Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prologue -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2957
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Prologue -   Mer 17 Mar - 2:50

Citation :
Vita de Christos


par Samoht, an 87.




Voilà, mes frères, l’héritage que je vous transmets, sous la forme des ces rouleaux de parchemin.

Moi, Samoht, vieil homme qui sera bientôt, je l’espère, rappelé par le Très Haut pour le rejoindre dans son royaume, j’ai consigné ici tous mes souvenirs sur celui qui se nommait Jeshua mais que l’on appelait Christos, et qui marqua le monde de son empreinte indélébile.

Vous le connaissez, mes chers enfants, ce grand homme mince et beau, rayonnant d’une félicité divine, qui parcourait les déserts, son bâton en main. Il enseignait le message d’Aristote aux hommes pour les sauver de leurs péchés. Il se faisait le messie tant attendu, le guide tant espéré.

Vous le connaissez, vous qui avez déjà entendu de nombreux témoignages à son sujet, témoignages parfois divergents, souvent mystérieux, mais tous s’accordant sur le destin exceptionnel de cet homme habité par Dieu.

Aujourd’hui mes forces me quittent mes amis, et je sens que je ne passerai pas l’hiver. Aussi, j’ai décidé de vous raconter son histoire telle que moi je l’ai vécue, il y a bien longtemps. J’ai travaillé d’arrache-pied, même la nuit, à la lueur de ma bougie. J’ai fouillé dans mes souvenirs pour en faire ressortir le vrai et le juste, et me débarrasser de ce que le temps n’a pas manqué de déformer, d’amplifier, et d’embellir.

Et pourtant, même en prenant ces précautions, sa vie m’apparaît comme un mirage, comme un rêve fulgurant, comme un mystère d’une beauté exaltante et mélancolique. Hélas, aujourd’hui, quand je m’arc-boute sur ma canne, quand je me hisse sur mes frêles jambes pour admirer la beauté de la création, je ne peux m’empêcher d’étouffer un sanglot ; la lumière du soleil de ce jour paraît encore empreinte du corps et de l’âme de Christos.

La nature aussi témoigne de la toute puissance et de la bonté du Très Haut. Quant à la vie, elle est en elle-même une preuve de cette transcendance si troublante.

Mes larmes de joie sont destinées à Dieu, en guise de remerciement pour nous avoir créés et pour le don énorme qu’il nous fit en nous envoyant le messie pour nous sauver. Puissiez vous aussi, mes frères, pleurer de bonheur en lisant ces lignes … peut-être alors n’aurai-je pas failli à la mission que me donna Christos il y a de cela plusieurs décennies.

Ainsi, trois siècles après qu’Aristote a révélé la parole divine, ceux qui avaient foi en l'éternel étaient encore confrontés à la toute-puissance de divers cultes païens qui sacrifiaient à leurs multiples faux dieux et dont certains s’étaient approprié les enseignements d’Aristote pour mieux les détourner. Mais la vraie foi n’était pas absente des âmes des hommes et des femmes de l’époque, elle se confrontait chaque jour aux convictions erronées de ces pécheurs. Tous les vrais croyants attendaient que la prophétie d’Aristote se concrétise et que le messie arrive pour confirmer le message de l’éternel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Prologue -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prologue, Chapitre 3 - Le Voleur est démasqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Le séminaire :: La Vita de Christos-
Sauter vers: