Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant
AuteurMessage
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 8 Nov - 9:59

Citation :
31-10-2012 Mort de Sa Majesté Louis Vonafred de Varenne Salmo Salar
PARIS (AAP) - Ce 26 octobre, la mort du Roy a été annoncée à Paris par le Grand Maistre de France. Des rumeurs couraient depuis plusieurs semaines sur sa santé déclinante et sur les dispositions prises pour la régence, qui avaient abouti le 24 octobre à la nomination de Dotch de Cassel comme Dauphin de France et régente présomptive.

Le décès est survenu le 25 octobre à la Teste de Buch, apparemment à cause d'une maladie qui accablait le Roy depuis de longs mois. La période de deuil a d'ores et déjà été annoncée. Toutes les cérémonies sont suspendues jusqu'au premier novembre, et elles resteront aussi sobres que possible jusqu'au 15 novembre. Le Grand chambellan de France, Akane Giffard de Clairval, a par ailleurs récapitulé le code vestimentaire en vigueur dans une annonce consultable à l'antichambre du Louvre.

Le fait le plus marquant du règne de Louis Vonafred de Varenne Salmo Salar aura sûrement été la signature du traité de l'Aventin entre la Couronne de France et le Ponant.



McY, pour l'AAP


Citation :
05-11-2012 Un arsenal, deux arsenaux, trois ouvertures maritimes

Paris (AAP) - L'automne a vu fleurir les arsenaux en France.

C'est tout d'abord l'arsenal de Montpellier qui s'est achevé à marche forcée le 22 septembre dernier. Premier arsenal de France, capable de produire les très recherchées caraques de guerre, il a ouvert la France sur la Méditerranée. S'il y eût peu de festivités pour son inauguration, en raison de troubles dans le sud, il a déjà construit deux de ces puissants navires.

L'achèvement de l'arsenal d'Honfleur a suivi de peu, le 29 septembre. Les travaux, débutés le 30 décembre 1458, ont duré presque deux ans. Deux années pendant lesquelles les tracasseries de gouvernance se sont ajoutées aux difficultés financières et aux guerres. C’est donc avec soulagement que les Normands ont enfin pu se réjouir de l’achèvement des travaux, concomitants avec un édit royal assurant que l'arsenal a bien "qualité de bien de la Couronne de France géré par le duché de Normandie, seul récipiendaire sur les terres normandes de la délégation de représentation du Pouvoir Royal".

Suite au deuil royal, les festivités destinées à l’inauguration de l’arsenal ont été interrompues après les joutes lancées par la duchesse Adeline de Courcy. Le reste des réjouissances est ajourné au 22 novembre, à la fin de la période de recueillement. Sont prévus des jeux marins et des questionnaires sur la connaissance qu'ont les Normands de leur duché et de leurs villes. La Normandie est désormais en mesure de fournir tous les navires constructibles en Atlantique, du foncet à la cogue de guerre, à des prix compétitifs, et offre un tarif préférentiel aux armateurs du duché. Selon l'édit royal et le décret maritime normand, les futurs capitaines de navire de combat devront recevoir accord du Duc et de l'Amiral de France pour voir leur navire construit à Honfleur.

Deux semaines plus tard, le 13 octobre, a été posée la dernière pierre de l'arsenal de La Rochelle, ouvrant la France sur l'Atlantique sud. L'arsenal a ainsi été fêté en même temps que le retour de la paix. La coutume poitevine ne permet pas la construction de navires pour des particuliers, sauf dérogation exceptionnelle pour les nobles du comté.



Avec trois arsenaux et des navires en construction, la France rattrape progressivement son retard maritime sur les autres contrées.

Harpège, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 25 Nov - 8:43

Citation :
25/11/1460 Résultat du second tour de l'élection royale

Résultat du second tour de l'élection royale

eusaias est devenu le nouveau souverain de Royaume de France avec 57.55 % des voix !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 28 Nov - 21:37

Reparti pour un tour ?

Citation :

28/11/1460 Reprise de la guerre

PARIS (AAP) - Quelques jours après l'élection du nouveau Roy de France, Eusaias de Blanc-Combaz, et alors que tout le monde s'attendait à des négociations entre la Couronne et les provinces revendiquant leur indépendance, le traité de l'Aventin a été rompu par un de ses signataires et les combats ont recommencé.

Cinq armées composées d'Angevins et de brigands ont en effet marché sur le Domaine royal, échouant au pied des remparts d'Orléans avant de se tourner vers Alençon et le Maine. Le dirigeant d'Anjou, le Fou, s'en est expliqué dans une proclamation largement diffusée : face aux positions exprimées par l'alors prétendant Eusaias de Blanc-Combaz sur le destin de l'Anjou durant sa campagne électorale, et soupçonnant certaines personnalités parisiennes de manigancer l'invasion de sa province, il a fait le choix de prendre les devants et de tenter de conquérir l'indépendance par les armes. Le plan semble reposer davantage sur l'espoir d'un épuisement des sujets du Domaine royal que sur une victoire militaire à proprement parler, d'où l'alliance avec des groupes brigands.

De façon surprenante, la première réaction officielle n'est pas venue de France. Au matin du vingt-six novembre, le Grand-duc de Bretagne Riwan de Brocéliande a fait savoir qu'il se désolidarisait des velléités belliqueuses angevines et dénonçait le traité du Ponant. Lafa de Bussac, comtesse du Poitou, a pris la même décision le lendemain, la présentant comme le seul choix pour une paix durable. L'alliance du Ponant se trouve donc amputée de deux de ses membres fondateurs faute d'avoir accepté à l'unanimité une exclusion au moins temporaire de l'Anjou.

Les deux provinces ayant refusé cette motion, le Berry et l'Artois, se sont fendues de communiqués pour dénoncer l'agression angevine et appeler toutes les parties au calme, tout en soulignant qu'elles souhaitaient la reprise des discussions au conseil du Ponant pour éviter l'éclatement de l'alliance. Un diplomate berrichon fait toutefois remarquer que l'isolationnisme breton n'était pas nouveau et que l'actuel Grand-duc avait déjà menacé de quitter l'alliance. La rupture par l'Anjou du traité de paix de l'Aventin pourrait alors avoir été considérée comme un bon prétexte pour sortir du« machin incontrôlable » qu'est devenu le Ponant selon les mots du Grand-duc.

Du côté de la Couronne, la réaction a été extrêmement ferme : le Roy a exhorté ses sujets à prendre les armes contre « la racaille angevine » pour défendre leurs foyers, félicitant ses troupes pour leur première victoire à Orléans. Il a également signalé aux séditieux que « seules la disgrâce et la potence les attendent. »

Nicolas de Firenze, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 30 Nov - 19:55

Citation :
---Eusaias Blanc-Combaz, Par la Grâce de Dieu, Roi de France


Aux dirigeants de l'Anjou, de la Bretagne, de l'Artois, de Berry et du Poitou,
À leurs peuples,
À tous ceux qui la présente liront ou se feront lire,

Prenons acte par la présente annonce de la perfidie de l'Anjou qui met un terme au traité de paix de l'Aventin en voulant semer chaos, troubles, et destructions par voie armée au sein de notre domaine.
Puisque de paix il n'est plus, le dit traité est frappé de caducité de fait.
Si nous n'avons que trop longuement déploré l'inconséquence d'un tel comportement, que tous sachent désormais que ce dernier sera châtié comme il se doit : ceux qui se sont rendus coupables de ce crime irréparable n'auront de cesse d'être traqués par tous les moyens que compte l'étendue de notre État jusqu'à ce qu'en Place de Grève ils aient épousé la veuve.

Nous profitons également de cette annonce pour saluer l'initiative du Poitou consistant à prendre définitivement ses distances avec une alliance prise en otage par le vice inhérent à certains de ses membres et pour rendre grâce aux déclarations raisonnées et raisonnables des provinces d'Artois et de Berry.
Il ne sera pas dit que sous notre règne la faute d'un enfant turbulent doive avoir conséquence sur toute une fratrie.
Aussi, dans Notre bienveillance, déclarons-nous continuer à œuvrer en bonne intelligence avec les sus-dites provinces, afin qu'elles ne soient pas injustement lésées par les frasques dérisoires de l'Anjou qui n'a de cesse de se couvrir de honte, au même titre que ceux qui les suivent consciemment dans leur folie manifeste.

Accueillons enfin comme une bénédiction la civilité émanant de la déclaration du Grand Duc de Bretagne, Riwan Nathan de Brocéliande, et lui proposons rencontre afin d'acter la pacification pérenne des relations entre France et Bretagne et de sceller à nouveau le traité du Mont Saint-Michel pour asseoir la concorde entre nos deux peuples et la pleine reconnaissance de l'indépendance du Grand Duché de Bretagne.


Pour que la folie des uns ne reste que folie isolée, et que Notre courroux ne frappe que ceux qui osent porter atteinte à Notre intégrité,
Faict au Louvre le 30e de novembre 1460,

Deux armées angevines à Mayenne ce soir.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 6 Déc - 20:28

Citation :
06/12/1460 L'Anjou s'explique, le Roy lève le ban


PARIS (AAP) - Suite aux nombreuses déclarations de ces derniers jours, le duc d'Anjou a souhaité clarifier la position de sa province. Dans le même temps, les troupes royales ont remporté plusieurs victoires consécutives, infligeant un revers important au coup de force indépendantiste.



Du point de vue des Angevins, c'est la Couronne de France qui a rompu le traité de l'Aventin en n'engageant pas dans les temps le « dialogue pacifique » prévu à l'article deux. La trêve de deux mois entre la royauté et les provinces rebelles s'est achevée le 26 octobre dernier sans même que des négociations aient commencé. Ce manquement rendait la paix caduque selon le duc d'Anjou, qui préfère parler d'une « reprise des hostilités », la guerre n'ayant été pour lui que temporairement suspendue.

Ces considérations sémantiques n'ont toutefois pas empêché les combats de se poursuivre. Les Angevins et leurs alliés brigands revendiquent la destruction de plusieurs armées royales et la mort de quelques dignitaires surpris sur les routes, mais après le siège d'Orléans, c'est celui d'Alençon qui a été brisé. Le Domaine royal n'est désormais plus menacé qu'à Mayenne, où les troupes d'invasion ont été forcées de battre en retraite L'Alea Furor IV, dirigée par Thoros, qui avait tenté une percée à travers le Berry au plus grand déplaisir du duc Zelgius, a rencontré l'ost du Roy Eusaias devant Langres. Sa Majesté, blessée durant le combat, s'est néanmoins félicitée d'une nouvelle retraite ennemie.

Le rapport de force paraît chaque jour pencher de plus en plus en défaveur des envahisseurs, au fur et à mesure que le ban de l'Isle de France et du Domaine royal se mobilise et que les volontaires civils s'organisent. Le Roy a assuré que ses troupes n'inquiéteraient que l'Anjou et respecteraient la neutralité « raisonnable » de l'Artois et du Berry. Il a également salué les retraits bretons et poitevins et proposé une nouvelle ratification symbolique du traité du Mont Saint-Michel en remplacement du défunt traité de l'Aventin.

L'audacieux pari angevin présente toutes les caractéristiques de l'échec, mais puisque l'ensemble des autres parties semblent désireuses de préserver la paix, le spectre d'une nouvelle guerre s'éloigne. Les combats devraient cependant continuer dans le Maine et en Anjou : l'archiduc le Fou affirme avoir déjà coûté plusieurs dizaines de milliers d'écus aux provinces du Domaine royal et ne compte pas s'arrêter là, tandis que le Roy a solennellement promis que l'Anjou brûlerait pour avoir osé s'en prendre à la Couronne.

Nicolas de Firenze, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 12 Déc - 21:37


Citation :
------------------------------------------------Eusaias Blanc-Combaz, Par la Grâce de Dieu, Roi de France


      À nos officiers et feudataires,
      À nos sujets & à son peuple,
      À tous ceux qui parmi eux, la présente liront ou se feront lire,
      Salut.






    L'après Rome.

    C'est sans l'once d'une surprise que Nous avons pris connaissance de la dernière annonce de la Curie concernant Notre excommunication. Cette dernière ne doit surprendre personne, car les tricheurs sont à la merci des gens de la galerie qui connaissent leurs tours. Fort de notre autorité de Roy, nous déclarons sans la moindre équivoque possible que la Couronne est insensible au chantage. Nous ne laisserons pas la Curie Romaine régner à Notre place pas plus que nous lui permettrons de déchirer ou de menacer impunément nos sujets et vassaux après l'avoir vue se menacer et se déchirer elle-même.

    Nous l'invitons à relire le concordat de Paris dont elle se réclame et par la même occasion à se rappeler que conformément à notre charte fondamentale, le règne du Monarque débute dès le jour des résultats d'où il tire sa pleine légitimité.

    Parce que nul ne verra en Nous un fol irresponsable dénué de patience et de magnanimité, laissons à la Curie Romaine deux jours pleins pour se rétracter du dangereux chemin dans lequel elle entend mener la France, faute de quoi, que chacun soit assuré que Nous prendrons TOUTES les dispositions nécessaires pour protéger les Sujets de France des trop nombreuses ingérences et trafics d'influence de quelques prélats vaniteux plus versés dans les affaires temporelles qu'ambitieux dans leurs attributions spirituelles. Ces dérives sont les causes directes du détournement des fidèles de son influence. La responsabilité de ces maux qui lui incombe et qu'elle entend malhonnêtement Nous faire endosser, lui reviendra quoi qu'il advienne.

    Nous attendons promptement sa réponse.
    Pour la France, ainsi Je parle !



    Rédigée au Louvre le 12 décembre 1460.




Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 12 Déc - 21:56

Pour paraphraser Fernand : Il devrait embaucher des reîtres suisses....

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 13 Déc - 7:21

Vi, mais pourquoi est-il excommunié, j'ai dû louper une étape là ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 13 Déc - 14:37

Il est exco à cause de la Fronde. Parce qu'il a refusé Vonafred sacré par l'Eglise, et qu'il a voulu se sacrer.
Depuis, il en est revenu, mais comme il a accepté Falco comme duc...
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 13 Déc - 19:21

Donc c'est moins à cause de la Fronde en elle-même que de la fréquentation d'hérétiques ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Volkmar

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 15 Déc - 17:13

Exact ! Par ailleurs, nouvelle riposte de la part du roi.


Citation :
------------------------------------------------Eusaias Blanc-Combaz, Par la Grâce de Dieu, Roi de France


        À l'attention de Aaron de Nagan, Cardinal,
        À l'attention de Navigius di Carrenza, Primat de France,
        Aux esprits féaux du Royaume de France,
        À l'ensemble de Nos sujets,
        À tous ceux qui la présente liront ou se feront lire.




    L'Après Rome - Mesures Préliminaires


    Voilà des années que tous les sujets du Royaume s'accordent à affirmer que l'Église Aristotélicienne Romaine est malade. Aux messes vides, ont suivi les cures désertes. Aux cures désertes, ont suivi les évêchés vacants. Aux évêchés vacants, a succédé le déchirement de la Curie en son propre sein. Silencieuse, aimante, fidèle, la France a jusqu'ici enduré au travers d'une patience et d'une dévotion qui l'honorent tout le laxisme, toutes les incohérences, toutes les approximations, toutes les frasques des hauts représentants Romains qui ont conduit nombre de nos provinces au bord de la guerre civile. Aux messes vides, aux cures désertes, aux évêchés vacants, au déchirement de la Curie, se succède désormais la menace aux vassaux de France, l'incitation à la sédition, la tentative de déstabilisation du Royaume, sous prétexte qu'inapte à accomplir sa mission dans Nos cités et Nos villages de France elle entend Nous rendre responsable du fait que les sujets du Royaume se choisissent des représentants qui ne se soumettent pas à son influence. La Curie Romaine a décidé de tout examiner, de tout remuer, sans exception et sans ménagement, dès lors qu'il s'agit de se mêler de féodalité, d'allégeance, et de pouvoir temporel. Il Nous appartient désormais de la ramener à l'humilité qu'elle n'aurait jamais dû quitter, en sombrant sous Nos yeux impuissants dans les noirs marécages de l'orgueil ; tout comme il est de Notre Aristotélicien devoir de lui faire comprendre ce qu'il en coûte d'avoir tête de plomb et pieds d'argile.

    Nous lui avons laissé deux jours pour se rétracter de ses errements. Au lieu de quoi, avons reçu invitation à l'élaboration d'une "profonde réflexion" sur nos actes de la part du Primat de France. Nous aurions souhaité, que charité bien ordonnée, Monseigneur Navigius commence par engager sa propre réflexion sur lui-même et ce qu'il représente. En vain, car si l'Église mettait autant d'énergie dans sa remise en question qu'elle ne met de venin dans ses élégances d'élocution, sans doute n'aurait-elle pas besoin d'instiller la peur pour se faire aimer. Au silence méprisant des uns, Nous recevons donc la littérature des autres. Ces Messieurs, infiniment tristes et blessés au cœur, Nous rappellent avec des regrets que Nous préjugerons comme honnêtes et sans doute très légitimes, qu'hélas, l'Église est régie par des lois, et que ces lois étant ce qu'elles sont, nul ne peut s'y soustraire, même si c'est l'âme meurtrie qu'ils prennent l'infinie et douloureuse décision d'excommunier le Roy, de menacer d'excommunication ses vassaux, d'affirmer un jour que les non-baptisés peuvent être excommuniés comme les autres et d'affirmer le lendemain que c'est une aberration, de pratiquer le terrorisme de conscience sur Notre sol, de revenir sur des décisions prises par des Cardinaux juste avant la fin d'élections royales et de décider d'appliquer à la carte le respect ou non des concordats signés avec l'Église Romaine.

    C'est un langage qu'en tant que Souverain, ayant la lourde charge de diriger un État et de veiller sur ses Sujets comme sur ses propres fils, Nous ne pouvons que comprendre. Sed Lex, Dura Lex. Cependant, il s'avère que le Royaume de France est lui aussi régi par des lois, et que ces lois étant ce qu'elles sont, nul ne peut s'y soustraire. C'est donc l'âme profondément meurtrie qu'en ce jour, Nous constatons que la Curie que le peuple n'a jamais mandaté, a adopté et entend imposer à la France des lois qui vont à l'encontre de celles dont s'est doté le Royaume et dont dépendent à la fois sa stabilité et sa souveraineté, et que par conséquent, attristés par ce douloureux constat, Nous ne pouvons qu'être dans la bouleversante obligation d'appliquer Nos propres lois et nos propres mesures dans la juste défense et la bonne protection des sujets de France.



    Aussi, par la présente, déclarons:

    • Aaron de Nagan, Vicomte d'Ivry , Seigneur d'Arches et de Germigny, Félon à la Couronne, Traître & Ennemi de la France, avec toutes les conséquences qui en découlent. Qu'il soit destitué sur le champ de ses terres en Notre Domaine ; destitution assortie d'une demande expresse auprès de ses Suzerains de les déchoir dans le même sens s'ils ne veulent pas hériter de la même sentence ; placement en liste d'ennemi par Nos armées en tant que nuisible.

    • Navigius di Carraza, Traître & Ennemi de la France, avec toutes les conséquences qui en découlent. Qu'il soit sorti et interdit d'entrée sur le champ de notre chambre des Feudataires et placé en liste d'ennemi par Nos armées en tant que nuisible.

    Au motif de:
      - Nuisance au Suzerain
      - Opposition à l'autorité royale
      - Atteinte aux intérêts, à la stabilité et à l'intégrité du Royaume de France dans son ensemble, en ce compris son peuple.

    De fait,
    Toute personne soutenant des ennemis de la France dans leur œuvre de nuisance, de sédition, et de trahison,
    Toute personne s'associant à eux dans des listes, groupes, association etc.
    Toute personne obéissant ou suivant leurs directives subira le même sort qu'eux par la simple commission du fait.

    De la même façon, Nous invitons cordialement, dans un esprit de compassion évidemment fort chagriné, tous ceux qui soutiennent ces signataires à se manifester auprès de Notre personne afin qu'ils entérinent leur choix définitif quant à leur allégeance, afin que Nous puissions prendre en bon père de famille les aimables dispositions pour qu'en toute quiétude, après s'être dépouillés des terres, privilèges de charges, honneurs et avantages qui les relient à notre sol et à nos institutions, ils puissent avec la disgrâce quitter sereinement le territoire, la tête sur leurs épaules alourdies par les forfaits qu'il leur plaît de se rendre coupables.


    Aussi, annonçons solennellement dès à présent et jusqu'à nouvel ordre:

    • La caducité de fait du Concordat de Paris
    • La non-reconnaissance par le Roy, les Pairs de France, les Grands Officiers, les Officiers, et plus généralement les institutions de la Couronne de tout Concordat provincial contracté avec Rome
    • La perte de valeur juridique immédiate au devant de Nos institutions du statut d'hérétique ; de toute excommunication passée, présente, comme future agréée par la Curie Romaine indépendamment de Notre volonté.
    • La non-reconnaissance par la Hérauderie de France de Sacrements réalisés par des traîtres ou des ennemis de la France sous ce statut, ce qui entend à dater du moment où leur trahison et leur statut d'ennemi est avéré, sans effet rétroactif.
    • L'amendement de tous Nos textes par lesquels Nos vassaux, Notre noblesse, et Nos sujets, auraient à souffrir des chantages de la Curie, afin qu'il leur soit fait nul dommage ni dans leur dignité, ni dans leurs biens.


    Ces mesures étant préliminaires, qu'il soit entendu que d'autres suivront. Une aube nouvelle se lève sur l'Aristotélicité.
    Elle se fera avec la France, avec le Roy, avec le Pape, avec les Clercs féaux, et tous les sujets de bonne volonté.
    Trop de largesses ont asséché le cœur de ceux qui par Nous tiraient leur prestige, et qui l'ont funestement oublié.
    Désormais, Paris reprend la main et au chaos engendré par l'acédie et les ambitions déplacées des Hommes en pourpre, avec la loyauté de tous, finira par remettre bon ordre.


    Pour la France ... ainsi Je frappe !







Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 15 Déc - 18:49

Ouch ! Impressionnant.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 15 Déc - 21:02

Genève pourrait se fendre d'une petite bafouille non?

Le Lion de Juda aussi, mais plus sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Lun 17 Déc - 20:19

Histoire d'ô

Citation :
Honfleur (AAP) - Le navire qui transportait le meneur du groupe Semper Fidelis a sombré en Manche.

Le 13 décembre vers midi, entre Honfleur et Lewes, trois navires de combat appartenant au groupe Freetalians ont coulé la caraque de guerre Martello, barrée par Margab. Ce dernier, meneur du groupe Semper Fidelis, connu notamment pour ses nombreuses exactions en Méditerranée contre des navires génois, ainsi que pour la prise de Porto en 1459, se dirigeait toutes voiles dehors, comme beaucoup, vers le Nord de l'Europe, investi d'une mystérieuse mission.



Repérée depuis deux jours aux abords du Cotentin, la caraque s'est littéralement jetée dans le piège qui lui avait été tendu. En coulant, elle a englouti avec elle des années de ressentiment en République de Gènes, où la population a laissé éclater sa joie et composé des chants pour célébrer l'évènement.

A la grande stupéfaction de nombreux Italiens, parmi les victimes du naufrage, se trouve un cardinal français. Tanissa, qui a mené l'attaque, avoue avoir ignoré sa présence jusqu'à l'avoir entraperçu parmi ses ennemis engloutis, mais précise que « même si le Pape avait été sur ce navire, il aurait coulé ».

Dauphin, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Camelot
avatar

Messages : 4670
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Lun 7 Jan - 4:58


Citation :


Très chers soeurs et frères et princes et chers ministres de la Sainte Eglise, la Curie Romaine,

Comme il appert que je dois garder le chaud ainsi que me le prescrivent mes médicastres en raison d'horribles vomissements qui m'empêchent de paraître dignement par devant vous, je vous adresse ces lettres comme mes dernières décisions et réponses suite aux récentes sollicitations de divers princes et ministres de l'Eglise.

Concernant les affaires du Royaume de France, il ne saurait être question que soit remis en question le gouvernement du Cosmos voulu par Dieu qui, comme Aristote lui-même a pu le dire, est bien le règne des Rois-Prêtres et donc des Clercs à qui sont subordonnés les souverains temporels qui ne bénéficient que d'une délégation dont la plus prestigieuse est le sacre. Si le Roi de France prétend décider seul ce qu'il lui plaît de respecter ou de rejeter dans le Saint Droit Canonique, qu'il n'abjure pas définitivement tous ses écarts et errements, alors il restera à jamais ce qu'il est actuellement sans le sacre : un Anti-Roi, Sicaire Démoniaque à la solde du Chaos, de la Créature Sans Nom, et il conviendra par tous les moyens nécessaire de l'écraser et l'empêcher de mettre en péril les âmes de ceux qu'il prétend gouverner comme ses sujets. Idem la présence comme dauphin officiel d'un hérésiarque de la Religion Prétendue Réformée, ledit Sancte, reste comme une injure au Ciel qui ne saurait rester sans que lui soit administrée une saine et sainte médecine. La Sainte Eglise ne manque pas de fidèles souverains prêts à défendre la Vérité et il est grand temps de mettre en branle les fidèles aristotéliciens, guidés par le clergé, afin de faire triompher la Vérité et le Cosmos. Que ceci soit proclamé et annoncé avec force sceaux et hérauts afin qu'aucun fidèle n'ignore le péril menaçant son âme.

Concernant spécifiquement le clergé de Gaule et de Bretagne, nous avons reçu de nombreuses missives témoignant de l'incompréhension suscutée par les affaires de l'écartement du gouvernement de l'Eglise de Clodeweck et Verty. S'il appert s'il ont si gravement fauté qu'ils doivent rendre leur chapeau de cardinal et leur mitre d'évêque, alors tel est ce qui adviendra, mais le temps bien long de l'éclaircissement de toutes ces affaires et la situation politique critique du royaume de France engendrent le risque grave d'un schisme : lesdits prélats, et d'autres, pourraient se trouver tentés d'accompagner l'anti-roi Eusaias dans la constition d'une Eglise séparée. Si tel prélat que Clodeweck venait à sacrer Eusaias en Reims ou autre lieu consacré, l'Eglise de France pourrait s'en trouver si fortement ébranlée que bien des fidèles ne sauraient plus quelle est la voix de Dieu. Les Princes de l'Eglise que sont les cardinaux seraient des proies faciles d'une manoeuvre aussi abjecte, et des évêques pourraient rejoindre ledit schisme. Aussi prends-je la décision suivante que pour le règlement du statut et du cas de Clodeweck et de Verty, la Curie romaine doit incontinent, sous dix jours, réunir un tribunal collégial exceptionnel ; les juges devront être issus de l'épiscopat breton et de l'épiscopat français et de l'éspicopat impérial francophone, la procure sera le fait des cardinaux qui connaissent le mieux le cas et la sentence sera ratifiée par vote conjoint des évêques bretons, français et impériaux francophones.
Enfin, tout le procès devra être public en une tribune sur la place d'Aristote afin que tous fidèles sachent que même les Princes de l'Eglise, contrairement aux assersions iniques de l'anti-Roi Eusaias, sont tenus de respecter la Loi de Dieu, que les évêques sont la plus belle émanation qui puisse être du prêtre-Roi défini par Aristote, et que l'Eglise est Unie et Forte et Vraie et Juste.

Concernant les affaires du royaume d'Albanie, je ne saurais que trop vous conseiller de faire preuve de diplomatie en usant du Patriarche grec, qui vint nous visiter à Rome lors de la recherche des tablettes perdues de pseudo-Aristote, iol semblait être un homme de paix cherchant le dialogue et non la guerre. Le Roi d'Albanie s'est montré fidèle guerrier prompt à mettre ses armées au service de l'Eglise. Sauvez-le et vous gagnerez des armées pour la cause romaine.

Concernant l'Empire, Sa Majesté et Eminence Adala fit également montre d'une grande fidélité à l'égard de Rome et on successeur semble de même vouloir soulager l'Eglise par une médiation. Qu'il lui soit bien dit que la seule diplomatie ne saurait suffire face à la Créature sans nom et vous devez vous assurer qu'il est prêt à faire tonner les trompes de guerre si l'anti-roi Eusaias devait refuser d'abjurer. Enfin, qu'une messe soit donnée à la fin de janvier en Saint Titus en mémoire de l'Impératrice Adala, cérémonie lors de laquelle sera l'occasion de sublimer la figure du souverain juste et saint, fidèle et obéissant bras de l'Eglise.

Concernant l'Eglise d'Irlande, celle-ci se trouve à ce que certaines lettres disent, dans une folle crise et que des évêques et des prêtres prêteraient allégeance aux Eglises de rite grec et souhaiteraient quitter le giron romain. Là encore, une réaction doit avoir lieu, et pour ces lointains territoires, je ne saurais que préconiser l'envoi de missionnaires et d'un légat afin que ces îles ne deviennent pas des forteresses schismatiques, y porter la guerre y serait décidément extrêmement difficile.

Concernant l'organisation ONE qui corrompt bien des pays et spécialement le royaume de Valachie, j'ai appris quel danger ils pouvaient être. Là encore, vous devez apporter aide et soutien au clergé roumain pour les soutenir. Ces brigands possèdent de nombreuses armées mais ils fabriquent une grande haine dans la population. Des missionnaires et un légat pourraient y faire de véritables miracles et y gagner un royaume tout entier dévoué à Rome comme celui d'Albanie.

Concernant les territoires scandinaves, ceux-ci sont des terres de mission également, encore vierges, et le clergé y est très certainement laissé à l'abandon, les religieux directement choisis par le peuple, sans doute ne disposent-ils même pas du Livre des Vertus dans leur langue. Des missionnaires doivent également y être menés, et un clergé y est à forme, depuis le Danemark jusqu'à la République de Novgorod.

Que cette lettre soit baillée également aux évêques du monde entier pour leur faire connaitre qu'en cette nouvelle année, les combats de l'Eglise sont nombreux mais que nul n'est isolé en sa paroisse et que l'Eglise Aristotélicienne ne saurait être qu'universelle et collégiale.

In Majorem Dei Gloriam,

Innocent, Pontifex Maximum


Annonce de Verty en gargotte Bretonne : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=84278297#84278297

Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 13 Jan - 19:32

[archives]

Citation :
25-12-2011 Le pape en procès

MENDE (AAP) - Mercredi 21 décembre, le Lion de Juda a revendiqué la prise de la ville de Mende, dans le comté du Languedoc. La ville était sous alerte depuis plusieurs semaines, avec la présence de nombreux membres de l'Hydre et d'autres brigands dans les environs, et avait déjà essuyé une tentative de révolte.

Selon un communiqué publié par l'organisation militaire d'obédience réformée, cette frappe était motivée par la présence du pape dans la ville languedocienne. Un procès a été instruit par le maire révolté à l'encontre de ce dernier. Innocent VIII avait été élu pape par le conclave des cardinaux le 2 septembre dernier. Son prédécesseur, Eugène V, était mort des suites d'une maladie à la fin du mois de mai 1459.

Le Lion de Juda, qui motive son action par des raisons idéologiques, annonce qu'il ne touchera pas aux possessions municipales, d'une valeur de plus de 4000 écus. Le maire légitime de la ville, Summa, est néanmoins persuadée du contraire, déclarant à l'AAP que « [le Lion de Juda] ment quant à ses motivations ». Le curé du village, dans une lettre transmise à tous les habitants, a appelé ces derniers à se révolter.

Le comte a qualifié de nul le procès intenté à Innocent VIII, mais n'a pas pu confirmer ou infirmer que le pape était détenu par les sicaires. Par ailleurs, il est entré en contact direct avec l'organisation réformée pour entamer des négociations avec cette dernière.

Dimanche 25 décembre, la mairie était toujours aux mains du Lion de Juda. Un procès pour trouble à l'ordre public a été lancé à l'encontre du maire révolté par l'autorité comtale.

Kartouche, pour l'AAP

Citation :
10-01-2012 Le Pape face à son supérieur direct ?

ROME (AAP) – Jeudi 5 janvier, un placard émanant clairement du Lion du Juda a annoncé la mort de Sa Sainteté le Pape sur la place d'Aristote à Rome. N'importe quel quidam romain peut ainsi lire « Le pape n'est plus, l'usurpateur s'est tu à jamais, l’oppresseur a fait pénitence et a abandonné son corps pour affronter le jugement de Déos ». Opération de communication ? Volonté de faire peur au Conclave ? La question reste entière.

Quelques jours avant cette annonce un échange houleux, par affiches interposées, avait eu lieu entre Monseigneur Graoully et un membre du consistoire du Lion de Juda.

L'Église Aristotélicienne a publié un communiqué présentant comme faux et extravagants les propos du Lion de Juda. Selon elle, le Pape n'aurait jamais posé un orteil à Mende et les réformés s'en seraient pris à un innocent dont le seul crime était la ressemblance de son nom avec celui de Sa Sainteté. La Curie, sous la plume de son Eminence Tibère de Plantagenêt dément ainsi formellement le trépas du vicaire de Christos. En revanche si les informations des réformés se révélaient véridiques, ce serait un coup puissant porté à l'EA.

Dans un courrier adressé à l'AAP, Monseigneur Graoully explique enfin que "L'EA blâme donc le simulacre de procès qui a conduit un innocent de vie à trépas. Elle blâme également la lâcheté des lions, qui se sont enfuis de nuit devant les forces comtales et des SA [Saintes Armées, NdlA]".

A priori, seule une intervention du Saint Père lui-même permettrait de dissiper les doutes.

Bisac, pour l'AAP

Citation :



    Eusaias Super Anathemus Pugna Haeresis



    Par sa bulle du 5 janvier, Sa Sainteté le Pape Innocent VIII, notre Très Saint Père, représentant du Très-Haut sur Terre, a reconnu officiellement Eusaias de Blanc-Combas comme Anti-Roy et Sicaire démoniaque au service du Sans-Nom, lui déniant tout droit à régner sur le peuple aristotélicien du Très Aristotélicien Royaume de France.

    Par conséquent, la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine se refuse à reconnaitre à Eusaias de Blanc-Combaz un quelconque pouvoir et ne reconnait aucune de ses décisions ni aucun de ses actes comme ayant une quelconque valeur. De fait, tout aristotélicien ayant un devoir contractuel, quel qu'il soit, avec Eusaias, s'en trouve désormais libéré. A contrario, toute personne lui apportant son concours le fera de sa propre volonté en se mettant en situation de parjure envers son serment de baptême.

    La Sainte Eglise Aristotélicienne regrette profondément qu'a aucun moment, Eusaias n'ait accepté de saisir la main de multiples fois tendu par l'Eglise, et qu'il ait préféré s'enfermer dans une spirale d'attaques contre l'aristotélisme, se rendant par là indigne du rang qu'il prétendait avoir.

    Non content d'avoir été excommunié pour son comportement à l'encontre du Roy Sacré Vonafred de Salmo Salar, Eusais le fol a choisi de s'associer à l'hérétique Falco, réformé et brigand notoire dont la liste des exactions n'est plus à faire.

    Non content d'avoir fait mettre aux fers le Primat de France, le pieux et pacifique Navigius de Carrenza, et d'avoir fait menacer de mort le doyen des cardinaux, Son Éminence Aaron de Nagan, il a pris la décision d'autoriser les hérésies en royaume de France tout en prétendant usurper les prérogatives de l’Église.

    Eusaias s'est ainsi rendu a nos grand dam coupable à la fois d'excommunication, d'apostasie, de schisme et d'hérésie.

    En ce jour, alors qu'a nouveau le Saint Père lui proposait d'abjurer ses fautes, Eusaias a décidé d'ajouter à cette longue liste le fait de répandre la mort envers ceux qu'il considérait prétendument comme ses sujets - en s'attaquant au peuple bourguignon qui à choisi, à travers son Duc légitime Alexandre Olund, de refuser de prêter allégeance à un anti-roy mécréant - et son intention de se faire sacrer de manière illégale par quelques sbires illégitimes.

    Il devient donc évident qu'Eusaias n'a jamais eu l'intention de discuter avec les représentants de l'Eglise, comme en témoigne son refus d'accepter la médiation proposée par l'Empereur du Saint Empire Romain Germanique, et que son intention est d'apporter l'hérésie en Royaume de France. Il est désormais du devoir de l'Eglise de protéger les aristotéliciens.

    Aussi, dans la continuité de l'annonce de notre Très Saint Père et en réponse à l'ensemble ces actes, la Sainte Église Aristotélicienne se voit contrainte de frapper en ce jour Eusaias de Blanc-Combas d'anathème. L'anathème est l'excommunication dite «majeure», excluant l’intéressé de manière définitive tant de l’Église militante, d’ici-bas, que du corps mystique de l’Église, à savoir de l’Église Triomphante, auprès de Dieu.

    Qu'il soit su que toute personne se mettant au service actif ou passif du Sicaire démoniaque où lui prêtant quelconque serment sera ipso facto frappé d'excommunication. Nous invitions d'ailleurs les personnes en plein doute quant à la meilleure marche à suivre à prendre contact avec leur évêque ou l’administration ecclésiastique.

    Nous appelons en ce jour tous les aristotéliciens de France à s'unir et se rassembler afin de lutter, par tous les moyens à leur disposition, y compris par les armes, contre l'Anti-roi, dans le cadre de la Guerre Sainte visant à empêcher définitivement cet individu de nuire. Le faux règne d'Eusaias le fol ne durera qu'un temps, là ou l’Église, elle, est éternelle.

    Dans les tout prochains jours, la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine annoncera les prochaines initiatives visant à soutenir les Justes contre les affres de la Bête Sans Nom.



    Ad Majorem Dei Gloriam



    Fait et scellé à Rome, le XII jour du premier mois de l'an de grâce MCDLXI de notre Seigneur.



    Pour le collège des Cardinaux,
    Raniero Borgia dict "Quarion", Cardinal Camerlingue.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: AAP royaume de France   Lun 14 Jan - 9:55

Citation :
13/01/1461 La bataille d'Anjou touche à sa fin


PARIS (AAP) - Après plus de quarante jours de combats depuis la déclaration de guerre du Fou, archiduc d'Anjou, le vingt-sept novembre dernier, l'issue finale ne semble plus guère faire de doutes. Le huit janvier, Saumur est tombée face à trois armées royalistes, faisant d'Angers le dernier foyer indépendantiste d'Anjou.

Au mois de décembre, les troupes angevines et leurs alliés brigands avaient pourtant réussi à inquiéter la Couronne. Une rapide percée dans le Domaine royal avait pris l'état-major de court et laissé le champ libre au célèbre mercenaire Thoros de Myr pour une chevauchée sauvage jusqu'en Bourgogne. Le Roy lui-même avait mené l'assaut contre l'Alea Furor VI après l'échec de négociations qui visaient à retourner Thoros contre ses employeurs angevins au prix du titre de « gouverneur de la province d'Anjou » au terme de la reconquête.

La levée de ban et la mobilisation des ordres royaux ont toutefois fini par faire pencher clairement le rapport de forces en défaveur de l'Anjou. C'est en vain que son archiduc a fait appel à la médiation de l'Église aristotélicienne, et les affrontements ont quitté le Domaine royal pour prendre place sur le sol d'Anjou où les villes sont tombées les unes après les autres.

Comme il est d'usage en ce genre de circonstances, les notables déchus ont accusé leurs remplaçants de piller les coffres et d'affamer les civils, tandis que les nouveaux maîtres des lieux ont fustigé leurs prédécesseurs pour avoir dissimulé les denrées et laissé leur population mourir de faim plutôt que de courir le risque de laisser quoi que ce soit derrière eux. Le Roy a appelé ses troupes à faire preuve de « considération » pour les vaincus, tout en conditionnant sa clémence à une reddition rapide des derniers combattants. L'archiduc a répondu en arguant que la démobilisation ne saurait se faire avant le « retrait des troupes françaises du sol angevin. »

Depuis, aucun des deux camps n'a fait circuler de déclaration officielle, mais le siège se maintient devant Angers où près de dix armées s'observent en chiens de faïence. Un troisième belligérant se joindra-t-il aux réjouissances ? Les épidémies sont friandes des concentrations de soldats, et il semblerait que la peste ait trouvé le chemin du champ de bataille.

Nicolas de Firenze, pour l'AAP


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 16 Jan - 20:29

Citation :



    Appel à la croisade contre Eusaias pour sauver la France.



    A l'universalité des fidèles,
    Aux Justes du Royaume de France,


    Le Mal rôde en Royaume de France. La Bête Sans Nom a investi le Louvre et s'apprête à faire subir ses affres à la France. Mais il n'est nul Mal qui soit de taille à s'attaquer aux Enfants du Très-Haut, bercés dans Sa lumière.

    L'annonce de notre Très Saint Père, Sa Sainteté le Pape Innocent le Huitième, reconnaissant un Sicaire démoniaque en la personne d'Eusaias dict le fol, Anti-roi, implique pour la Sainte Eglise de considérer le trône de France comme vacant.
    Par conséquent, la Sainte Eglise a pris la décision de reconnaître Son Altesse Namaycush de Salmo Salar, Prince de Pontoise et Général français, comme représentant du Royaume de France, en sa qualité de frère de feu Sa Majesté le Roy Sacré Louis Vonafred Salmo Salar, dernier Roy légitime du Royaume de France, dans l'attente de la désignation d'un nouveau souverain.

    Il apparaît désormais clairement que la multiplication des méfaits commis par Eusaias le fol s'apparente à une tentative de la Créature Sans-Nom de s'emparer du Très Aristotélicien Royaume de France en y plaçant l'un de ses Sicaires démoniaques. Il est devenu incontestable que le seul et unique but d'Eusaias le fol était d'éloigner les pieux aristotéliciens de leur foy afin de vouer leur âme à l'Enfer lunaire, comme en témoignent les mesures prises par Eusaias dans le but d'empêcher les clercs d'exercer leur ministère. Il est évident qu'une réaction s'impose afin d'assurer la protection des clercs et des fidèles aristotéliciens qui est aujourd'hui plus que jamais menacée.

    Aussi, la Très Sainte Eglise Aristotélicienne a pris la décision de nommer le Prince Namaycush de Salmo Salar au rang de Commandeur laïc des croisés. Nous demandons à celui-ci de prendre la tête de la croisade contre Eusais le fol, visant à l'empêcher de porter atteinte et nuisance aux aristotéliciens français dans le légitime exercice de leur foy, et d'assurer leur protection, puisque la vie de tout ceux qui ont refusé de renier l'Eglise est menacée.

    Par conséquent, nous appelons solennellement les Ducs et Comtes régnants des provinces françaises, les Pairs de France, et les Grands Officiers de la Couronne, à continuer d'exercer leurs fonctions loin de l'influence néfaste d'Eusaias le fol. Servir la Couronne et le Royaume de France s'oppose nécessairement à servir la personne d'un Anti-Roi excommunié, schismatique, et meurtrier, qui a déjà largement prouvé plus qu'il n'en faut sa folie.
    L'Eglise Aristotélicienne comprend et pardonne ceux qui ont voulu jusqu'à présent tenir leur rôle pour servir le Royaume et les fidèles français en devant s'incliner devant une créature du Sans-Nom, mais cette heure est maintenant définitivement révolue. Aussi, nous appelons tout les Justes à se rassembler et s'unir pour participer à la lutte visant à sauver le Royaume de France du Sans-Nom.

    En ce jour, le Royaume de France connait une épreuve qui testera la force de sa foy et son courage. Le Mal n'a besoin, pour prospérer, que de l'inaction des gens de Bien. Que tout les français aient bien conscience en ces heures sombres que les méfaits d'Eusaias le fol ne seront que de courte durée.


    Que Dieu sauve la France du Sans-Nom.


    Fait et scellé à Rome, le XIV jour du premier mois de l'an de grâce MCDLXI de notre Seigneur.




    Pour le collège des Cardinaux,
    Raniero Borgia dict "Quarion", Cardinal Camerlingue.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 18 Jan - 8:52

Citation :
17/01/1461 Guerre civile en Bourgogne

DIJON (AAP) - Pour la deuxième fois en huit mois, des membres du parti BOUM ont pris d'assaut le castel ducal afin d'en chasser le conseil tout juste élu. Le duc renversé, Alexandre Orlund, appelle les fidèles Bourguignons à se mobiliser pour reprendre le pouvoir, tandis que la régente Aryanha Farnese se prévaut du soutien du Roy et de la Pairie pour asseoir la légitimité de son coup de force.

Le déroulement des évènements a été assez semblable à celui qui avait conduit à la chute du duc François Delamark en mai dernier. Jugeant que le nouveau régnant ne défendait pas les intérêts de la Bourgogne, l'armée censée défendre la capitale s'est retournée contre le conseil ducal avec le soutien d'une partie de la noblesse. Cette fois c'est Aryanha, meneuse de la liste BOUM et chef de l'armée la Veuve Noire, qui pris le pouvoir.

Elle justifie son acte par le refus du duc Alexandre de faire allégeance au Roy Eusaias, refus qu'il avait annoncé durant la campagne électorale en raison du conflit opposant le monarque à l'Église aristotélicienne. Sentant sa position précaire en raison du contrôle de BOUM sur les forces armées, le nouveau duc avait fait appel au soutien des ordres militaro-religieux. C'est finalement l'entrée en Bourgogne d'une armée franc-comtoise ayant annoncé clairement son intention de défendre le conseil élu qui a déclenché l'assaut sur le castel ducal.

Les conseillers renversés et plusieurs maires appelant à la révolte peuvent compter sur le soutien des Saintes armées qui convergent vers le campement teutonique au pied des murs de Dijon. Le Saint-Empire Romain Germanique, par la voix de son Empereur, a pris acte du refus de la médiation qu'il avait proposée et a maintenu son agrément à une Sainte armée appelée de Franche-Comté par le duc Alexandre. Certains saluent la solidarité des fidèles aristotéliciens, d'autres dénoncent une tentative d’immixtion du pouvoir spirituel et d'une puissance étrangère dans les affaires françaises.

Nicolas de Firenze, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 19 Jan - 17:09

Citation :
15/01/1461 Eusaias Super Anathemus Pugna Haeresis

Fribourg (AAP) Eusaias Super Anathemus Pugna Haeresis

Par sa bulle du 5 janvier, Sa Sainteté le Pape Innocent VIII a reconnu officiellement Eusaias de Blanc-Combas, élu Roi de France, comme Anti-Roy et Sicaire démoniaque au service du Sans-Nom, lui déniant tout droit à régner sur le peuple aristotélicien du Très Aristotélicien Royaume de France. De fait, le 7 janvier dernier, la curie romaine par la voix du cardinal camerlingue Raniero Borgia dict "Quarion" prend acte et semonce : tout aristotélicien ayant un devoir contractuel, quel qu'il soit, avec Eusaias, s'en trouve désormais libéré. A contrario, toute personne lui apportant son concours le fera de sa propre volonté en se mettant en situation de parjure envers son serment de baptême. Qu'il soit su que toute personne se mettant au service actif ou passif du Sicaire démoniaque où lui prêtant quelconque serment sera ipso facto frappé d'excommunication.

Petit Ricola pour l’AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 19 Jan - 17:09

Citation :
18/01/1461 Stupeur et tremblements dans le royaume de France

Fribourg (AAP) Stupeur et tremblements dans le royaume de France

Deux jours après avoir excommunié le roi Eusaias de France, l’Eglise Romaine a pris la décision de reconnaître le seigneur gascon Namaycush de Salmo Salar, Prince de Pontoise et Général français, comme représentant du Royaume de France, en sa qualité de frère de feu le roi Louis Vonafred Ier. Pendant ce temps, Eusaias mène la guerre depuis quarante jours contre l’archiduc d'Anjou qui se réclame souverain. Au mois de décembre, la soldatesque angevine avait inquiété la Couronne. Une rapide percée jusqu’au cœur du Domaine royal avait un temps menacé Orléans. Thoros de Myr, capitaine routier, avait poursuivit la chevauchée sanglante jusqu'en Bourgogne. Alors, le roi lui-même mena l'Ost contre le condottiere après avoir vainement tenté, semble-t-il, de le rallier en lui offrant le titre de « gouverneur de la province d'Anjou » au terme de la reconquête royale. La levée du ban et la mobilisation des ordres royaux ont fini par faire pencher clairement le rapport de forces en défaveur de l'Anjou. C'est en vain que son archiduc a fait appel à la médiation de l'Église Romaine. Les villes angevines sont tombées les unes après les autres et le duché dépecé. Craon est prise et donnée au comté royal du Maine, La Flèche au duché d’Alençon. Le 8 janvier, Saumur est conquise par l’Ost du roi, faisant d'Angers le dernier relief de ce qui fut le fier duché d'Anjou. Le 13 janvier dernier, la peste et dix armées étaient sous et sur les murs d’Angers. L’appel à la croisade contre celui que la Curie qualifie d’Anti-Roi excommunié, schismatique et meurtrier relancera-t-il les osselets ? Le très Saint Empire Romain Germanique restera-t-il sourd à la requête pontificale ?

Petit Ricola pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 25 Jan - 12:13

Citation :
24/01/1461 D’Armagnac à Bourguignons, en passant par la Franche Comté

Fribourg (AAP) D’Armagnac à Bourguignons, en passant par la Franche Comté.

Suivant en cela les prescriptions de l’Eglise de Rome, ce 15 janvier 1461, Riwenn de Castel Vilar, Comte d'Armagnac, Rozenn Caillavet, Duchesse de Gascogne et Comminges et Azilize d'Herbauge, Comtesse du Béarn ont annoncé qu’ils ne se reconnaissaient plus vassaux du Royaume de France. Quelques jours plus tôt, le 12 janvier dernier, le duc de Bourgogne Alexandre Olund, qui refusait pour les mêmes raisons de prêter allégeance au roi de France élu, Eusaias de Blanc-Combaz, était renversé par les armées royales d’Aryanha Farnese et Angélique de la Mirandole. Depuis le 9 du même mois, les compagnies Teutoniques campaient dans les faubourgs de Dijon. Cet Ordre Militaire Religieux s’en était venu depuis la Franche Comté dans l’Empire, agréée par Rome, l’Empereur Flavien-Charles Galanodel, dict Fenthick et le Franc-Comte Kalvin. De quoi provoquer l’hire du roi de France qui, réfutant tous les « prétextes de Sa Majesté Impériale », rappelait à l’Empereur qu’il récolterait ce qu’il semait.

Petit Ricola pour l'AAP

[RP] L'Eglise, le Roy, l'A&C : discussion sur la Navarre : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2085673
[RP] Appel au soulèvement, en Bourgogne : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2084601
[RP] Campement teutonique, en Bourgogne : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2083825
[ALL] Concerns Kingdom of France and Church (II) : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2084379
[RP] Annonces du Porte-Parole du Parlement, en Franche Comté : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=84371099#84371099
[RP] Bureau du secrétaire d'Etat-Annonces Royales, en Bourgogne : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=84374456#84374456




______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 27 Jan - 9:11

Citation :
24/01/1461 Fin de la bataille d'Anjou

ANGERS - (AAP) Après un mois de siège, Angers, dernier bastion des indépendantistes angevins, est tombée aux mains des troupes royales.

Le premier assaut franc a été lancé la nuit du 14 janvier, par l'attaque isolée de la compagnie du Cœur Navré. Un assaut cependant repoussé par les défenseurs, fermement retranchés. Falco de Cartel, meneur du Cœur Navré ainsi que l'intégralité de ses troupes ont été grièvement blessés ou portés disparus.

Cependant, dans la nuit du 15 janvier, alors que les remparts angevins était défendus par quatre armées sur le qui-vive, les troupes françaises sont parvenues à pénétrer dans la ville et ainsi à s'emparer de la mairie. On ignore encore à ce jour ce qui leur a permis d'entrer en ville sans éveiller la vigilance des assiégés. Certains évoquent la possibilité d'un travail de sape, d'autres colportent la rumeur d'un acte de trahison. Toujours est-il qu'au matin, sur la mairie d'Angers, flottait la bannière aux lys.

Le véritable combat a donc eu lieu à l'intérieur même des murs de la ville, entre les attaquants infiltrés et les défenseurs angevins pris par surprise. Par ailleurs, l'Archiduc d'Anjou Le Fou, grand meneur de l'indépendantisme angevin, et instigateur parmi d'autres des premiers combats de ce conflit, a été grièvement blessé lors de cet assaut. Sa vie ne semble néanmoins plus en danger.

Le château n'a pas été plus long à tomber à son tour, et depuis le 16 janvier, une bannière royaliste flotte sur le donjon d'Angers.

Après deux mois de conflit, depuis l'attaque d'Orléans à la mi-novembre par deux armées mercenaires d’agrément angevin, c'est selon toute vraisemblance la fin de cet épisode guerrier. Toutes les mines d'Anjou ont été annexées à des provinces du Domaine royal, ou fermées. La ville de Craon a été annexée par le comté du Maine, et La Flèche par le duché d'Alençon. Saumur est restée pour le moment une ville franche.

Bien que vaincus militairement par la Couronne, les Angevins interrogés clament encore leur rancœur envers le Royaume de France, et leur désir de persévérer dans la lutte pour l'indépendance. En témoignent notamment une manifestation de colère devant le palais ducal d'Angers, et des distributions de tracts anonymes condamnant l'action du Domaine royal et appelant à la révolte citoyenne.

Merlot, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Lun 28 Jan - 0:26

La Flèche à l'Alençon... Fichtre... Je suis né dans cette ville que j'ai toujours apprécié et les Alençonnais m'ont toujours exaspéré... Ce partage est une honte...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 30 Jan - 11:38

Citation :



    Nous Eusaias Blanc Combaz,
    Roi de France par la Grâce du Tout Puissant et de l'élection des français.


    Par la présente nous tenons à nous exprimer au sujet de l'empereur des germains, l'interdit Fenthick & aux francophones sous domination germanique.

    Avant même nos accessions aux couronnes de France pour l'un et celle des germains pour l'autre, ce n'était pas l'amitié qui présidait à nos relations déjà tumultueuses.
    Si lui ne nous aimait pas, alors ce n'est que du sincère dégoût que nous lui portons depuis ses trahisons en retour.
    Dès lors, depuis qu'il est l'empereur prétendument saint des germains, il n'a de cesse d'intervenir et d'interférer dans les affaires de la Nation France.

    Par un désir que nous ne pouvons qualifier que d'opportuniste et de vengeance envers notre personne, il ne peut s'empêcher de tenter de provoquer et d'alimenter la discorde entre les français. Il a violé les traités de non agression signés depuis Levan et LongJohnSilver, faisant de lui un parjure.

    C'est un homme sans parole donc, qui agresse jusque les équilibres politiques et héraldiques des royaumes dans leur fondement. Mais nous ne resterons pas sans réponse. Et la réponse sera l’expression impitoyable de la Justice de France contre les ennemis qui l'agressent.

    Alors que l'aveuglement de Fenthick le porte à renier l'ambition suprême de l'empire germanique, à savoir convoiter à son profit la notion d'universalité de Rome, d'où l'auto-proclamation de sainteté dans le nom de l'empire, il se fait le champion en culotte courte de l'intolérance et du fanatisme rétrograde d'une partie de l’Église.

    Nous commencerons donc par lui répondre ceci :

    - Tout d'abord apprenez déjà à penser par vous-même, et non pas à faire le béni oui-oui de certains de vos conseillers, ou plutôt conseillère, qui vous tient par les roubignoles dans le seul désir d'un jour vous succéder.

    - Ensuite, et c'est bien là l'essentiel, cessez d'occuper indignement des provinces qui ne parlent ni de près ni de loin la langue germaine.
    Sans vouloir parler de la liberté des États de langue italienne, qui ont toute légitimité pour construire la propre unicité d'un Royaume du nord au sud de la Péninsule sans occupation étrangère, je vous parle ici des provinces et fiefs souverains francophones qui survivent malgré tout sous votre joug.


    De ces personnes, nobles ou roturiers de culture et de langue française depuis la création de l'Empire de la fleur de Lys par le bras armé de Charlemagne 1er dit le Grand, que vous obligez à venir combattre contre leurs frères et leurs cousins chez nous.
    De ces personnes qui, parce que fieffées en France et dans les provinces francophones sous le contrôle germanique, doivent abandonner au nom de votre parjure, une partie de leurs terres, une partie de leur cœur, une partie de leur raison.

    Votre propagande et vos mensonges qui alimentent l'ignorance d'une partie de cette population ne gagneront pas.

    Nous le disons sans ambages, nous accorderons la protection et la reconnaissance pour l'ensemble des Terres à tous les nobles qui ne voudront pas combattre pour vous, Fenthick l'Interdit.
    A tous les nobles, qui n'aspirent qu'à prêter une double allégeance sans être déchirés et obligés par un empereur opportuniste d'aller combattre l'autre moitié de leur cœur.
    Placez vous sous notre protection, et nous vous protègerons, vous rendrons justice, vous reconnaitrons, et en échange de votre fidélité, vous permettrons de continuer à obtenir subsistance.

    Comme à chacun de nos sujets loyaux et fidèles aux descendants portant la Couronne francophone de l'Illustre Charlemagne 1er dit le Grand, comme à tous ceux qui refuseront de nous combattre au nom de tout ce qui nous lie, nous nous battrons pour leur assurer le droit à une existence libre parmi leurs frères français au sein d'une seule et même Nation.
    La Nation réunissant l'ensemble des populations francophones des royaumes, voilà le sens de notre histoire, voilà l'expression du peuple français.


    Vous retrouverez votre autonomie institutionnelle provinciale, vous serez libérés de vos tyrans qui vous ont abandonné dans un royaume imaginaire, crée sur l'autel de leur vanité pour se distribuer des titres et des postes aussi fantoches qu' indus.

    Vous serez pris directement sous notre aile en ayant la reconnaissance des us et coutumes des origines, à savoir des provinces souveraines ne prêtant allégeance qu'à votre Roi, celui-ci voulu par le Tout Puissant et les électeurs francophones.

    Amis, cousins, roturiers et nobles, notamment ceux portant double allégeance, soyez de nouveau nos frères d'esprit partageant un destin commun comme ce que vous n'auriez jamais dû cesser d'être depuis le règne de Charlemagne.

    Soyez fort, comme vous avez toujours su l'être et rejoignez nous ! Venez à France, la France viendra à vous !



Fait le 29 janvier 1461
Au Louvre




______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» Bébé face au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Sauter vers: