Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 [RP] Le duel

Aller en bas 
AuteurMessage
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: [RP] Le duel   Mer 20 Déc - 17:24



Mikumiku a écrit:
[rp][hrp]Je ne sais pas si vous utilisez un tag spécial ici pour les RP ouverts, mais tout le monde est libre d'écrire avec nous![/hrp]

La ville de Montpellier les accueille, à sa manière, et maintenant ils parcourent ses rues, partageant leur part d'activité et de mouvement vers la capitale des Occitans. L'accent de Miku pouvait être entendu dans différents endroits ce jour-là, car tout le monde se préparait pour le prochain voyage, et, bien sûr, pour le grand événement de la nuit. Les rumeurs ont voyagé rapidement. Chaque âme avec une paire d'oreilles aurait pu en entendre parler, et il a été témoin avec un sourire que les paris avaient commencé à courir. C'était une ville de nombreuses tavernes, bien que, par une étrange raison, chaque habitant semblait passer son temps libre dans un autre.

Il était temps maintenant, et tout était prêt. L'ibère avait tout arrangé dans sa main pour transformer le combat en quelque chose dont on se souvienne longtemps. Quelque chose à garder dans son cœur quand l'amertume des jours précédents s'est réduite au néant. Non, il devait un combat. Parfaitement synchronisée avec le moment exact où la cathédrale de Montpellier marquait minuit, une rangée de torches s'illuminait de l'agréable odeur d'un feu chaud. Les bâtons de bois se dressaient en cercle, comme inspirés d'un ancien rituel païen. Centré dans la place principale, la forme a limité le mur invisible qui séparerait les deux duellistes de la foule croissante.

- Gens de France! - Il a crié, avec la voix basse et tonnante d'un homme qui a commandé sur le champ de bataille. - Gens de l'Helvétie! Voyageurs! Hommes et femmes libres et tout le reste!

Ah, quelle était la vie sans la théâtralité? Il était juste dans son élément. Grand, fort, il se tenait au milieu du cercle et ouvrait largement les bras des deux côtés. Il resta ainsi pendant quelques secondes, comme s'il attendait un câlin. En attendant que les chuchotements s'arrêtent tandis que les flammes rouges dansaient avec les ombres nées de ses cheveux blonds et de sa longue moustache. Un rire tranquille s'échappa de ses lèvres, preuve évidente de combien il appréciait le moment.

- Avez-vous entendu les canons hier? - Il fit un geste, pointant son oreille, et commença à tourner en rond pour regarder chaque paire d'yeux dans le public. Il savait que les Européens étaient souvent plus froids que le sudiste moyen, donc un peu d'encouragement était en ordre. - Oh oui! La bataille faisait rage dans cette ville, les canons rugissaient! Cela prouve que ces trois squelettes en bois que vous pouvez visiter dans le port, plein de trous comme gros morceaux de fromage suisse.

- Et soudain, tout s'est arrêté. - Miku frappa le sol avec ses bottes, mettant fin à sa marche. De nouveau, il leva les deux mains, les paumes vers le haut, comme s'il était une balance. - Un accord a été conclu. Paix! Aucun navire n'allait explorer le fond de la mer, aucune vie ne serait perdue dans l'attaque et nous rentrerons à la maison comme si de rien n'était. Assez bon pour le commun des mortels, une bonne raison d'apporter le vin, de jeter des confettis et de faire jouer le groupe local.

Son ton a changé à travers la dernière phrase, évoluant du bonheur enfantin dans un sourire amer, sarcastique.

- Trahison. Un accord fait sans consultation sur ceux qui, comme moi, se tenaient dans ce navire avec de l'acier nu dans les mains. Prêt à détruire notre ennemi quoi qu'il arrive, prêt à mourir! Peuple de Montpellier, la réforme ne parle qu'une langue, et cette langue est la destruction totale de Rome. Aucun sacrifice n'est trop petit, aucune vie n'est trop chère à offrir à notre but ultime, libérer l'humanité des chaînes de l'Église. - Miku prit une petite pause pour enlever la lourde cape qui le protégeait de la brise hivernale méditerranéenne. Les cicatrices et l'encre profonde peignaient les histoires d'une vie sculptée par la guerre, et seule la croix de la réforme protégeait sa poitrine exposée. - Je m'appelle Miku Espinosa, si vous n'avez jamais entendu parler de moi auparavant. Ce soir, je me bats contre l'homme qui a pris cette décision, et avec ça, je reprends le combat qu'il m'a volé.

Mais maintenant, après ses derniers mots, le sentiment inimitable d'une action imminente le faisait se sentir vivant. Il regarda le ciel pendant un moment, souriant de nouveau, et ses lèvres prononçaient dans la prière les syllabes d'un seul nom. Tout le reste avait déjà été dit. Le castillan leva son épée au ciel et ses cris sur tous les autres bruits.

- Donnez votre meilleure ovation au vilain bâtard! Écoutons vos voix, gens de Montpellier! Archibald, avance!

Spoiler:
 
[/rp]
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Mer 20 Déc - 17:25



Zarathoustra a écrit:
Qu'ils disparaissent donc tous, ces faux prophètes qui disent au peuple : « Paix, paix ! » Malheureusement, il n'y a pas de paix !

Après avoir éructé, Zarathoustra s'installa confortablement. Il était curieux de savoir qui, de l'Ibère ou du vieux grigou, l'emporterait. Il voulait savoir qui, du calculateur ou de la tête brûlée, obtiendrait l'élection du Très Haut. Il se demandait qui, du fougueux hidalgo ou du géronte libidineux sortirait vainqueur de cette ordalie nocturne. Et donc, il observait attentivement la scène, les yeux grand ouverts, en entonnant une petite chanson.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Mer 20 Déc - 17:26



Archibald a écrit:
Archibald était à la bourre... Miku l'avait défié en duel... Un duel pour avoir été sauvé.
Sauvé de la mort ou de la noyade... Sauvé du Jardin des délices et des septante-dix vierges. y'a pas à chier, septante-dix vierges, c'est le bordel assuré. Déjà faut les faire bouffer les connes, y'a pas plus bordélique qu'une gonzesse, alors septante-dix... En plus, elles ne connaissent rien à rien... C'est sûr, elles seront propres, ça... Évident... Mais si c'est pour leur apprendre aux greluches.
Trente-deux dents fois septante-dix pouffiasses...

Archibald en serra les cuisses de frayeur.

Rien à dire, vaut mieux une ancienne, l'expérience et les ratiches en moins, c'est bonnard.


Sa mère ! Je suis à la bourre !

Dehors ça pique sévère. Minuit. Y'a pas idée de foutre un duel à minuit, c'est un coup à se tuer en marchant sur une plaque de verglas. Faut pas déconner avec ça, on a beau porter des bottes, le cuir tanné, ça adhère queue-dalle à la glace. Se retrouver les quatre fers en l'air le nez dans la pisse à cause d'un degré en dessous de zero, c'est pas glorieux, sentir la pisse en se tenant le cul à cause d'un cocci déplacé, v'là le duel de merde...

Oh ! Faut qu'j'aille pisser avant !

Archibald fonce aux latrines, saute par dessus une flaque d'eau gelée, faut pas la lui faire, il n'a pas été capitaine du Maine à la défense du père Levan pour rien. Entre dans la petite cabane branlante du fond de la courre de l'auberge. La sort et... Soulagement.

Puis grimace.


Merde, ça pince grave ! Minuit !? à treize heure, ça aurait pas été plus mal, après avoir becté un morceau de cochon mort fumé, juste avant la sieste, ça aurait été parfait.

Secoue et siffle
Chantonne en remuant
Pète et renifle
La dernière goutte ne foutra pas l'camp.

Archibald remballe et se magne.
Les cloches sonnent.
Archibald court, saute, piétine


Pardon ! 'Scusez moi
Poussez vous ou j'vous bouscule


Évite de se manger une vieille qui devrait être couchée à cette heure là.

Mamiiie ! Bordel ! Magne toi ! Bougeuuh !
Avec le peu de temps qu't'reste faut pas lambiner !
Bougeuuuh !


La Place, ça y est !
Il voit la foule, c'est énorme. Y'a quatre bouffons qui se pèlent les miches en sautillant sur place.
Archibald hausse les épaules avec un air entendu. A Treize heure, il y aurait eut plus de monde...


C'est quoi ça ?!

Archibald voit l'épée de Miku levée vers les étoiles.
Pierre, feuille, ciseaux...
En cinq minutes c'était réglé.
Il fait pierre, je fais feuille. Je fais ciseaux, il fait caillou et hop en calèche pimbêche.


Archibald, avance!

Ouaich ! Je suis là ! Y'a pas l'feu au port...

Se marre en se remontant les bourses.
Quand faut y aller... Faut y aller...


Gruuuuiiiik...

Ah... Pouce !
J'ai faim...

ça compte ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Jamais sans ma gousse
avatar

Messages : 3319
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 12

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Mer 20 Déc - 19:42

Messieurs : Izaac aime

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Archibald
Lov'symbol
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 11/10/2013

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Ven 22 Déc - 0:10



Hildegardeii a écrit:
Et dire que c'est moi qui ai embarqué l'ibère dans ce merdier...

Dire que la Bombasse ruminait était un euphémisme. On m'avait filé un briquet et au moment où une ultime salve aurait fini les deux navires, on me l'avait retiré des mains.

Nan ! C'est moi tout seul qui décide ! On va rendre le rafiot à la languedocienne. Na !

J'ai cru à une blague. D'ailleurs j'ai ri. Mais peu de temps après, quand j'ai vu que Archibald et Eludril se tripotaient les mimines et se faisaient des courbettes à qui mieux mieux, j'ai arrêté de rire.

Mon sang s'est glacé. Ma bouche s'est asséchée. Et c'est ainsi que je suis devenue une femme frustrée.

Aaah celle là, on me l'avait jamais faite encore. C'est ça qu'on appelle la méthode du retrait ?

Alors quand l'ibère, aussi fumasse que moi, a volé dans les plumes du vieux crevard, j'ai forcément été attendrie.

Alexandre couché, c'est avec mon vuitton rempli de cailloux et un bonnet vissé sur la tête que je me suis rendue sur les lieux du futur crime.

Pourquoi des cailloux ? Me direz vous. Et bien pour finir de lapider Archibald en cas de victoire de Miku pardi !

C'est donc ainsi que je pris place près de Zarathoustra qui, déjà en prière, fredonnait une chanson insupportable, et fit un petit salut d'encouragement à l'ibère.

______________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Archibald
Lov'symbol
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 11/10/2013

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Ven 22 Déc - 0:10



Mikumiku a écrit:
[rp]
- Oh, le voilà! - Il hocha la tête avec enthousiasme, l'accueillant au centre de la place. - Viens, je vais te donner à manger.

Le moment de crier à l'audience était passé. Miku avait fait de son mieux, mais apparemment les occitans étaient des gens très calmes. Si tranquille que, lorsqu'il était entré dans les tavernes les plus actives de Montpellier pour annoncer le duel, la plupart d'entre eux n'avaient même pas entendu parler de ce qui s'était passé. Quel genre de citoyen ne s'inquiète pas quand il entend des canons sur son port? Peut-être étaient-ils si habitués à être attaqués qu'ils s'en moquaient? En tout cas, ses amis étaient là et c'était plus que suffisant. Le sentiment chaleureux de la meute de loups emplit son cœur.

C'est comme ça que ça a commencé. Jeune contre vieux. Violence contre le marchandage Sud-ouest contre nord-est. Le castillan, maintenant dans le silence, a changé sa posture fière à une position de combat. C'était presque une réaction instinctive - des genoux légèrement pliés, des pieds stables et des épaules décontractées qui suivaient les ordres d'un esprit concentré. L'Espinosa se déplaça autour de lui, rôdant comme un lion, et déplaça lentement sa lame derrière son dos, la faisant rebondir contre les piliers en bois des torches. Comme un gardien de prison traversant les barreaux d'une cellule avec son bâton.

Mais il n'y avait pas besoin de créer plus de tension. Les enjeux étaient élevés, il n'y avait pas d'issue après que la décision ait été prise. Confiant sur ses compétences, Miku se déplaça rapidement contre Archibald. Son épée traçait un arc flou dans l'air, venant de l'arrière pour se déplacer de haut en bas. Ce n'était pas la coupe la plus rapide, mais ce n'était pas nécessaire. L'helvète se défendit avec succès d'un coup qui lui aurait autrement coupé la tête en deux, et l'acier se heurta à l'acier.

C'était le plan depuis le début. Occupé par sa grande attaque, personne n'aurait pu voir surgir de nulle part la main gauche de l'ibérique. Tout son poids a chuté sous la forme d'un poing serré. Le coup de poing avait tellement de force qu'il a presque endommagé son propre bras, et les deux combattants se sont séparés l'un de l'autre. Il pouvait le sentir, il avait gagné le premier tour. Il rugit comme un fou.

[hrp]
Nous jouons avec un dé:
Miku succès sur 1,3,5
Archi succès sur 2,4,6

20/12/1465 16:33 : Vous avez défié Archibald aux dés et vous avez obtenu le résultat suivant : 1.[/hrp]

Spoiler:
 
[/rp][/hrp]

______________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Archibald
Lov'symbol
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 11/10/2013

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Ven 22 Déc - 0:11



Aysun. a écrit:
Fraichement arrivée à Montpellier après un éprouvant périple sur les routes à faire des tours et des détours , la brune sicaire nouvellement ressuscitée par la grâce de Déos vient s'installer sur un tonneau de la place.

Juste à temps pour voir Archi se prendre des gnons, si ça c'est pas du timing parfait.
Bon, en fait, elle connait pas Muk ... Mimi ... Minu ... L'Ibère, là. Alors elle a pas vraiment de parti prit mais l' Archi', elle l'aime bien. C'est un vieux pervers, con - très con- à ses heures mais si elle était née homme, elle aurait certainement été comme lui. Peut-être un poil plus grasse encore dans ses propos. Et puis elle a un cadeau pour lui.
Elle est assise juste à côté d'elle, le cadeau. Un jolie petite brune, le teint un peu hâlé, les dents bien blanches et surtout, la croupe bien ferme. Elle sait qu'il aime ça, le vieil Archi. Et en plus, comme à chaque fois qu'elle lui ramène un casse-croûte, elle le choisi bien. La petite ne parle pas un mot de français.
Elle l'a trouvé sur une foire à l'andouille. 10 andouilles achetée, une andouillette offerte. Faut dire que le marchand en avait toute une tripotée, d'andouillette. Et bon, Raya elle aime ça l'andouille, elle a pas pu résister.

Pas tout à fait là dés le départ, elle débarque juste au moment ou le vieux se prend une méchante patate en pleine poire. Elle grimace puis se lève sur son tonneau en invitant l'andouillette à faire de même.


Youhouuu! Archiii! Fais toi marave, j't'ai apporté de quoi t'soigner! Dit-elle en pointant la nénette du doigt.

Elle a pas forcement envie de le voir perdre mais bon, c'est pas tous les jours qu'un jeune à le courage de s'en prendre à leurs vieux alors allons-y gaiement.

______________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Archibald
Lov'symbol
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 11/10/2013

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Ven 22 Déc - 0:12

Archibald a écrit:
C'est ça le problème avec les Espagnols, il se couchent tard, donc ils mangent tard. Les vieux, ça mange à 18h pétante et ça pionce à 20H. A 23, ils se relèvent pour pisser et une petite collation.

La réforme... Il en avait rien à taper de la réforme. Son truc c'était les gonzesses. Personne n'a été sanctifié pour sa paire de nibard, ça se saurait. Les prophètes, que des mecs, en robe, d'accord... Mais bon... Y'avait bien la copine au petit Christo, mais... Oh pute vierge ! ça commence !

L'Hollando-catalan de Genève faisait tourner sa blanche. Il savait manier le bougre. Archibald, son truc c'était les armes d'hast, il aimait avoir quelque chose de gros en main, question d'habitude. La précision c'était pas sa technique, en balancer partout en espérant que ça touche à un moment ou à un autre et si ça touche pas, rien d'important, tant que le mouvement fût en rythme. Et ça mouline ! On part ! On re-mouline et ...

Paf ! Bourre-pif !


TooOOOoooh ! Il m'a ruiné le tarin !

ça gicle

Ah bordel... j'avais déjà une patate, maintenant ça tourne vinasse.

Pomme de terre, pinard... Y'a pas à chier, il avait les crocs, il vendrait une chevauché de rousse pour un coq au vin, petit lardons, champignons et un bon Bourgogne... Avec un tarin pareil, plus d'odorat, autant bouffer des gnocchis à l'eau...

Il s'essuie de la manche. Resserre sa main sur le cuir usé de la garde.

Miku lâcha un cri de rage, il avait de quoi être fier.

Archibald remonta son froc, c'était pas le moment de le perdre.
Avança vers le jeune en levant sa lame tenue à deux mains. Pointe visant un bon mètre au dessus de l'adversaire. Il abaissa, tribord vers bâbord. Remonta. Sens inverse, il continue à frapper et ainsi de suite. Les coups ne sont pas forts, Miku part sans trop de soucis, sans être inquiété. Mais ils sont nombreux, répétitifs, du haut vers le bas, de gauche à droite puis de droite à gauche. A en devenir lassant. Au fur et à mesure qu'il avance, les bras qui étaient tendus vers l'avant son alors plus repliés, juste ce qu'il faut pour être à l'aise, juste assez pour être proche.

Et pointe.

Au huit ou neuvième abat de lame, au lieu de remonter, Archibald tend les bras vers l'avant en visant le pied d'arme. Le plus accessible. La lame traverse la botte, pas trop profond. Assez pour blesser sans vouloir couper un orteil.

La botte à Bébert. Une technique apprise dans une taverne d'Anjou. Bébert était un habitué, il était cul-de-jatte et mauvais perdant au carte.


[hrp]20/12/1465 17:19 : Vous avez défié Mikumiku aux dés et vous avez obtenu le résultat suivant : 2.[/hrp]

______________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Lun 25 Déc - 23:08



Mikumiku a écrit:
[rp]Les armes plus longues avaient toujours eu un avantage sur le champ de bataille. Blagues à part, il y avait une raison pour laquelle les piques et les lances avaient toujours été l'arme principale de chaque cavalerie et soldat d'infanterie depuis l'antiquité. Les épées, les sabres et les dagues étaient des outils secondaires, utilisés une fois que les premiers choix avaient été jetés, brisés ou tirés. Mais ce n'était pas un champ de bataille, c'était un duel. L'honneur et la fierté avaient une part tout aussi importante de l'affaire. En tout cas, se battre contre un adversaire avec un avantage ne ferait que rendre sa victoire plus glorieuse au cas où il l'emporterait, et sa défaite serait plus respectueuse si tel était le cas.

Peut-être que c'était juste. Après tout, Archibald était un vieil homme, et personne ne pouvait échapper aux conséquences du temps et de l'excès de poids. Mais dès qu'il a pensé cela, Miku a eu tort. L'helvète s'est déplacé avec habileté, combinant la distance et la vitesse pour créer une barrière impossible à franchir. Il a essayé, et a échoué.

Son expérience signifiait qu'il avait quelques cartes dans sa manche. Et le capitaine pervers a choisi le bon. Le castillan ne pouvait prévoir le coup à son pied, et son adversaire l'épinglait au sol. Un général "Ouh!" sonnait à travers le public, si évident était la douleur pour tout le monde. Miku serra les dents cette fois pour éviter de crier, mais ses réactions furent endommagées. Son épée tomba de sa main, et sa jambe saine trembla et tomba à son genou.

Ce sont les moments où le fanatisme brille. Quand tout est perdu, quand la douleur est trop forte pour un homme, il faut une sorte de folie très spéciale pour se relever. Miku n'a pas admis sa défaite. Il saisit, des deux mains, le manche de l'arme qui était coincée dans son pied. Sa tête retomba violemment et il tira avec toute sa force restante. C'était à son tour de surprendre Archibald. Au lieu de libérer sa jambe, il a poussé vers lui, provoquant le crampon à creuser plus profondément dans son pied mais jetant son rival hors d'équilibre.

Le bâton était à lui maintenant, et il le tourna furieusement autour de sa tête pour frapper le vieux derrière ses genoux. Il est tombé, et quand il l'a fait, il avait sa propre arme pointée contre son cou. La foule éclata en applaudissements, et Miku sourit, ne prêtant pas trop d'attention au fait que sa vision commençait à devenir floue.

- C'était un bon combat. - Il a dit, reprenant son souffle après la victoire durement gagnée. Miku enleva l'arme et tendit la main, bien qu'il ne soit pas clair qui avait besoin de plus d'aide pour se lever. - Et un bon combat a besoin de deux bons combattants. Ce que vous m'avez pris est maintenant à moi, mais vous avez gagné mon respect. Vous devriez manger, reposer et trouver une grosse paire de seins pour faire les deux choses ce soir. Tu n'auras ainsi pas tout perdu vieux bâtard.

Il rit, et se leva pour faire un profond salut face au public, à la recherche d'une paire d'yeux spécifique. Toutes les torches ont été réduites au silence, et il a disparu, heureux et boitant un peu, dans la nuit de Montpellier.

[hrp]22/12/1465 00:12 : Archibald vous a défié aux dés et a obtenu le résultat suivant : 1.
c'était un bon jeu Smile[/hrp]

Spoiler:
 
[/rp]

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Lun 25 Déc - 23:08



Spagnolo a écrit:
Non mais je t'ai dis que j'allais y aller alors j'y vais !!
Mais lieut'nant..
Je suis plus lieutenant ! je te l'ai déjà dis !
D'accordaccord mais c'pas s'rieux quan'même, minuit... des brigands..
Bon écoute j'ai dis que j'y allais, alors discute pas! au pire.. prends une de ces montures et accompagne moi
A vos ordres!


PFFFF qu'est-ce qu'il devenait lourd ce jim... vrai qu'il devait s'occuper de ma protection mais même des fois... de peu je me sentirai chaperonné, j'avais mis le temps qu'il fallait mais, j'y étais finalement ! le duel ! bon j'étais en retard c'est sur.. le coups avait.. je balaya l'environnement de mon regard sans trouver une seule tête connu, misère j'étais le seul à m'intéressé à la baston dans le coin? déprimant d'une part .. mais bon le caractère que je m'étais fait chez les impériaux devait surement m'avoir changer d'une façon une d'une autre si bien .. que possible que je ne soit pas compatible avec le calme occitan.
D'ailleurs je suis persuadé qu'un tel évèment chez les comtois aurait fait beaucoup plus d'audience. Je souris mon regard se tournant alors vers l'jim comme pour lui dire "tu vois y'a rien à craindre" son retour semblait insinué qu'il restait néanmoins sceptique.

Bon je n'avais pas réellement de parti dans ce duel tant primo, j'aime pas les génèvois, oui la totale d'ailleurs si l'Eglise se décidait d'une nouvelle croisade sur génève possible que j'en ferai parti, deuxio en plus ils étaient réformés.. mais bon je n'étais pas homme d'Eglise et il ne m'appartenait surement pas la décision de les ramener dans le droit chemin. Enfin vous comprendrez donc que si l'un comme l'autre viendait à clamser.. cela me ferait autant d'effet que.. hum.. j'ai pas d'idée la mais vous comprenez la suite quoi. Ceci dit.. j'avais quand-même eu l'occasion de croise le miku.. le jeune.. en taverne et l'autre non du coups par souci de cohérence mon soutien irait sur le premier.

Malheureusement on ne peut-estre gagnant partout et je fu donc obliger d'avaler la cuisante défaite de mon poulain misère, vraiment pas mal joué de la part du défié .. il faut dire qu'il savait y faire le gars..

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Lun 25 Déc - 23:09



Hildegardeii a écrit:
Dès l'instant où le combat avec commencé, ma main avait saisi l'avant bras de Zara et mes ongles s'y étaient ancrés profondément.
Je ne connaissais ni les capacités de l'ibère, ni la résistance du vieux mais je savais qu'il fallait se méfier des apparences. Archi avait l'avantage de l'expérience et d'ailleurs sa nonchalance était bien évidemment le signe d'un round d'observation de la part du vieux briscard.
Mais, visiblement, l'ibère n'avait pas l'intention de perdre de temps en conjectures, une première rafale de coups partit sans que l'ancien n'ait le temps de parer quoi que ce soit.
Ce fut le nez qui céda.

Bien joué ! lancais-je tout en me redressant d'un bond. Un large sourire ponctua mon exclamation. Le mécontentement des gens derrière moi, à qui j'occultais le spectacle, s'éleva d'entre les rangs et j'y répondis aussitôt.

Vos gueules, languedociens, quand on n'est pas capable de surveiller son port, on vient pas la ramener ensuite.

Mon regard parcourut l'assemblée sans que je ne m'arrête sur une visage connu. Faut dire que dans une ville à putes, on ne s'intéresse.... qu'aux putes, ça tombe sous le sens. C'est pas ma vieille copine, Shelby, qui m'aurait contredit en tant qu'amatrice de filles peu farouches.
Bref ! On aurait pu flamber le port qu'ils n'auraient rien remarqué, ces benêts.
Mes yeux finirent par s'arrêter sur Zarathoustra qui n'avait pas perdu une miette de l'échange. C'était bien la première fois que je le voyais s'intéresser autant à un duel. Habituellement, les combats en cage étaient plutôt ma partie que la sienne.

Moi, j'étais presque au paradis. La poussière volait, le sang giclait, des râles d'hommes fusaient dans des halos de vapeur. Tout était réunis pour que ça me plaise. J'avais oublié les cailloux qui dormaient bien sagement dans le Vuitton, je n'en aurais pas besoin finalement, le combat se suffisait à lui-même et même Archi, se défendait bien finalement.

Le combat reprit mais cette fois c'est le vieux qui eut le dessus.

Un Oooooooh ! de stupeur s'éleva des spectateurs et je ne pus réprimer mon inquiétude. C'est que j'avais misé sur l'ibère, c'était mon champion, mon poulain, il était hors de question qu'il perde. Mon visage se ferma et je dus glisser ma main dans l'ouverture de mon mantel pour y trouver le contact d'un velin apaisant que je caressais machinalement, de la pulpe du pouce.

La suite fut mouvementée et l'ibère mit genou à terre. Je crus que s'en était fini de lui mais il dépassa sa douleur et revint à la charge. Mais cela ne suffit malheureusement pas...

Miku félicitait déjà son adversaire, je tournais la tête vers Zara puis vers mon voisin, un blond à cheveux longs.
Mon attention revint à Miku ; de loin, j'eus l'impression qu'il me regardait. A ce moment là, un imperceptible sourire naquit sur mes lèvres, je pris mon Vuitton rempli de cailloux et je repartis en direction de l'auberge où notre clan était logé.[/b]

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Lun 25 Déc - 23:10



Mikumiku a écrit:
[hrp]Mes excuses à tout le monde parce que ma mauvaise traduction a rendu le résultat confus. C'était 1-2-1, donc j'ai gagné (j'étais les nombres impairs). Mais vous avez l'air de penser que j'ai perdu - à cause de mes expressions. J'ai fait quelques retouches (merci Archibald pour les suggestions), j'espère que c'est plus clair maintenant!

Joyeux Noël à tous Smile[/hrp]

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 11341
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Lun 25 Déc - 23:10



Archibald a écrit:
Ben ouai... La botte à Bébert... Ce n'est pas pour rien que ce con n'avait plus de guibolles. Belle technique, mais elle avait ses failles.
Archibald se releva, lentement. Il n'y avait pas d'urgence. Il écoutait Miku en souriant. L'ibère était satisfait, c'est tout ce qui comptait. La frustration, ça rendait les gens aigris, état qui ne convient pas aux jeunes, il y a trop de choses à faire à dans ce monde pour le traverser de cette manière.


C'était effectivement un bon combat, mais surtout une belle rencontre. Félicitations.
Le Catalan s'en retourne à Genève, le Genevois rentre à Barcelone.

Tu vas mener de nombreux combats aux côtés du Lion qui se réveille, mais rappelle toi qu'il n'y a pas meilleur combat que celui qui résonne juste.
Cela dit, faire chier les autres, c'est une seconde nature dans les alpages et c'est toujours bon pour le moral.
Prépare toi, à Genève, la guerre a déjà commencée.


Archibald salua Miku.

Puis remarqua Raya, qu'il n'avait pas vu depuis bien longtemps.
Il s'avança vers elle pour l'embrasser et la remercier.

Dans pas longtemps, y'en aura une qui prendra cher...
Mais demain, parce que ce soir, L'Archi, c'qu'il avait envie de becter, c'était une tielle, pas un cul.


Gruuuiiiiik...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Jamais sans ma gousse
avatar

Messages : 3319
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 12

MessageSujet: Re: [RP] Le duel   Mar 26 Déc - 19:23

Izaac aime

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Le duel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Le duel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» orthographe contre ortograf, le duel
» Duel
» duel quizz sur android
» Topic YGOPRO (Simulateur de duel Yu-Gi-Oh)
» photos de LEVERD Georges année 1966 a 1974 (parti 1)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Répondre au sujetSauter vers: