirabeau, theu ! theu ! Preux chevalier de sa Dame theu ! theu ! theu ! Citoyen hélvète, theu ! theu ! Bourgeois de Genève, theu ! theu ! Camelot-Ambuleur de la Grande theu ! theu !Compagnie du Leman, sergent- fourgon-à-bagages theu ! theu ! de l'Armée du Bonheur theu ! theu ! du Capitaine theu ! theu ! Cendres de l'Aube, ancien avoyer de theu ! theu ! Lausanne theu ! theu ! et co-avoyer de la bonne ville de Sion theu ! theu ! charpentier et cultivatheu ! theu ! à mes theu ! theures perdues theu ! theu ! ReuheuheReuh, keuf! Keuf !...ARGH !... Désolé, les restes de la grippe�

Bien, donc, concernant-theu ! theu ! les faits qui nous sont reprochés et qui nous ont ammenés ici manu militaritheu !theu ! sous la bienveillance ferme du Cap' theu !theu !bali�pardon, Thibali, je n�ai rien à rajouter de plus concernant cet odieux acte de pillage qui n�a pas été déjà dit par ma compagne, Maria La Paz Theu ! theu !

*se tourne à nouveau vers le procureur*

Je ferai tout d'même une remarque, puis deux theu ! theu ! theu ! theu ! theu ! theu ! ARGH ! ReuheuheReuh�

M'sieur l'procureur, keuf! Keuf !... vous vous êtes permitheu ! theu ! d'insulter ma partheu !theu !naire. En insultant La Paztheu ! theu ! sachez que vous m'insultez égalementheu !theu ! theu ! Et entre nous, M�sieur l�procureur, je vous f�rai remarquer que même si ma charmante compagne est une turfiste aussi malchanceuse que tenace theu !theu ! ce n�est pas elle qui vient se plaindre de perdre régulièrement ses mandats theu !theu !à ce que j�ai entendu teuh !teuh ! et que celui qui fait l�objet de cette histoire était convoyé par cinq gardes ! theu ! theu ! theu ! Manifestement, le demi-méninge chez vous, se partage à plusieurs. Puis un maire qui envoie sur les routes un groupe d�enfants de ch�ur theu ! theu !avec la charge d� un mandat municipal, c'est qu'il aime vivre dangereusementheu ! theu ! theu ! theu ! theu ! Kof ! Kof ! ...ARGH ! ....Vous en conviendrez�

De plus, je souhaiterai vous signaler la moralité douteuse et la légèreté d�esprit de la victimetheu !theu ! qui se présente comme diaconesse avec ses absurdes bisousssssssss theu ! theu ! et grotesques coucouuuuuuuuuu. D�ailleurs, elle affirme dans ses courriers m�avoir connu auparavant à Mendetheu ! theu ! l'année dernière, puis ailleurs finalementtheu ! theu ! Mais moi je ne connais pas cette illuminée Teuh ! Teuh ! Teuh ! Et elle a m�a avoué par courrier avoir confondu le cinquième membre de son groupe Theu ! theu ! mystérieusement disparu Theu ! theu ! avec son âne ! Pour vous dire si votre curé avait toutes ses facultés cette nuit-là. Theu ! theu ! Theu ! theu ! ReuheuheReuh� Moi j�srai l�facteur Saint Esprit, je ne lui confierai pas le p�tit Christos en pagne...kof ! kof !

*Se tourne vers la juge *

Et je vais vous dire ce qui à mon avis s�est réellement passé, M�dame la juge : C�est le cinquième larron Theu ! theu ! celui qui répond au sobriquet « Mon âne » Theu ! theu ! comme mentionné tantôt ReuheuheReuh�qui a tout manigancé : Quittant le groupe discrètement au beau milieu de la nuit Theu ! theu ! theu ! il s�est caché dans un buisson et les rossa par surprise à coup de bâtons pour voler le mandat Theu ! theu ! en pensant qu�on croira à une dispute d�ivrognes qui a mal tournée Theu ! theu ! Puis un faiseur d�alibi, on sait pas qui c�est Theu ! theu ! a été raconter à votre chanoine de dire au maire qu�elle nous avait croisé dans un buisson et aussi à Mende l�année dernière pour brouiller les pistes Theu ! theu ! theu ! Mais ce que ne savait pas le faiseur d�alibi, c�est que « Mon âne », dit Simple d'Esprit, à ne pas confondre avec le Saint Esprit Theu ! theu ! theu ! que je soupçonne d�être notre faiseur d�alibi Theu ! theu ! était secrètement amoureux de la diaconesse et donc jaloux du Maire avec qui la victime, comme l�a soulevé ma compagne Theu ! theu ! Theu ! theu ! entretiens des rapports bien plus que spirituel avec le maire à en lire la dernière phrase de la pièce à conviction. Voilà pourquoi, la vraie motivation du vol est la vengeance et non l�argent Theu ! theu ! theu !theu !Kof ! Kof ! ... voyez ? Theu ! theu !...

Mais m�est venu également cette nuit une autre théorie : dans l�argot du milieu, mon âne se rapproche beaucoup du terme la mule, un passeur anonyme qui transporte le butin volé à travers les frontières Theu ! theu ! Si c�est le cas theu !theu ! c�est le maire qu�est doublement cocu ! theu !theu !theu !theu !theu !theu ! Kof ! Kof ! ... Sacré drôle d�histoire tout de même, n�est-ce pas ?

Enfin, pour conclure que nous y sommes pour rien. Etions malades Theu ! theu ! Theu ! theu ! et cherchions des brins de marjolaine dans les buissons. J�vous jure M�dame la juge Theu ! theu ! keuf ! Keuf ! Etions au mauvais moment, au mauvais endroit..theu !theu !theu ! Nous tout ce qu'on a vu ce soir là, c'est un troupeau de brebis avec des pompoms sur la tête, remonter la route en procession et croiser un troupeau d'aubrac en transhumance. Theu ! theu ! Theu ! theu !

Pour terminer M'dame le juge, dites à M'sieur le procureur que s'il tente de faire des bisous à ma Maria j'le noie dans le lac d'Espalion !


______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Jamais sans ma gousse
avatar

Messages : 3245
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Fév - 8:54

drunken

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Jehane
Ambuleur
avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Fév - 15:52

lol! Izaac aime
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10917
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Fév - 19:34

Je suis juge, j'entends ça, je relaxe et je mets le maire au zonzon...
4 gars pour un mandat avec 3 broutilles dedans, c'est se foutre de la gueule du monde...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Fév - 19:54

5, il y avait un desistement qu'a fait la connerie de suivre finalement, qu'elle m'a dit l'archidiacre, un anti-Barth quoi. Pour ça qu'elle était persuadée d'être 4 dans le groupe et m'a rit au nez en disant que j'avais racketté son âne.
Oui j'ai également remarqué ça hier, mais vu tout ce qu'on a ramassé, on ne pouvait pas le deviner.

Par contre, faut absolument que je me relise moi avant de poster... Smile

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Chasseur d'oursin
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Mar 5 Fév - 11:39

Aelig a écrit:

Par contre, faut absolument que je me relise moi avant de poster... Smile

pareil...
Embarassed Parait que c'est bon, la honte.^^


Réquisitoire contre Aelig :
Citation :
Votre honneur

Je pense hélas que l'accusé ici ne souffre pas que de quelques reste de grippe.
Mais que son cas est bien plus grave que cela !

Donc je ne vais pas vous ennuyer très longtemps, car apparemment les accusés sont les malheureuses victimes.

Victimes de leurs méfaits certes..., et des conséquences qu'ils vont en subir.

*Se tournant vers l'accusé, pour rendre son réquisitoire.*

Accusé, je demande pour votre cas.

Une amende de 100 écus
Une peine de 3 jours de prison ferme.

La geôle Rouergue à des vertus médicinal qui vous feras le plus grand bien keuf keuf keuf teuh teuh teuh kof kof kof


Dernière plaidoirie Maria Paz :
Citation :
Madame le Juge.

Comme vous avez pu l’entendre, Monsieur le Procureur semble savoir mieux que moi ce que contient ma boîte crânienne et m’insulte en affirmant devant tous que je serais amputée du cerveau. De quel droit ? Ai-je mis en doute ses capacités à mener ce procès ? L’ai-je moi-même insulté ? Je porte plainte pour diffamation !

Monsieur le Procureur.
Sans doute êtes-vous une force de la nature, mais vos parties de jambes en l’air avec ou sans fièvre, avec ou sans cotillons, ne regardent pas la cour, me semble. A noter d’ailleurs que votre vie privée nous éclaire grandement sur cette affaire.
Et puis nous parler de vos prouesses malgré la maladie, soit vous êtes dopé, soit vous êtes un vantard. Madame la Juge, vous devriez mener une enquête.

*Les traits inquiets, fait une pause pour coller des grandes tapes dans le dos de son compagnons assailli par une longue quinte de toux rauque, puis se tourne de nouveau vers le procureur*

Je crois que vous n’avez pas bien écouté mes propos monsieur le procureur. Je n’ai pas demandé que les victimes blessées se trainent jusqu’ici avec leur déambulateur, mais que vous fassiez venir devant nous des témoins oculaires de la scène, autres que les victimes, des gens que seraient passés par là, qui auraient vu l’attaque quoi. .. Vous n’en avez pas et nous nous dirigeons assurément vers l’erreur judiciaire.
Par ailleurs, pour que ce soit bien clair dans votre esprit, nous étions à Mende lorsque nous avons reçu une convocation à comparaitre dans ce Tribunal. Il eut été facile pour nous de prendre la poudre d’escampette.

Nous sommes venus clamer notre innocence. JAMAIS ! Nous n’avons jamais rien fait d’autre que de chercher des plantes curatives pour nous soigner, et ne vous déplaise, en pleine nuit glacée. Aux urgences la vie n'attend pas, sinon elle fait sa valoche.
Il y a méprise. Si je peux vous aider à mener les débats monsieur le Procureur, je serais d’avis d’aller chercher le cinquième larron dont parle Aelig afin qu’il avoue son forfait. Et puis s’ils vous manque des témoins oculaires, les brebis à pompons et les aubrac qui transument sans arrêt la nuit et dans tous toutes les positions feront peut-être l’affaire. Je serais vous, je les inculperais pour outrage sur la voie publique. Aelig et moi pouvons témoigner.
Enfin, nous nous sommes présentés libres et comptons repartir libres. Pour les coups de pieds au cul de l’âne, c’est pas nous !

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10917
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Mar 5 Fév - 16:20

Izaac aime

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Chasseur d'oursin
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Ven 8 Fév - 8:35

dernière plaidoierie d'Aelig

Citation :
Blup !

M'sieur le procureur qu'teuh, teuh, teuh 'entends-je? Quatre individus sont déférés aujourd'hui au Parquet pour avoir dégraissé un curé cette nuit ?!
Teuh ! teuh ! teuh !

*Se tourne vers le juge*

M'dame le juge teuh, teuh, teuh, C'est TEUH ! TEUH ! TEUH ! Argh ! C'est EUX ! C'est EUX, les COUPABLES ! Ceux qui pillent vos diacres ! Quelle drôle de coïncidence tout d'même ! Hein ? Deux dans la semaine Keuf ! Keuf ! Keuf ! Et à chaque fois, les mêmes circonstances, le même mode opératoire teuh, teuh, teuh ! Vous ne voyez pas le lien ? Ils s'attaquent à vos riches prélats ! Quoique nous savons qu'il faut bien de riches prélats pour nourrir les Croyants en la Vrai Foi, mais vos coupables sont de vils mécréants, des analphabètes, de vulgaires coupe-jarrets, M'dame la Juge ! Teuh ! teuh ! teuh ! Croyez-moi !


Ainsi, donc, vous avez dans l'audience d'à côté, la preuve que c'est point nous teuh! teuh! teuh ! qu'avons attaqués l'archidiacre M'dame le juge ! Sommes coupables d'être innocents teuh ! teuh ! teuh ! C'est une regrettable méprise M'dame le juge ! Et vous risquez de commettre une grosse bévue judiciaire Keuf ! Keuf ! Keuf ! p'tete même la plus grande de toute l'Histoire de la justice du Rouergue, voir même du Royaume ! Vous allez entrer dans l'Histoire par la porte de derrière M'dame le juge ! Etes-vous prête pour cela ? Non, non, non, jamais dans toute votre vie, vous n'auriez pu espérer faire pour la justice, la tolérance, pour la compréhension mutuelle des hommes. Ce que vous allez faire aujourd'hui en nous relaxant teuh ! teuh ! teuh ! sera votre triomphe, notre triomphe ! Nos paroles, nos vies ne sont rien devant le combat face à l'arbitraire. Teuh ! Teuh ! Teuh ! Et si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous serez le phénix de hôtes de ce tribunal !

*Reprend son souffle et conclue*

Alors, je vous prie, de ne pas écouter Monsieur le procureur : cet homme est bilieux et aveuglé par l'aigreur et la hargne, M"dame le juge et si vous pouviez mettre ça sur le dos des quatres autres, j'ai crû entendre que deux d'entre eux étaient berrichons et moi j'aime pas les berrichons, surtout les sancerrois. Ce sont les plus sournois, M'dame la juge !

Smile
J'espère qu'elle est bien détendue maintenant, la juge...

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Jeu 14 Fév - 10:07

Rouergue, terre-de-brigands-à tous-les-carrefours-mais-que-fait-la-police? Sur la route de Mende.

PAF !

Citation :
-On touche pas au grisbi salope !*



Citation :
14/02/1461 04:05 : un malfaiteur nommé un groupe composé de Beatrix de Lupusberserk de
Melodia et de Sidoine.le.tenebreux (coefficient de combat 20) a tenté de vous détrousser. Vous lui avez infligé une bonne correction, et il est parti en boitant, après s'être excusé à genoux.

...

- Dis Maria, le tenebreux, il me disait quelque chose. C'etait pas un collègue aussi ?

Citation :
Les dernières personnes à avoir fait confiance à Sidoine.le.tenebreux

Point annulé
Raoulleglabre
Ophy_lyam
Bdaniel

Décidement.

* Audiard

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Mar 26 Fév - 19:05

Nîmes, temps pourri, temps de broderie.

Et Femme et dentelles sont plus belles à la chandelle

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Mer 27 Fév - 14:29

Uzes, où Maria est postée en haut de la Tour Fenestrelle, célèbre campanile de la la Cathédrale Saint-Théodorit, guettant le fleuve.

En bas, les mains en porte-voix :

- Maria, ma fidèle Maria, ne vois-tu rien venir ?


-Je ne vois que le soleil qui rougeoie et le ciel qui bleuoie...

Au moins, il ne pleut pas..

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Ven 1 Mar - 18:36

Voilà deux jours qu'ils déambulaient dans le quartier du port, guettant avec impatience vers le fleuve l'arrivée prochaine de leur bateau qui ne venait toujours pas. Ainsi, nos deux commis-voyageurs vêtus de capes-et-d"épées, tirant le baudet harnaché à leur charette pleine de marchandises, apparaissaient le matin tôt avant de s'esquiver le soir en direction des vergers dans la campagne environnante, lieux du cantique des cantiques, où l'on pouvait jouir discrètement des intimités de l'autre tout en barbottant dans l'eau. Car il était bien connu que dans ce pays reculé, il inondait...Trois jours de pluies diluviennes. Manquait plus que les gondoles. Et en matières d'Odyssées, nos deux voyageurs s'y connaissaient. Cherchant donc un abri au sec, ils passaient ce matin là et par hasard devant la porte de l'auberge, lorsque soudain l'âne tiré par son proriétaire stoppa net, ce dernier interloqué par l'enseigne.

- Regarde Maria ! Ca a l'air sympa ici, puis c'est tout propet. Voilà sûrement un établissement réputé. Je goûterai bien aux spécialités locales...

...

- Comment ça qu'ça ressemble à un lupanar ? Pourtant il est inscrit taverne du port... Et puis tu vois bien qu'les damoiselles, c'est juste pour la décoration. C'est écrit...

-...

- Comment ça, mets au placard tes idées lubriques ? Mais Maria, mi corazón, c'est pas moi qui veut, c'est mon estomac ! Il a envie de plaisirs gastonomiques, de mets variés ! il crie famine !

- ...

-...

Se regarde l'estomac, la mine contrariée.

- T'as compris estomac ? Cesse tes grognements lubriques !

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=84657107#84657107

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Chasseur d'oursin
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Sam 2 Mar - 14:02

*Je t’en foutrais moi des plaisirs gastronomiques !*
Sur la pancarte était également inscrit
"AU COQUIN CEVENOL"
Une première réaction intérieure sans doute un peu trop spontanée. Car après tout, l’ambuleuse ne crachait pas sur les occases et les prétextes pour satisfaire son appétit dévorant. Et puis se refaire la scène du jardin d’Eden tous les jours depuis plus d’une semaine ne nourrissait pas toujours son homme qui n’était pas manchot à l’ouvrage. Il se démenait en comptant les points de croix, à s’en épuiser, à s’en écarteler, à s’en perdre une côte.
Il y avait les pommes emballées dans la dentelle et les corbeilles habiles pour les mettre en valeur.

Et lorsqu’il lui parlait d’ouvrage : « Moi ce que j'aime en broderie c'est faire et défaire. Toute la nuit, la main caressant tous tes points de croix. J'ai compté : cent points de passion, cent points de délicatesse.
Puis sur ta trame immobile, à la croisée des fils, mon aiguille a trouvé le point parfait. J'ai piqué, repiqué, sautillé le geste appliqué, toutes les couleurs utilisé, chaque croix une éternité."*

Et elle lui murmurait essoufflée : « Et pour chaque point de croix, des coups d'aguilles si subtils sous les cils de tes yeux baissés, fins comme des fils de soie. Mes doigts dénouant délicatement sans se lasser les lacets de ton coeur sous des étoiles filant les brumes cotonneuses de l'aube."

Puis ils roulaient en duo de notes a piacere dans une pente douce qui dans son creux les baignait d’un sommeil bienheureux.


Mais revenons à nos agneaux se disputant aux portes de l’auberge.
Avisant sa moue en cul de poule, elle n’allait pas continuer bien longtemps à lui faire des points à l’envers, à le ficeler comme un cuissot de chevreuil, son grand veneur. Visiblement la chasse à courre lui avait donné un appétit d’ogre et son propre gosier lui lançait des signaux assez gratinés.

Elle céda.


- Allez, fait pas cette terrine mon zozio ! Allons nous remplir la tirelire. A propos, tu crois qu’on a assez d’oseille ? Le tralala risque d’être salé.



* citation d'Aelig.

______________________________




Dernière édition par maria_paz le Dim 3 Mar - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4762
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Dim 3 Mar - 6:52

clap clap farao
Revenir en haut Aller en bas
Jehane
Ambuleur
avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Dim 3 Mar - 10:36

Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Chasseur d'oursin
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Dim 3 Mar - 12:25

Embarassed

Réédité. Rendu à Aelig ce qui appartient à Aelig.^^

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Jamais sans ma gousse
avatar

Messages : 3245
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Dim 3 Mar - 13:37

cheers

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Mar - 7:58

Izaac aime

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10917
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Mar - 10:51

Je vais peut être vous laisser à Uzès avec de si belle écritures.

Mais j'arrive dans un jour ou deux...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3964
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Lun 4 Mar - 22:27

Merci Embarassed
Mais c'était juste pour tuer le temps. Du coup, on aura pas l'temps de s'attabler Smile . pas grave, hein, on t'attend avec impatience, puis moi faut que je parte chez les moines fin de semaine.

Maria ce qui est à moi est à toi, et puis l'inverse, depuis le temps qu'on fait les mots fléché à deux...

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Chasseur d'oursin
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   Mer 6 Mar - 12:43

Celeste007 a écrit:
Boudiouuuuu se it il .... Vantrebleu et bisque bisque rage ....
Une famille .. et que diable ...
voilà t il pas que ça se goissait à se dire si oui ou noun ça allait rentrer ....
Ben studieu; le feu etait allumé ... Il etait bien là lui même ... Que diantre attendait il ???
Il ne pouvait repondre .. Certes ni à leur place, ni de la sienne .. .
alors ce que ...
et tambourinnaillre ..
Même que le Marcel; le portier; faillit y perdre une esgourde ...

STUDIEUUUUUUUUUUUU .... Mais entres donc .. Pas la peine d y mettre tintamarre ...
Allez zou .. La premiere.. c et mon godet ....

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP - IG] Nationale 7 et Autoroute A5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Autoroute A24 - Oppositions d'idées
» Normandité et identité nationale
» CULTURE - La langue italienne et l'unité nationale
» Vous voulez écouter ce qui se dit à l 'Assemblée nationale?
» Fête nationale de la Frite !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: