Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Germaine

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 7 Juil - 13:08

Purée, ça la fout mal un roi d' France qui n'sait pas écrire le français ! Non seul'ment il écrit d'la merde, mais il écrit comme une merde !
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 7 Juil - 13:14

Oui mais bon, au moins il confirme la prolongation de la rupture du concordat, 'faut savoir se trouver des (petites, hein^^) joies...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Germaine

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 7 Juil - 15:15

Oui, c'est vrai, mais j'me suis focalisée sur sa merdaille ^^

Et puis, un concordat c'est rien d'aut' qu'un traité diplomatique... d'la merdaille aussi clown
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 7 Juil - 19:37

'Faut bien justifier les impôts king

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 8 Juil - 9:59

c'est sur que ses écrits ne resteront pas dans les anales ...

Néanmoins, c'est quand même une décision que l'on ne peut qu'approuver. Le concordat est abrogé. Adieu les pouvoirs de Rome dans des domaines où il n'a pas prérogative d'intervenir.

Pi, moi j'aime bien cette petite phrase "sans compter la volonté du peuple de France de choisir librement sa foy."

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 23 Aoû - 11:05

Citation :


23/08/1464 Ensemble, tout devient possible ! Le changement, c'est maintenant !

Genève (AAP) - Ces dernières semaines ont vu la cascade des déclarations de candidature aux élections royales françaises et impériales. Outre Saône, le verdict des urnes est en train de tomber. Les primaires ont brisé les rêves de richard.de.cetzes, tsampa et celsius2, écartés des secondaires avec moins de 15 % des suffrages exprimés. Seuls jason_ludgaresvissac et lafa_ restent en lice pour l'ultime duel.

La Comtesse de Talmont et Meulan, Baronne de Mirambeau, est arrivée en tête. Cette femme de trente ans, petite et brune, a le caractère des culs-noirs, ces cochons de l'arrière pays du Poitou dont elle a adopté la glèbe. Édile de Niort et de La Rochelle, Comtesse poitevine, c'est à la Légion qu'elle fait ses classes. Elle récolte ses premières cicatrices en 59 dans les batailles qui opposent la ligue du Ponant à la Couronne. Elle mène les Aigles de Thouars, armée de l'Ost, à travers le Limousin et le Berry, occit vingt-deux fois et se navre sous La Trémouille en un temps où la purée de cerise ne rendait pas gai le rossignol et moqueur le merle. Du coup, rebelote à Tours puis à Blois. Le temps passe, les candidatures et mandats également. La couture de cicatrices qui parcourt la jeune chair ferme et délicate jusqu'au téton qui pointe ne l'empêche pas de folâtrer avec un Aulnay de Saintonge du cru qu'elle épouse le 1er mars dernier. Candidate malheureuse lors des précédentes royales, Lafa de Bussac remet le couvert.

En challenger, le jeune Jason Ludgarès de Vissac, brun aux yeux bleus azur zébrés de gris parfois virant au saphir quand il est en colère, qui a une fine cicatrice à la base du cou, souvenir d'une joute en Gascogne en juin 1463, ne fait pourtant pas frêle figure de débutant. Vingt-quatre ans et déjà deux veuvages, quatre enfants naturels, sept adoptés et un nombre étourdissant de filleuls, cousins et cousines, le jeune homme a crotté ses bottes de l'Auvergne à la Normandie, en passant par le Provence, la Bourgogne et la Savoie. De bonne famille, des études précieuses achevées proprement à l'université de Belrupt , il bataille dans les Compagnies d'Ordonnance de Bourbonnais et d'Auvergne durant le règne troublé d'Eusaias de Blanc-Combas, puis à Dijon contre les routiers. Édile de Montluçon, professeur de maintien titulaire à Belrupt, Duc régnant du Bourbonnais et d'Auvergne, l'homme s'exile en Savoie, las d'une roture indigeste qui gangrène la province qu'il chérit, époux d'une rejeton de la famille impériale. Il y reçoit Baccarat en vicomté. On le retrouve Duc en Normandie un an plus tard après la dissolution de son mariage, titulaire de l'Ordre du Griffon, de celui Du Mérite du Lys Royal, Rang Lys de Saphir, remis le 5 Juin 1464 sous le règne de Sa Majesté Lanfeust de Troy. Quand même.

Les sénéchaussées impériales quant à elles bruissent encore du frisson pas folichon des primaires. Des annonces dans les trois langues de l'Empire, des programmes fleuves indigestes ou insipides, c'est selon, les fracas assourdis de Genève et de Sienne et les tracas d'Augsbourg en échos ! Et pourtant, si tu te tapes la tête contre une cruche et que ça sonne creux, n'en déduis pas forcément que c'est la cruche qui est vide, dit-on parfois sur le Salève. Pas souvent. Mais quand même. Et surtout, il y a des hommes et des femmes, cinq, qui en veulent et qui y pensent, le matin en s'épilant dans l'auge, à la rosée. La campagne impériale bat son plein. Il reste cinq jours avant la fin du premier tour des élections impériales. Plus que cinq jours ! Qui de Selene Patrizia Ludovisi, Baronessa Imperiale di Mersch, Elias Juliani Fauville de Talleyrand Cheroy, Freas von Araja, Freiherr von Königsbronn, Krän d'Ormerach, Comte Impérial de Hanau Lichtenberg et Kyrostasis, Edler von Wanyan und König in Ruhestand emportera la succession de Pousou Nonante-Deux et l'honneur de s'affronter pour qu'il n'en reste qu'Un ?

village>sénéchaussée>L'élection du souverain>Voter pour un candidat>afficher>voter

Et comme l'on le dit chez nous au bord du Lac, pas souvent, mais quand même, si tu avales une noix de coco, fais confiance à ton anus.

iZaac pour l'AAP, agence Meuse, Saône et Rhône.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 23 Aoû - 20:15

lol! Izaac aime

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 4 Sep - 8:04

Citation :
03/09/1464 Comte, es-tu là ?

Bourges (AAP) - Il semblerait que certains politiciens dorment paisiblement sur leurs lauriers une fois élus. C'est du moins le pari qu'ont fait quatre conseillers berrichons en piquant quelques 70 000 écus dans la caisse ducale. Rien que ça !

Voilà plusieurs mois qu'une seule et unique liste se propose de travailler pour le Berry : FIER. Aucun opposant n'est là pour titiller la fierté de cette dernière qui remporte donc élections après élections, nommant depuis décembre le même Duc inlassablement : Alphonse le Poilu.

Pour dénoncer le manque d'implication de certains dirigeants, quatre conseillers (dont Alicia Servane, la bailli) ont donc piqué dans les caisses du château. Les faits ont eu lieu le 29 août et ni le Commissaire aux comptes ni le Duc ne se sont aperçus du manque flagrant d'écus dans les caisses ducales. Succès garanti.

Les fraudeurs assurent vouloir rendre l'intégralité du butin au duché dès que possible. Cependant, au-delà du vol qualifié, ils espèrent prouver que laisser toujours les mêmes personnes à la tête d'une région est une mauvaise idée, sauf si on s'attend à ce que tout parte à vau l'eau. Le cas du Berry est parlant, mais nous connaissons tous des endroits où les mois s'enchaînent et où les mêmes têtes règnent toujours. C'est à se demander si tous dorment de la même manière.

Espérons que les nouveaux conseillers nommés en ce jour d'élections, du 3 septembre, sauront repérer la supercherie et reprendre les choses en main en élisant un nouveau Duc investi. Un peu de sang neuf, que diantre ! Cette affaire devrait motiver des in-expérimentés à s'investir en politique partout dans le Royaume. Ne serait-ce que pour voir si on peut, ou non, voler aussi aisément chez eux !

La Ménudière, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 4 Sep - 20:49

Intéressant ?!

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6894
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 4 Sep - 23:08

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 6 Sep - 7:56

Citation :
05/09/1464 On se bouge, à Toulouse

Toulouse (AAP) - Quoi de mieux pour chasser la chaleur que de danser et se tremper dans la flotte ? Rien. C'est ainsi que la Comtesse de Toulouse organise des joutes nautiques accompagnées d'un bal des célibataires, pour chasser l'été et occuper les longues soirées de l'automne à venir.

Le 10 septembre prochain, donc, les quais de Toulouse verront se confronter des jouteurs pas franchement effrayés par l'eau. Pour y participer, rien ne plus simple. Il suffit de savoir nager. C'est tout. Sur place seront prêtés un bouclier en bois ainsi qu'une lance à bout rond et le tour est joué. Si vous rêvez de remporter le prime trophée (bouclier aux armes de Toulouse), vous pouvez envoyer vos inscriptions dès maintenant à Neyco de Fronsac.

Un bal clôturera la journée mouillée et réconfortera les perdants. Nobles et roturiers seront invités à se rendre chacun dans la salle qui leur sera réservée afin de danser avec leurs égaux. Les célibataires seront à l'honneur et, pour inviter à la rencontre, porteront signes distinctifs. Les femmes arboreront une fleur de verre tandis que les hommes paraderont avec leur écusson à la croix occitane.

Si avec tout ça personne ne s'amuse, où va-ton !

La Ménudière, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 30 Oct - 11:21

Citation :
30/10/1464 Chevauchée angevine en Touraine

Tours (AAP) - La peur des engourdissements est bien présente à chaque changement de saison. Ainsi certains ont-ils décidé de pratiquer, en vue de l'hiver qui se profile, une gymnastique un peu particulière : l'invasion de territoire voisin.

Cela a donc pris les Angevins comme la colique d'aller rendre visite à leurs voisins tourangeaux, le 4 octobre dernier, dans une belle armée, « La Camarde » dirigée par une certaine Rose. Aussitôt, les Tourangeaux ont pris peur, avec raison, puisque l'armée angevine a décidé d'attaquer Tours sans prévenir. La Duchesse tourangelle Alvira de Silly de la Duranxie a successivement levé le ban, fermé l'université et les mines de Touraine pour motiver les roturiers à défendre aux côtés des nobles leur bout de remparts, puis fermé les frontières.

Dans une affiche, Basile de Pélamourgue, alors conseiller ducal au conseil de Touraine, a annoncé soutenir et même avoir fait appel aux belliqueux angevins pour rendre sa liberté à la Touraine devenue « la catin de Paris » par la présence d'Officiers royaux au sein du conseil, craignant que la Touraine passe sous le joug « des nobles Tourangeaux, de Paris et de leur politique oligarchique ». La première tentative pour transformer le duché de Touraine en un système féodal avait consisté en la création le 29 septembre d'une armée par Hivernelle van Mesmerenberg à Loches, avec le soutien présumé du maire Maître Ghrunthor. Mais aussitôt, soit le 2 octobre, la mairie avait été reprise afin que la cité demeure dans le giron du duché.

Malgré quelques assauts de l'armée angevine contre l'armée tourangelle « Libertas Turonorum », malgré le siège de la ville de Tours et malgré l'intégration de certains villageois à la cause « libertaire » proclamée, les assaillants ont fini par tourner les talons le 7 octobre. Si les armées ducales n'ont pas eu le panache escompté, les habitants, eux, ont prouvé leur valeur en repoussant des gens d'armes avec l'aide de moult étrangers venus les soutenir. Trois jours plus tard, le 12 octobre, les Angevins quittent pour de bon le territoire tourangeau pour s'en retourner sagement à leur bercail veiller sur une menace planant à Angers.

Si les mines sont ré-ouvertes, les Tourangeaux restent aux aguets tout de même et le 17 octobre, deux armées amies sont venues renforcer la sécurité du duché, commandées par Lexhor d'Amahir et Didier de Naphield. Les Tourangeaux qui ont rallié la cause libertaire – dont le maire de Loches et quatre conseillers ducaux – se sont vu déclarés traîtres à la Touraine. Le 23 octobre, la Reyne Lafa de Bussac annonçait l'emprisonnement du chef de file de ce mouvement, Basile de Pélamourgue, après que ce dernier s'est rendu de lui-même au Louvre. Elle précise également que « son sort est de pourrir en Nos geôles jusqu'à ce que Notre décision sur son avenir soit arrêtée », laissant présager un long enfermement avant l'exécution finale.

Eliance la Ménudière, pour l'AAP

[RP] La Chasse aux gascons http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2316244

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 2 Nov - 19:21

Celle-là m'intrigues ?
Citation :
Paris (AAP) - Les voyageurs vous auront sans doute rapporter leurs dernières impressions de périple : les villes sont de moins en moins peuplées, de plus en plus mortes.

Ce n'est pas le sort d'une région en particulier. Tous les duchés et comtés semblent touchés sans que l'on ne puisse en expliquer la raison profonde. La famine ne semble pas guetter les réserves, les guerres ne font pas tant de morts que ça, les maladies ne sont pas si mortelles. Et pourtant, certaines villes meurent à petit feu.

Parfois, une âme motivée tente de ranimer une flamme à partir de petites braises du passé. Parfois, elle y parvient. Parfois c'est plus difficile. Les personnalités politiques sont bien souvent à l'origine de ce marasme. Enfermées dans leur château ou leur mairie, elles ne communiquent pas ou très peu, ne font rien ou si peu, jusqu'à couper l'envie à leurs administrés de se bouger la rate pour leurs terres.

Lorsqu'un groupe fait enfin revivre une ville, organise des tournois, des fêtes, que les tavernes ne sont plus que rires, choppes débordantes, c'est tout simplement jouissif. Et on aimerait que ces changements de situation soient pérennes et s'étendent à tout le Royaume. Mais les politiciens sont frigides à des changements conséquents. Les propositions restent bien souvent sans réponse et les villes mortes restent mortes.

Il suffirait parfois de céder, de vendre une cité au duché voisin ou à un groupe cherchant terre d'accueil, ou de la franchiser de sorte à devenir un havre de paix loin des institutions royales pour que tout change à jamais. C'est ce que propose de faire Alizarine d'Everlange, avocate et médecin normande. Elle recherche activement une ville prête à subir de la vie, prête à héberger des médecins, artisans, diplomates, commerçants... Elle recherche un duché ou un comté assez courageux pour prendre la décision de franchiser une de ses villes pour lui redonner de la vie.

Étant consciente que sa proposition pourrait faire penser à une terre pour brigands en devenir, elle assure que les futurs dirigeants de cette ville nouvellement franche s'engageront en un pacte de non-agression envers ses voisins.

Un Comte ou un Duc aura-t-il le panache de tenter l'aventure ?

Eliance, pour l'AAP

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 17 Nov - 8:02

J'ai écrit à cette dame qui se cherche une mairie souveraine : elle n'a jamais répondu. Je subodore un bavardage dépité de fond de taverne.

______________________________


Dernière édition par iZaac le Jeu 17 Nov - 8:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 17 Nov - 8:03

Citation :
16/11/1464 Une histoire de canards et de bécasses

Anjou ( AAP) - « Une histoire de canards et de bécasses » : voilà le titre que j'aurais donné à l'article que j'aurais voulu rédiger sur le débarquement des armées royales en Anjou. J'aurais alors évoqué des dates, des noms d'armées, des faits, des mouvements de troupes, des combats, des sièges. J'aurais relaté les faits principaux tout en étant au centre de l'action. J'aurais pu faire tout ça si on m'avait laissé pénétrer en Anjou et faire mon travail correctement.

Je me suis présentée en ce 4 novembre aux portes de l'Anjou, avec tout un tas de courriers demandant un laisser-passer afin d'atteindre la capitale angevine sans encombres, délaissant par la même occasion mes projets personnels avec la volonté de tenir informé le Royaume des derniers événements. J'ai ainsi mis de côté mon désir récurrent mais vain de quitter la direction du journal pour faire mon travail comme il se doit. Mes courriers comportaient tout ce qu'il faut, y compris des garants de renom comme une ancienne archiduchesse angevine.

Ça additionné au fait que je n'ai jamais mis un pied en terre angevine, j'ai pensé qu'il serait aisé pour moi d'obtenir ces laisser-passer indispensables en temps de guerre. Quand on a un passif avec certaines contrées, ces dernières peuvent être quelque peu frileuses à nous laisser revenir. Ce cas n'étant pas d'actualité pour l'Anjou, je m'attendais à un temps de réflexion et à un simple laisser-passer en bonne et due forme. Je n'espérais pas non plus un splendide accueil grandiloquent. Un simple laisser-passer m'aurait suffit. Ma démarche étant des plus simples, je trouvais naturel qu'on me laisse pénétrer dans le duché afin de faire mon travail.

C'était sans compter sur les Angevins et leur manière particulière d'appréhender les choses. On me blâme pour ne pas écrire sur l'Anjou lorsqu'il est au cœur de faits marquants. On reproche à l'AAP des articles pro-royalistes. Mais quand je me tourne vers eux, quand je suis prête à m'immiscer dans leur monde, on me rejette, me renvoyant à la face que je n'ai qu'à poser des questions de loin. Il est vrai que c'est facile, de poser des questions mauvaises alors qu'on peut aller simplement récolter les informations sur le terrain directement.

« Par ailleurs, certains membres du Conseil Archiducal, malgré leur refus de vous voir pénétrer nos terres, ont souhaité que je vous transmette leurs félicitations pour "cette inédite démarche d’objectivité". » Marzina O Mordha, Archiduchesse d’Anjou

Vous saisissez l'ironie de la chose ? Ainsi, je n'écrirai pas sur le conflit angevin. Je ne m'efforcerai pas à chercher des informations qui seront, de toute manière, perçues comme partie prenante quelque soit la manière dont je les tournerai. Je ne peux que présenter mes excuses auprès de tous les combattants, de tous les blessés, de tous les morts, qui ne verront pas leurs péripéties relatées.

Eliance la Ménudière

Comme dit Raoul, les guerres en France, ça pue du cul.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 17 Nov - 19:29

AU moins (pour les 2 messages^^)

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3871
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 14 Jan - 10:43

Citation :
Auch (AAP) - Alors que la période des fêtes de fin d'année est maintenant terminée, ainsi que son cortège de magie, de joie et de neige, à Eauze, dans le Comté d'Armagnac et de Comminges, on fait perdurer la magie avec ce que l'on peut.

Ainsi, les 18 habitants du village se sont dotés d'un bourgmestre élu avec... 0% des suffrages ! Tadaaammm !

Lympo, élue bourgmestre d'Eauze le 18 décembre, a probablement célébré sa victoire comme il se doit, puisque personne ne l'a choisie, pas même elle. Et fait tout de même remarquable, ce n'était pas le coup d'essai des habitants, puisqu'au mois de septembre, ils avaient déjà non élu Hanael à la tête de leur village.

L'Armagnac est, selon certains habitants, une terre désolée, même si le conseil en place depuis quelques mois, qui n'a que peu changé, tente de redresser ce comté. Toutefois, il pourrait bien avoir du fil à retordre avec le village d'Eauze. Un habitant du Comté, engagé en politique, nous a confié que les deux femmes se passaient le siège municipal dans le village selon un accord commun. Lors des élections, si celle au pouvoir tenait à y rester, aucune des deux ne se présentait, économisant ainsi les frais de dossier. La municipalité serait toutefois bien gérée malgré la dynamique démographique.

Un fait que nous avons relevé, un peu par hasard il faut le dire. Mais peut-être n'est-il pas si isolé dans le Royaume, au moins sur les passations de pouvoir. On leur souhaite malgré tout bon courage, et bonne année.

22, pour l'AAP.

Citation :
13/01/1465 Crise de foi dans le Royaume de France
Honfleur (AAP) - Depuis que l'AAP compte un ambassadeur normand dans ses rangs, nous avons appris combien certaines provinces sont calmes. Mais parmi le calme des plus calmes, se trouve le calme religieux.

On constate un peu partout ce désert alarmant : les messes ne sont pas dites forcément régulièrement ; les bancs des églises sont un peu poussiéreux, à part les deux de devant parfois ; les diocèses n'ont pas toujours de curé. Il y a peu, une Bourguignonne nous écrivait pour nous alarmer quant au vide religieux sidéral qui semble s'être établi en Bourgogne. Et c'est un peu partout qu'on remarque le trou béant que laisse la religion, pas toujours comblée par les autres obédiences comme l'Eglise de France ou la Réforme.

Les ecclésiastiques semblent plus enclins à se regrouper entre eux dans de lugubres monastères ou à Rome, plutôt que de prêcher la bonne parole auprès de leurs ouailles. Et si parfois on entend des prêches au marché ou à la mairie, c'est tellement exceptionnel qu'on en sursaute de surprise sans vraiment comprendre ce qui nous arrive.

Cependant, certains prélats font tout pour s'activer. Ainsi, nous évoquions à l'automne dernier un vice-primat, Monseigneur Lotx de Fayolle, organisant le tout premier concours de prêches du Royaume. Si l'idée était excellente, elle n'eut pas réellement le succès escompté avec des prêcheurs pouvant se compter sur les doigts de la main. D'une seule main.

De la même manière, la diaconesse de Fribourg, Monseigneur Orée, semble de ces actifs puisque dès le premier pied posé dans la capitale helvète, on peut entendre ses prêches. Et même si ils sont à tendance politique en ce jour, ce sont toujours des prêches.

Enfin, nous parlerons de Monseigneur Théodoric de Walburghe, curé de Fécamp, qui rédige actuellement un Guide de l'Aristotélicien Malin pour aider les gens à « se comporter de manière aristotélicienne, en toutes circonstances, même les plus ardues ». Dans le premier chapitre qu'il a fait parvenir à la rédaction, on apprend ainsi comment « Lutter contre les désirs de chair en taverne ». Et parce que l'AAP contribue à aider son prochain, on vous résume les solutions apportées pour éviter que vous vous égariez.

Tout d'abord, devant une personne vraisemblablement entreprenante charnellement à l'excès, il est conseillé de rire « aux blagues salaces » et de lui faire croire qu'il « y a moyen de moyenner ». Pour ça, boire en quantité suffisante est souhaitable et vous fera paraître plus docile. C'est quand le harceleur physique entrera en action (c'est-à-dire quand il vous touchera), que vous prendrez les choses en main. L'idée est de l'immobiliser violemment, de le ficeler avec votre chapelet et de l'assommer à coup de Livre des vertus. Une fois la bête hors d'état de nuire (l'auteur ne précise pas si le meurtre en ce cas est gênant), vous pouvez la détacher pour récupérer vos biens et entonner « Je lutte contre la Turlute » sur le chemin de sortie. L'auteur conseille fortement une séance de flagellation pour terminer la soirée, parce que « ça ne fait jamais de mal ».

Espérons que l'avenir rendra l'Eglise aristotélicienne plus brillante que ce n'est le cas.

Eliance, pour l'AAP

-------------------------------------------
HRP - Premier chapitre de Guide de l'Aristotélicien Malin :
http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=90572340&highlight=#90572340

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 7 Mar - 22:16

Citation :
03/03/1465 Ça s'en va et ça revient

Paris (AAP) - Alors que les élections viennent d'avoir lieu en Bourgogne, un nouveau coup d'état vient assombrir le tableau. Pour mémoire, il y a trois semaines, mi-février 1465, la Duchesse de Bourgogne Anne Mary DiCésarini était retrouvée morte dans les rues de Mâcon. La même nuit, le château a été vidée par deux femmes, laissant la Bourgogne démunie. De même, Dijon était pillée par Arya, mairesse en place et sœur de la duchesse décédée. Jkeok, élu ensuite à la tête de la mairie, a alors lancé un grand appel à la solidarité pour combler les caisses vides.

Les jours suivants, le maire de Dijon a ainsi donné l'alerte sur une potentielle prise de mairie, s'assurant ainsi de mettre les écus en sécurité dans sa bourse et celles de ses complices. Autre détail troublant, le maire a rendu un mandat Ducal sans écus ni denrées alors que ce mandat servait a des transactions commerciales, trompant tout ainsi la vigilance du conseil restreint. Des rumeurs ont ainsi couru sur un éventuel pillage par le maire en place.

Le Duché a tout de même fini par reprendre la ville dans la nuit de samedi à Dimanche 26 février, démettant de ce fait Jkeok de ses fonctions. Le conseil restreint a pris cette décision suite a des doutes sur les alertes répétées du Dijonnais et craignant le pire pour la ville. Dans un communiqué, l'ancien maire explique les faits. Pour reprendre ses mots, en tant que Général de l'Eldorado, il a pillé la mairie pour près de 10 000 écus. Il a remercié par ailleurs le Duché de Bourgogne pour sa générosité et son inefficacité a voir les choses : le prévôt n'a pas su donner l'alerte comme il le fallait, le Commissaire au Commerce et la Bailli qui lui ont laissé le plaisir de piller un petit bout de mandat et surtout on l'a démis de ses fonctions pour qu'il puisse fuir facilement avec ses complices.

Mais où s'arrêteront les pillages en Bourgogne ? Le Duché réussira t'il enfin a protéger ses villes et ses habitants ?

Zozo, pour l'AAP.

HRP : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2330835

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 11 Mar - 10:57

Citation :


11/03/1465 Un Évêque Manu Militari au Diocèse d'Anjou.

Genève (AAP) - En Anjou, "12 salopards" ont pris le contrôle du Château Ducal d'Angers à la mi février dernier. Arborant ostensiblement le Lys, leur coup de main poursuit la réduction de la rébellion angevine et le rétablissement de l'autorité royale entamée en automne dernier après plusieurs années d'indépendance de facto.  Quatre armées, royale, angevines loyalistes et poitevine tiennent aujourd'hui le Château sur la Loire.

L’Évêché y dépend quant à lui de la province ecclésiastique de Tours, dirigée par l’Évêque Métropolitain Arnault d'Azayes, Grand Inquisiteur et Primat de l'Eglise Aristotélicienne de France. Autant dire, une huile de l'Eglise de Rome. La saisie manu militari de l'église cathédrale a été fomentée par l'Armée "Les 12 salopards" commandée par par le capitaine Rackam__frost avec la bénédiction royale. Ainsi l'affreux aveugle Falco de Cartel, Réformé notoire des bords de la Loire, occupe le poste d’Évêque depuis le 8 Mars.

Le retour d'une Foi militante et de concerts de cloches dans chaque recoin du Duché rebelle est la priorité affichée de l’Évêque "manu militari". Ainsi chaque poste vacant ou inactif au sein des Eglises ou du Conseil Diocésain est destiné à être doté du personnel adéquat. Ceci sans préférences religieuses. Car , selon lui, c'est le vide religieux, le manque de Foi, donc de valeurs Aristotéliciennes qui serait en partie responsable des traditions violentes et de pratiques barbares en Anjou ayant conduit la Couronne à écraser les forces Indépendantistes.

Une messe est dite tous les dimanches de 10h à 12h, heures françaises (9 à 11h GMT)
Une seconde messe est dite le vendredi de 18 à 20h, heures françaises (17 à 19h GMT)
Vous doutez de votre foi ? Vous êtes très malheureux ? En allant à la messe, vous augmentez légèrement votre foi et votre moral. On a vu des fidèles sortir de l'office en chantant "La vie, c'est vraiment de la grosse boulasse ! lasseeeuuu !"

village>église>ma paroisse>aller à la messe (aux heures d'ouverture de celle-ci)

Saint Scrofule pour l'AAP agence Meuse, Saône et Rhône

[IG/RP] Laboratoire Aristotélicien: Vie Cathédrale http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2331936

http://www.degloriaregni.com/KAP/index.php?id_depeche=77962

______________________________


Dernière édition par iZaac le Dim 2 Avr - 9:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 31 Mar - 19:36

Citation :


31/03/65 La fin des grandes compagnies ?

Lyon (AAP) - Les troupes de mercenaires recrutées au petit bonheur la chance parmi les désœuvrés aux pieds qui grattent, se regroupent en bandes aux noms fleuris et souvent pittoresques où un latin vaniteux fleure bon avec le bestiaire crâneur. Fatum, Memento Mori, Eldorado, Renards, Lion de Juda, Main Noire, Libertad, Compagnie de Finefond, Bourrins, Lucioles, Chimères, Hydre... Réputées faiseuses de miracles, elles attirent à elle les girouettes, les canards boiteux, les faillis, les poissards, les charlatans et les scrofuleux de l'Aristotélité. Parfois appelées grandes compagnies pour faire simple, elle vivent généralement au détriment des populations sédentaires. Quelquefois attachés à la glèbe d'un Comté, le plus souvent appartenant à la route, ces mercenaires étaient alors désignés comme « routiers ».

Akeemallah, Brandon Cougar et Leroy, Marion du Faouët, Cromwell, Cuculus, Némésis, Gromukus et bien d'autres, animent encore parfois les conversations enivrées de quelques vieux loups de mer de fond de taverne. Ernest Grandjolin, racontait ainsi le fameux épisode dit de « la tour des poudres » à Dijon en 1455. L’homme était sapeur démineur, spécialiste des infiltrations furtives à la troisième demi-brigade de l’Armée Noire, spécialement détaché et placé sous les ordres de Fulbert. « Aujourd’hui, j’crois que j'peux dire que j’crois qu’on a eu chaud, hein... Hein, et pis finalement, bin ON A TOUT FAIT PETER ! Vot' Père était un homme heureux... Et puis j'ai connu le grand Fulbert, vous savez... » Ailleurs, une mère parfois invoque Fernand pour faire peur à son chiard. Sur le marché de Pau, on trouve encore de petites effigies diaboliques à l'image de Petit Frère qui garantissent dit-on la fidélité de l'épouse, le désenvoûtement, la chance, la protection contre le mauvais sort et les dents blanches.

La première vague de compagnies de routiers est apparue avec les châteaux. Ces mercenaires étaient partout présents sur le limes du Royaume de France, entre Bourgogne, Artois et Bretagne. Leurs coups de mains audacieux ont ruiné alors pas mal de Duchés. En 1456, la bande de la Grotte emporte Montpellier et près de 450 000 écus. La Champagne restait une destination de choix : on s'y gaussait d'une politique exemplaire de fermeté à l'égard des traîne-rapières, du coup on y pétait plus joyeusement qu'ailleurs des bulles dans son vin plat. Cette première engeance libertaire et parfois romantique disparaît ou est progressivement intégrée aux défenses militaires des Duchés et Comtés qui les abritent à partir du moment où les simples bandes se retrouvent au pied du mur des Castels que désormais seules les armées ordonnées peuvent investir. Eléments importants des défenses de l'Artois, du Berry et de l'Anjou, ces routiers aguerris, organisés et très mobiles constituent un élément décisif dans les batailles. Cette seconde vague, qui accompagne la fin de la dynastie Lévanide, est désormais cruelle et silencieuse : on n'entend plus avec eux chanter dans les gargotes, on vient, on trolle et on part.

Ces mainades de cotereaux seraient-elles en voie de disparition également ? Après s'être faits proprement botter le séant au Berry par l'Etat Royal et ses féaux désormais acharnés sur l'Anjou, les Renards et Fatum ont jeté leur dévolu sur un nid jusqu'ici inexpugnable : la Suisse. Les uns dans le Valais, les autres à Fribourg, ils vont et viennent à leur guise à travers une Savoie moribonde et une Franche Comté complaisante. A Briançon les premiers affrontent en février dernier une alliance Dauphinoise et Provençale menée par Hersende de Brotel. Si les combats sont indécis et meurtriers dans les deux camps, les goupils présentent leur queue à l'adversaire après trois jours de bataille. A Lyon, quelques jours après, le Fatum, bien silencieux depuis la prise de Dijon en mars 1464, tournent rapidement casaque laissant moult des leurs navrés sur le champ de bataille. Que dire enfin de la Memento Mori, disparue corps et âme de l'Histoire des Royaumes depuis l'excommunication de son général et Comte de Pontoise, Namaycush de Salmo Salar à l'automne 1463. La faute à la pénurie d'hommes ? L'Archevêque de Besançon s'amusa beaucoup d'avoir reçu pli du Fatum l'enjoignant comme tant d'autres à rallier les rangs d'écorcheurs illettrés, ignorants au mieux sa qualité.

Désormais les trophées sont ailleurs ? Engagez-vous qu'ils disent, vous verrez du pays ! A l'Eldorado, chez Fatum, dans la Memento Mori, chez les Renards, à la Grotte des Joyeux Brigands...


Bernhard Pivert pour l'AAP agence Meuse, Saône et Rhône

http://www.degloriaregni.com/KAP/index.php?id_depeche=78475

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Childerik
Ambuleur
avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 17/09/2013

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 31 Mar - 19:39

C'est émouvant de lire tout ça.

______________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10228
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 31 Mar - 21:16

Citation :
Akeemallah, Brandon Cougar et Leroy, Marion du Faouët, Cromwell, Cuculus, Némésis, Gromukus et bien d'autres

C'est moi ou y'a un doublon ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5293
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 1 Avr - 0:18

doublon ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6894
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 1 Avr - 10:49

Houblon ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10228
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 1 Avr - 11:47

2 persos sont le même joueur à des époques differentes non ?
(l'un est mort, plus tard il en a cree un second)

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Sauter vers: