Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 18:39

Cendres a écrit:
Cendres a écrit:

[[RP] Annonce au conseil] gargotte Dauphinoise
Sur le Rhône un navire passe aux abord de Lyon. Une belle manœuvre permet de frôler un quai et de jeter une pierre sur laquelle est ficelé un message. Un gamin regarde la pierre rouler à ses pieds.

Hé ! Le moutard ! Fixe cela sur un mur de Lyon, que le conseil voit l’erreur qu'il a commise ! Prend ceci pour ta peine.

Cendres jette une bourse, dont les écus s'entrechoquent en tombant au sol.
Le navire italien s'écarte des côtes pour remonter le Rhône.


Citation :
A la Reine de France,
à ses vassaux et tout particulièrement le Lyonnais Dauphiné,
aux pouilleux qui trainent et qui n'ont rien d'autre à faire que lire ses lignes et que nous saluons bien bas,
à la veuve, l'orpheline et la femme adultère que nous respectons grandement.

Pour avoir osé porter la main sur une femme blanche comme neige à en faire pâlir les alpages helvètes en hiver, pour avoir frappé l'innocence qui gambade dans les champs en direction du sud parce que l'Helvétie c'est bien gentil, mais ça pèle un peu alors on va voir le soleil, pour avoir tout simplement porté le regard sur une Ambuleuse.

Nous, Cendres de l'Aube et moi même, patron des Ambuleurs et bien d'autres choses, accusons le Lyonnais Dauphiné. Nous avons débattu avec nous même et ce dernier a été jugé coupable. Il sera donc puni...

Il est donc demandé au conseil du Lyonnais Dauphiné d'offrir généreusement 5000 écus de compensation pour avoir molesté Jehane, dite "de l'homme à moustaches".
Cela avant le 1er décembre de cette année.

Le conseil du Lyonnais Dauphiné devra prendre contact avec Cendres ou moi même, voir le deux... Sans quoi, il se verra interdit tout accès au Rhône. tout navire portant pavillon du Lyonnais Dauphiné, tout rafiot amarré dans un port de celui ci, tout ivrogne accroché à l'une de ses berges sera immédiatement coulé.

Aucun délai ne sera accordé, il pourra du reste être raccourci suivant l'humeur du jour.

Étant vassal de la Reine, larbin de France et n'ayant que pour circonstance atténuante de bonnes quenelles... Le Lyonnais Dauphiné pourra tout de même plaider sa cause auprès du Maine, grâce à qui le navire de guerre qui sévira sur le Rhône a pu être construit, un mot doux de la Comtesse du Maine à notre égard et Valence sera épargnée, ainsi qu'à l'Amirale de France, Dame Harpège, un poème de sa part dont le sujet serait nous-même et Vienne sera épargnée. Pour Lyon... Ben non... Pas de bol... Lyon... C'est 5000...

Que ce soit su de tous, à partir du premier décembre de cette année, si réparation il n'y a pas eut, plus aucun navire ne sera autorisé dans un port du Lyonnais Dauphiné sans payer taxe aux Ambuleurs.
Je laisse soin au secrétariat d'état de France de faire circuler la bonne nouvelle.

Cendres qui a de grandes moustaches.


Cendres a écrit:
--Perlin_et_pimpin a écrit:

[RP] Réactions aux annonces du conseil
Mais nan Pimpin! Tu vois bien qu'c'est "Annonce Du Conseil" là!
M'en fous! Moi j'ai une annonce AU conseil à faire alors j'affiche!
Mais t'es sur qu'c'est au bon endroit?
M'en tape j'te dis! Faut qu'ils soient tous au courant qu'on arrètera pas la Vrai, la seule, l'Unique Foy comme ça tu comprends Perlin ?
J'sais pas trop ...
Héé pi au pire, ils la déchireront pi ils verront bien quand on arrivera vraiment pour leurs botter l'cul pi c'est tout!
Pas faux ...



Citation :
Au nom de Deos le Miséricordieux, le Magnanime, le Tout-Puissant, Celui qui voit et sait tout, toute bénédiction Lui revient.

Le Lyonnais-Dauphiné, disciple du Sans-Nom, pervers repaire qui se croit pépère, a ouvertement décidé d'ouvrir les hostilités contre le pieux et dévot Lion de Juda, bras armé de la vénérable Réforme de la Foi aristotélicienne.

Une troupe pérégrine de sicaires et de taliban du Lion, animés d'intention pacifique et traversant ce duché décadent, a subi l'odieux assaut de l'armée "Saint Georges de Lydda" menée par Geronimo2751. Une armée d'ailleurs rencontrée deux jours auparavant en toute paix Aristotélicienne. Geronimo, y trouvant occasion d'une vaine gloriole, a fait faire demi-tour à sa troupe et attaqué par derrière.

Croulant sous le nombre des assaillants haineux, les paisibles voyageurs, surpris, ont opposé leur grande vaillance, fortifiée par leur Foi en Deos. Grâce à leur entraînement supérieur, ils ont infligé de lourdes pertes à leurs agresseurs. Si l'on déplore quelques blessés graves parmi les taliban et les sicaires engagés, blessures toujours trop lourdes et trop cruelles, beaucoup ont survécu à ce guet-apens évoquant la cruauté et la lâcheté des anciens barbares que l'on croyait à jamais disparus. Les soudards des armées du Lyonnais-Dauphiné, s'ils avaient la moindre décence, ce qui est douteux, n'auraient aucune raison de parader. Rien, et surtout pas eux, n'entrave ni n'entravera le cheminement du Lion de Juda, la progression de la Foi Réformée et son combat pour la plus grande gloire de Déos.

Geronimo et le Lyonnais-Dauphiné, salissant ainsi le nom respectable que porte cette armée, y ont gagné l'opprobre réservée aux lâches dans toute contrée Aristotélicienne qui se respecte, la saine colère du Lion de Juda et le mépris du Tout-Puissant envers ceux qui s'en prennent aux meilleurs de ses enfants.

Geronimo sera poursuivi d'un juste courroux léonin, capturé même s'il fuit dans les contrées les plus reculées et soumis à ordalies et tortures dont le prélude sera l'arrachage un par un des poils du nez, même ceux du fond.

Quant aux autorités du Lyonnais qui ont laissé perpétrer ce crime, qu'elles se préparent au Châtiment.

Qu'ils demandent à la Bourgogne la mesure de la colère du Lion.
Qu'ils s'inquiètent de la sécurité sur les routes.
Qu'ils réfléchissent à défendre les villes.

Ils payeront.
En argent, en morts, en larmes, ils paieront.
Au centuple, ils paieront.
Que Deos les prenne en pitié, car le Lion n'en aura pas.

Le Consistoire du Lion de Juda




Cameliane a écrit:
[29 du mois des morts de l'an 1459, dans un païs appelé le Lyonnais, comme la rosette]


Armée de la superbe sica offerte par Feu Aileron dans son testament,
elle se promenait en toute tranquilité sur cette terre que l'on nommait le Lyonnais Dauphinois.

Comme le gratin, aux asperges ou aux blettes,
avec un peu de gruyère finement râpé parsemé dessus.
C'est important qu'il soit râpé correctement.
Si c'est fait trop grossièrement, cela formera des petits paquets de fromage,
et lors du partage du plat entre les convives,
certains en auront bien moins que d'autres et donnera lieu à des chamailleries interminables.

Mais bref, nous ne sommes pas là pour parler de la recette admirable dudit gratin dauphinois.

Elle se promenait donc,
tranquillement, pas bien loin de Dié,
et s'entrainait avec ses compagnons d'armes de l'Edelweiss aux ô combien constructives joutes militaires qui consiste à sortir brusquement d'un fourré et à crier aux voyageurs égarés...

- HALTE LA !! La bourse, la charrette, avec tout ce qu'il y a dedans ou la vie ! Si vous avez des rosettes lyonnaises je suis preneuse !

Et voilà qu'ils ouvraient leurs réticules à monnaies, qu'ils leur donnaient les rennes de leurs montures, leurs saucisses et rosettes, leur bâtons de pèlerins, certains voulaient même ôter leurs braies...

- Ha non un peu de décence messires, je ne vous demande point par ces temps frisquets à faire geler sur place des noix grenobloises de vous dévêtir. Restez dignes je vous prie.

La liste interminable des voyageurs égarés ne saurait être nommée ici,
car dans sa miséricorde, elle ne demande pas l'identité des passants et promeneurs,
qui d'ailleurs de trouille omettent d'en faire autant.

Par contre elle faisait des petites barres sur un bout de vélin pour savoir combien de gentils promeneurs ils allégeaient de leur lourde charge.

Un, deux, trois, je vais en pays dauphinois,
Quatre, cinq, six, cueillir des saucisses,
Sept, huit, neuf, dans mon panier neuf,
Dix, onze, douze, on fera une partou... heu... j'les dépouillerai tous !
Treize...

Mince, il aurait fallu s'arrêter à douze voyageurs... moi qui n'ai pas l'âme poétique en plus... ça n'arrange pas mes affaires.

Puis ses pas les amenèrent en gargote, où ils tombèrent nez à encre sur une affichette du merveilleux corsaire moustachu Cendres.

Ha ce Cendres, toutes les femmes se jetteraient à ses pieds s'il daignait seulement leur accorder un regard.
Mais lui non, il n'y pensait pas un seul instant, seulement intéressé par son armada de navires à gros canons.

Il parlait de Jehane dans sa déclaration, la soeur de coeur de Cameliane, grièvement blessée par ces vils gredins.
Sa Jeje Loviniou, si pure, si douce, si drôle, si généreuse,
lâchement attaquée et laissée pour morte, que même les brancardiers avaient failli la jeter dans un trou au cimetière, tout juste couverte d'un linceul.
Sa gorge nouée, au souvenir aussi de ce que ces salopards avaient fait à son meilleur ami Léo, son frère de coeur, et aux autres genevois.
Elle attrapa le bras droit avec son bras gauche de sa compagnonne d'armes, puis le bras gauche avec son bras droit de son compagnon d'armes...

- Voyez Mouillette et Rominet, tout se paye un jour. Tout, et surtout ça. Rentrons maintenant. Nous avons du travail sur la planche. Et je ne parle pas de ma boulangerie.

Il leur fallu trois charrettes,
huit baluchons,
et cinq brancards pour réussir à rapporter tout ce qu'ils avaient miraculeusement trouvé dans ce pays si riche qu'est le Lyonnais Dauphiné.

Terres bénies d'entre toutes les terres, il faudra y revenir !
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 18:43

10 décembre, depuis Bourg jusqu'à Valence.

Aelig et Maria à la recherche du Pipo de Jehane déblayent la route. Oui je sais, nous sommes sensés déblayer le fleuve, mais n'avons trouvé que des rames !

Cendres a écrit:
Aelig a écrit:
Où l'on marchait dans la pénombre.

-Alors ?

-Je ne sais pas.

-Comment ça je ne sais pas ? Nous sommes où ?


-Je ne sais pas, c’est bizarre

-Comment ça bizarre ? Qu’est ce qu’il y a ?


-Rien.

-Rien ?

-Enfin presque rien

-Comme quoi ?


-Je ne sais pas , pas grand chose.

-Comment ça pas grand chose ?


-C’est tout blanc.

-Ça oui, il a neigé, mais il y a des arbres

-Oui tous blancs.

[...]

-Doit y avoir des maisons, des villages, des gens.

-Je ne sais pas, t’en as vu toi ?

-Vu quoi ? Des gens ?

-Oui des personnes comme toi et moi.

-J’en ai vu oui.

-Et alors ? Qu’est ce qu’ils font ?

- Ben, rien.

-Ils ne font rien ?

-Presque rien.

- Quoi par exemple ?

-Je ne sais pas : ils marchent, ils s’arrêtent, ils remarchent.


-Et c’est tout ?

-Ils se grattent.

-Ils se grattent quoi ?

-La teigne.

-La teigne ? ils ont aussi la teigne ? Les malheureux, pas nombreux et en plus teigneux.*

Librement adapté de "Ay Carmela" José Sanchis Sinisterra

Maria_paz a écrit:
Un peu plus loin sur le sentier, après une pause pipi. Quand il faut reprendre des forces, l’un appuyé contre une petite cabane en bois, une sorte de guérite, l’autre contre un arbre centenaire, s’arrosant allègrement le gosier d’une élixir jaunâtre et corrosif.

-T'es sur qu'on est sur le bon chemin?
- Je ne sais pas
- Je vois une femme qui approche, je vais lui demander
[...]
- Alors, elle t'as dis quelque chose ?
- A moi ?
- Oui à toi, elle t'a répondu ?
- Très peu, presque rien ...Je crois qu’elle n’a pas bien compris.

Mine déçue.

- Il faut qu’on sache. Retenons-là !
- Oui, surtout que nous avons maintenant tous les accessoires.


Quelques arguments plus tard, ils sont trois à parlementer à côté de la cabane.
- Sisi, vous allez voir c’est amusant, et nous allons pouvoir roder notre numéro.

Le concert de messes basses s’achève.

- Bon, vas y, lance toi maintenant !
- C’est parti !


Raclement de gorge.

- Et maintenant chère Madame, moi, le magicien du tout terrain et du tout ou rrrien ! Et avec l’aide mon assistante, nous allons vous faire grande illusion !
- Oui, nous allons vous faire disparaître. C’est tout simple !
- Bon suivez toutes les deux, et on arrête le blabla !


Montrant la cabane, ton de bonimenteur.

- Voici la boîte magique, voici mon assistante ! On ne peut pas les confondre, y’en a une qu’est pas truquée.

La femme sourit faiblement, le sourcil curieux, attend la suite.

- Nous allons vous saucissonner comme une andouille… heu… une saucisse !
- Assistante ! Les chaînes !
- Pffff, elles sont derrière toi !


Ramasse les chaînes en haussant les épaules, les présente.

- Ce sont des chaînes suisses ! Des chaînes de qualité !
- Assistante, les cadenas !
- Ben heu, pareil… lààà derrière toi !


L’homme se baisse à nouveau, veut se débarrasser du lot de cadenas.

- Non tu m’les donnes pas maintenant ça va m’encombrer !
- Allons-y, saucissonnons Madame !

- Rhoo tu m’cries dans l’oreille là !


L’illusionniste colle un bout de la chaîne dans la main de l’inconnue, commence à tourner autour en cramponnant l’autre bout. S’arrête.

- Faites le vous-même ça m’donne le tournis !
- Allez tournez ! J’ai mal à la tête ! Non pas dans ce sens là ! Une chance sur deux hein ! Z’êtes déchaînée ce soir !
- Faut dire qu’elle fait bien la saucisse !


Le tour fait, la mèche est un peu courte.

- Zut, manque deux trois maillons, rentrez le ventre !
- Assistante, les cadenas !


L’assistante cramponne les deux bouts de la chaîne.

- Tu vois pas que j’ai les mains prises là ?
- Ce qui prouve qu’elle n’est plus libre de ses mouvements ! Bon, Tenez bien les bouts !


S’empare du premier cadenas.

- Le premier permet de joindre les deux bouts ! Les autres c’est pour faire la décoration de Noël.
...Vouaaaaalà ! Il suffirait qu’elle clignote, on s’y croirait hein ?

Fait grincer la vieille planche de bois qui fait office de porte.

- Infirmière entrez dans la boîte, on va faire une radio des poumons ! Et puis souriez, on dirait un garde anglais devant le palais royal des anglois.

Bavarde avec son assistante.

- C’est rigolo, il suffirait qu’elle se fasse pousser les poils des jambes, ça ferait les bottes !
- Assistante, Faites pousser les poils !
- Non mais ça va pas nan ?
[…]
- Bon maintenant qu’est-ce qu’on fait ?
- Et maintenant je vais scier la cabane en deux !
- Nan mais ça va pas là ?
- C’est pas une boîte pour scier hein !
- Bon. [...] Et maintenant je vais transpercer la boite d'une douzaine de coups d’épées !
- Nan mais ça va pas là ?
- C’est pas une boite pour enfoncer des épées non plus, c’est une boite pour disparaitre !
- Rhooo, j’ai oublié le baillon ! Silence stagiaire !
- Halala Pipeau ça suffit hein ! Et pose-moi ces épées toutes rouillées !

Le saltimbanque se tourne vers la cabane enfin fermée.


- Et maintenant disparaissez ! Hein ? Si ! Je vous ordonne de disparaître ! Je compte jusqu’à dix.Et si à dix vous n’avez pas disparu, je mets le feu à la boite !
- Nan mais ça va pas là ?
- Moi j’aime bien les saucisses grillées !
- Un………… deux…… trois….. quatrecinqsixsepthuitneufdix !

Toc toc !

[...]


- Elle a disparu ! ça marche !!!!

- Pffffiou ! ça pas été facile facile. Faudra qu’on r’commence. On n’est pas bien rodés.
- A propos de pipeau, tu as pu regarder dans son sac s’il y avait celui que Jehane cherche partout depuis qu’elle a été molestée dans le coin ?
- Que dalle ! Plus qu'à continuer nos recherches !



(merci à Shirley et Dino)

Citation :
10-12-2011 04:04 : Vous avez racketté Morigann qui possédait 42,33 écus et des objets.

[Fiche de la jouvencelle en question]

Citation :
Citation :
pas de remerciement à Aelig et sa comparse qui m'ont volé ma semaine de labeur en pain et m'ont laissé morte dans la forêt.

Damoiselle.

*Hier, vous avez été verbalisée pour excès de vitesse et dépassement dangereux.
Je me permet de vous rappeler que nul n'est sensé ignorer la loi concernant la circulation sur nos routes.

Par ailleurs vous n'êtes sensée ignorer également que le port de tenue légère est prohibée par les temps qui courent et surtout dans ces régions.

Ceci étant votre première infraction, une amende vous a été prélevée. Ne recommencez plus. Et je vous prie, rhabillez-vous immédiatement damoiselle. C'est indécent et vous allez vous attirer des ennuis !

Pour faire valoir ce que de droit,

Gens d'Arme volant.*

Ben voyons ! Quelle belle raison de détrousser les pauvres miséreux sans le sou.


Citation :
* Expéditeur : Lightwarrior
* Date d'envoi : 11/12/2011 - 18:06:33
* Titre : Re: Re: Commerce

* Bonjour,

Nous vendons à 17,80 écus la viande, 15,30 écus les carcasses, 11,80 écus la laine, et 12 écus le blé.
Nous avons de grandes quantités et si vous prenez de grandes quantités, nous pourrons vous faire un prix!

Bonne journée,
Tristan Macdonald dict Lightwarrior,
Commissaire au Commerce de Valence

Aelig a écrit:
Le lendemain matin, toujours au milieu de nulle part, tandis que Maria-doigts-de-fée ne parvenait plus à remettre la main sur la deuxième partie de son faux numéro, le cobaye avec, notre faux spectateur ( car pour une illusion facile à faire étonner les gens valait mieux qu’il n’y ait pas de vrais spectateurs) continuait sa quête.

- Par les moustaches de Cendres ! C'est pas dans la charrette non plus ! Comment tu dis déjà qu'ça s'appelle ce machin ? Le pipo de Jehane? Une sacré saloperie oui ! Parc'que moi j'ai toujours pas saisi c'que c'était cette camelote ! Un coup on nous dit qu'c'est un bout d' bois articulé, un autre, un attrape-nigauds...et je vais t' dire: oui les nigauds c'est nous ! Si ça s'trouve, son pipo, c’est un bocal à escargots !

Puis me v'là flanqué d'une charrette t d'une rame. Qu'est ce que c'est que cet assemblage ?! N'est-elle pas rocambolesque cette histoire ? On va avancer moins normalement maintenant, déjà qu’on était v'nus à pieds.



-Cette nuit j'ai évité de justesse une rame en travers de la fiole. Finalement nous en avons chacun une. Tu crois qu'on peut ramer tous les deux sur la charrette que tu as récupérée ?


-A ça pour ramer, on rame : l’patron nous a dit qu’il faut poursuivre notre mission. Elle est marrante son histoire. Où sont tous les autres ? Nous sommes deux ! Tous la crève ! 40° au pieu qu’ils étaient ! Tu parles d’une expédition ! Moi j’te dis qu' on a pas fini d'tourner !


Citation :
11-12-2011 04:06 : Vous avez racketté un groupe composé de Calanthe et de Kylah qui possédait 19,91 écus et des objets.
11-12-2011 04:06 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Calanthe et de Kylah (coefficient de combat 7), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, l'obligeant à vous ouvrir sa bourse.

[J'ai récupéré une charrette, une rame et deux boules de neiges. De mémoire c'est la prise la plus insolite.]

Maria_paz a écrit:
- Aëlig attends moi ! … Mais arrêteueu ! T’as bouffé du lion ou quoi ? Mais qu’est-ce que t’es nerveux là !

Il faut vous dire, Monsieur, qu’avec ces énergumènes là, on n’cherche pas n’importe quoi Monsieur, non, mais on n’trouve pas non plus.

Avec un coup de chartreuse dans le pif et une charrette à rames, ça frise l’excentricité et le delirium frelaté. A 40° on voit des araignées certes, mais ça n’empêche pas de continuer à picoler.

Quand même, elles sont balaises les deux araignées qui roupillent sous contrainte au bas du talus gadouilleux. Elles sont même très génétiquement modifiées. Y’a pas autant de pattes que d’habitude.


- Aëlig viens voir !

Ces deux là ronflaient comme des pipos moteurs. A ce point c’en était indécent.

- Qu’est-ce qu’on fait ? On leur demande poliment ?

Dernier jour

Citation :
14-12-2011 04:04 : Vous avez racketté un groupe composé de Orphea et de Tsouika qui possédait 405,39 écus et des objets.
14-12-2011 04:04 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Orphea et de Tsouika (coefficient de combat 6), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, l'obligeant à vous ouvrir sa bourse.

[Rp interrompu pour cause indipso. On arrive à Uzez ou Aelig par en retraite et Maria à Mende rejoindre les Lions]


Dernière édition par Aelig le Jeu 29 Déc - 19:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 19:11

Cendres a écrit:
[A l'Avoyerie de Genève]

Citation :
Sachez que dès que S. aura fini de réparer L'Apocalypse, les Ambuleurs partiront nettoyer le Rhône sur la partie du Lyonnais Dauphiné.

Malgré mon placard, je n'ai eut aucune réponse, excuse ou signe de leur part.

La punition se passera ainsi :

- Passage devant Lyon : courrier aux capitaines pour les prévenir de quitter le port avant le retour de L'Apocalypse et RP en gargotte
- Passage devant Vienne, idem
- Arrivée à Valence, destruction des navires de ce port.
- Retour à Genève en nettoyant les ports de Vienne et Lyon

N'ayant reçu un poème de la Comtesse du Maine ni un mot doux de L'Amirale de France avant le 1er décembre.
Etant le 11 décembre, plus rien de pourra changer l'avancée des Ambuleurs, sauf un plus gros bateau ou le retrait définitif des navires de ces ports. Et cela jusqu'ad vitam.

Que le Lyonnais Dauphiné embauche des dromadaires !


Esclandres a écrit:
J'ai reçu ça... C'était pour toi et c'est moi qui ait reçu...
On te confond avec Genève, t'as du bol, on me confond avec toi...


Citation :
Cendres,

Ne t'embête pas à chercher divers renseignements concernant la liste de nom fournie. Je voulais simplement vérifier qu'ils n'étaient pas de tes amis. Je vais donc pouvoir en venir au but de ma prise de contact.

Tu as vu juste, ils ont fait partit de la prise d'Arles tout comme moi il y a trois jours. Ils nous ont baisé, ont profité d'avoir dans leur rang le plus vieux et charismatique du groupe d'assaillant pour prendre le contrôle et nous prendre par derrière -on s'comprend sur le terme- avant de nous jeter de la mairie. Ils ont donc gardé le butin et se sont barrés sur un navire, l'Estrella. J'aimerais qu'il fasse l'erreur de remonter le Rhône et que tu puisses le réceptionner comme il se le doit, j'imagine que puisqu'ils sont nos ennemis communs il n'y aura pas de soucis à ça.

Amicalement,
XX


Cendres a écrit:
Il monta dans le navire, L'Apocalypse était prête. Il était seul à bord et espérait voir ses matelots monter. Le temps pressait, ils avaient pas loin de 7 navires à couler.

19 décembre

Cendres a écrit:
Cendres a écrit:
Pas un courrier, pas une excuse, rien... Ils étaient comme ça les pouilleux de la Reine. Ils se pensaient plus grands que tous et ne valaient pas tripette. Cendres était sur le pont de l'Apocalypse.

Au moins Nebisa a le rang... Ceux là...

Il fit signe à ses matelots qui armaient déjà les canons

[size=60]Je les avais prévenu... Terminé ! le Lyonnais Dauphiné n'a plus le droit d'aller sur le Rhône.[/size]

Coulez moi tout ce qu'il y a dans un port du Lyonnais Dauphiné !
Laissez en place le navire du Franc Comtois, nous le coulerons plus tard... Quoique...


Il défrisa sa moustache

Pour Jehane L'Ambuleuse ! Pour Leo le Lion et nos frères innocents !

Pour la Provence qu'ils ont pillé ! La guerre est déclarée !

[size=120]Ambuleurs ! Feu ![/size]


Il avait dit qu'il préviendrait d'un courrier chaque capitaine ayant accosté en Lyonnais Dauphiné... Il n'en fit rien... Ils n'avaient qu'à vivre dans une région où il y avait un minimum de respect.

Je ne suis pas un corsaire... D'après Dame Harpège, je suis Pirate !

Que ça se sache ! Craignez moi ! Craignez nous ! ...


Pardonnez leur... Pauvre fou...

[size=170]Il n'y aura pas de paix ![/size]

Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 19:17


Cendres a écrit:
Cecilia a écrit:
Et un vieux pigeongeon de lâcher une annonce ducale sur le pont du navire avant de repartir aussitôt.

Citation :


    Au Peuple du Lyonnais-Dauphiné,
    Aux autorités du Comté de Provence,
    A celles et ceux qui liront ou se feront lire ,


    Nous, Svetlna, Régente du Lyonnais-Dauphiné en attente de reconnaissance royale, faisons savoir que cette nuit jusqu’aux environs de la quatorzième heure de ce jour, une bataille navale a eu lieu sur les eaux dauphinoises.
    Nos vigies dauphinoises ont aperçu l’Estrella, un navire qui ne nous est pas inconnu, flottant sur nos eaux. Rappelons que l’Estrella est le navire dans lequel les personnes se trouvant à son bord ont été déclarées Persona non grata, le dix-septième jour de ce mois.

    L’ordre a alors été donné de ne pas laisser circuler librement ce navire sur notre territoire, dussions-nous les couler. Cette démarche a été dictée au vu des actes de pillage récemment perpétrés par ces personnes dans le Comté de Provence, à Arles.

    C’est fièrement, que nous vous annonçons que de ce combat naval, notre marine en est ressortie victorieuse, laissant derrière elle une épave à la dérive.

    Nous tenions à remercier toutes les personnes ayant participé à cette action ayant pour unique but et finalité la protection de notre territoire. Parmi les personnes à qui nous exprimons notre profonde gratitude et reconnaissance, nous citerons nos trois capitaines : Messire Tazspike, Messire Le_Troll, Sa Seigneurie Argael Devireux, respectivement capitaines de Le Pierrelatte, La tempête Dauphinoise et Sancta Vienna.

    Nous n'oublions pas que si la victoire est à nous ce jour, nous la devons en grande partie à l’aide et à la gestion de cette mission du début à la fin par notre Seigneur de la Garde Thiberian, aux connaissances apportées et le savoir en matière maritime de la Bannière Pézénas ainsi que de Messire Ken_Cohiba, Seigneur de la Fredière, pour finir et plus généralement, à l’ensemble des conseillers militaires et ducaux, pour cette fructueuse collaboration.

    Aux dernières nouvelles, les naufragés auraient été retrouvés en Provence. Les autorités juridiques provençales pourront dûment juger les fugitifs.


    Que justice soit faite !


    Rédigé au Castel de Pierre-Scize, le dix-neuvième jour du mois de Décembre mil quatre-cent cinquante-neuf.

    Svetlna, Régnante du Lyonnais-Dauphiné.

Quand même joli toutes ces enluminures...

Meliandulys a écrit:
Cameliane a écrit:
Comme le gratin, aux asperges ou aux blettes,
avec un peu de gruyère finement râpé parsemé dessus.
C'est important qu'il soit râpé correctement.
Si c'est fait trop grossièrement, cela formera des petits paquets de fromage,
et lors du partage du plat entre les convives,
certains en auront bien moins que d'autres et donnera lieu à des chamailleries interminables.

Mais bref, nous ne sommes pas là pour parler de la recette admirable dudit gratin dauphinois.
Ah bin non hein ! Un gratin dauphinois avec du fromage râpé ! Ça vaut une déclaration de guerre aussi ça !

Cendres a écrit:
:mrgreen:

pfff... C'est plus fort que moi... Je n'arrive pas à être un vilain... Je viens d'ecrire à

Citation :
Dame,
votre navire mouille dans le port de Lyon.
Je vous remercierai de quitter ce port dans les 48H.
Dans le cas contraire, je serai obligé de l'envoyer par le fond.

Le Lyonnais Dauphiné, jusqu'à ce qu'il apprenne une once de respect, n'est plus autorisé a utiliser ses ports.

Les capitaines, du Lyonnais Dauphiné ou des autres régions, ne sont plus autorisés a amarrer dans ces ports.

Je vous remercierai de demander à Uzès, Lausanne ou Arles de bien vouloir vous accepter.

En vous remerciant par avance de ne pas pousser un vieux fou à faire payer des innocents.

Que Deos vieille sur vous
Cendres

Cendres a écrit:
Cendres a écrit:
Toute son éducation était à refaire... Il arrêta l'attaque et envoya un courrier au capitaine Aliena. afin qu'elle quitte le port dans les 48H. Les autres auront moins de temps.

Le pont de L'Apocalypse ressemblait à un pigeonnier...


Ils ont coulé ma première proie... Peut importe, cela ne les innocente pas pour autant... Ils ont envoyé une armée sur de simples voyageurs sous prétexte qu'ils étaient de la confédération helvétique, je ferai donc comme eux... Je punirai du Lyonnais et le reste de cette région...

Il envoya le pigeon à la casserole et en attrapa un autre, le message lu, ce pigeon reparti vers le sud sans encombre.

D'après mes vieilles listes, il me reste Le_troll, Nefertiane et Vanesfagg a prévenir... Ken étant déjà au courant depuis quelques jours.

Citation :
Messire,
je ne savais point que vous aviez autorité pour prendre ce genre de décision.... et vous n'avez pas autorité.
Donc faites ce que votre folie vous dicte, un vieux fou ne me dictera pas mes actions !!!!
le_troll

Citation :
Cher Capitaine,
Qu'il en soit ainsi. J'en suis navré
Nous prierons Deos pour votre salue.

Cendres


--CocoetCoco a écrit:
De derrière les fagots, au fond de la cale, sortent deux individus pour le moins étranges. Deux bonnes femmes, de véritables rats d'embarcations en tout genre: Commère et Commère, dites Coco et Coco!






J't'en prie, à toi l'honneur.

T'as raison, vas-y toi!

Mais euh, not'patronne a dit qu'il est gentil et qu'il dirait rien.

Justement, sur l'pont c'est pas not'patronne qui commande, c'est l'moustachu avec ses p'tits yeux malins!

Qu'est-ce que ses yeux viennent faire là?? Allez monte, on a du travail qu'elle a dit la p'tite.

Justement, m'intimident les billes bleues!

Hihihi c'est précisément c'qui a charmé la Jeje. Elle dit qu'c'est un plus avec les moustaches!

On arrive sur l'pont, passe devant.

Tssss, pousse-toi grosse Coco!

OHHHHH, TOUS CES PIGEONS!!!!!!

Pitits, pitits, tchiptchip vinez vinez...

Choppe-le, c'est l'plus dodu!

Les plumes volent au vent dauphinois, signe que même les Coco participent, à leur manière, à la vengeance de leur maîtresse!

NONNNNN COCO! Pas à la catapulte les pigeons! Eux c'est pour le ragout! Laisse faire les boulets d'cannon et viens saluer Messire Cendres!

Cendres a écrit:
Le vieux se retourna, elles étaient à bord... Il regarda sa roussette un peu de travers, mais non sans tendresse.

Dites les deux pies ! Il n'y a pas de place pour les fous sur ce navire !

Au boulot et vite ! Prévenez votre protectrice que Sieur Le Troll n'a que faire de nos mises en garde.


Cendres tourna la barre afin que les sabords soient face au foncet du Viennois

Pas besoin d'attendre 24H pour celui ci, il a fait son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 19:21

Cendres a écrit:
Un bon Roy sans navire... Quoique...

--CocoetCoco a écrit:





Citation :
Dites les deux pies ! Il n'y a pas de place pour les fous sur ce navire !...

Sursaut d'effroi... de Coco, en tout cas, pas de Coco!

Mèèèèèèè euuuuuu, m'a fait peur c't'andouilleuuuu

Large sourire édenté de Coco.

Messire Cendres, patron des ambuleurs, je vous salue bien! Veuillez lui pardonner, Coco est juste un peu farouche. * Se tourne vers Coco, bouche pincée et yeux méchants*
Allez, zou, fais c'qu'il te dit, nom d'Déos!

[size=130]Sieur Le Troll n'a que faire de nos mises en garde[/size]
, hurle Coco, les mains en porte-voix vers la taverne...

Prostrée et penchée vers l'ouverture, une main maintenant en cornet acoustique, attendant une réponse qui arrive aussi sec et qu'elle retranscrit telle quelle:



Ah viiiiii, elle dit:
[size=170]ALORS, ENVOYEZ TOUTE LA SAUCE SUR LE TROLLLLLLLL!!![/size]

La sauce? Quelle sauce????

Cendres a écrit:
Bientôt un mois qu'ils avaient été prévenu... C'est pas faute d'avoir essayé

FEU !!

Silence

[size=45]J'ai dis feu...[/size]

Le vent soufflait dans les voiles, quelques clapotis, mais légers... Pas un pet de lapin, normal sur un navire, mais bon... Cendres regardait Coco and co

Ben alors ? Vous tire ? C'est un foncet tout miteux ! ça devrait être reglé en un coup !

Cendres s'avance vers le canon et regarde à l'interieur

Vous avez mis quoi dedans ? Parce que là... J'ai pas eut le "boum".
Et le boum... C'est quand même un signe caractéristique d'un coup de canon, après le "Boum", y'a le "Plouf", après le "Plouf" y'a les jérémiades, les cris "au scandale !", ça fait une jolie mélodie et avec ça je devrai avoir des nouvelles de ma copine Harpège... Sans "boum"... Pas de mélodie, pas d'Harpège.


Le canon n'avait pas tiré, au cas où le lecteur n'avait pas compris... Ce qui n'était en aucun cas une faiblesse ou de la sollicitude... Quoiqu'une faiblesse, probable...

Bon ! On remet ça ! Sinon Le Troll va être déçu.

L'ordre à bien été lancé, mais il semblerait que la MaJ ne se soit pas faite... J'ai tiré un second coup.
Si ça ne fonctionne pas, je contacte les admin...


Cendres a écrit:
Ce n'est pas le seul !

JM18 d'Uzès

Citation :
J'ai bien recu votre missive qui a beaucoup amuse mon chien.
Menacé un capitaine citoyen du Languedoc ,c'est menace le Languedoc tout entier.
Pour moi vous n'etes qu'un pirate qui sera considère comme tel dans tous les ports du Languedoc.
J'irai ou je veux et ce n'est pas un pirate qui me dira ou je dois me rendre.

Desolé Maria... Va falloir rentrer à pied... Cet homme me demande de déclarer la guerre au Languedoc... Un vassal de la Reine, je suis obligé de répondre "oui"

Par contre, j'ai eut Hersende en courrier et nos navire seront accepté en Arles.

Ah si un courrier de Vanesfagg, la seule gentille, je lui ais repondu.

Citation :
Bonsoir,
Suite au message que vous avez envoyé à mon mari nous avons décidé de joindre l'utile à l'agréable. A savoir sauver notre navire, qui cela dit en passant n'a rien à voir avec les griefs que vous avez envers les responsables du duché, et en profiter pour faire un petit voyage vers le sud. je m'adresse donc à vous afin d'avoir confirmation que nous ne risquons rien à naviguer vers le sud.
Bien à vous
Vanesfagg

Citation :
Madame,
Vous êtes la première personne à répondre avec attention et compréhension.
En cela, recevez tout mon respect.
Vous ne risquerez absolument rien, venant de moi, pour ce qui est de votre voyage, que ce soit dans le sud ou le nord.
Si un jour vous avez besoin de quoique ce soit et que je puis vous aider, n'hésitez pas.
Si vous remontez le Rhône jusqu'en confédération helvétique, n'hésitez pas à me contacter.
Je vous céderai les places de mes navires en port de Genève afin que vous puissiez y amarrer.
Si le moindre navire vous cause des soucis, que ce soit sur le Rhône ou ailleurs, faîtes le moi savoir, je le poursuivrai jusqu'en Irlande, s'il le faut.
Que la paix et la joie accompagne votre famille.
Votre obligé, Cendres, patron des Ambuleurs.

Cendres a écrit:
Citation :
Cher Capitaine,
Vous avez des amis qui me sont chers et malgré votre appartenance au Lyonnais Dauphiné, nous avons décidé, avec moi même, de laisser votre navire à flot.

Cependant, comme a du vous prévenir Iskander et Domenja, il serait bon, politiquement que votre navire ne reste pas en port de Valence. J'ai cru apprendre qu'il était en cale sèche [IG de mon bateau je le vois, bug d'affichage ou pas encore en sécurité ?], cela me convient à partir du moment où il y reste. Ce qui bloquera les autorités quand à la construction ou réparation de navires.

Mon but n'est pas de frapper gratuitement des innocents, mais de pousser les citoyens du Lyonnais Dauphiné à crier haut et fort que ses dirigeants n'ont aucun respect pour autrui et ne font rien pour les protéger. Car il suffisait d'une lettre d'excuse de la part du conseil et cela aurait été réglé.

Le Lyonnais Dauphiné m'a fait déclarer pirate alors que je coulais un navire de Rome s’apprêtant à apporter des renforts à l'envahisseur de Genève. C’était un acte de guerre.

Le Lyonnais Dauphiné protégeait ce navire alors qu'il se disait neutre dans le conflit.

Le Lyonnais Dauphiné a envoyé une armée sur un groupe d'innocents en voyage sous prétexte qu'ils étaient Genevois.

Ainsi, après avoir prévenu il y a un mois, puis ces jours par des courriers personnels, je coule les navires battant pavillon du Lyonnais Dauphiné qui refusent ma demande, bien qu'il soient tout aussi innocents que les voyageurs lynchés près de Dié.

Votre navire n'est en aucun cas interdit de naviguer, bien au contraire, seul l'amarrage dans les ports de la région le sont.

Que Deos vous garde, félicitations pour votre mariage, vivez heureux.
Cendres, patron des Ambuleurs.

Cendres a écrit:
[Incarné par Iskander !! Very Happy ]

--Wilhelmina_bertha_packard a écrit:



La vioque attendait les ordres du Pacha.

Pas tant qu'elle était à ses ordres.

C'était plutôt qu'il était le Pacha et qu'elle tenait à atteindre l'âge de la pension sans s'être fait virer. Il faut dire qu'à 64 balais et demi, l'âge de la pension était plus trop loin.

Elle devait tenir un peu. Elle cala sa clope entre ses dents et attendit.



FEU !!

Le mégot rougeoya, et la mèche prit, crachota, et s'éteint.

... merdouille de merdouille.

Elle souffla sur son mégot, et retenta le coup.


[size=85]J'ai dis feu...[/size]

[size=85]
Ouais, bon ça va, j'ai entendu[/size]


Evidemment, sous le vent, les paroles s'envolent. Puis elle était sourde aussi. Artilleuse depuis des générations, forcément, ça rend sourd. Mieux vaut ça que d'échapper à la branlette d'ailleurs...

Elle tira une belle bouffarde, changea la mèche et ...


Ben alors ? Vous tire ? C'est un foncet tout miteux ! ça devrait être reglé en un coup !

Cendres s'avance vers le canon et regarde à l'interieur

Ca tu vois, mon chou, c'est typiquement masculin. On fait tout pour astiquer son engin, puis, un coup ça part trop vite, un coup ça part pas du tout, et on en fait toute une misère.

Tu verras, à mon âge, on fait des merveilles des gencives.


Elle lui sourit l'air câlin


Vous avez mis quoi dedans ? Parce que là... J'ai pas eut le "boum".
Et le boum... C'est quand même un signe caractéristique d'un coup de canon, après le "Boum", y'a le "Plouf", après le "Plouf" y'a les jérémiades, les cris "au scandale !", ça fait une jolie mélodie et avec ça je devrai avoir des nouvelles de ma copine Harpège... Sans "boum"... Pas de mélodie, pas d'Harpège.


J'y ai mis mes réserves de tisane pour avant de faire dodo.

Bon ! On remet ça ! Sinon Le Troll va être déçu.

Ben oui, il sera déçu ! Le voilà qui prend de la gite, marin d'eau douce ! Il va finir par couler son navire tout seul.

Bon, si tu te poussais de là, qu'on puisse viser.

Déjà qu'à mon âge, on voit plus très bien. J'pourrais confondre son bateau et le cul d'un éléphant, à cette distance.


Et elle ajusta la mire ... quelques encablures à l'Ouest des tablettes de chocolat du Pacha.



[hrp]Librement inspiré du personnage de Disney, dans "Atlantide l'Empire perdu"[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 19:23

Cendres a écrit:
En entendant la voix de la vioque il sursauta

Je l'avais oublié celle là...

Il regardait le pont d'un air quelque peut perturbé

Mais... C'est quoi cet équipage ! Y'a que des vieilles !

Un pigeon se posa

Rouurrrrrouuuuhhh ...

Regard de travers...

T'as quel âge le piaf ?

Il l’attrapa et regarda sous sa queue

Garçon ou fille ? Désolé... Mais là y'a du laisser aller sur cette embarcation....

N'y connaissant rien en ornithologie, Cendres prit une décision importante

Tu sera un mâle et si on te le demande tu es jeune ! 25 ans... C'est bien... Voilà... Tu diras que tu as 25 ans

Rouuurrrhhh rouhhh

Cendres prit le courrier fixé sur le bestiau, le parcouru et eut un sourire satisfait

Que l'on en touche pas au navire de Vanesfagg ! Elle a répondu favorablement

Cherche dans ses liste pour cocher le navire a laisser en paix, voir même protéger en cas de besoin

Vane... Van... Vanes... Ben il est où son rafiot ?
D'où qu'elle est ? On l'a pas croisé ?... Il est pas en Lyonnais...

Mince...


Regarde son autre liste... Rien...

Je la connais pourtant... Ah oui ! Mais non !!!

Regarde l'équipage...

Pas touche au Pierrelatte ! Capitaine Tazspike !!...

C'est ça... Le Pierrelatte...


Dessine un petit cœur autour du nom du bateau alors que la plupart des autres avaient un crâne dessiné.

Celui là, au moindre soucis, on répond présent, on le protège et tout le tintouin !
Faites dire à tous nos amis qu'on n'y touche pas...


Flottement... Silence... L’équipage le regarde

Oui... Non... Laissez tomber, c'est mon boulot... D'accord... Je m'en occupe

Cendres avait prévenu tous les capitaines du Lyonnais Dauphiné, ainsi qu'un roquet du Languedoc qui ne perdait rien pour attendre.

Il ne restait plus qu'à attendre les 24H promises. A moins qu'un capitaine ne lui réponde, positivement ou négativement...

Il alla s'allonger sur un hamac fixé sur l'un des mats de sa nave genoise de combat.


Dire qu'une simple lettre d'excuse de la part du Thib' et ce serait réglé... Aaahh... L'ego des vassaux de la Reine... Il faudrait que je lui écrive d'ailleurs... Qu'elle choisisse mieux...

Cendres a écrit:
--Sergeon / Iskander a écrit:



Quel âge j'ai, quel âge j'ai? Puis quoi encore? Garde à vous, mauviette à vibrisses!

RHAAAAA namého, chuis pas une danseuse! C'est quoi ces manières?...

Hééééééhooooo, un mec, chuis un mâle et l'plus viril que ça tu meurs!
Je sers dans l'armée d'puis qu'chuis né moi Môssieur!

25 ans?? Non mais t'as r'gardé où pour dire ça? Faut voir l'médicastre vieux, t'as les lampions en compote!

Vas-y ose seul'ment r'mett' ça, soulève-moi la queue, tu l'auras bien cherché grand escogriffe!
Allez, soulève que j'expulse un locataire gênant!!

--CocoetCoco / Jehane a écrit:
Feu ! Qu’il a crié l’vieux.

Coco se pousse les index dans les pavillons. Coco utilise les annulaires.
Pas de déflagration.
Pas un pet de vent.

Grimace d’incompréhension des commères. Une envie de rire à s’en étouffer.
Air gêné et attitude de compassion envers le patron.


Citation :
Mais... C'est quoi cet équipage ! Y'a que des vieilles !

Que des vieilles ? Quoi, hého parle pour…

Coup d’coude dans les côtes.

Aieuuuu hrrramm t’es mrrrrcccrcrcrc fa houuuu da, toi !

T’allais dire une bêtise !

[size=80] N’empêche, qu’il parle pour lui et pour l’autre là !
C’est quoi ce fossile au poste d’artilleur ?
Tu la connais, toi, ma dame « JE SAIS TOUT » ?
D’ailleurs, elle sait même pas s’servir d’un canon, tssss.[/size]


Bah, l’patron a vérifié, doit y avoir des choses qui obstruent.

Oups.

[…]


Quoi

[…]


Un ange passe…
Coco épie son homologue, observe les « symptôme » avant de poser un diagnostique : regard fuyant, joues rosies, mâchoire inférieure légèrement en galoche, menton relevé, imperceptible mélodie fredonnée pour se donner bonne contenance…


CO-CO !

Mmmmm

Co-co qu’est-ce t’as fait?

Bein, quoi, rien....

Co-co-re-gar-de-moi-dans-les-yeux !

Pffffffffff

Le canon, c’est toi, hein?


Oui timide et coupable de la tête.

T’y as mis quoi dans l’fût du canon ?

[size=80] Tttttt, juste un p’tit pigeon d’rien du tout, tout rikiki…[/size]

Gnèèèèè??? …..



:

Séance courrier
Citation :
Bonsoir,
Suite au message que vous avez envoyé à mon mari nous avons décidé de joindre l'utile à l'agréable. A savoir sauver notre navire, qui cela dit en passant n'a rien à voir avec les griefs que vous avez envers les responsables du duché, et en profiter pour faire un petit voyage vers le sud. je m'adresse donc à vous afin d'avoir confirmation que nous ne risquons rien à naviguer vers le sud.
Bien à vous
Vanesfagg

Citation :
* Expéditeur : Lizetenne
Date d'envoi : 21/12/2011 - 20:45:28
Titre : Re: Navire en Danger
Je vous informe que je largues les amarres ce soir en direction du sud.

Citation :
Messire,

Je suis Nefertianne , actuel Capitaine du Sancta Vienna, Bateau de la ville de Vienne. Je suis également Maire de Vienne. J�ai dû quitter la mairie Dimanche, afin de nommer Messire Argaël, Capitaine, dans le but de couler L�Estrela. Une fois cela fait, Messire Argaël m�a renommé Capitaine. Vous comprendrez, que je ne puis quitter la mairie à nouveau.
En aucun cas il ne s�agit d�une provocation de ma part et j�espére que vous comprendrez et que vous épargnerez le Sancta Vienna, fruit du labeur des villageois.
Je vous en remercie Messire,
Cordialement

Nefertianne Bayard de Claix
Maire de Vienne

Ma reponse
Citation :
Ah oui mais non ! Je n'avais pas prévu ça du tout !

Vous y allez fort quand même... En plus Argael, le dauphin de Nebisa... Vous pouvez pas me faire un truc pareil... Non... C'est pas juste ! Je me faisais un plaisir... Surtout que lorsque je suis passé hier, il était encore capitaine.

Décidément aujourd'hui toutes les femmes me trouvent un truc ou acceptent de quitter les lieux. Y'a que ces pouilleux d'homme qui ricane alors qu'ils vont prendre une trempe.

En plus L'Estrella, c'était ma proie, vous me l'avez chipé, sous prétexte que j'ai des rhumatismes et que j'ai mis du temps à monter dans mon rafiot. Et ça non plus c'est pas juste.

Bon... Là je suis à Valence... Je devrai repasser par Vienne sous peu et souvent du reste car le navire du Troll coulera, peut être pas cette semaine, mais dans les temps à venir, c'est écrit. Le navire de Vanesfagg sera épargné, il est du reste depuis peu sous ma protection, tout navire qui lui fera des ennuis sera mon ennemi. Cela tant qu'elle n'accoste pas dans un port du Lyonnais Dauphiné.

Faites en sorte que lorsque je repasse Le Sancta Vienna soit en votre nom.
Si il est au nom de Argael, deux choix s'imposent.
- Je le coule
- Argael me suis jusqu'en confédération Helvétique
Dans cette situation, deux possibilités encore, je l'escorte, lui dans le Sancta et moi dans l'Apocalypse ou vous m'accordez le droit d'accoster et il embarque avec nous jusqu'à Genève. Ce qui vous permet de garder le navire.

Dans la seconde solution, Vienne sera épargnée à tout point de vue (sauf le navire du Troll, par principe).

Si le navire est en votre nom lorsque je repasse, alors négocions par courrier [en gargote sur le sujet [RP] Annonce au conseil, ce sera nettement plus sympa qu'en privé, mon but n'est pas de couler tout ce qu'il y a mais de créer du jeu, ayant été en contacte avec ljdHarpège, sa marionnette et les vice amiraux de France, l'enlèvement du Dauphin peut être très intéressant au niveau du jeu et ça peut aussi lui faire une sacrée pub pour les prochaines élections]

Qu'en pensez vous ?
Vous m'excuserez du peu de temps que je vous accorde, je connais la charge de maire pour l'avoir été des mois en Domaine royal lorsque j'étais encore un laquais du Roi Levan, je sais qu'il y a beaucoup de choses à gérer. mais si le conseil et le père Thib' ne sont pas capables de gérer un duché, peut être que vous réussirez à sauver leurs capitaines.

Que Deos garde un oeil sur vous et vos brebies,
Cendres, patron des Ambuleurs entre autres choses

Cendres a écrit:
SERGENT !!! Faites quelque chose ou je ne réponds plus de rien !

Cendres cherchait dans sa manche... Par terre... Puis derrière un vieux tonneau de Calva, vestige des temps ancien où il était servile servant du père Levan...

Ah ben vous êtes là ! Derrière la picole... J'aurai du m'en douter... Que ce soit Raya ou vous... Il n'y a que derrière une bombonne qu'on peut vous trouver...

Scriitchhh...

Il n'y a pas de "scrittch" qui tienne... C'est le merdier dans L'Apocalypse et vous n'êtes surement pas loin du pourquoi et du comment... A ce rythme c'est en 2012 qu'il se passera quelque chose !

Alors le pigeon qui parle... Vous l'bouffez ! Les deux Co' qui messent bas derrière, vous les gardez à l'œil, la mère Packard, idem à l'œil qu'elle foute pas le feu à la Sainte barbe avec son mégot au bec et je ne parle pas de la mienne...

Allez ! Au boulot !


Ralph, dit "Sergent" s'éloigna en trainant les pattes et en remuant des antennes.

Scrr scriitch

Et ne tortillez pas du croupion ou je vous arrache une autre patte ! Plus d'une blatte arrive à vivre avec 4 pattes...

Cendres se remis au dépouillement des courriers...

Et bien... Lorsqu'on lit ça, on ne se pose plus la question pourquoi c'est lui qui a mangé la pomme et elle qui lui a dit de le faire... A croire que seules les femmes de cette région savent écrire... Je n'ai pas encore trouvé un dauphinois pourvu d'intelligence... La Dauphinoise, par contre, elle est subtile...

Cendres a écrit:
ça bouge...

Thiberian a écrit:
[HRP]Pas de soucis pour publier ça dans un post je donne mon accord de joueur :wink:
Bon jeu ![HRP]

Citation :


      Au capitaine Cendres, pirate du Rhône, corsaire mandaté par Genève.


    Par la présente je vous informe qu'il se dit en Lyonnais-Dauphiné que vous attendriez des excuses de ma part...
    J'aimerais vous signaler que lorsque je vous ais déclaré ennemi du duché ainsi que Genève...Je l'ai fait en réaction à votre acte d'agression à l'encontre de notre neutralité et je l'ai fais en tant que Duc de cette province...Duc que je ne suis plus aujourd'hui.

    Si le Lyonnais-Dauphiné avait donc jugé que des excuses devaient vous êtres faites, il les aurait faites...Mais si ce sont mes excuses propres qu'il vous faut pour cesser cet odieux blocus contre ce duché je suis prêt à vous les faire en tant que Thiberian Baccard et non comme représentant du Lyonnais-Dauphiné.
    Je les ferais en tant que l'homme que je suis aujourd'hui, l'homme qui a mis en place la stratégie ayant coulé l'Estrella pour rendre un grand service à la Provence que nous considérons comme des amis malgré les réticences de sa Majesté !

    Si ce sont les excuses de cet homme qu'il vous faut pour vous en aller alors je vous les présenterais en public sans une once d'hésitations...Mais si ce sont les excuses du régnant de ce duché que vous attendez, sachez que vous nourrirez les poissons bien avant de les avoir obtenu car vous avez agressé le Lyonnais-Dauphiné avant qu'il n'agresse les vôtres.

    Je vous offres mes excuses moi Thiberian Baccard !

    A vous de voir si vous poursuivez votre folie envers ce duché qui a rendu service à la Marquise Hersende !

    Sainct Georges et Dalphiné !


    Faict à Lyon, Castel de Pierre-Scize, le vingt deuxième jour du mois de décembre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.

    Thiberian Baccard,
    Vicomte du Val d'Oze,
    Seigneur de Guillestre, du Bois d'Oingt et de Pusignan,
    Juge du Lyonnais-Dauphiné.



Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 19:30

Cendres a écrit:
Une colombe au peu gauche vint se poser non loin de Cendres, alors qu'il était à la barre.

Pouip...

Marquage de territoire de la dite bestiole. Cendres la regarda d'un œil torve. Il ne s'agissait non pas d'une colombe, mais bel et bien d'un pigeon, voir pigeonne, mais l’expérience apprit au vieux à ne plus soulever les queues.
Ce pigeon blanc, donc... était bien gras, bien propret et portait non pas une bague avec un petit message, mais un bel étuis qui semblait scellé à la cire.


T'as eut de la chance d'arriver à bon port... Avec un truc pareil sur le dos... Un coup à finir dans la flotte

Cendres descella le bousin, non sans faire attention, un peu comme il défait les paquets cadeaux.
Étuis à gauche, cordelette à droite, missive posée bien à plat sur le tonneau fixé proche de la barre


Ouuhhh le joli papier ! Mazette ! Mon premier papelard avec des enluminures et tout et tout !
Y'a mon nom dessus !


Il commença à lire, à mi-voix, mi-barbe

Citation :
[...] pitaine Cendres, pirate [...] corsaire mandaté par [...].

Ah ben non... Roooh... Elle va pas me lâcher Genève... Je suis tout seul sur ce coup !

Regarde l'avant du navire et sourit à tout l'équipage

Enfin presque... Pas de Genève ici... Que de L'Ambuleur !... Raaahhh... Va falloir qu'on travaille mieux notre communication... Bon...

Griffonne sur "ma liste des choses à faire dans pas longtemps, mais pas demain non plus.

Citation :
Mieux travailler notre communication externe et ne plus être confondu avec tel ou tel lieu

Reprend sa lecture

Blablabla... Nin... Nani... Nannaaa...
Citation :
que vous attendriez des excuses de ma part...
Oui... Non... Pas de vous Vicomte... Je ne vais pas vous faire porter tous les malheurs du monde sur le dos... La fonction prime sur... Tiens sur quoi déjà... Bon bref... C'est l'entité qui m’intéresse...
Citation :
fait en réaction à votre acte d'agression à l'encontre de notre neutralité

Ah... Oui ça je m'en doutais... En même temps je savais pas que le Chevreux était sur le bateau... Faut être couillon pour être dans son bateau quand on est dans un port... D'ailleurs c'est la Franche Comté qui m'a appris le lendemain que poupouille il avait coulé avec les épées, le pain et tout le bastringue... Eh ! Parce que si Lyon était neutre... Le père Groar, il l'était pas ! Et ce bateau était en guerre contre Genève... Avec plein de matériaux pour faire la guerre.


Réfléchi un instant

Ce qui voudrait dire que le Lyonnais aurait été dupé par Rome... Cela dit il était écrit noir sur blanc "Soldats ne montez pas encore dans le bateau, nous partirons pour Genève sous peu"... En même temps, le conseil du Lyonnais ne traine peut être pas sur les quais... De toute façon c'est Dame Harpège qui m'a désigné pirate, sans même se renseigner réellement qui de quoi, pourquoi et comment... Mouai... Il faut que je la recontacte d'ailleurs la donzelle...

Reprend sa lecture

Ah oui mais non !... Elle est là l'entité ! Il le fait en plus... Ben non t'as pas d'excuse à me faire Thib'... Rooh... Non... Non mais c'est l'entité !... C'est elle...

Citation :
Mais si ce sont les excuses du régnant de ce duché que vous attendez, sachez que vous nourrirez les poissons bien avant de les avoir obtenu

Ah... Oui ben là c'est sûr... L'entité... Turlututu...

Citation :
vous avez agressé le Lyonnais-Dauphiné avant qu'il n'agresse les vôtres.

Ben non... C'est Rome... Enfin la neutralité... Oui bon...

Citation :
A vous de voir si vous poursuivez votre folie envers ce duché qui a rendu service à la Marquise Hersende !

Hein ? Qu'est ce qu'elle fout la la quiquise ? Je la connais à peine...
Ah mais oui ! Mais non !... Je me souviens...
Citation :
Pour la Provence qu'ils ont pillé !
Non... Rien à voir ça... C'était pour le panache... Non... On s'en tamponne un peu de la garrigue et du romarin...
Mince... Ils ont retenu la seconde phrase... Pas la première... C'est ça... faut qu'on retravaille la communication... Me l'avait dit Tatie pourtant.
Les babioles d'abord, l'important après... On retient après mais pas avant... Oui... Bon... J'ai encore merdouillé... Déjà que j'ai loupé ces pilleurs crétins qui se sont coulés tout seuls... Pfff... Encore un fiasco cette histoire...


Soupire

Bon... C'est bien mais pas top...

Range le parchemin soigneusement et lève les yeux. L'équipage entier le regardait dubitatif.

Un soucis patron ? Vous parlez avec le Sergent ?

Non... Non rien... Vous ais je déjà dit qu'il fallait qu'on travaille sur notre communication ?

Non... Mais la colombe là... On peut la bouffer ?

Il reprit la barre en main, de justesse du reste, L'Apocalypse commençait à filer vers la berge

Là faut qu'on trouve un truc... Hein ? Quoi ? La colombe ? Non... Non ... Faut que je la renvoie...

[size=150]Sergent ?[/size]

Cendres a écrit:
Enfin !!!

Argael a écrit:
Afin que nul n'ignore les propos tenus, "par derrière" ce qui n'était bon que pour les sodomites, le "fier" placarda deux missives. Une première reçue alors qu'il était en mer, revenant d'une mission pour le bien du Duché, la seconde en réponse à la prime missive.

Citation :
Expéditeur : Cendres
Date d'envoi : 20/12/2011
Titre : Navire en danger

Messire,
votre navire mouille dans le port de Vienne.
Je vous remercierai de quitter ce port dans les 24H.
Dans le cas contraire, je serai obligé de l'envoyer par le fond.
Le Lyonnais Dauphiné, jusqu'à ce qu'il apprenne une once de respect, n'est plus autorisé a utiliser ses ports.
Les capitaines, du Lyonnais Dauphiné ou des autres régions, ne sont plus autorisés a amarrer dans ces ports.
Je vous remercierai de demander à Uzès, Lausanne, Genève ou Arles de bien vouloir vous accepter.
En vous remerciant par avance de ne pas pousser un vieux fou à faire payer des innocents.
Que Deos vieille sur vous
Cendres

Citation :
A vous le tristement dénommé Cendre au prénom prémonitoire

Nous Son Altesse Royale Argael Devirieux, Dauphin de France

Salut et paix!!

Voici bien mes premiers mots pour la bienséance avant, de vous souhaiter bien d'autres maux.

« Que Deos vieille sur vous », voici belle expression à cela je répondrai Saint George et Dalphiné, qu'Aristote soit loué.

Il n'y a de misérables que les sots pour qui nous pouvons avoir indulgence, concernant les fous et les hérétiques il ne peut y avoir que méprit, précédant à votre anéantissement et votre oubli avec célérité.

Vous qui menacez, sans même connaître votre interlocuteur, ne doutez point que ce dernier connaisse parfaitement votre personne. Tandis que vous élucubrez, correspondance avec Rome se réalise. En cela je ne serais que "titillant" votre curiosité, bien vite vous comprendrez, je vous jette un os à ronger aujourd'hui, bientôt tel un rat vous n'aurez que les bas fonds pour fuir.

"En vous remerciant par avance de ne pas pousser un vieux fou à faire payer des innocents" me dites vous, nous vous remercions en retour de nous rappeler pourquoi nous sommes nés, pourquoi nous n'aurons de cesse de nous battre pour la paix du Royaume de France, que nous n'aurons de cesse de nous tenir solidaire de Rome pour que la seule vrai foi soit de notre monde.

Mon précepteur religieux m'avait dit il y a de cela fort longtemps qu'il était toujours bienvenue de finir sa correspondance par une citation. Qu'il nous soit permit de faire ainsi et de vous proposer la devise de la garnison militaire qui fut la mienne plus jeune.
"Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent". Tout cela, à par le passé trouvé raison d'être et vous le comprendrez mieux encore bientôt.

Aristotéliciennement

Son Altesse Royale Argael Devirieux
Dauphin de France
Pair de France
Marquis de Senlis

Cendres a écrit:
La nuit tombait, Cendres regardait au loin, d'un côté de la rive, dans les bois un feu crépitait (liens sur un RP de Bossuet, Aubane. et Vero5 en train de brigander en LD)

Surement de bonnes gens qui aiment à profiter du ciel étoilé d'hiver... Cette région n'est pas si mauvaise finalement, il y a encore des hommes simples qui savent jouirent des bonnes choses

Il jeta à nouveau un œil de l'autre côté. Cela faisait plusieurs heures qu'un navire restait sur place. A distance.

Encore un néophyte qui n'arrive pas à remonter le courant ou un indécis qui n'ose faire face... Si c'est l'Italien, il devrait monter sans crainte... A moins que..

POOK...

PATRON !!! Gaffe ! Pigeon bourré !


Un volatile avançait tant bien que mal en se frappant de voile en voile

PoK ... Pofff... Plak !

Fin de parcours... La bestiole venait de s'écraser sur le pont. Même genre de volatile que le précédent, grassouillet, blanc... Enfin non gris... Comme les chats la nuit, et rouge un peu aussi...
Cendres récupéra le message


OOH !! Une autre ! Pour ma collection !
ça m'en fait deux... Même Crom' en a pas autant je suis sûr... Enfin j'espère.


Cendres déballe le paquet et pose en douceur le pigeon qui bouge encore, un peu... Puis se met à lire.

Ah mais c'est le dauphin !
Blablabla... Ah non... Cendres ce n'est pas l'avenir... ça vient du passé... Blabla... Oui ... Salut aussi... mmmhhh... Tiens... Une faute à Dauphiné... C'est qui ce Saint Georges ? Thib' en parlait aussi... Faudrait que je me renseigne... "Méprit"... "Anéantissement"... Y'en a pas un pour rattraper l'autre... Thib' est plus gentil... C'est fou ce que les hommes de cette région ont besoin de parader et de se croire au dessus de tout... Typiquement Royaliste... Dire que j'étais pareil...


Petit regard vers le ciel

Merci à toi Deos...

"Vous qui menacez..." Tiens ! Là il a raison ! C'est vrai que je ne connais son existence que depuis hier... Dire que je l'ai pris pour un petit marin... Il est jamais sorti d'un port... Ahh ! Rome aurait refait de petit achat !... Qu'ils s'occupent de leur Pape... Rome a pris trois rouste et reprendra encore lorsqu'elle reviendra... Nous n'avons rien à perdre... Bref...

Se "battre pour la paix", ça c'est intéressant... C'est joli.
Blablabla... "Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent"... Encore de l'agressivité, c'est fou la vie... L'homme ne se croit fort que dans la hargne et la violence...


Cendres regarda au loin

Ils sont bien lents à venir... Puisse Deos t'entendre Marquis... Envoie tes armes... Viens me faire couler alors que j'ai déjà épargné 4 navires et 6 personnes... Je serai un martyr et je pourrai non sans mal rallier tout ce joli monde à ma cause. C'est déjà en marche... Vous avez déjà perdu de nombreux nobles à Chinon, leur enfants sont avec moi.

Il n'y a rien de plus dangereux pour les nobliaux de décevoir ses pairs...

Deos... Pardonne les... Moi c'est déjà fait...


Cendres regarda la roussette qui s'affairait sur le pont.

L'erreur est humaine et cætera desunt... Laissons leur encre une chance...

Cendres a écrit:
Citation :
Cher Vicomte,

Tout d'abord, je souhaite vous remercier pour votre courrier.
Je vous avoue avoir aimé le recevoir plus tôt, car ce qui pourrait paraître sincère ressemble plus à une manigance ou un gain de temps. Mais je suis un homme plein d'optimisme et je prendrai cela pour de la sincérité.

C'est pourquoi à ce jour, aucun navire du Lyonnais Dauphiné n'a été coulé et que deux d'entre eux sont passés sous la protection des Ambuleurs. Le Pierrelatte de Vanesfagg et Tazspike , ainsi que le Reve bleu de Lizetenne. Ces deux navires ont quitté leur port. En cela, si un navire quel qu'il soit les attaque, où que ce soit, nous irons soit à la leur défense, soit à leur vengeance.

Pour revenir à votre courrier, vous n'avez point à faire d'excuses personnelles.
Bien des ficelles ont été tirées, lorsque je lis le courrier du Dauphin de France, je comprends que plus longue est la liste de titres, plus au raz des pâquerettes est la réflexion. Pour avoir longtemps côtoyé ce genre de personnes, j'en viens aujourd'hui à la conclusion qu'ils sont incurables... J'en étais... Passons...

Vous me dites ne plus avoir de pouvoir aujourd'hui, mais vous n'êtes tout de même pas n'importe qui. Je n'ai du reste jamais eut de contact de la part du conseil du Lyonnais Dauphiné. Méritent ils sollicitude ? Qu'en pensez vous sincèrement ? Méritent ils que l'on accorde le pardon ?

Une petite voix me dit que tout être y a le droit. Alors faisons tous un pas. Nous n'avons rien à perdre, ni vous ni moi.
Vous devez savoir que même si le Royaume de France ou Rome envoie des navires, nous aurons toujours une avance. Alors que certains peinent à construire une nave de combat, nous en avons déjà 3. Alors que d'autres négocient encore une petite flottille, nous avons déjà ce qu'il se fait de plus gros. Cessons donc les concours de bistoukes les "tu m'as fait ci, je te ferai ça" et redevenons des adultes.

Je vous propose de faire en sorte que les négociations avec Genève reprenne. Vous n'êtes plus Duc, mais vous avez encore de l’influence. Faites en sorte que tout helvète et tout Genevois en particulier puisse circuler librement sur les terres du Lyonnais Dauphiné. Accordez leur le droit d'amarrer dans vos ports. Soyez réellement neutre entre Genève et Rome, laissez les se chamailler entre eux.

Si vous arrivez à obtenir ce genre de chose, ne serait ce que tenter de les obtenir, je ferai pour le Lyonnais Dauphiné ce que j'ai fait pour deux de ses navires. Je n'ai l'air de rien... Un petit vieux qui réchauffe ses os au soleil sur le pont d'un navire, mais dans ce monde, beaucoup apprécient les petit vieux barbu.

Qui peut le mal, peut le bien. Le chien qui aboie ne mord pas forcément. Et doigt qui pue... Ratures[/]

J'espère à bientôt.
Bien à vous
Cendres, patron des Ambuleurs, défenseur de la veuve, l'orphelin et surtout de la femme adultère.

Cendres a écrit:
Thiberian a écrit:
Citation :


      Capitaine Cendres,


    J'accuse par ce pli, réception de votre courrier...Par la même je souhaites alors vous apporter quelques détails non seulement sur ma vision de la situation avec Genève mais également sur la personne que je suis que vous semblez être à bien des lieues de comprendre.

    Pour commencer sachez que je suis un homme profondément honnête et droit ! Par la même je suis un féodaliste convaincu...Ce qui signifie que s'il fallait se ranger soit parmi les royalistes, soit parmi les anti-royalistes...Je serais très clairement dans la seconde catégorie.

    Sachez que je méprise au plus haut point les parisiens, sachez que tant que la Couronne piétinera ses serments d'allégeance pour demander à ses vassaux l’obéissance et l'esclavage je me dresserais contre elle quitte à pisser aux pieds de Nébisa ainsi que tous ses sbires !
    Alors non je ne suis pas un royaliste, je l'ai été légèrement quand j'étais héraut mais j'ai été remercié après avoir divulgué leurs magouilles au grand public, j'ai ensuite fait virer le Roy d'Armes Thomas de Clerel l'incompétent par mes relations mais aussi par vengeance pour ce qu'ils font à tous les nobles de ce royaume.

    Oui j'ai des relations vous avez raison ! Pourquoi est ce que je ne vous le cache pas ? Parce que je suis honnête et que l'état de guerre entre Genève et le Lyonnais-Dauphiné maintenait le "chacun chez soit" en attendant des temps plus propices à la négociation.

    Genève n'a visiblement pas comprit le principe de neutralité est c'est encore le point qui dérange le plus ces négociations en vérité alors laissez moi éclairer votre lanterne autant que je le puis.
    Ce concept est connu depuis bien des siècles et il prévoit que sur territoire neutre, si deux ennemis doivent se croiser...Ils doivent attendre d'être en dehors des frontières neutres pour guerroyer, une attaque en territoire neutre est un acte de guerre et c'est ce que vous avez fait.
    En effet nous avons donné l'accostage à Chevreux et au navire d'armes de Mrgroar mais je peux vous jurer devant Dieu tout puissant, selon votre foy ou bien la mienne, que tant que le duché aurait été sous mon joug...Il en aurait été de même avec la totalité de la flotte de Genève si elle avait demandé à mouiller nos ports !

    La neutralité signifie avant tout une parfaite équité dans le traitement des puissances et c'est ainsi que j'ai toujours fonctionné, si vous m'aviez demandé une place juste à côté du navire de Chevreux dans le port de Lyon...Je peux vous jurer que vous l'auriez obtenue sans la moindre discussion car j'ai toujours régné avec droiture et honneur !

    Dans l'immédiat il est vrai que je ne puis rien faire contre vous, mais si vous avez un tant soit peu d'honneur alors vous cesserez ce blocus...Soit pour une lutte équitable, soit par volonté de reprise des négociations entre Lyonnais-Dauphiné.

    Sachez seulement une chose si vous devez me juger...Sachez que la fierté est Dauphinoise ! Sachez que si je n'aurais pas la moindre hésitation à vous faire des excuses en nom propre c'est parce que j'aime ce duché plus que tout, que je l'ai toujours protégé et que j'ai toujours été un guerrier honorable mais sachez que c'est également que faire des excuses à homme sans honneur ne saurait entacher la fierté d'un Dauphinois !
    Si vous deviez finalement vous révéler être un homme sans honneur sachez qu'il n'y aura pas manipulation, nous ne demanderons pas grâce quand bien même nos ports seraient à feu et à sang, nous vous pourchasserons jusque dans les brasier de l'enfer et toute ma vie je cracherais sur votre nom et vos actes.

    Vous doutez de ma sincérité ? Moi je doute de votre sens de l'honneur !
    Qu'allons nous faire ? J'ai tenté ce courrier pour vous expliquer l'homme que je suis et je doutes qu'après de telles paroles vous puissiez encore douter de ma sincérité...
    Si vous êtes un grand capitaine sur votre navire, moi je le suis sur terre...Je n'ai jamais courbé l'échine devant qui que ce soit et jamais les Lions n'ont pu égratigner nos murs, tout comme ils se sont fait dégager de Savoie par les troupes que j'ai moi même envoyé lors de mon précédent règne.

    Pensez vous vraiment qu'un homme ayant toujours gagné ses batailles userait de viles manipulations à votre égard ?
    Ainsi je vous prouve ma sincérité, prouvez donc votre honneur !

    J'attends votre réponse avec impatience et ajoute pour finir les mots qui sont le cry du Lyonnais-Dauphiné :

    Sainct Georges et Dalphiné !


    [i]Faict à Lyon, Castel de Pierre-Scize, le vingt deuxième jour du mois de décembre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.

    Thiberian Baccard,
    Vicomte du Val d'Oze,
    Seigneur de Guillestre, du Bois d'Oingt et de Pusignan,
    Juge du Lyonnais-Dauphiné.



Cendres a écrit:
J'ai fait dans le succin cette fois...

Citation :
Cher Vicomte,
M'est avis que nous sommes fait pour nous entendre.
Nous arrivons à nous lire, ce qui n'est déjà pas si mal.

Je vais dans l'heure tourner la barre de ce navire afin de redescendre quelque peu le Rhône.
L'Apocalypse fera une halte à Valence, j'y demanderai l'amarrage.
Il y a là bas une personne qui demande à me rejoindre.

J'espère y trouver bon accueil, du moins l'autorisation d'amarrer.
Cette personne montera dans L'Apocalypse, personne n'en descendra.
Le navire quittera le port au plus tôt pour rejoindre Genève.

Il n'y a en effet aucun honneur à bloquer trois ports, juste une démonstration de force.
Tout comme il n'y a aucun honneur de lancer une armée sur des innocents au détour d'un chemin.

J'attends avec impatience un courrier des bourgeois de Genève m'annonçant qu'un ambassadeur du Lyonnais Dauphiné s'est présenté en leur avoyerie.

Qu'il veille sur vous, quel qu'il soit.
Cendres et cætera desunt...

Cendres a écrit:
Thiberian a écrit:
Citation :


      Capitaine Cendres,


    Je suis prêt à intervenir en votre faveur et en faveur de la reprise des discussions avec Genève pour retrouver une paix durable mais le fait que votre navire puisse détruire nos ports je joue que peu dans cette décision et je vous prie de croire que nous ne nous laisserons pas impressionner quand bien même nos trois ports seraient en ruine.

    J'espère que vous êtes honorable et que vous ne vous jouez pas de nous car je puis vous affirmer que mes relations dépassent de très loin le Lyonnais-Dauphiné et que s'il le fallait vraiment...Une véritable flotte pourrait être montée dans le seul but de vous envoyer à jamais par le fond !
    Ce n'est pas une extrémité que je souhaites mais s'il le faut, j'y viendrais soyez en certain.

    Pour vous laisser accéder à notre port nous avons tout d'abord besoin d'un geste de bonne volonté de votre part, le fait que votre navire soit puissant ne signifiant pas que vous serez une exceptions dans nos procédures.
    J'aurais donc besoin de connaître le but de votre visite, la durée de votre séjour, le nom de vos passagers et de ceux qui vont embarquer et surtout...Une déclaration sur l'honneur signée de votre main que vous ne tenterez aucun acte malveillant tant que vous serez sur les terres dauphinoise.

    Êtes vous prêt à respecter la procédure ?

    Sainct Georges et Dalphiné !


    Faict à Lyon, Castel de Pierre-Scize, le vingt quatrième jour du mois de décembre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.

    Thiberian Baccard,
    Vicomte du Val d'Oze,
    Seigneur de Guillestre, du Bois d'Oingt et de Pusignan,
    Juge du Lyonnais-Dauphiné.



Cendres a écrit:
Citation :
Cher Vicomte,
Bien que totalement indépendant, j’ai tout à gagner que les relations entre Genève et le Lyonnais Dauphiné se passent bien. Si ces dernières se finissent dans la houle, alors je reprendrai le flambeau afin que ces négociations soient personnelles. Lorsque dans le dernier courrier, je vous écrivais que si les Genevois pouvaient circuler en Lyonnais Dauphiné sans se faire faucher ou que les navires de Genève pouvaient y accoster, je ferai en sorte de protéger vos côtes et vos navires, c'était une décision personnelle. Je fais ces choix en totale liberté.
Je suis ici en tant qu'Ambuleur. J'avoue détesté voir des innocents se faire faucher par des armées... Ma plus grande fierté est dans le fait d'avoir construit ma richesse grâce au commerce, je n'ai jamais brigandé, si une fois en Provence... Un cadavre... J'ai vite compris que je n’étais pas fait pour cela... bref, tout cela pour dire que si Genève est indépendante, je suis l'indépendance au sein d'elle même. Mes navires sont auto financés et je ne dois rien à personne.

Si je peux vous rassurer, cela dit je n'en suis pas sur, mais je crois qu'un navire est incapable d’abimer, ne serait ce qu'un peu, un port. Par contre un port défend les navires qui y sont amarrés.

Si Dame Harpège, Asti ou un autre avait du venir me chercher, ils l'auraient fait depuis longtemps. Nous avons déjà discuté ensemble, il me tarde de la revoir du reste. Bien qu'assez arrogants pour certains, ils savent que je pourrai, un jour leur être utiles. Et puis le Royaume de France n'est pas si riche, il était il n'y a pas si longtemps au bord du gouffre, un plan économique et salvateur leur a fait le plus grand bien dernièrement, venir jusqu'ici leur couterait une fortune pour pas grand chose.

Passons...

L'Apocalypse a demandé autorisation d'amarrer.
J'en suis le Capitaine, mes matelots sont La.peste et la.guerre, des Ambuleurs. La.famine n’était pas disponible... Vous risquez de rire, mais elle préférait faire du pain...

Nous venons chercher Domenja, fille de Ken_Cohiba, apprentie Ambuleuse, acceptée au purgatoire.

Le navire restera le temps que la donzelle grimpe dans le bateau, si toute fois elle n'a pas pris d'emploi. Cela peut durer 4H comme 24H, maximum. Personne ne descendra, nul besoin. Si j'avais souhaité descendre sur vos terres, je serai allé à Vienne pour prendre l'arrogant dauphin et taquiner la Reine. Mais ce serait lui donner trop d'importance. Autant j'avais entendu parler de vous, autant lui... J'ai connu son existence, il n'y a que quelques jours... J'ai mieux à faire, j'ai appris l'abordage d'une femme du pays D'Aragon par un pirate ibérique. Amie d'une amie, je me dois d'aller apprendre les bonnes manières au rustre, qui à mon avis n'en est pas à son premier méfait. Et oui... Je chasse le pirate aussi...

Je respecte les procédures, il m'est déjà arrivé d'attendre 5 jours devant Lyon avant de recevoir un avis favorable... Mon amarrage forcé d'Uzès était autorisé selon leur loi, cette dernière spécifiait que si aucun accord n'était donné dans les 24h, alors le capitaine pouvait prendre sur lui d’amarrer en toute légalité. A quelques mots prêts, la phrase était ainsi. Par malchance, les conseils ne connaissent que rarement les lois de leur région...

Vicomte, passez d'agréables fêtes en famille.
Salvé !
Cendres

Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour que les Lions puissent traverser et aller faire chier les uns sans se faire taper par les autres...
Je n'ai pas mentionné Last' et Jehane dans l'équipage, afin que si ils mettent les noms dans les listes, ils n'y soient pas.
Pas de risques inutiles.


Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3866
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 19:34

[je crois que je suis au bout, beaucoup de commentaires ont été retirés pour plus de visibilité. Cendres, la prochaine fois que tu pars en guerre je te confisque ton encrier et tes pigeons ! ]


Dernière édition par Aelig le Jeu 29 Déc - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10209
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   Jeu 29 Déc - 19:37

[Hihi :p reste ça, normalement tu as tout pris, nikel pour les commentaires]

Wilhelmina_Bertha_Packard // Iskander a écrit:


Et la vioque de reprendre la lettre des mains du pacha et de la parcourir, notant les marques évidentes d'une personne plus habituée aux champs de bataille qu'aux belles lettres, aux défis galants qu'aux combats de tranchée.

Elle agita ses lèvres, exhalant un peu de fumée sans lâcher son mégot, puis lui dit ...


Tu veux que j'te dise, mon chou ... c'est un bien grand nom pour une si petite personne.

A mon avis, sa femme ne reviendra pas.

Bon, ben va falloir lui répondre. Avec un nom comme ça ... il va prendre ça mal quoiqu'on fasse. Autant être corrects.


Elle s'installa devant l'affut de sa pièce, l'écritoire en équilibre, la plume alerte.

Dans son jeune temps, elle en avait écrit des lettres pour des gens importants. Ce temps des jambes en fuseaux et des poitrines opulentes ... d'avant les varices et la sécheresse.

Elle alluma une nouvelle cloque et la cala dans sa bouche, avalant un peu de fumée puis ...


[rp]A Argael Devirieux, Dauphin de France, Pair de France, Marquis de Senlis,[/rp]

"Ting !" ... arrivé au bout d'une ligne, elle aimait bien ce "ting" de la clochette. Elle se rattrapait sur l'affût de bronze, et aurait bien aimé être accompagnée de ce "tchac tchac thac" rapide et rythmé des tailleurs de plume ... la plume, toute seule, crissottait. Il faudrait presqu'inventer un orgue qui fasse "tchac tchac tchac Ting !" quand on écrivait une belle ligne.

Il faudra qu'elle en reparle à Gutemberg. Cet homme était plein de ressources.

Donc ... une bouffée de fumée, et elle reprit

[rp]A Argael Devirieux, Dauphin de France, Pair de France, Marquis de Senlis,

De la part du Capitaine Cendres, de la Compagnie des Ambuleurs,

Messire,

Pardonnez ma méprise, j'ignorais que vous fûtes marin ou intéressé de manière quelconque à la chose nautique ou, du moins, je dois vous avouer que votre nom est ignoré comme tel.

Je ne connais ni ordre ni rang, ce qui simplifie l'adresse de ma lettre, sans qu'il y ait volonté d'offense ou d'insulte en cela. Au demeurant, aucun de mes compatriotes n'en connait, pareillement.

Je prends acte de votre réponse sibylline et vitupérante à ma sommation, réponse qui, je le constate, ne m'indique pas clairement votre intention d'obtempérer ou non à celle-ci, mais uniquement qu'elle vous a désobligé.

Je vous concède donc le délai initialement promis pour quitter le port de Vienne et vous rendre dans un port indiqué dans ma sommation précitée, délai qui, je le constate, est pour ainsi dire échu.

Si votre navire relâche encore dans le port de Vienne, je ne peux trop vous conseiller de regagner la berge sans délai.

S'il n'y est plus, je saurai que sous vos dehors fiers, vous êtes un homme raisonnable, et je vous en rendrai grâce ainsi qu'à Deos, car c'est une qualité précieuse.

Je vous prie de croire, Messire, à l'assurance de ma considération la plus distinguée.

Que Deos veille sur vous

... [/rp]

"Ting !"

Placard présenta la lettre au Pacha et lâcha une bouffée de sa clope presque achevée.

J'en ai déroulé des câbles dans mon jeune temps, mon Chou. Alors, ça te va ou non ?

Cendres a écrit:
Cendres souria à la vieille

Nous prenons direction de Valence... Un navire semble en difficulté, nous allons voir si nous pouvons l'aider... Un navire Dauphinois du reste...

Tu peux envoyer ce courrier au dauphin, juste pour le taquiner... Il semblerait que les discutions avec le Lyonnais Dauphiné vont reprendre...

Le Roitelet... Nous nous en occuperons sous peu...


Cendres rangea une missive qu'il venait de recevoir et laissa celle du capitaine en difficulté proche de la barre.

L'Apocalypse descendait sur Valence.

--Wilhelmina_Bertha_Packard a écrit:


La vioque opina, signa, mit un point final et ... chargea un des piafs de service avec la missive roitelettoise.

Puis le regarda s'éloigner dans le soleil couchant en allumant une clope toute neuve ... enfin, entière et un peu tordue.



[rp]A Argael Devirieux, Dauphin de France, Pair de France, Marquis de Senlis,

De la part du Capitaine Cendres, de la Compagnie des Ambuleurs,

Messire,

Pardonnez ma méprise, j'ignorais que vous fûtes marin ou intéressé de manière quelconque à la chose nautique ou, du moins, je dois vous avouer que votre nom est ignoré comme tel.

Je ne connais ni ordre ni rang, ce qui simplifie l'adresse de ma lettre, sans qu'il y ait volonté d'offense ou d'insulte en cela. Au demeurant, aucun de mes compatriotes n'en connait, pareillement.

Je prends acte de votre réponse sibylline et vitupérante à ma sommation, réponse qui, je le constate, ne m'indique pas clairement votre intention d'obtempérer ou non à celle-ci, mais uniquement qu'elle vous a désobligé.

Je vous concède donc le délai initialement promis pour quitter le port de Vienne et vous rendre dans un port indiqué dans ma sommation précitée, délai qui, je le constate, est pour ainsi dire échu.

Si votre navire relâche encore dans le port de Vienne, je ne peux trop vous conseiller de regagner la berge sans délai.

S'il n'y est plus, je saurai que sous vos dehors fiers, vous êtes un homme raisonnable, et je vous en rendrai grâce ainsi qu'à Deos, car c'est une qualité précieuse.

Je vous prie de croire, Messire, à l'assurance de ma considération la plus distinguée.

Que Deos veille sur vous

Pour le Capitaine Cendres occupé,
Wilhelmina Bertha Packard[/rp]

Cendres a écrit:
L'Apocalypse remontait le Rhône. Tranquillement. Il faut dire qu'avec des vents pareils, elle ne pouvait pas faire fissa...

Pakard !! Co 'n Co ! Soufflez dans les voiles ! Sinon faudra pousser... Soufflez fort ! La flotte est fraîche !

Le navire de guerre des Ambuleurs rentrait à Genève. Le blocus avait porté ses fruits. Pas un blessé, pas un coup de canon, même pas une transaction ou un transport commercial de retardé, vu que les marins du Lyonnais Dauphiné semblaient être des grosses feignasses terriennes...

Faut dire que d'aller à l'eau dans un foncet... Faut être sacrément courageux... C'est un peu comme... Comme... Enfin c'est sacrément courageux...

Et des Dauphinois courageux, il y en avait.
Tazspike Capitaine du Pierrelatte et sa femme Vanesfagg.
Lizetenne Capitaine du Rêve bleu.
Et ...


Ben y'a le père Thib' aussi !

Oui en effet Thiberian. Le Vicomte de...

Val d'oze !

Eh oh ça va ! C'est bibi qui raconte... Toi t'es qu'un pion !

Gnagnagnaa...

Thiberian donc... N'avait pas hésité à présenter des excuses personnelles à l'autre... Embouché ! Prend ça... Cela dit, ce n'était pas ce qui avait poussé le vieux à faire demi tour et laissé le Lyonnais Dauphiné en paix. Certains courriers avait présagé du bon pour l'avenir, autant pour les uns que pour les autres. Autant fallait il que le Lyonnais Dauphiné sache garder l'un de ses bergers.

Citation :
Nous,
Cendres et moi même, Armateur et douanier des sources du Rhône, patron des Ambuleurs, defenseur de la veuve, de l'orphelin et de la femme adultère, déclarons en finir avec le blocus maintenu ces jours ci sur le Rhône entre Valence et Lyon.
A ce jour aucun navire n'a été endommagé, aucun poisson bousculé, ni femme adultère trouvée...

Avons demandé autorisation d'amarrer à Valence et avons reçu réponse favorable du conseil du Lyonnais Dauphiné.
Pour avoir obtempéré sans rechigné, avons mis sous protection des Ambuleurs et de leur flotte, les navires suivant
Le Pierrelatte
Le Rêve bleu
Ainsi, tout navire de quelque région ou pays que ce soit qui tentera d'importuner les capitaines de ces navires sera envoyé par le fond.
Tout chef de port ou conseil empêchant ces navires d'amarrer, sur le Rhône ou ailleurs subira non seulement un blocus, mais en prendra plein la mouille, sur terre et sur mer.
En ce qui concerne les autres navires... On s'en tamponne sévère... Qu'ils sachent toute fois que dépassé Belley, c'est chez bibi et bibi fait ce qu'il veut chez lui !

Espérons recevoir Ambassadeur du Lyonnais Dauphiné rapidement en notre avoyerie de Genève ou enverrons délégation genevoise en capitale du Lyonnais Dauphiné afin que le dialogue reprenne dans le bon sens.

Espérons pouvoir conclure des accords commerciaux entre Ambuleurs et citées ou conseil du Lyonnais Dauphiné.

Cendres, dit de L'Aube, tout et rien à la fois.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Les ambuleurs dans le lyonnais - décembre 1459
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle dans l'est lyonnais
» que c est il passé en Décembre
» Des siamois sont nés lundi 19 décembre dans un hôpital d'Anajas, dans le nord du Brésil.
» décembre : il fait bon semer dans les Avents mais il ne faut pas le dire aux enfants
» Investir dans l'agriculture bio.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: