Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Kirkwood
Camelot
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 13 Mar - 21:32

Alooooors, objectif un, làààààà, oui, c'est bon, atteint, on peut rayer...

Plus bonus de la reconnaissance indirecte mais claire de la Confédération...

Il est bon, quand même, le Vieux...
Qui pourrions croire qu'il est mon élève ?! affraid geek

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 13 Avr - 10:15

Citation :


De nous, Cerise de Bonnemaison, Comtesse du Périgord et de l'Angoumois,

A Rome
Au Royaume de France,
A la Reyne de France, Béatrice de Castelmaure-Frayner,
Au Vicomte Namaycush,
Au Peuple du Périgord et de l'Angoumois,

A tous ceux qui liront,


Salutations,

Au vu des derniers évènements secouant la Guerre en Helvétie engageant des Armées battant pavillon Périgourdin au service de l'Église, puis les divers courriers échangés avec le Vicomte Namaycush, sans compter les différentes menaces contre le Périgord Angoumois,

Nous, Cerise de Bonnemaison, dicte Griotte, XXVIème Comte et VIIIème Comtesse du Périgord-Angoumois, pour le bien des Hommes qui combattent depuis plusieurs semaines, faisons savoir la présente décision prise ce jour :


- Retirons sur le champs l'agrément de l'armée "La Dona", sous les ordres de Leyah Bleizhmorgan, Marquise de Malville.

- Demandons le retour prestement de l'armée "Memento Domine Famulorum", commandé par le Capitaine Namaycush, sur les Terres du Périgord Angoumois.



Nous comptons, sur les Helvêtes, pour les laisser partir, sans qu'aucun sang ne coule à nouveau, pour les deux parties.


Que cela soit dit et su à travers le Comté et le Royaume.


Fait à Périgueux,
Le 2ème jour du moy d'Avril mil quatre cent cinquante neuf.


Sa Grandeur,

Comtesse du Périgord et de l’Angoumois



______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 13 Avr - 20:53

Citation :
30-03-2011 Guerre de Rome contre Genève: les croisés investissent le territoire confédéré
Sion (AAP) - Ce seizième de mars, une armée croisée portant bannière périgourdine et dirigée par Namaycush a été repoussée des remparts de Sion et amputée d’une bonne part de ses effectifs par l’armée du Bonheur dirigée par Cendres, chargée de la défense du canton.

Les forces occupantes de Genève, dirigées par Mrgroar au nom de l’Eglise romaine, avaient pourtant déclaré ne pas avoir de visées hostiles à l’égard des autres cantons de la Confédération Helvétique. Interrogé par des Helvètes à ce sujet, Mrgroar a affirmé qu’il s’agissait là d’une « attaque préventive et défensive » visant des membres du Lion de Juda, qui ne constituaient pourtant qu’une partie infime du corps de défense. Il a ensuite renouvelé ces déclarations d’intentions pacifistes envers le peuple helvète.

Cette situation semble difficile à comprendre si l’on ne remonte pas dans le temps pour y chercher les origines de l’implication de l’Eglise dans ce conflit. A la première croisade contre Genève, déclarée en 1456 et qui n’a jamais été officiellement achevée, se sont ajoutées une deuxième lors de la guerre de Genève contre le Béarn en 1457, puis une troisième plus récemment pendant la guerre de la République lémanique contre la Savoie. C’est à cette dernière occasion, alors que les combattants de Genève étaient sollicités ailleurs, que Mrgroar a saisi l’opportunité d’investir Genève, d’une part pour en éradiquer toute présence réformée, et d’autre part pour en faire le bastion des forces armées aux ordres de Rome.

Sa stratégie pour justifier l’invasion d’une terre souveraine a été de placer d’emblée le conflit sous l’angle spirituel, d’affirmer que Genève et sa politique n’étaient dictées que par un groupe d’hérétiques, et que ses visées étaient religieuses. Cette stratégie semble s'inscrire dans la ligne déjà adoptée lors des conflits suscités qui avaient pourtant des origines purement diplomatiques, il s’agissait bien de guerres temporelles. Ainsi, la dernière croisade a été déclarée le 20 janvier dernier contre la « République Réformée de Genève », titre que la ville n’a jamais revendiqué.

Et pour cause, ceux qui connaissent Genève savent combien l’idée d’une ville sous le joug de la communauté réformée est fallacieuse. Plusieurs membres historiques du Conseil de la République, telle l’éminente spéculatrice théologienne et mercaticienne Notwen de la Concorde, sont des croyants baptisés et fidèles au dogme romain. Depuis longtemps, la loi dite « Simultaneum » régit les rapports entre les communautés religieuses et assure au culte romain la disponibilité partagée de la Cathédrale Saint Pierre, bien que cette loi n’ait jamais été reconnue par la hiérarchie ecclésiastique. Peu avant la guerre contre la Savoie, un mariage entre une aristotélicienne réformée et un aristotélicien baptisé a été célébré dans la liesse. La cohabitation entre les religions n’est troublée la plupart du temps que par les évêques envoyés par Rome, souvent particulièrement belliqueux.

Même si Genève est le siège historique, mais non exclusif, de la communauté réformée (on en trouve à Pau, à Montauban, et ailleurs, où ses membres sont le plus souvent condamnés à la clandestinité), affirmer qu’elle est dirigée par un groupe d’hérétiques et l’appeler « République Réformée » constituent des abus de langage.

Comment comprendre, à la lumière de ces faits, que les troupes d’occupation aient évincé l’avoyer (maire) Powerjeff, baptisé, évidemment non Réformé, qu’elles aient lancé un assaut « défensif » (sic) contre la ville de Sion, concordataire et probablement la moins hostile à l’Eglise de toute la Confédération ?

Ce dernier assaut sur Sion entame la crédibilité de Mrgroar quant à ses déclarations de non agression de la Confédération. Beaucoup d'Helvètes craignent qu'il ait pour icelle le même genre d’intentions qu’il a eues pour Genève. S’il affirme n’avoir de velléités hostiles qu’à l’égard de la communauté réformée, il n’a pourtant pas hésité à démanteler les institutions et à occuper le territoire d’un Etat souverain qui est très loin de n’être peuplé que d’hérétiques.

Zarathoustra, pour l'AAP



Citation :
12-04-2011 Entretien avec Mrgroar
Genève (AAP) - L’AAP a demandé à Mrgroar, Connétable des armées Saintes d’expliciter sa déclaration du 9 avril dernier à Rome, sur la place d’Aristote.

AAP : Votre dernière déclaration suscite bien des interrogations. Pour commencer, vous parlez de "harcèlement des armées croisées" de la part des armées helvètes... de quels faits précis parlez-vous?

Mrgroar : Eh bien à deux reprises l'armée des Bocans dirigée par le capitaine Wahl et l'armée de l'Edelweiss dirigée par le capitaine Cameliane sont venues aux portes de Genève. Je n'ai pas voulu les considérer comme des armées helvètes au départ puisqu'elles comptent dans leurs rangs de nombreux hérétiques. Et vu le contexte de la Croisade nous avons logiquement perçu cela comme du harcèlement. Le fait que ces armées battent pavillon helvète laisse penser que la CH cautionne ces armées

AAP : Avez-vous des certitudes, des chiffres au sujet des effectifs dit hérétiques?

Mrgroar : Nos services de renseignements et d'espionnage disposent de listes précises.

AAP : Vous qualifiez les dirigeants confédéraux d'irresponsables. Leur déniez-vous le droit aux autorités temporelles de garantir la liberté religieuse?

Mrgroar : Cette question en soulève deux à mon sens. La première concerne l'irresponsabilité. Quand je dis cela c'est que de nombreuses puissances temporelles mais néanmoins aristotéliciennes sont atterrées par le comportement de la CH vis à vis de ces armées qu'elle cautionne et de sa non participation à la Croisade. De nombreuses voix s'élèvent et se disent prêtes à nous porter main forte.

Pour la question de la liberté religieuse, il s'agit là d'une idée inspirée par le sans nom dont Genève souffre depuis bien trop longtemps, mais elle n'est pas seule. Vous n'êtes pas sans savoir que les histoires de Genève et de l'EA n'en sont pas à leur première rencontre à ce sujet. Les aristotéliciens de Genève appellent à l'aide depuis plus de trois ans à cause des exactions dont ils souffrent, il est donc élémentaire que l'EA vienne défendre ses fidèles.

AAP : Il existe pourtant des arisotéliciens baptisés et nombreux qui se battent contre les croisés.

Mrgroar: Il ne sont donc pas si aristotéliciens que cela car un aristotélicien se doit de participer à une Croisade pour prouver son amour envers le Très Haut. Mais il y a aussi des aristotéliciens qui se font manipuler par des réformés et des lions. La propagande de ces groupuscules est assez efficace malheureusement.

AAP : Vous dites que "les moyens des croisés s'intensifient de jour en jour", or la Franche Comté, la Savoie, et plus récemment le Périgord ont montré leur volonté de rester en retrait. De quels moyens parlez-vous?

Mrgroar : J'ai beaucoup de choses à dire sur tout cela... Tout d'abord, la Savoie a participé activement à la Croisade. Elle a beaucoup dépensé et son départ fut au départ motivé par le besoin vital de renouer avec une économie forte, puis le duc succédant a préféré négocier avec les hérétiques, ce qui a de fait totalement changé la donne dans notre coopération avec ce duché pourtant réputé aristotélicien. Pour la Franche Comté, une aide a pourtant été apportée, mais c'est sur le plan diplomatique et politique que cela n'a pas fonctionné.

Je dois dire que les provinces temporelles n'ont pas su voir les avantages qu'il y a à apporter une aide substantielles dans un tel conflit. Pour le Périgord, il y a eu aussi une manipulation, notamment par le biais du dénommé Kartouche qui sème le trouble dans les esprits et pervertit même les plus volontaires à lutter contre l’hérésie. C'est vous dire à quel point notre Croisade est justifiée.

J'en viens maintenant aux moyens des Saintes Armées qui s'intensifient. Il y a des troupes indépendantes, c'est-à-dire qui ne dépendent pas d'une autorité temporelle, qui sont en marche vers Genève. Chaque jour, nous recevons des propositions auxquelles nous répondons favorablement, bien entendu. Des missions de ravitaillement majeures ont été réalisées et d'autres encore sont en cours. Les réserves actuelles des Saintes Armées en termes humains et matériels sont loin d'être épuisées

AAP : C'est ce que vous dites dans votre déclaration en effet. Pour en revenir au Périgord, qualifiez-vous les responsables périgourdins d'influençables au point de se laisser dicter leur politique par un seul homme?

Mrgroar : Que ce soit par un seul homme ou par un groupe, cela revient au même à mon sens. Je trouve cela irresponsable de préférer négocier avec un ou des hérétiques quand on se dit aristotélicien et que le Royaume auquel on appartient soutient la Croisade.

AAP : Votre déclaration laisse penser que les croisés vont s'en prendre à l'intégrité territoriale confédérale avec l'appui d'alliés. Quels sont ces alliés?

Mrgroar : Je dois dire qu'il s'agit là d'une extrapolation abusive. Il me faut donc préciser ma déclaration.

AAP : Des menaces transpirent clairement.

Mrgroar: J'affirme que certaines puissances temporelles ont clairement envisagé de venir en CH pour démanteler cette province afin de couper la mauvaise herbe à la racine. Je ne fais que rapporter des informations diplomatiques qui m'ont été relatées. Ceci afin de prévenir la population que son gouvernement se dirige vers une pente qui pourrait mener tout son peuple à sa perte.

AAP : Pouvez-vous les étoffer façon moins vague? De quelles puissances s'agit-il?

Mrgroar: Les relations diplomatiques étant ce qu'elles sont, je ne peux décemment pas nommer les provinces concernées, il n'y a eu aucune déclaration officielle de leur part, ce serait malvenu de parler à leur place. Mais il est évident qu'il ne s'agit pas des provinces turques ou portugaises.

AAP : Sait-on jamais? Il parait que vous avez beaucoup voyagé. Bref... Vous appelez à demi-mot le peuple helvète à se soulever pour destituer le conseil élu. Or le non respect des élections va à l'encontre des principes aristotéliciens tels que dictés par les Ecritures. Trop de politique temporelle ne vous éloigne-t-elle pas trop des principes aristotéliciens?

Mrgroar : Ecoutez, de nombreux helvètes croient à tort, malgré mes multiples annonces et explications, que les croisés sont là pour annexer la CH. D'une part cela n'a jamais été l'objectif de l'EA que de s'approprier un territoire, d'autre part aucune action n'a été faite en ce sens. Et dans le même temps on voit que le gouvernement de la CH cautionne ouvertement des armées hérétiques.

AAP : Pour vous citer: « J'exhorte le peuple helvète à se soulever contre ce gouvernement qui le mène à sa perte »

Mrgroar : Comment un prêtre aristotélicien comme moi pourrait s'empêcher de demander aux helvètes de changer ce gouvernement? La réponse est évidente : je ne peux pas laisser le sans nom s'emparer de tout un peuple. Tout aristotélicien saura écouter et entendre

AAP : Et ce malgré les préceptes aristotéliciens?

Mrgroar: Les armées croisées ne monteront pas à Berne pour renverser le pouvoir. Ma demande s'adresse au peuple helvète, libre à lui de répondre favorablement ou non.

AAP : Il a la liberté de suivre vos appels à la révolte, mais pas de garantir la liberté religieuse?

Mrgroar: La liberté religieuse est une erreur selon les préceptes aristotéliciens puisqu'il n'y a que le Très Haut. Les réformés et le lion professent d'autres choses que ce que le monde nous montre. Il n'y a donc pas de raisons de laisser les âmes se perdre dans ces enseignements fallacieux.

AAP : Si vous n'avez rien à ajouter, nous allons mettre un terme à cet entretien

Mrgroar : La seule chose que je pourrais ajouter, c'est renouveler mon appel à tous les aristotéliciens: le combat contre l'hérésie est loin d'être terminé. La Croisade n'est pas terminée.

Propos recueillis par Zarathoustra, pour l’AAP

______________________________


Dernière édition par izaac le Ven 22 Avr - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 22 Avr - 15:42

Citation :
18-04-2011 Levée de ban en Bourbonnais-Auvergne.
Clermont (AAP) - Tout juste reconnu duc du Bourbonnais-Auvergne par Sa Majesté la reine, Fabien de la Fléchère Marigny (Fabien74) a annoncé la levée du ban.

Depuis quelques mois, l'Europe assiste à un regain de violence dans le conflit entre les réformés et l'Eglise Aristotélicienne. En ce 18 avril 1459, dans un communiqué au peuple, "le pieux duché du Bourbonnais-Auvergne" est appelé à défendre "la vraie foi" dans le but de soutenir l'Eglise de Rome contre les "groupes d'hérétiques" de la Confédération Helvétique.

Llewellyn, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 22 Mai - 19:49

Citation :

Déclaration officielle de la Franche-Comté

Durant ces derniers jours, le silence de la Franche-Comté a dû paraître surprenant en ce qui concerne la situation politique de la Confédération Helvétique et de la République Souveraine de Genève en particulier.

Ce silence, nous le devons à plusieurs éléments qui sont une analyse de la situation politique actuelle et les attaques incessantes des Grandes Compagnies sur notre sol.

Cette déclaration a pour but de clarifier notre position.

Premièrement, la Franche-Comté rappelle une nouvelle fois son souhait de respecter l'intégrité territoriale de la Confédération Helvétique. Lors des précédentes déclarations nous avons eu de cesse de rappeler que ce que nous avons refusé aux genevois lors de la guerre d'Annecy, nous le refuserons à d'autres. Nous prenons note de la récente déclaration de Son Eminence Mrgroar que l'Eglise Aristotélicienne n'a pas d'objectif géopolitique dans ce conflit mais nous lui rappelons qu'il y a autant de dignitaires religieux et laïcs qui ne suivent pas sa déclaration. La Franche-Comté ne souscrira pas à ces actes malveillants même si ces rumeurs ne sont pas avérées.

Deuxièmement, nous rappelons également que la Croisade telle qu'elle a été lancée par Notre Très Sainte Eglise est limitée à la République Souveraine de Genève. De ce fait, rien ne justifie que les armées croisées sillonnent les autres territoires souverains de la Confédération Helvétique. Nous n'admettrons pas ce genre d'agressions caractérisées qui ne fait que grossir les rangs des Grandes Compagnies et des Hérétiques.

Enfin, nous rappelons que la République Souveraine de Genève ne fait que récolter que ce qu'elle a semé. A maintes reprises, la Franche-Comté a rappelé à Genève que la force ne mène à rien. Nous voyons ce que cela a donné comme résultat : la violence a répondu à la violence.

La Franche-Comté n'est pas une terre de condamnation mais c'est également une terre de propositions.

Nous rappelons à la Confédération Helvétique la première déclaration impériale qui stipule que la Confédération Helvétique est terre d'Empire. Nous ne prenons pas position sur la question de l'indépendance, de l'autonomie ou de la dépendance mais nous poussons plutôt au dialogue avec Sa Très Sainte Majesté Impériale. Nous sommes convaincus que la sauvegarde de la Confédération Helvétique passera par une négociation respectueuse avec l'Empire sur cette question. Nous croyons à une entente cordiale entre l'Empire et la Confédération Helvétique.

Nous souhaitons que l'Eglise Aristotélicienne comprenne bien que la Croisade a engendré des coûts humains importants que cela soit aussi bien dans le rang des croisés que dans le rang des helvètes. De plus, cette Croisade crée des dommages collatéraux sur notre sol. Des groupes de brigands sous le couvert de la Croisade ou de la résistance helvète menacent la stabilité et la prospérité de nos régions. La Croisade, par son action spirituelle légitime, a soulevé une vague nauséabonde de brigandages dans nos régions. Cette arrivée massive des brigands est une conséquence de cette guerre. Les brigands ne sont que des profiteurs et ils ont profité de cette Croisade pour salir le nom des hommes de bien des deux camps.

C'est pourquoi la Franche-Comté ne soutient pas cette croisade et ne compte apporter aucune aide logistique ou en vivres aux croisés et encore moins une aide militaire. Notre mobilisation est entièrement tournée à la lutte contre les Grandes Compagnies de brigands qui sillonnent notre beau comté.

Enfin, nous souhaitons poursuivre dans la voie de la paix avec la République Souveraine de Genève. Les fondamentaux de la paix de Dole sont un gage important de stabilité pour nous. Néanmoins, nous rappelons que Genève au début de la Croisade a autorisé les Grandes Compagnies à s'attaquer aux croisés. Cette erreur politique a entrainé que ces Grandes Compagnies se sont attaquées à la Franche-Comté en brandissant ce décret genevois. Ce blanc-seing a créé une situation chaotique en Franche-Comté alors même que nous n'avons jamais souscrit à la Croisade.

Nous exigeons de la République Souveraine de Genève qu'elle abroge ce décret si ce n'est déjà fait ; nous demandons qu'elle arrête de soutenir politiquement les Grandes Compagnies qui nous attaquent sous des prétextes fallacieux. Nous n'attaquons pas Genève et nous ne le ferons pas! Nous attendons la même attitude de Genève et de ses alliés brigands vis à vis de nous. Auquel cas, nous reverrons notre politique étrangère qui nous permettra de détruire les soutiens politiques et économiques aux Grandes Compagnies.

Néanmoins, nous souhaitons poursuivre nos discussions pour terminer un accord écrit sur la paix de Dole et sommes convaincus que Genève ne désire que la paix avec nous.

Nous souhaitons vivement que chaque camp face preuve d'humanisme et que nous devons cesser d'écouter la voix des fanatiques qu'ils proviennent de l'Eglise Aristotélicienne, des hérétiques ou de personnes laïques qu'elles soient brigandes ou dignitaires.

La prospérité de nos peuples passe par la paix dans notre région.

Vive l'Empereur
Vive la Franche-Comté
Vive le Peuple Comtois

Au nom du Parlement Comtois
Imladris Van Ansel,
Chancelier de Franche-Comté


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 22 Mai - 19:50

Citation :
De nous, Béatrice de Castelmaure, par la grâce du Très Haut & du peuple, Reine de France,

A tous qui la présente annonce entendront ou liront,
Aux défenseurs de la Très Sainte Eglise Aristotélicienne, Apostolique & Romaine, & à ceux qui les dirigent,
A Sa Majesté Elfyn de Montfort, Roué Breizh,
A Camille d'Anclair, Ambassadrice de la Couronne près l'Helvétie,

Pieuses salutations.

Devant une guerre de la Foi qui s'éternise en Confédération Helvétique & devant les menaces pesant sur Notre Couronne, nous sommes en situation de proclamer :

Que nous prenons le parti plein & sans réserves des croisés de la Très Sainte Église Aristotélicienne, qui nous a sacrée, dans leur lutte contre les réformés de Genève ;

Qu'il ne nous est pas possible de fournir des troupes régulières à la croisade, pour ce que des menaces pèsent sur notre propre Domaine, que nous nous devons de protéger & défendre ;

Que nous invitons tout féal serviteur de la Couronne soucieux de la défense de la Foi à rejoindre les troupes des Saintes Armées, s'il n'est déjà engagé dans la défense de notre Domaine ;

Que nous accédons à la requête de Son Eminence MrGroar von Valendras, Cardinal Connétable, de laisser des forces bretonnes traverser notre Domaine & Royaume, & voulons que la Couronne de Bretagne, avec laquelle il est prévu dans les semaines à venir de procéder à l'hommage réciproque prévu par le traité du Mont Saint Michel, respecte & fasse respecter les articles du Traité que nous rappelons en annexe, ayant valeur par devant le Très Haut ; qu'aussi nous invitons lesdites forces bretonnes à traverser sans s'arrêter le Royaume de France, tant à l'aller qu'au retour, pour rejoindre au plus vite les seules terres où elles peuvent se rendre utiles, & demandons qu'elles évitent autant que faire se peu de se trouver à la fin du jour au sein d'une bonne ville française, & qu'elles ne se trouvent jamais au point du jour au sein d'une capitale d'une province française ; nous serons sous ces conditions heureuse de contribuer & permettre, par notre tolérance, la poursuite de la croisade sus-mentionnée ;

Que nous désapprouvons toutefois d'avoir été informée si tardivement de cette mission ; que nous voulons & demandons, pour accepter d'autres missions militaro-religieuses en nos terres pour l'avenir, d'être prévenue, & que toute province concernée soit prévenue au préalable à tout mouvement militaire ;

Que nous souhaitons, plus que jamais, que le dialogue & l'analyse raisonné des situations guident les protagonistes de cette guerre, pour ce qu'aucun pieux homme ne devrait se réjouir d'ôter la vie d'un autre ou de soumettre une population à la disette & aux tourments de la guerre.

Donné à Paris, le 7 mai de l'an 1459.

B.d.C.

[sceau]

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 10 Juin - 8:39

Citation :
A Raithuge de la Vallouise, Duc du Lyonnais-Dauphiné,
à feu Tibère de Plantagenêt, tombé au champ d'honneur devant Genève en ce 8 juin 1459,
et à l'universalité des fidèles,

Nous, conseil des bourgeois de Genève,

saluons le grand sens de l'humanité du juge Garwin qui, en mettant le Cardinal MrGroar 10 jours en prison pour haute trahison contre sa patrie, l'a protégé des énormes risques d'accident de navigation qui planaient sur son bateau de guerre en cette période troublée.
Son navire gît à présent au fond du Rhône, mais MrGroar a eu la vie sauve.

De plus nous exprimons notre ahurissement devant l'énorme écart entre la gravité des faits reprochés à MrGroar et la peine prononcée et purgée. MrGroar se déclare genevois. Depuis 5 mois il diffame sans cesse ceux qu'il considère comme ses compatriotes, en les accusant contre toute évidence de massacrer leurs frères aristotéliciens. Non content de diffamer ainsi, il rameute d'innocents soldats croisés pour massacrer vraiment les aristotéliciens genevois.
Pour cacher ça aux yeux de l'Aristotélité, il invente le mythe selon lequel les Genevois seraient hérétiques.
Quiconque viendra à la cathédrale de Genève le dimanche se rendra compte du gouffre entre ce mythe et la réalité.
Il perd la bataille et se fait arrêter.
Il va être, comme tout chef de guerre, emprisonné avec égards dans l'attente d'une rançon. Mais il persiste à se déclarer genevois, et est donc amené à assumer son choix en étant accusé de haute trahison contre sa patrie.
La haute trahison est évidente, flagrante, et le juge, loin de le condamner à la peine capitale, le protège de la mort certaine qui l'aurait attendu à la barre de son bateau.
Nous en restons ahuris.

Tout ahuris que nous soyons, nous respectons l'indépendance de notre juge, et saluons donc sa magnanimité.

Nous admirons aussi le destin unique de ce cardinal inique. Non seulement il est vu par tous comme le futur pape, mais il vient de se voir attribué un élément biographique hautement prophétique. On peut désormais l'appeler : MrGroar, sauvé des eaux.
Puisse-t-il, comme son illustre prédécesseur Moïse, nous conduire tous, nous autres aristotéliciens, au paradis, autrement dit au Soleil promis.

Nous conseillons toutefois à MrGroar de ne pas abuser de la magnanimité du juge Garwin : S'il devait être jugé pour récidive de haute trahison, nul ne sait si le juge serait magnanime une seconde fois.

Nous profitons donc de cette déclaration pour exhorter MrGroar à laisser la Paix et la Concorde aristotélicienne revenir dans la région. Cela fait presque 6 mois qu'il met la région à feu et à sang dans cette lutte fratricide. Ces exactions entraînent des conversions : Plusieurs Helvètes se sont publiquement convertis à la réforme. Nos frères croisés sont certes très courageux, mais MrGroar ferait lui aussi preuve de magnanimité en les laissant rentrer paisiblement chez eux avant qu'ils ne soient tous morts sous nos murs.

Salutations aristotéliciennes.


[sceau]

Pour le conseil des Bourgeois de Genève,
l'avoyère de Genève,
Notwen de la Concorde aristotélicienne
pour un monde de Paix et de Fraternité
(comme on me l'a fait remarqué récemment : il y a du pain sur la planche !)

Reproche
Revenir en haut Aller en bas
Zarathoustra
Ambuleur
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Sam 23 Juin - 20:01

Citation :
Entre religion, règlement de comptes et incident diplomatique

Genève (AAP) - Ce 18 juin, l'armée "Cor una et anima una" (un seul coeur, une seule âme en latin) dirigée par Istar.333 portant oriflamme aux couleurs du Bourbonnais-Auvergne détruisait deux armées genevoises devant les remparts de la cité lémanique. En l’absence de déclaration officielle, il semble que l’armée ne soit pas envoyée directement par le Bourbonnais-Auvergne, qui n’aurait donné qu’un assentiment officieux afin de lui faire bénéficier de son agrément pour des raisons purement logistiques. L’armée dite « Sainte » paraît donc agir dans le cadre de la croisade quasi-permanente depuis ces dernières années, sans qu’aucun mot d’ordre spécifique n’ait été donné par les institutions ecclésiastiques, contrairement aux précédentes croisades : il s’agit apparemment d’une initiative des ordres militaro-religieux dits « du Tau » et « teutonique ».

Du côté genevois, les deux armées, portant oriflamme de la Confédération Helvétique, étaient toutes deux exclusivement composées de leurs capitaines : deux hommes en tout, donc. D’un côté, l’armée Alae Furor IV, dirigée par Thoros, un aventurier bien connu en France qui « ne combat que pour sa trogne ». Thoros affirme avoir été au moment du combat en pleine sieste. L’autre armée, « Mes qu’un exercit », ce qui signifie « plus qu’une armée » en catalan, était destinée à rejoindre la Catalogne, dans le cadre d’une alliance entre le Principat de Catalogne et la République de Genève. Constituée du seul capitaine Edward_teach, comte de Lombers et Besalù, seigneur de Lescure d’Albigeois, l’armée était en formation. Ni l’un ni l’autre ne sont ni n’ont été réformés.

Or, selon les déclarations des assaillants, le but de cet « acte de guerre » était de détruire ces « deux armées d’hérétiques qui avilissaient le peuple genevois en empêchant régulièrement les élections », et d’éradiquer la « peste réformée » en éliminant la « poignée d’hérétiques qui a confisqué le pouvoir du bon peuple». Tout laisse à penser que certains des assaillants ont fait jouer le malentendu qui existe depuis longtemps sur la nature du pouvoir à Genève et sur les relations entre les religions qui y cohabitent, afin de régler des comptes, notamment personnels. En effet, Hobb, membre notoire de l’ordre teutonique et figurant parmi les initiateurs de cette attaque venait d’être régulièrement battu aux élections municipales par Rgmax à 85% contre 12%. Il est notable que l’avoyère Rgmax n’est pas réformée ni particulièrement sympathisante des Huguenots. Par ailleurs, une grande partie de la communauté réformée, et notamment la secte combattante du Lion de Juda, n’était pas à Genève, mais partie depuis longtemps en expédition en Catalogne. Enfin, aucune des deux armées détruites n’a entravé d’aucune manière les élections.

Au-delà de la propagande de guerre, les raisons de cette attaque peuvent être diverses : plusieurs assauts passés contre Clermont Ferrand par le Lion de Juda, les nombreux ennemis que s’était fait Thoros, le besoin pour le jeune et méconnu ordre du Tau de faire valoir des faits d’armes, en l’occurrence à peu de frais. Finalement, conformément à ce qu'elle avait annoncé, l'armée à levé le camp ce 21 juin. De toute façon, malgré un agrément solide, le rapport de force entre cette armée et les défenseurs, mobilisés en masse, ne laissait pas vraiment penser qu’un assaut fût raisonnable, à moins d’une arrivée de renforts pour les attaquants. Les Genevois restent cependant sur le qui-vive, et la possibilité d'une nouvelle attaque de l'armée sainte n'est pas écartée. "On frappe partout et tout le temps", affirme le Ritter de l'ordre teutonique Hobb.

Ce n'est probablement pas un hasard: le Père général de l'ordre militaire du Tau, Tibère d'Arcis, vient d'être nommé ce 20 juin au poste d'Evêque de Genève. C'est un message sans ambiguïté qu'envoie là l'Église aristotélicienne romaine à la République de Genève. De son côté, le capitaine Edward_Teach, non genevois, non réformé et aristotélicien baptisé, ne compte pas en rester là. Il demande réparation au Bourbonnais-Auvergne pour avoir donné l'agrément et à la Franche Comté, qui a fourni de nombreux combattants à l'armée dite sainte et lui a permis le passage. Il leur laisse deux semaines pour fournir des explications et réparations du préjudice matériel, sans quoi le capitaine et ses alliés mettront en place des réprimandes à l'encontre des deux régions et des ordres impliqués.


Zarathoustra, pour l’AAP

______________________________
Eins thut Noth.

Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Camelot
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 24 Juin - 11:25

Bel article.

J'aime beaucoup l'idée des "réprimandes" :rabbit: ...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
John Edward
Camelot
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 27 Juin - 2:55

J'appuie dans le sens de Kirkwood...
Revenir en haut Aller en bas
SembreEnDevant

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 27 Juin - 10:50

Je m'associe à l'appréciation des mes prédécesseurs. Après tout si les curés et leurs suppôts aiment les calottes, on va trouver l'occasion de leur en distribuer en guise de réprimande.
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 3 Juil - 17:33

Citation :
30-06-2012 Le Lion de Juda, de Genève à Barcelone


Paris (AAP) - S'il ne fait plus mystère que Genève mène depuis des mois de nombreuses tractations avec la Catalogne pour faire construire et se doter d'un navire de commerce, le plus surprenant est de découvrir que sous l'influence du Lion de Juda ce n'est pas un mais deux bateaux qui devraient sortir des chantiers navals de Barcelone.

Effectivement, Sembreendevant, sicaire du Lion de Juda et chancelier de Genève, sous l'excès sans doute du genepi local servi dans la tanière du Lion de Juda s'est très largement ouvert sur les options commerciales avec Barcelone qui s'offraient à Genève et a révélé qu'en plus d'un navire de commerce, la cité-État souvent associée à la Réforme devait aussi s'offrir une caraque de combat. Ces confessions de bar ont également porté sur les dissensions au sein même de la secte réformée, qui peine à exister parmi le grand nombre d'organisations plus ou moins légales qui prospèrent dans les Royaumes.

Lors de sa conversation ouverte avec Méliandulys, membre éminent du Lion, le chancelier a détaillé diverses possibilités d'arrangement entre Genève et la secte réformée en vue de répartir le coût des bateaux. Il semble que l'accord finalement conclu conduise un envoyé du Lion de Juda à se rendre à Barcelona avec l'argent et les matériaux de la caraque de guerre à remettre aux autorités catalanes en préalable à la construction du navire.

Si Genève s'est toujours défendue d'avoir partie liée aux manœuvres du Lion de Juda, ces fuites tendent à prouver le contraire. Certains n'hésitent pas à se demander si le Lion de Juda n'est pas en train de tirer profit de ses ramifications au sein du Consistoire des Bourgeois de Genève pour financer ses guerres et relancer son action. D'autres craignent qu'il s'agisse d'une nouvelle politique de la République pour se financer. Quoi qu'il en soit, de nombreux Helvètes membres ou non du Lion sont déjà arrivés à Barcelone pour mener à bien l'entreprise commune.

Les villages situés sur les rives du Rhône et sur les bord de la Méditerranée devraient bientôt voir d'un œil méfiant croiser un navire de combat battant deux pavillons, celui de Genève et celui du Lion.

Dida, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
John Edward
Camelot
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 3 Juil - 21:24

Qu'on passe le mot..................
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4652
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 3 Juil - 22:32

Déos soit loué ! Le Lion fait la une des pages pipoles !
Après le poids des mots, je veux mon portrait en première page, pour le choc des photos.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 17 Juil - 9:23

Citation :
16-07-2012 Il leone di Giuda da Ginevra a Barcellona

Parigi (AAP) - Se non è più mistero che Ginevra da molti mesi sta conducendo trattative con la Catalogna per costruire e dotarsi di una nave mercantile, la cosa più sorprendente è scoprire che sotto l'influenza del Leone di Giuda non sono una, ma due le navi che dovrebbe lasciare i cantieri navali di Barcellona.

Effettivamente, Sembreendevant, sicario del Leone di Giuda e Cancelliere di Ginevra, probabilmente sotto gli effetti del Genepì locale servito nella tana del Leone di Giuda si è ampiamente lasciato andare sugli accordi commerciali tra Barcellona e Ginevra ed ha rivelato che la città-stato, spesso associata con la Riforma, oltre ad una nave mercantile, doveva essere fornita anche di una caracca di combattimento. Queste confessioni da taverna inoltre si sono portate sulle divisioni interne della setta riformata, che a fatica sopravvive tra il gran numero di organizzazioni più o meno legali che prosperano nei Regni.


Nella sua conversazione aperta con Méliandulys, un membro di spicco del Leone di Giuda, il Cancelliere ha dettagliato vari accordi possibili tra Ginevra e la setta riformata al fine di ripartire i costi delle imbarcazioni. Sembra che l'accordo finalmente concluso consista nell’inviare un emissario del Leone di Giuda a Barcellona con i soldi ed i materiali necessari alla costruzione della caracca di guerra da consegnarsi alle autorità catalane.

Se Ginevra si è sempre difesa dall’avere parte alle manovre del Leone di Giuda, tali fughe di notizie tendono a dimostrare il contrario. Alcuni non esitano a chiedere se il Leone di Giuda non sta attualmente traendo vantaggio dalle sue ramificazioni nel seno del Concistoro dei Borghesi di Ginevra per finanziare le sue guerre e riavviare l'azione. Altri temono che si tratti di una nuova politica della Repubblica di finanziarsi.
Sia quel che sia molti Elvezi membri o meno del Leone sono già arrivati a Barcellona per completare l’impresa in comune.

I villaggi situati sulle rive del Rodano e le rive del Mediterraneo vedranno presto con sospetto veleggiare una nave da guerra battente due bandiere, una di Ginevra e quella del Leone.

Dida, per l’AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3792
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Sam 28 Juil - 20:16

Citation :
Rome la Belle, Rome la Grande. Siège de la plus puissante institution religieuse du monde connu. La vie intemporelle y suit son cours, avec la normalité que nous lui connaissons tous. C'est pourquoi, l'arrivée d'un des plus éminents représentants de l’Église Aristotélicienne sur la Grand Place d'Aristote ne put passer inaperçu.

Il s'agit de Son Éminence le Cardinal MrGroar Von Valendras, Prince de l’Église, Conseiller en religion de l'Archidiocèse de Moustier-en-Tarentaise, ancien Grand Maitre de l'Ordre Teutonique, notamment mondialement connu pour ses talents de cartographe. Bien que vêtu avec sobriété, sa présence fut remarquée par notre observateur romain. En effet, plus d'un an a passé avant que Son Éminence ne revienne au Saint Siège depuis l'échec cuisant de la dernière croisade contre Genève.

Cette apparition semble avoir plongé l’Église dans une effervescence sans pareil. Il nous sera difficile d'affirmer les raisons d'une telle agitation, mais nombre de rumeurs circulent.

Le Cardinal ne se serait pas venu les mains vides. Certains parlent de manuscrits anciens, d'autres de tablettes de cires, d'autres encore de reliques. Seule certitude, il ne s'agit pas d'artefacts anodins car Sa Sainteté le Pape Innocentius se serait déplacé en personne pour examiner la trouvaille de Son Éminence MrGroar.

Un tavernier de la Place d'Aristote explique à qui veut l'entendre qu'il s'agirait de manuscrits de la main d'Aristote en personne. Un autre raconte qu'il ne s'agirait en fait tout simplement d'une nouvelle recette de bière. Hypothèse fort peu probable puisqu'il apparait que des centaines d'évêques, chanoines, théologiens et autres crânes tonsurés ont pris la route de Rome pour se réunir autour du Pape qui aurait convoqué une assemblée secrète des évêques du monde entier...

Il est pour l'instant impossible de savoir ce qui se dit dans les murs de la Basilique Saint Titus dans laquelle se réunissent les clercs, mais nous tâcherons de le découvrir rapidement.

Da Vinci Code ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 29 Juil - 13:24

Citation :
27-07-2012 Un nouvel évêque pour Genève


Saint Empire (KAP) - Le nouvel évêque de Genève en difficultés

Genève, considérée par beaucoup comme le phare de la Réforme vient de s'y voir nominé par Rome un nouvel évêque : Monseigneur Tibère d'Arcis. Les rumeurs d'un malaise grandissant entre les autorités genevoises et le nouvel évêque portent à s'interroger sur ce qui s'est passé le mois dernier lors de l'attaque contre deux armées de la République par une armée obéissant à un Ordre nommé Ordre du Tau. Il semble que la République s'apprête même à juger ledit évêque.
Par souci de justice et d'équité, la parole sera donnée à l'évêque, Monseigneur Tibère d'Arcis et au Grand Accusateur de la République libre et souveraine de Genève, John Edward.

KAP : Monseigneur Tibère d'Arcis bonjour ! Je vous remercie de bien vouloir prendre un peu de temps pour répondre à quelques questions au sujet de votre venue à Genève.
Vous êtes donc Tibère d'Arcis, nouvel évêque de Genève nominé par Rome. Vous êtes aussi le chef d'un Ordre qui bien que non considéré comme une Ordre Militaro Religieux, collabore toutefois avec les Saintes Armées. Voulez-vous apporter quelques précisions ?

Td'A : Il s'agit de l'ordre du Tau. Il est uniquement masculin, ce qui en fait son originalité et les frères qui le composent sont tous baptisés. Le Tau est allié des Saintes Armées, et répond aux appels de Rome quand cela est nécessaire. La discipline y est stricte et l'accent est mis sur la réactivité face aux missions qui sont demandées. Le Tau est d'abord là pour agir quand il y a défaillance par exemple du pouvoir politique.

KAP : Comment avez-vous été reçu par les genevois ?

Td'A : Lors de mon arrivée, j'ai pu librement acheté une petite demeure non loin de l'église cathédrale, bâtiment confisqué par les hérétiques de Genève.
Très vite, je me suis rendu en mairie où l'accueil fut cordial à l'exception de quelques personnes qui s'affichent clairement comme étant hérétiques. Cela est tout à fait normal.Très intéressant aussi, ces gens disent très souvent parler au nom de tous, ce qui en dit long sur leur conception de la démocratie.

KAP : Il semble que un souci se soit levé quand à votre refuse de prêter serment à la République. Qu'est-ce que ce serment ? et pourquoi ne pouvez-vous le prêter ?

Td'A : Il s'agit du serment dit de « prime allégeance ». Comme son nom l'indique, on demande à certains nouveaux habitants de jurer d'être fidèle à Genève avant toute autre institution. Les clercs sont en particulier concernés. S'il y a refus, la personne perd ses droits politiques, comme par exemple siéger au conseil de la cité.
Il est bien entendu que tout ceci est calculé. Un évêque tel que moi, qui a juré fidélité à sa Sainteté le Pape Innocent, ne peut faire rien passer avant. Ainsi, donc cela permet aux hérétiques qui contrôlent la ville de mettre à la porte ceux qui pourraient gêner leur jeu, ce qui est paradoxal dans une cité qui se dit sanctuaire des libertés. Il y a donc deux poids deux mesures dans cette affaire.

KAP : Vous auriez ensuite avoué, dans le bureau de l'avoyère qui est ouvert, être justement le chef de cet Ordre du Tau qui a, le mois dernier détruit 2 armées sur sol genevois et causant de très graves blessures et des pertes matérielles. Cela allait finir par se savoir et devenir un danger pour vous. Comment expliquez-vous avoir alors accepté quand même cette nomination ?

Td'A : Je ne sais qui vous a raconté cela même si j'ai tout de même une petite idée sur la question. Le Tau a répondu à un appel de l'ordre Teutonique pour venir le seconder dans une opération visant à détruire l'armée de Thoros, qui est un brigand notoire pour ses pillages à répétition et qui s'était permis quelques semaines plus tôt de tenter de traverser toutes voiles dehors la Franche-Comté, violant ainsi encore une fois la souveraineté de cette province. Il fallait que cela cesse. Il semblerait qu'il ait survécu à ses blessures qui somme toute ne furent pas si graves que cela.
Dans cette mission, nous n'avons pas agi contre le peuple de Genève en aucune façon, mais contre un malfrat de la pire espèce. C'est pourquoi nous avons accepté de venir malgré tout à Genève pour remplacer l'ancien évêque défaillant. Je tiens à rajouter que l'on fait beaucoup de bruits autour de cette cité, mais que je suis aussi responsable d'Annecy en Savoie où la situation est beaucoup naturelle et conforme au saint ordre des choses voulu par le Très Haut.

KAP : Rome est-elle en état de guerre avec Genève ?

Td'A : Non ! Rome a déclaré une croisade contre les hérétiques qui asservissent Genève. C'est une nuance de taille.

KAP : Pensez-vous, en cas de procès pouvoir bénéficier d'un procès juste ?

Td'A : Le procureur en place et le juge sont tous deux membres du Lion de Juda, une secte qui a juré de détruire le clergé. Vous comprendrez bien que je ne serai pas jugé loyalement si cela devait être. Là encore, nous avons une belle illustration de ce qu'est devenue la cité à cause d'une poignée de gens qui en détient le pouvoir.

KAP : Je vous remercie Monseigneur pour avoir répondu à nos questions, bonne journée à vous.

KAP : John Edward, bonjour ! Je vous remercie de bien vouloir prendre un peu de temps pour répondre à quelques questions malgré votre emploi du temps déja bien chargé je présume.
En quelques mots je vous présente donc : John Edward, ancien Avoyer et actuel Grand Accusateur de la République libre et souveraine de Genève. On vous surnomme aussi "Le Fléau de Genève". Je ne sais si cela aura une importance ou non, mais vous professez vous-même le culte dit Réformé. Vous rentrez tout juste de Catalogne ou vous êtes allé défendre les indépendantistes catalans. C'est je crois à votre retour que vous avez appris la nomination de ce nouvel évêque de Genève. Cela vous a-t-il surpris ?

J-E : De la surprise quant à cette nomination? Aucunement... Je fus surpris néanmoins de l'intérêt que la venue de ce monsieur a provoqué chez nous! Il faut comprendre que Genève est certainement le berceau de la Réforme mais ce qui la rend beaucoup plus considérable est bien d'être le Phare de toute l'Aristolité. C'est donc dire qu'il est normal que Rome dans sa coutume à se penser maître partout sur les cartes du monde connu, aie nommé un homme pour venir représenter le culte Aristolicien sur notre sol souverain.
Notre République possède des lois pour assurer la tolérance religieuse sur son sol. Des coutumes qui protègent les croyants de tout culte pour être à juste titre représenté et trouver écoute auprès de l'Avoyer. Nos lois sont là pour assurer la bonne entente et gérer ce simultanéum. Aristolicien Romain et Aristolicien Réformé cohabitent sans problèmes au sein de la République et chacun est en mesure de pratiquer son culte et d'être représenté.
Tout ça pour dire que ma surprise fut l'intérêt qu'ont porté les genevois à l'arrivée de ce Tibère. Les débats qui ont eu lieu et qui se poursuivent encore en ce moment au bureau de l'Avoyer de la République furent animés non-pas que par des Réformés mais aussi des Aristoliciens Romains qui se sont opposés d'une part à l’ingérence de Rome sur notre sol et aussi à la conduite disgracieuse de cet envoyé Romain.
En terminant, la République libre et souveraine de Genève n'acceptera jamais l'ingérence d'un tiers État sur son sol. Seul les lois et les coutumes de la République sont applicables. Et comme je mettrai une baffe à celui qui ne respectera pas les quelques règles de bon savoir-vivre sous mon toit, la République ne peut tolérer ceux qui n'agissent pas en respect de ses lois sur son sol.

KAP : Il semblerait que l'évêque fut accueilli aimablement. Pourquoi les choses se sont-elles gâtées ?

J-E : Monsieur Tibère a effectivement été accueilli convenablement dans les circonstances malgré son ton à la "j'ai une collerette affreuse autour du cou pour masquer le menton en l'air que je lève sur vous"... Non mais sincèrement... Ma femme me laisserait pas mettre les pieds dehors avec une telle idiotie autour du cou! À son arrivé, nous ne pouvions juger de son implication lors de l'attaque sur les deux Capitaines mandatés par la République pour soutenir notre allié Catalan contre les rebelles qui lui rongent les tripes.
Bien sûr, la réputation des Capitaines Thoros et d'Edward Teach sont connus à juste titre. Laissez-moi vous dire que chez nous, on ne livre pas bataille à l'autre bout du monde avec des Capitaines sortis d'un théâtre de tapettes parisiennes ! À Genève, nous préférons de loin les hommes voués à la guerre comme le sont nos hommes de front tel les Capitaines Melian du Lys, Cendres, Fernand ou Iskander.
Pour en revenir à l'accueil... On lui a permis de prendre logis, on l'a informé de la procédure à suivre pour devenir membre du Consistoire des Bourgeois de Genève, comment il pouvait se présenter officiellement pour devenir représentant de son culte chez nous et on a même accepté que cet individu prenne logis dans le petit chalet d'été de ce bon Izaac, endroit qu'il appelle dans le jargon romain presbytère...
Les choses se sont rapidement gâtées quand ce monsieur non pas heureux qu'on l'aie pas accueilli d'un pal, s'est permis de critiquer nos lois les qualifiant de sectaires, intolérantes et autres idioties sorties du haut de sa collerette. Il faut dire que cet homme est tout simplement incapable de se soumettre aux lois telles qu'elles furent votées majoritairement par les genevois sans distinction de culte. C'est là que bon nombre de nos gens sont intervenus faisant dévier le débat qui mena à d'autres c....... tirées du verbe fertile de cet adorateur du Veau d'Or. Plusieurs mensonges, des accusations à la "va comme j'te pousse" et toujours son incapacité à respecter les genevois et surtout, ses lois les protégeant quant à l’exercice de leur foi en toute liberté.
Le sommet de l'arrogance arriva lorsque celui-ci avoua qu'il était le chef de l'organisation criminelle du Tau, organisation qui a attaqué la République de Genève. De plus, il en a profité pour alléguer que c'était là un acte de guerre. Dès lors, il est de mon devoir d'une part de traquer puis accuser les criminels du Tau et d'autre part voir à ce qu'un courrier parvienne à Rome afin de faire la lumière quant à cette prétendu déclaration de guerre.

KAP : La rumeur enfle et semble démontrer que l'évêque aurait joué un rôle dans les attaques contre les 2 armées genevoises qui ont eu lieu le mois passé. Y croyez-vous ?

J-E : Et bien avec sa déclaration lors du débat dans le bureau de l'Avoyer de la République, je ne peux que dire que son organisation est dès lors considérée comme criminelle. En tant que Chef avoué de cette organisation il a une part de responsabilité à assumer. À savoir quel rôle il a eu dans ces évènements, seul l'interrogatoire suite à son arrestation nous le dira.

KAP : Que risque-t-il si les faits sont avérés ?

J-E : D'une part, la résistance quant à l'arrestation pourrait se solder par une volée de baffes pour chaque homme qui se serait pointé en arme au pied des murailles de la Cité de Genève. Dès lors, interroger les troués ne m'intéresse guère car ils fuient de partout sur le plancher de mon bureau. Comme nous sommes aussi une République en plein dans la modernité de notre monde, il n'y aurait alors pas de double peine. Par contre, en cas de tenue de procès juste et équitable où je l'accuserais formellement, ne serait-ce que pour sa responsabilité en tant que Chef de cette organisation criminelle, il s'exposerait comme le veut la coutume de nos vallées à l'empalement dans un coin plutôt moche de la République. Faut dire qu'en place publique ça l'a le don de traumatisé les touristes...
Ainsi nous verrons le vrai de ses paroles et actions lorsqu'il sera jugé par notre Créateur. C'est qu'une fois là haut, je parie qu'il ne prendra pas le risque de se voir refuser le Jardin des Délices et que pour éviter la Peine suprême, il préfèrera revenir à sa vie de mortel la souche au c.. . Avouons que c'est de là que l'on reconnaîtra à quel point il aura pu mener une vie méprisable...

KAP : Je vous remercie Messire pour vos réponses et vous souhaite une bonne journée.

Lyn pour la KAP

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1823876&start=30

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2034021
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3792
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 31 Juil - 11:27

Citation :
Un évêque tel que moi, qui a juré fidélité à sa Sainteté le Pape Innocent, ne peut faire rien passer avant.

Ce genre de propos est agaçant.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Mariposa
Camelot
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 31 Juil - 16:56

Surtout que l'Innocent a été empalé, devant nombre de réformés! Twisted Evil

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
SembreEnDevant

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Jeu 2 Aoû - 15:30

Est-ce que Luc pourrait offrir à ce Tibère quelques succulents Palpapals ?
Revenir en haut Aller en bas
Mariposa
Camelot
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Jeu 2 Aoû - 15:41

Je crois en effet que le Tibère en question se magasine un pal...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 5 Aoû - 22:23

Citation :
04-08-1460 Révolution Garwinienne en CH

Genève (AAP) Révolution Garwinienne dans la confédération helvétique. Depuis deux semaines et l’élection de la liste « Pour une Helvétie Forte et Durable » (PHFD), la crise couvait entre le conseil confédéral et les cantons helvétiques. Cette liste, menée par le sieur Garwin, honorable bourgeois genevois jusqu’alors juge confédéral et procureur dans la république de Genève, avait été élue par défaut, sans concurrente, alors même que la halle helvétique s’émouvait de la présence du sieur Thoros, capitaine genevois à la réputation sulfureuse. Arlette23, la mairesse de Grandson avait protesté publiquement et proclamé que jamais elle ne voterait pour une liste qui ferait une place à un « brigand ». Dans la torpeur de cet été, les cantons alémaniques étaient eux, restés sourds aux sollicitations pour ou contre la liste controversée. Rappelons pour nos lecteurs que dans la confédération helvétique, qui se proclame indépendante de l’Empire et pleinement souveraine depuis 1456, seuls les sept maires ont le droit de vote pour la désignation du conseil dit confédéral. En conséquence de quoi le droit et la coutume ont ainsi lentement établi le principe de primauté de ces mairies, appelées cantons sur ce même conseil. La Diète siégeant à Fribourg depuis l’an dernier, réunissant les sept maires et les douze conseillers, ont ainsi progressivement partagé les prérogatives de l’Etat : au conseil confédéral, la gestion administrative des affaires et des mines, à chaque vallée la politique étrangère, les finances et la justice. Dans les faits, chaque mairie a son propre juge souverain, élu en gargote ou nommé par le maire selon les cantons ; celui du conseil de Douze est appelé bourreau et applique simplement les verdicts énoncés par ces premiers sans les réviser.

Le sieur Garwin a finalement été désigné Chancelier helvétique, nom que l’on donne au « duc » dans la confédération. La situation s’est brusquement dégradée le 29 juillet dernier lorsque le procureur confédéral Viccienzo, honorable bourgeois sedunois, a accusé l’édile grandsonnais Atila, bien connu pour son gout de la polémique en halle, de trouble à l’ordre public. La fronde contre le conseil n’en finissait plus alors de grossir. Deux jours plus tard, le chancelier Garwin proclamait la fin de la souveraineté cantonale. Les maires, désignés en langue populaire coté welche sous le terme d’avoyers, n’avaient plus, dès lors à la Diète qu’un rôle consultatif. Le bourreau confédéral devenait un juge de plein droit et se réservait la prérogative de réviser les verdicts des juges cantonaux. Enfin, le sieur Garwin se proclamait « Grand Chancelier » et annonçait que « toute personne portant atteinte à l’intégrité du Conseil, atteintes verbales envers le Grand Chancelier et les membres du Conseil, et délits divers » serait poursuivie devant le Tribunal devenu Fédéral pour trouble à l’ordre public voire trahison et passible de bannissement.

La schweizer Käsestube, halle des trois vallées suisses alémaniques, reste remarquablement muette sur l’affaire, malgré les sollicitations des deux partis, à l’exception notable du sieur Lordhammer, honorable bourgeois de Schwyz, inquiet du sort des mines et taxes diverses. Rappelons pour mémoire à nos lecteurs que dans la confédération helvétique, l’impôt et les taxes sur le marché sont une prérogative cantonale et qu’aucun canton n’en lève.

Coucou Desbois, pour l’AAP


A propos de la campagne électorale : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2028966
A propos des procès : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2042965
A propos de la révolution garwinienne : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2043124
A propos des interventions en käsestube : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2007584

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 29 Aoû - 13:45

Citation :
24-08-1460 Restauration en confédération helvétique

Genève (AAP) Restauration en confédération helvétique. Après plus d’une semaine d’un siège féroce où moult noms d’oiseaux et contenus de latrines furent échangés du haut et bas des échauguettes, le château au dessus de Fribourg, siège de la Diète helvétique, a été saisi par une armée des cantons souverains ce 21 août 1460 au cri de Sic semper evello mortem Tyrannis. C'est toujours ainsi que la mort vient aux tyrans. Un pronunciamiento a restauré l’ancien régime dans la confédération. Le sieur Garwin, duc de Suisse autoproclamé, et son vizir Cabotin furent retrouvés foudroyés. L’armée levée dans le canton de Grandson et menée par le capitaine Captainludo assure l’autorité d’un conseil de transition peuplé d’édiles notables des différents cantons. Dame Aurea de Sion a été nommée chancelière. Elle est entourée des sieurs et dames Wahl, Hemdall01 et Captainludo de Grandson, Leo, Izaac, Moirha et Johnedward de Genève, Koblenz de Fribourg, Lennhardt et Martin_stauffacher. du canton alémanique de Soleure. Après plus d’un mois d’expérience monarchique, la souveraineté des mairies comme principe de gouvernement a été immédiatement restaurée.

Coucou Desbois, pour l’AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 12 Oct - 19:22

Citation :


    Le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae, en la personne de son Chancelier et Régent, Flavien-Charles "Fenthick" Galanodel,


      Aux autorités de la République Réformée de Genève,





    Salutations cordiales.


    Honorables,

    Nous avons appris que la République Réformée de Genève mettait en procès un Évêque de la Très Sainte Église Aristotélicienne Romaine, en la personne de Monseigneur Tibère d'Arcis, Évêque de Genève.
    Bien que l'Empire ne souhaite en rien s'ingérer en la justice de Genève, force est de constater que le cas est particulier, sinon spécial et unique.

    En effet, l'on ne met pas en procès ou en prison un homme de foi & d’Église.

    Un homme d'Eglise n'est pas armé, n'agit pas pour faire le mal, ne défend que la volonté du Très-Haut, ne peux répondre de ses actes que devant ses supérieurs et le Très-Haut lui-même.

    Nous souhaitons que vous nous exposiez les griefs dirigés à l'encontre de Monseigneur Tibère d'Arcis, afin d'en avoir connaissance, et d'en comprendre les raisons.
    Nous vous invitons à prendre contact, en cas de comportement déplacé ou douteux d'un homme d’Église, ce dont nous doutons en l'espèce, avec ses supérieurs hiérarchiques à Rome, et non à céder aux plus faciles actes de répression, et de répondre de façon malheureuse.

    Nous dénonçons fermement tout recourt à des moyens de sanctions temporels en ces affaires spirituelles, et vous invitons à repenser la sentence d'incarcération dirigée contre Monseigneur d'Arcis, ou plus simplement, à l'annuler, en lui préférant une solution plus approprié au statut de Monseigneur d'Arcis.

    Nous rappelons que les hommes d’Église ne sont en rien des sanguinaires, et qu'ils ne sont plus dangereux que le mouton en la bergerie.
    Genève a su prouvé à tous ses détracteurs qu'elle savait être raisonnable, en plus de facétieuse.

    Nous gageons que ce seront ces deux seuls traits de caractère qui se seront exprimés en cette affaire.


    Que Dieu Vous Garde,

    Pro Imperium!


    Le Douzième d'Octobre Mille Quatre Cent Soixante,







______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 14 Oct - 10:03

Citation :
12-10-1460 Un évêque dans la tourmente

Rome (AAP) – Le 29 septembre, Iskander, avoyer de la République libre de Genève a adressé un courrier à l’Église concernant l’évêque de la cité, monseigneur Tibère d’Arcis.

Dans ce courrier, l’avoyer de Genève demande à Rome d’intervenir afin de démettre monseigneur Tibère qui, selon ses mots, « ne convient pas du tout à la ville et à ses gens ». Son propos est sans équivoque concernant le prélat et il se dit même « particulièrement déçu par lui. » et demande également aux religieux romains : « pourquoi nous avez-vous envoyé un tel prélat ?». Outre ce discours décrivant la déception que revêt à ses yeux la nomination de ce prélat, Iskander affirme qu’il nourrit à l’attention des dirigeants de l’Église aristotélicienne romaine « l'espoir » de « réorienter » l’action à Genève. Cette missive est adressée au pape, aux cardinaux et aux évêques, prouvant ainsi que l'avoyer interpelle le gouvernement de l'Église romaine dans son ensemble. Dans sa lettre ouverte, Iskander s’adresse clairement aux gouvernants de la cité papale en ces termes : «rappelez votre évêque ». C'est donc l'action de l'évêque et, au travers de celle-ci, les choix de Rome qui sont remis en question par le dirigeant Helvète.

Au delà de la question des conflits religieux, qui ne date pas d’hier à Genève, vient se greffer une question d'ordre judiciaire. En effet, dans sa lettre, l’avoyer explique que Genève est dotée d’une charte de prime allégeance stipulant que toute personne se présentant aux élections municipales doit avoir préalablement fait allégeance à la ville. L’avoyer indique que monseigneur Tibère a enfreint la loi en se portant candidat à l’élection municipale sans prêter serment. En plus de cette première affaire, une seconde vient s'ajouter. La ville de Genève est dotée d’un simultaneum qui organise les cultes religieux au niveau municipal. Au terme d’une élection, la cathédrale de la cité est partagée entre les représentants élus de chaque culte. Iskander explique à ce sujet que « si un des cultes n'a pas de représentant à Genève, son culte ne peut être célébré dans les lieux de cultes ». L’avoyer assure que monseigneur Tibère a refusé de se présenter, ce qui empêche le prélat de jouir de l'utilisation de la cathédrale.



Aux accusations, Tibère répond sans ambiguïté. Il décrit l'avoyer comme « un manipulateur » et le suspecte d'être « membre de la secte des brigands du Lion de Juda ». Il explique que la réaction de Rome a été prompte en sa faveur mais que l'homme « n'en restera pas là car il aime s'entêter dans l'erreur ». Aux accusation selon lesquelles il aurait enfreint la loi municipale concernant les élections, il oppose son innocence expliquant que « le serment d'allégeance est obligatoirement prêté lorsque le maire entre en fonction » alors qu'il n'était que candidat. Lors du procès, il a été stipulé qu'un « clerc ayant prêté allégeance à Rome n'a pas à jurer fidélité à Genève ». Le prélat ajoute qu'il n'a pas été entendu, selon lui, parce que « le juge est un brigand du Lion de Juda ». Sur le plan du simultaneum, monseigneur Tibère exprime son indignation en indiquant que « cela revient en fait à une confiscation pure et simple par la mairie d'un bâtiment construit bien des années auparavant par l'ensemble des fidèles Genevois, eux-mêmes confiants en l'autorité romaine ». Il regrette que les « hérétiques [...] aient choisi d'agir au grand jour et par la force en spoliant les biens de la communauté aristotélicienne ». Sur la question de la volonté du gouvernement genevois à organiser les affaires spirituelles, il répond que le fait que la cité « s'arroge des droits religieux poursuit un but simple : asseoir son pouvoir non seulement sur les corps mais aussi sur les âmes. »

Monseigneur Tibère d'Arcis évoque sa difficulté à mener à bien la mission pour laquelle il a été élu. L'homme, emprisonné pour une durée de huit jours est dans l’impossibilité d'officier. Il estime qu'il va devoir prêter attention à ses « moindres faits et gestes » révélant que les dirigeants de la république de Genève, qu'il tient pour hérétiques, « n'attendent qu'un faux pas » pour le « traîner à nouveau en justice ». Il fait état de menaces de procès « pour avoir osé afficher sur la porte de la cathédrale un avis signalant le retour des messes In Gratibus ». Si l'évêque ne craint pas pour sa vie, il dit qu'il ne serait « pas surpris de recevoir un jour un coup de poignard dans le dos ». Le prélat parle d'un « climat de terreur qui règne sur Genève » pour les fidèles aristotéliciens. Il ajoute que « personne n'ose parler en public de sa foi de peur de se retrouver en procès » et que réciter « le credo aristotélicien à voix haute » peut vous valoir des « menaces d'empalement ».

Enfin, par la voix de Ludovi de Sabran, cardinal romain électeur, une première réponse a été faite par l'autorité du Vatican. La réponse explicite que « Genève ne peut pas prétendre accepter la Très Sainte Église et lui imposer un fonctionnement qui contrevient à son Dogme et à son Droit Canon ». L'annonce explique aux dirigeants de la cité helvétique que la mission de l’Église est sacrée et que le pouvoir « temporel ne peut que s’y soumettre ». Il ajoute sans détours que le supérieur de la communauté aristotélicienne à Genève « est et reste Monseigneur d’Arcis ». Il conclut sa missive en ordonnant « la levée de ce jugement inique et l’abrogation de ces lois hérétiques au nom du Très Haut ».

Il ne fait aucun doute que la situation reste tendue entre le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel aristotélicien. Les conflits religieux sont légions dans la cité helvétique et se sont souvent achevés par des opérations militaires. Les semaines à venir diront si monseigneur Tibère d'Arcis et l'avoyer de Genève, Iskander, sont parvenus à apaiser ces tensions délétères.


Padré, pour l’AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Future maman perdue dans le monde des poussettes
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Répondre au sujetSauter vers: