Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 26 Aoû - 22:12

La Champagne...
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 27 Aoû - 22:25

Ah, t'estions sûr ?

lol!

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 1 Sep - 20:10

Citation :
31-08-2009 : Chronologie de la fin de la dynastie Capétienne au début du règne de Lévan III
[+]

Paris (AAP) - L'Académie Royale de France connait une certaine activité ces temps-ci, notamment depuis l'élection du nouveau Grand Académicien Royal, Messire François Noël de Voltaire.

L'Institut d'Histoire - qui a comme Grand Académicien Royal Messire Dide, et comme Maistre Académique Erel de Dénéré -, lui aussi s'active, notamment par un de ses copistes, messire Pyrrus, qui a à ce jour mené quatre projets.
Ce dernier a accepté que son travail soit publié dans l'AAP pour être connu de tous, et sortir l'Institut d'Histoire de l'ombre.

Voici donc le premier projet mené à bien par ledit copiste, projet retraçant la chronologie de la fin de la dynastie Capétienne au début du règne de Lévan III.

"- Chronologie de la fin de la dynastie Capétienne au début du règne de Lévan III.

1328 : Mort de Charles IV le Bel, le dernier fils de Philippe IV et dernier Capétien direct. Faute d’héritier mâle, la couronne revient à son cousin germain Lévan Ier de Normandie, qui inaugure une nouvelle dynastie. Mais les querelles de succession vont déclencher la guerre de Cent-Ans.

1337 : La guerre de Cent Ans débute par une querelle féodale classique : le roi d’Angleterre Edouard III est le petit-fils de Philippe IV le Bel, alors que Lévan Ier de Normandie est simplement son neveu. Les hostilités s’engagent lorsque Edouard III refuse de prêter hommage pour ses terres de Guyenne et revendique la couronne de France.

1346 : La victoire anglaise de Crécy ouvre la série de désastres pour les armées françaises.

1347 : Calais tombe aux mains des Anglais.

1350 : Jean II le Bon succède à son père Lévan Ier. Son règne sera l’un des plus sombres de l’histoire de France.

1356 : Le Prince Noir (le prince de Galles, fils aîné d’Edouard III) dévaste l’Aquitaine, remporte la victoire de Poitiers et fait prisonnier Jean II le Bon.

1356-1358 : Profitant de la captivité du roi, Étienne Marcel, prévôt des marchands de Paris, se rebelle contre l’autorité du Dauphin (futur Charles V) et établit une véritable dictature dans la capitale avec l’appui des Anglais. Il perd la vie dans l’aventure.

1360 : Par le traité de Bretigny, le Dauphin cède au roi d’Angleterre le quart sud-ouest du royaume : Guyenne, Quercy, Rouergue, Périgord, Agenais, Poitou, Saintonge. Création du franc, monnaie destinée à payer la rançon de Jean le Bon. Cette pièce porte l’effigie d’un chevalier « franc », qui veut libre, alors que le roi est prisonnier des Anglais.

1364 : Mort de Jean II le Bon, son fils Charles V est couronné roi de France. Son règne coïncide avec une phase de reconquête.

1370-1380 : Le connétable Bertrand du Guesclin, originaire de Bretagne, entreprend une guerre de harcèlement contre les Anglais et remporte une série de victoires presque ininterrompue. A la mort de Charles V le Sage, tous les territoires perdus ont été repris, hormis quelques places fortes dépourvues d’arrières-pays comme Calais, Bordeaux ou Cherbourg.

1380 : Mort de Charles V, son fils Lévan II, âgé de deux ans, lui succède. La régence est assurée par ses oncles.

1382 : Achèvement de la Bastille, citadelle destinée à protéger l’est parisien.

1384 : Philippe le Hardi, oncle de Lévan II, constitue sur ses terres une nouvelle puissance à échelle européenne qui rivalisera avec le royaume de France.

1393 : Philippe le Hardi, et Louis d’Orléans, autre oncle de Lévan II, se dispute la réalité du pouvoir. Si la situation extérieure connait une accalmie, la politique intérieure, en revanche, va vivre pendant trente ans au rythme des complots et des luttes fratricides.

1407 : Jean sans Peur, fils de Philippe le Hardi, fait assassiner son rival Louis d’Orléans. C’est le début de la guerre civile entre Armagnacs, partisans de la victime et Bourguignons, partisans de l’assassin.

1413 : Les Cabochiens font régner la terreur à Paris. Ces bandes armées, commandées par le boucher Simon Caboche et plus ou moins bien contrôlées par les Bourguignons de Jean sans Peur, annoncent les « Écorcheurs », qui ravageront la France dans les années 1430-1440.

1415 : Profitant de l’opposition entre Armagnacs et Bourguignons, le roi d’Angleterre Henri V rouvre les hostilités et s’empare d’Harfleur, dans l’estuaire de la Seine. Le 25 octobre, ses troupes disciplinées écrasent la chevalerie française à Azincourt. Au cours des années suivantes, les armées du roi de France sont chassées de Paris et repoussées au Sud de la Loire.

1419 : Jean sans Peur est assassiné sur le pont de Montereau par des serviteurs du Dauphin (futur Lévan III). Cet acte conduit son fils, Philippe le Bon, à s’allier avec les Anglais. Le parti Armagnac devient alors le principal soutien de l’idée national et donc du roi et du Dauphin.

1420 : Le traité de Troyes, qui résulte d’une entente entre Henri V, Philippe le Bon, déshérite le Dauphin et promet les trônes de France et d’Angleterre au futur Henri VI. Les légiste de France dénoncent ce traité, argumentant le fait que Lévan II soit toujours vivant et que sa succession ne se fera qu’au premier prince sâcré.

1429 : Alors qu’Orléans est sur le point de tomber et de livrer aux Anglais la France méridionale, une lorraine de dix-sept ans se rend à Chinon pour solliciter un entretiens avec Lévan II et le Dauphin. Ainsi commence l’incroyable épopée de Jeanne d’Arc. La Pucelle délivre Orléans en Mai et fait sâcrer le Dauphin en présence du roi à Sainte Menehould le 17 Juillet. Cet acte, qui rappel les premiers sâcres des Capétiens où les pères faisaient sâcrer leurs fils aînés de leurs vivants, marque une volonté de continuité de la monarchie française dans le cas où Lévan II viendrait à disparaître.

1430 : Tandis que Lévan II privilégie la diplomatie aux dépends des opérations militaires, la Chevauchée de Jeanne se termine : elle est faite prisonnière par les Bourguignons à Compiègne au mois de Mai, et livrée aux Anglais en Novembre.

1431 : Transférée à Rouen, Jeanne d’Arc est jugée par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais, par l’inquisiteur Jean Lemaitre et par d’autres Français partisans de la monarchie anglaise. Elle est brûlée vive le 30 Mai sur la place du Vieux-Marché. Son intervention aura été déterminante sur le cours de la guerre de Cent Ans qui tourne désormais à l’avantage des Français.

1435 : Sentant le vent tourner, Philippe le Bon, conclut avec Lévan II le Traité d’Arras, qui met fin à la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons.

1436 : Maîtres de la Normandie, à l'exception du Mont-Saint-Michel, les Anglais renforcent leur autonomie en rétablissant l’Echiquier (Cour de Justice) à Caen et en y fondant une université (1442). Mais ces tentatives n’empêcheront pas la province d’être facilement rattachée à la France.

1440 : Procès et exécution de Gilles de Rais, ancien compagnon de Jeanne d’Arc, qui s’est rendu coupable de magie noire et de l’assassinat de 200 à 300 enfants.

1450 : Bataille de Formigny, victoire de l'armée française et de l'armée du duché de Bretagne sur l'armée anglaise.

1453 : Bataille de Castillon, La guerre de Cent Ans s’achève par une victoire totale de Lévan II. Le roi meurt quelques semaines plus tard, son fils Lévan III lui succède."


Erel, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 3 Sep - 21:17

Citation :
Nous, La République de Genève.

En réponse au manque de considération face à notre corps diplomatique.
En réponse au traitement qu'a du subir notre Envoyé en terre champenoise.
En réponse à la parodie de verdict qui a fait suite à la parodie de procès contre notre Emissaire officiel.

Invitons tous les ressortissants Champenois, de quelque rang qu'ils soient à quitter les Terres Genevoises sur le champ.
Les champenois sont désormais personae non grata à Geneve.

Qu'il soit su de tous que tout contrevenant à cette décision présent sur le sol genevois à partir du 3 septembre 1457 sera immédiatement jeté en prison pour 3 Jours, sans procès, comme le fut le Sieur Méliandulys, citoyen d'honneur et ambassadeur de Genève.

Cette décision sera appliquée jusqu'aux excuses publiques du Duc de Champagne, et à l'annulation officielle du verdict.

A Genève, le 1er septembre 1457

Par la grace de Déos,
Leprieure, puis Nicbur Avoyer de la République de Genève
Le Conseil des bourgeois




Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 8 Sep - 18:06

On prend les même et on recommence... Artois vs Champagne.

Siva a écrit:
Citation :

Au peuple de Champagne,
Au peuple du Royaume de France,
A tous ceux qui liront,entendront

Nous constatons depuis deja bien des jours,des semaines que l’Artois ne cesse d’etre menée sur de sombres chemins,par celui qui s’en revendique Comte,et ses alliés,pillards et heretiques qui pourrissent l’image de son Conseil.
Les armées qui nous font face,ne cessent d’aller et venir entre Peronne et Compiegne,menacant ouvertement les terres de Sa Majesté,vos terres !
Chaque jour,ce Conseil sombre,et fais sombrer l’Artois avec lui,entrainant des hommes et des femmes loyaux.La Felonie de Yeuxbleus,et son égo,sont sur le point de mener l’Artois dans sa chute,tant celle ci grandit chaque jour un peu plus.

Apres avoir attaqué un ancien officier royal ,loyal sujet du Domaine Royal,qui n’a eu pour seul tort,que de vouloir se rendre en terres normandes aupres des siens,le Conseil a decidé la fermeture des frontieres.Non content de cet acte infasme, »l’armée des bourrins » qui sillonnent les chemins frontaliers impunement,faucha deux officiers militaires d’Artois.Deux personnes que la Champagne autorisa a passer,suite a la requeste du Prevost d’Artois,et qui regagnerent la ville de Compiegne,meurtri par les leurs.Jusqu’ou donc ira l’infamie du Felon et de l’Heretique ?

Depuis peu,Calais,ville fidele a l’Artois et a ses vraies valeurs,s’est elevée face au Conseil,et a son meneur.Le baillon fut posé par ce dernier,qui placa a une armée en réponse au Maire,et qui le menaca de couper toutes ressources a icelle.
Nous ne saurions regarder la situation autrement,de par les motifs qui ont menés Calais a se lever.Pour répondre au Roy de France,pour ne plus se laisser entrainer dans l’abysse de felonie dans laquelle Yeuxbleux entraine cette terre et ce peuple,qu’il dit tant aimé.
Lui et les Bourrins l’aime tant,qu’il la saigne sans vergogne,criant a l’injustice et la la folie du Roy,et nous envoyant menace de s’attaquer a nous,a nos villes,a Compiegne,et Clermont.Lui qui fait taire son peuple qui s'eleve contre lui a coup d'épée,faisant couler le sang innocent de ses sujets.

Ce jour,que l’Artois sache que nous soutenons,ces Freres et Sœurs,blessés et que l’on tente d’ecraser comme un insecte,sous pretexte qu’on souhaite estre loyal a Sa Majesté.La Champagne deplore a nouveau de voir ainsi l’Artois et ses valeurs,celles qui ont fait d’elle une terre si fidele par le passé,a la Couronne,baffouée,et salie.

Qu’il soit su,que tels les Pairs de France,nous levons l’épée au ciel pour que la Justice apparaisse,et que cesse cette infamie.Qu’il soit su que nous ne reculerons pas devant des felons de nostre Roy,et qu’en vassaux devoués,nous devons nostre aide a ses sujets.

Telle la Pairie,nous condamnons les actes perpetrés par le Felon,Yeuxbleux et ses accolytes.

Fils,filles d’Artois,ne vous rendez pas,levez vous et battez vous contre la Felonie qui gangraine vos terres bien aimées,et vous ne serez pas seuls !

Faict et scellé en Compiegne,
Le 08 Septembre de l’An 1457
Jezabel d’Appérault Von Frayner d’Azayes,
Duchesse de Champagne

Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 9 Sep - 22:31

Citation :
09-09-2009 : La Bourgogne libère ses prisonniers
[+]

Joinville (AAP) – Il y a deux mois, le duché de Bourgogne a été assiégé. De nombreux groupes armés, venus des quatre coins des Royaumes : Zoko ad Eternam, Libertad, Cartel, Lion de Judas, ont envahi les terres bourguignonnes simultanément. Les sièges de Nevers, Cosne et Dijon ont duré de longues journées. L’on rapporte même que Cosnes a été soumise à une pluie de carcasses en putréfaction, lancées par d’immenses catapultes. Puis, les troupes se sont regroupées à Joinville, cité du Duc. Ce n’est que là qu’elles ont été repoussées ou arrêtées par les armées ducales, secourues par les armées franc-comtoises.

Aujourd’hui, les prisonniers ont été libérés sans condition par la Duchesse Ingeburge. Il se murmure que des mercenaires enfermés à Joinville sont repartis affaiblis et marqués au fer rouge par le bourreau de Sa Grandeur. Cependant, aucun duché n’ayant osé revendiquer cette guerre, il n'a été signé aucun accord, et le peuple demeure inquiet. Certains habitants évoquent, sous couvert d’anonymat, le possible retour, un jour, de ces brutes armées jusqu’aux dents qui ont fait frémir la Bourgogne, menacé ses enfants, terrifié ses filles et soulevé ses hommes.

Aux portes de la ville, aucun mercenaire n’a souhaité se confier sur ce sujet, et c’est une compagnie fière et déterminée qui a franchi les murs. Joinville a retrouvé son calme gentillet d’antan.


Leros Senga, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 10 Sep - 21:14

Ingeburge a écrit:
Citation :

    A tous ceux qui la présente déclaration liront ou se feront lire,
    Salut.



    C'est assez peu surprise mais tout de même véritablement déçue que nous prenons la plume en ce jour afin de faire connaître notre position quant à la prise de la bonne ville de Calais par une armée battant pavillon flamand et plus largement notre réponse quant à l'appel de la Pairie concernant le Comté d'Artois.

    Ainsi, nous condamnons fermement l'intrusion flamande en terres artésiennes. Certes, l'Artois est gouverné par un homme non reconnu par la Couronne de France mais cette non-reconnaissance n'autorise certainement pas une province tiers à violer la souveraineté artésienne et ce d'autant plus que les Flandres et l'Artois étaient liés par un traité d'alliance.

    Nous condamnons dans un second temps le véritable appel à la guerre lancé par la Pairie et y répondons donc par la négative. Non, nul habitant de l'aristotélicienne Bourgogne ne se rendra en Artois afin d'aller délivrer Calais ou plutôt, car c'est ce qui y est sous-entendu, nul habitant de l'aristotélicienne Bourgogne n'ira participer à ce qui s'assimile à un envahissement de l'Artois.
    Nous nous étonnons d'ailleurs de ce que l'Assemblée des Pairs de France mette en avant avec une telle vigueur le statut d'hérétique du sieur Yeuxbelus83 car tout le Royaume de France sait bien que les relations entre Paris et Arras sont délétères depuis nombre d'années maintenant et ce, bien avant l'arrivée d'un hérétique au pouvoir.
    Enfin, nous trouvons bien léger d'exposer le peuple artésien à une telle vindicte car c'est oublier que la majorité du peuple artésien n'a pas voté pour une liste hérétique et que c'est donc ce peuple honnête et aristotélicien qui va souffrir d'un tel casus belli.

    C'est pourquoi, soucieuse de toute l'agitation que nous percevons et inquiétée par cet appel belliciste, en vertu de l'article 14-1 relatif à la souveraineté et l'article 14-2 relatif à la fermeture des frontières consignés dans le codex bourguignon, nous déclarons qu'à compter de la promulgation de la présente déclaration, le territoire bourguignon est strictement interdit aux étrangers et que toute demande de laissez-passer devra être fait auprès de nous et auprès de nous seule. Tout intrus pris à violer cette disposition devra en subir les douloureuses conséquences.
    De même, le Duché de Bourgogne propose sa médiation en vue d'apaiser les tensions et parvenir à une situation propice à un dialogue constructif.

    Pour autant, le Duché de Bourgogne ne peut oublier ce qui l'a éloigné du comté d'Artois et enjoint donc avec force le sieur Yeuxbleus83 et à tout ressortissant artésien sous le coup d'une excommunication de cesser de répondre aux tentations de la Créature sans nom et de reprendre le chemin lumineux de l'Unique et Vraie Foi.
    La sécurité du peuple artésien est depuis bien trop longtemps fragilisée par les choix douteux de certains de ses notables, il est plus que temps pour ces derniers de penser tant au salut de l'Artois qu'au leur propre.


    Rédigé et scellé sur les routes de Bourgogne le neuvième jour du mois de septembre de l'an de grâce MCLDVII.


    SA Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg,
    Duchesse de Bourgogne.




Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 18 Sep - 13:46

Citation :
18-09-2009 : Calais-la-libre & conflit artésano-flamand : Position officielle de la Champagne[+]
Reims (AAP)- Outre des rancunes historiques, cela fait à nouveau un certain temps que l'Artois et la Champagne se regardent de travers, après la rupture des négociations du Mont Saint Michel au moment de l'accession au pouvoir de Yeuxbleus.

La Champagne reproche à l'Artois de "couvrir" les Bourrins, dont une grande partie sont responsables de différents pillages, entre autre en Champagne ou dans d'autres provinces du Domaine Royal. Elle n'a de cesse de réclamer la fin de ceux qu'ils considèrent comme de vulgaires brigands, ainsi que le remboursement des frais de guerre engagés.
Le comté d'Artois, de son côté, est mené à présent par Yeuxbleus, dont l'allégeance trop tardive a été refusée par Sa Majesté le Roy Levan III. Récemment, une de leur ville, Calais, a demandé au DR son soutien pour ne plus être Artésienne, se révoltant ainsi contre le pouvoir en place. La ville fut aidée dans son entreprise par les Flandres qui, pour mener à bien leur révolte, ont fait croire aux dirigeants de l'Artois qu'ils étaient toujours de leur côté en fidèle allié.
Calais est donc devenue Flamande, des troupes Artésiennes sont allées en Flandres, et la Champagne, quand à elle, maintient deux armées sur Compiègne, un peu au sud de Péronne.

Pour tenter d'en savoir plus sur la position de la Champagne concernant toutes ces affaires, nous avons eu l'honneur de procéder à un entretien avec son actuelle duchesse, Jezabel d'Appérault Von Frayner d'Azayes.

"AAP - Bonjour Duchesse. Nous avons des renseignements concernant une des armées de Compiègne qui pourrait aller sous peu à Péronne, pouvez vous nous en dire plus ?

Siva - Bonjour. Le but premier de cette armée est de défendre la ville face aux armées du félon. Ensuite, c'est une armée Royale. Ainsi, si un ordre royal lui demande de bouger, elle bougera, quelle que soit la destination. Seule la couronne de France pourrait affirmer une telle chose.

AAP - Des sources disent, justement, que le Grand Maistre de France Armoria de Mortain, et ou certains de ses quarante cinq, seraient incorporés dans cette dite armée. Est ce officiel ?

Siva - En effet, ce n'est un secret pour personne, Son Altesse Armoria est présente en Compiègne. Dès l'arrivée des armées du Félon à Péronne, elle a souhaité participer à la défense de Compiègne, et au blocus que le DR a mis en place face à l'Artois.Mais je vous puis vous dire que la Couronne de France n'est pas seulement la GMF, mais le Roy et la Curia Regis.
La seule affirmation que la Champagne peut vous faire à ce sujet, c'est que nous ne voulons pas la guerre avec l'Artois, ni avec les artésiens.
Nous défendons juste une terre vassale du Roy des Félons que sa Majesté a publiquement dénoncés.

AAP - Je vous remercie pour ces éléments de réponse. L'Artois est actuellement dirigée par Yeuxbleux, ce qui aurait entrainé la demande de Calais à quitter l'Artois. Quelles sont les réactions de la Champagne à ce sujet et aux conséquences ?

Siva - Entendons nous bien. Tout le monde sait que je mène une armée moi-même à Compiègne dans un but défensif et bloquant, comme la première. Au Nord, trois armées du Félon stationnaient en Péronne, jusqu'à il y a peu, l'une d'elle bloquant les entrées à la frontière. Yeuxbleux,s'il dirige le conseil, a fait son allégeance après le délai imposé aux feudataires. Préférant insulter et provoquer ces derniers plutôt que de faire ce devoir là.
Si les bourrins ne se cachent pas au conseil, ils ne sont pas les seuls et des sujets loyaux se font entendre. Ils sont juste un peu moins gonflés d'orgueil que YB et sa clique et donc plus discrets.
Concernant Calais, son peuple, lassé de l'emprise d'un tyran Félon qui les étouffait a souhaité prouver sa loyauté au Roy. Les Flandres l'y ont aidé, répondant aux appels de la Couronne. Calais n'a pas souhaité devenir Flamande, mais se libérer des Félons.
Accessoirement, celui qui usurpe le titre de Comte continue de provoquer les terres du Roy, parlant de déclarer la guerre à la Couronne et à condamner à mort tout étranger entrant en Artois. Si c'est le cas, nous répondrons.

AAP - Ainsi donc, le DR se tient prêt à mener enfin un front contre les bourrins, en particulier sous les ordres du Roy, la Normandie et la Champagne. Est-ce la fin du règne des bourrins qui s'annonce, et le début d'une nouvelle ère de paix, avec peut être le remboursement des frais de guerre que vous réclamez ?

Siva - Seul le Très Haut pourrait répondre. Mais je le prie en ce sens. Les bourrins n'ont de cesse de nuire à notre bon Roy et de nuire à l'image forte et honorable de l'Artois.
Je ne cesserais de dire ce que j'ai affirmé à Paris et au Mont St Michel, la Champagne ne ferait la guerre à un vassal du Roy. Et ne fermera jamais les portes de ses ambassades à icelui. Si l'Artois nettoie ses terres des bourrins, la Champagne sera encline à aborder le sujet des frais de guerre, et nous lui tendrons la main pour l'aider à enrayer la gangrène qui la gagne.

AAP - Merci, Duchesse, je vous laisse au commandement de votre armée et à la gouvernance de votre duché, en priant avec vous que la situation donne un dénouement heureux.

Siva - Merci à vous, espérons que le Très Haut vous entende, et Rome avec."

La trêve dominicale a permis aux soldats de tous côtés de se reposer, en attendant, peut être, des affrontements douloureux pour chaque duché.


Zoyas & les experts, pour l'AAP


Rappel de l'AAP : d'autres articles sont parus sur le même sujet ou à paraitre permettant l'expression de l'ensemble des acteurs.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 18 Sep - 13:48

Citation :
18-09-2009 : Calais-la-Libre, enjeu d'un conflit artéso-flamand[+]
Calais (AAP) - Depuis maintenant dix jours, le Nord du Royaume s'agite. L'épicentre de ces agitations est la ville de Calais. En effet, comme l'article du dixième jour du mois de septembre de l'an de grâce 1457 "L'Artois doublement trahi" le signalait, Calais, ville franche artésienne, a rejoint les Flandres, alliés historiques de l'Artois.

Le quatre de ce mois, des informations confidentielles sont parvenues au Castel d'Arras, faisant état de la préparation de la sécession de Calais. Les autorités artésiennes ont vivement réagi, dénonçant une traîtrise, et pendant plusieurs jours la situation est restée peu claire, les deux parties se renvoyant la balle. Tout s'est emballé la semaine dernière après la déclaration du Comte de Flandres, Louis-Alexandre de Clairambault, rompant de Pacte du Lion de Fer et assurant son soutien aux indépendantistes. Une armée flamande est aussitôt entrée en ville avec la bénédiction des habitants et de leur maire, Zengi de Khairi, principal instigateur de l'opération. Calais, ville franche rattachée antérieurement à l'Artois, est désormais passée sous tutelle flamande, et le statu-quo se maintient depuis, légèrement troublé par diverses déclarations d'intervenants extérieurs : soutien à Calais-la-Libre pour la Pairie, la Champagne et le Bourbonais-Auvergne, à l'Artois pour le Poitou, le Berry, la Lorraine et la Franche-Comté, inquiétude pour la Bourgogne... L'Église Aristotélicienne, que l'on pensait pro-artésienne du fait de l'interdit prononcé à l'égard des Flandres, a prouvé son impartialité en prenant la même mesure contre Zazaroyaume, commandant l'armée artésienne ayant attaqué Calais. Afin de tenter d'y voir plus clair dans cet embrouillamini diplomatique, les deux principaux antagonistes ont accepté de répondre à quelques questions.

Deux entretiens vous sont présentés dans cet article, un avec Yeuxbleux83, dirigeant du Haut-Conseil d'Artois, et Zengi, bourgmestre de Calais-la-Libre. D'autres entrevues suivront probablement.


Tout d'abord, Yeuxbleus83 :

"AAP : Bonjour messire, et avant tout, merci d'avoir accepté cette entrevue. Commençons par le commencement : les indépendantistes calaisiens vous ont très clairement désigné, vous et votre parti, comme à l'origine de la crise actuelle. Que leur répondez-vous ?

Yeuxbleus83 : Il est simple de dire cela. Ils me désignent comme la principale cause de leur mouvement de folie. Mais quand Lndil était Comte, loin de mon parti politique, il a voulu leur réclamer l'impôt comtal et ils s'insurgeaient déjà. La bande que nous avons là est née sous la Franchise pour sa majorité et n'a pas l'esprit de ceux qui se sont battus pour celle-ci. Le parti qui a le plus avancé sur la Franchise était celui de Niria de Ponthieu (Artois Ensemble), qui était très proche de notre parti (Valeurs Artésiennes). Le traité a été signé alors que VA était simple candidat aux élections comtales, et à l'époque seul parti politique à soutenir la Franchise dans son programme ...

AAP : Vous niez donc avoir voulu "la mort de Calais-la-Libre", comme les indépendantistes l'ont affirmé pour justifier leur opération ?

Yeuxbleus83 : La mort de Calais-la-Libre, c'est quoi ? Calais-la-Libre s'appelle ainsi parce qu'elle est définie comme telle par la Franchise. Une Franchise que je n'ai jamais contestée. Une Franchise que jamais le Haut-Conseil d'Artois n'a contestée. Une Franchise qui n'a jamais été soumise à modification. Les seuls évènements qu'il y ait eu concernant la ville de Calais sont une modification de la Constitution, mais que je n'ai que clôturé et non instauré, ainsi qu'une Charte des Bourgmestres. Cette charte qui cite les lois en cours, que Calais de par sa Franchise doit respecter, mais qu'ils refusent sous prétexte qu'une signature atteint à leur liberté.

AAP : Comment expliquez-vous alors la démarche des indépendantistes ?

Yeuxbleus83 : Je ne l'explique pas. A vrai dire tout ce que j'ai vu dans leurs explications, si on peut les appeler ainsi, c'est que tout le monde est méchant avec eux et personne ne les aime. Forcément, on leur demande d'arrêter de se croire au-dessus des autres villes d'Artois. On fait des efforts en leur permettant de payer l'impôt différemment des autres villages, mais ce n'est pas encore assez. On devrait payer les frais qui incombent au Comté pour Calais et faire payer les autres villes pour eux ? C'est pas possible. Il faut à un moment donné un peu de bon sens. Celui-ci ne l'a pas emporté.

AAP : Le bon sens semble en effet s'être depuis longtemps volatilisé : rupture du Pacte du Lion de Fer par les Flandres, pressions du Domaine Royal aux frontières... Comment le Haut-Conseil compte réagir ?

Yeuxbleus83 : Ceci reste secret défense. Je ne pourrais point tout vous dire, mais le Haut-Conseil travaille d'arrache-pied. Je loue au passage l'action de nos diplomates, eux aussi très impliqués.

AAP : En parlant de diplomatie, que pensez-vous des multiples réactions, à travers le Royaume de France et au-delà, que suscite cette affaire ? Y a-t-il un risque de généralisation du conflit ?

Yeuxbleus83 : Ah, les réactions... On a la Champagne qui réagit, mais forcément c'est pas une nouvelle de les voir soutenir tout ce qui nuit à l'Artois. Avec une d'Appérault à leur tête, famille dont le patriarche explicitait qu'un bon artésien était un artésien mort, leur réaction n'étonne en rien. Ensuite, on a le BA qui réagit. Un BA qui, au Conseil des Feudataires n'a qu'une seule envie, en découdre avec l'Artois, ce vilain Comté qui veut pas payer une dette inexistante à la Champagne. Là encore rien de surprenant. La Pairie est toujours aussi intelligente en déclarant qu'on ne peut intenter aux terres du Roy mais favorise une attaque de l'Artois, terre du Roy. Ca forcément, ce sont des réactions qu'on attendait un peu. Après moi, c'est plus les autres réactions qui m'intéressent, loin des charognards qui veulent vilipender leur haine pour se donner de l'importance. On en a eu une première déjà avec la Bourgogne. Je dois dire que bien que neutre, elle montre parfaitement la grande faculté de la Pairie à statuer puisqu'ils mettent tous les problèmes de l'Artois sur le dos de l'hérétisme en cherchant à ingérer à Rome pour que celui ne soit pas reconnu comme non advenu [un procès pour la levée des excommunications est en cours, note de l'auteur]. Pour le reste, les réactions devraient arriver sous peu. Les charognards se sont jetés comme des morts de faim sur le petit bout de viande qu'on leur a offert et montre à quel point ils sont dignes des fonctions qu'ils occupent ...

AAP : Pour finir, quel est votre sentiment général sur tout ça ? Comment pensez-vous que cela se finira, pour Calais et l'Artois ?

Yeuxbleus83 : Seul l'avenir le dira. ils est inutile de se faire des plans sur la comète, mais important est de voir toutes les réactions. Et celles-ci ne sont pas arrivées encore.

AAP : Je vous remercie d'avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Yeuxbleus83 : Merci bien, je ne manquerai pas de répondre à vos interrogations futures sur les aléas de ce conflit."


Entretien avec Zengi de Khairi, maire de Calais-la-Libre :

"AAP : Bonjour monsieur le maire... Ou doit-on vous appeler autrement ?

Zengi : *rire* Monsieur le maire ira très bien.

AAP : Va pour monsieur le maire alors. Si vous me permettez, je serais très direct. Pour beaucoup en Artois, vous n'êtes qu'un despote à la tête d'une conspiration d'illuminés, jetant aux orties la volonté de la plupart des Calaisiens. Je suppose que vous ne voyez pas les choses comme ceci ?

Zengi : Ces insinuations pathétiques ne sont que le dernier recours de gens à court d'arguments. Je vais le répéter, une fois encore : j'ai été élu avec plus de soixante pour-cents des voix, sur un programme mettant au premier plan une autonomie accrue. Un second vote, après le déclenchement de la crise, m'a confirmé dans mes pouvoirs, cette fois avec trois quarts des voix ! Et dois-je mentionner ce sondage lancé dans tout l'Artois, qui nous dote du soutien d'un tiers de la population ? Un tiers, lorsqu'on sait que les Calaisiens ne représentent qu'un peu moins de quinze pour-cents des Artésiens. Je crois donc que ma légitimité ne peut être remise en doute sans une dose conséquente de mauvaise foi.

AAP : Comment expliquez-vous le large soutien dont vous vous prévalez ?

Zengi : Le ras-le-bol généralisé de la population calaisienne, qui voit sa particularité sans cesse remise en cause par un pouvoir comtal soucieux de se débarrasser de l'autonomie offerte par le Traité de Franchise, soutenu par des maires jaloux de cette même autonomie.

AAP : Yeuxbleus83 se défend pourtant de toute tentative de ce genre, argüant que des négociations ont eu lieu avec Calais, et qu'en outre le Haut-Conseil entier le soutient ! La moitié des élus ou presque sont des opposants déclarés à VA...

Zengi : Ne me faites pas rire. On nous a imposé les modifications récentes de notre statut. C'est vrai, le Haut-Conseil nous a demandé à quelle sauce nous préférions être mangés, mais n'a pas remis en cause le fait que nous allions être mangés. Parler de négociations dans ce genre de cas frise le ridicule. Au moment où je justifiais notre désir d'indépendance au Castel, un intervenant a d'ailleurs déclaré qu'on ne négociait pas avec un couteau sous la gorge, et que l'une des deux parties imposaient toujours son point de vue. C'est pour le moins contradictoire avec les déclarations suivantes, n'est-ce pas ? Quant à la Charte des Bourgmestres, second point de discorde, elle nous a été présentée achevée, nous n'avons pas eu voix au chapitre dessus.

AAP : Certes, mais vous n'avez pas répondu totalement. Que faites-vous des élus TECAP, qui représentent près de la moitié du Haut-Conseil ?

Zengi : C'est sous leur majorité que l'impôt nous a été imposé. Si un sujet les rassemble avec VA, c'est bien Calais ! Cela rassemble même tout le reste de l'Artois ou presque...

AAP : Nous y reviendrons. Vous parlez beaucoup de l'impôt pour justifier votre indépendance. Ne trouvez-vous pas normal de participer aux frais de fonctionnement du Comté ? Préfèreriez-vous vivre "aux crochets" des autres villes, ce dont on vous a d'ailleurs accusé ?

Zengi : Là encore, mauvaise foi. L'impôt exorbitant qu'on nous demande est destiné à verser leurs soldes aux militaires de l'ost toujours plus nombreux qui sont engagés pour protéger l'Artois des stupidités de ses dirigeants. Nous ne cautionnons pas ceci, mais le principe d'impôt en lui-même ne nous gêne pas. D'ailleurs, les négociations qui sont en cours entre notre ville et les Flandres le prouveront lorsqu'elles seront rendues publiques.

AAP : Espérons que vous nous en direz bientôt plus à ce sujet...

Zengi : N'en doutez pas !

AAP : Parlons des répercussions de votre action. Votre appel au Domaine Royal, ainsi que la trahison des Flandres envers l'Artois, ont soudé la population derrière la personne que vous prétendez combattre. Même si ce n'est que momentané, n'avez-vous pas l'impression d'être contre-productif ?

Zengi : Les gens se rendront vite compte de ce que sont les Bourrins et leur chef, quand la situation se sera un peu apaisée. Je ne me fais pas de soucis sur ce point.

AAP : Et hors d'Artois, comment expliquez-vous les multiples réactions ?

Je suis bien sûr heureux que d'autres comprennent notre combat pour la liberté. Je salue le communiqué de la Pairie, ainsi que le soutien de la Champagne et du BA [Bourbonais-Auvergne, note de l'auteur]. En revanche, je déplore les déclarations poitevine et franc-comtoise, qui traduisent au mieux un rejet primaire du Domaine Royal et de ses positions, au pire une caution apportée aux pratiques de Yeuxbleus83.

AAP : Pour finir, comment voyez-vous les semaines à venir ?

Sanglantes, je le crains. L'ost artésien est à nos portes, des combats sont à prévoir avec les défenseurs volontaires de la ville et nos protecteurs flamands. J'ai cependant bon espoir, car comme le dit la devise de Calais-la-Libre, seule la liberté triomphe !

AAP : Merci de m'avoir accordé cette entrevue, et peut-être à bientôt !

Zengi : Je vous en prie, c'était un plaisir. Il est de mon devoir d'éclairer autant que faire ce peut la situation, et je serais bien entendu heureux de recommencer."


Depuis ces entrevues, la situation s'est compliquée d'avantage puisque le Haut-Conseil flamand s'est divisé entre pro-calaisiens et pro-artésiens. Le sieur Ascamion tente de remplacer Louis-Alexandre à la tête du Comté avec un succès pour l'instant mitigé, et négocie d'ores et déjà avec Yeuxbleus83 en tant que régent des Flandres. Des voix s'élèvent pour contester cette auto-proclamation. Toujours est-il que l'ost flamand s'est retiré de Calais, laissant la ville sous la seule protection de ses habitants. La seule certitude à l'heure actuelle est que cette histoire n'est pas terminée, attendez-vous donc à des précisions en cas de nouveaux développements.


Nicolas de Firenze, pour l'AAP.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 19 Sep - 21:52

Calais a été rattaché (ig) au comté de Flandre.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 23 Sep - 20:47

Citation :
23-09-2009 : Calais-la-libre résiste
[+]

Calais (AAP) - Les combats se mènent aussi bien à l'épée qu'à la plume dans ce qu'il faut désormais appeler la guerre d'indépendance de Calais-la-Libre. La ville est en effet assiégée depuis quatre jours par l'armée des Bourrins, tandis que les rebondissements se multiplient.


Dans la journée du 18 de ce mois, les troupes commandées par Luzifer II de Ponthieu sont arrivées en vue des murs de Calais. Les affrontements ont débuté dès le lendemain et les assaillants ont eu la surprise de se retrouver face à une cinquantaine de défenseurs acharnés. Notables de la ville, commerçants, paysans, tous ont pris les armes -parfois guère plus qu'une fourche- pour protéger les murailles. La légitimité populaire, que la plupart des artésiens contestaient au bourgmestre Zengi, semble donc avoir passé l'épreuve la plus rude, celle des combats. Le vent de l'esprit calaisien souffle sur toute la ville, et en fait de quelques conjurés, c'est la population entière qui le défend. Les troupes d'invasion ont ainsi été repoussées deux jours durant, et ce malgré un évènement étrange, à l'origine de nouveaux débats enflammés.

Le matin du second jour des combats, environ la moitié des défenseurs s'est retrouvée... en geôle. Après s'être endormi la veille dans la sécurité de sa mairie, le maire de Calais s'est réveillé sur un lit de paille dans une cellule inconfortable. Il s'est aussitôt fendu d'une déclaration écrite dont voici le début :

"C'est Zengi de Khairi qui vous écrit, depuis la geôle où je me suis réveillé ce matin sans comprendre pourquoi. Le seul indice était une odeur de souffre imprégnant l'atmosphère, tout à fait caractéristique d'un acte de sorcellerie... Car vous avez utilisé les pouvoirs du Sans-Nom pour m'extraire de Flandres, à des dizaines de lieues de là, et me téléporter en cette cellule ! Vous confirmez les accusations d'hérétisie dont vous vous défendez pourtant."

Suivirent un certain nombre d'épithètes imagées que la décence ne permet pas de retranscrire ici et quelques phrases plus construites, notamment :

"Jamais Calais-la-Libre ne rejoindra ce Comté tant qu'il sera sous la tutelle des raclures infernales que vous êtes !"

ou

"Montez sur nos remparts, afin que nos lames puissent transpercer vos cœurs impurs ! La racaille telle que vous n'a sa place qu'au lieu de sa naissance, dans le septième cercle de l'Enfer, sur la lune, loin de la pureté solaire ! Crevez tous, suppôts du Sans-Nom ! POUR CALAIS-LA-LIBRE !"

La conclusion, plus calme, se borne à relever le fait que beaucoup des condamnations étaient illégales. En effet, les lois artésiennes prévoient un maximum d'une journée de prison pour les citoyens récents en cas de Trouble à l'Ordre Public, et ici les peines prononcées étaient de trois jours de prison. Si l'Inquisition a d'ores et déjà été saisie au sujet de la suspicion de sorcellerie, il est à prévoir que la Cour d'Appel du Royaume le soit aussi pour ces jugements abusifs.

Les réactions officielles ne se sont pas fait attendre, et côté artésien on a expliqué l'étrange voyage nocturne des défenseurs calaisiens comme ceci :

"On s'est juste infiltré dans les murs, on vous a collé un coup de gourdin derrière les oreilles, et hop en taule. Pas plus compliqué que çà ^^ Fallait être plus attentif."

En revanche, l'absence de réponse en ce qui concerne l'illégalité des peines laisse supposer qu'une bavure judiciaire a effectivement eu lieu.

Un second problème a été soulevé lorsque profitant de l'emprisonnement des meneurs calaisiens, les Bourrins sont à nouveau montés à l'assaut des murs. En effet, des combats ont éclaté le dimanche matin entre le prétendu commando infiltré et la milice municipale. Les attaquants ont été repoussés hors de la ville par des défenseurs réduits à la portion congrue, mais non sans avoir rompu la trêve dominicale, qui en trois semaines de conflit n'a pas été respectée une seule fois. Voici un dossier de plus à ajouter aux affaires actuellement examinées par l'Inquisition, à savoir les précédentes violations de la trêve commises par les troupes flamandes et l'armée artésienne.

Cette nouvelle controverse survient à un moment où les négociations artéso-flamandes sont interrompues du fait du changement du Haut-Conseil artésien. Les modérés de TECAP sont arrivés en tête aux élections, mais l'appendice politique des Bourrins, VA, a obtenu les suffrages d'un électeur sur trois. Ce qui, ajouté au score de PAR, liste alliée durant le dernier mandat, leur assure les deux tiers des sièges. Le nouveau Comte poursuivra-t-il dans la lignée de Yeuxbleus83 ? Nul ne peut le dire en cette période de grande instabilité, y compris à l'intérieur des frontières artésiennes. En effet, Stof29, bourgmestre fraîchement élu de Cambrai et premier non-Bourrin à occuper cette charge depuis des lustres, a été renversé par son prédécesseur, Hulrick, pour des motifs obscurs. Yeuxbleus83 a approuvé la révolte à posteriori, écartant de facto toute poursuites judiciaires à l'encontre du meneur des révoltés, ce qui a déclenché de vifs débats au Castel d'Arras. Le Comté n'avait pas besoin d'une nouvelle polémique sur les passe-droits supposés des amis du Haut-Conseil en place.

L'agitation intérieure ne fait en outre que se superposer à l'agitation extérieure. La mort du chancelier de France, Louis-Hubert d'Harlegnan, tué par les troupes artésiennes occupant actuellement le Sud des Flandres alors qu'il défendait son Comté natal, a déclenché de vives réactions en particulier en Champagne, où la duchesse Siva d'Appérault a appelé la Pairie à prendre des mesures de représailles. Cette dernière est pour l'instant restée muette à ce sujet.

La situation n'évolue donc pas vers la simplification, bien au contraire. Calais-la-Libre a déclenché ce qui restera sûrement dans les mémoires comme la crise diplomatique et militaire la plus importante dans le Nord du Royaume depuis la dernière guerre entre l'Artois et la Champagne. L'Agence Acilion Presse continuera à vous tenir au courant des développements de la crise.


Nicolas de Firenze, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
cousin péteur
avatar

Messages : 779
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 24 Sep - 23:30

Si le sans nom lui même se met de la partie sur cette terre, à quoi bon batailler? Un tel niveau de sorcellerie n'est pas à la portée de n'importe quelle raclure des bas-fonds. Il faut être dans les petits papiers de Déos lui-même pour faire voler les gens à des lieues de leur pays. Les voix de Déos ne seraient-elles pas si impénétrables que ça? :evil:

preuve s'il en est que les administrateurs trichent. Quand leurs marionnettes sont impliquées dans des évènements, il se passe toujours des choses étranges.
Pour mémoire Bourgogne, des téléportations lointaines ont eu lieu, des ordres de déplacement se sont perdus dans les limbes et une attaque de ville par deux armées a été purement et simplement annulée sans aucune explication crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Galovert

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 25 Sep - 8:39

Faut croire que Deos entretient un fond de commerce alimenté par les aumônes de ses fidèles.
Pour agrémenter et entretenir l'existence fadasse de ces derniers, le brigand fut créé.
Aiguillon salvateur s'il en est, sa piqure ne doit pas dépasser le stade du rappel à bien se tenir.

Le sans nom a enfin un nom.
... Celsius.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 27 Sep - 23:17

Citation :
A tous ceux qui liront ceci,
Salutations et Paix.

Amis et alliés,

Ce 25 septembre 1457, avant même d’avoir pu prêter allégeance au Roy, la terre d’Artois s’est vue envahir par les armées champenoises. Celles-ci ne disposent d’aucun courrier de notre Roy et ne nous ont posé aucun ultimatum…

Nul acte de l’Artois ne peut être mis en cause, l’ Artois ne s’occupant que de son territoire et ignorant, depuis quelques temps déjà, les pensées belliqueuses de son voisin.

L’ Artois en appelle donc à tous, Comtés et Duchés, qu’ils soient voisins ou lointains. Que tous dénoncent dès à présent l’attitude immorale de la Champagne. Que tous la voit telle qu’elle est ; elle attise les braises d’un conflit que l’Artois n’a de cesse d’éteindre.

L’Artois ne souhaite pas la guerre mais saura répondre à l’invitation champenoise.

Pour l’Artois,
Erwyndyll d’Harlegnan,
Comtesse d’Artois.




______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 3 Oct - 18:31

Citation :
03-10-2009 : Calais-la-Libre tombe
[+]

Arras (AAP) - Dans la soirée du 31 du mois de septembre 1457, les troupes artésiennes ont réussi à s'emparer des murs d'enceinte de Calais-la-Libre.

Après une résistance acharnée de plusieurs jours, les insurgés calaisiens ont dû abandonner les remparts et, de fait, le contrôle de la ville, laissant le champ libre à l'ost artésien, à l'armée des bourrins et aux forces spéciales flamandes qui faisaient le siège de leur cité. Les combats de ce mercredi ont été particulièrement violents, puisque une dizaine de défenseurs semblent avoir perdu la vie.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Nadjine, l'une des dirigeantes de la faction sécessionniste a appelé, depuis une cachette en ville, à la résistance active et passive de ses concitoyens, avec l'emploi de tous les moyens à disposition, y compris par la spéculation économique sur le marché local.

Côté artésien, l'heure est aux palabres afin de déterminer la gestion de l'après-crise. Les prochains jours seront cruciaux. Des questions comme le maintien de la franchise de Calais seront inexorablement mises sur la tapis, certains membres du Haut Conseil ayant déjà proposé de la supprimer.

Maitresseevrard, pour l'AAP

Sources :

http://conseil-artois.frbb.net/la-salle-des-doleances-f2/l-avenir-de-calais-t10529-405.htm?sid=b2c3dad73015a7a0262eb38b47748f58

http://calais-rr.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Lun 5 Oct - 20:26

Citation :
05-10-2009 : Calais divisée entre résistance et résignation
[+]

Calais (AAP) - Les forces armées artésiennes ont finalement achevé la reconquête de Calais-la-Libre ce matin en prenant la mairie, dernier bastion des insurgés. Zengi de Khairi s'est rendu sans combattre, mais plusieurs de ses partisans n'ont pas abandonné l'idée de revanche, malgré la missive que le bourgmestre a envoyé à ses concitoyens peu avant son renvoi :

"Calaisiens, Calaisiennes, mes amis, mes frères.

Cette nuit, nos défenses ont été submergées. Les troupes artésiennes sont entrées en ville et cernent d'ores et déjà la mairie. Demain matin elles l'auront probablement prise, et je ne serais plus votre bourgmestre, aussi je vous fais mes adieux dès à présent.

Ces dernières semaines ont été difficiles pour nous tous. Nous avons porté un idéal à bout de bras, et tenté de le défendre, tant bien que mal. Notre rêve s'est brisé. Je vous remercie, toutes et tous, de la part que vous avez prise à cette formidable aventure. Beaucoup d'entre nous l'ont payé cher, et le pire est probablement à venir.

Aussi, je vous exhorte tous à tenter de rattraper ce qui peut l'être. Nous avons perdu une bataille, mais l'esprit calaisien souffle toujours, et nous entêter ne servira qu'à l'affaiblir. Reconnaissons la défaite. Prenons notre mal en patience. Acceptons la loi du plus fort à défaut de la trouver juste. Parce que la flamme de Calais-la-Libre ne doit pas s'éteindre, et ne s'éteindra jamais.

Zengi de Khairi, humble Calaisien"

Si une majorité de Calaisiens semblent s'être résignés à la situation et comptent suivre ces recommandations, la sœur de l'ex-maire, autre meneuse indépendantiste, a renouvelé peu de temps après son appel. Elle a toutefois précisé qu'il n'était pas question de spéculer, mais d'organiser un marché parallèle, hors du contrôle de la mairie et donc des autorités d'occupation. Certains insurgés qui ne comptent pas abandonner la lutte ont exprimé leur accord avec la poursuite de la résistance.

Dans les prochains jours, nous reviendrons sur toute cette affaire avec Zengi, qu'on ne présente plus, et Erwyndyll d'Harlegnan, Comtesse d'Artois.

Nicolas de Firenze, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 15 Oct - 20:46

L'info était presque aussi fraiche qu'un poisson du Léman...

Riwan Nathan a écrit:
A tous ceux qui liront cette lettre,
Que l'aveugle se la fasse lire,
Que le sourd écoute aux portes,

La Bretagne a appris avec stupeur l'agression du Comté d'Artois par la Couronne de France.
Cet acte expansionniste constitue une violation intolérable des principes de la noblesse, de la décence et du respect dû aux peuples. La Bretagne condamne ainsi fermement cette infamie et appelle la royauté française à la raison.

Un suzerain n'a pas à attaquer son vassal, il se doit de le défendre. C'est la base même de notre société moderne, de nos valeurs. Les trahir c'est trahir l'essence même du système de gouvernement voulu par le Très-Haut. Manquer ainsi à sa parole envers son obligé, c'est aussi remettre en cause la valeur de la parole de la royauté française en général. Comment garder confiance envers une monarchie qui trahit ses engagements ?

En ce jour nous pensons d'abord à l'Artois, à son peuple et sa noblesse qui doivent encore être sous le choc d'un tel crime contre l'honneur et l'intégrité du territoire artésien. Nous leur apportons tout notre soutien.

Nous constatons également qu'après avoir commis un certain nombre de violations du Traité du Mont St Michel, la Couronne de France entend poursuivre ses velléités expansionnistes.
Nous lui demandons donc d'oublier ses vues sur les terres de ses vassaux tout comme sur les nôtres. La Bretagne demeure vigilante et sait désormais ce que valent les engagements pris par Paris.

Fait au Château de Rennes
D'ar Meurzh 29 a viz Gwengolo 1457

Au nom de la Couronne de Bretagne,
Au nom du Duc de Bretagne,

Sa Riwan Nathan De Brocéliande,
Grand Officier de la Couronne,
Chambellan de Bretagne,


Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 31 Oct - 1:24

Citation :
30-10-2009 : Calais aujourd'hui et demain
[+]

Calais (AAP) - Un mois et demi maintenant depuis la déclaration d'indépendance de Calais-la-Libre. Les évènements, que vous avez pu suivre dans les différents articles de l'AAP à ce sujet, ont finalement abouti, il y a plus de trois semaines, à la reprise de la ville par les troupes artésiennes. Et depuis ?

La reprise en main a été rapide et musclée. Sitôt les derniers rebelles matés, le bourgmestre Zengi, à l'origine du mouvement, a été déchu et remplacé par le sieur Fidos. Cette nomination, décidée par le Haut-Conseil, a provoqué des remous dans la population, l'homme n'étant pas connu pour son sens de la diplomatie. Ceci étant, son honnêteté et sa droiture lui ont permis de gagner sinon le soutien, au moins l'absence d'obstruction de ses nouveaux administrés. La suspension provisoire du processus électoral, qui semblait présager d'un long maintien d'un non-calaisien à la tête de la ville, a fait grincer des dents, mais les prochaines élections approchent. Elles sont d'ailleurs l'objet d'une curieuse alliance : Brylastar, pro-artésien, présente une candidature conjointe avec son prédécesseur déchu, Zengi. La priorité semble être le retour de la mairie dans le giron d'un habitant. C'est d'ailleurs la condition qui a été fixée par ledit Zengi pour le retour des fonds communaux, subtilisés avant l'occupation de Calais par les troupes artésiennes, et cachés depuis en ville. Les disputes sont toujours vives sur ce point, le Haut-Conseil et son envoyé accusant l'ex-meneur indépendantiste d'avoir détourné l'argent à son profit, et ce dernier s'en défendant, promettant de le restituer dès le retour au pouvoir d'un "maire légitime". En effet, s'il est un point sur lequel toutes les factions calaisiennes s'accordent, c'est la nécessité d'une sortie de crise concertée, et non imposée par le vainqueur.

Ce souhait ne semble pourtant pas près de se réaliser. A la désignation forcément arbitraire du maire, il faut ajouter le renvoi de tous les membres du guet municipal (alors que deux de ses trois officiers avaient ouvertement pris position contre l'indépendance depuis le début du conflit), et la suppression unilatérale du traité de Franchise votée par le Haut-Conseil. Sur ce point, le débat promet d'être long : face à la méfiance bien légitime désormais de la plupart des Artésiens, les Calaisiens opposent leur Histoire et leur bonne volonté. Car bonne volonté il y a : les quelques opposants à l'ex-maire ont le champ libre pour tenter de faire prévaloir leur vision des relations entre Calais et l'Artois, maintenant que les indépendantistes subissent les conséquences judiciaires de leurs actions.

Le Comté est en effet au coeur de ce qui est surement la plus grande purge jamais effectuée, avec les dizaines de procès des rebelles. Ceux qui ont été jugés les deux instigateurs principaux de l'indépendance, Zengi de Khairi et sa soeur Nadjine, écopent chacun d'une accusation de Haute-Trahison, tandis que leurs complices et ceux qui les ont suivis sont poursuivis pour Trahison. La charge de travail a d'ailleurs été mal absorbée par les autorités, la procure en étant réduite à dresser des actes d'accusation au mieux lapidaires, au pire franchement succints. Dès lors, les accusés ont beau jeu de présenter des défenses élaborées et de dénoncer des procès politiques bâclés. Il est à craindre que la plupart des affaires se terminent en Cour d'Appel, et que ce triste épisode de l'Histoire artésienne ne soit pas près de se refermer.

Pourtant, les autorités, en la personne de la Comtesse Erwyndyll, tentent de s'attirer les bonnes grâces de Calais. Un geste symbolique fort a été fait lorsque, contre l'avis du Haut-Conseil, le site du premier port d'Artois a été choisi à Calais. Son emplacement stratégique en fait en effet la plaque tournante toute désignée des futures relations avec le Royaume d'Angleterre. Les réactions ont été diverses : indignation à Bertincourt, pressentie auparavant comme favorite ; méfiance chez les ex-indépendantistes, qui ne voient ceci que comme une occasion de maintenir une garnison abondante à Calais ; reconnaissance chez les loyalistes, qui promettent de se montrer dignes de la confiance qui leur est ainsi accordée ; scepticisme dans le reste de l'Artois, où la tentative de sécession n'est toujours pas oubliée. Calais-la-Libre pourra-t-elle renaître de ses cendres grâce au développement qu'apportera à coup sûr la construction d'un port important en ses murs ? C'est en tout cas ce que tout le monde souhaite. Heureusement, l'enthousiasme quasi-général suscité par les opportunités qu'offrent la découverte de mister Medd aide à gommer les divisions, l'espoir est donc permis.

Nicolas de Firenze, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Lun 28 Déc - 1:42

Citation :
A la Curie, à son Altesse Armoria de Mortain, et au peuple franc-comtois,

Salut et paix.

Nous, Erwyndyll d'Harlegnan, Comtesse d'Artois, regrettons vivement l'intrusion des armées saintes sur le sol de Franche-Comté. Le concordat liant cette dernière à la Très Sainte Église Artistotélicienne laisse la possibilité au Franc-Parlement de refuser la présence sur son territoire de soldats, fussent-ils mandés par la Curie. Nous enjoignons celle-ci à reconsidérer le passage en force qu'elle a ordonné, et affirmons tout notre soutien et notre compassion au peuple franc-comtois dans cette épreuve difficile. Nous prions également les commandants des armées saintes de ne pas tenter de poursuivre plus avant, de peur que des combats fratricides n'aient lieu avant même que le vrai ennemi soit à portée d'épée.

Faict à Arras le vingt-sixième jour du mois de décembre de l'an de grâce 1457,

Erwyndyll d'Harlegnan,
Comtesse d'Artois

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 3 Jan - 20:22

Citation :
03-01-2010 : Artois/Champagne : Une dette inexistante ?
[+]

Arras (AAP) - Si la chute du château de Reims a de nombreuses et dramatiques conséquences en Champagne, elle a aussi des effets inattendus jusqu'en Artois. Chronique d'un scandale naissant.

Depuis la dernière guerre de Compiègne, la "dette artésienne" était au cœur des conflits diplomatiques avec la Champagne. Cette dernière avançait le chiffrede 80.000 écus en arguant du coût de la mobilisation et des combats, tandis que l'Artois refusait en bloc de payer une telle somme pour une guerre dont les responsabilités ne sont à ce jour pas encore clairement démêlées. Les économistes artésiens mettaient en outre en avant les coûts de réparation de la mine d'or sise entre Péronne et Compiègne, occupée un temps par la Champagne et laissée dans un état déplorable, soustrayant ainsi à la fameuse dette une somme évaluée à un peu moins de 50.000 écus.

Depuis plusieurs mois donc, les négociations butaient sur le montant. Malgré tout, grâce à l'acharnement diplomatique de la Comtesse Erwyndyll au Conseil des Feudataires, une réduction avait été peu à peu envisagée. La Duchesse Maltea était allée jusqu'à en diviser le montant par trois en demandant 10.000 écus, tandis que la contre-proposition artésienne mentionnait un paiement immédiat de 5.000 écus, ou le double étalé sur un an. Cette annonce avait d'ailleurs fait grand émoi dans la population artésienne, beaucoup de vétérans de Compiègne s'indignant que leurs dirigeants puissent songer à payer après avoir perdu une ville.

Mais, la prise de Reims par un groupe de brigands et d'opposants au régime champenois en place a soudainement changé la donne. En effet, un document jusque là tenu secret a fait surface, déchainant l'indignation côté artésien. Ledit document détaillait en effet les bénéfices retirés par la Champagne de l'exploitation de la mine d'or précédemment citée. Leur simple existence pose problème : en effet, les négociateurs champenois avaient toujours présenté l'occupation de la mine comme un gouffre financier. En réalité, non seulement des bénéfices ont été réalisés, mais ils s'élèvent à rien de moins que 28.000 écus ! Ce qui peut sembler incroyable pour une période si courte, sauf si, comme on l'apprend dans la suite du document, on sait que c'est sciemment que l'entretien n'a pas été fait, pour maximiser les gains. D'où l'indignation bien compréhensible des négociateurs artésiens.

Dès lors, il ne reste plus grand-chose des 80.000 écus de départ. Entre 4.000 et 5.000, selon les calculs. Une somme bien réduite pour un conflit diplomatique aussi long... la Comtesse Erwyndyll a d'ors et déjà porté l'affaire devant les Feudataires, mais il est à craindre que la quasi-guerre civile ayant lieu actuellement en Champagne ne retarde grandement le dénouement de l'affaire.

L'AAP vous tiendra informé des développements à venir.

Nicolas de Firenze, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 3 Jan - 22:15

mdr !

Merci aux révoltés !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 12 Jan - 19:45

Citation :
12-01-2010 : Armées, rumeurs planantes, envolées lyriques et plumes volantes
[+]

LA GROTTE (AAP) – Nos lecteurs ne sont pas sans savoir que plusieurs armées croisées se sont constituées, il y a plusieurs jours, à destination de Genève, dans l’intention d’une croisade contre le Lion de Juda. Croisade avortée, l’avoyer genevois ayant désavoué les Lions avant l’arrivée des croisés. Croisés qui n’en sont donc plus et qui se replient alors vers la Bourgogne via la Savoie. Bourgogne où ces armées vont rester quelques jours, attendant l’autorisation du Lyonnais-Dauphiné pour traverser leurs terres à destination, disent-ils, du Béarn, y poursuivre leur croisade.

Mais… Béarn ? Provence ? Les rumeurs courent, ralentissent, accélèrent, se dépassent… Qui arrivera en tête ? Questionnements et suppositions vont bon train tandis que les armées en question ont repris leur route et filent droit vers le Sud à travers le Lyonnais.

Et, au delà des simples suppositions, on trouve des prises de position. Ainsi, cette annonce récente dans la grotte bien connue des joyeux brigands, signée de Kika, 15ème du nom et dont je vous remets ici copie :

« Nous, Armées sans Général attestons que,

Aux vues des positions prises par la Couronne de France par l'intermédiaire de sa Princesse, Damoiselle Armoria à savoir une invasion du Comté de Provence et du Marquisat des Alpes Occidentales pour mettre à mal sa Marquise et son Indépendance, nous bandits de par là et de par ici, affirmons que nous allons châtier par tout acte que ce soit notre véritable ennemi, à savoir le Roi lui-même.

Tous Les Comtés Vassaux qui participerons à cette Guerre aux cotés de leur Princesse se verront donc frapper de l'intérieur afin de créer un climat de peur jusque dans votre maison.
Ce procédé a déjà fait ses preuves. Nous conseillons donc à tous de ne point prendre les routes car nous agirons sans retenue. Que vous soyez Nobliaux ou gueux... La sanction sera identique.

Tout acte de malveillance à l'égard de la Touraine, de la Normandie, de l'Orléanais et de la Bourgogne se verront gratifier à hauteur de l'action menée, à savoir:
2000 écus pour affamer une ville au leader du coup
5000 écus pour une Mairie au leader du coup
10000 écus pour un Château au leader du coup.

Kika15, coordonnateur de l'action brigande »

Pour les lecteurs à qui ce nom ne dit rien, rappelons-leur simplement qu’il s’est récemment rendu responsable de la prise et du pillage du château de Reims et n’est donc pas inconnu des habitants du domaine Royal.

Pour l’AAP

Sources :
- annonce originelle : http://lgjb.fr-bb.com/fi-gare-aux-brigands-f13/cooperation-inter-brigand-t1491-195.htm#43584

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 12 Jan - 20:03

Pourquoi donc les croisés iraient-ils guerroyer en Provence ?
Revenir en haut Aller en bas
Dekos
Camelot
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 15/12/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 12 Jan - 22:07

Il est fou notre Kika... mais on aime ça ! Very Happy

En fait, d'après des amis provençaux, la Marquise est persuadée que la croisade se dirige vers la Provence, dans le but de conquête. D'ailleurs, les armées provençales ont déjà été mobilisées et se sont rassemblées à Aix. Puis on ne parle plus que de ça là-bas !

En tout cas, ce serait une bonne chose pour vous. Mais bon, ça m'étonnerait quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Dekos
Camelot
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 15/12/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 15 Jan - 17:28

Petite info : les armées françaises viennent d'entrer en Provence !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» Bébé face au monde

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Répondre au sujetSauter vers: