Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Sam 13 Juin - 23:39

Édit souverain de reconnaissance du Marquisat des Alpes Occidentales.

Citation :
Genève, fait Ce jour béni, le 3 décembre de l'an de Grâce 1456 du Seigneur.

Nous, Avoyer, nous bourgeois dans le Conseil du Canton Souverain de Genève, te saluons ! Kalanquin de Cianfarano, dit Lordfear, Souverain et Marquis des Alpes Occidentales.

Nous enstendons par la présente qu'il est juste et honorable que les autorités du Marquisat des Alpes Occidentales et du Comté Illustre de Provence Libre en le château d'Avignon, siège du Marquisat des Alpes Occidentales, soient pleinement et entièrement libre et souveraine dans toutes ses lois. Nous proclamons que quiconque vouldraient lui en imposer d'autres, même bonnes, est un méchant. Et ce depuis la Déclaration d'Indépendance du XXII Novembre 1454. Nous proclamons cela sans malice ni malveillance envers quiconque.

Nous, genevois, sommes gens libres et fiers, et sommes heureux d'accueillir dans notre amitié, les gens d'en-bas du Rhône. Et promettons sur l'honneur, et solenellement de ne point faire trop pipi dedans, sous le pont de chez nous, afin que l'onde reste pure jusque chez vous.

Nicbur, Avoyer du Canton Souverain de Genève
Le Conseil, Dame_Donzelle, Kirkwood, Traviatore, Kartouche, Julia_condoin, Schmurtz, Annalolo, Notwen,
Nainainus, Izaac, Méliandulys, Queen65, Yoyo73

Scellé par nos soins du grand sceau perpétuel de Genève


______________________________


Dernière édition par izaac le Sam 13 Juin - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Sam 13 Juin - 23:41

Citation :
Traité d'amitié et de justice entre le Canton de Genève, la Provence Libre et le Marquisat des Alpes Occidentales.

En présence de la puissance divine.

A tous ceux qui liront ou entendront les présentes, qu'il soit notoire que nous, avoyers, conseillers et bourgeois des villes de Genève et nous, gens de Provence, avons, avec une très grande satisfaction, conclu, sous le nom de la paix, une amitié mutuelle se concrétisant de par la reconnaissance de la Souveraineté de nos pays et au-delà sous la forme que voici :

Premièrement, à l'avenir et tant que subsiste cette amitié, s'il arrive que les susdits syndics, conseillers et bourgeois des villes de Provence soient attaqués, molestés et opprimés contre le droit et l'équité par des ennemis en armes quels qu'ils soient, et que violence et dommage soient faits à leurs privilèges, libertés, droits, juridictions, terres, biens et propriétés; et si nous, avoyers, conseillers et bourgeois de Genève, sommes requis en vertu de nos serments d'examiner, établir et décider si une attaque à main armée ou un acte agressif a été commis contre le droit et l'équité et par violence; au cas ou contestation et déclaration seraient faites qu'il y a eu en effet attaque, dommage, oppression, outrage et violence, nous lesdits Genevois sommes tenus d'apporter auxdits provençaux tous secours, aide, assistance et protection qui sont en notre pouvoir, les frais et la solde étant à la charge des provençaux ; en toute bonne foi. Et nous, Gens de Provence, promettons et sommes tenus de porter secours, selon nos forces et possibilités, aux susdits Genevois, s'ils sont atteints d'un malheur semblable, les frais et la solde étant cette fois à leur charge.

En outre, il a été arrêté et conclu d'un accord unanime entre nous les susdites parties que ni l'une ni l'autre ne doit sciemment tolérer ni souffrir dans ses villes et pays des ennemis ou adversaires de l'autre partie, ni leur accorder sous aucune condition le passage, mais les chasser et repousser selon ses moyens; à la partie qui demanderait que l'affaire soit l'objet d'un prononcé de droit, on l'accordera chaque fois que cela paraîtra opportun.


Fait ce jour de l'An 1457, pour la gloire de Dieu et pour la Paix.


Sa Majesté Kalanquin de Cianfarano, dit Lordfear
Souverain et Marquis des Alpes Occidentales





Sa Grandeur Iselfia Deslacets,
Comtesse Illustre de Provence




Son Excellence DuchesseSherry
Chancelière Marquisale




La Grande Avoyère de Genève, Nefti du Lac
Le Conseil de la République de Genève





______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Jeu 10 Déc - 12:26

Citation :

Charte établissant les relations entre le Marquisat des Alpes Occidentales et l'Eglise Aristotélicienne des Alpes Occidentales



Préambule
Le présent texte vise à affirmer le caractère aristotélicien du Marquisat des Alpes Occidentales et ses relations pratiques avec le clergé local, et à favoriser la mise en place du cadre général dans lequel pourra s'épanouir la diffusion de la foy.
Chaque province constitutive du Marquisat des Alpes Occidentales est libre de préciser ses relations par un concordat spécifique, dans le respect du présent texte.
Les Archevêques Métropolitains sont membres de droit du Conseil de chaque province au moins à titre consultatif et bénéficient d'un droit de veto sur les décisions relevant d'un sujet religieux.


Article I - Nature du Marquisat
Le Marquisat des Alpes Occidentales est une monarchie aristotélicienne.
Le Marquisat des Alpes Occidentales reconnaît l'Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentrice de la Vraie Foi, l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions. De ce fait elle est la seule religion acceptée sur le territoire du Marquisat, et seul le culte aristotélicien pourra être exercé.

Article II - Désignation, Couronnement et Révocation
Le Marquis, après avoir été désigné conformément aux statuts du Marquisat, est couronné par les Archevêques Métropolitains, recevant de leurs mains l'onction divine.
Le Marquis doit obligatoirement être fidèle aristotélicien, baptisé selon les rites aristotéliciens depuis une durée au moins équivalente à deux mois précédent son couronnement. Il s'engage à être un exemple de la foi aristotélicienne par Sa vie, Ses actes et Ses paroles.
Le couronnement du Marquis a lieu lors d'une cérémonie en la cathédrale d'Aix et est organisé collectivement par les Archevêques Métropolitains des Alpes Occidentales, sous la présidence du clerc le plus élevé hiérarchiquement, si celui-ci existe.
Si le Marquis est marié au moment de Son sacre, Son épouse ou Son époux est également couronné(e) durant la cérémonie.
Si le Marquis venait à être excommunié, il devrait alors immédiatement démissionner de Son poste.

Article III - Rôle du Marquis
Le Marquis est, de par Son couronnement, le protecteur et le défenseur de l'Eglise Aristotélicienne ainsi que de la Sainte Foy. Il s'engage à mener une politique guidée par les valeurs aristotéliciennes, sur les terres des Alpes Occidentales et en dehors. Il doit avec l'aide du clergé des provinces membres, favoriser l'approfondissement des relations avec l'Eglise Aristotélicienne.

Article IV - Des Archevêques
Les Archevêques métropolitains du Marquisat sont membres de droit du Conseil marquisal, au moins à titre consultatif, afin d'y agir en qualité de conseillers spirituels du Souverain.

Article V - Statut des Membres
Le Marquis ne peut recevoir d'allégeance que de la part de fidèles aristotéliciens.
De par la nature divine de tout pouvoir, et donc de celui du Marquis, les comtes et autres vassaux directs du Marquis ayant autorité délégué ou souveraine sur un comté ou duché du Marquisat, les représentants des institutions marquisales doivent être fidèles de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine avant leur élection ou nomination effective, et le rester durant tout leur mandat.
Tous les agents au service du Marquisat doivent se comporter en bons aristotéliciens. Ils ne doivent pas être excommuniés et sont incités à se faire baptiser.

Article VI - Modification
Cette Charte ne peut être modifiée ou annulée que suite à l'acceptation du Marquis et des Archevêques métropolitains des Alpes Occidentales. Cependant le présent texte pourra être amendé, avec l'accord des parties précitées.


Fait à Avignon, le 3 novembre 1457


Pour le Marquisat des Alpes Occidentales




Pour le clergé local

Son Eminence Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Camerlingue, Archevêque Métropolitain d'Arles



Monseigneur Ludovi de Sabran, dict Richelieu1, Archevêque Métropolitain d'Aix en Provence




Monseigneur Alessandro III de Montemayor , dict Giarru, Archevèque Metropolitan de Genès et Vice Primat du SRING

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Dim 24 Jan - 12:21

Citation :
24-01-2010 : Provence : Déclaration de Sa Majesté Lévan III de Normandie
[+]

Paris (AAP) -Aujourd'hui, le Roy de France a fait savoir quel était son avis sur la question de la rébellion en Provence et sur les agissement du Comte du Languedoc dans une déclaration que nous vous retransmettons en intégralité:

"Nous, Lévan le Troisième, Roy de France de par la grâce divine,

à tous ceux qui le présent écrit liront et se feront lire, salut.

Nous tenons à rappeler que nous sommes au courant des opérations militaires se déroulant actuellement en Provence ; elles ne sont que la suite logique de la demande de protection faite en le Conseil des Grands Feudataires, et de la missive que nous avons envoyée à notre cousin l'Empereur. En tant que souverain de droit divin, et devant juste protection à nos sujets, nous ne saurions tolérer que l'ordre établi soit remis en cause, et que nos vassaux souffrent d'exactions impunies. Or, la situation géographique est telle que notre cousin n'a pas la même facilité d'intervention : aussi est-ce de bon gré que nous avons saisi l'opportunité de rétablir sa pleine autorité.

Par ailleurs, nous avons reçu divers témoignages et preuves des agissements du sieur Ryllas, en le Languedoc. Bien loin de prévenir son suzerain qu'une province étrangère et félonne à l'Empire avait fait connaître son intention d'annexer une partie du Royaume, il a au contraire prêté l'oreille à cette proposition. Le sieur Kristof, qui n'était pas allé jusque là, a été déclaré félon à la Couronne. De même, une alliance se dessinait, alliance ayant pour but de se rebeller tout à la fois contre le Royaume et l'Empire : encore une fois, contre l'ordre établi et voulu par Dieu. Nous attirons l'attention de notre Sainte Mère l'Eglise sur ce fait. Enfin, nous demandons aux services de la Surintendance et de la Grande Prévôté de France d'enquêter sur l'état des caisses du Comté du Languedoc, dont il semblerait que des valeurs aient disparu. Nous estimons en effet que le peuple languedocien a le droit de savoir ce qu'il est advenu du fruit de son labeur.

Par conséquent, nous déclarons le sieur Ryllas félon à la Couronne, avec pour conséquences l'autorisation par nous donnée à ce qu'il soit détrôné s'il refuse de laisser le trône du Languedoc, et le fait que les vassaux de la provinces soient libérés de toute obligation concernant celui qui était leur Comte.

Fait en le Louvre, le 20 de Janvier 1458,
SMLIII"

A. pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2957
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 26 Jan - 22:36

Citation :
Aix (AAP) - Alors que le Royaume de France est train de mettre à mal le Marquisat des Alpes Occidentales, Son Altesse Armoria de Mortain, Grande Maistresse de France, a bien voulu répondre à nos questions.

AAP - Bonjour Vostre Altesse, allez vous bien?

Son Altesse Armoria de Mortain - Le bonjour à vous. Je vais, je vais, grand merci.

AAP - Vous êtes à l'heure actuelle, avec les Compagnies d'Ordonnance, sujets de beaucoup de spéculations, de la part des Provençaux d'abord, de l'Empire ensuite, du Royaume de France et enfin de l'Église, que pensez vous de cet intérêt?

SAAM - Ma foi, j'en pense que quoi que l'on fasse, et quoi que l'on dise, les desseins ne sont prouvés que par leurs résultats... Et qu'il est facile - un peu trop facile - de présumer des intentions. Nous savons, nous, ce qui nous pousse, et savons aussi que notre tête peut rester haute. Et, par "notre", j'entends aussi bien la mienne que celles des hommes et des femmes partis en Provence.

AAP - Cela influence t il vostre stratégie?

SAAM - Ce que l'on dit sans savoir ? *léger rire* Vraiment, non...

AAP - On vous reproche la surprise de cette campagne, bien qu'il semblerait que nombre de gens étaient en fait au courant avant l'entrée en Provence des Compagnies d'Ordonnance, qu'avez vous à dire à ce sujet?

SAAM - Que c'était en effet le secret de Polichinelle. Que l'on ne saurait déplacer quatre armées sans le faire savoir, et qu'enfin, si nous avons laissé les rumeurs courir, c'est que cela a permis de protéger nos soldats. Oh, à ce propos, je me réjouis de constater que la Bretagne a tellement changé qu'elle en vient à condamner un geste qu'elle a elle-même commis, quand elle a attaqué Laval - et pourtant, la situation était bien différent, puisque le Maine n'était pas l'abri à brigands que la Provence sait être *sourire*
Il est rassurant de noter cette évolution chez l'ancien ennemi de la Couronne que la Bretagne a si longtemps été.

AAP - Le Roy était il au courant de cette Campagne? L'approuve t il?

SAAM - Si Sa Majesté n'avait pris la peine de prévenir son cousin, et s'il n'avait clairement stipulé qu'un silence de sa part vaudrait accord, sans nul doute. Si les provinces du sud du Royaume n'avaient eu à se plaindre du comportement de la Provence, et n'avaient fait demande d'assistance au Roy - le devoir d'un suzerain - pareillement. Si Sa Sainteté le Pape ne s'était prononcé quant à la rupture de l'Ordre Établi, itou. Mais nous savons que notre démarche s'appuie sur ces trois points essentiels, et forts.

AAP - Est il vrai que Sa Majesté avait écrit à son cousin l'Empereur?

SAAM - Oh, je l'ignore, ma foi. Ce qui m'inquiète, c'est que suite à l'entrée de nos armées en Provence, a été montrée une copie du courrier que Sa Majesté avait rédigé. Je ne sais comment elle a été mise au jour, puisque ledit courrier était privé. Je sais aussi que l'Empire ne fonctionne pas comme le Royaume pour ce qui est de ses institutions, aussi ai-je du mal à avoir le recul et la connaissances nécessaires pour vous bailler réponse.

AAP - L'Église a semblait pourtant avoir reconnu le Marquisat, les Capitaines Français ont évoqués l'"Ordre Établi", pouvez vous nous en dire plus?

SAAM - J'en pense que je n'ai pas à me mêler de ce que fait l'Église. Le Pape est son autorité supérieure, et si l'un de ses écrits - trop rares, hélas - parle en faveur de l'Ordre Établi, je m'y fie sans balancer... Du reste, je ne partage pas les mots si durs récemment employés par le Duc Alcalnn contre l'Église : il convient de ne point jeter le bébé avec l'eau du bain.

AAP - Pensez vous mettre rapidement à bas le Marquisat?

SAAM - Eh bien, je l'espère, oui, surtout quand je constate au travers des rapports de mes hommes que la prétendue marquise songe davantage à préserver son titre usurpé qu'à penser au bien de ce qu'elle prétend être "son" peuple : les villes, hormis la capitale, sont oubliées pour ce qui est des défenses - pour preuve, notre entrée dans Brignoles, que ses habitants ont préférer livrer tant ils étaient peu nombreux, puisque toutes les forces avaient été drainées par Aix... Pour preuve, l'état économique désastreux dans lequel la province est laissée, puisque tout sert à protéger ce fameux titre qui n'a nulle existence réelle ou légale. Quand nous serons parvenus à aider nos amis loyalistes à reprendre en main cette région, alors, tout ira mieux en Provence.

AAP - D'après nos informations, il semblerait que Gênes, mobilise contre vous, qu'en pensez vous?

SAAM - Que Gênes est dans la même errance qui l'écarte de ce que Dieu a voulu pour notre monde. Que c'est bien la preuve que ce que fait la Provence est une gangrène. Et que nous comptons être des barbiers, ceux-là même qui pour sauver le corps, coupent le membre atteint.


AAP - Vous avez promis de rendre la Provence à l'Empire, concrètement comment allez vous faire?

SAAM - Vous savez, il y a des Provençaux loyalistes... Certains s'étant fait connaître, et ayant essayé de lutter sur place, et qui ont connu tous les affres, tous les procès, tous les traitements à ce point ignobles qu'ils ont fini par s'exiler... Et ceux qui sont restés, et qui ont payé de leur silence le droit de ne point quitter leur terre natale, mais qui ne souffrent pas moins : ce sont ces gens qui ont légitimité à faire allégeance à l'Empereur. Et c'est ce que nous appelons de nos voeux.

AAP - L'Artois, province Française, c'est exprimée contre vostre intervention, qu'avez vous à répondre?

SAAM - Que je trouve plus que regrettable que des voix se puissent élever contre la félonie, quelle qu'elle soit.

AAP - Un certain brigand, dénommé Kika15, semble vouloir frapper au cœur du Royaume pour vous forcer à quitter la Provence, cela vous inquiète t il?

SAAM - Mon Dieu, terriblement. J'en ai les plus grandes difficultés à trouver le sommeil. *éclat de rire*

AAP - C'était la dernière question, nous vous souhaitons une bonne journée. Au revoir vostre Altesse

A. pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2957
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 23 Mar - 17:54

Citation :
23-03-2010 : Guerre contre le Marquisat: le conflit s'étend à l'Italie et à la Savoie!
[+]

BRIGNOLES (AAP) - Lors de notre dernier point sur le conflit qui opposait les Compagnies d'Ordonnance Françaises, les impériaux, les Provençaux loyalistes aux partisans du Marquisat des Alpes Occidentales, nous avions conclu sur un statu quo.
Aujourd'hui ce statu quo est remis en cause.
En effet, on a pu constater ces derniers jours l'arrivée massive de Catalans, venu soutenir le Marquisat, qui ont mis le siège devant Toulon, toujours tenue par la première vague des Compagnies d'Ordonnances Françaises, commandées entre autre par le Connestable de France, l'Amiral de France, le Duc Lexhor d'Orléans, le Vicomte Pierre du Val de Loire de Montlouis et le Vicomte Pierre de Courtalain de Conches. In Phooka Memoriam, commandée par la Baronne Angélique d'Harfleur fait face à Despertaferro commandée par Rocabertí. Il semblerait que, seuls, les Catalans ne puissent déloger les Français solidement implantés et aguerris. Cependant, beaucoup de sorties des assiégés ont été effectuée sans pour autant que l'armée Catalane n'ait levé le siège.
De plus, le premier dimanche du mois de mars, l'armée Catalane semble avoir rompu la trêve dominicale en s'attaquant à la bannière Béarnaise du Sieur Oli13, qui a vu sa petite troupe massacrée alors qu'elle était implantée non loin du camp Catalan. On note aussi que les Catalans auraient tués des Languedociens qui avaient tenté de ravitailler les assiégés par mer.

A Arles, la ville était sous domination des forces françaises du Baron Nkhan de Saint Saën et du capitaine franc, Namaycush. A l'heure actuelle le gros de leur armée est aux alentours de Forcalier ils auraient forcé le passage à deux armées Marquisales, dont celle de la Marquise Hersende. Une armée impériale, menée par le Baron savoyard Ninoupitch de Miolans, vient de lever bannière à Arles. Il prit la succession du commandement de la place lorsque les deux armées sus-citées ont fait mouvement. Mais aujourd'hui, une révolte des rebelles a poussé un marquisard à la tête de la mairie, un dénommé Gmat.

Du côté marquisal on note toujours la présence de deux armées à Aix, deux à Brignoles et une en campagne, en plus de celle des Catalans.

A présent le conflit vient de s'étendre à l'Italie et à la Savoie, première province d'Empire a être touchée. En effet, les troupes Génoises qui étaient en Provence s'étaient -aux dernières nouvelles- repliés sur la République Ligurienne pour défendre leur territoire contre l'Alliance Vénise, Milan, Modène et du Temple Italien, qui les sommaient de revenir dans le giron Impérial.
Visiblement la réponse des Génois fut la prise de Chambéry, par un coup de main audacieux, bien que le Doge ait condamné et destitué les révoltés et nié toute implication, malgré les bruits de couloir et les minutes du conseil qui ont fuis du huis clos. De fait, l'Empire est attaqué au cœur de son domaine et l'on pourrait assister à un revirement des positions des Provinces, plutôt portées sur le dialogue. On attend notamment la position de la Franche Comté, très critiquée ces derniers temps. Il est à noter que Monseigneur Tully s'est fait médiateur d'une trêve entre les Génois et la Savoie. Si cette dernière retire ses troupes de Provence -chose qui semble ne pas avoir d'écho- elle aurait récupérerait la maîtrise de sa Capitale.

En Italie, pendant qu'un ultimatum de "deux jours solaires" du Duc de Modène courrait, le Duc de Milan est passé à l'offensive, écrasant une première armée Génoise avant de mettre le siège devant la capitale de la république Ligurienne. A l'heure actuelle, le siège est levé mais la force de frappe des alliés italiens contre Gênes est impressionnante.

La grande muette de ce conflit est l'Église qui a récemment renouvelé Tibère Plantagenêt comme Camerlingue. Provençal. On le savait proche du mouvement rebelle et sa réélection peut laisser penser que Rome ne prendra toujours pas position. Cependant, on a appris que Son Éminence Ecatarina de Sevilliano, Primat du Saint Empire, avait été suspendue de ses fonctions par la Curie. A priori cette information n'a rien avoir avec les faits présentés, mais sachant que la prélat était une farouche ennemie des troupes Françaises -d'abord embarquées dans la Croisade puis dans la guerre de Provence- on peut imaginer facilement que la situation n'est plus tout à fait la même à Rome. Si une communication de la Curie devait voir le jour, surtout après l'agression génoise sur la Savoie, la gestion ambiguë de la trêve savoyarde et les rupture de la trêve dominicale, ce serait le bon moment.

Dans l'ensemble, l'offensive semble avoir repris, à l'avantage des loyalistes, impériaux et Français. Cependant, dans les jours qui viennent, il faudra porter son regard sur l'Italie et l'Empire pour y voir la suite du conflit.

A. pour l'AAP

Sources:
Gargote Provençale
Rome:
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=304767#304767
Articles AAP:
Risposta del Duca di Modena all'assalto di Savoia
Comunicato del Doge sulla Savoia
Milano ritira l'Ambasciatrice da Genova
Milano e Modena esprimono solidarietà a Savona
Genova Conquista la Savoia
Primi scontri tra Milano e Genova
Il Ducato di Milano dichiara guerra alla Repubblica di Genova
Ultimatum di Modena a Genova
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2957
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 13 Avr - 16:35

Citation :
2010-04-13 16:16:16
Un tournant en Provence ?
Aix en Provence (AAP) - Entrevue avec la Comtesse de Provence LedZeppelin faite dans le camp militaire sous les murs d’Arles le 8 avril 1458.

Au matin du 08 Avril 1458, la Comtesse de Provence venait tout juste de quitter son heaume et son armure et prenait une collation lorsqu'elle acceptait de nous recevoir pour répondre à quelques questions.

AAP : Bonjour Votre Grandeur ! Merci de recevoir l'équipe de l'AAP afin d’éclairer ses lecteurs sur la situation en Provence. Pour commencer pouvez-vous nous faire un petit rappel des causes pour situer cette guerre qui parait interminable.

LZ : Interminable est bien le mot en effet. Dans 7 jours cela va faire 3 mois que 4 armées étrangères ont envahi mon Comté.

C’est seulement après plusieurs jours d’invasion que le Connétable de France a daigné faire une déclaration de guerre sous les prétextes que nous hébergions des Lions de Juda alors même que nos meilleurs soldats se battaient à ce moment là en Béarn à l'appel de la Très Sainte Église !
Le second prétexte nous fût alors avancé : Nous protégions des brigands mais personne ne put apporter de preuves à ce sujet.
Enfin, le troisième prétexte est qu’après 3 ans de rupture avec le SRING, la France avait soudain décidé de faire ingérence en nous obligeant à prêter allégeance à l'Empereur et à détruire le Marquisat, structure suzeraine actuelle de la Provence.

AAP : Et s’agissant de la situation militaire ?

LZ : Avec des hauts et des bas et de multiples combats, les 4 premières armées d'invasions ont été dispersées, reformées et à nouveau dispersées. A la suite de cela deux autres armées sont arrivées depuis le Limousin et le Languedoc qui elles aussi ont été détruites.
Le chef d'une de ces armées de renfort a même demandé la couronne Marquisale pour la remettre à la Cardinale Ingeburge, et la Princesse de France Armoria est elle-même arrivée en personne diriger la lutte. Beaucoup de confusion comme vous pouvez le voir.

Bien heureusement la Provence a reçu et reçoit encore des renforts militaires et économiques de Gênes, des Bretons, de Catalogne, d'Helvétie et de nombreux Français aussi.

Afin d’arriver à la paix, nous avons demandé depuis un mois de pouvoir discuter avec les parties adverses mais nous attendons encore de connaître les participants éventuels.

AAP : Quelle est la situation exacte et actuelle de la Provence ?

LZ : Alors sur les 6 armées d'invasion et les 2 armées créées sur notre sol, il n'en reste que 2 à ce jour. Toutes 2 sont enfermées et assiégées en Arles dont parmi eux la Princesse Armoria.

Des 200 soldats environ français et Impériaux venus en armée chez nous, plusieurs dizaines sont déjà rentrés, d’autres ont, par révolte, prit des Mairies et passé ces villes comme Villes Franches. Il s'agit de Toulon qui aujourd’hui est libérée et dont une armée est en partance pour le retour officiel dans le giron Provençal. L'autre est Arles ou nous nous trouvons ce jour.

Arrivés à l'aube du jeudi 8 avril, nos armées ont eu l’énorme surprise et la satisfaction de voir que les troupes ennemies avaient fuit à l'abri intra-muros, rien de moins. C'était tellement énorme que nous avons cru à un mirage.

AAP : Penseriez vous que les armées Françaises ont eu peur de la Provence ?

LZ : Hum ! Avouez qu'il y a de quoi se poser des questions. Je dirais même mieux, nous avons appris que Français et Impériaux, Savoyards pour la plupart ont .... Sourire de la comtesse … demandé l'assistance militaire de 2 armées Milanaises pour écraser Gênes.

AAP : Justement parlez-nous de Gênes ?

LZ : Gênes a donc après nous avoir aidé militairement au début de la guerre, subi de plein fouet une invasion de Milan, Modène et Venise. La Provence ne pouvait rien faire pour les aider et Gênes qui avait intégré le Marquisat a été obligé de se rendre.

En ce moment un référendum est en cours chez eux pour le retour ou non dans le SRING. Mais les Génois donnent leur avis ... sans connaître les conditions de paix qui leur sont imposées. Ces conditions draconiennes sont une offense au peuple Génois. Ce sont plusieurs dizaines de milliers d'écus rien que pour Milan, sans compter les frais de guerre pour les 2 autres, ceci n'est que la partie économique et le reste est à l'avenant croyez-moi. Je ne peux les divulguer pour ne pas saboter les efforts de paix de nos frères Génois. Mais je puis vous dire qu'il y a là de quoi dégoûter n'importe qui d'un retour au sein du SRING.

En tout cas c'est une gasconnade de demander l'avis du peuple alors que les armées ennemies campent sur leur territoire. Il ne s'agit pas d'un avis librement donné que celui qui est donné avec un couteau sur la gorge.

AAP : Et le peuple de Provence ?

LZ : Le Peuple de Provence souffre bien sûr de la guerre. Des innocents sont tués par les faucheurs ennemis. Les volontaires qui forment la grande majorité de nos combattants ainsi que nos soldats paient un prix élevé à cette guerre. Les difficultés économiques sont de rigueur mais je suis absolument fière de la population du pays qui malgré cela ne grogne pas. J'ai d'ailleurs été réélue en pleine guerre. Je reçois depuis le début de la guerre un abondant courrier et je suis chaque fois abasourdie par leur force et leur courage. Je suis très, très fière d'être leur Comtesse.

AAP : Comment voyez-vous la suite des événements ?

LZ : Il m'est difficile de vous répondre .... Franchement je n'ai aucun don de devineresse. Nous aimerions tous que la guerre s'arrête le plus vite possible, mais il est hors de question de céder sur notre retour dans le SRING. J'irais même plus loin ... même si des renforts leur arrivent encore et encore et qu'ils parviennent à l'aide d'autres pays à nous écraser, ils savent que la lutte continuera. Cela prendra le temps qu'il faudra mais les armées ne camperont pas à demeure chez nous. La Provence a vécu 6 mois dans le SRING et plus de 3 ans en dehors, elle n'y retournera point !

AAP : Nous vous remercions Votre Grandeur pour avoir pris le temps de répondre à nos questions pour informer nos lecteurs.

Richelieu1 pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 27 Avr - 15:25

Citation :
27-04-2010 : Campagne de Provence: sur le Fil du Rasoir
[+]

Arles (AAP) - Les choses ont encore évoluées en Provence. Tout d'abord, la Marquise LedZeppelin et la Comtesse Hersende de Brotel, ont lancé des appels tant à Rome qu'à Paris dans lesquels elles adressent d'une part leur bonne foy aristotélicienne, appelant l'Église à intervenir dans le conflit, et d'autre part en dénonçant, selon elles, la guerre qui leur est faite sans déclaration préalable, à partir de prétextes fallacieux puis appelant les Provinces de France à s'opposer à la volonté Royale. Cet appel, est resté lettre morte aux oreilles françaises, puisque selon eux, une lutte contre des rebelles n'est en rien une guerre chevaleresque, mais un rétablissement de l'Ordre et donc non soumis aux usages de la guerre d'un prince contre un autre, que des Lions de Judas ont été occis aux alentours d'Aix en Provence, que des brigands ont ralliés les armées rebelles, et que l'ensemble de l'Empire, à l'exception de Gênes et du Franc-Comté se sont mobilisés contre les rebelles, prouvant ainsi l'action commune aux deux couronnes.

Au delà des justification, il se trouve que sur le plan des opérations, les choses ont aussi bougées. Tout d'abord, il semblerait qu'un mal sournois ait frappé deux capitaines Provençaux alors qu'ils devaient porter une estocade mortelle à l'armée normande In Phooka Memoriam, retranchée à Marseille. De là, une trêve fut conclue et moyennement respectée. L'armée normande a ensuite été belle et bien détruite, mais il s'agit là d'une dispersion volontaire de la part des français, ralliant par petits groupes la ville d'Arles qu'ils tiennent toujours grâce à trois armées, deux françaises et une savoyarde. Mais là encore, la malnutrition frappa, puisque la capitaine savoyarde fut victime elle aussi d'une maladie fulgurante et qui força son armée à la dispersion. Pendant ce temps, les armées Marquisales firent volte face vers l'ouest et marchèrent contre Arles, où une armée française fut dispersée et une autre mise en défense à l'intérieur des remparts de la ville. Le siège dura quelques jours avec un seul assaut de la part du Marquisat qui se conclut par une sanglante déroute des armées Marquisales. Lors de cet assaut, il semblerait que la Princesse Armoria de Mortain fut blessée. Nous ne savons pas à l'heure actuelle quel est son état de santé.

Visiblement, des dissensions sont apparues dans le camp Marquisal, entre d'une part les conseillers militaires bretons et les Marquisards, et les volontaires étrangers au Marquisat, puisque la compagnie franche de Gmat, connu pour des actions criminelles, n'a pas suivi le repli des armées vers Aix en Provence. Pendant ce temps, deux armées françaises qui s 'étaient montées de l'autre côté de la frontière, sont arrivées ces jours-ci à Arles.

Pendant ce temps, en Italie, une trêve a été conclue jusqu'à la quatrième heure du XXVIIIème jour du mois d'avril. Les Génois, pourtant vaincus par les armes, mènent des négociations difficile avec la coalition composée de Venise, Modène, Milan et du Temple Italien.
Ces derniers jours, des volontaires étrangers engagés aux côtés des Marquisards ont passé les frontières pour rentrer dans leurs pays respectifs, alors que la troupe du triste Magrab, preneur de Chambéry précédemment, a été aperçu en Savoie avec ses hommes.

Plus que jamais, la campagne de Provence est sur le fil du rasoir, l'avantage n'étant pour l'instant dans aucun des camps.

A. pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mer 1 Fév - 23:49

L'Empire a reconnu récemment l'indépendance de la Provence (cf. http://chancelleriemao.web-rpg.org/t917-amitie-marquisat-des-alpes-occidentales-et-saint-empire-romain-des-nations-germaniques#10112 )

Un gros morceau de papier, dont la plus grosse conséquence pratique ( Very Happy ) est que cela permet sans doute à la Couronne de France de contester le traité conclu entre le Ponant et le Marquisat provençal, sous prétexte que les provinces vassales n'ont pas le droit de traiter directement avec des États étrangers souverains...
Revenir en haut Aller en bas
SembreEnDevant

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 28 Fév - 15:29

Imladris souhaiterait aussi que la Provence dénonce le bout de papier qui la lie à Genève et qui n'a jamais servi. La Marquise Hersende se propose de le faire tout en continuant le travail officieux entre nous.

Mais comme la Provence reste divisée et ingouvernable, cela n'a aucune importance.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mer 20 Nov - 15:34

Citation :


13/11/1461 Nouvelle ère en Provence après Hersende ?

Marquisat de Provence (KAP) - Le marquisat de Provence a vu naître la première constitution de son histoire le 16 octobre 1461 au terme d'un long processus qui aura duré plus d'un an. Cette dernière a pour vocation de définir les différentes prérogatives des institutions comtales et marquisales ainsi que celles exercées en commun.
Pour ce faire, une commission Marquisat IV a été initiée par l'ancienne marquise Hersende de Brotel en mars 1460.
Si au début, les provençaux investis devaient rassembler les trois piliers de la société que sont la noblesse, le clergé de l'Eglise aristotélicienne romaine via ses représentants ainsi que les simples provençaux, très vite, il n'est plus resté qu'une poignée de volontaires motivés pour s'atteler à la rédaction du texte le plus ambitieux de Provence dont l'ancienne marquise Hersende de Brotel, le comte illustre Yueel-Arystote de Champlecy, le cardinal Ludovi de Sabran, Charlotine Durand, diplomate et Tristan de Masselet, ancien chancelier marquisal.

La première étape fut de proposer aux provençaux, par de nombreuses consultations, les grandes lignes de la future constitution pour permettre aux rédacteurs de coller au plus près des aspirations de ce peuple fier et indépendant.
La seconde étape fut de faire valider les diverses parties de la constitution par plusieurs référendums successifs.

Ainsi, le 16 octobre 1461 fut ratifié le texte de la constitution du marquisat de Provence conjointement par la marquise Hersende et le comte illustre de Provence Yueel-Arystote de Champlecy.

Comme elle s'y était engagée, au terme du projet constitutionnel, la marquise Hersende de Brotel a abdiqué le 19 octobre 1461, le comte illustre se voyant confier la régence marquisale. Pendant une durée de 7 jours du 20 au 27 octobre 1461, les nobles de mérite provençaux ayant leur résidence dans le Comté pouvaient se porter candidat au titre de marquis de Provence. La noblesse provençale aristotélicienne romaine vote ensuite pour déterminer les deux candidats qui sont soumis enfin, à un vote populaire en gargote.

Un seul candidat, le cardinal Ludovi de Sabran dict Richelieu1, réunissait les diverses conditions électorales. C'est pourquoi le comte illustre et régent du Marquisat a par une annonce du 28 octobre 1461, prolongé de deux semaines l'appel à candidature afin de présenter aux provençaux au moins deux candidats. Il semble que les nobles constituant le ban de Provence aient été peu motivés, il est vrai que l'ancienne marquise a laissé une empreinte forte.

Cette décision du comte illustre, jugée cavalière par certains, n'est pas restée sans réactions en Provence, l'ancienne marquise Hersende s'est immédiatement élevée contre cette annonce, accusant le régent de bafouer la constitution nouvellement promulguée !

La réponse du régent ne se fit pas attendre et par une déclaration officielle datée du 29 octobre 1461, il dénonçait d'abord des pressions exercées à son encontre et des menaces de guerres civiles, pour terminer enfin en reculade en annonçant que seul Son Eminence Ludovi de Sabran restait candidat pour les élections marquisales. La confusion était à son comble quand, le 3 novembre 1461, le comte illustre de Provence, abandonnait la régence et donnait tout pouvoir au conseil marquisal pour organiser les élections, alors que par ailleurs, on apprenait qu'il était décidé que la noblesse de Provence devrait trancher par un vote si oui ou non, l'appel à candidature au trône marquisal serait prolongé.

Une seconde candidate, Sherry de Marigny dict DuchesseSherry, ancienne chancelière du Marquisat de Provence qui vit désormais dans le royaume de France, devait venir se réinstaller dans le comté pour se porter candidate. Mais dans un courrier adressé aux provençaux daté du 8 novembre 1461 cette dernière s'est rétractée.
Désormais, un vote sera lancé pour que les provençaux confirment ou pas l'accession au trône du marquisat de Provence l'unique candidat Ludovi de Sabran.

Qui succèdera à l'ancienne mais néanmoins encore très charismatique marquise Hersende de Brotel ?

Adrian Sauvan, pour la KAP

[RP] Constitution du Marquisat de Provence, Annonce de l'abdication de la Marquise Hersende http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12577&start=345
[RP] Annonce du Comte Illustre http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2099898&start=90
[RP] Retrait de candidature de Duchessesherry http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2149492
[RP] Salle de votes pour l'élection du marquis http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2150151

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Dim 22 Déc - 14:43

Citation :


22/12/13 Chaises musicales et pieds tanqués à la Cour Comtale provençale

Aix en Provence (AAP) - Ces 14 et 15 décembre, en deux jours seulement, le Prévôt, le Bailli, le Commissaire au Commerce, le Connétable et la Comtesse, dite Illustre dans le comté de Provence, se sont démis de leurs fonctions.

Dans ce petit comté de 420 habitants, particulièrement fermé, où tous les emménagements sont soumis selon une loi du 8 février 1460 à l'autorisation discrétionnaire du conseil comtal, cette curieuse épidémie de démissionite aiguë résulte du conflit entre les partisans d'une réforme de cette loi et les partisans de l'ancien régime.

Tout est parti de l’arrivée en Provence au début du mois de décembre, de sicaires du Lion de Juda, sectateurs réformés et redoutés, ayant emménagés en Arles malgré le refus des autorités comtales. 17 procès ont été lancés pour haute trahison, dont 5 pour des non réformés, et un verdict a été prononcé par le Juge, Joel51, pour deux d'entre eux : une amende de 50 écus, 5 jours de prisons et un bannissement de deux mois pour emménagement illégal dans le comté de Provence.

Immédiatement, la comtesse Charlotine a pris les devants, jugeant ces deux verdicts contraires aux prescriptions du Ciel. Elle a tout d'abord démis le juge de ses fonctions, provoquant le départ solidaire du prévôt, Mielle64C. Face à une Cour d'Appel silencieuse, elle a ensuite proposé aux 2 condamnés, Rayanha et Vignolles, un dédommagement en écus et elle a annulé le bannissement. Dans la foulée, elle a abrogé la loi sur les emménagements, jugée par elle, elle aussi en en totale opposition avec les lois divines.

S'en suivirent des échanges fleuris de noms d'oiseaux entre ceux qui accusaient la Comtesse Charlotine de "vendre leur comté aux Réformés" et ceux autour de la dite Comtesse, qui relevaient "mauvaise foi de certains élus", "refus d'admettre le viol de la charte du Ciel", "sectarisme et volonté encore trop présente chez certains de vouloir tout contrôler et tout maitriser".

Arystote de Champlecy, Algaranna de Ludchance et Aeglinn, conseillers eux aussi, ainsi que Rapture, maire de la ville de Brignoles, ont alors décidé de dire STOP. "Puisque les provençaux refusaient de se prendre en mains et qu'ils cautionnent à ce point qu'on les traite comme du vulgaire bétail, ils ne participeraient pas à ce suicide collectif" déclarait l'ex Comtesse Illustre. Tous s'apprêtent à présent à se ressourcer loin de la tout ça.

De nouveaux élus ont rejoint le conseil comtal qui est train de se choisir un successeur à Charlotine Durand, qui ne semble pas libérée de toute responsabilité puisque l'ancienne Marquise Hersende de Brotel requiert contre elle un procès pour abus de pouvoir, non respect de la constitution et du codex de Provence.

Après deux tours, le nouveau Comte est connu, il s'agit d'Alastor54

Charlotine, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3965
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Dim 22 Déc - 18:16

Comme quoi. Envoyez 5/6 genevois quelque part et ils chamboulent tout.  Very Happy 

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2957
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Lun 23 Déc - 3:51

Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10920
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 24 Déc - 11:03

La guerre passive, c'est bien aussi

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2957
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Ven 3 Jan - 10:26

Citation :


31/12/1462 Arles au cœur des tensions provençales

Aix en Provence (AAP) - Les fêtes de la Saint Noël terminées, les tensions n'ont pas manqué de reprendre en Arles.. Deux nuits de suite, les 27 et 28 décembre, les miliciens arlésiens ont repoussé deux révoltes comptant, entre autre, parmi les assaillants, le juge de Provence, Oursaring de Lorso, mais également Saladin, Sultan du Royaume de Grenade, installé provisoirement et sous conditions en Provence avec ses sujets.
Il aura fallu attendre le 29 décembre, dans sa fin d'après midi, pour que le Porte Parole comtal affiche en place publique une annonce de l'Illustre, Alicius Astor (dict Alastor54), reconnaissant officiellement que le Conseil en était à l'origine, et ce, après que des villageois en colère soient venus s'exprimer en salle de doléance. A la lecture de cette annonce, les arlésiens ont pu apprendre que le Conseil Comtal ordonnait la prise de la mairie, tenue par Agafana, élu depuis deux semaines, et ce, "Afin de maintenir la sécurité physique et religieuse des Provençaux et conformément au concordat signé entre Rome et la Provence". Pour rappel, une dizaine d'aristotéliciens réformés de confession genevoise et parmi lesquels des membres du Lion de Juda, se sont installés en Arles, début novembre.

C'est tout un enchainement d'évènements qui inquiète les villageois. Cela a commencé par des problèmes sur le marché où se cumulent pénurie de bois, principalement liée à une législation trop restrictive en matière d'achat et de vente, et vente de pains et de céréales à prix exorbitants. Le maire tente d'y pallier en approvisionnant principalement les tavernes à prix abordables.
S'en est ensuite venue la fermeture de la mine de fer arlésienne, le 29 décembre, alors que chaque jour, des travailleurs s'en voient refuser l'entrée pour cause de surpeuplement. Ce n'est que tard dans la journée que l'on apprendra par une annonce comtale que cela résultait d'un choix lié à la pénurie de pierres qui touche la Provence. Il n'a cependant pas été expliqué pourquoi c'est la mine de fer la plus fréquentée qui a été choisie, faisant ainsi les affaires de la mine de fer languedocienne, située de l'autre côté du Rhône, mais accessible depuis Arles. Depuis toujours ces deux mines, appartenant l'une au Languedoc et l'autre à la Provence, se font concurrence, rendant d'autant plus étonnant le choix du Conseil Comtal provençal de fermer la sienne.
A présent, c'est le choix même des arlésiens qui est désavoué par la décision du Conseil Comtal de renverser par la force le maire qu'ils ont élu. Des villageois font entendre leur mécontentement en salle de doléances au point qu'aristotéliciens romains et réformés s'offusquent tous d'une seule et même voix.

Et il semblerait que la situation ne soit pas prête de s'arranger. Alors que le juge a relaxé l'ensemble des réformés qui avaient été mis en procès pour emménagement illégal en Provence, leur donnant, de droit, la citoyenneté provençale, le Conseil Comtal a voté l'appel à l'aide aux Saintes Armées de Rome, afin de "venir à bout des réformés et de leur culte", semblant donner raison à ceux qui accusent l'aristocratie provençale de se donner à Rome après avoir élu récemment un cardinal marquis et de préférer ainsi la voie des armes et du sang à celle du dialogue. Rien, à ce jour, ne permet de dire quand arriveront ces armées ni de combien de soldats elles seront composées. Une certitude cependant, le Conseil Comtal a annoncé publiquement que les membres du lion de Juda ainsi que toute personne se prévalant de près ou de loin ami des réformés seraient dorénavant considérés comme ennemis de la Provence.

Autant dire que rien ne laisse entrevoir un apaisement des tensions, et ce, malgré la réunion publique "Marquisat-Arlésiens" organisée soudainement par le Marquis Ludovi de Sabran (dict Richelieu1) sans que n'y soit officiellement associé le Comté.

Charlotine, pour l'AAP

[RP]Annonces du conseil marquisal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12577&start=330
[RP] Annonces du conseil comtal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2099898&start=105
[RP] - §§ - Salle de doléances du peuple Provençal - §§ - http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2095733
[RP] La Provence est à vendre ! http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2159450
[RP] Rencontre Marquisat-Arles http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2159817
[RP] État d'alerte http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2159507
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Sam 11 Jan - 10:35

Citation :


09/01/1462 Annonce de la dissolution du Lion de Juda

Arles (AAP) - En ce début d'année 1462, une information inattendue a été affichée sur la place publique provençale. L'affiche, scellée mais non signée, annonce que la confrérie du Lion de Juda a été dissoute le 27 décembre de l'an 1461. Cette confrérie est une secte aristotélicienne réformée qui a pour but de s'en prendre aux ecclésiastiques. Elle avait juré la "destruction de l’Église de Rome" à laquelle elle dénie la légitimité d'intercesseur entre le Ciel et ici-bas. Le Lion est-il donc mort ce soir ?

Cette annonce fait suite à l'installation de certains de ces sectateurs en Provence pendant que d'autres restaient à Genève, fournisseuse officielle de réformés depuis 1456. D'après les dires de certains membres du Lion, qui n'ont pas souhaité être nommés, une fois installés, des divisions ont vu le jour entre reformés, certains prônant une action armée. Elles se seraient intensifiées avec la décision des autorités provençales de refuser la présence de l'ensemble des réformés sur son territoire, faisant craindre à certains d'entre eux de se voir mettre en procès et de devoir au final partir, leur faisant perdre leur investissement en écus et en temps. C'est probablement pour éviter de diviser la communauté réformée que le Lion a décidé ce geste fort et en annonçant sa dissolution.

Info ou Intox? Voilà qui reste à voir. Mais si cela s’avérait être vrai, alors c'est toute une histoire de la communauté aristotélicienne réformée qui prendrait fin laissant peut être entrevoir une accalmie dans les querelles opposant celle-ci à l’Église de Rome.

Charlotine, pour AAP

[RP] La fin des temps http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=86296494#86296494

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Sam 11 Jan - 10:38

Citation :


08/01/1462 Nouvelles démissions au Conseil comtal provençal.


Aix (AAP) - Après la vague de démissions qui avait touché le Conseil comtal provençal quelques jours seulement après sa prise de fonction, les Provençaux pouvaient penser que les choses s'étaient calmées (cf article du 20/12/1461: Chaises musicales et pieds tanqués à la Cour Comtale provençale ). A ce moment là, l'Illustre, le Commissaire au Commerce, le bailli, le connétable et le prévôt, tous issus de la liste Avenir Provençal (AVP), pourtant arrivée en tête avec la majorité aux élections, avaient rendu les clefs du conseil.

Pourtant, trois nouvelles démissions sont à ajouter aux cinq précédentes. Samedi 4 janvier, Oursaring, le juge qui avait fait l'objet de controverses lors des tentatives de destitution du maire d'Arles, Afagana, par le Conseil comtal, a démissionné. S'en est suivi, ce lundi 6 janvier la démission contre son gré du Commissaire au Commerce, Joel51, foudroyé par le Ciel après qu'il ait été reconnu qu'il n'en avait respecté les prescriptions dans deux procès opposant le Comté à deux des Réformés installés récemment en Provence. Enfin, au cours de cette même journée, c'est au tour du deuxième Comte Illustre de ce mandat, Alastor54, de donner sa démission. Elle ferait suite à une mauvaise chute de cheval, l'obligeant à rester éloigné du Conseil suffisamment longtemps pour que ça l'empêche d'assumer ses charges.

Comme cela est prévu par le système électoral, les membres démissionnaires sont appelés à siéger à nouveau au conseil, mais aucun n'accepte de revenir sur son choix, sans compter que 4 d'entre eux ne sont plus en Provence, laissant de facto 4 chaises vides. Les conseillers toujours en fonction ont immédiatement nommé un Régent, en la personne de Max12, ancien Comte Illustre de Provence, qui a immédiatement ordonné la fermeture des frontières provençales.

Ces décisions ne manqueront pas d'alimenter la polémique puisque, si l'on s'en réfère à la Constitution de Provence, il appartiendrait plutôt au Marquis, Richelieu1, de prendre ce rôle et un éventuel irrespect avéré de ladite Constitution entrainerait automatiquement la caducité des décisions prises par l'actuel régent, fragilisant encore un peu plus le pouvoir en place.

Charlotine, pour l'AAP

[RP] Annonces du Conseil Comtal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2099898&start=105
Constitution de Provence: http://chateau-aix.forumpro.fr/t25492-constitution-de-provence

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Sam 15 Fév - 8:34

Citation :

14/02/1462 De Rome ou d'Aix, qui dirige la Provence ?

Arles (KAP) - Tout a commencé ce 8 février de l’an 1462  avec la nomination, à la surprise générale, de Gwenn comme nouvelle Comtesse Illustre de Provence par 11 voix "pour", et alors même que son parti, Nouvelle Provence, n’avait fini que deuxième des élections comtales derrière le parti HIPS avec 4 sièges contre 5, mais devant le parti PRP (Parti réformateur Provençal, plus communément appelé l'Olivier) remportant lui 3 sièges.

Ce consensus trouvé par les élus était né de la franche opposition entre l’emblématique parti HIPS, conservateur et fervent défenseur de l’Église Romaine, et le nouveau parti l'Olivier, se voulant lui réformateur et ouvert à toute personne désireuse de s'investir en Provence et comptant trois réformés notoires. Entre les deux, Nouvelle Provence s'est présenté comme le parti du compromis, jouant avec finesse ses cartes pour se retrouver à la tête du Comté. Le Conseil Comtal allait-il enfin pouvoir travailler sereinement ? C'était sans compter sur une nouvelle intervention de l’Église dans la gestion du Comté.

À l'issue du scrutin, aucun réformé ne se retrouvant élu, la nouvelle comtesse a proposé l’ouverture d'un troisième cycle de négociations entre la communauté réformée et le Comté. Chacun aurait pu penser que ça allait se tasser. Mais la publication, ce dimanche 9 février, de l'Avis inquisitorial sur le Concordat de Provence rendu par Aegon "Philopator" de Valyria, cardinal-évêque d'Autun, Préfet de l'Inquisition francophone, missus inquisitionis, missionné en Provence par la Congrégation de la Très Saincte Inquisition, est venu redistribuer les cartes.
Cet "avis-arrêté" rappelle à tous l'Autorité de l’Église de Rome dans le Comté de Provence.

Le lendemain lundi 10 février, la nouvelle Comtesse Illustre Gwenn destituait les 3 élus du parti l’Olivier, Luth_de_la_Vega, Anne_de_breuil et Agafana, des postes qu'elle leur avait confiés la veille; avant qu'une annonce ne soit faite par le porte parole comtal dans la soirée ne parlant plus que de "suspension" des dits conseillers. Elle a été confirmée par une lettre ouverte de la Comtesse Illustre au cardinal Évêque d'Autun dans laquelle elle demande que les élus du parti l’Olivier puissent être réintégrés au Conseil Comtal, pour que soit respecté le choix du peuple et que le Conseil se retrouve au complet pour travailler. Entre autre, elle demande la clémence de l’Église à l'égard des élus de l'Olivier qui reconnaîtraient leur erreur de s'être associés à des hérétiques pour leur faire bénéficier du temps de grâce prévu dans les procédures de procès inquisitorial.

Charlotine, pour la KAP


sources:
[RP] - §§ - Salle de doléances du peuple Provençal - §§ - http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2095733&start=1155
[RP] Annonces de l’Église Aristotélicienne http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1877271&start=30
[RP] Choix des postes février 1462 http://chateau-aix.forumpro.fr/t25746p15-choix-des-postes-fevrier-1462
[RP] Annonces du Conseil Comtal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2099898&start=120

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5288
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Dim 2 Mar - 10:35

Citation :


01/03/1462 Provence : la fronde du sabre et du goupillon

Arles (KAP) - Ce 20 février 1462, après avoir décidé de faire retirer des noms de la liste des personae non gratae sur le sol provençal, la Comtesse Illustre de Provence, Gwenn, a vu son autorité remise en question par les autorités ecclésiastiques et militaires de la Provence.

Souvenez-vous, le 27 décembre 1461, le Comte Illustre de Provence, Alastor54, déclarait que toute personne se prévalant de près ou de loin ami des réformés était déclarée ennemie de la Provence et donc enregistrée dans la liste des personnes dites "indésirables" leur interdisant ainsi l'accès au territoire, avec le risque de se faire faucher par les armées comtales.
S'en est suivi, le 9 janvier 1462, l'établissement par l’Église du Marquisat de Provence, en accord avec le Marquis Cardinal Richelieu1, et le Comte Illustre de Provence, Max12, d'une liste de personnes considérées comme "personae non gratae" sur le sol Provençal. Conformément au concordat, ces personnes se sont ainsi vues interdire l'accès à toute charge électorale et autre fonction au sein des institutions provençales.Deux plaintes ont donc été déposées auprès de la Cour Suprême du Marquisat de Provence, respectivement pour invalider la candidature de la liste PRP aux élections comtales ainsi que la candidature de Lys_Charlotte aux élections municipales de la ville d'Arles. De la même manière, l'armée Comtale était entrée en Arles la veille des élections pour pouvoir reprendre la mairie par la force dans le cas où cette candidate aurait été élue, conformément à la demande de la nouvelle Comtesse Illustre, Gwenn.
A cause de leur appartenance à la communauté réformée et/ou de leur lien présumé avec ces derniers, ces personnes se sont également retrouvées listées elles aussi comme ennemies de la Provence, et donc fichées dans les armées comtales. Nombre de provençaux se sont alors vus contraints soit de rester dans leur ville, soit au contraire, d'en rester éloigner, pour ne pas se faire faucher par les armées présentes sur le territoire, ce que certains arlésiens, dont Sanctus. et Andrew_Largs, ont d'ailleurs appris à leurs dépens.

Pendant plus d'un mois, cette liste a fait polémique et n' a eu de cesse d'animer la salle de doléances du conseil comtal ainsi que la campagne électorale en vue des élections comtales. En effet, le concordat prévoit que l’Église vérifie les listes électorales et poursuive devant l'officialité provençale les éventuels hérétiques qui s'y trouvent. Or, ni vérification ni enquête de l'inquisition n'ont vu le jour, empêchant ainsi toute justification de la présence de certaines personnes sur cette liste de personae non gratae. Devant ce silence de l’Église, qui a eu pour conséquence de laisser le Comté gérer seul la situation, Gwenn a décidé de faire enlever de la dite liste les personnes dont rien ne justifiait d'une quelconque "action antérieure de briganderie ou d'actions contre la Sainte Église Aristotélicienne de Rome", leur rendant ainsi leurs droits civils. Elle a toutefois précisé que cette décision n'avait pas valeur définitive et que si les preuves de culpabilité de ces personnes lui étaient apportées, elles les réintégreraient.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Saluée par les élus de l'Olivier et de Nouvelle Provence, cette décision a par contre été dénoncée par les élus de HIPS ainsi que les autorités religieuses et militaires.

Gigagil, prévôt et Chef de l'armée comtale "Harmattan", a affirmé qu'il ne se plierait pas à la décision de la Comtesse, jugée "nulle et non avenue", et a maintenu l'ensemble de ces personnes dans la liste des ennemis du Comté. A force de plaintes contre lui et suite à son insubordination, Gwenn a décidé ce 25 février de le démettre de sa fonction de prévôt et lui a demandé la destruction immédiate de son armée.
Max12, Vice Comte et juge de Provence, noble marquisal de surcroit, a quant à lui demandé à l'armée de Ruis de rentrer dans la capitale Aixoise afin de ne pas laisser la mairie, à présent tenue par son nouveau maire Anne_de_breuil (élue PRP), en détenir le statu quo. Pour avoir donné un ordre contraire au sien, entrainant des combats entre citoyens Aixois et armée, et causant la mort dudit Ruis, Gwenn a annoncé ce 27 février, la destitution de Max12 de toutes ses charges officielles et a déposé plainte contre lui pour Haute Trahison devant la Cour Suprême de Provence ainsi que devant le tribunal Héraldique.

Quelques jours plus tôt, le Marquis Cardinal et l'Archevêque d'Arles, David064, s'étaient quant à eux offusqués de la décision de la Comtesse, affirmant qu'elle remettait en cause les relations de la Provence avec Rome.
Le Cardinal Marquis a sommé sa vassale de publier un rectificatif immédiat, sous peine de considérer qu'elle violait délibérément "le concordat et la paix religieuse qui se tient en Provence depuis des années".
La Comtesse Illustre campe cependant sur ses positions, précisant qu'elle se contente de faire respecter droit et justice. Elle se dit prête à aller dans le sens de l’Église quand celle ci respectera aussi ses engagements.

La Provence retient donc son souffle et reste suspendue aux décisions de chacun.

Charlotine, pour la KAP

sources:
[RP] Annonces de l’Église Aristotélicienne http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1877271&start=15
[RP] - §§ - Salle de doléances du peuple Provençal - §§ - http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2095733&postdays=0&postorder=asc&start=1080
[RP]Annonces du Conseil Comtal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2099898&start=105
[RP] annonce sur la liste des persona non grata http://chateau-aix.forumpro.fr/t25803-annonce-sur-la-liste-des-persona-non-grata
[RP] Andrew contre Max12, Alexandre* et Gigagil http://chateau-aix.forumpro.fr/t25741-andrew-contre-max12-alexandre-et-gigagil
[RP] Plaintes contre des membres de l'armée "Harmattan" http://chateau-aix.forumpro.fr/t25814-plaintes-contre-des-membres-de-l-armee-harmattan
[RP] Plainte contre le Vice comte et Baron Max12 pour HT http://chateau-avignon.forumactif.info/t4276-plainte-contre-le-vice-comte-et-baron-max12-pour-ht

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1621
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mer 12 Mar - 21:39

Citation :
Nous Ludovi de Sabran, Marquis de Provence,
Nous Gwenn de Thervay, Comtesse de Provence,


Tenons à remercier Taliesyn_de_montfort et Blotus1er ainsi que les membres de leurs armées respectives "Les Crocs du Cerbere" et "Ost du Nord" d’être venus nous prêter main forte !
Qu’il soit su de tous que ces valeureux soldats ont répondu à notre appel et ont accepté de venir défendre le Marquisat et le Comté de Provence contre l’invasion du Lion de Juda.

En effet cette organisation criminelle qui a ruiné Genève et sa contrée des années durant, qui a semé la mort et la désolation partout où elle est passée souhaite aujourd’hui s’emparer de la Provence et de ses biens.
Nous ne laisserons pas cette organisation criminelle triompher et nous anéantirons le Lion comme il l’a été à Genève. Cette piteuse organisation n’a d’ailleurs eu d’autre choix que de se déclarer dissoute pour échapper à sa destruction. N'ayant même plus le courage d'agir au grand jour, elle a choisi le combat anonyme des lâches. Mais nous ne sommes pas dupes, Lion de Juda, ta fin est proche !

Que la Bretagne qui a toujours été l’alliée de la Provence soit remerciée d’avoir envoyé ses fils défendre la foy et la Paix de notre contrée.


Scellé en Avignon le 11 Mars 1462
Ludovi de Sabran, Marquis de Provence




Scellé en Aix le 11 Mars 1462
Gwenn de Thervay, Comtesse de Provence



______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1621
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 18 Mar - 22:23

Citation :


18/03/1462 Les poings cardinaux comptent en Provence!

Arles (KAP) - Ce 13 mars 1462, la Comtesse Illustre de Provence, Gwenn, et son époux, Phébus, conseiller comtal occupant la charge de bailli, ont tous deux démissionné du Conseil.

Après avoir annoncé la révision de la liste des personae non gratae sans accord de l’Église et avoir ordonné la destruction des armées comtales sans l'accord du Cardinal  Marquis, Richelieu1 (cf article KAP du 01/03/62: "Provence : la fronde du sabre et du goupillon "), Gwenn s'est retrouvée en opposition à  Rome et  au  pouvoir marquisal. Pour marquer son autorité, le Cardinal Marquis a ordonné, sans consultation préalable de la Comtesse, que la capitale, Aix, soit défendue par l'armée marquisale, La Mistrale, commandée par l'ancienne marquise, Hersende, accentuant les tensions entre Marquisat et Comté.

Quelques jours plus tard, les Provençaux étaient informés par une déclaration d'Alessandro III, Cardinal Camerlingue, que l'Illustre était frappée d'interdit pour avoir, selon lui, collaboré avec les Réformés, ne pas avoir respecté le concordat et ne pas avoir respecté les engagements pris avec le Cardinal Inquisiteur, Aristokoles, quant à une collaboration avec l'Inquisition.
Cette décision n'a pas manqué d'affecter la Comtesse qui, sous une pression devenant trop lourde, a menacé une première fois de démissionner, sans le faire pour autant.

Au même moment, le Cardinal Marquis a décidé de s'adresser au peuple pour faire état de son inquiétude face à la situation. Il s'est dit vouloir tendre la main à la Comtesse Illustre afin que la Provence sorte de l'impasse dans laquelle elle se trouvait. Après s’être offusquée publiquement du sort qui lui était réservé et laissant quelques temps planer l’odeur d’une rébellion envers le pouvoir marquisal, Gwenn a finalement décidé de reprendre le dialogue avec le Cardinal Marquis.
Ils ont d’ailleurs tous deux salué dans une annonce commune l’arrivée des deux armées bretonnes, l’"Ost du Nord" commandée par Blotus1er et "Les Crocs du Cerbere" commandée par Taliesyn_de_montfort, autorisées par le Grand Maitre de France à traverser les frontières du Royaume de France, et venues renforcer les deux armées déjà présentes aux portes de la ville d’Arles, l’"Ex tenebris lux !" commandée par Vikentios et "Les défenseurs de Marseille" commandée par Mathys, pour "lutter contre l’invasion du Lion de Juda" (le lion ne serait donc pas mort ? cf article KAP du 09/01/1462 « Annonce de la dissolution du Lion de Juda »)

Mais le lancement de l’enquête de l’Inquisition sur la suspicion de faits d’hérésie sur le sol provençal semble avoir eu raison de Gwenn, également fragilisée par l’attente de son bébé. La dureté des mots employés par l’archevêque d'Avignon et inquisiteur de la foi, Monseigneur Arnault, a été pour elle la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. L’annonce de sa démission, et de celle de son époux, également entendu lors de l’enquête, ont suivi dans la foulée. Avant de quitter ses fonctions, elle a donné la régence à Max12, le précédent Illustre connu pour ses positions radicales contre la Réforme. Ce dernier a été confirmé dans ses fonctions après avoir été désigné par les conseillers élus comme nouvel Illustre (avec 4 voix pour et 8 abstentions)

Charlotine, pour la KAP

sources:
[RP] Annonces du conseil comtal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2099898&start=120
[RP] Annonces de l’Église Aristotélicienne http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1877271&start=30
[RP] Annonces du Marquis et du Conseil Marquisal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12577&start=360
[RP][RP fermé]La tribune provençale http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2171310
[RP ouvert] Communication au peuple Provençal http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2172922
[Officialité d'Arles] L’inquisition en Provence http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=727069
[RP] Communication du Conseil Comtal http://chateau-aix.forumpro.fr/t23714p405-communication-du-conseil-comtal#748153

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Ryôga Hibiki
avatar

Messages : 3965
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mar 18 Mar - 22:39

4 voix. C'est une blague.

______________________________
L'hiver approche, Aëlig aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1621
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Mer 19 Mar - 9:39

non, apparemment, les élus pensaient avoir un jour de plus pour désigner le comte. Mais je viens de me pencher de plus près dessus, et je suis quand même étonnée. les démissions ont eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi. Donc, en théorie, la fin des votes pour la désignation du comte aurait du être dans la nuit de vendredi à samedi. Or, apparemment, vendredi matin, le vote était terminé.

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1621
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   Ven 21 Mar - 18:19

Je crois que je n'avais pas rit autant depuis longtemps. Je prendrais la plume sous peu pour lui répondre ouvertement, sans n'avoir oublié de demander une relecture au préalable

--Messager_aile a écrit:
Aristokolès a écrit:




Des méthodes de Mademoiselle Charlotine,

De Nous, Son Eminence Aristokoles de Valyria, Cardinal-Inquisiteur de la zone francophone,

A Mademoiselle Charlotine « journaliste » de son état.

Il est venu à notre connaissance votre article du 18 mars 1462 « les poings cardinaux comptent en Provence » et de toute évidence je ne peux qu’être surpris par le manque d’objectivité de cet article. Ce n’est, cela dit, pas la première fois ni sans doute la dernière que cette agence est utilisée à des fins de Propagande. Après tout, lorsque l’on sait que Zarathoustra, homme certes intègre, mais ostensiblement Réformé et anti-Eglise, écrit des articles concernant notre Sainte Mère, il y a de quoi se poser des questions. Sans compter le fait que vous n’êtes en aucun venu me questionner, ni moi, ni mon collègue inquisiteur Mgr d’Avignon que vous accusez à demi-mot d’avoir brisé la Comtesse Illustre Gwenn. En d’autres termes, aucune présentation objective des faits ou à défaut, des deux côtés de la barrière, comme devrait le faire tout bon journaliste. Simplement des accusations masquées pour trafiquer et dissimuler la vérité, à savoir que vous avez de grandes proximités avec les Réformés. Le titre de votre article le montre bien, puisqu'il met de manière insidieuse et fallacieuse en cause l’influence qu’aurait l’Eglise sur la Provence. Oui, le Marquis est un collègue Cardinal. Est-ce qu’on va le lui reprocher toute sa vie ? Les Cardinaux sont donc des sous-hommes qui n’ont pas le droit de s’investir pour un comté ou un duché de la façon qui leur parait le mieux ? Avez-vous seulement, chère mademoiselle, pris la peine d’aller lui parler ? Non, vous lisez des annonces dont vous mettez çà et là les copies dans votre article. Je ne vous demande pas d’être cléricale, mais journaliste est un métier sérieux que vous et vos « amis » participez à détruire par son utilisation frauduleuse. Si mes Inquisiteurs travaillaient avec aussi peu de sérieux dans leurs enquêtes, vous pouvez avoir ma garantie qu’ils seraient limogés sur le champ.

Car au final vous faites le même travail. Enquêter pour découvrir la vérité. Aussi je vous propose de venir faire un stage à l’Inquisition, pour que vous puissiez y apprendre deux trois ficelles afin d’éviter, la prochaine fois, de de tenir des propos aussi téméraires.

Las, ce n’est pas la première fois que vous raconté des sornettes, volontairement ou involontairement, Dieu jugera. Vous aviez déjà commis un véritable crime contre l’éthique journalistique dans votre précédent article « la fronde du sabre et du goupillon » du 1er mars 1462. J’étais à l’époque resté silencieux car je pensais qu’il s’agissait d’une erreur de parcours de votre part. Mon indulgence aura fait sans doute bien du mal. Il est donc temps que je rétablisse quelque peu les faits. Vous aviez affirmé alors qu’aucune enquête de l’Inquisition n’avait été réalisée. Faux. La liste de l’Archevêché d’Arles, établie par feu Mgr David (je note au passage que vous taisez sa mort, nul article sur cette mort plus que suspecte… Etrange n’est-ce pas ?) était composée de membre connus et reconnus de la Réforme violente et du Lion de Judas. SE Aegon, tombé malade entre temps, avait diligenté toute une série d’enquête, et publié une annonce sur la collaboration avec les listes hérétiques. Vous avez passé sous silence tout le travail Inquisitorial fait, et encore une fois, le titre choisi parlait pour lui-même, vous parlez d’une fronde… Fronde vous-même ! la définition d’une fronde est une révolte armée contre un pouvoir légitime. Où est-elle cette fronde ? Nulle part.

Par ailleurs, je vois que vous ne faites absolument aucun lien, pas plus que ne le faisais la précédente Comtesse Illustre (contre laquelle je n’ai rien, j’ai même marié cette femme.) avec Genève, Sanctus est tombé du ciel. J’imagine que mademoiselle Leamance, qui  braille à longueur de journée et parfois devant moi, qu’ils sont en Provence pour faire exploser le Concordat et subvertir la région, n’a pas bénéficié de vos soins d’enquêtrice journalistique…

Non, après tout ce n’est pas nécessaire… C’est vrai quand une Ex-Primus du Lion de Judas parle des intentions du très certainement actuel Primus du Lion de Judas publiquement sans s’en cacher… Quel intérêt ? Tout cela, une fois encore, passé muscade par votre troupe de pisse-copie.

Il y a bien pire que le mensonge simple… C’est celui de le mêler a un fond de vérité pour obtenir un bouillon de désinformation.

Bien à vous.




______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] la Provence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Sauter vers: