Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le comté du Béarn   Dim 17 Mai - 14:59

Citation :
15-05-2009 : Une nouvelle Alliance dans le Sud-Ouest: l'Entente Pyrénéenne!
[+]

Pau(AAP) - Le Béarn a, une fois de plus, créé la surprise en annonçant publiquement par l'intermédiaire de sa Chancelière Eugénie de Varennes dicte Ingenue le 14 Mai de l'An de Grasce 1457, la création d'une nouvelle alliance dans le Sud-Ouest: l'Entente Pyrénéenne.

Le Coms Valère d'Arezac dict Varden a tout d'abord annonçé le 13 Mai de l'An de Grasce 1457 - qui était aussi le jour des résultats des élections en Béarn - la signature d'une Alliance avec des voisins du Sud.

"Et je ne puis que voir avec plaisir, la signature toute récente d'un traité d'Alliance avec nos voisins, renforçant la sécurité du Béarn et son essor dans le Sud du Royaume, car si l'Entente Pyrénéenne est le fruit d'une collaboration à trois Provinces, la base même du projet est du fait de notre Chancelière, Eugénie de Varenne et il me serait malvenu de lui en retirer le mérite !"

Ainsi, celui-ci accorde la plus grande partie du travail et le mérite qui en découle à la Chancelière du Béarn qui l'est depuis 7 mois, Eugénie de Varennes dicte Ingenue, qui a été à la base de ce projet, et a travaillé à le pérennisé durant tout ce temps.

Cette nouvelle force vive du Sud Ouest rassemble trois des cinq provinces nouvellement conquises par les troupes de Sa Majesté Lévan III de Normandie il de cela un peu plus d'un an, à savoir le Comté du Béarn, le Comté d'Armagnac et de Comminges et le Comté de Toulouse.

Le Traité de l'Entente Pyrénéenne, Traité fondateur de l'Alliance, décrète qu'entre autre, la libre circulation est de mise entre les trois provinces, ainsi qu'une coopération économique, juridique, militaire, diplomatique et universitaire commune. La coopération judiciaire a été faite via un "Traité Multilatéral de Coopération Judiciaire de l'Entente Pyréenne" annexe de l'Entente Pyrénéenne elle-même.

En outre, elle fonctionne avec un Haut-Conseil, composé du Régnant en exercice, du Chancelier et du Porte-Parole de chaque province, qui conduira la politique commune, tout en laissant la souveraineté à chacune des provinces.
Elle se compose également de Conseils subsidiaires, à savoir:
-Le Conseil Juridique, composé des Juges, Procureurs et Prévôts.
-Le Conseil Militaire, Etat-Major de l'Entente, composé des Régnants en exercice, des Connétables, des Capitaines et/ou des Sénéchaux et des Prévôts.
-Le Conseil Economique, composé des Commissaires au Commerce, Commissaires au Mines et Baillis.
-Le Conseil Universitaire, composé des Recteurs.

L'Entente laisse en outre, la porte ouverte à d'autres provinces qui rempliraient les conditions d'admission.

Il reste maintenant à observer si cette nouvelle Alliance créera une certaine stabilité dans le Sud-Ouest souvent prompts à divers troubles!

Traité de l'Entente Pyrénéenne ==> http://chancellerie-bearn.forumsactifs.com/l-entente-pyreneenne-f224/l-entente-pyreneenne-t918.htm
Traité Multilatéral de Coopération Judiciaire de l'Entente Pyréenne ==> http://chancellerie-bearn.forumsactifs.com/l-entente-pyreneenne-f224/traite-de-cooperation-judiciaire-multilateral-de-l-entente-pyreneenne-t917.htm


Erel de Dénéré, pour l'AAP.

______________________________


Dernière édition par izaac le Dim 4 Oct - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 11 Juin - 19:43

Citation :
11-06-2009 : Déclaration du duc de Guyenne
[+]

"Au Peuple Guyennois,
Au Peuple Gascon, à sa Grâce Godgaby et son Conseil,
De Garzimlebo, Duc de Guyenne :


Guyennoises, Guyennois !

Je vous annonçais hier craindre quelque action irréfléchie de l'armée franche de La Desembarranta, dirigée et composée de membres de la Compagnie du Renard, groupuscule qui n'a jamais daigné répondre aux interrogations ducales légitimes. C'est aujourd'hui chose faite.

Cette nuit ils ont pris d'assaut la cité gasconne de Labrit,
Cette nuit des Conseillers de Guyenne et des Guyennois ont délibérément enfreint les directives ducales,
Cette nuit des Guyennois ont rompu la trêve instaurée entre les deux duchés le temps des négociations de paix,
Cette nuit la Desembarranta et la Compagnie du Renard ont fait échouer plus de trois mois de négociation,
Cette nuit trois Conseillers de Guyenne : les dames Muriperle et Fishcat et le sieur Elvis, ont trahi la Guyenne, entrainant à leur suite de nombreux guyennois.

Au nom de la volonté du Peuple de Guyenne qui m'a porté à sa tête,
Au nom de sa Majesté le Roy levan troisième du nom qui m'a reconnu pour Duc légitime de Guyenne et confié ce duché,
Au nom de la Paix du Sud-Ouest aujourd'hui à nouveau contrariée,
Au nom de la trêve conclue entre les duchés de Gascogne et de Guyenne, ainsi que des négociations en cours sous l'arbitrage bienveillant de la Très Sainte Eglise Aristotélicienne,

Je déclare l'armée franche de La Desembarranta armée ennemie de Guyenne. Ses membres sont désormais traitres au duché de Guyenne et ne trouveront pas refuge en nos terres. La Compagnie du Renard est désormais bannie des terres guyennoises. Toute personne s'en réclamant sera considérée comme traitre à la Guyenne. Les Conseillers Fishcat, Muriperle et Elvis sont renvoyés du Conseil Ducal de Guyenne et accusés de Haute Trahison.


Combat sera engagé contre eux, procès sera intenté à leur encontre.

Pour la Guyenne, son unité et sa force.


Que cela soit su de tous.

Fait à l'Ombrière, le dixième jour de mai 1457."

Quelqu'un a-t-il déjà entendu parler de cette Compagnie du Renard ?
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] le Languedoc   Sam 13 Juin - 23:40

Qu'il soit su de tous :

Citation :

Traité d'extradition entre le Canton de Genève et le Comté du Languedoc

Par cette convention entre le Canton Souverain de Genève et le Comté du Languedoc, terre vassale du roi des Françoys, et ce jusqu'à ce que l'une des parties, au moins, décide de le réviser pour motif grave.

Au nom du Seigneur, Amen. C’est accomplir une action honorable et profitable au bien public que de confirmer, selon les formes consacrées, les mesures prises en vue de la sécurité et de la paix.

Que chacun sache donc que, considérant la malice des temps et pour être mieux à même de défendre et maintenir dans leur intégrité leurs vies et leurs biens, L'Avoyer de Genève, et le Comte du Languedoc se sont engagés, sous serment pris en toute bonne foi, à se prêter l'un à l'autre appui et assistance contre celui et contre tous ceux qui, par n'importe quel acte hostile, attenteraient à leurs personnes ou à leurs biens, ou à un seul d'entre eux, les attaqueraient ou leur causeraient quelque dommage.
Chacun promet à l'autre d'imposer réparation du tort commis. Tout garnement pris les doigts dans le miel chez l'un, et qui tenterait d'échapper à la fessée en se réfugiant dans les jupes de l'autre se verra sommé hautement par l'Avoyer ou le Comte, de sortir dans un délais de deux jours de leurs terres qui ne sauraient être un havre pour les pécheurs. A défaut, s'il n'obtempère point, l'Avoyer ou le Comte mettra aux fers immédiatement le gueux, et saisira la justice de chez lui afin d'infliger si lourde peine au garnement sourd aux bonnes et sages paroles, qu'il ne sera pas près de renouveler sa sotte insolence.

La décision ci-dessus consignée, prise dans l'intérêt et au profit de tous, doit, si Dieu y consent, durer à perpétuité; en témoignage et confirmation de quoi le présent acte, dressé à la requête des prénommés, a été muni des grands sceaux des États susdits.

Fait en l'an du Seigneur 1457 le neuvième jour de janvier.
Pour le canton de Genève, l'Avoyer




Fait en l'an du Seigneur 1457, le dixième jour de janvier.
Pour le Languedoc, Sa Grandeur Actarius d'Euphor, XVIIIème Comte du Languedoc



______________________________


Dernière édition par izaac le Dim 24 Jan - 12:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Lun 20 Juil - 15:45

Citation :
15-07-2009 : Gascogne /Guyenne : Demandée, attendue, décriée, voici la Paix
[+]

Mont de Marsan (AAP)- Depuis plus de cinq mois que la Gascogne était, de fait, en guerre contre la Guyenne, une conclusion pacifique a enfin pu être signée entre les deux partis.

Il faut resituer les faits. Herra d'Estradie, alors Duchesse de Gascogne, avait déclaré la guerre à la Guyenne alors qu'elle avait envoyé des troupes pour aider ses voisins à faire face à une attaque sur leur capitale. Un retournement de veste, réalisé selon ses dires, dans "l'intérêt des Guyennois" a entrainé la guerre. Après la rupture d'une trêve religieuse et consciente qu'elle s'était faite abusée, elle avait ordonné le retrait des troupes et proposer de suite un cessez-le-feu. Après cinq mois de négociations, une pleïade de représentants Gascons, mais surtout Guyennois (dûe au fait des nombreuses régences s'étant succédées chez eux), une médiation orchestrée par la Primatie de France, la paix est là.

Voici le traité tel qu'il a été signé par les trois partis :

-*-*-**-*-**-*-*-**--*--*-*-*-**-*-*-*--*-*-*-**-*-*-**-*--**-*-*--*--*-*-*-*-*-*-**--*-**--*-*-**-*

Traité de paix entre les duchés de Gascogne et de Guyenne.


Nous les Hautes Autorités Ducales de Gascogne,
Nous les Hautes Autorités Ducales de Guyenne,

Guidées par notre Foi profonde en Dieu,
Fortes de notre désir de voir triompher la paix,
Conscientes que le développement de nos provinces ne peut se faire que dans un climat de sécurité garantissant la tranquillité de tous,
Désireuses de rapprocher nos deux provinces par des liens solides et durables,
Avons, sous l'égide de l'Église Aristotélicienne, rédigé le traité suivant :


Article 1 : Une paix durable, signe de l'amitié entre nos peuples et gage de la sécurité de nos contrées, est signée entre les Duchés de Gascogne et Guyenne.

Article 2 : Le présent traité confirme le maintien des frontières établies à la création des deux duchés, ainsi que la souveraineté pleine et entière de chaque duché sur les territoires, mines, routes (nœuds), dont elle a été mise en possession à sa création.

Article 3 : Chaque Duché accréditera un Ambassadeur afin de maintenir les bonnes relations entre les deux signataires du présent traité, ainsi que de leur permettre de lutter ensemble en concertation contre les troubles de brigandage qui pourraient venir à sévir en leurs territoires respectifs.

Article 4 : Les deux Duchés s'engagent à établir sous un mois, un traité de coopération judiciaire entre eux.

Article 5 : La Gascogne, reconnaissant sa pleine responsabilité dans le conflit l'ayant opposé au Duché de Guyenne en février 1457, s'engage au versement d'une indemnité dont le montant est fixé à 15 000 écus.

Article 6 : Afin de faciliter le versement de l'indemnité, celle-ci prendra la forme d'une économie sur la vente de marchandise du Duché de Gascogne au Duché de Guyenne.

Article 7 : Les parties se sont entendus sur la vente de 1800 quintaux de pierre dont la valeur totale est fixée à 26100 écus.

Article 8 : Soustraction faite de l'indemnité, le contrat tombant à 11100, le quintal de pierre sera dès lors vendu à 6,20 écus l'unité.

Article 9 : Afin de ne pas nuire aux intérêts gascons, la livraison du contrat d'indemnité se déroulera en trois temps : juillet, aout et septembre, à raison de 600 quintaux par livraison.

Article 10 : En preuve de bonne foi sur les accords verbalement donné et avant même signature officielle, le versement de juillet à été délivré.

Article 11 : La Gascogne prend à sa charge les frais de livraison des quintaux de pierres.



Signé à Rome, le VIII du mois de Juillet de l'An de Grasce MCDLVII (1457).

Au nom du Duché de Gascogne :
- Sa Grasce Gabriel Von Wittelsbach dict Godgaby Le Juste, Duc de Gascogne
- Son Excellence, Monseigneur, Marie Amélie de Cortilloles, Chancelière de Gascogne

Au nom du Duché de Guyenne :
- Sa Grasce Garzim Lebo, dict 'garzimlebo', Duc de Guyenne
- Son Excellence MacGivre, Chancelier de Guyenne

- Pour l'Eglise Aristotélicienne :
- Son Excellence, Monseigneur, Mgr Aurélien Maledent de Feytiat, Archevêque de Bordeaux

-*-*-**-**--**-*-*-*-*-*--*-*-**-*-*-*-*-**-**-*-*-*-*-**-**-*-*-*-*-*-*-*-*-*-**-*--**-*-*-*-*-**-


Il est à noter cependant que si la paix avait été demandée, notamment par les partenaires diplomatiques de la Gascogne, ces derniers refusant toutes signatures sans paix, redemandée par Paris, elle est décriée par certains gascons qui trouvent totalement disproportionnée la somme des quinze mille écus que la Gascogne devra verser à la Guyenne. Disproportionnée car selon eux la Guyenne ne représente pas une menace, il est donc inutile de signer une paix en notre défaveur, disproportionnée aussi car la Gascogne s'est vue attaquée dernièrement par une armée dirigée par des conseillers ducaux Guyennois.

Du côte du pouvoir en place, on prétend que les quinze milles écus représente une somme raisonnable d'autant qu'au début des tractations, c'était quarante-cinq mille qui étaient demandés.
Concernant Labrit qui a été prise, on dit qu'une ville, contre Bordeaux, assiégée plusieurs jours, et Bazas, prise par des ressortissants Gascons apparentés à l'ancien maire de Labrit, c'est plutôt bien négocié pour trente mille écus de réduction.

Quoi qu'il en soit, la signature de la paix a quelque peu été précipitée par les derniers événements. L'attaque de Labrit a montré que la Gascogne pouvait compter sur la Guyenne, la coopération de leurs Etats-Majors était d'ailleurs un signe précurseur du retour à de bonnes relations. Précipitée aussi par les ducales de Gascogne qui voyait une liste farouchement opposée à cette paix. Il n'y a plus, comme priorités pour le Duc von Wittelsbach, que de pérenniser la paix et de signer à nouveau une coopération judiciaire avec ses voisins du Nord pour sécuriser la région une bonne fois pour toute.


Le Gascon libéré, pour l'AAP

Les sources :
http://chateaudemarsan.xooit.fr/t1702-Guyenne.htm#p62627

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Ven 21 Aoû - 9:44

Citation :
19-08-2009 : Le Rouergue menacé par le Languedoc ?
[+]

Villefranche-du-Rouergue(AAP)- Le Rouergue, comté habituellement tranquille au sud du Royaume de France, serait menacé par le comté du Languedoc d'une guerre sans précédant. Retour sur les évènements récents.

L'histoire remonte à une affaire avec la Grocom qui aurait piller il y a quelques temps déjà le Languedoc de plusieurs milliers d'écus. Mais, l'affaire a récemment pris un nouveau tournant.En effet, la Grocom aurait tous récemment signé un contrat avec le conseil du comtédu Rouergue afin d'acquérir des marchandises à bas prix, car le Rouergue connaitrait actuellement des déficits assez important. Produits qui proviendraient, selon certaines rumeurs, du pillage du Languedoc ! Info ou intox ?

Toujours est-il que le Samedi 15 Août 1457, l'Armée Castanha, commandée par Zacharia se serait postée devant Millau, prête à attaquer le Rouergue ! Nombreux sont les maires qui ont appelé les villageois à défendre leur villages par la création de lances ou de corps d'armes. Le rouergue déjà dans uen situation difficiel, en acceptant ce contrat, 'est mis dans un situation délicate : on imagine mal un pays ruiné faire face à une guerre.

En ce Dimanche 15 Août 1457, le Languedoc semblait sur le point de lancer l'offensive sur le comté du Rouergue.

Cependant le porte-parole du Comté du Rouergue à déclaré : "La sagesse de la diplomatie devra être privilégiée dans cette affaire." et : "La Pairie a été prévenue. Nous attendons sa position." (Source : forums I, gargote du Rouergue, annonce du comté)

Le Languedoc prendra t-il l'initiative d'une attaque contre son voisin ?
Affaire à suivre.

Aktar, pour l'AAP

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mar 8 Sep - 14:16

Citation :
De Son Excellence Pachillou,
Au peuple du Comté du Languedoc

Adissiatz !

Ces derniers jours, des représentants des Comtés du Rouergue et du Languedoc se sont assis à la table des négociations au siège de l'archevêché de Bordeaux.
Les échanges furent vifs, surtout dominés par la mauvaise foi du Coms du Rouergue Tony Montana qui ne s'empechait pas de transformer certains faits pour mieux tromper les obervateurs cléricaux, faisant notamment passer la GROCOM pour honnête, et le Languedoc haineux.

En conclusion des négociations, un marché a été proposé au Coms rouerguat par votre serviteur : 10000 écus pour dédommager de l'intervention languedocienne sur Millau,
contre la totalité du butin montpelliérain conservé par la GROCOM en Rouergue.

Le Coms s'est levé alors furieux de la table, possédé par le Sans-Nom, comme si, en évoquant le nom de GROCOM, je m'attaquais à son propre enfant, et refusa bien sur le marché.

Le soir-même, une armée rouerguate attaque nos hommes près de Lodève. Tony Montana préfère donc verser le sang de ses propres sujets pour protéger une société criminelle, et nous déclarer la guerre.


La décision d'une guerre ne nous appartient donc plus, le Sans-Nom rouerguat ayant choisi de fait la voie de la violence et du sang. Je laisse à présent notre conseil traiter cette affaire comme il se doit.

Fait à Melgueil, le mardi 8 septembre 1457.

Pachillou, Chambellan du Languedoc

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mar 15 Sep - 15:44

Citation :
Aux autorités Béarnaises

Justice est acte de bien au regard de Deos. Ainsi a-t-Il voulu que ce pouvoir soit conforté, protégé et accompli par les autorités du monde, en Son nom.

Je vous écris en ma qualité de maire de la ville-Etat de Genève, cité infiniment et excessivement meurtrie par son ancien curé Yohann65. Celui-ci a trahi sa ville en pleine guerre, et a osé abattre de sang-froid un plénipotentaire sans arme porteur d'un drapeau blanc. Nous avons appris que celui-ci était devenu béarnais, alors même qu'un procès par contumace venait de se tenir en Genève et aboutissait, suivant les règles du droit commun à toute l'Aristotélicité, à sa condamnation à mort.

Lorsque j'ai appris que que Yohann65 s'abritait chez vous, mon sang n'a fait qu'un tour, et les échalotes me sont montées au nez. Mon conseil cantonal s'est également mis en branle, et suivi par toute la cité, profondément révoltée, la sauce a pris.

Entre le 28 juillet et le 8 septembre de cette année, notre chancelier Izaac a écrit à moult reprises à votre chancelier Varden pour négocier à ce sujet.

Compte tenu de l'absence méprisante de réponse qui équivaut à un refus, je me vois contraint de formuler notre demande d'une façon plus abrupte, et en même temps plus simple :

Je vous demande une dernière fois, au nom d'Aristote, d'expulser ce renégat de votre duché ou de nous le remettre.
A défaut de réponse favorable, par nous reçue dans un délai de quinze jours à compter de la réception des présentes, je serais contraint de déclarer, au nom de Genève, la guerre au Béarn et à ses habitants, et offrirais l'immunité diplomatique à toute personne commettant déprédations sur votre territoire, et cela, tant que Yohann ne nous aura pas été livré.

Dans l'attente de vous lire, vous cuidant soucieux de l'honneur et la paix de votre duché.

Amicalement

Nicbur, avoyer genevois


______________________________


Dernière édition par izaac le Dim 11 Oct - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Dim 4 Oct - 11:10

Silence assourdissant du chancelier Varden et des autorités de Pau. Suite logique à la déclaration précédente de la république de Genève.

Citation :
Lettre de marque concédé aux compagnons reitres suisses, par la république de Genève

Nicbur, avoyer et capitaine des armées de la république de Genève, sise en confédération helvétique, à tous ceux qui ces présentes lettres verront, Salut.

Ayant guerre déclarée avec les béarnais fauteurs, pour les raisons contenues dans les déclarations que l'avoyer de la république de Genève a fait publier dans toute l'étendue de son autorité, païs, montagnes et vallées de son obéissance,
notre gouvernement accorde pouvoir et permission au Sieur Melian Du Lys, demeurant à Genève, de faire armer et équiper en guerre sa compagnie nommée "des reitres suisses", avec tel nombre d'hommes, hallebardes, piques, couleuvrines et coutelas de guerre et vivres qui y sont nécessaire pour le mettre en état de courir sus aux méchants et gens sans aveu, en quelques lieux qu'il pourra les rencontrer, soit sur les chemins de leurs païs, dans leurs bourgs ou sur leurs rivières, dans tous les endroits du Béarn où ledit capitaine jugera à propos de faire des descentes pour nuire auxdits ennemis, et y exercer toutes les voyes et actes : les prendre et amener prisonniers avec leurs armes et autres choses dont ils seront saisis, à la charge dudit Melian Du Lys de les garder.
Le conseil accorde pouvoir et permission au Sieur Melian Du Lys de porter pendant son voyage l'oriflamme et enseigne des armes de la compagnie des reitres suisses et les siennes, Le Sieur Melian du Lys devra faire enregistrer les prises au greffe de Genève, y mettre un rolle signé et certifié de luy, contenant les noms et surnoms, la naissance et demeure des hommes pris par sa forte compagnie, faire son retour audit lieu ou autre lieu dépendant de notre juridiction, y faire son rapport, par-devant les officiers de notre gouvernement et non d'autres, de ce qui se sera passé durant son voyage, nous en donner avis et envoyer au secrétaire général Izaac de Genève sondit rapport avec les pièces justificatives d'iceluy.

Prions et requérons tous potentats, seigneuries, Estats, Républiques, amis et alliez de nous et tous autres qu'il appartiendra, de donner audit Melian Du Lys toute faveur, aide, assistance et retraite en leurs cités avec sadite compagnie et tout ce qu'il aura pu conquérir pendant son voyage, sans qu'il luy soit fait ou donné aucun trouble ny empêchement, offrant de faire le semblable lorsque nous en serons par eux requis.

Mandons et ordonnons à tous officiers des armées genevoises et autres sur lesquels notre pouvoir s'étend, de le laisser seurement et librement passer avec sadite compagnie, armes et prises qu'il aura pu faire, sans luy donner ny souffrir qu'il luy soit fait ou donné aucun trouble ny empêchement, mais au contraire luy donner tout le secours et assistance dont il aura besoin, ces présentes non valables après le jour de la fin de notre guerre, en témoins de quoy nous les avons signées et icelles fait contresigner et sceller du sceau de nos armes par le capitaine de Genève, le seizième jour du mois de septembre 1457. Signé par Nicbur pour l'avoyer et le conseil et scellé.



______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Lun 19 Oct - 20:30

Y'en a qui souillent déjà dans leurs braies et on en est qu'au stade des préliminaires...

Citation :
    Béarnais & Béarnaises,
    Voyageurs & Voyageuses,
    À tous, présents et à venir;



      Qu'il soit su que désormais les frontières du Béarn sont déclarées fermées, en conséquence :

      • L'entrée du territoire Béarnais est interdite à toute personne étrangère au Comté du Béarn et non munie d'un laissez-passer en règle.
      • Toute demande de laissez-passer doit se faire auprès du Prévôt en fonction, actuellement Donà Lara Marqueyssac-Ravel dicte Lara60, Donà de Les Angles.
      • Toute présence non-autorisée sera considérée comme un acte d'agression et entrainera des poursuites judiciaires immédiates pour trouble à l'ordre public.
      • Seul un départ immédiat ou une obtention rapide d'un laissez-passer pourra conduire à l'abandon des charges retenues.

      Cette décision fait suite à diverses menaces brigandes, dont le Conseil Comtal Béarnais veut en épargner et protéger la province.
      Cette mesure est effective dès sa publication, et ce, jusqu'à nouvel ordre.



    Rédigé et publié le 13 Octobre de l'An de Grasce 1457 en le Castèth de Pau.

    Au nom du Conseil Comtal Béarnais,
    Caro Maledent de Feytiat, Comtessa do Béarn.

    Per lo Béarn !


Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mer 21 Oct - 10:08

Citation :
20-10-2009 : Tensions en Armagnac : Autour du Concordat
[+]

Saint Bertrand de Comminges(AAP) - Un projet de concordat entre le Comté d'Armagnac et de Comminges et l'Église Aristotélicienne génère un certain nombre de frictions et d'inquiétudes dans la population.

Deux versions différentes et contradictoires circulent à ce sujet, l'une défendue et présentée par le Haut-Conseil et publiée par la chancellerie de la Comtesse Caerellyn de Valbrisay-Carpadant, l'autre rédigée par Monseigneur Navigius d'Auch mais, à ce jour, non communiquée au HC.

L'absence d'un texte unique a inquiété un certain nombre de résidents du Comté, et suscité diverses réactions :
- réaffirmation par le conseil municipal de Saint-Bertrand de Comminges de la liberté de culte et de la tolérance de mise dans la ville ;
- manifestation nocturne de soutien silencieuse au sortir de la Cathédrale ;
- multiplication des contacts entre maires des villes du comté.

Dans les tavernes, marchés et halles, les rumeurs vont bon train, au sujet d'une possible crise armée. La récente création de la Garde épiscopale, et certaines démissions dans l'armée comtale, ne font rien pour rassurer les habitants du Comté inquiet pour la paix.

En outre, le fait que Monseigneur Navigius fut en son temps conseiller comtal ne facilite pas les échanges entre le HC et l'évêché. Les représentants des autres religions sont bien naturellement préoccupés par la situation.

Benedom d'Oms, pour l'AAP

il y a des gens à saluer, là... Ceux d'Auch peuvent-ils enfoncer le clou et présenter le modèle genevois et son simultaneum ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 5 Nov - 17:07

Citation :
Pau(AAP) - C'est une bien sinistre affaire qui a poussé le Porte-Parole et Connétable du Comté de Béarn, ainsi que sa plus haute représentante, la Comtesse Illustre de ce comté, à se déplacer en place publique afin de faire annonce.

En effet, le 29 Octobre de l'An de Grasce 1457, ces deux représentants du pouvoir comtal ont pris successivement la parole pour faire annonce de la mise en place de la Loy martiale en Béarn.

C'est tout d'abord le porte parole (Erel de Dénéré, Vicomte de Bapaume, Baron de Desvres, Seigneur d'Herlies et de Seuiri) qui a fait office, dévoilant l'annonce suivante.
"Béarnais & Béarnaises,
Voyageurs & Voyageuses,
À tous, présents et à venir;

Qu'il soit su que désormais la Loy Martiale est déclarée en Béarn, en conséquence, en sus des obligations ordonnées par la fermeture des frontières :

La circulation en territoire Béarnais est interdite à toute personne, Béarnaise ou étrangère au Comté du Béarn, et non munie d'une autorisation de circulation en règle.

Les armées du Béarn ou agissant en son nom ont désormais l'ordre d'attaquer tout groupe, toute personne ou toute armée n'ayant reçu d'autorisation de circulation.

Toute demande d'autorisation de circulation doit se faire auprès du Prévôt en fonction, actuellement Donà Lara Marqueyssac-Ravel dicte Lara60, Donà de Les Angles,.

Toute circulation non-autorisée sera considérée comme un acte d'agression et entrainera des poursuites judiciaires immédiates pour trouble à l'ordre public.

Cette décision fait suite à la déclaration de guerre faite au Béarn par le Canton de Genève, sis en Confédération Helvétique, et l'envoie de troupes armées, Lions de Juda et autres mercenaires affiliés pour attaquer, piller, et saccager le Comté du Béarn.
Cette mesure est effective dès sa publication, et ce, jusqu'à nouvel ordre.

Rédigé et publié le 29 Octobre de l'An de Grasce 1457 en le Castèth de Pau.

Au nom du Conseil Comtal Béarnais,
Caro Maledent de Feytiat, Comtessa do Béarn.

Per lo Béarn !"

Cette même personne, occupant aussi le poste de Connétable a aussitôt enchainé avec un rappel des divers moyens mis à la disposition de la défense béarnaise.
"Bien que déjà nombre de Béarnais soient aller à la caserne, une nouvelle fois j'invite ceux qui ont à coeur leur contrée de se rendre à la Caserne des Ours Béarnais, soit dans le bureau de recrutement de l'Ost pour ceux qui veulent défendre le Béarn en tant que soldats engagés, soit dans le bureau de recrutement des Compagnons qui sont des civils disponibles toute l'année pour défendre le Béarn, soit à l'accueil des civils volontaires où accès à une salle vous sera donné pour défendre le Béarn juste pour cette situation qui plane au-dessus de nous en ce moment. "

Ce fut ensuite au tour de la Comtesse, Caro Maledent de Feytiat, de parler à son peuple de la situation. Les membres de l'AAP sur place ont retranscrit pour vous la brève allocution :

"Béarnaises, Béarnais.

Comme notre Porte Parole et Connétable vient de vous le dire, la loi martiale est décrétée. Ce qui veut dire que toute personne qui veut à compter de demain se déplacer, devra se faire connaitre pour ne pas risquer de rencontrer nos armées et d'en subir les dommages.

La situation actuelle avec l'arrivée de l'ennemi cette nuit et probablement encore dans les jours à venir fait que nous en soyons arrivés à cette solution. Je ne l'ai pas prise de gaité de coeur mais si je le fais c'est pour NOTRE BEARN, VOTRE BEARN et pour VOUS

Ralliez-vous, soyez prêts, nous ne nous laisserons pas faire."

Ainsi donc, le 29 octobre la situation était critique.
Pour rappel, les lions de Juda avaient déjà sévi dernièrement en cette même contrée, étant venu chercher le curé de Genève qui avait trouvé refuge là. A l'époque, la menace avait été repoussée, les autorités comtales se refusant de livrer un homme à des hérétiques.

Si les autorités se veulent rassurantes, preuve en est encore les derniers mots du Connétable & Porte parole, Erel :

"Mais quoi qu'il en soit, nous ne laisserons pas notre Béarn sans protection !"
Ponctuant cette tirade de la devise du Béarn, aujourd'hui, nous sommes dans la capacité de vous dire que tout ne se passe comme prévu.

L'Entente Pyrénéenne, dont le Béarn est membre, avec les comtés de Toulouse, d'Armagnac et Comminges, ne s'est toujours pas fait entendre à ce sujet.
Le Béarn qui n'a pas de Concordat et qui, avec sa précédente régnante n'avait été tendre avec l'Eglise, serait tenté de faire appel aux Saintes Armées pour bouter l'engeance hérétique hors de ses frontières. Le fait que l'Archevéque de Bordeaux soit de la famille de la Comtesse facilitera-t-il la chose ?
Il se pourrait aussi que le Duché de Gascogne, puissante province voisine, soit sollicitée, malgré le fait qu'elle ait été initialement rejetée des négociations de l'Entente et que le Béarn n'ait pas bougé le petit doigt pour l'aider lors de ces derniers soucis.

Selon une source moins certaine, la fille de la Comtesse serait, qui plus est, la prisonnière des confédérés. Cette information est bien évidemment à prendre avec toute la prudence nécessaire.

Voilà à ce jour l'état dans lequel se trouve aujourd'hui le Comté de Béarn. Après Toulouse, qui par deux fois avait élu un comte Spinoziste, le catharisme toujours présent dans l'Occitanie française, le Sud de la France n'est pas épargnée par les soucis religieux. Aujourd'hui encore, le Sud du Royaume des Lys fait parler de lui.


ECdlL, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 5 Nov - 20:35

Bon, qui a des contacts avec l'AAP pour que la position officielle de genève soit également représentée ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 5 Nov - 20:46

Le vieux doit sans doute avoir ça, nan ?
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Ven 6 Nov - 0:02

L'AAP n'est plus ce que c'était. Un torchon mal écrit et RP, alors que c'était conçu initialement comme un outil HRP d'information impartiale pour les joueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Ven 6 Nov - 20:41

Est-il lu, ce torchon ?

Si oui, ça vaut peut-être la peine de "communiquer" (déteste cette expression, mais c'est adapté semble-t-il...) , d'ailleurs en se réclamant de l'impartialité légendaire du-dit organisme...

Sinon, on s'en tape, alors...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Sam 14 Nov - 9:59

Citation :
13-11-2009 : Selm au pouvoir : la Paix arrive !
[+]

RODEZ (AAP) - Suite à la victoire surprenante du parti AURORE aux élections ducales du Rouergue, les autorité Languedocienne ont tout de suite procédé aux négociations avec le Nouveau Comte, Selm.


" De nous, Laurine Sauvage, Regenteira de Lengadòc,
Au nom du Conseil de Régence du Languedoc
Au nom de la grande majorité du peuple languedocien
A vous Mestre Thibault de Bèlestador dict Selm
A vous fier peuple rouergat
A tous qui la présente annonce liront ou ouïront, faisons savoir

Par la grâce du Très Haut,

Que nous adressons nos plus vives félicitations pour le résultat électoral que la liste Aurore a obtenu sans équivoque

Que nous espérons y voir l’approche d’une solution négociée, cette fois dans le respect, la courtoisie et la constructivité bilatérale, au différend qui oppose nos deux Comtés depuis la ratification par le Conseil sortant de Rouergue d’un contrat légitimant une guilde brigande

Qu’en signe d’apaisement réciproque réitérons notre proposition que les armées de nos deux Comtés réintègrent l’intérieur des villes frontalières devant lesquelles elles campent

Que réitérons de manière publique nos demandes sans doute tues ou déformées par le Coms sortant et son équipe de supposés négociateurs, à savoir

* L’invalidation du contrat unissant le Comté de Rouergue avec la GROCOM, guilde supposée marchande, dont la fondation a été financée par le recel des biens pillés en notre Castel de Montpellier, notamment par feu le dénommé Odysseus et son épouse.
* Un engagement du Rouergue à ne plus laisser des postes à responsabilité à des faquins convaincus de pillage, qui n’auraient pas fait amende honorable par la restitution du fruit de leur larcin.

Que désormais réfutons à Tony Montana et à son disciple aveuglé la légitimité de représenter le Rouergue dans les négociations qu’ils ont laissées s’embourber

Que souhaitons trouver une solution négociée rapidement à ce conflit qui a par trop duré et rétablir au plus vite une saine collaboration économique, judiciaire et culturelle entre nos deux Comtés autrefois amis.

Que le Très Haut nous aie en sa bonne Garde.

Qu'aucun ne puisse enfreindre la page de notre concession, ou aller à son encontre par une audace téméraire.

Laurine Sauvage, Regenteira de Lengadòc a écrit et ratifié.

Fait à Montpelhier, en ce quatrième jour du mois de Novembre 1457 "


Il est probable que si PUR avait gagné ces élections, le Languedoc n'aurait jamais souhaité lancer les négociations avec le Rouergue. Rappelons en effet que la guerre avait débuté à cause de la GROCOM, une guilde marchande du Rouergue, qui aurait participé au pillage du Languedoc, il y a quelques temps. Ce pillage estimé à près de 200.000 écus est cependant toujours démenti par les membres de la guilde. Peu après, le Comte Toni_Montana avait proposé un contrat de commerce entre la GROCOM et le Comté de Rouergue. Ce contrat avait fortement agacé le Languedoc et c'est pour cette raison que la guerre s'était déclenchée.

Aktar, pour l'AAP

Source : Forum I, La Gargote du Rouergue, [RP]ELECTIONS: La Permanence d'AURORE et son Domaine.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Ven 4 Déc - 2:46

Citation :
03-12-2009 : Béarn et Lions de Judas, Entretien avec la Duchesse
[+]

Pau(AAP) - Après les menaces et les déclarations belliqueuses des Lions de Judas et des Républicains de Genève envers le Béarn et Yohann65, assassin de l'ancien avoyer de Genève Petitced, peu d'informations sont parvenues dans le reste des Royaumes quant à ce conflit. Afin d'éclaircir quelque peu les évènements, nous avions rencontré Azilize, la Comtesse de Béarn qui a accepté de répondre à nos questions. Cet entretien a eu lieu avant la prise du béarn par les Lions de Judas.

"AAP: Votre Grandeur, bonjour.

Azilize: Bonjour.

AAP : Comme vous le savez, les Lions de Judas ont violemment interpelé le Béarn et l'un de ses habitants, Yohann65, accusant le comté de cacher cet homme, responsable de la mort de Petitced, ancien avoyer (l'équivalent du maire pour les helvêtes) de Genève. Mais ont-ils tenté de vous contacter de manière pacifique avant tout?

Azilize: Il semblerait effectivement qu'une première demande ait été faite en chancellerie, mais à cette époque nous vivions un évènement qui a marqué le Béarn: l'affaire Vae Victis. Le chancelier n'ayant pas insisté sur cette intervention, le conseil n'a pas donné suite, trop préoccupé qu'il était par la guerre entre béarnais.

AAP: Mais visiblement, les Lions ont mal accepté le silence du Béarn et l'ont considéré comme un affront. Or, le comté avait-il réellement des liens avec Yohann65 ou n'était-il qu'un habitant comme un autre?

Azilize: Pour moi, Yohann était un habitant comme un autre, j'avais eu l'occasion de le rencontrer une première fois durant l'affaire Vae Victis, mais je ne savais en aucun qu'il était recherché par les genevois.

AAP: Auriez vous cependant été prête à le livrer à la Justice des Lions de Judas? Ou bien à le mettre en procès en coopération avec Genève?

Azilize: Je ne pense pas dans la mesure où cet homme n'avait commis aucun délit dans notre comté. Quant à un procès en coopération, je ne vois pas vraiment pourquoi, il n'y a pas de coopération judiciaire entre Genève et le Béarn.

AAP: Les Lions, allies aux Républicains se sont donc rendus dans votre Comté avec des intentions belliqueuses, prêts à récupérer par la force cet homme. Comment se sont déroulés ces affrontements?

Azilize: Nous avons appris il y a quelques temps que des hommes venaient de Genève pour nous attaquer, mais aucune déclaration de guerre ne nous était parvenue. Nous avons ensuite appris que la déclaration avait été affichée à Genève, mais jamais en Béarn. Nous avons alors mis en alerte tous les béarnais qui se sont précipités pour aider l'Ost à défendre le comté. Nous ne savions pas du tout comment tout cela allait se dérouler, mais nous avons découvert que de petits groupes d'hommes se réunissaient un peu partout autour du Béarn. Nous avons donc pris le plus de précautions possible, fermant les frontières et organisant la défense.
Une première tentative de prise de mairie à Lourdes par des brigands espagnols a été écrasée, mais des genevois ont ensuite tenté d'envahir Pau et notre château comtal avant d'être repoussés. Ce fut une fois qu'ils tentaient de fuir la ville que l'armée a grièvement blessé nombre d'entre eux.

AAP: Mais avez vous reçu de l'aide, tant des contrées voisines que de l'Eglise?

Azilize: Nous avons reçu des propositions d'aides de certains de nos voisins et de plusieurs ordres.

AAP: Mais vous parliez de brigands espagnols qui combattaient en compagnie des Lions de Judas, pensez vous que Yohann65 n'était qu'une excuse pour le pillage?

Azilize: Pour nous, il était effectivement une simple excuse pour prendre pied en Béarn. Quant aux brigands espagnols, la plupart d'entre eux ont été mis sur le bûcher quelques jours plus tard, ce qui nous a fait penser qu'ils n'étaient là que comme éclaireurs.

AAP: Et enfin, pour conclure cet entretien, cet assaut aura t-il un véritable impact sur la politique béarnaise et sur ses relations avec l'Eglise?

Azilize: Il est encore trop tôt pour le dire, mais je pense qu'il y a de grandes chances pour que ce soit le cas. Les béarnais se sont rapprochés de leur église en ces temps difficiles. Actuellement, une semaine de deuil a été décrétée pour nos morts et un office à lieu en la cathédrale de Tarbes où se pressent les béarnais."

Depuis cet entretien, les Lions de Juda se sont bel et bien emparé du Béarn, voire à ce sujet un autre article de l'AAP "Une nouvelle république réformée ?"


Pour l'AAP, Karl Andrecht Von Necbataümer Valendras
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Ven 4 Déc - 20:55

Ma question reste entière : l'AAP est-elle lu, ou non, en définitive ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Ven 4 Déc - 21:16

Oui, par le vieux le matin, avant qu'il ne se rende à sa partie de peche journalière...
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Sam 5 Déc - 13:43

Razz

Alors, franco, laissons-le s'occuper et occupons nous d'autre chose...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 31 Déc - 12:24

Citation :
30-12-2009 : Le comté d'Armagnac & Comminges abroge un traité signé avec l'EA, bras de fer en perspective !
[+]

Auch(AAP)- Il y a quelques temps, un débat enragé avait été lancé en Grand Place d'Auch, concernant le texte d'accord entre Rome et les autorités comtales d'Armagnac et Comminges, sur la portée et les activités de la Garde Episcopale dans cette province.

Le Débat, lancé par le Duc de Ludes, Messire Philipaurus, avait déchainé les passions. Deux "camps" semblaient s'être formés. L'un, reprenant les propos de l'initiateur du débat, et refusant l'application de ce texte, au motif de l'article IV, qui disait, je cites :

"IV. Du contenu du présent traité
IV.1 Le présent traité n'est pas limité dans le temps.
IV.2 Toute modification ou abrogation, même partielle, devra intervenir après accord des deux parties signataires.
IV.3 Le présent traité étant soumis au droit canon, toute modification entraînera de facto une modification dudit traité, modification entérinée dans un avenant signé par les autorités temporelles du Comté d'Armagnac et de Comminges et les signataires de l'Eglise Aristotélicienne"

Cet article était considéré, par les détracteurs du traité, comme une violation des droits de la Couronne d'Armagnac et Comminges, de modifier, annuler, ou entériner sans avis extérieurs, un texte à valeur juridique.
L'autre "camps" quand à lui, réfutait ces arguments, au titre que ce type de clause, était présent dans tous les traités diplomatiques, signés par l'Armagnac et Comminges, et que cela ne remettait pas en cause l'autorité comtale, mais bien que cela impliquait, dans le cadre du travail diplomatique de base, de se réunir pour discuter des modalités de modifications.

Le Chancelier du Comté, Messire Antoineleroy, s'est fortement élevé contre la velléité de certains de vouloir annuler le traité, reprenant les arguments cités précédemment, signifiant aussi sa volonté de démissionner, en cas de remise en cause de ce qu'il considérait, comme une clause normale dans un travail diplomatique. De même, il semblait assurer de la décision du Comte Davidgradir, de ne pas remettre en cause ce traité.
L'archevêque d'Auch, Messire Navigius, s'est quand à lui ému des velléités d'abrogation du dit traité, signifiant que telle décision de la part du Conseil, aurait forcément des répercussions.

La discussion semble cependant avoir fait l'objet d'un débat et d'un vote au sein du Conseil Comtal d'Armagnac et Comminges, dont la décision risque de faire grand bruit, tant au sein du Royaume de France, que des autorités Romaines.
En effet, par décision comtale, l'Armagnac et Comminges a abrogé purement et simplement, l'accord avec les autorités ecclésiastiques, signé sous le règne de la Comtesse Caerellyn.

A cela, les autorités de l'Archevêché d'Auch, par la personne de Monseigneur Navigius, ont répondu immédiatement sous la forme d'une Missive Archépiscopale, dont voici une copie :

"À l'attention de l'Aristotélisme,
À l'attention du Comté d'Armagnac-Comminges,


Nous, Navigius di Carrenza, Grand Aumônier de France par la volonté de Sa Très Aristotélicienne Majesté Lévan III de Normandie, Archevêque Métropolitain d'Auch par la grâce de Dieu et la volonté manifeste de l'Assemblée Épiscopale de France, prenons aujourd'hui la plume le cœur empli de tristesse afin de rédiger la missive suivante :


* De l'abrogation du traité concernant la Garde Épiscopale

Qu'il soit su que nous sommes peinés de constater l'abrogation du traité liant le Comté d'Armagnac-Comminges et la Saincte-Église Aristotélicienne et Romaine au sujet de la garde épiscopale de la province ecclésiastique d'Auch. La bienséance diplomatique aurait voulu qu'une telle abrogation soit au préalablement discutée entre les deux parties prenantes, de manière officielle, afin d'aplanir les divergences possibles sur certaines clauses. Nous notons avec désarroi que le Comté d'Armagnac-Comminges a préférer choisir la bravade et l'abrogation unilatérale plutôt que la discussion avec une Saincte-Institution qui s'est toujours montrée ouverte, aimable et coopérative en cette région du Royaume.

Nous avons fait transmettre à Rome, aux autorités concernées, l'annonce de l'abrogation unilatérale du traité, et espérons qu'une réponse officielle parviendra aux autorités du Comté de l'Armagnac-Comminges dans les semaines à venir.

* De la fonction de la garde épiscopale

Qu'il soit su que la Garde Épiscopale a de multiples fonctions. Tout d'abord, elle sert à assurer la défense des lieux saincts et religieux de la province et du comté, afin de s'assurer que les dévotions des fidèles ne soient points pillées. Elle assure par ailleurs l'escorte et la défense des clercs de la province et du comté, afin de les protéger contre d'éventuels agresseurs puisque le Droit Canon interdit aux religieux non-membres des Sainctes Armées de porter les armes. Plus encore, elle protège du vol les bonnes oeuvres comme les convois de vivres vers les villes en difficulté, ainsi que les autres initiatives de charité de la Saincte-Église Aristotélicienne et Romaine.

En votant l'abrogation du traité concernant la garde épiscopale, c'est l'entièreté de cette mission que le Comté d'Armagnac-Comminges à décidé de mettre en péril. Nous formulons l'espérance que conscient de ce fait, les autorités comtales prendront leurs responsabilités envers la Saincte-Église Aristotélicienne Romaine, les paroissiens des différentes paroisses de la province ecclésiastique d'Auch ainsi que le peuple du Comté d'Armagnac-Comminges, et entameront au plus vite des discussions avec la Connétablie des Saincte-Armées, afin d'élaborer un nouveau traité qui saura perdurer dans le temps, par la justesse de son contenu et la clairvoyance de ses rédacteurs, afin que la mission de la garde épiscopale ne sombre dans le néant.

* De la préséance du dialogue face à la confrontation

Qu'il soit su que la Saincte-Église Aristotélicienne et Romaine a toujours privilégié le dialogue franc, honnête et sincère avec les autorités comtales de l'Armagnac-Comminges, celà étant prouvé par une longue tradition de conseils et de services rendus au Comté et à ses dirigeants. Un tel dialogue doit cependant s'effectuer dans un climat de confiance, afin d'être productif, et aujourd'hui, ce lien de confiance est mis à mal par l'abrogation du traité concernant la Garde Épiscopale, non pas sur le fond des justifications émises, mais plutôt sur la façon dont fut abrogé le traité.

Nous formulons l'espoir que pour le bien-être spirituel de la vaste majorité aristotélicienne et romaine du Comté de l'Armagnac-Comminges, le Comte de l'Armagnac-Comminges et son Conseil travailleront à la restauration du lien de confiance entre la Saincte-Église Aristotélicienne et Romaine et le Conseil Comtal, afin que les pouvoirs temporels et spirituels puissent travailler conjointement dans le respect de leurs compétences exclusives.

Invitons donc par la présence, tout habitant de l'Armagnac-Comminges, de son illustre Comte jusqu'à son habitant le plus humble, à prendre contact avec nous en cas de quelconque doléance, conscients que l'Église terrestre ne puisse être parfaite, mais résolu à offrir jour après jours, le service le plus humble, le conseil le plus docte et les voeux les plus sincères.

Aristotéliquement vôtre,

Navigius di Carrenza,
Archevêque Métropolitain d'Auch "

La présente décision des autorités comtales, ne manquera pas d'avoir des répercussions sur le Comté d'Armagnac et Comminges.

Nkhan, pour l'AAP,

(Sources Gargotte d'Armagnac et Comminges :
Sujets :
- Des prétentions de la Garde Episcopale : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1100668&sid=s4EwAepr6nb6ddpCAhgfNHSZu
- Annonces Comtales : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=23097&sid=s4EwAepr6nb6ddpCAhgfNHSZu
- Annonces diverses et variées : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=821274&sid=s4EwAepr6nb6ddpCAhgfNHSZu)

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 31 Déc - 12:26

Citation :
30-12-2009 : Opération « terre brûlée » en Béarn
[+]

Pau (AAP)- La situation semble s’enliser à Pau. Toute issue diplomatique entre les territoires souverains du Béarn et de Genève parait inenvisageable, les tentatives de négociations entamées par le conseil béarnais n’ont pas été prolongées par la Régence, qui n’oppose aux assaillants qu’un silence opiniâtre. Les soldats genevois, retranchés dans la capitale, maintiennent la pression en lançant des assauts ponctuels contre le château.

Parti d’un conflit entre deux patries, l’affrontement tourne à la guerre de religion, la soldatesque lémanique étant considérée comme hérétique par Rome. Le Béarn a bénéficié de soutiens extérieurs, dont les Saintes Armées. Mais, il lui est impossible de traquer l’ennemi jusque dans les ruelles. Face à cette situation, le conseil de régence à décidé de recourir à l’outil législatif , du champ de bataille, le conflit s’est déplacé vers le tribunal. Une série de décrets à été publiée ce 24 décembre, visant à vider Pau de marchandises, de tavernes et d’habitants. Il y est désormais interdit d’emménager, de vendre ou d’acheter des denrées, ou d’ouvrir une taverne. Il est vivement conseillé aux Palois de se rendre dans les villes voisines.

Les Genévois ont donc à faire face à un coup dur sur le plan psychologique et logistique. Nul ne sait s’ils ont les provisions, le moral et les soutiens pour tenir, d’autant que la présence d’armées françaises en Franche Comté ont laissé à penser à un assaut prochain sur Genève, et à une extension géographique du conflit. Toutefois les récents développements diplomatiques permette d'entrevoir de ce coté là, une issue favorable.

Certains habitants de Pau font gronder leur colère et réclament des explications, se refusant à choisir entre l’exode forcé ou la famine, tandis que d’autres se tournent vers la générosité des Genevois. Beaucoup s’interrogent sur le choix de la régence d’affamer sa population plutôt que de traiter avec l’ennemi. Nul doute que cet événement aura de lourdes répercussions sur les élections à venir, ainsi que sur l’issue du conflit, puisqu’il en faudra bien une.

Zarathoustra, pour l’AAP

Sources :

Courrier du maire de Pau du 24 décembre
Gargote béarnaise :

[RP/RP] Aidez nous ou les Palois se révoltent!

[RP] Annonces du conseil comtal

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Jeu 31 Déc - 12:33

Citation :
2009-12-29 04:05:46
Elections à Pau : Petitfrere en tête au premier tour.
Petitfrere est arrivé en tête au premier tour de l'élection municipale.1. Petitfrere : 47.8%
2. Novgorod236 : 47.8%
3. Matthieu76 : 4.3%

Citation :
2009-12-31 04:05:03
Petitfrere est élu maire de Pau
Petitfrere a été élu maire de Pau. Il recueille la majorité des suffrages exprimés.1. Petitfrere : 57.1%
2. Novgorod236 : 42.9%

Lucasd a pris la ville vers 6h du matin, dans la foulée.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5287
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Dim 24 Jan - 12:20

Citation :
24-01-2010 : Le duc du Languedoc est il vraiment fèlon?
[+]

Narbonne(AAP)- Entretien avec le comte du Languedoc, Boniface Ryllas

AAP : Bonsoir , messire Ryllas, merci de nous avoir gentiment concédé cette interview. Vous pouvez nous dire qui vous êtes exactement, pour les lecteur ne vous connaissant pas?

Comte Ryllas : Je suis Ryllas, Boniface Ryllas, avocat du dragon en Haute Cour de Justice et en Cour d'Appel Royale et Messie du bon peuple languedocien. Je suis né à Angers où après avoir vécu un certain nombre de bouleversements politiques et sociétaux tels que la guerre d'indépendance, la première guerre civile sous le règne fastueux de sa grâce feue Smartfluid de Jurefacto, dite la Duchesse bien aimée - que son nom s'inscrive en lettres d'or au firmament des étoiles de ce siècle - la seconde guerre civile lors de la dernière guerre angevino-poitevine sous le règne de feue Patity de Chandos qui nous obligea à monter à l'assaut du château et à ouvrir le règne fastueux de sa Grâce le Duc Bazin de la Clapiotte.

AAP: Vous avez été récemment déclaré félon par la couronne, pourquoi donc? y a t-il une raison? Qu'est cette histoire d'annexion au MAO ( NdR: Marquisat des Alpes Occidentales)?

Comte Ryllas: Officiellement, je suis coupable d'avoir tendu à l'oreille à une proposition provençale datant d'avant la guerre qui nous demandait si nous voulions vendre l'une de nos mines. En réalité, je n'ai fait que me conformer aux règles de la diplomatie d’écouter ce que les provençaux avaient à dire. Mais, jamais je n'ai eu le désir de vendre l'une de nos mines. J’ai d’ailleurs fourni les preuves au conseil des grands feudataires.
Officieusement, il s'agit en réalité d'une basse vengeance d’Armoria de Mortain sur la foy d’accusations mensongères, sans preuve et sans matière. Nous savons que derrière cette décision inique se cache la main du Grand Maistre de France, qui scelle là une vieille rancœur envers notre personne. Celle de nous être présenté aux élections en sa tendre Bourgogne en janvier 1457, puis d’avoir laminé les quatre partis politiques ancestraux en récoltant 54% des voix et surtout d’avoir dénoncé depuis de nombreux mois dans les prétoires de la Cour d’Appel Royale le « système Mortain » et les travers qui en découlent : immiscions dans la politique intérieure des provinces hors domaine royal afin de tenter de les contrôler comme c’est le cas aujourd’hui en Languedoc, comme ce fut le cas, hier, en Berry, comme ce le sera dans toute autre province où le régnant ne fera pas preuve d’un à-plat ventrisme plein et entier, décisions politiques arbitraires de la Pairie sous couvert d’une décision juridique, viole permanent de l’article VII de la Charte du Royaume de France, entorse aux loys régissant les institutions judiciaires de France ainsi en est-il de la Haute Cour de Justice, ainsi en est-il de la Cour d’Appel Royal qui a vu sa souveraineté, pourtant définie dans les textes, être piétinée par le recadrage royal qui transforme la Cour d’Appel en chambre d’enregistrement des décisions juridico-politiques de la Pairie et enfin, abus de faiblesse de notre bon Roy Levan de Normandie troisième du nom. Comme pour le Duc de Berry, comme pour le recadrage de la Cour d’Appel, comme dans notre cas, il semblerait que l’emprise du système Mortain jusque sur le Roy soit totale.

AAP: Une autre affaire secoue aussi votre comté, la déclaration d'indépendance de Narbonne. Un petit résumé des faits?

Comte Ryllas: Certes ! Un maire est devenu fou. Il a décidé de créer une armée et de se retrancher dans Narbonne avec en déclarant la ville indépendante du pouvoir comtal. Au départ la raison semblait être la suspension par mes soins d’un arrêté municipal qui me semblait aller à l’encontre des intérêts de mes bons sujets. Mais depuis quelques jours, nous avons mis à jour un vaste complot organisé depuis Paris sous la main experte de Armoria de Mortain et dont les relais languedociens se retrouvent dans toutes les couches de la population : depuis le simple paysan manipulé, en passant par le soldat obligé d’obéir aux ordres, jusque dans les rangs de la noblesse et même chez mes bons conseillers. Les premiers procès en trahison et haute trahison ont commencé à tomber et nous nous interrogeons pour savoir si la réaction disproportionnée de ce maire n’était pas en fait les prémisses au complot.

AAP: Que comptez-vous faire pour mater la révolte?

Comte Ryllas: Nous étions en train de lever une armée composée de nobles, de soldats et de volontaires du peuple afin de faire le siège à Narbonne. Nous voulions d’abord montrer la force du pouvoir comtal. Nous avions donc levé le ban et il se trouvait dans une posture délicate d’autant que nous avions volontairement laissé pourrir la situation en coupant tous liens avec le Comté dans l’espoir que la population se rende compte de l’impasse dans laquelle elle se trouvait. Nous aurions alors été dans une position plus favorable pour proposer une conciliation au renégat et apparaitre ainsi comme le bon père de famille qui demande à ses enfants de faire moins de bruit avec leur gamelle. Politiquement parlant, nous étions gagnants à tous les coups. Mais, la soudaine affaire provençale et ma soi-disant félonie a modifié tous les plans.



AAP: En revenant à l'affaire de la Félonnie, qu'entendez vous faire?

Comte Ryllas: Je compte me maintenir au pouvoir d’une part pour mater les quelques insurgés qui, suite à la déclaration de félonie, souhaiteraient acquérir un os à ronger qui n’est pas le leur car la vie de la cité ne peut se dérouler que dans l’ordre établi. Souvenons-nous de l’hagiographie de Nikolos : « Dieu s’exprime par le suffrage; qui conteste les résultats du suffrage librement exprimé, conteste Dieu.»

D’autre part, parce que je suis obligé, par l’importance du résultat de l’élection – n’oublions pas que un languedocien sur deux a voté pour moi - d’accomplir la volonté du bon peuple. Et celui-ci m’a choisi pour un travail précis. Cela faisait des années que le trône languedocien était en déshérence, privé d’une espérance que personne n’apportait. Or, le bon peuple a reconnu en moi la personne providentielle dont on attend la venue, celle qui créera, et pour longtemps, un choc dans les consciences, qui lui enseignera qu’il y a une autre manière de vivre, qu’on peut se passer d’interdit en replaçant au centre des institutions et de la société languedocienne le principe de responsabilité et de libre-arbitre . Je suis cet homme providentiel. Et pour cette raison essentielle, parce que je ne peux trahir mes bons sujets, je suis obligé d'accomplir la mission qui m'a été assignée en me maintenant au pouvoir coûte que coûte.

AAP : Merci encore , messire Ryllas

Mimmome , pour l'AAP

______________________________________________
Url: http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=387021&sid=6Rkxp0CtnBGhNhxq8sLjFALyX

A sa très Aristotélicienne Majesté Levan III de Normandie, Roy de France.
De: LedZeppelin, Vième Comtesse Illustre de Provence Libre.

En ce jour du 14 janvier 1458, par la présente, j'affirme ma condamnation sans appel de l'invasion des armées de votre pays en Provence, ceci sans aucune déclaration de guerre.

Cet état de fait intolérable est d'autant plus condamnable qu'une partie de nos soldats se battent à l'appel de l'Eglise et de la France sur vos terres de Béarn ou sévit le Lion de Juda.
Profiter d'une telle situation relève de l'infâmie!

La Provence, terre Aristotélicienne et pacifique, fera connaître cet état de fait le plus largement possible, et en appellera également à la Sainte Eglise pour ramener la Paix.

La Provence, terre Fière et Indépendante, plierait peut-être, saignerait sûrement, mais ne sera jamais Terre Française, pas plus qu'elle n'est aujourd'hui Terre Impériale.

En conséquence, j'attends que Sa Majesté fasse sur l'heure cesser toute manoeuvre d'invasion, et appelle ses Troupes à revenir sans délai en vostre pays.

Mes respects!

LedZeppelin
Vième Comtesse de Provence Libre
Comtesse de Saint-Rémy de Provence
Dame de Mondragon

- Confère les autres articles sir le sujet "Provence"

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Meliandulys
Camelot
avatar

Messages : 2958
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   Mer 27 Jan - 0:46

Citation :
Béarnaises, Béarnais,

Et à tous ceux qui auront, liront ou se feront lire la présente,

Saludi e Patz !

Etant entendu que l'adage "Mieux vaut tard que jamais" prend tout son sens en la circonstance,

Nous, Agnès Adélaïde de Dénéré de Saint Just dicte Gnoia, Comtessa du Béarn,

Annonçons déclarer par la présente le triste Sire Yohann65, persona non grata sur l'ensemble des terres du Béarn.

Que sa présence, initiale d'un conflit qui aura marqué le Béarn et les Béarnais en sa chair, n'est ni souhaitée, ni souhaitable.

S'il venait au sus-cité, une envie malvenue de revenir fouler les chemins du Béarn ou d'errer dans les rues de nos bonnes villes, qu'il soit su qu'il serait immédiatement mis aux fers, mis en procès pour le motif de Trahison puis, une fois jugé, reconduit à l'une de nos frontières sans autre préavis que celui-ci.

Que cela fut dit ! Que cela soit su !

Faict à Pau, vingt septième jour de janvier de l'An de Grâce mil quatre cent cinquante huit.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] l'Aristotélité, ce vaste monde [...] les duchés de langue d'Oc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» Haute Fidélité et Home cinema
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Les bureaux de la compagnie :: L'aristotélité, ce vaste monde [...]-
Sauter vers: