Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant
AuteurMessage
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 25 Jan - 15:50

Monsieur Namaycush, capitaine franc qui portait jadis la bannière de feu la reine Béatritz et que les confédérés connaissent bien, est entré en Bretagne. La reine et Rome n'apprécient pas, mais la trêve tiendra, probablement.

Citation :
De Nous, Nebisa de Malemort, par la grasce du Très Haut et l'heur de Nos peuples, Reyne de France,

Nous avons appris ce jour que l'armée du Vicomte Namaycush, la Memento Mori, a franchi la frontière séparant le Royaume de France du Grand Duché de Bretagne, en totale contradiction avec les clauses de la trêve existant entre la France et les peuples du Ponant, en totalement contradiction avec Nos ordres et volontés.

A maintes reprises, Nous avons demandé au Vicomte de s'éloigner des frontières et même de quitter le sol du Domaine Royal.

A maintes reprises Nous avons refusé d'écouter Nos conseillers et considéré le Vicomte comme homme d'honneur qui ne bafouerait pas les intérêts de la Couronne et les ordres de Sa Souveraine.

Force est de constater, ce jour, que Nous Nous sommes trompée.

C'est pourquoi, devant ce nouvel acte de forfaiture, qui sera le dernier par Nous admis, déclarons, ce jour, Namaycush traitre à la France.

Nous laissons une chance aux membres de son armée d'éviter le même sort qui attend leur meneur en quittant la Memento Mori pour se rallier à la France sous 24 h..

Nous ordonnons le retour immédiat de la dicte armée sur le sol de France, par là ou il en est sorti, sa dissolution et le départ de cette engeance du Domaine Royal, sans quoi Nous considérerons ces personnes comme ennemis déclarés de la Paix et de la France et ordonnerons qu'ils soient traités comme tels où que se portent leurs pas dans l'avenir.

Par ailleurs, pour le cas où, demain, la Memento Mori ne serait pas sur le sol de France, Nous offrons au Grand Duché de Bretagne l'appui de Nos armées afin de défaire la menace puérile que fait porter sur elle le Vicomte .

Officiellement et sans fards, Nous assurons au Grand Duché de Bretagne que la menace représentée par la Memento Mori est bien faible en comparaison de l'insulte faites à la Couronne par ce dernier. Ensemble, débarrassons nous de l'une comme de l'autre afin d'inaugurer, peut être, le premier acte d'une France et d'une Bretagne se découvrant cote à cote et plus face à face, montrant ainsi à ceux qui tirent profit de nos heurts respectifs pour se forger une importance qu'ils n'ont pas, que l'avenir de deux voisins que l'Histoire a connu séparés se peut écrire dans la coopération et le respect mutuel.

[sceau vert]

Citation :
A l'universalité des fidèles,
Au Vicomte Namaycush Salmo Salar,

La Très Sainte Eglise Aristotélicienne a appris avec un profond mécontentement l'attaque de la Bretagne par l'armée "Memento Mori" dirigée par Namaycush Salmo Salar, ce dernier violant ainsi la Sainte Trêve qui fut signée entre le Royaume de France et l'Alliance du Ponant, et garantie par l'Eglise.

Nous avons pris note de la réaction rapide de Sa Majesté la Reyne de France, qui a aussitôt condamnée cette attaque et rappelée que celle-ci était contraire à ses ordres et à sa volonté. Nous saluons ce geste.

Aussi, la Très Sainte Eglise condamne avec la plus grande fermeté cette transgression inadmissible de la Sainte trève, et frappe dès à présent d'interdit le Vicomte Namaycush Salmo Salar et son armée.

Nous enjoignons le Vicomte Namaycush à revenir à la raison qu'il semble avoir perdu et à obéir sans aucun délai aux injonctions de la Couronne de France exigeant son retour sur le sol français, faute de quoi l'Eglise se réserve le droit de prendre toutes les sanctions supplémentaires qu'elle jugera nécessaire.

Que le Très-Haut ai pitié de son âme.

Ad Majorem Dei Gloriam


Pour la Curie réunie en Sacré Collège,

Tibère de Plantagenêt, dict Rehael
Cardinal Archidiacre de Rome, Cardinal Connétable des Saintes Armées

[sceau jaune]
Revenir en haut Aller en bas
SembreEnDevant

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 25 Jan - 18:55

Un futur Genevois le Namay ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 25 Jan - 21:01

Pfiouh, ça n'arrête plus, ces jours. Il aura fallu que la reine et le Ponant signent une reconduction de trêve pour que ça brûle de tous les côtés.

Sur la carte du Royaume, se sont proclamés ouvertement indépendants : l'Anjou, l'Artois, le Berry, la Flandre. Le Poitou aussi, mais de façon implicite seulement, avec une déclaration fin novembre déniant à toute institution royale le moindre pouvoir en ses terres (dites-le très vite).

Citation :
Ascalion d'Abancourt, par la grâce de Dieu Comte de Flandre,
Savoir, faisons à tous présents et à venir ;


Qu’en ce vingt-cinquième jour du mois de janvier de l’an 1460, fort de la victoire électorale des indépendantistes ayant décrochés sept sièges au sein du Conseil du Comté de Flandre, nous proclamons l'indépendance de la Flandre vis-à-vis de la Couronne de France. C’est dans la seule jouissance pleine et entière de sa souveraineté que la Flandre pourra librement faire les choix nécessaires à son épanouissement et à sa prospérité.

Est également décrété ce qui suit ;

Tout membre d’une institution royale (militaire, administrative ou autre), est interdit,

• De siéger au sein du Conseil du Comté de Flandre
• De siéger au sein du Parlement
• D’être Bourgmestre
• D’accéder à l’Etat-Major de l’Ost flamand ainsi que d’y disposer d’un grade d’officier ou de sous-officier

Toute personne concernée par ce fait dispose de 48 heures pour présenter sa démission aux autorités royales et envoyer une copie de la dite démission au Comte de Flandre. Toute personne refusant de s’exécuter sera poursuivie.

Les Bourgmestres disposent de 24 heures pour informer le Comte de Flandre de leur plein soutien à la Flandre seule et lui prêter serment d’allégeance comme ordonné par le Corpus Législatif flamand, Livre I, Opus 3, Art. 1.

Toute ordonnance comtale allant à l’encontre du présent décret est à présent considérée comme nulle et non avenue.



Faict à Bruges le 25 Janvier de l'An 1460

Ascalion d'Abancourt
Comte de Flandres

[sceau jaune]
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 26 Jan - 10:05

Dieu merci pour le royaume de France, il n'a point de puissant voisin qui aurait l'appétit de lui croquer une cité ou deux. D'Empire, j'aurais bien boulotté Chalons, Mâcon ou Langres. De la très grande Faiblesse des Royaumes et Empire... Nous sommes loin d'un Etat Moderne et réformé, ordonné à l'intérieur, respecté à l'extérieur. Le roi français n'est pas à Naples, moi j'dis. Smolle serait-il l'exclusif bioutifoul ?

Ce genre de petits bavardages de papier a toutefois le mérite d'expliciter in gratibus ce qu'est la souveraineté : le pouvoir de lever le ban et de mener chevauchée. Quoi d'autre ? Quand les feudataires, au devant du joli globe d'or que leur présente en Majesté la paluche royale, répondent par un beau et merveilleux doigt d'Honneur ?

Du coté de la justice, monsieur Kartouche, le souverain françoys a-t-il pouvoir in gratibus de réviser un verdict rendu dans le royaume ? Il ne me semble pas. La cour d'appel de France agit-elle avec les divins pour réviser un verdict in gratibus ? Ou bien l'appel auprès de la haute justice du royaume suspend-t-elle l'application, selon le bon vouloir du juge local et si et seulement si ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 26 Jan - 14:32

La cour d'appel agit en seconde instance, à la demande des accusés en général, parfois à celle du procureur lorsqu'il a trouvé son juge trop clément. Et l'application de ses arrêts repose naturellement sur la bonne volonté des provinces vassales et royales. Ça s'arrête à peu près là.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 9 Fév - 10:40

Citation :
05-02-2012 Bourgogne, le collège de la noblesse désavoué
Dijon (AAP) - La baronne Anne de Culan invalidée par le collège de la noblesse bourguignon a été blanchie par la Pairie.

Le 4 janvier 1460, la baronne Anne de culan tête de liste du parti politique "BOURGOGNE" a été invalidée par le tout puissant collège de la noblesse bourguignon par 28 voix pour l'inéligibilité contre 24 pour l'éligibilité. Le collège de la noblesse reprochait à la baronne son comportement : "le fait que [...] la baronne ménage la Bourgogne loyale et le Berry félon, la quasi certitude que la Baronne Anne de Culan sort des informations du conseil ducal, et qu'elle était donc dangereuse pour la Bourgogne."

Surprise pour les uns, évidence pour les autres. L'invalidation vint après de vives tensions avec la duchesse Angelyque de la Mirandole, alors à la tête du Grand Duché d'Occident qui l'avait brutalement démise de ses fonctions de Bailli. La tête de liste du parti "BOURGOGNE" déposa alors un recours devant la Très Noble Assemblée des Pairs, mais fut obligée de démissionner, sans que la pairie n'ait eu le temps de rendre sa décision.

Les jours passèrent jusqu'au jour où la Reine en personne rappella à l'ordre le collège de la noblesse en lui demandant de présenter à la Très Noble Assemblée des Pairs de France les éléments justifiant son inégibilité. Fin janvier, la Pairie rendit son verdict, aucun document mettant en cause l'intégrité de la baronne n'ayant été fourni. La décision de la pairie a été un choc pour la Bourgogne, jamais les invalidations du collège de la noblesse ne furent remises en cause, bien que les nombreux bourguignons invalidés aient déposé des recours en Pairie.

Souvent montré comme un organe politique qui écarte des adversaires politiques ou personnels, le collège de la noblesse bourguignonne a essuyé son premier revers. Peut-être est-ce là un premier pas vers l'objectivité et la transparence des critères d'inéligibilité et de fonctionnement du dit collège.

CdV, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 21 Fév - 18:23

Citation :
21-02-2012 Le Royaume de France en deuil

PARIS (AAP) - La nouvelle s'est propagée dans la soirée du dix-neuf février : Sa Majesté Nebisa de Malemort, Reyne de France, a été rappelée par le Très-Haut. Selon les domestiques du Louvre et même si l'annonce officielle n'en fait pas état, elle aurait succombé de causes naturelles dans son sommeil.

Les dispositions prises par la Reyne peu de temps après son accession au Trône, pour le cas où semblable évènement surviendrait, ont été rendues publiques. En l'absence de Dauphin après la démission d'Argael Devirieux, la régence sera assurée conjointement par le Grand Maistre de France, Dotch de Cassel, et le Connétable de France, Julien Giffard. Ceux-ci ont annoncé le début de la période de deuil.

Conformément aux statuts du Royaume, les élections qui désigneront le prochain souverain de France débuteront dans trois semaines. Quatre impétrants ont déjà fait acte de candidature.

McY, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 16 Mar - 7:57

Citation :
14-03-2012 Elections Royales - Entretien avec Strakastre

[...]

AAP - La question religieuse est totalement absente de votre feuille de route, alors même qu'elle a été abordée par vos adversaires comme un des thèmes majeurs de la campagne. Estimez-vous que la Couronne doit être totalement dissociée de l'Eglise ?

S - Je n'ai pas souhaité en effet mettre en exergue au sein de ma feuille route des questions religieuses comme enjeux électoralistes, souvent abordés pendant les campagnes provinciales comme locales, puis délaissés par la suite.

Dans le domaine politique, j'ai toujours dissocié le temporel de l'intemporel. Cela ne m'a cependant pas empêché d'exprimer mes positions de candidat aristotélicien aux questions des hautes instances de l'Eglise Aristotélicienne Romaine.

La Couronne de France a toujours été de spiritualité Aristotélicienne Romaine et je m'inscris dans cette continuité, où l'Eglise garde notamment toute sa place de conseil comme de médiation.

AAP - Quelle place laisseriez-vous aux français de confession réformée dans votre royaume ?

S - Intrinsèquement, je ne suis l'ennemi d'aucune confession différente de la mienne, pour autant que celle-ci ne porte pas atteinte aux intérêts du Royaume comme aux intérêts de l'Eglise Aristotélicienne.

AAP - Des réformés pourraient entrer à la Pairie ?

S - En l'état des textes en cours, sauf erreur de ma part, l'accession des nouveaux candidats à la Pairie s'effectue sur examen d'un dossier relatant des mérites temporels de chaque prétendant, mis au vote à majorité de l'assemblée des Pairs, sans aucune clause d'exclusion religieuse qui soit.

AAP - Le décret de feue Nebisa datant du 5 décembre dernier fixe les conditions à la Pairie, parmi lesquels figure le baptême aristotélicien.

S - Pour cela, il faudrait donc réformer le texte concerné.



Citation :
14-03-2012 Royales - Entretien avec Yolaine

[...]

AAP : Avez-vous des propositions à faire au niveau de la religion ?

Y : Je suis candidate à l'élection royale, pas à l'élection papale. Ce n'est pas à moi de faire des propositions concernant l'Eglise. J'espère néanmoins pouvoir associer celle-ci à différents arbitrages que j'aurais certainement à effectuer. Son incontestable autorité morale serait un appui des plus appréciables pour apaiser les tensions qui émergent immanquablement de temps en temps..

AAP : Êtes-vous favorable pour donner une place dans le Royaume de France aux réformés, cathares ou autres religions considérées comme hérétiques pour éviter une nouvelle guerre comme la guerre de Genève ? Si oui, êtes-vous prête à en discuter avec l'Eglise Aristotélicienne ?

Y : Mon âme est aristotélicienne et je ne contreviendrai pas aux décisions de Rome. Mais je suis opposée aux discriminations de toutes sortes, qu'elles soient sociales, politiques ou religieuses. Ce ne sont pas les désagréments d'une guerre qui me motivent, c'est mon sens de l'équité. Oui, je souhaiterais en discuter.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
SembreEnDevant

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 22 Mar - 17:38

Quelles sont les chances respectives d'Eusaias et de Vonafred. A priori le premier nommé est le meilleur pour nous mais l'autre pourrait l'emporter.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 22 Mar - 18:15

Personnellement, en bon helvète qui se respecte, je suis neutre dans cette affaire. Même si je confesse un penchant pour le petit condottiere périgourdin qui est bien plus amusant et que nous avons battu déjà une fois.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sancte Iohannes

avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Jeu 22 Mar - 19:45

Je pense que ce sera très serré de toute manière, au regard des résultats du premier tour.
Nous verrons bien ce qu'il adviendra, même si je suis plutôt satisfait de les voir en face à face. C'étaient mes deux favoris.
Revenir en haut Aller en bas
SembreEnDevant

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Lun 26 Mar - 18:27

Ce fut très serré :

Vonafred est devenu le nouveau souverain de Royaume de France avec 50.85 % des voix !

Je plussoie Izaac mais je crains qu'on ne s'amuse pas de sitôt, son programme était laxiste sur la religion reconnaissant presque la Réforme et il a l'air bien plus préoccupé par la Bretagne que par nous.

Il va peut être falloir qu'on se rappelle à son bon souvenir, sinon il va rester les pieds dans l'eau de l'Atlantique.


Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 24 Avr - 14:56

La guerre des Mister France ?

Trouvé sur la gargotte du comté de Toulouse, daté du 8 avril.

--Bourrasques a écrit:
Petit vent frais ... en provenance du nord pourtant, mais qui a le don de mettre les choses à leur place et s'en va placarder au vu et au su de tous, annonce loyale et royale


Citation :

    Peuple de France,

    Qu'il soit su et dit,


    Qu'en ce vingt quatrième jour de mars de l'an de grasce mil quatre cent soixante, nous, Eusaias de Blanc Combaz, Roy de France par la grâce des urnes immaculées,

    Réaffirmons à nos sujets que nous tiendrons la promesse faite de les guider vers un avenir meilleur.
    Et ce malgré la trahison des notaires qui a permis d'entacher votre volonté à voir celui que vous avez choisi s'ériger à la charge suprême de veiller à la bonne gouvernance du Royaume de France.

    Réjouis-toi, Peuple de France, car nous ne t'abandonnons pas à ton triste sort.

    Annonçons que celui qui se tient à Paris et usurpe les armes de France est un imposteur.
    Lui laissons de bonne grâce Paris et ses dorures cachant bien mal l'ordure et plaçons notre Cour et le siège de Nos Royales Institutions à Bouillon dans les Ardennes.

    Invitons nos Vassaux, Régnants du Domaine Royal, Grands Feudataires de France, Vassaux d'Ile de France, à venir y faire hommage et allégeance à leur Souverain.

    Invitons les officiers royaux, les serviteurs de la Couronne a venir y prester serment devant leur Souverain.


    Appelons nos soutiens, amis et alliés à se faire connaître, à s'unir pour soutenir leur Roy et à se liguer contre l'Usurpateur.

    Sommons l'Imposteur de mettre fin à sa mascarade et d'abandonner sur le champ toute prétention au Trône de France.


    Peuple de France, lève toi et rallie toi à notre panache blanc !








______________________________
Revenir en haut Aller en bas
John Edward
Camelot
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 24 Avr - 17:20

Le Royaume Français aurait pu profiter d'une certaine lassitude pour connaître une période d'unité dans son Royaume et rêgler les conflits qu'il l'occupe. À la place, ils font eux-même une scission dans leur Royaume en se divisant.

Ce qui peut être intéressant dans la mesure où chaque camp auront des idées en opposition et que, chacun cherchera à se gagner des alliés. Personnellement j'y vois de belles possibilités commerciales et une occasion de ramener le débat de la Réforme dans les Cours Françaises.
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 25 Avr - 15:50

Faut voir si Eusaias a assez de partisans parmis les Grands feudataires, l'EA et le p'tit peuple pour créer une "deuxième Fronde" ou s'il sera obligé de se contenter du titre de p'tit roi de Bouillon...


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 13 Mai - 9:53

Citation :
12-05-2012 La trêve de cent ans aura bien lieu

PARIS (AAP) - Sous les ponts de Paris coule la Seine, l’âpre hiver a cédé la place à un timide printemps, la tête royale supportant le poids de la Couronne de France n’est plus la même, les hermines bretonnes ont un nouveau pâtre, maintes fois les cloches de Rome ont sonné... pourtant, de la paix point de nouvelles. Après des semaines d'un silence pesant entrecoupé de déclarations officielles assez peu consistantes, enquête a été menée pour déterminer les causes de cet état de fait.

Première hypothèse, les belligérants ont conclu un accord secret afin de perpétuer le conflit. Il est bien connu que la paix engendre des générations d’obèses ramollis, toujours puceaux à onze ans et qui préfèrent apprendre à lire plutôt que se battre pour la gloire de leur nom et de leur terre.

Deuxième option, la France et le Ponant sont d’accord sur les modalités de la paix mais veulent conclure le traité final par une noce, sans parvenir à convaincre un des nombreux Pairs célibataires du beau sexe de faire don de son corps à la France.

Troisième éventualité, les hérauderies de France et de Bretagne bloquent les négociations à cause du débat sur la couleur des cires dont il conviendrait d’user pour sceller le précieux traité.

Quatrième possibilité, les recettes engendrées par le séjour des délégations de France et du Ponant à Rome apportent au Saint Père un confortable revenu, baptisé officieusement par les prélats « treizième mois papal », si bien que la Très Sainte, et encore davantage patiente, Église se garde bien de hâter le retour d’une paix synonyme de récession économique.

Dernière suggestion, certainement la moins crédible de toutes... dans cette succession d’élections, royale ou provinciales, dans cette suite de décès tragiques, après toutes les cérémonies de deuil, d’enterrement, de Sacre, d’hommage, d’allégeance, ces bals, ces petites sauteries et autres réjouissances, tout le monde a oublié être en guerre.

Quoi qu’il en soit, le défi est lancé, à tous les astrologues, devins, pythies reculées du fin fond du Larzac, valets chargés de vider les corbeilles à parchemins de la salle des négociations où se réunissent les pontes de France et du Ponant. La moindre information relative à la teneur des discussions se monnaie à prix d’or dans les tavernes de France et de Bretagne, puisqu'en Navarre, les sources confirment que cela n’intéresse personne.

BdM, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 13 Mai - 12:14

Citation :
Dernière suggestion, certainement la moins crédible de toutes... dans cette succession d’élections, royale ou provinciales, dans cette suite de décès tragiques, après toutes les cérémonies de deuil, d’enterrement, de Sacre, d’hommage, d’allégeance, ces bals, ces petites sauteries et autres réjouissances, tout le monde a oublié être en guerre.

J'adore Smile

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mer 30 Mai - 20:58

Citation :
30-05-2012 Imbroglio bourguignon

DIJON (AAP) - Depuis près de trois semaines, les rumeurs de Fronde qui parcouraient le Royaume se sont concrétisées en Bourgogne. Tout a commencé le douzième jour du mois de mai lors de la chute de Dijon, capitale du duché, aux mains d'un groupe de nobles locaux et de mercenaires. A leur tête, Eusaias de Blanc Combaz, qui se considère Roy de France malgré sa défaite aux dernières élections royales ayant vu l'accession au Trône de Vonafred de Varennes Salmo-Salar.

L'attaque a pris les autorités bourguignonnes au dépourvu. La veille encore, l'armée "La Vache Folle" défendait l'enceinte de la ville tandis que l'armée "La Salamandre de Digoine" des insurgés se trouvait à l'extérieur de la capitale. Mais le capitaine de la Vache Folle, Angelyque de la Mirandole, a décidé en réponse à des doutes exprimés par certains conseillers quant à sa loyauté de disperser son armée, laissant la ville sans défense. La Salamandre de Digoine a donc pu passer les portes sans combattre et prendre possession du château. Une lettre du duc de Bourgogne a rapidement été publiée, appelant à la lutte contre le félon "pour reprendre ce qui [lui] revient de droit et pour défendre [ses] terres aujourd'hui souillées", et demande l'aide de la Couronne.

La réaction royale ne s'est pas faite attendre, puisque dès le lendemain, Angelyque de la Mirandole était déclarée traître à la France et ennemie du Royaume, suivie peu de temps après par tous les complices identifiés d'Eusaias de Blanc Combaz. Dans le même temps tous les Bourguignons loyaux étaient appelés à reprendre le château et à le rendre au conseil récemment élu, majoritairement loyal à la Couronne. Les troupes royales ont commencé à converger vers la Bourgogne et ont rencontré les frondeurs dans la nuit du 17 au 18 mai sous les remparts de Tonnerre.

Trois armées se faisaient face. D'un côté le "Coeur Navré", dirigée par Estainoise et composée des mercenaires de la compagnie du même nom, ainsi que "La Salamandre de Digoine" dirigée par Agnès de Saint-Just, femme d'Eusaias de Blanc Combaz. De l'autre, les ordres royaux menés par le connétable de France, Julien Giffard. Au terme de la bataille aucun camp n'est sorti clairement vainqueur, puisque toutes les forces ont été repoussées à un nœud du champ de bataille, laissant la cité de Tonnere non occupée par les troupes loyalistes mais sans défenses. Le seul résultat notable a été une blessure du meneur de la Fronde, rapatrié à Sémur.

Peu de temps après le château ducal a été repris par des Bourguignons se déclarant neutres, mais majoritairement issus des listes favorables à Eusaias de Blanc Combaz lors des dernières élections. Ils n'entendent restituer le pouvoir qu'au duc légitime, François Delamark, mais peuvent difficilement ignorer que ce dernier est immobilisé à Châlons. Les loyalistes dénoncent donc une manœuvre destinée à gagner du temps pour éviter d'offrir la régence à la princesse Armoria de Mortain et pour monter la population contre la présence de Namaycush de Salmo-Salar, ancien félon à la Couronne gracié lors de l'arrivée de son frère sur le Trône. Paris se défend de vouloir imposer quelque tutelle que ce soit, mais la situation semble bel et bien bloquée en Bourgogne, alors que les armées frondeuses ont quitté le duché pour le Domaine royal.

LAC, l'homme de paille et McY, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Ven 1 Juin - 9:01

Citation :
31-05-2012 Des mercenaires tourangeaux à l'assaut du Domaine royal

LE MANS (AAP) - Depuis plusieurs jours, la compagnie du Cœur navré fait le siège de la capitale mainoise. La célèbre formation de Falco du Cartel semble avoir été dépêchée sur place par Eusaias de Blanc Combaz pour effectuer une diversion et forcer la dispersion des forces loyales à la Couronne.

Le Mans a manqué de tomber dès la première nuit des combats, car les autorités s'attendaient à ce que le Cœur navré doive se frayer un chemin de force à travers la Touraine. Il n'en a rien été et les mercenaires sont arrivés au pied des remparts plus tôt que prévu, alors que moins d'une dizaine de personnes montaient la garde, parmi lesquelles une bonne partie du conseil comtal mainois. Au prix de la mort du commissaire au commerce Ygerne Corleone, les défenseurs ont tenu bon, et les forces en présence se sont depuis équilibrées avec notamment l'arrivée de plusieurs Dames blanches.

Le siège est pour l'instant interrompu, le Cœur Navré s'étant replié pour accueillir des lances issues de la dissolution de l'armé principale des frondeurs près de Montmirail.

McY, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Lun 4 Juin - 20:59

Citation :
Annonce de Sa Majesté Louis Vonafred de Varenne Salmo Salar



A tous présents et à venir.



Attendu que de par leur soutien avéré à la cause d'un félon ;
Leur mise en cause de l'ordre établi tel que consacré par la Très Sainte Eglise Aristotélicienne et le Roy;

Savoir faisons que les dénommés :

Sunie
Jusoor
Aarnulf
Gnia
Elwenn
Robin_de_locksley
Laell
Miramaz
Gaetan
White
Matalena
Falco ainsi que les membres de sa fratrie armée ;

sujets ou non du Royaume de France, ils se sont sciemment placés en opposition des autorités Royale Française et Ducale Bourguignonne.
Conséquemment, nous les déclarons traîtres à la Couronne de France et de surcroit ennemis du Royaume.

Que leurs noms soient honnis et leurs corps flétris par l'infâmie.


Rédigé et scellé à Paris, le seizieme jour du cinquième mois de l'an de Grasce mil quatre cent soixante[/list]
[/quote]

« Que celui qui a faim vienne et mange avec nous »
On devrait délivrer des passeports à tous ces braves gens, non?


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Mar 12 Juin - 7:56

Citation :
11-06-2012 Fronde, suite et fin
Dijon (AAP) - Après plusieurs semaines de manœuvres et de combats, les troupes de la Fronde ont été vaincues et dispersées lors de la bataille de Vibraye, dans le comté du Maine.

Jusqu'au 26 mai, le castel de Dijon était entre les mains de Bobbynight et d'un groupe de conseillers composé en majorité de sympathisants d'Eusaias de Blanc Combaz. Trois armées loyales à la Couronne, entretenant manifestement des doutes quant à la neutralité dont se réclamait la régence, sont montées à l'assaut des remparts pour prendre le contrôle de la ville au prix de nombreuses pertes parmi les civils embauchés dans la milice. Au terme du combat, Namaycush, prince et frère du Roy, s'est installé à la mairie. Le duc élu, François Delamark, a appelé à la constitution d'un conseil de régence formé d'anciens conseillers élus et de membres du parti arrivé en tête lors des dernières élections, conseil qui a pu investir le castel ducal dès le premier juin.

Les deux armées frondeuses qui avaient pris la direction du Domaine royal, après s'être attaquées à Conflans en Champagne, ont mis le siège au pied des remparts d’Orléans où se trouvaient le Roy et sa suite, mais n'ont pas donné l'assaut. Par la suite, et après avoir traversé la Touraine sans rencontrer de résistance, les troupes d'Eusaias de Blanc Combaz ont plusieurs nuits durant tenté de prendre la capitale du Maine, Le Mans, en vain. Après une tentative infructueuse de réorganisation à proximité de Vibraye, entre Le Mans et Montmirail, la dernière armée frondeuse a été prise en tenailles et détruite.

Les blessés sont pour la plupart en convalescence en Touraine, notamment le mercenaire Falco, figure emblématique de la compagnie du Coeur Navré et allié d'Eusaias de Blanc Combaz. L'incertitude demeure quant au sort de ce dernier : la cousine du Roy, Eugénie de Varenne, affirme l'avoir transpercé, mais la nouvelle n'a pas été confirmée. Quoi qu'il en soit, une déclaration signée de la Fronde affirme que cette déroute ne signifie pas la fin du combat.

LAC, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
estainoise

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 31/12/2011

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 23 Juin - 13:10

Bonjour,

Je puis témoigner que cet article est très approximatif et avec des fausses informations.
Certes, nous savions avoir peu de chances face à toutes ces armées qui nous encerclaient.
Notre tentative de ralliement cependant evec les combattants d'eusaias a été réussit. Celle ci a eu lieu entre le mans et Vendomes.
Et nous avions ensuite fait notre dernier combat où nous avons essuyé de lourdes pertes dont eusaias et sa reyne, mais l'armée du coeur navré n'a pas été disloquée à ce moment là.

Nous nous sommes alors retirés à Vendome en touraine et négocié notre rédition à la touraine.
C'est alors que celle ci fut accepter, que nous avons alors baissé les armes et rendu notre oriflamme. Une ordalie devait alors avoir lieu avec les quelques rescapés du coeur navré et des guerriers de Touraine. Deos devait donc être seule juge de nos actes.
Cependant, alors que nous nous rendions vers Tours, escortés de soldat de touraine pour préparer cet ordalie, l'armée du connétable, ne respectant aucunement la promesse donnée, nous a tous attaqué et massacré....

Voilà la grandeur de la royauté actuelle.....aucun respect des accords et traitrise.
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Sam 22 Sep - 11:54

Citation :


    Traité de l'Aventin


    Préambule : Dans un esprit de concorde aristotélicienne et dans le souci de mettre fin au conflit ravageant le Royaume de France par un compromis, la Couronne de France et les provinces du Ponant, reconnaissants une responsabilité collective dans le déclenchement des combats, se sont réunies à Rome, devant le Très-Haut et sous le regard d'Aristote, afin de se placer sous la médiation de la Sainte Eglise Aristotélicienne.

    A l'issue des négociations tripartites est signé le présent traité.


    Partie 1 - De la fin des hostilités

    Article 1 : Par le présent traité, les cocontractants se reconnaissent en paix.

    Article 2 : La démobilisation est proclamée.

    Article 3 : Les blessés de guerre, les prisonniers, et les soldats démobilisés, ne sauraient nulle part se retrouver en procès pour leurs actes durant le conflit, ni jugés coupables.


    Partie 2 - De la définition de l'Alliance du Ponant

    Article 1 : Le Ponant est reconnu par les cocontractants comme une alliance légitime, diplomatique, économique, commerciale, et militairement défensive. Il est cependant fait une distinction entre les provinces françaises du Ponant et les Etats non-français.

    Article 2 : La France reconnaît le droit de ses provinces à rejoindre l'Alliance du Ponant.

    Article 3 : Les Etats non-français membres du Ponant ne peuvent intervenir sous leur propre bannière sur le sol des membres de l'Alliance du Ponant que sous certaines conditions :
    - l'intervention doit être réalisée à but simplement défensif
    - une demande officielle des provinces françaises du Ponant doit avoir été réalisée
    - l'intervention doit nécessairement comporter une justification portant sur un besoin de protection de la population, des biens ou des droits de la province demanderesse
    - aucun veto explicite de la Couronne de France ne doit avoir été placé

    Article 4 : L'information du Souverain Français et du Grand Maître de France précède obligatoirement l'intervention et doit être effectuée par l'Etat non-français désirant faire pénétrer ses troupes sur le sol français, de manière nécessairement publique pour avoir force probante.

    Article 5 : L'information doit permettre à la royauté française de connaître l’ordre de grandeur des troupes engagées, le ou les chefs d'armées, le nom de l'interlocuteur dédié en cas d'incident, le temps estimé de l'intervention, le lieu de passage et l'objet de la mission. Si toutes ces informations ne sont pas disponibles dès la demande, elles devront être fournies au plus tard lors de l'entrée des dites armées.

    Article 6 : Dans un délai de trois jours francs, les instances royales françaises peuvent opposer un veto à cette opération. Si l'armée concernée est déjà sur le territoire de la province demanderesse, la simple formulation d'un veto doit nécessairement l'amener à rester immobilisée ou à se placer dans la ville alliée la plus proche.

    Article 7 : Un veto n'est possible que si l'Etat non-français membre du Ponant a menti sur ses intentions ou si ses troupes comprennent des individus reconnus comme ennemis du Royaume de France. En aucun cas, une demande d'aide face à une menace, invasion, bandits ou autre, pour la population des provinces membres du Ponant ne pourra faire l'objet d'un refus, à l'exception du cas de troupes menées ou composées de personnes déclarée ennemies du Royaume de France et reconnues comme telles par les parties contractantes préalablement à la demande d'intervention.

    Article 8 : Pour les provinces non membres du Domaine Royal, l'accord des régnants des provinces du royaume est également nécessaire pour traverser la France.

    Article 9 : A l'issue d'un délai de quatre jours francs à partir de l'annonce du veto, soit la situation est régularisée par les autorités parties au traité, soit la situation est prolongée jusqu'à ce que soit rendu un arbitrage par l'instance de régulation.

    Article 10 : L'arbitrage infligera une sanction financière de 2000 écus à l'Etat non-français s'il pénètre en territoire français indûment ou à la couronne de France si elle use de son veto abusivement.

    Article 11 : Pour toute opération militaire d'un Etat non-français en France hors du territoire de la province française du Ponant à l'origine de la demande d'intervention, un accord express et préalable des instances royales est obligatoire.


    Partie 3 - De la concorde nationale

    Article 1 : La Couronne de France reconnaît l'ensemble des dirigeants des Provinces françaises membres de l'Alliance du Ponant comme légitimes régnants desdites Provinces, et les réintègrent au sein de ses Grands Feudataires, et par conséquent des institutions royales, à condition que ceux-ci aient prêté allégeance à la Couronne de France.

    Article 2 : À la suite de la signature du présent traité et pour une durée de deux mois, la Couronne de France s'engage à ouvrir un dialogue pacifique avec les contrées de l'Alliance du Ponant ayant déclaré unilatéralement leur indépendance au cours de la guerre. Durant cette période, aucun mouvement offensif ne sera entrepris par lesdites contrées ou la Couronne à l'encontre de l'autre camp.

    Article 3 : La Couronne de France s'engage à ne prendre aucune mesure de sanction ou de rétorsion à l'encontre des responsables ponantais. Aucun d'entre eux ne pourra être mis en procès pour les évènements relatifs au conflit.

    Article 4 : Dans cet esprit, l'ensemble des cocontractants promulguent une amnistie pour les faits relatifs au conflit, ayant été commis durant celui-ci, exception faite des éventuels crimes religieux.

    Article 5 : Les sanctions héraldiques prises par les institutions relevant des cocontractants à l'encontre des nobles issus du camp adverse, pour les faits se rapportant à cette guerre, sont révisées et abrogées.

    Article 6 : L’Alliance du Ponant s’engage à ne pas admettre un nouvel État ou une nouvelle Province française en son sein qui soit en guerre avec le Royaume de France.


    Partie 4 - Des relations entre la Couronne de France et le Grand Duché de Bretagne

    Article 1 : La Couronne de France et le Grand Duché de Bretagne rétablissent leurs relations diplomatiques.

    Article 2 : Le traité du Mont Saint Michel est rétabli et sera révisé pour être mis en cohérence avec la primauté du présent traité. L'ensemble des parties signataires du traité du Mont Saint Michel ; France, Bretagne, et Eglise Aristotélicienne ; s'engagent à siéger régulièrement au sein du Conseil du Mont Saint Michel.


    Partie 5 - De la garantie du présent traité

    Article1 : La Sainte Eglise Aristotélicienne est la garante du présent traité.

    Article 2 : Pour une durée de trois mois, l'Eglise Aristotélicienne laissera libre accès aux cocontractants à la salle des négociations pour recevoir et traiter publiquement toute éventuelle transgression constatée du présent traité.


    Partie 6 - De l'Instance d'Arbitrage

    Article 1 : Lorsque l'un des signataires au traité estime que ce dernier n'est pas respecté par un autre signataire, il a la possibilité de saisir l'Instance d'arbitrage, qui sera chargée de donner la bonne interprétation du traité, d'en garantir le bon respect et qui sera en mesure d'infliger des sanctions en cas de manquement.

    Article 2 : La saisie de l'instance d'arbitrage est libre. Elle doit néanmoins être publique.

    Article 3 : L'instance d'arbitrage se compose de trois représentants de la Royauté Française, de trois représentants de l'Alliance du Ponant et de trois représentants de la Sainte Eglise désignés par la Curie Romaine. Une liste de remplaçants pour chacun des représentants peut être établie. A chaque partie de définir elle-même les conditions de remplacement de ses membres.

    Article 4 : L'instance d'arbitrage se réunit en session de cinq jours francs à partir de la réception de la saisie. A l'issue du cinquième jour, une décision doit être rendue, les décisions étant prises à la majorité simple des membres. L'instance d'arbitrage peut décider de rejeter la demande, de prolonger le débat d'une nouvelle session de cinq jours, d'ordonner des mesures conservatoires pour assurer le respect du traité ou d'infliger des sanctions aux signataires ayant manifestement violé le traité et causé un tort aux intérêts de l'un des autres autres signataires. En cas de contestation d'un veto sur une intervention militaire étrangère en France, aucune décision de prolongement ne sera possible.

    Article 5 : L'instance d'arbitrage peut aussi être saisie pour donner une simple lecture du traité. Dans ce cas, elle n'est liée par aucun délai pour rendre sa décision d'interprétation.

    Article 6 : En cas de sanction, seule l'Eglise, par ses représentants, sera en mesure de décider de la sanction et d'assurer sa bonne exécution.

    Article 7 : Le quorum, pour toute décision, est de 5 personnes, dont au moins deux représentants de l'Eglise. Si le quorum n'est pas atteint, une nouvelle session s'ouvre, avec les remplaçants des absents. Dans les cas de saisie contre un veto sur une intervention militaire, si le quorum n'est pas atteint en raison de l'absence d'au moins un représentant du Ponant, le veto est réputé conforme. Si le quorum n'est pas atteint en raison de l'absence d'au moins un représentant de la Royauté, le veto est réputé non conforme. Si le quorum n'est pas atteint en raison de l'absence de représentants à la fois du Ponant et de la Royauté, une nouvelle session pourra exceptionnellement être ouverte, mais pendant ce temps le veto continuera à être réputé conforme.


    Annexe : Définitions

    Etat : est considéré comme un Etat, tout pays, représenté par une personne et/ou un gouvernement, dont la souveraineté est admise par l’Alliance du Ponant et la Couronne de France.

    Intervention militaire : est considérée comme une intervention militaire, toute présence physique d'une armée, dont l'origine est caractérisée par son étendard et l'agrément dont elle fait l'objet. La présence de personnes armées, regroupées ou non en dehors d'une armée, répond simplement au droit ordinaire de la circulation des individus.

    Jour franc : est considéré comme un jour franc un jour complet. Ainsi, tout délai compté en jour franc, commence au jour qui suit l'évènement ou l'acte générateur. Par exemple : une information relative à la volonté d'intervenir en France a lieu le lundi, à midi. Le délai prévu par le traité est de 3 jours francs. Le mardi sera donc le premier jour franc et le jeudi le troisième jour franc. L'intervention pourra alors avoir lieu dès les premières heures du vendredi.

    Publicité : est considérée comme publique, toute information publiée dans un endroit prévu à cet effet, connu par tous les signataires, accessible à tous, et dont l'affichage ou la transmission permet d'identifier la date d'émission. La publicité implique aussi une persistance : une information doit rester visible et accessible au minimum le temps pendant lequel elle est censée servir ou faire effet.



    Approuvé et scellé à Rome le XXVI du mois d'août de l’an de grâce MCDLX de Notre Seigneur.


    Pour la Très Sainte Eglise Aristotélicienne,

    Son Eminence Tibère de Plantagenêt, dict Rehael
    Archidiacre de Rome,
    Cardinal Chancelier en charge des Saintes Armées,
    Connétable de Rome,
    Archevêque de Rouen.



    Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau,
    Primat de France, Archevêque de Lyon & Protonotaire Apostolique.



    Pour la Couronne de France :







    Pour l'Alliance du Ponant :

    Pour la Bretagne: Sa Majesté Riwan Nathan de Brocéliande, Grand-duc de Bretagne, Duc de Brocéliande, Baron de Carentoir, Neveu du Roi de France


    Conte de Balmora, Duc de Bretagne


    Pour le Poitou : Ventreachoux de Beaupin l'Aizenay, comte du Poitou :



    Pour l'Anjou : Tiss de Reikrigen Archiduchesse d'Anjou


    Kirke de Penthièvre, Duc d'Anjou



    Pour l'Artois : Chriss43 , Comte d'Artois






    Pour le Berry :





Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] L'Aristotélité, ce vaste monde [...] Les marches de l'ouest de France   Dim 28 Oct - 9:30

Citation :




    Congrégation de la Sainte Inquisition
    lettre simple


    En réponse aux question posées.

    Falco, élu à la tête du conseil de Touraine est à ce jour excommunié. Ce qui signifie que , baptisé ou pas, il est exclu de la communauté Aristotélicienne. C’est aussi simple que cela.

    Il a été porté à cette charge par plusieurs personnes qui ont manœuvré pour et seront bientôt frappée de la même exclusion, dont principalement trois nobles de Touraine.

    Toute personne prêtant allégeance à cet homme sera, de facto, excommuniée par la commission du fait. L’acte d’excommunication est très clair.

    « Toute personne venant en aide, à quelqu’un frappée d’excommunication etc. Est excommunié latae Sententia » Donc, sans qu’il soit besoin de prononcer obligatoirement celle-ci, l’excommunication frappe toute personne, s’alliant à une personne excommuniée.

    Moi, Clodeweck de Montfort-Toxandrie, cardinal-archevêque de Tours, Cardinal Chancelier de la Congrégation de la Saincte Inquisition, duc de Montforzh, par la grâce de Dieu, devant le Très Haut, sous le regard d’Aristote et au nom de notre Sainte Mère l’Eglise,

    En l’espèce cela signifie que toute personne anticipant sur une levée de l’excommunication de Falco, n’échappe pas à la sentence.
    Même s’il est pardonné demain, il est encore excommunié à ce jour.

    Toute personne l’aidant à ce jour est donc excommuniée.


    Ad Claram et Sanctam Veritatem

    Fait à Rome le XXVIIème du mois d’Octobre de l'an MCDLX de la Saincte Eglise aristotélicienne





______________________________


Dernière édition par izaac le Dim 27 Jan - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   Dim 28 Oct - 20:41

C'est facile, ça, maintenant que le roi est mort...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Royaume de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» Bébé face au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Sauter vers: