Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mer 27 Jan - 12:36

Comme quoi, la politique du vieux était la bonne... Ca à mis l'temps, mais on l'a eu ce bannissement. Après la Provence, le Languedoc, la Savoie et la Franche Comté, le Béarn entend. N'étant plus mandaté par Genève, je cesse de chasser ce triste sire. Que la diplomatie genevoise se débrouille sans môa, désormais.

j'adore tirer la couverture quand j'ai rien fait Smile

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Massy
Camelot
avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 01/09/2009
Localisation : En route vers le phare

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mer 27 Jan - 13:33

Question...

Et maintenant on fait quoi..?
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mer 27 Jan - 21:07

La diplomatie genevoise ?! m'enfin, elle est morte depuis le départ du vieux :silent:
Revenir en haut Aller en bas
Sancte Iohannes

avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 28 Jan - 3:04

Massy a écrit:
Question...

Et maintenant on fait quoi..?

On rentre en Guyenne, Massy.

Rassembler et organiser nos effectifs.
Équiper tout le monde.
Professer la foi réformée.
Faire pression sur le pouvoir en place pour qu'il rompe le Concordat.
Prélever l'impôt léonin.
Attendre qu'une opportunité de mercenariat se déclare.
Et ... faire des études Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Massy
Camelot
avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 01/09/2009
Localisation : En route vers le phare

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 28 Jan - 7:33

Citation :
On rentre en Guyenne, Massy.

Rassembler et organiser nos effectifs.
Équiper tout le monde.
Professer la foi réformée.
Faire pression sur le pouvoir en place pour qu'il rompe le Concordat.
Prélever l'impôt léonin.
Attendre qu'une opportunité de mercenariat se déclare.
Et ... faire des études Laughing

Yes.. geek
Revenir en haut Aller en bas
Cromwell

avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 28 Jan - 9:00

Certains rentrent en Guyenne... d'autres ont un petit crochet à faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://compagnie-du-leman.all-up.com
Massy
Camelot
avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 01/09/2009
Localisation : En route vers le phare

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 28 Jan - 9:05

Citation :
Certains rentrent en Guyenne... d'autres ont un petit crochet à faire.

Basketball
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 11 Mar - 13:02

Citation :
11-03-2010 : Polémique autour de l'appartenance religieuse du tribun de Montauban.
[+]

MONTAUBAN (AAP) - Ces derniers jours, la polémique fait rage à Montauban, siège d'une des plus grandes communautés réformées du Royaume de France. En cause, un personnage controversé et ardent défenseur des thèses réformées, le tribun Sancte Iohannes qui, après une absence de plusieurs mois, a récupéré un poste qu'il avait déjà occupé par le passé. Le duc de Guyenne et les autorités aristotéliciennes ont obtenu dans un premier temps qu'il soit révoqué, mais il fut rapidement réintégré après avoir été plébiscité par plus de 70% de la population.

Autour du 15 février, la bourgmestre de Montauban, Kindjal, a nommé au poste de tribun le réformé Sancte, récemment rentré en Guyenne au sein d'une compagnie formée de Guyennois et d'Helvètes qui étaient allés guerroyer en Béarn (voir notamment l'AAP du 18 et du 21 janvier 1458). L'homme avait déjà été tribun de Montauban par le passé, depuis sa nomination en avril 1457 par la mairesse d'alors, Zephyra, jusqu'à son départ pour le Béarn en septembre de la même année.

Le 21 février, suite à un courrier du duc El_barto qu'elle a reçu deux jours plus tôt, Kindjal a révoqué Sancte et a nommé à sa place Asophie, porte-parole du conseil ducal. Toutefois, après avoir étudié la lettre envoyée par Sancte à tous les nouveaux arrivants, la bourgmestre a estimé qu'elle est parfaitement neutre, ne contenant effectivement aucune mention religieuse. Le 25 février a donc initié une consultation au sein de la population, afin de savoir si les montalbanais estimaient que Sancte mérite son poste de tribun. Dans une allocution, elle déclare qu'elle voit en Sancte un homme qui «dans sa tâche de Tribun, n'a failli en rien, n'a abusé en rien, a fait un travail remarquable» et s'étonne qu'on «[le fasse] jeter de son bureau sans ménagement, [qu']on [dise] de lui qu'il n'est pas intègre.»

Quatre jours plus tard, au terme du délai fixé par Kindjal, le plébiscite organisé en halle est sans équivoque : 14 des 19 suffrages exprimés, soient 74%, sont favorables à Sancte. Le 1er mars, il est donc réintégré dans ses fonctions. On retiendra de ce débat les attaques de Bardieu, évêque de Cahors et curé de Montauban, contre ce qu'il qualifie «d'intervention dans [son] domaine», reprochant à la mairesse de «faire des déclarations sur des sujets qui relèvent de la spiritualité.» Cette dernière se défend en rappelant que le poste de tribun ne comporte aucun aspect religieux et que «si [elle] souhaite en effet nommer Messire Sancte à ce poste, ce n'est guère pour sa foi mais bien pour ses compétences, choses qui, [n'en] déplaise [à l'évêque], ne sont guère incompatibles.»

Dans un entretien épistolaire informel avec l'AAP, elle explique que le duc de Guyenne El_barto lui a demandé de démettre Sancte -qui se réclame ouvertement comme réformé aristotélicien- en raison de l'incompatibilité entre sa charge et sa foi, et qu'elle lui a répondu qu'elle ne voyait pas là ce qu'elle avait à faire : «un maire n'est ni un policier, ni un clerc ; [...] les affaires spirituelles ne sont pas [du] ressort [du maire] et que si, par ailleurs, la foi de [...] Sancte portait atteinte à l'ordre public, il convenait à la maréchaussée de monter un dépôt de plainte.» Elle rapporte en outre qu'El_barto se serait offusqué face à ce refus d'obtempérer et qu'il aurait insinué que la mairesse entretenait des sympathies avec la réforme.

Kindjal évoque aussi les pressions exercées par Bardieu, évêque de Cahors et curé de Montauban. Ce dernier aurait affirmé que l'excommunication de la bourgmestre était prête à être prononcée. Par la suite, au cours du débat public spontané autour de la consultation, il a sommé Kindjal d'aller s'expliquer au confessionnal, en ces mots : «Je vous attends à l'église pour une confession dès demain avant la messe pour que vous m'expliquiez tout cela de vive voix. Et ceci n'est pas une requête.»

Au terme de sa réponse, Kindjal rappelle qu'elle n'a pas choisi de nommer Sancte au poste de tribun «à titre personnel. Si Messire Sancte occupe le poste de Tribun de Montauban, c'est qu'il a prouvé qu'il le faisait, qu'il le faisait bien et même qu'il le faisait avec intégrité, contre toute attente, pourrait-on dire.» Elle confesse aussi penser qu'il y a derrière cette polémique des réglements de compte personnels, et regrette que les institutions de Guyenne soient instrumentalisées de la sorte.

Du point de vue légal, maître Betoval, avocat de Guyenne reconnu par le duché, confirme que l'exercice du poste de tribun n'est assorti d'aucune condition d'ordre spirituel. Il explique ainsi que «les lois temporelles de Guyenne sur la religion sont toutes décrites dans notre concordat. Les contraintes religieuses ne portent que sur les membres du conseil Ducal. Le concordat ne couvre aucune autre responsabilité, que ce soit tribun, maire, conseillers municipaux ou autre.»

Le conseil ducal, par l'entremise de sa porte-parole Asophie, a fait savoir qu'il ne souhaitait pas s'exprimer dans cette affaire. Le duc El_barto n'a quant à lui pas répondu à nos interrogations.

Kartouche, pour l'AAP

[Sources :
[RP]D'une urne en place publique : Urne en place publique:
http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1226443
Avis de nomination au poste de tribun (sujet des annonces générales en gargote) :http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=47247379
]

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 24 Juin - 9:31

Citation :
Sancte a été élu maire de Montauban. Il recueille la majorité des suffrages exprimés.
1. Sancte : 53.4%
2. Lachainep : 46.6%

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Sam 30 Oct - 19:25

Citation :
Paris (AAP) - Alors que l'Agence Ponant Presse publie un excellent, jaculatoire et vibrant hommage au courage de la très Juste et très Pieuse Alliance du Ponant, la médiocre Agence Acilion Presse vous demande humblement de l'excuser, avant de lire cet article qui n'a pu qu'être relus par plusieurs journalistes ayant recoupés les informations de toutes les parties et non pas seulement de la bouche du porte parole Breton. Que le Très Haut nous excuse -et vous cher lecteurs- de cet égarement, nous irons directement à la source du Savoir Ultime la prochaine fois.

L'Alliance du Ponant venant de faire savoir au monde que nul ne pourrait nuire au duché de Guyenne sans subir son courroux, revenons-en à ce qui est une situation potentiellement explosive entre le Royaume de France et le Ponant.

Tout a commencé avec l'installation d'hérétiques du Lion de Juda sur les terres guyennoises, avec l'autorisation du conseil ducal, celui-ci prétextant une volonté de les avoir sous les yeux. De là, on ne tarda pas à voir un hérétique se présenter à la maire de Montauban, le célèbre Sancte, ou autrement connu sous le nom de Cromwell, leur chef. Les autorités guyennoises ont visiblement laissé faire puisque jusqu'à présent l'hérétique est toujours maire.

Le deuxième point de discorde est celui de l'appartenance de la Guyenne à l'Alliance du Ponant. L'ayant rejointe en cours de route, elle a surtout appuyé la partie économique du traité. Elle fait aussi partie de la branche modérée, appuyant par exemple le Poitou dans sa volonté de négociations récemment, sur l'affaire du duc Finam en Anjou.

Le troisième et dernier point est récent. L'armée du capitaine Namaycush, bien connu pour son passé trouble en Guyenne, a pénétré les terres de celle-ci pour se rendre en Gascogne, suivant l'ordre qu'il avait reçu de la maison militaire du Roy, malgré les deux ultimatum du duc de Guyenne. Encerclé par les armées des nobles de la province, le Gascon a tenté une percée sur l'Armagnac et s'est retrouvé battu, non loin d'Agen. Le duc Bétoval de Guyenne s'est plaint au Conseil des Feudataires d'avoir été agressé et d'être dans son plein droit. Le capitaine quant à lui a montré son ordre de mission comme justificatif de sa présence sur les terres de Guyenne. Cette crise constitue une nouvelle pierre d'achoppement entre le Royaume de France et le Ponant.



Paris, de son côté, affirme que l'armée n'avait aucune intention hostile à l'encontre de la Guyenne et qu'elle effectuait un mouvement de repli. Par la voix du Connestable de France et du Grand Mestre de France, la Couronne demande réparation pour le dommage subi. En parallèle, le Ponant demande à ce que Paris retire sa protection au capitaine Namaycush et menace de représailles toute autre incursion armée sur le sol du Ponant. Cette dernière requête est difficilement compréhensible par les autorités royales, du fait que la Bretagne ne s'est pas privée de faire pénétrer par deux fois ses troupes sur le sol du Royaume sans avoir obtenu d'autorisation préalable. Le duc de Guyenne, dans une seconde missive, dénonce des "contradictions" dans la réponse que la Curia lui a fait parvenir. Dernier acte, la Pairie a répondu au Ponant dans des termes très durs, signifiant à la "clique ponantesque" que par l'attaque d'une compagnie d'ordonnance royale ainsi que par les menaces proférées, il y avait soupçon de félonie.

C'est donc une nouvelle crise qui s'ouvre, peut être plus tendue que la dernière, avec une bataille sanglante impliquant une armée royale et le ton nettement plus agressif des courriers et ambassades diplomatiques.

A. pour l'AAP

moi, j'aime bien ce petit Sancte. Bon d'accord, il y a toujours cette histoire de Salut entre nous, mais à part ça...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Ven 22 Avr - 15:45

Citation :
16-04-2011 Valdy prend le pouvoir dans le Comté de Toulouse
TOULOUSE(KAP) - De violents combats ont eu lieu dans la capitale du Comté de Toulouse. Un groupe emmené par Valdy aurait pris le pouvoir.


Citation :
20-04-2011 Vent de discorde en Tolosan
Toulouse (AAP) – L'ex-comte de Toulouse, Amael_Sanche de Leslur, a été démis par un soulèvement populaire.

Amael_Sanche de Leslur menait le comté de Toulouse depuis le 1er mars, après une élection où sa liste avait remporté plus de 58 % des voix. Il a rapidement fait parler de lui, en dénonçant le concordat liant Toulouse à l'Eglise Aristotéliciennele 20 mars (AAP, 22 mars). Le Cardinal Camerlingue répondit en frappant d'interdit le conseil dans son entier, puis quelques jours plus tard, excommunia le Comte. Cependant les événements semblent s'être précipités lorsque le 14 avril une missive de la Reyne elle-même, a signifié au comte qu'elle lui retirait sa reconnaissance royale en raison de son éviction de la communauté des fidèles. La lettre annonçait en outre une enquête de la Très Sainte Inquisition.

Le comportement d'Amael_Sanche de Leslur est immédiatement devenu des plus étranges : il a démis tout son conseil, et organisé des fêtes somptueuses sur les réserves du château. Ce genre de comportement a déjà été observé par deux fois au moins, en Bretagne il y a deux ans, et en Gascogne il y a un an et demi. L'ex-comte a en outre fait entrer de force son armée en la capitale et démis le maire.

Malgré l'armée de l'ex-comte campant derrière les remparts, le peuple toulousain s'est soulevé et a lancé assaut contre la capitale deux jours de suite. Le nouveau régent, Valdy de Visconti, comte de Besalu a immédiatement tenu à rassurer la population sur l'état dans lequel il a trouvé le château et tente de redresser la situation économique du comté.

H. pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: [RP] L'Aristotélité, ce vaste monde [...] les truffes et le foie gras   Mer 8 Juin - 8:39

Citation :
07-06-2011 Celte prend le pouvoir dans le Comté du Périgord

PéRIGUEUX(KAP) - De violents combats ont eu lieu dans la capitale du Comté du Périgord. Un groupe emmené par Celte aurait pris le pouvoir.

Le nom de ce brave homme me semble sonner d'échos bien de chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 22 Déc - 22:16

Des nouvelles d'une vieille connaissance, le Défroqué, et de la Guyenne.

Citation :


Ausissètz ! Ausissètz !

A tous, Nòblas, Sénher e dòna, Gus e Gusa, Jovenet, e Joveneta, passats, estant e a encorrir,

Nous Amellyne, Porte-Parole du Conselh de Tolosa, venons à vous pour faire annonce.

A tous ceux qui la présente annonce liront ou se feront lire,
Salutations et paix.



Par la présente, le Comté de Toulouse, à travers la personne de Sa Grandeur Aldin de Thau de Balma, prend ouvertement position contre les Sieurs Logann d'Activius et Yohann65, Capitaine de l'Alicanto, qui se sont rendus coupable de la pire des trahisons en attaquant une province avec laquelle le Comté de Toulouse était en cours de négociation de paix.

Cette attaque subite est marquée d'infamie car elle résulte d'une préparation minutieuse et de complots contre Toulouse.

Le Comte Aldin de Thau et le Conseil comtal déclarent officiellement ne pas cautionner les actes commis par Messire Logann Activuis sur les terres guyennoises, les méfaits ayant été perpétrés alors qu'une négociation de paix était en cours entre le Duché de Guyenne et le Comté de Toulouse en les Ambassades guyennoises.

Par ailleurs, Messire Logann Activuis a fui les terres toulousaines pour rejoindre surement le Duché de Guyenne. Cependant qu'il soit su qu'un procès pour haute-trahison est intenté contre lui par le Comté de Toulouse, ainsi que contre son complice Yohann65 et qu'ils devront alors répondre de leurs actes s'ils reviennent en ces terres.

Enfin, le Comte Aldin de Thau et le Conseil comtal dénoncent toute intention de guerre contre le Duché de Guyenne. Un traité de non-agression a été signé en janvier 1458 et à ce jour, le Comté de Toulouse ne l'a pas dénoncé. Ainsi, tout acte commis à l'encontre du Duché de Guyenne ne peut l'être avec l'aval du Conseil comtal.

Le Conseil informe que toutes personnes portant aide, subsistances et secours aux instigateurs de cette opération, se verront également frappés de Haute Trahison. Une enquête sera menée afin de déterminer les reponsabilités des participants à ces exactions.

Montauban est une ville de Guyenne et il ne saurait en être autrement. Nous demandons à tous nos ressortissants toulousains encore présents sur le sol guyennois de rentrer en urgence en Comté toulousain. Dans le cas contraire, aucune garantie de sécurité ne pourra leur être donnée.

Le Comté de Toulouse invite le Duché de Guyenne et toute Province ayant signé un traité d'entente militaire avec l'une de ces deux contrées de considérer Messire Logann Activuis et Messire Yohann65 comme ennemis de la Guyenne, ainsi qu'ennemis de la Paix au sein du Royaume de France.

Nous souhaitons que ces actions ne mettent pas en péril un processus de paix déja entamé et appellons au calme les provinces en présence. Il est temps de nous unir au lieu de nous déchirer.


Que le Très-Haut guide les personnes de paix,
Et qu'Il condamne les Traîtres qui oeuvrent pour la guerre.


Fa dins lo Castèl de Tolosa,
Le Comte de Tolosa, Souverain en ses terres, de sa signature et de son sceau a ratifié.
Lo 19 décembre de la annada MCDLIX

Parteg e Grandesa nos menaran a la Glòria
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Lun 2 Avr - 19:59

Mariage réformé organisé par les réformés du Béarn sur le best-of : la gargote Béarnaise : [RP] Le printemps de la Réforme ou l'histoire d'un mariage.

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1953922

On n'oublie pas de voter pour les copains...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Dim 4 Nov - 15:56

Citation :
    __

          _____Duché de Guyenne.
          Communiqué du conseil ducal.




    Au peuple de Guyenne,
    A tous ceux qui liront ou se feront lire,



      Salutations,


    Par la Grâce d'Aristote et la voix du Peuple,
    Nous, Orandin de Litneg, Duc de Guyenne.


    Après consultation du conseil ducal et conformément au droit royal sur les clauses de rupture
    d'un traité dont nous citons un extrait :


    « Un concordat (du latin concordatum, « accord, traité ») n'est qu'un traité particulier signé entre le Saint-
    Siège et une province ou un royaume.

    La rupture d'un traité étant une annulation unilatérale du dit traité, l'essence même d'une rupture étant
    justement d'être unilatérale, attendu que l'on ne peut obliger une province ou un royaume de continuer à
    respecter un traité qui n'est pas en adéquation avec les volontés politiques, déclarons que toute clause
    d'un traité, qui demande l'accord des deux parties pour la rupture du-dit traité, est nulle
    et non applicable.
    »


    Prenons alors la décision d'abroger, en ce jour, le concordat de Guyenne à cause d'un article
    portant litige sur la stabilité de nos institutions Guyennoises.

    Toutefois, à noter que cette abrogation ne signifie aucunement une quelconque intention
    de tourner le dos à l'Eglise Aristotélicienne
    et profitions de l'occasion pour rappeler que la reli-
    gion officielle de Guyenne est et restera la religion Aristotélicienne.



      Advienne que pourra, la Guyenne brillera.


    Signé et scellé, à Bordeaux, le XXIXème jour du Xème mois de l'an de Grâce MCDLX .








______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cameliane
Jouteur de Genève
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Dim 4 Nov - 18:05

C'est Sion qui devrait pondre la même déclaration : "toute clause d'un traité, qui demande l'accord des deux parties pour la rupture du-dit traité, est nulle et non applicable." Ils pourraient enfin abroger ce concordat avec Rome. Sion libre !
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Dim 4 Nov - 18:19

Citation :



De nous, Adso,
Protonotaire apostolique consul,
Archevêque de Cambrai,
Au nom de la Nonciature Apostolique,

Au Duc Orandin de Guyenne et à son conseil,
Ainsi qu'au peuple de Guyenne.



Salutations apostoliques.


Nous sommes profondément peinés d'apprendre qu'un duché aristotélicien s'est livré à une rupture unilatérale de son concordat avec l'Eglise aristotélicienne.

D'après nos information, le problème réside dans l'application de l'article II.2 du concordat. Son non-respect serait une source de blocage des institutions de Guyenne.

Or il nous apparait que le problème ne réside pas dans l'application littérale de cet article, mais dans son interprétation erronée. Cet article stipule que les listes électorales doivent compter cinq personnes baptisées (dont la tête de liste), ou à défaut, que certaines personnes aient fait une demande de baptême au moins 29 jours avant le jour de l'élection; de façon à ce que cinq personnes soient ou baptisées, ou ayant fait cette demande.

Le seul point que le concordat ne précise pas réside dans l'acceptation de l'expression "date de dépôt". Nous n'avons aucune idée de ce que prévoient les lois de Guyenne à ce sujet. Mais si le concordat stipulait que ce dépôt devait se faire 29 jours avant les élections effectives, cette partie de la phrase n'aurait pas été placée là.
A titre de conseil, il nous apparait sensé que ce dépôt corresponde au moment où la liste est complète, à jour des versements des fonds électoraux, et qu'il soit dans l'impossibilité d'y apporter quelque modification que ce soit. A savoir, ce qui se produit quelques jours avant les élections effectives.

Or donc, le seul problème se situerait soit du côté des lois de Guyenne, soit du côté de l'interprétation erronée que les lettrés de Guyenne font du concordat. Interprétation qui n'est pas celle que toute personne maitrisant la langue françoise ferait. Il n'y a donc pas lieu de déclarer que les institutions de Guyenne sont bloquées par faute du concordat.

Nous enjoignons donc le Duc à retirer sa déclaration de rupture unilatérale du concordat, et ce afin de ne pas entacher davantage les relations entre le Guyenne et l'Eglise aristotélicienne. Une telle dégradation de ces relations n'est autre que le voeu le plus cher des forces démoniaques de l'hérésie, et nul aristotélicien ne peut accepter de leur faciliter ainsi la tâche.


Nous profitons de cette lettre pour annoncer qu'en accord avec les évêques de Guyenne, nous sommes disponible pour discuter d'une renégociation du concordat plus à même de satisfaire les parties.


Que le Très-Haut protège la Guyenne.


Rédigé et scellé à Rome le premier jour du mois de novembre de l’an d’Horace MCDLX, sous le pontificat de Sa Sainteté Innocent VIII.





______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 14 Fév - 12:19

Citation :
Le 14 février 1461, depuis les contreforts des monts pyrénéens,

A l'Avoyer présent de Genève, quel qu'il soit,

Mon Avoyer,

Voilà quelques semaines que nous nous sommes mis en route, mes compagnons et moi-même, dans cette quête sans doute un peu étrange de remettre les cartes des Royaumes à jour.

Nous avions entendu parler de bouleversements géographiques, de l'ouverture de nouvelles voies et tout cela. Nos combourgeois et les milanais ont ouvert le col du Saint Gothard en frisant le casus belli. Comme vous devez vous en douter, ma démarche se veut plus paisible.

Nous ne sommes pas vraiment partis à la meilleure saison pour cela. Entre les neiges, les pluies glacées et les brumes, nous avons eu peu d'occasion d'admirer les paysages.

Jusqu'ici, les cartes se sont avérées exactes, sauf quelques approximations sur les distances, mais avec ce temps, les ornières, les auberges, les congères et tout cela, les distances peuvent être trompeuses.

Pour ce qui concerne la cartographie humaine, les choses sont toujours aussi variées et étranges.

Nous avons traversé plusieurs contrées en demandant sereinement à pouvoir y passer paisiblement. Entendre une demande sereine de genevois en a étonné plus d'un. Et, pourtant, à chaque fois, nous avons reçu une suite favorable et courtoise à notre demande, que ce soit en Savoie, au Lyonnais Dauphiné, en Auvergne, au Limousin, en Guyenne, en Gascogne, à Toulouse ou au Béarn.

Seuls les armagnacs se sont montrés imperméables à toute négociation. Cela ne nous a pas posé de problème rédhibitoire : nous sommes passés autour d'eux.

Toutes les contrées respectent les lois et coutumes de l'hospitalité. Les choses varient quand on veut commercer ou travailler. Mais en dehors de cela, nous avons rencontré des gens accueillants. La palme revient certainement à Guennièvre et Pasker, de Montbrisson, et à Mandarine de Tarbes.

Bon, je dois aussi avouer que nous sommes passés avant que les bruits de bottes ne résonnent partout dans les contrées pyrénéennes et limousines.

Nous avons séjourné quelque peu au Limousin, au plus fort des intempéries hivernales, et au Béarn. J'espérais y rencontrer la communauté aristotélicienne réformée béarnaise, et y apprendre leurs chemins vers Dieu, qu'on me disait paisibles, comparés à la voie réformée suivie par le Lion de Judas.

Nous sommes arrivés en pleine crise. Le gouvernement indigène a tourné casaque et repris la persécution des aristotéliciens réformés au Béarn, que ce soit par ostracisme, en véhiculant des préjugés ineptes, en dénigrant ou en refusant de les considérer comme interlocuteur, les privant ainsi de droit à la discussion, du moins, de ce que j'ai pu constater par moi-même. Cela a été terrible.

Il est vrai aussi que les aristotéliciens réformés étaient au mieux "tolérés" au Béarn, comme des individus étranges, mais que les lois de cette contrée leur dénient le droit au mariage, à un enterrement, aux fonctions publiques, dans la mesure où elles seraient appliquées avec aveuglement.

Il y a dans tout cela beaucoup de choses à nuancer, dans la règle, dans sa mesure, dans la manière dont elle est appliquée. Mais j'y ai vu des choses vraiment malsaines contre les aristotéliciens réformés. Le débat entre eux et la clique au pouvoir au Béarn est devenu impossible. Et aucun, ni pouvoir en place, ni aristotéliciens réformés, ne parvient plus à parler de la moindre chose sans en venir tout de suite aux mains, sans plus chercher à trouver un compromis, une ouverture, une solution pour bien vivre ensemble. Il n'y a plus de prise de recul relativement à aucun débat. Tout se sclérose. Apaiser les choses me semble particulièrement difficile dans le contexte actuel.

Comme vous le savez certainement, le régnant du Béarn, ainsi que ceux d'autres contrées méridionales, ont rompu leur lien de vassalité avec leur roi et ont créé la Navarre, qui se veut particulièrement inféodée à l'Eglise - le terme est inexact, mais, dans la mesure où l'Eglise y a un droit de veto indiscutable, c'est plus ou moi cela. La chose n'est pas acceptée par tous les indigènes, notamment les réformés, qui n'ont pas été consultés pour cela, et qui sont, pour beaucoup, opposés à cette rupture du lien qui les unit à la couronne de France. D'autres sont favorables à ce mouvement. Beaucoup ont pris les armes pour défendre ce que chacun considère comme étant le droit, les uns défendant le Roi de France, les autres contre lui.

Les choses sont très complexes et chacun prend prétexte à cela pour pouvoir taper sur la tête du voisin plutôt que de résoudre la chose par la discussion.

Et le capitaine Namaycush est en train d'en profiter pour se tailler un royaume sur mesure, je pense.

Beaucoup de réformés du Béarn en sont partis pour rejoindre les armées et se battre. Ils sont restés très discrets quant à cela, mais je suppose qu'ils vont se battre pour restaurer le droit de leur Roi.

Cela fera une vilaine guerre civile. Sans doute ne verrons-nous pas de croisade contre Genève tant qu'elle durera, puis, une fois cela fini, verrons-nous les combattants désoeuvrés trouver en Genève un prétexte bien commode pour assouvir leurs passions pour les tueries.

Nous avons emmené le Lecteur Anacron avec nous. Rester au Béarn lui eût été fatal, et aller se perdre dans la guerre aussi. Il a été très mal, et n'a pas encore vraiment repris goût à la vie. Cela viendra, j'espère.

Les cartes vont sans doute encore beaucoup se redessiner dans la région. Nous y repasserons donc, mais pas tout de suite : leurs dessins vont être trop volatiles pour l'instant.

Nous allons vers le Midi, retrouver les aristotéliciens réformés en Catalogne. Après, je compte tenter de trouver les routes jusqu'au nouveau Royaume de Grenade. D'aucuns disent que les routes vers ce Royaume seront bientôt ouvertes. Nous verrons. Et si nous pouvons, nous pousserons jusqu'à Cordoue. J'aimerais également retourner vers l'évêque Uriel. Nous n'avons pas fini de pérégriner.

Nous allons bien, je pense. Les jours s'allongent, et avec eux, les humeurs bonnes reviennent, même si le climat reste, la plupart du temps, épouvantable cet hivers.

Ma Vero dodeline sous ses fourures, avec sa petite Anaïs dans les bras. Thorvald et Aubanne restent beaucoup ensemble, ainsi que leur petit, Florian. Mes soeurs, Adèle et Jeanne, sont ravies du voyage et de voir de si lointaines contrées. Le Lecteur AnacrOn pousse des petits grognements, qui prouvent qu'il est en vie. Et mes ânesses sont ... et bien pareilles à elles-mêmes. Elles m'ont fait polir leur grelots dernièrement. Ils tintinnabulent magnifiquement, et brillent aux soleils d'hivers. Et mes pigeons me regardent d'un drôle d'air à la taille de la missive que je vais leur confier. Ce sont des volatiles courageux, et robustes. Mais s'ils étaient doués de parole, ils réclameraient.

Je vais donc clore ma présente missive ici.

Transmettez notre bon jour à nos combourgeois. Si vous le souhaitez, vous pouvez leur transmettre la présente missive.

Cordialement,

Iskander
Voyageur transhumant, de la maison de la lanterne aux lucioles

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Lun 18 Fév - 17:40

Joli...Une lettre qui aurait mérité de figurer en halle de Genève.

Citation :
Seuls les armagnacs se sont montrés imperméables à toute négociation.

Tiens, j'me demandais où nous pourrions partir à la pêche la prochaine fois.
Parc'qu'avec Maria, forcer les verrous, c'est notre dada.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mer 20 Fév - 15:08

Curiosité locale.

Citation :
20/02/1461 Le Rouergue bat des records


Rodez (AAP) - C'est par un communiqué laconique du Régent Lordmick que les rouergats ont appris l'état catastrophique de leurs finances. En effet le comté du Rouergue affiche un déficit qui se porte à pas moins de 399 039,34 écus au 14 Février 1460.

Cette dette, s'élevant à 317 984,45 écus au 12 Juin 1460, a donc augmenté de 25,49 % soit 81 054,89 écus en 8 mois . Cette progression est cependant inégale dans le temps.
Par exemple, les 120 jours du mandat du comte Elwhin, où partisans de la non priorité du deficit avaient regné, ont vu la dette progresser de 19.47 % (61 930.93 écus).
Plus récemment sous la direction de la comtesse Maylis, ces partisans ont dû collaborer avec des adeptes de la rigueur budgétaire. Ils ont réussi à rendre un déficit aggravé de seulement 1 375,76 écus au bout de 60 jours, soit de 0,34%.

Ces chiffres à faire tourner la tête de tous les économistes du Royaume ne semblent pas inquiéter outre mesure les politiciens rouergats puisqu'aujourd'hui aucun des prétendants à la couronne comtale n'a présenté de mesure concrète pour inverser la tendance.

Cédric Alban Thibault, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Sam 2 Mar - 8:34

Citation :
28/02/1461 Echaffourées dans le comté d'Armagnac et des Comminges

Saint Bertrand de Comminges (AAP) - Le soleil chassait fébrilement la pénombre nocturne. Le jour prenait timidement la relève de la nuit. La ville de Saint Bertrand de Comminges dormait. Et pourtant, le bruit et le cliquetis des armures couvraient le chant matinal des oiseaux. Un pareil brouhaha ne s'expliquait que par la présence d'une armée.

En observant les alentours du bourg, ce n'est pas une armée, mais trois qui se dressaient devant la cité. La première servait sous les ordres de Felix Auguste de Chéroy, la deuxième sous le commandement de messire Enguerrand de la Mirandole et enfin la dernière, relevait du Sieur Vald de Flaynac. Ces trois saintes armées avaient pour mission de protéger l'Armagnac. C'est aux fins de mettre un terme à la construction d'une armée par un membre des lycans, dans la ville de Saint Bertrand de Comminges, que les contingents ont été envoyés.

Au petit matin, l'assaut fut donné, les consignes étaient claires, tuer la meneuse et un brigand notoire. Leur localisation était connue des armées. L'objectif demeurait simple, égorger ces personnes en toute discrétion sans affoler la population, sans engager le combat avec la troupe de lycans présente dans la ville.

Une armée à l'ouest traversait le verger, une autre troupe au sud-est devant l'entrée de la ville et la dernière encerclait toute la bourgade pour éviter aux fuyards de s'en tirer sans payer le prix de leurs actes. Une flèche enflammée perça le ciel, le signal du prochain combat était lancé, les soldats pénétrèrent la ville.
A l'intérieur du bourg, avec une rapidité et une précision chirurgicale, les hommes en armes se déployèrent rigoureusement devant chaque habitation afin d'empêcher les habitants de sortir et semer le désordre. L'endroit ciblé fut trouvé, la mission fut achevée. Deux vies avaient été prises, Thea et Boulvay de Fragon n'étaient plus de ce monde au petit matin du vendredi 22 février 1461.

Les armées se retirèrent le jour même, la ville fut débarrassée de la menace présente, mais à l'heure d'aujourd'hui, les représailles des lycans se font attendre et on craint le pire au Comté d'Armagnac et des Comminges.

Fifi, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: [RP] l'Aristotalité ce vaste monde [...] le Comté du Languedoc   Lun 16 Sep - 0:16

A ce jour, Meval se represente une 3e fois aux élections Comtales.

Le Languedoc est une province riche et productrice de produits de luxe (huile d'olive, fromage de brebis, fromage de chèvre). Il compte 4 ports utiles. 3 niveau 2 dont un qui passera bientôt niveau 3 et un niveau 4.

Il y a des taxes portuaires, il y a des taxes foncières (sauf à Uzès je crois) prix inconnu.
Les taxes sur les marchés vont être abolies sous peu, sauf pour les produits qui leur font directement concurrence (allez savoir quoi...)

Affaire à suivre. certains d'entre nous sont prêt à s'y installer pour prêcher la bonne parole.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mer 25 Sep - 10:38

L'économie, elle fait mal aux yeux... C'est une province riche, l'une des 10 plus riches, 3e ou 4e.
Les taxes sont toujours en place à Montpellier ce mois de Septembre 1461

Citation :
Miches de pain : 4,0%
Bouteilles de lait : 4,0%
Manteaux : 9,9%
Légumes : 9,9%
Socs : 9,9%
Houes : 9,9%
Chapeaux : 4,0%
Chemises pour homme : 4,0%
Chemises pour femme : 4,0%
Gilets : 7,0%
Braies : 4,0%
Mantels : 7,0%
Houppelandes : 7,0%
Bas pour homme : 4,0%
Bas pour femme : 4,0%
Paires de chausses : 4,0%
Paires de bottes : 7,0%
Ceintures : 4,0%
Tonneaux : 9,9%
Chopes de bière : 9,9%
Fûts de bière : 4,0%
Bouteilles de vin : 9,9%
Tonneaux de vin : 9,9%
Sacs de houblon : 9,9%
Sacs de malt : 9,9%
épées : 4,0%
Boucliers : 4,0%
Jeux de cartes : 7,0%
Capes : 7,0%
Cols : 7,0%
Jupes : 7,0%
Robes : 7,0%
Tabliers : 7,0%
Bustiers : 7,0%
Cordes : 7,0%
Foulards : 7,0%
Casques : 7,0%
Toques : 7,0%
Coiffes : 7,0%
Poulaines : 7,0%
Cabillauds : 9,9%
Congres : 9,9%
Daurades : 9,9%
Harengs : 9,9%
Merlans : 9,9%
Raies : 9,9%
Soles : 9,9%
Thons : 9,9%
Turbots : 9,9%
Rougets : 9,9%
Mulets : 9,9%
Rascasses : 9,9%
Saumons : 9,9%
Ombles chevaliers : 9,9%
Ombres : 9,9%
Brochets : 9,9%
Silures : 9,9%
Anguilles : 9,9%
Carpes : 9,9%
Goujons : 9,9%
Truites : 9,9%
Livres de raisin : 9,9%
Sacs d'orge : 9,9%
Tapisseries : 4,0%
Jarres de jus de maguey : 7,0%
Pains d'argile : 4,0%
Tonnelets de whisky : 4,0%
Tonnelets de whiskey : 4,0%
Bouteilles de lait de brebis : 9,9%
Vases de majolique : 4,0%
Carreaux de céramique : 4,0%
Jambons de Parme : 4,0%
Jambons de Bayonne : 4,0%
Jambons Iberico : 4,0%
Jambons de Forêt Noire : 4,0%
Tonnelets de cidre : 4,0%
Vin de Bourgogne : 4,0%
Vin de Bordeaux : 4,0%
Vin de Champagne : 4,0%
Vin de Toscane : 4,0%
Tonnelets de vin de Porto : 4,0%
Tonnelets de vin de Tokay : 4,0%
Vin Rioja : 4,0%
Tonnelets de vin Retsina : 4,0%
Pots de yaourt : 4,0%
Fromages de brebis : 4,0%
Vin d'Anjou : 4,0%
Mâts : 7,0%
Petites voiles : 7,0%
Grandes voiles : 7,0%
Timbales de pulque : 9,9%
Jarres de pulque : 9,9%
Ketru : 9,9%
Charrettes : 7,0%
Mitres : 7,0%
Colliers : 7,0%
Bonnets : 7,0%
Crosses : 7,0%
Lanternes : 7,0%
Fleurs : 7,0%
Médailles d'Aristote : 7,0%
Bâtons des rois mages : 7,0%
Trèfles à quatre feuilles : 7,0%
Couronnes royales : 7,0%
Couronnes comtales : 7,0%
Diadèmes : 7,0%

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Sam 7 Juin - 20:04

Citation :
07/06/1462 Premier synode des Aristotéliciens Réformés

Montpellier (AAP) – Le 4 mai dernier s’est ouvert le premier synode des Aristotéliciens Réformés à Nîmes. L’initiative en revient à Waldemar am Hengart, habitant de la ville voisine d’Arles et d’origine sédunoise en Confédération helvétique. Le Comte Illustre de Provence, Max12, ayant formellement interdit à ceux qu’il considère comme de dangereux séditieux et des brigands de se rassembler en Arles, les Réformés ont prudemment préféré organiser leur réunion en terre languedocienne. Bien leur en a pris, la période ayant été consacrée aux élections comtales à Montpellier, le Palais du grand comté occitan est resté silencieux. Placée devant le fait accompli, la nouvelle comtesse Meval a fait proclamer alors qu’au nom d’une certaine tolérance et tant que ces gens ne contrevenaient pas aux lois languedociennes, le synode pouvait se poursuivre dans le lieu privé loué par Waldemar, au grand dam de Fabrizio di Carrenza, métropolitain de Narbonne, l’archevêque local, qui s’est fendu d’une semonce restée sans écho.

On vit là défiler la fine fleur de la Réforme. Maleus de Toulouse y défendit fermement la position aristocratique de la confession de Montauban, position reprise en chœur par Falco, un ancien duc d’Anjou, éminent et controversé aristocrate français. Contre eux, les Huguenots* de Genève et d’Arles ont affirmé leur conviction que Réforme et République font ménage sans noblesse. La question est restée ouverte, les Réformés considérant qu’ils ne sont pas en droit d’apporter une vérité unique sur ce sujet. Le consensus s’est fait en revanche contre l’Église de Rome, accusée d’usurper notamment le verbe de Dieu. Nul intercesseur entre le Créateur et le croyant, proclame-t-on à Genève, Arles, Montauban, Toulouse et Angers où une demi-centaine de pratiquants plus ou moins ardents vivent leur foi tant bien que mal, entre tolérance, persécutions, désintérêt et soutien des autorités régnant sur ces lieux. Accord aussi, sur le statut des Écritures : les Réformés lisent Christos, Aristote et Averroès qui se complètent. Ils réfutent l’idée selon laquelle les Livres contiennent la réponse et soutiennent avec Izaac, théologien genevois à qui tous semblent concéder une certaine autorité, que la lecture et l’exégèse, au centre de leurs pratiques, doit poser des questions avant toute autre chose. « Le Ciel est un Mystère. Qui a l'ambition d'y trouver des réponses se fiche profond le doigt dans l’œil. Qui a l'ambition de donner La réponse nous fiche profond le doigt dans l'fion », peut-on résumer grossièrement en reprenant la tournure facétieuse du genevois.

Quelques languedociens curieux ne se sont pas privés d’intervenir contre l’image d’anarchie que donne cette « hérésie », ses thèses et articles de foi appelant quelques fois à la violence et aux désordres incarnés par l’ombre présente du Lion de Juda, une secte intégriste redoutée et combattue vigoureusement en Arles. Domenc de Blauzac, dit Debba_1er, a fustigé très vigoureusement ce qu’il considère être une œuvre de provocation, vide de cohérence et de foi véritable, rappelant les bienfaits des concordats avec Rome qui assurent et organisent harmonie et stabilité dans les provinces du Royaume. Il a peint enfin le tableau d’un Aristotélisme confus, divisé en communautés isolées et fragiles, menacé et intolérant, appelant aux meurtres des évêques, comme seul projet à la Réforme.

Le synode s’est achevé sans autre forme de procès, le 21 mai 1462. La trentaine de participants relevée par la prévôté nîmoise, cinquante selon les organisateurs, s’est dispersée dans le calme.

Odile Sobirós, pour l’AAP

* Du suisse allemand « Eidgenossen » qui signifie « confédérés ».

J'ai dit ça, moi ? je ne me rappelais plus que j'avais dit ça...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Sam 7 Juin - 21:29

Smile 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» Bébé face au monde

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Répondre au sujetSauter vers: