Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Elysabeth
Ambuleur
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 20 Mai - 14:19

je bosse déjà dans mon échoppe aujourd'hui mais je pourrais demain. J'attendrai les ordres avant de bosser

______________________________

Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Sam 21 Mai - 9:13

Le foyer est froid et celui qui l'alimente se plaint des vieux fourneaux ? Le Ciel fait tomber les masques et éprouve leurs cœurs, mon frère : tu ne peux prêcher seul dans le Désert. Tu as fait plus que l'on pouvait faire déjà et tu le fais encore, là où l'Histoire se passe, désormais : ailleurs. Qu'il en soit ainsi. J'aurai vu Cameliane et Maethor qui gouvernent notre cité depuis trois mois, laisser le templier reprendre la cathédrale. Nous, retraités, il n'y a vraiment plus une once de foi dans la petite maison dans la prairie.

Je n'ai jamais confondu l'esprit de clocher, étriqué et vain, avec le souffle de la foi, même quand c'est un pet, Universel et romanesque Mais j'ai fait mon temps, je ne suis plus audible depuis longtemps et je n'ai plus l'âme du crucifié. Me refaire monter sur Inge pour combattre des moulins à vent ? Je suis vieux, je suis chiant et j'ai laissé la place aux jeunes il y a longtemps. Pour qu'ils en fassent... ça... Un petit endroit où on s'emmerde, démocratique, propret et tolérant ? Je retourne à l'Ermitage et laisse Genève disparaître de l'Histoire si c'est le choix de ses gouvernants.

______________________________


Dernière édition par iZaac le Lun 23 Mai - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6886
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Sam 21 Mai - 10:15

Alors d'abord, il n'est pas seul dans ce désert où je m’époumone moi aussi à vous ramener tous à la vie.
Ensuite, je pense pas qu'il y aurait eu quelqu'un pour te crucifier, j'ai jamais vu de clous en vente sur le marché.
Alors oui, t'es vieux, t'es chiant, et alors ?
Suis presque jeune et un peu chiante moi aussi non ?

Et sinon, j'ai eu le même souci que toi Kiki et on ne peut rien faire pour le contourner, c'est ainsi. Il faut juste convaincre ceux qui vivent sous ton toit de bouger leurs pixels le temps de pouvoir faire cette action.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Sam 21 Mai - 16:34

Suite à rappel pertinent, sujet transféré ici.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Lun 23 Mai - 20:58

Citation :


23/05/1464 Ère Hobbique : ça remue à Genève !

Lausanne (AAP) - Plut à Dieu qu'un fidèle soit élu par les enfants jadis perdus d'Aristote. Amenez la vache mauve et grasse, tuez-la, mangeons et festoyons, car le fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé ! Ainsi fut annoncé l'élection du frère Teutonique Hobb dans les couloirs du Concile Épiscopal du Saint Empire plus habitué à entendre l'assourdissement silence feutré des poulaines pourpres. Néanmoins, on n'y sautilla pas le quadrille plus que cela. La vieillesse y est un naufrage trop souvent. Monseigneur Neocor de Tarentaise y fulmine canne en main, l'âge canonique. Monseigneure Honorine de Vienne n'y vient plus guère, pourtant Métropolitaine du diocèse turbulent de Genève. Monseigneur R0drigue de Genève encore bien vert, assiste ailleurs ses frères d'armes dans la susdite province ecclésiastique. Quant à Monseigneur Tibère de Lausanne, les pieds dans ses sabots pomponnés, l'un à Grandson, l'autre à Fribourg, il s'occupe de ses brebis.

Non. Point de triomphalisme à Rome à l'annonce de la glorieuse révolution : Monseigneur le vice Primat Arnarion Borgia de Besançon salua comme il se doit le petit pas de géant sans ostentation néanmoins. Dépossédée de ces deux diocèses helvétiques, l'Eglise Universelle, Aristotélicienne et Romaine n'ignore pas la fragilité du moment de grâce. Un an et demi après ce que Rome considère comme une usurpation de ces droits imprescriptibles au testament de Titus, la religion aristotélicienne prétendue Réformée souffre de ne pouvoir tenir toutes ses paroisses dignement et jongle avec des candidats de fortune pendant que ceux qui proclament leur appartenance à une foi ailleurs hérétique prêchent davantage une tolérance et une liberté des cultes plus anachronique et libertaire que véritable religion, fondatrice d'un lien mystérieux plus que raisonnable entre le Ciel et les Hommes et les Hommes entre eux.

Quelques mois auront finalement suffit pour que Genève s'endorme et oublie de voter. Le légalisme, l'écriture et le rangement du coucoudex local et sans saveur particulière, l'organisation d'un tournoi de tir à l'arc et l'aménagement usuel du Plan Local d'Urbanisme auront eu raison du souffle épique porté par les pères fondateurs de la Réforme. Au lendemain de l'élection, aux apostrophes lapidaires et autres "avoyers à moitié élu" adressés à celui qui déboulonna Cameliane, par 50% des suffrages exprimés, à qui pourtant la mairie semblait toute acquise pour l'éternité, Hobb Edler von KornWald, Ritter Teutonique, Chevalier d'Isenduil, Baron de Saltara sise en la province de Pesaro (de par le Saint Père Innocentius) et Diacre de Genève, opposa une impériale réserve en attendant les mauvais jours, promis par une équipe de traine-rapières acoquinée aux brigands sans foi ni loi du Fatum. La même Cameliane est ce jour en procès, accusée de Haute Trahison, menant en sourdine la construction d'une armée.

.:T:. pour l'AAP, agence Meuse, Saône et Rhône

[RP] Mairie de Genève http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2301494

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6886
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Lun 23 Mai - 22:43

Article orienté, limite diffamatoire, fait à la va-vite et comprenant de grossières erreurs.
Qui c'est ce mister T ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 24 Mai - 20:13

Boah, c'est le point de vue romain, quoi. Y'a du style, un beau calembour en titre, on va pas se plaindre d'avoir des joueurs comme ça en face Smile

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cameliane
Jouteur de Genève
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mar 24 Mai - 22:07

Izaac, et à ce mystérieux mister T.

Si suer pour rameuter les Genevois endormis à s'intéresser à la vie de leur canton, courir pour attraper paniers de pain, cagettes de poissons, sacs de maïs, galoper au château pour vendre les excédents, veiller à ce que les pots de vin mielleux ne foutent pas en l'air la trésorerie avoyeuresque, s'amuser à épiloguer avec Paul, Pierre, Raymonde et Toutti, se faire amoureusement prendre la main par Maethor qui me dit "reste-là et pause-toi un peu, tu en fais trop" se nomme "gouverner", alors la définition de La Rousse est fausse. Idem pour mon époux, qui par ce geste de protection "gouvernerait" Genève.

Il n'y que ceux qui ne foutent rien qui ne suent jamais et ont tout loisir pour critiquer et diffamer.

Je vais faire comme de nombreux Genevois, aller à mon tour me balader sans me soucier de l'avenir de ce canton abandonné par ceux qui ont pourtant saigné pour lui en d'autre temps. Car si récolter de telles pensées est la finalité, à quoi bon rester ?

Merci de m'avoir ouvert les yeux Izaac.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 25 Mai - 8:07

Il n'y a aucun mystère, l'auteur de l'article est Tibère C'est ouvert et il signe toujours ainsi. Tous les faits sont exacts et l'interprétation qui en est faite est aussi audible que celle de ceux qui la trouve injuste. Là, j'ai donné la parole à ceux d'en face, la suite sera écrite par ceux d'encore en face ou d'ailleurs, selon les protagonistes des péripéties - là, c'est Hobb. Les articles que je publie appellent à jouer, écrire des récits, de l'injuste, du cap et d'épée, du romanesque, du romantique, du passionné. Pour le reste, les lecteurs savent déjà faire et où faire. Si demain, Hobb coupe la tête à Cameliane comme on lui coupa la tête il y a quelques années, il aura la priorité pour écrire l'article. si demain, les teutoniques prennent l'évêché de Genève, ils auront la priorité pour écrire. Si demain, Genève rejoint l'Empire, Hobb aura également priorité. Si les genevois se révoltent, ils auront la priorité pour écrire. Si Elektra et ses lames secourent Hobb et montent aux remparts, ils auront la priorité pour écrire, etc.

C'est la même chose pour quand des polonais se révoltent, des lorrains jouent à la soule, des lansquenets livrent bataille aux bourguignons, un prince de France attaque la Franche Comté ou des bandes suisses pillent Dijon.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 25 Mai - 9:36

La richesse de l'AAP MSR c'est son ouverture. Elle sert ceux qui écrivent l'histoire. Et quand ce sont les autres qui l'écrivent, il ne faut pas s'en offusquer mais au contraire, participer et écrire la sienne.

La scène appartient à tout le monde et elle est assez grande pour tous. Nous avons eu notre lot d'histoire à raconter, pointant du doigt Rome. Aujourd'hui c'est le contraire. Il faut être bon joueur et l'accepter.

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 15 Juin - 17:54

Citation :


15/06/1464 Genève: Hobb ou crépuscule ?

Genève (AAP) – Ce vingt et neuvième jour de mai, les Genevois républicains ont renversé le maire Hobb, chevalier teutonique et adversaire opiniâtre de la République et de la Réforme. Il avait été élu avec exactement la moitié des voix exprimées neuf jours plus tôt, grâce à son ancienneté qui lui donnait la priorité sur sa rivale Caméliane, réputée Républicaine et Réformée.

Si une bonne partie de la population était initialement disposée à reconnaître la légitimité de l’élection du teutonique, le nouveau maire – il réfutait la traditionnelle dénomination d’avoyer- s’était en effet finalement mis à dos beaucoup de Genevois en réfutant l’héritage républicain, en proclamant sa fidélité à l’Eglise Romaine, et son intention de suivre la « voie du Pape et de l’Empereur » (la Confédération Helvétique est indépendante depuis 1456). La bénédiction dont il a bénéficié de la part de l’Archevêque de Besançon a sans doute renforcé cette résolution.

Des Genevois républicains et autres suisses associés, se sont donc révoltés et le plus vieux parmi les insurgés, Aragornbleu, un ancien champenois établi en terre huguenote, a pris le contrôle de l’avoyerie. Il a appelé la population au calme et a relancé des élections dans la foulée. Les mêmes candidats, Hobb et Caméliane, se sont présentés mais cette fois-ci, cette dernière l’a emporté avec une large majorité. Les institutions de la République ont repris leur fonctionnement habituel, et le Ritter teutonique ne s’est plus manifesté.

Sans conséquence notable, ces péripéties montrent tout de même un certain assoupissement de la cité lémanique au passé flamboyant, à l’image de la très nette baisse d’activité de la compagnie des Ambuleurs du Léman et du Lion de Juda qui y ont jadis élu domicile. Le rose, couleur des oriflammes des armées genevoises, serait-il aussi celui du crépuscule de la République dont on conte les frasques pour faire peur aux petits enfants et aux grands dadais, depuis le Jura jusqu'aux Pyrénées ?

Zarathoustra, pour l’AAP agence Meuse, Saône & Rhône

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 22 Juin - 1:44

Citation :
20/06/1464 La République genevoise en danger

Genève (AAP) - Les courses au siège d’avoyer (comprenez « maire » en français) ne sont pas dénuées de rebondissement sur Genève. C’est ainsi que la capitale helvète a été le théâtre d’une situation très tendue entre un Teuton aristotélicien, messire Hobb, et une Réformée républicaine, dame Cameliane, début juin.

Après s’être affrontés tous les deux dans une élection des plus classiques, messire Hobb a remporté le titre d’avoyer avec 50% de part du scrutin, tandis que dame Cameliane était reléguée au rang de suppléante avec le même nombre de voix. Il semblerait alors que l’ancienneté du Teuton ait primé lors de ce premier tour aux urnes et que, malgré une parfaite égalité, les tempes grisonnantes soient passées avant les velléités religieuses. Désireuse de respecter la voix du peuple, dame Cameliane a calmé les ardeurs des plus téméraires, allant même jusqu’à s’engager dans la milice pour dissuader toute révolte de ses partisans déçus.

Genève était alors toute prête à vivre un mois calme sous l’aile de messire Hobb. Mais c’était sans compter sur les prises de décisions du Teuton, allant à l’encontre même de l'histoire de la République. Proclamation de fidélité à l’Église romaine, rejet des textes de lois votés et adoptés par le peuple genevois, affiliation au Pape et à l’Empire : autant d’actions malheureuses qui ont mené les Genevois à la rébellion. Les témoignages choqués n'ont pas manqué : « Il a même laissé la taverne municipale vide de toute boisson ! » Il n’en fallait pas plus pour que Genève se soulève et que commence un cycle de révoltes à répétition, infructueuses. Cameliane, réfractaire à l’idée de mener sa ville vers une nouvelle croisade, a fini par monter son armée sous la pression populaire. Les Romains ont fait de même, prêts à contrecarrer toute attaque des opposants. Des appels à l’aide ont été lancés aux alentours de la citadelle ; « Il faut bouter le teuton hors de Genève ! » devenant le mot d’ordre. La guerre civile était proche.

Un soir pourtant, alors que les épées ne sont pas loin d’être tirées, une énième révolte aboutit, menant messire Aragornbleu sur le siège de l’avoyer, permettant de relancer des élections. Et c’est à nouveau messire Hobb et dame Cameliane qui se retrouvent en lice. Genève va-t-elle assister à une redite ? Il n’en est plus question pour le peuple qui confère les pleins pouvoirs à Cameliane par le biais d’une victoire nette. Cette dernière est alors nommée avoyère de la République de Genève.

Ces événements démontrent que la cité helvète, dans sa majorité, bien que terre accueillante de divers mouvements militaires et religieux, a le farouche désir de ne pas renoncer à sa République et aux valeurs qu’elle prône par le biais de la Réforme. Même si des heurts sanglants ont été évités, gageons qu’une croisade naîtrait seulement de quelques étincelles. Reste à savoir si la République a encore le pouvoir de souffler sur les braises.

Ophéliquement Satynique, pour l'AAP

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3867
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Mer 22 Juin - 8:23

Obligation numéro 1 quand tu es maire et pour éviter l'agitation sociale : Ne jamais laisser une taverne vide ! Amateur ! 😊

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Sam 16 Juil - 9:52

Citation :


15/07/1464 Annecy je t'aime ! Prends garde à toi !

Annecy (AAP) - Ce 12 Juillet, Monseigneur Neocor de Bollengo, Archevêque de Tarentaise, Abbé de l’Ordre des Chevaliers Francs et récemment fait Baron de Saint-Jean de Latran par le Pape Innocent en personne, a été détroussé par un groupe de sicaires du Lion de Juda dans les environs d’Annecy. Escorté par deux chevaliers francs et vieux ennemis de la Réforme, Acar et Melian de Ventoux, et accompagné par Mdeesse, la diaconesse de Sion, l’Archevêque a fait l’objet d’une embuscade tendue en rase campagne par huit membres de la secte réformée. Après s’être âprement défendu, le convoi a dû rendre les armes. L’homme d’Eglise s’est fait rosser, puis relâcher « afin qu’à ses semblables, il raconte ce qu’il en coûte de s’interposer entre les croyants et le Créateur », selon la déclaration du consistoire du Lion de Juda.

L'Archevêque de Tarentaise se rendait à Annecy, où la cure est l'objet d'une querelle entre les communautés aristotéliciennes d’obédiences Romaine et Réformée. En effet, celle-ci est sur le territoire savoyard, mais c’est le détenteur de la cathèdre de Genève qui a les clés de la cure. Depuis octobre 1462 et l’éviction de l’évêque Honorine, le « diocèse » de Genève, selon la terminologie romaine, est détenu par des Réformés : Léamance, Kirkwood puis Zarathoustra depuis juin 1464. Il comprend les cures d’Annecy et de Genève. La majorité de la population annecienne étant fidèle à l’Eglise Romaine, la communauté Réformée a proposé à celle-ci l’échange de la cure d’Annecy contre celle, vacante, de Sion dont le Prince, Sambre d'Hellequin, s'affiche ouvertement Réformé, en terre de Confédération Helvétique mais dépendant du diocèse de Moustiers, cis en Savoie. La proposition étant restée sans suite, les « épousseteurs de la Cathèdre » genevoise, équivalent de l’évêque, ont assuré tant bien que mal la continuité des cultes afin de garantir le droit des Anneciens à la spiritualité et la boulasse.

Le père Stanislas est le dernier titulaire Réformé en date de la cure d’Annecy. S’étant déjà montré curieux du mouvement réformateur lors de la guerre d’Annecy qui opposait la Savoie et la République de Genève en 1458, il a rencontré le lecteur Kirkwood lors du synode Réformé de Toulouse au printemps dernier. Le premier office mené ce dimanche en l’église d’Annecy, sous la bienveillante protection d’un autre Réformé savoyard, Amédée de Monjoie, a été mouvementé. Alors que le père Stanislas proposait le partage de la messe In Gratibus en une heure de messe selon la liturgie Romaine et une heure de culte à la façon Réformée, l’office a été troublé par des soldats d’ordres militaro-religieux qui ont violemment invectivé le vieil homme. Le Duc Michalak en personne, fraîchement élu, s'est déplacé pour traiter les Réformés de "secte de blasphémateurs compulsifs" et rappeler son statut d'inquisiteur et exorciste. L’annonce de la fermeture des frontières de la Savoie et l’interdiction d’installation dans la ville d’Annecy confirment les rumeurs de réaction armée de la part des autorités savoyardes.

Zarathoustra, pour l’AAP agence Meuse, Saône et Rhône

[RP]Lion et fraises
[RP]Les tribulations de la foi mènent au Ciel, point à Rome
[RP]Eglise d’Annecy

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10210
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Sam 16 Juil - 16:40

Joli

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 30 Oct - 15:02

Citation :


30/10/1464 Top 12 des villes les plus peuplées des royaumes

Genève (AAP) – « En mon pays, suis en terre lointaine. Je ris en pleurs et attends sans espoir. Bien recueilli, débouté de chacun. Je meurs de soif à côté de la fontaine ». La ballade, incomplète, est d'un poète inconnu au grand désarroi de la solitude. Les pestes frappent les royaumes et l'on enterre. Les populations disparaissent, des bourgs se font villages, des hameaux se changent en lieu-dits et on se lamente comme le ménestrel. La faute à qui ? Quel châtiment divin nous foudroie ? De quelles torts sommes nous comptables ? Quid des générations futures ? Le triste aede conclut « Frères humains qui après nous vivez, n'ayez pas vos cœurs durcis à notre égard, car, si pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tôt de vous merci ! »

Misère ! Misère ! C'est toujours sur les pauvres gens que tu t'acharnes obstinément ! Bonne dame ! C'est la faute aux politiques ! Ou au dérèglement climatique ? Et pourtant ! Tant cul-terreux qu'hobereau, on peut toujours défier la fortune : des villes, on n'en dénombre encore de grandes et belles, au marché généreusement achalandé, aux ports de commerce d'envergure et aux tavernes frivoles et vives.

Montpellier d'abord, la plus vaste ville des royaumes tient le haut du pavé avec ses presque trois cents habitants. En cette fin d'octobre 1464, deux cent quatre-vingt-dix pour être exact. Et si le Comté du Languedoc reste indécrottablement discret dans le Royaume de France, la vie civique y est parfois tumultueuse : jivago.al.farissi, son maire sortant, n'affronte pas moins de sept compétiteurs pour le titre désirable du plus gros bourgmestre des royaumes. En seconde position dans cette hiérarchie des cités vient Bordeaux, dans le Duché de Guyenne. Elle compte deux cent cinquante-neuf habitants. Le migrant désireux de s'y établir devra s'adresser à son édile, fleurdecactus.

Puis, il faut partir au sud et en orient : Pise dans le Duché de Florence, Zenica et Brstanik en Bosnie, Brno en Tchéquie, Lezhë en Albanie et Massa dans le Duché de Modene enfin, offrent au pérégrin polyglotte et au négociant audacieux des marchés de plus de cent quatre-vingt consommateurs. Pour davantage d'informations sur les législations locales et autres dispositions mercantiles, ils voudront bien s'adresser aux échevins locaux : respectivement Danya à Pise, Vandica et Johnyking en Bosnie, King_jiri à Brno, Gjin_maneshi en Albanie, Lelouchvibritania à Massa.

Au neuvième rang international lorsque l'on observe les sources lisibles en alphabet civilisé, troisième francophone et premier impérial de langue romane, Genève trône. Quelques cent soixante-neuf âmes y sont administrées par la martiale Cameliane, redoutable condottiere Suisse aux armes rose-bisous. Si la position privilégiée sur le littoral et un environnement paisible peuvent expliquer une part de la prospérité de Montpellier et Bordeaux, la cité sur le Lac semble en être le parfait contre-exemple. Les lecteurs curieux de la presse et des gargotes n'ignorent rien des péripéties tumultueuses de la trublione métropole Réformée. Comme quoi, dans notre monde, tout est possible à qui sait l'étreindre, des fois qu'on en douterait encore. Viennent à égalité ou presque dans ce classement duodécimal, La Rochelle, dans le Comté du Poitou, forte de ses cent soixante-quatre habitants et Lilas1 pour bourgmestre et Sainte-Menehould en Champagne, cent-soixante résidents, Missendei pour maire. Le bourgeois bohème admirateur de la langue d'Arioviste trouvera enfin à Reutlingen dans le Duché de Wurtemberg, cent cinquante-et-un administrés de la Burgmeister Adesha avec qui partager une saucisse ou une bonne bière locale. Là s'achève ce rapide tour des cités de plus de cent-cinquante habitants. Le bibliophage affamé trouvera lui-même sans trop d'effort la liste de la bonne dizaine de villes francophones centenaires suivantes ou éventuellement en adressant un pigeon bien dodu à votre serviteur. Je maugrée donc je migre ? Amis coquillards, pestiférés et dépressifs, le déménagement, c'est maintenant !

hors la ville>information sur les villes>votre royaume>etc.

iZaac pour l'AAP agence Meuse, Saône et Rhône

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 30 Oct - 18:16

Very Happy

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3867
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Lun 31 Oct - 0:21

Izaac aime

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 8 Jan - 9:26

la presse française a écrit:
06/01/1465 La Saga du Léman

Genève (AAP) - Si vous désirez entamer une nouvelle année musclée, il est encore temps de s’inscrire à la quinzième édition du Tournoi du Léman. Elle aura lieu le vendredi 13 janvier 1465, à Morat, à vingt lieues au nord de Fribourg (nœud 558). L'AAP ne manquera pas de vous en faire le récit détaillé et vous serez peut-être le grand vainqueur proclamé à la une d'un prochain article.

Comme nous vous en parlions dans notre article du 22 novembre dernier, ce tournoi est régi par des règles ancestrales, dites de « lutte gymnopédique » où nombre de participants s'affrontent brutalement dans la nuit noire.

« Les lopettes, ils ont la soule pour exprimer leur sensiblerie affectée. Attention, on sait aussi faire des cœurs avec les doigts au tournoi ! On fait dans l'épique ET le romanesque », précise Izaac, organisateur actuel du tournoi et ancien participant, notifiant ainsi que des couples se sont créés à la faveur des claques et croche-pieds, donnant au Tournoi un aspect plus douceâtre qu'il n'y paraît.

Mais saviez-vous que cette institution genevoise a vu le jour voilà huit ans ? C’est effectivement en 1457 que le Lion de Juda, groupuscule religieux, décide de « prélever sa part » sur les routes de l'Aristotélité, édifiant en acte de foi un simple détroussage. Précepte que l'on retrouve dans le quatrain du poète Omar Khayyam :

« Mon bien est disséminé aux quatre vents,
Et je chevauche en tous lieux pour le rassembler.
Il n'est jamais donné à Déos que l'aumône que l'on consent aux pauvres.
Tout le reste est donné au monde et je viens prélever ma part. »

Il est alors question de plusieurs petits tournois dans l’année. Au mois de mai 1457, le gouvernement en place autorise estrades et patentes pour tenir échoppes lors de la sixième rencontre. Beignets, fleurs, graines salées et autres vinasses du coin sont alors vendus par de nombreux marchands venus de tout l’Empire. Le Tournoi du Léman prend pour la première fois une tournure plus importante et il devient l’affaire de tous, même si, pour ses débuts, il ne rassemble qu’une quinzaine de participants, dont presque tous sont Genevois, et futurs sicaires du Lion de Juda.

À partir de ce moment, le Tournoi devient un rassemblement annuel, articulé autour des règles que l'on connaît. C'est au sortie de la guerre contre la Savoie en octobre 1459 qu'il connaît sa plus grosse fréquentation avec pas moins de 91 castagneurs et 4 550 écus se trimbalant d'une poche à l'autre. Depuis, le nombre de participants va et vient au gré des conflits qui secouent le Royaume, du temps qu'il fait, et de la qualité de la bière.

Cette année les organisateurs recensent pour le moment 53 personnes. Nous gageons que les manches en rase campagne seront serrées.

Ophéliquement Satynique, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Dim 8 Jan - 19:30

Very Happy

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10210
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Lun 9 Jan - 11:29

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 20 Jan - 9:23

Citation :


20/01/1465 MORAT ! MORAT ! MORAT !

Genève (AAP) - XVème tournoi de la Compagnie du Léman. C’est à Morat, charmante quoique fantomatique localité lacustre située à un jet de carreau d’arbalète (sans pomme sur la tête) de Fribourg que c’est déroulé, cette année encore, le fameux Tournoi de Lutte gymnopédique du Léman. Cette manifestation, XVème du nom, qui c’est tenue les 15 et 16 janvier 1465, est indubitablement le clou de la saison mondaine helvétique, si l’on excepte toutefois l’incontournable Tournoi de Crapette coinchée de Saint-Gingolph, organisé par le pasteur Ménerfslach et Madame son épouse, où il faut avouer qu’on se marre bien aussi. Surtout à la buvette.

La renommée de la Lutte gymnopédique (il s’agit là d’une joute sportive qui se dispute par équipes et dont le principe est de précipiter ses adversaires au sol par tous les moyens dont on dispose sur le moment, au besoin en lui cassant la gueule, et en évitant de subir soi-même un sort identique) est en passe de déborder largement des limites de nos chers Cantons, et de s’imposer durablement dans l’ensemble du Monde connu comme la manifestation à laquelle IL FAUT participer. The must, quoi ! Il suffit pour s’en convaincre de jeter un coup d’œil sur la liste des engagés. Aux côtés des traditonnels lutteurs helvètes, qui viennent ici pour perpétuer une expression culturelle ancestrale, et des habituels barbares francs pour qui se foutre sur la gueule est une simple question de définition existentielle, on a pu remarquer cette année plusieurs personnalités aussi distinguées qu’inattendues.

Nous avons vu en premier lieu une forte délégation transalpine, de cheval sont aussi descendus des Hespaignols et à la voile ont vogué jusqu’à nous des Escossois. L’Empire nous a délégué leurs Altesses Impériales d’Ormerach, ainsy qu’une paire de Von furieusement gothiques. Austros-Goths ou Salis-Goths, difficile de le préciser, mais on peut au moins affirmer qu’ils avaient fortement le Von t’en poupe. Les margraves et les moraves aiment la marave, il n’y a aucun doute là-dessus. Nous avons également eu le plaisir de voir combattre un Juge, venu étudier sur le terrain l’aspect vulgaire des dessous du brigandage, et qui n’a pas rechigné à mettre la main à la pâte, et son poing dans la gueule de ses adversaires. C’est tout à l’honneur de ce valeureux magistrat, car il faut bien avouer que sa corporation traîne une détestable réputation de mecs qui font rien que les marioles planqués derrière leur pupitre, à distribuer des punitions à droite et à gauche tout en gardant leur précieux petit cul bien au chaud. Félicitons donc Messer le Juge Camberlhac, ainsi que sa charmante équipière, pour leur courage et leur détermination.

Enfin, l’événement qui présente une avancée bien plus remarquable encore que la participation de la Justice au Tournoi du Léman, c’est évidemment la présence d’une délégation de l’Eglise Romaine, et l’on a pu relever sur la liste des engagés le nom de Monseigneur l’Archevêque de Nice (casaque violette, toque pourpre) venu en couple avec un ami à lui. Cependant, leur présence a été fortement et forcément éclipsée par celle de Celui que personne n’attendait, j’ai nommé Sa Saincteté Innocentius himself (casaque et toque blanche, parements dorés). Le Très Sainct Père était accompagné pour l’occasion par Son Excellence Brennos de Lapin, Ministre Plénipotentiaire par protection du Principat de Valahia, dont personne n’ignore plus les liens étroits qu’il entretient avec l’Administration Générale des Royaumes, mais chut, je n’ai rien dit. La présence conjuguée de ces deux éminents personnages - l’un est tout de même assis à la droite du Très-Hauct, et l’autre sur les genoux de Lévan - a pu laisser craindre à certains de possibles manipulations des événements, aussi bien sur le plan spirituel que sur le plan matériel, mais la teneur, comment dire, assez mitigée de leur parcours a été à même d’apaiser les doutes des plus sceptiques d’entre tous. Il se murmure même que Son Excellence le Ministre Plénipotentiaire pourrait désormais se faire appeler Brennos de Pigeon. Remarquons tout de même que Sa Saincteté a renvoyé pour l’occasion un couple de ses adveraires helvétiques direct à la réforme, ce qui sera probablement à l’origine de quelques bouleversements notables à venir dans l’Histoire de l’Eglise dans les années à venir.



Le déroulement même des deux journées de compétition n’a pas donné lieu a des bouleversements majeurs dans l’Histoire générale du Bourre-Pif et de la Baston, même si certains ont tenté d’élaborer des tactiques subtiles, en scindant leur équipe en deux au dernier moment pour déstabiliser l’adversaire, ou en tendant des pièges abscons dans des conditions improbables. Force est restée à la méthode traditionnelle, une livre et demie de viande avec os par le travers du groin, et dodo ! On pourra faire tout ce qu’on voudra, ça marche comme ça depuis la nuit des temps, et il n’y a pas de raisons que ça s’arrête, du moins pas tant qu’on aura pas inventé le fusil d’assaut à répétition ou la grenade au phosphore. A ce petit jeu, les meilleurs (ou du moins ceux qui ont été jugés tels par Mestre Izaac Dussalève, huissier de justesse, au jugement toujours plus ou moins aussi affûté) ont été Mathys et Verowil, avec 4 victoires et pas de défaites, bravo à eux. Accordons une mention spéciale à la dizaine de concurrents, qui n’ont gagné strictement aucun combat, et qui ont systématiquement tendu la joue droite après s’être fait copieusement défoncer auparavant le coin du nez. Saluons ce bel exemple de charité et d’abnégation, les intéressés se reconnaîtront, du moins s’ils sont encore en état de pouvoir lire quoi que ce soit à cette heure-ci.

Enfin, il ne faut pas oublier que le Tournoi du Léman est basé sur les principes de fonctionnement de la briganderie, et que les brigands sont par essence sournois, retors, tricheurs, menteurs et même pour certains d’entre eux pas très honnêtes. Et bien oui, car sinon, ils ne feraient pas du brigandage, mais par exemple de la politique. Heu, non, là mon exemple est mal choisi. Mais bon, c’est pour dire que le Grand Prix Spécial du Jury a été accordé à Fernand, routier, pour la magistrale entourloupe qui lui à permis de combattre dans une équipe totalisant 15 facteurs de combat. Dans le contexte même de la compétition qui veut que personne ne puisse en principe dépasser 10 facteurs de combat, c’était carrément le combat de Superman contre Lilipute. Bravo donc à lui pour cette fine supercherie, qui a beaucoup amusé l’ensemble des participants, personne n’en doutera.

Voilà, c’est sur cette note fraîche et joyeuse que le temps qui nous était imparti vient de finir de s’impartir, il nous reste à rendre l’antenne pour laisser la place à une page de pub, tout en vous donnant rendez-vous pour le XVIème Tournoi du Léman en janvier prochain. Avec un peu de bol, on aura peut-être droit à la présence conjuguée du Très-Hauct et du Sans-Nom, en tandem.

En attendant, gardez vos miches à l’abri et à l’année prochaine. Tchuss !


Häruspysse Coppi, pigiste Honoris causa à l’AAP.

http://www.degloriaregni.com/KAP/index.php?id_depeche=76610

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 20 Jan - 10:03

Izaac aime

______________________________
]
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 20 Jan - 16:21

Citation :
20/01/1465 Chauds les marrons !

Fribourg (AAP) - Le tournoi du Léman s'achève et, tandis que le retour vers Fribourg se fait, chacun tente de compter les dents perdues là-bas, à Morat, afin de déterminer le vainqueur du tournoi.

Avec 75 participants en tout, le tournoi a déployé nombre de torgnoles deux nuits durant. Et si certaines équipes ont été particulièrement assaillies, avec jusqu'à quatre combats dans la même nuit, d'autres plus flemmardes se sont contentées d'une seule et unique rixe. Comme rien ne se passe jamais comme prévu, quelques binômes ont subi un éclatement, sans doute à cause de la vivacité des tournoyeurs d'en face qui ont su éloigner les couples pour mieux leur taper sur le coin du nez séparément.

Dans le genre « cas particulier », nous pouvons également répertorier une triche assumée : un dénommé Fernand, chef d'un groupe se nommant l'Hydre, a rejoint une équipe déjà complète, seulement quelques minutes avant le combat, rendant la lutte suivante inégale. L'organisateur de tournoi, Izaac, a disqualifié dès le lendemain Fernand et les deux coéquipiers qui l'ont laissé se battre à leur côté. Si au début, nous avons pensé que ce Fernand était en manque cruel de ses amis, il nous a déclaré tout autre chose, prétextant vouloir rendre la chose « asymétrique ». Autrement dit, il se réclame d'avoir souhaité mettre sciemment le foutoir. Juste comme ça. Allez savoir pourquoi...

Une fois les dents manquantes de chacun comptées, les bleus répertoriés, Izaac a pu établir le classement de cette 15e édition du tournoi du Léman. Et les résultats sont sans appel : cette fois, les étrangers ont été les plus forts. Les grands vainqueurs, Verowil et Mathys de Montestier, sont marseillais et remportent le tournoi avec 4 victoires et aucune défaite sur les deux nuits, suivis de près par l'équipe italienne,
Tornado accompagné de la vicomtesse impériale Neve Katherine Desideria Corleone d'Altavilla. Les suivants dans le classement définitif sont écossais, puis français. Et il faut descendre bien plus loin dans la liste pour trouver les participants helvètes qui n'ont pas particulièrement brillé pendant cette 15e édition.

Il est à noter qu'une femme jure avoir été dépouillée par le pape en personne, lors de la seconde nuit de tournoi. Le mystère reste entier quant à une éventuelle présence du chef de l’Église aristotélicienne dans un tel évènement. Cette femme serait-elle tout simplement folle ? Nous ne savons pas.

En tout cas, le tournoi s'est achevé dans la joie et la bonne humeur, et, déjà, les participants parlent de leurs chances de remporter la prochaine édition !

Eliance, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10210
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   Ven 20 Jan - 18:21

Citation :
Cette femme serait-elle tout simplement folle ?

"simplement" est un adverbe inadapté à Madeline...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] Genève & cie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Sauter vers: