Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] La Raoulade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Dim 6 Oct - 22:39

Est ce que tu penses que tout est vrai dans l'Odyssée ?
Un peu de romance ! De Drame et d'amour. Ce mort tombe à pique.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Tournoiement et moult prousesses de Raoul & Mahaud - novembre 1460   Lun 7 Oct - 21:31

Mahaud a écrit:
Dans les campagnes, souvent la Misère est criante.

En l'occurrence ici c'est Luc qui hurle de derrière les fourrés.  Là-bas, rigoureusement en face de Raoul et Mahaud mais à l'autre bout de la lice, une vénitienne blonde et le lionceau rugissant bondissent comme montés sur ressorts. Luc ponctue chaque coup comme à son habitude, par le verbe !

VIENT TE BATTRE SCÉLÉRATE ....
LES HAUMES ET ECUS PORTERONS LES ARMES DES TOURNOIEURS...
JE TE DEFIE.....
UNE LANCE ET UNE EPEE COURTOISE SONT LES ARMES DE TOURNOI....
DEOS RECONNAITRA LES SIENS.....


Mahaud revoit très nettement cette fameuse soirée en taverne où Musard, Luc et elle escaladèrent des sommets jusqu'à l'Infini, au moins deux fois et à l'envers. Elle en aurait presque encore mal aux côtes, tiens.

"Sirjeff est notre dieu.
Non, Sirjeff ne pue pas des pieds ! Il dégage juste.
Sirjeff est partout : en toute chose, en tout être. Et dans vos femmes la plupart du temps."

______________________________


Dernière édition par Raoul le Lun 7 Oct - 21:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Tournoiement et moult prousesses de Raoul & Mahaud - novembre 1460   Lun 7 Oct - 21:32

[Ici, ailleurs, ou était-ce quelque part ?]

Aures habent et non audient. Ils ont des oreilles et ils n’entendent point.

Au premier temps de la valse
Toute seule tu souris déjà
Au premier temps de la valse
Je suis seul, mais je t´aperçois


Citation :
05/11/1460 04:05 : Luc_la_misere et de Musartine ont tenté de vous dépouiller. Vous leur avez infligé une bonne correction…
Au deuxième temps de la valse
On est deux, tu es dans mes bras
Au deuxième temps de la valse
Nous comptons tous les deux : une deux trois


Citation :
05/11/1460 04:05 : Vous vous êtes battu avec Istanga et de Oberthur Vous avez triomphé.
Et Genève qui bat la mesure
Genève qui mesure notre émoi
Et Genève qui bat la mesure
Laisse enfin éclater sa joie !

Oculos habent et non videbunt. Le Cyclope et la Succube dansent et dansent et dansent. Encore...

______________________________


Dernière édition par Raoul le Lun 7 Oct - 21:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Tournoiement et moult prousesses de Raoul & Mahaud - novembre 1460   Lun 7 Oct - 21:33

Mahaud a écrit:
"Vous lui avez infligé une bonne correction" sonne presque aussi beau à l'oreille de Mahaud que "Vous avez triomphé!"
Pour vous donner une idée de l'intensité de ce plaisir sur son Echelle Personnelle de la Récompense il faudrait comparer avec le

"BaOOuM!!"

de la couleuvrine qui retentit à l'autre bout d'un champ de batailles et annonce sans ambigüité que l'on va se foutre sur la gueule avec entrain.

Il est une seule chose cependant qui fait bondir  le coeur de Mahaud comme lapin au collet.

Raoul a une façon de se pencher vers elle parfois, son sourire de faune barbu si près qu'elle sent son souffle cuivré glisser sur ses paupières, mais les yeux du routier se font tendres - du moins cela lui semble - et quoi qu'il lui dise en ces moments-là ( " T'as du crottin à tes bottes", "Oui, je sais, je sais, t'arrives pas à dormir sans mon gros truc...", " J' vais m' marier avec la Reine !!" ) Mahaud n'entend que cohorte de séraphins et grelots au cou de l'agneau. Oui, quand Mahaud aime elle devient niaiseuse. A un point que vous ne pouvez même pas imaginer.  

Au premier temps de la valse, Raoul la regarde si fort qu'elle devient sourde au monde.

Instant précis que Luc et Musartine choisissent pour tenter de les dépouiller, minute de vérité où Istanga et Oberthur ont voulu jouer les malines.
Mahaud est diminuée par les fléchettes du petit dieu cul nu  mais  a encore de beaux restes ( la dure vie de routier, l'entraînement massif, les réflexes aiguisés, l'oeil prompt et la main ferme, tout ça tout ça).
Raoul resserre les rangs en quelques enjambées.

Au deuxième temps de la valse
nous comptons tous les deux : une deux trois.
Nous corrigeons les bestiaux,  les délestons de leur  bourse.
Ils s'excusent à genoux et repartent en clopinant.

Fichtre ! Il y aura forcément un beau jour - ou peut-être une nuit - dans toute cette vie où ils ne seront qu'eux.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Tournoiement et moult prousesses de Raoul & Mahaud - novembre 1460   Lun 7 Oct - 21:36

[là]

un, deux, trois, quatre...

Glaber, assis en tailleur dans l'herbe du pré de la joute, comptait ses écus.


Cinq, six [...] C'est quoi ça ? c'est de la monnaie de teuton, ça, non ? Mahaud ! Regarde, tu connais ? Au revers, y'a un joli oiseau.

Raoul croque. Ça se tord, c'est lourd, c'est pas de l'or. Il la tient plein soleil. L'observe, la soupèse.

μια δραχμή ! C'est de l'hébreux ! Le titre me semble pas correct. Trop d'plomb. Et c'est pas la grosse poule impériale, c'est une chouette, je jette. [...] Deux cent soixante et un, deux cent soixante deux [...] soixante trois ! Mahaud ! Deux cent soixante trois écus, trois deniers ! La Belle affaire ! [...] et deux échelles et deux cailloux.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Lun 7 Oct - 21:55

Izaac aime pour Mahaud 

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Mar 8 Oct - 20:39

Izaac aime  pour Mahaud

Raoul n'a aucun mérite, c'est moi qui écrit ses textes. afro 


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Siège de Fribourg - 14 janvier 61   Mer 9 Oct - 18:55

Fribourg Faubourg, entre chien et loup et chatte et hamster géant. De quoi troubler le plus preux des preux de Genève.

G'nevois ! Si tu savais ! Ta Réforme, ta Réforme ! Genevois ! si tu savais ! Ta Réforme où on s'la met !

On croit rêver ? ça chante au loin et mon Raoul oit tant qu'il peut. La chanson est fribourgeoise. La subtilité, lorsqu'elle est fribourgeoise, elle est goûteuse. Cromwell lui a dit "tu gardes la porte de Grandson" en lui tirant l'oreille. Alors mon Spadassin, qui, mon lecteur n'en doutera point, a le sens de l'Autorité et du respect pour les personnes âgées, lui a demandé de répéter deux fois. Pour être sûr. Puis, il a pris son tour de garde, dans la nuit, froide, humide, sombre, longue et abreuvée pour certains fribourgeois.

Genevois, si tu savais ! Ta Réforme [...]

On beugle comme une vache avinée !

Au Cul ! Au Cul ! Aucune hésitation !

Paf !

Citation :
14/01/1461 04:04 : Vous avez frappé Solomon2. Ce coup l'a probablement tué.
14/01/1461 04:04 : Vous avez frappé Zefamousmitch. Ce coup l'a probablement tué.
Solomon ? Solomon ? Cornecul !! Copain ! J't'ai pas reconnu !

Mon lecteur ne peut ignorer que Salomon et Raoul sont restés coincés à Soleure pendant que le reste de l'armée du Salut filait escalader le Saint Gothard ! La faute à une nuit de taverne avec Heidi La Goulue ! La gorge la plus profonde du canton bucheron. Solomon et Raoul, c'est deux potes que la cordialité légendaire des gens de Soleure et leur goût pour la contrebande des tapis  avaient rapprochés. Et là ! Bavure ! Mon Raoul, il en pleurait presque !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] En route pour le Saint Gotthard - décembre 1460   Jeu 10 Oct - 19:15

Citation :
Quelque part, au bord du lac de Genève, le 12 décembre 1460.

Chère Mahaud,

Comme promis, je t'écris ce matin pour te dire que nous sommes bien partis avec le capitaine Cromwell. Il n'a pas l'air commode mais il a dit qu'on aurait à manger à notre faim et peut-être même un cadeau pour la Noël. Le chariot est confortable même s'il fait un peu froid ce matin. J'ai fait comme tu as dit, j'ai mis ma grosse fourrure autour de mes petits pieds. C'est vrai que c'est mieux mais ça sent un peu. Je crois que c'est la lieutenant Mariposa qui a dormi dedans la nuit dernière. On voyage ensemble avec Cyanure, la petite camelote, Nicbur et deux, trois autres que je connais pas. Un petit Calban je crois. Il est timide. On va se faire une bataille de boules de neige pour le dépuceler et le décoincer un peu. Je crois que l'autre lieutenant, Leamance, elle a déjà commencé à faire ses provisions. Elle a la sacoche qui est trempée. Le capitaine a dit qu'on allait chercher un troisième chariot à Fribourg et un autre à Soleure. Il a neigé mais la route est bonne, on est toujours sur le territoire de Genève. C'est quand on aura passé la Sarine que ça va devenir slocheux. Je me réjouis tout de même. Qu'est-ce qu'on va s'amuser en haut des pistes au Gothard ! D'ici-là, j'espère ne pas avoir le mal de la route. Tu sais que dès que ça tourne un peu, moi, j'ai toujours envie de vomir. Bon, je te laisse et je t'embrasse parce que là, la pause pipi est finie et le capitaine gueule comme un franc comtois qu'on va pas assez vite. Je la ramène pas mais quand même, avoir arnaché les chariots qu'avec une vache mauve chacun, parce que soi-disant, elles sont genevoise et elles en valent deux du Tessin milanais, je sens qu'on va devoir pousser dans les montées. Bisous.

Ton Raoul qui t'aime très fort

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Escalndres avoyer ! Février 1461   Lun 21 Oct - 9:36

Raoul, nu comme un ver, camelot ambuleur, genevois, capitaine d'armée, maître-es-poudre dans les armées helvète à Pontarlier, Royale en Berry, Armoriaque en Provence, plume en main, le corps de la femme en pupitre.

Citation :
Ma Mahaud,
Mahaud ! Dis, y'a la peine que j't'écrives où tu sors le nez de dessous l'édredon ?

P'tite claque sur la fesse droite.

Alors comme ça, ça va être la guerre ? Tu crois ? Il est trop mou le vieux, il se fait marcher sur les pieds par les flipettes. Il a fait son temps, je te dis. Alors ça sera la guerre.

Raoul médite. Sa langue compte toutes ses dents. Elle est habile sa langue, à mon héros. Hein, Mahaud ! Et en cunnilinguiste averti, Raoul le Glabre maîtrise l'idiome. L'appel du roi de France à rejoindre son panache blanc et détruire le royaume romain de Lotharingie, l'appel en retour de la petite spartiote, chancelière et sœur du roi Hadrien, qui fronce son sourcil épilé à terroriser un helvète, la misérable lâcheté de Soleure pour deux tapis, le silence coupable de Fribourg devant Rouxe & Roquets, le hululement de la sedunoise qu'en veut à Fatum parce que Fatum lui a emporté son homme entre les cuisses d'une fateuse, la trahison d'une soi-disant sœur genevoise plus Mister que Loyale, etc. Mon Raoul compte.

La.guerre pour Tous ! Je te dis, Mahaud. Faut pas déconner. Esclandres Avoyer !

______________________________


Dernière édition par Raoul le Lun 21 Oct - 9:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Esclandres Avoyer ! Février 1461   Lun 21 Oct - 9:37

Au bureau de l'avoyer de Genève. La veille, un mot balbutié de l'Esclandres et Raoul s'était réveillé en sursaut de sa longue torpeur. Il avait rangé tapis, jambons de luxe, tonnelets de whiskey et liqueurs pour bourgeoises et avait ressorti sa couleuvrine. L'engin restait énorme et mon spadassin ambuleur prenait toujours un plaisir non dissimulé à l'astiquer.

J'rentre d'abord, j'taille les moustaches du vieux si il moufte, qu'avait dit le compaing. Toi, tu gardes la porte. D’accord ?

Et à mon Raoul, quand l’Ami lui d'mande de garder la porte, personne 'i'rentre, personne 'i'sort. Y'a qu'Mahaud qui peut lui passer sur le corps. Et encore, ça dépend d’l’heure.

D'ac'Ô d'ac !

La première composition d'un mélange explosif était née au cours d'une exploration systématique des propriétés chimiques et pharmaceutiques d'une grande variété de substances, recherche inspirée par l'espoir d'atteindre la longévité ou l'immortalité matérielle. La poudre à canon aurait été inventée en Chine vers le VIIe siècle, durant la Dynastie Tang (618-907). Le médecin alchimiste du début de la dynastie Tang,孫思邈 , on dit Sūn Sīmiǎo en helvète de l’ouest, décrit déjà dans 丹經內伏硫磺法, le dānjīng nèi fú liúhuáng fǎ, en schwyzerdütch, je sais pas prononcer, désolé, comment il avait obtenu un mélange explosif en cherchant à confectionner l'élixir d'Immortalité. Il expliquait que si l'on mélangeait du soufre et du charbon de bois au salpêtre, on pouvait obtenir une combustion violente en y mettant le feu. Il recommandait vivement « de ne pas mélanger ces substances, surtout avec une addition d'arsenic parce que tous ceux qui le firent virent le mélange exploser, leurs barbes noircir et le feu détruire la maison où ils travaillaient ». Mais ça, c'était juste de la grosse connerie ! C'était pas non plus Albert Magnus ni l'université de Salerne qu'avait inventé poudre. Nan ! Mon lecteur ne peut plus désormais l’ignorer : La poudre ! La bonne ! C’était mon Raoul qui l’avait inventée. Et franchement, elle déchirait grâÂâve !

La mèche noire dans la poudre noire […]

Raoul le glabre, en grande tenue, cuirasse milanaise, gorgelet et espalières rutilants, s’affairait donc à la porte monumentale de l’avoyerie, en bois de chêne fribourgeois. Indestructible, vous pouvez demander aux italiens. Couleuvrine à main, arquebuse portative, claymore, hallebarde suisse et surtout, trois petits tonnelets de…

La mèche claire dans la poudre claire !

Le premier qui tente de forcer l’passage, j’fais tout péter !

______________________________


Dernière édition par Raoul le Jeu 5 Juin - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] A L'Helvétie Libre...   Jeu 5 Juin - 14:26

5 juin 1462. Après une très longue éclipse. Mon Raoul, topless sous le soleil du "Jardin des Délices" faisait craquer ses articulations. Dans les coins les plus reculés des vallées vosgiennes, on disait volontiers que c'était pour rappeler aux petits enfants, que s'ils se la ramenaient, ils en prendraient une. Depuis qu'il avait grandi, mon héros avait appris que la légende était bien plus sordide. Un jour, dans ce village mortel sur la Moselle où il avait perdu 45 jours de son existence à apprendre la langue, on lui avait révélé la véritable vérité vraie : un gamin qui se la joue français à faire le Namaycoq, c'était comme les chats qu'on le corrigeait : dans un sac et dans la Vologne ! En Lotharingie, on était toujours restés un peu barbare.

Plouf !


Vieux routier des guerres de l'Aristotélité, maître-es poudre, roi de la couleuvrine à main et demi-dieu-empereur des faiseurs de cocus devant l’Éternel, tel l'Hercule des travaux, mon Raoul avait vendu son vin, quitté Bordeaux, abordé Lisbonne, passé sur l'étroite Esperanza et sous le Rocher de Gibraltar, rebaptisé pour l'occasion, par la première, Colonne du Glabre, puis, enfin, remonté le Rhône. Il s'était fait chier, mon Raoul ! Mon lecteur n'imagine pas... A peine un peu d'animation dans le coude de Saint Claude : trois naufrages. Et plouf la caraque, et plouf le foncet, et plouf la nave ! Cendres barrait et la poudre noire de mon Raoul avait fait le reste. 15 trous dans la carène du Saint Arkel en une bordée ! Genf Book des Records des Royaumes ! Décidément Starkel accumulait les podiums et semblait aimer cela : la caraque la plus vite coulée depuis... l'invention de la caraque ! Et tout cela les doigts dans le nez juste en se croisant les bras assis en tailleur sur le pont, ce qui anatomiquement n'est pas rien, concédons-le néanmoins.

Plouf !

Enfin de retour ! L'odeur des tripes à la mode genevoise lui manquait. La confédération fourmillait ! Helvétie Libre ! entendait-on crier par-ci par-là. Et cela ergotait sur la nature profonde de l'essence de la liberté. Question Réponses, on disputait. Non c'est moi qui a la plus grosse ! non c'est moi, ma Liberté est plus pleine que la tienne ! Allègre confusion avec l'anarchie chérie des moins de vingt ans, chimère ! La Liberté n'était pas une prescription. Affranchi, l'Homme n'est libre que lorsqu'il en use. Les genevois avaient construit patiemment cet édifice. Ils avaient montré la voie que suivaient tant d'autres aujourd'hui : le modèle genevois s'imposait partout. La Réforme promouvait la Liberté de commerce et de circulation. La Réforme promouvait la Justice dans la fin de la double peine billot & poutre. En remisant Rome et ses concordats aux oubliettes de l'Histoire, la Réforme promouvait l'Indépendance, contre toute Autorité non élue. En inventant le Tournoi, encore, la Réforme genevoise avait inventé l'évènement pacifique le plus populaire de l'Aristotélité deux fois remporté par mon Raoul.

Plouf !


En libérant Raoul de son triste sort de fond de potager un soir de 1455, enfin, la Réforme genevoise avait créé le plus merveilleux faiseur d'Amour Libre pour dame que l'Aristotélité n'avait jamais connu. Mille cocus et un mouillé peuvent en témoigner.

______________________________


Dernière édition par Raoul le Ven 25 Juil - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Le tour du front suisse.   Ven 25 Juil - 15:45

Mon lecteur s’est-il demandé combien de fois les fermes du hameau ont brûlé depuis 1455 ? A chaque fois qu’une armée passe, le hameau est ruiné. C’est facile, il n’en reste aujourd’hui qu’une grève où quelques chalands paressent en attendant leurs capitaines et quatre ou cinq tavernes, honorables établissements pour soldats errants, joyeux sicaires et filles perdues.

22 juillet 1462. Il fait un temps à égorger les gorets. Quelque part entre Fribourg et Genève, du côté de Lausanne dévastée, le soldat marche dans une boue de novembre. Les orages ont détrempé la route. Quand le soldat marche avec les Cavaliers de l’Apocalypse, on entend les cris d’effroi des femmes, on sent la fumée des incendies, on goûte le sang. Enfin, ça, c’est la vision romantique de la guerre.


Cling clang clong digiling clong !

Que mon lecteur ne se méprenne pas, sa réalité est toute autre : En vrai, le guerrier, ça grogne tout le temps et fait un bruit de quincaillerie pas possible. Ses espalières cabossées lui rentrent dans le cou. Il a des ampoules aux pieds et le ventre vide parce que mÔsieur le capitaine Kirkwood est chiche. L’égide à la petite croix poissonnée étincelle encore néanmoins sous la lourde fourrure du manteau. Le reitre suisse sait s’astiquer, tout de même. Avec ses bannières multicolores, son pantalon bouffant, sa boucle de ceinture aux armes de la compagnie et ses manches crevées, il a belle allure, le reitre suisse ! Pique à l’épaule, la claymore emmaillotée comme petit Christos à la Noël dans une couverture de laine pour pas salir, la longue couleuvrine capotée pour la garder au sec, mon Raoul, tel l'âne et le bœuf réunis, ressemble à un quincailler ambulant ! Lui ! L’Artilleur gros calibre ! Le Maître-es poudre ! Le roi de la couleuvrine à main ! Double vainqueur du Tournoi de Genève ! Trois ou quatre fois sauveur des remparts genevois, presque autant de fois de ceux de Loches, Châteauroux, Fribourg et de Sion ! Capitaine Général des compagnies d’escarmouches en Provence jadis ! Mon très illustre veneur de poules et faiseur de cocus mène Grand Cheval par la bride, suivant sagement la croupe de la lieutenant Poulette qui le précède. Mon Grand timonier du Jardin des Délices a les pieds mouillés et il fait un bruit de casseroles. Mon lecteur sait Ô combien la vieillesse est un naufrage.


Citation :
22/07/1462 04:08 : Vous avez engagé le combat contre Elouen..

La veille, sous le rempart de Genève, c’était toute l’armée française que mon héros avait fait tintinnabuler.

Citation :
21/07/1462 04:09 : Vous avez engagé le combat contre l'armée "Non Nobis Domine" dirigée par Akkar.

Dans les guerres modernes, on carillonne. C’est ça quand on confie la lieutenance à une poulette qui sent la lavande.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Lun 28 Juil - 14:10

Raoul a écrit:
Il a des ampoules aux pieds et le ventre vide parce que mÔsieur le capitaine Kirkwood est chiche.

SSieur, s'Il le veut bien avant de faire des remarques sur le style d'Izaac (et les procédures de ravitaillement d'une armée, Namayho)...   lol!

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Lun 28 Juil - 14:40

nananère

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Quai de la truite, le complot   Mer 8 Oct - 21:32

Genève. 6 octobre 1462. Escadron avancé de l'armée du Bonheur à lui tout seul, mon Raoul a une mission.

Secrète. Par confort d'écriture, on la nommera ici prologue du complot de la truite.

Crépuscule genevois. Le port. Au croisement du quai Fernand et du quai de la truite, il y a une petite taverne où mon reitre a jadis fait la connaissance de [...] Mon lecteur comprendra aisément que le nom n'a pas été révélé afin de protéger l'anonymat de la personne.

La culotte de cheval lui seyait parfaitement, mettant en valeur sa croupe ferme et ronde ; ses bottes noires, impeccablement cirées, devaient faire rêver le plus prépubère des prêtres soldats. Elle avait accueilli mon Héros à l’entrée du bouge, sinistre et solennelle comme il s’y attendait : mon lecteur doit savoir qu'il n'a pas rappelé la dernière fois. Une espèce de justaucorps en cuir clouté moulait le torse de la jeune femme, faisant mentir la légende selon laquelle les teutoniques n’ont pas de cœur. Sur le visage sans fard, la bouche semblait encore plus rouge.

Tu as pensé à moi ? interrogea Mon Raoul, après qu’on leur eut apporté du vin.

Elle rit, comme si la question était à double sens.


Bien sûr ! Vous êtes un homme fascinant...

En quoi ? demande-t-il, secrètement flatté.

Elle eut un rire léger et gêné.


Oh, rien, je dis des bêtises.

D’une voix plus basse, elle continua.

Je me suis occupée de ce que vous m’avez demandé, mais je n’ai pas encore de réponse. Plus tard, peut-être.

[...]

Je dois voir mon cheval avant de partir. Vous m’accompagnez ?


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Quai de la truite, le complot   Mer 8 Oct - 21:33

Il est beau, n’est-ce pas ? demanda la Teutonique en lui flattant les naseaux.

Superbe !
approuva Mon Raoul qui sait reconnaître une belle monture.

Le Grand Cheval, sans doute ému du contact de celle qui le montait, hennit de nouveau, piaffa, se cabra, et le membre de l’étalon commença à se dérouler sous son ventre, prenant rapidement des proportions monstrueuses. Puis il se dressa sur ses postérieurs, découvrant encore plus l’objet du délit, comme pour l’exhiber à sa maîtresse. Le regard de la guerrière l’effleura, puis glissa, rencontrant celui de Mon Raoul qui ne put s’empêcher de remarquer :

Je crois qu’il va faire le bonheur d’une jument.

Il est souvent comme ça. Surtout quand je le monte, remarqua-t-elle d’une voix égale.

Mon lecteur pardonnera la censure qui suit. Certaine chose peuvent émouvoir au-delà de la mesure de la chose, justement.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Quai de la truite, le complot   Mer 8 Oct - 21:33

Genève, le D-Day. Mission accomplie ! Mon paladin avait suivi le chemin que lui avait indiqué la cavalière (Elle s'appelle Lisa, je crois, mais mon lecteur s'en fiche et on le comprend aisément) Il était passé par derrière, et sans effusion inutile avait forcé la porte en douceur. Genève outragée mais Genève libérée ! Depuis, Mon Raoul partageait son temps entre sa garçonnière, quai de la truite, sa couleuvrine, un pote CRS* qui roupillait comme un italien quand il a eu du vin et un câlin et toute une compagnie de croisées cosmopolites qu'il dissimulait à la vindicte hargneuse de quelques genevois qui envisageaient quelques tourments ibériques et crucidermistes. Il avait cédé de bonne grâce à la requête de  Sœur Lisa qui avait su trouver les mots. En outre, mon Raoul est aristotélicien réformé, il a toujours été le défenseur de la veuve et l'orpheline.

Il poussa la lourde porte du fondouk et s’arrêta net. Derrière un tas de tapis de Solothurn, il aperçut un grand divan de velours noir en U et six femmes. Depuis la 3D, la compagnie du Léman, c'est devenu Ikea en fait. L'une d'elles se leva, contournant le meuble, et s’approcha de Mon héros d’une démarche qui était un véritable attentat à la pudeur. Une brune aux cheveux courts dont on ne voyait que la bouche vermillon et les yeux vert d’eau. Sûrement du sang sud-romain mêlé suédois. Elle portait une houppelande en cuir noir très souple avec des épaules larges, une énorme ceinture et une fente latérale, découvrant un peu de sa cuisse à chaque pas. Sa poignée de main ressemblait à une caresse, en plus doux. Elle conserva la main de Mon Raoul dans la sienne, l’attirant imperceptiblement comme si elle voulait qu’il la prenne dans ses bras.


Vale !

Ainsi
, dit-elle avec ce délicieux accent de Barcelone que mon héros connait bien, il a fait Tercio suisse à Urgell il y a deux ans, voici l’ami de Lisa... Yé vois qu’elle a touzours bon goût... Ze souis Dona Torquenana. Vénez.


* : Compagnie des Reitres Suisses

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Mer 8 Oct - 21:45

Celui là, il est bon Very Happy

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Mer 8 Oct - 22:44

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Mer 8 Oct - 22:54

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Raoul
Ambuleur
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: [RP] Quai de la truite, le complot   Sam 11 Oct - 12:24

Citation :
Santé : La douleur irradie tout votre organisme.

Garces...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Sam 11 Oct - 14:03

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Sam 11 Oct - 18:08

Maïs en taverne municipale

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   Sam 18 Oct - 9:46

- Tant de complaisance me pétrifie... un Izaac aime pour du "Son Altesse Sérénissime" Raoul... tsss...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] La Raoulade   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] La Raoulade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: