Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
genor

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: [RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause   Sam 2 Mai - 14:29

bonjour frères dans la réforme et dans la liberté...
je suis bien heureuse de voir s'ouvrir un cénacle où la Réforme pourra grandir et s'épanouir hors les rets de l'EA.
Travaillons-y.

Pour ce qui est des Livres, me semble qu'il manque au "corpus" réformé des indications sur le livre des vertus et d'autres dont il faudrait discuter.
Nous ne pouvons faire table rase de ce grand livre, seule la liberté de le commenter, d'y réfléchir et de le prêcher fonde notre dissidence.

Je profite de l'occasion pour vous annoncer l'ouverture à Fribourg en Suisse d'une nouvelle maison :
Aux libres Enfants d'Aristote,
où se réuniront, de leur propre autorité, dans la convivialité et le partage les enfants d'Aristote que n'effarouche pas la liberté de penser. Tous les Fribourgeois et les visiteurs de Fribourg sont cordialement invités à y passer la tête ... et le reste
(yaura sûrement à boire !!!)

J'ouvrirai très prochainement ici une "lettre aux Fribourgeois"
Puisse cela être le début d'une communauté réformée à Fribourg.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
genor

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: le culte selon Genor   Mar 5 Mai - 13:32

Voici, retranscrite, la première réunion de la maison des enfants d'Aristote:

Hmm, maintenant que nous sommes un peu plus nombreux, je vous propose de commencer ce que je vais appeler le culte, n'ayant pas vraiment d'autre mot....


Commençons par nous rappeler que nous sommes toujours en présence du Très Haut, quel soit l'endroit, quelque soit le moment et quelles que soient les personnes qui nous accompagnent.

Un silence suivit

Compagnons, si nous sommes réunis ici pour prier ensemble, c'est parce que nous éprouvons le besoin d'être ensemble pour prier.

C'est une insulte à notre intelligence que de penser qu'une messe puisse être dite en l'absence d'un prêtre. Nous sommes réunis ici dans cette pauvre grange parce qu'il n'y a pas de prêtre digne de ce nom : les personnes qui ont la charge de la prière commune sont trop occupées à spéculer sur le dos des pauvres ou trop ambitieuses pour nous.

Nous sommes pauvres et ne possédons pas d'endroit convenable puisque les églises sont interdites aux cérémonies sans prêtre négligent et fantôme.

Nous sommes pauvres et ne possédons point de livre qui nous donneraient la nourriture de notre réflexion.

Je vous livre ici un texte que j'ai recopié dans les livres d'une abbaye que j'ai fréquentée dans ma jeunesse.


Genor sortit un papier soigneusement gardé dans une farde qu'elle avait confectionné pour recueillir les documents importants.

Citation :
Citation:
Au chapitre 7 de la vie de Christos :
Et il répétait: "Que votre solidarité ne connaisse pas de frontières ! Souvenez vous, mes amis, qu'Aristote vivait dans un pays d'une culture peu tolérante pour les autres peuples. Aujourd'hui, vous devez savoir que toutes les nations ont droit au respect et leur peuple à la liberté et à notre amitié."

"De même, la solidarité et l'amitié ne sauraient être restreintes par une frontière des sexes. Car les hommes comme les femmes sont les enfants de Dieu et en cela, ils sont égaux."


Un jour, notre petite troupe de pèlerins recueillit même un homme très mal en point, qui venait de se faire agresser sur une route. L’homme n’avait plus grande force, et ne pouvait plus marcher. Il n’avait pas bu depuis longtemps.

Nous n’avions pas d’eau pour abreuver le pauvre homme, mais Christos nous dit : " Ce n’est pas grave, il n’aura qu’à boire dans mes mains. "

Et, de fait, Christos s’agenouilla, joignit ses mains pour en faire une coupe, qu’il tendit au malheureux. Alors, l’incroyable arriva, les mains de Christos se remplirent d’eau et l’homme put boire à satiété.


Un silence suivit la lecture, Genor se dit que les personnes devaient être trop timides et trop habituées à la passivité pour oser dire quelque chose. Elle continua donc.

Compagnons, nous sommes égaux,même si nous sommes différents de sexe, d'intelligence, de dons ou de fortune... Si quelqu'un a ici quelque chose à dire pour commenter ce texte qu'il le fasse.

Genor s'assit et attendit les réactions des autres.
Elle pensa : ouais l'eau c'est bien mais faudra parler du vin et de la bière...., j'attends encore un peu
_________________
Revenir en haut Aller en bas
genor

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: réponse d'Andaevinn   Mar 5 Mai - 13:36

Andaevinn écouta silencieusement le postule de Genor, puis prit à son tour la parole:

- Nous sommes pauvres, mais nous sommes riches car nous partageons l'amour du Très-Haut!

Il sentit comme un murmure d'assentiment parmi les présents...

- Nous sommes pauvres, mais nous sommes riches car nous vivons de Tolérance!

Il avança un peu au centre de la pièce et fit, à voix basse:

- Le Monde craint l'ouverture, car celle-ci impose de se remettre en question!

Un silence.

- Le Monde craint l'inconnu car il produit le doute!

Il se retourna:

- Mais nous ne devons pas craindre, nous devons croire, car le Très-Haut, que ce soit par Sa main, celle d'Aristote, de Spinoza, nous protège et nous reçoit dans Son giron!

Il ajouta:

- Nous sommes égaux devant le Très-Haut. Nous sommes ses enfants. Nous sommes ses serviteurs.

Il se rassit et ajouta:

- C'est ce qui nous sauve.

Et il se tut.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
genor

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: la suite   Mar 5 Mai - 22:56

Genor adressa un sourire de gratitude à Lord Andaevinn. Elle attendit encore un peu... puis elle se leva

Dans la vie de Christos, nous voyons qu'il donne de l'eau à un assoiffé et qu'il en but à satiété.
Il n'est pas bon à l'homme d'avoir soif, ni faim, il est bon que l'on partage ses richesses et les dons que le Très Haut nous donne. Il est bon que nous cultivions la convivialité.

Les prêtres et leurs moutons nous disent que la boulasse vient de la fréquentation de la messe, comme par magie, même quand elle n'est pas dite.
Mais, mes compagnons, la Boulasse vient aussi dans les tavernes où l'on partage, où l'on mange et boit ensemble. Et la boulasse ne vient que de ce que les autres nous offrent.

C'est bien le signe que le Très Haut bénit le partage autant que la dévotion soumise. Sinon plus.

Et c'est une bénédiction puisqu'il est mille fois plus plaisant de partager la table et la barrique que de s'abîmer dans la solitude et l'obéissance .

Mes amis, mes compagnons. Partageons maintenant ce que nous avons apporté et réjouissons-nous sans crainte de cette liberté que le Très Haut nous donne.
A moins que quelqu'un n'ait encore quelque chose à ajouter
Revenir en haut Aller en bas
genor

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: [RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause   Jeu 11 Juin - 16:05

Deuxième culte à Fribourg :
Fères et Soeurs dans la réforme ....

Réjouissons-nous pour ce deuxième culte à Fribourg. Réjouissons nous aussi de la prochaine reconnaissance officielle de notre communauté réformée et de son droit d'exister et de célébrer. Promettons-nous de rester vigilant que ce projet soir rapidement enterriné officiellement et pas enterré au cimetière des promesses électorales.

Nous y veillerons pour notre bien, certes, mais aussi pour la fierté, la grandeur de notre cité, capable de vivre ses différence dans la paix.


Genor fit une pause. Voyant arriver d'autres convives au repas de la Cène. Elle leur sourit.
Elle avait déjà soif et aurait bien bu un coup devin toute seule en vitesse comme les prêtres orthodoxes... Elle hésita ... Et s'abstint

Elle inspira, elle était inspirée depuis quelques jours ...
Elle ne savait pas à quoi attribuer la gaieté qui la soutenait...NOn, elle n'était pas ivre... pas encore ... Fait pas partie des pochtrones, moi ...


Mes frères et soeurs, vous savez que je reviens d'une session d'études à la clairière du Lion , amis ce n'est pas de livre que je vais vous parler aujourd'hui. Mais d'un rêve. Vous savez que Deos parle autant dans les rêves que dans les écrits des prophètes. Voici ce que j'ai rêvé cette nuit, ce message me poursuit depuis et je vous le partage, nul doute que ce soit un message du Très Haut.

Genor attendit que le silence se fasse :



Je vis la terre et je vis le ciel
La terre était sombre et le ciel était ouvert.
En haut le Paradis solaire, en bas, les enfers lunaires.
Et je vis la multitude des humains de toutes les nations se précipiter vers les échelles qui grimpaient au ciel.

Je vis les plus forts, les mieux armés
se battre en rejeter en bas les faibles, les mal nourris.
Je vis des hommes habillés de blanc, de violet de pourpre
qui se servaient de leurs crosses et de leurs livres
pour assommer le peuple et s'assurer une place sur les échelles.

M'approchant de la scène, je vis Tchancthès, notre Tchantchès mes frères
enchaîné à un petit groupe vêtu de noir et placardé de blasons voyants...
Il vociférait, se démenait et attirait sa chaîne de forçat autant que faire se peut. De sa bouche, du trou noir de ses dents absentes sortaient des mots abominables, des flammes et des serpents....
La scène était sombre et angoissante.


Genor fit une pause, elle prit tout de même la coupe de vin et en but une rasade, personne ne protesta.


Mon rêve ne s'arrête pas là, c'est plutot un cauchemar qui ressemble à la vie.
Soudain... Deos apparut. Enfin c'est ce que j'ai compris...
Une lueur immense qui terrassa tout le monde. Moi aussi je fus à terre, aveuglée.
Quand mes yeux se rouvrirent, quelle ne fut pas ma stupéfaction !
Tous les hommes étaient assis sur des sièges fixés aux échelles, ils étaient agrippés aux accoudoirs ou fixés par une ceinture. Ils étaient emportés par un joyeux tourbillon qui les mettait deci delà, tête en haut, tête en bas, en avant en arrière. Allez savoir...
Des lumières multicolores s'allumaient en cadence et une musique puissante semblant tomber du ciel, une chanson dont les paroles disaient dans une langue qui m'est inconnue :


Citation :
" All you need is Love, pom pompom popom
all you need is love, love, love
love is all you need."



Que vous dire de ce mystérieux songe? Je vais vous le laisser le commenter.
Moi j'en garde un souvenir de bonheur et d'allégresse, surtout quand on s'envoie en l'air. Et je me dis que nombreux sont ceux qui nous font croire que le chemin du Paradis est fait de soumission, de tristesse, de repentir... Moi je vois que Deos est gai et facétieux. Qu'il élève qui il veut ... et faits descendre qui il veut....
Je ne comprends pas la langue de la chanson... mais je suis sûre que cela doit parler d'amour...


Elle s'assit en chantonnant
Citation :
" All you need is love .. "
faudrait en faire un cantique se dit-elle.
_________________


Dernière édition par genor le Jeu 11 Juin - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
genor

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: [RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause   Jeu 11 Juin - 19:54

Amis, il est de coutume de chanter au culte. Je vous propsoe dd'abord de reprendre un chant traditionnel qui nous vient des temps très anciens d'avant Christos. Ce chant nour appelle qu'il n'y a qu'un Roi, un seul Très Haut et que tous les peuples, les Rois et les manants ne sont que ses sujets.



Citation :
Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu en éclats de joie!
C'est Yahvé, le Très-Haut, le redoutable, le grand Roi sur toute la terre.
Il tient des peuples sous notre joug et des nations sous nos pieds.
Il a choisi pour nous notre héritage, l'orgueil de Jacob, qu'il aime.
Dieu monte parmi l'acclamation, Yahvé, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez, sonnez pour notre Roi, sonnez!
C'est le roi de toute la terre sonnez pour Dieu, qu'on l'apprenne!
Dieu, il règne sur les païens, Dieu siège sur son trône de sainteté.
Les princes des peuples s'unissent c'est le peuple du Dieu d'Abraham. A Dieu sont les pavois de la terre, au plus haut il est monté.



Ensuite je vous voudrais vous apprendre celui qui m'a été enseigné dans mon rêve.
Le refrain est dans une langue étrange, mais Deos parle toutes les langues.



Citation :
all you need is love
et vous reprenez Pompodompodom
All you need is love
pompodompodom
All you need il love, love, love
love is all you need

L'amour c'est tout ce dont nous avons besoin
nul ne nous fera plus jamais peur
personne je ne crains
ni le noble, ni le voleur
le voleur

reprenez
All you need is love
pompodompodom...
Deos, c'est toi qui me tiens la main
deos c'est toi qui raffermit mon coeur
je ne crains pas demain
ni les larmes, ni le malheur
le malheur...

All you need is love ....
Revenir en haut Aller en bas
kartouche le magnifique
Camelot
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause   Mar 16 Juin - 16:23

Citation :
Ma très chère soeur,

D'ici quelques jours, je serais à Fribourg, pour y vendre de la poiscaille, et à cette occasion, il me serait plaisant de rencontrer mes frères et soeurs réformés qui vivent dans l'adversité permanente des noirs guignols. Je viendrais vous rendre visite dans votre lieu de réunion, si j'en trouve le chemin.
D'autre part, étant en voyage, j'ai averti le Landammann de Soleure, avec qui je suis en contact diplomatique, que s'il voulait me contacter, il pouvait envoyer son courrier chez toi, à Fribourg. J'espère que cela ne te dérange pas.

Fraternellement,
Kartouche.
Revenir en haut Aller en bas
genor

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: [RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause   Mar 16 Juin - 21:11

Citation :
Helas, mon frère, vous ne trouverez point à Fribourg.
Je l'ai quittée un moment, lassée de la passivité de mes compatriotes et de la lâcheté de certain de mes co religionnaires.
Vous trouverez la Maison des Libres Enfants d'Aristote : sous la halle de Fribourg se trouve un affichage clair, s'il n'a pas été ôté par un des Nobles noirs qui m'a mise hors la loi. Laissez un message qu'il redonne un brin de courage à ceux qui restent, que je le retrouve à mon retour.
Car je reviendrai.
Mais présentement, la tristesse m'écrase et je compte sur la nouveauté des voyages et la beauté de la montagne pour me redonner courage.
Bien à vous
Et bon voyage à vous aussi
Genor
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] la Réforme à Fribourg, une maison où l'on cause
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réforme des collectivités territoriales.
» Une drôle de maison près de Bourges
» salon forme, mode et beauté à Dijon
» mélange à crêpe maison
» Le Havre. La Maison des arts du récit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Le séminaire-
Sauter vers: