Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Du Lion de la tribu perdue de Juda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5240
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] Du Lion de la tribu perdue de Juda   Mar 14 Juin - 20:54

Le Lion de Juda, divin messager fauve de l'Unique, vient trouver les âmes et des lames. Et des voix. Après que les trois prophètes ne sont plus que récités en bondieuseries mièvres, après que l'Eglise et sa curie se soient appropriées le verbe du Seigneur et se posent désormais en intercesseur nécessaire entre le cœur du croyant et son Créateur, après qu'il soit désormais accepté et réclamé par tous la présence de la bénédiction sacramentelle du prêtre sur un baptême ou un mariage, l'Unique nous éprouve.

Il éprouve notre vigueur à vivre et revivre éternellement les mêmes jours. A l'aube, notre être s'éveille. Curieux du sens de notre existence ici-bas. A l'aube, notre mémoire et vision s'orne d'un "rien" puissant de sens. Et lorsque, ô sublime félicité, l'on croise d'autres êtres, c'est quelque fois pour quarante cinq jours de brancard qui ne changent rien si souvent. Et le cycle se poursuit. Sans fin. Il use. Et la langueur nous saisit. Et cette peste nous prend. Et l'on meurt un jour sans avoir su répondre à la seule question qui soit : "qu'as-tu fait de la vie que je t'avais confiée ?"

Le Seigneur éprouve notre foi. Cela n'a rien d'un idéal.

Mille et une croisades, mille et un buchers, sont mille et une fois la part du Lion prise sur un calotin ou un bougre qui s'ignore encore, comme je le fus jadis, au creux d'un chemin entre Lörrach et Basel. Chaque jour que le Créateur fait, je bénis cette rencontre ! Avril et mai, je jeûne, aussi. Pour la ligne, en gargote et aussi parce que ce sont les mois des giboulées romaines sur ma cité. Je ne défends pas la réforme de l'aristotélité. Je la proclame. Hautement. L'Hydre, dont beaucoup sont de mes amis, est bête vaine. Il en restera le souvenir du dragon au fond de la montagne. Assoupi sur un tas d'or. Ce qui n'est pas rien, si le tas est gros et de découvreur petit avec du poil aux pattes. Fernand ne me supporte plus parce que nous sommes... vertueux. Et ça lui évente sa bière jusqu'à la taverne le soir du jour des humbles. Si l'on rejoint l'Hydre par dépit, on proclame la réforme par amour.

Les genferei sont pour les créatures du Seigneur ce que la part du Lion est au sicaire. Une épreuve. Saisir la bourse d'un bougre, la secouer vivement en appelant à regarder Dieu droit dans les yeux ? Eveiller le mécréant à la vraie foi ? Essayez pour rire ! Foutaises ! Le bougre regarde son inventaire et verse une larme. Dans le meilleur des cas, le bougre te regarde, toi. Et te hait, toi. Profondément. Plus que tout au monde. Plus que sa vie. Alors, patiemment, si tu as saisi bien comme il faut, ce bougre qui se sent émasculé dans son corps animal s'éveille dans sa hantise du messager fauve. Et il voit nos montagnes. Et il voit le phare qui l'éblouit et le nargue et qui lui fait perdre cette "Raison" curieuse qui l'endort à chaque aube au bout de son champ au lieu de l'éveiller. Et il vient. En armées caparaçonnées. Ordalie d'un autre âge, il compte se venger in gratibus de ce mal dérisoire et mesquin que tu lui fis un lustre plus tôt. Et au bord du lac, il tombe encore. In gratibus à genoux. Quarante-cinq jours. En prière. A genoux.

Les sourds et les illettrés reviennent mille et une fois. Certaines belles âmes entendent. Et le bougre animal se fait animé. Plein d'âme.

Le Lion me confia jadis une bourse remplie de billes. Des terres et quelques porcelaines. Un œil de chat aussi. Taquin, Il me moqua : joue ! Montre-moi ! Perds mille et une fois ! Amène ! que j'lui ai dit.

Qu'as-tu fait de la vie que je t'avais confiée ?

J'ai joué tes billes, Seigneur. Et j'ai ramassé mille et un calots.

______________________________


Dernière édition par izaac le Mer 25 Avr - 9:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5240
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] Du Lion de la tribu perdue de Juda   Dim 8 Jan - 1:00

Le Lion, c'est aussi ça

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
SembreEnDevant

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] Du Lion de la tribu perdue de Juda   Lun 5 Mar - 19:07

Pas plus qu'il ne faut médire des Lions de Perse, proches cousins de celui dont tu parles, ô Izaac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Du Lion de la tribu perdue de Juda   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Du Lion de la tribu perdue de Juda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Roi Lion 2 : L'honneur de la tribu
» AM désemparée et maman perdue
» Je suis perdue dans les couches lavables !
» Découverte d'une tribu isolée en Amazonie
» Le lion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Le séminaire-
Sauter vers: