Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Dim 15 Jan - 19:47

Mahaud a écrit:
« Comment après moult voltes et revirements de fortune ils prirent hardiment la bâtarde et la couleuvrine»




Mahaud a écrit:
Fribourg, quelques deux mois après la résurrection. La chamoisine passe puis repasse tendrement sur le fer. La paume caresse la lame, en éprouvre le poids et le tranchant. En toute chose l'équilibre est la clé. Vermoulue, décousue et maintes fois reprise à l'encolure l'antique broigne repose contre un pied de l'escabelle. Je me penche sur la bâtarde jusqu'à voir mon reflet que le métal déforme puis frotte de plus belle.
La petite fille m'observe. Les mains sagement croisés dans le dos elle se balance d'avant en arrière sur ses petits sabots grossiers. De temps à autre elle suçote un pouce mais aussitôt que lui reviennent mes consignes sévères elle ramène vivement sa main en arrière.


- Tu vas vraiment y aller pour de bon autour de noix ?
- On dit « tour-noi ». Hé bien, oui, je vais y aller.
- Et pourquoi que tu vas y aller ?
- Parce que j'aime ça, ça m'amuse.
- Mais tu peux te faire tuyer !
Je souris.
- Mais non je ne vais pas me faire tuyer ! Au pire je vais me prendre quelques gnons et plein de bleus mais on ne va pas se battre pour de vrai de vrai. C'est une sorte de jeu, tu vois ?
L'enfant avance le menton, a un regard dubitatif vers la lame.
- Ton épée, elle coupe. Les épées des autres, elles coupent aussi. Vous allez vous taper dessus avec ! Moi je crois pas que c'est un jeu.
- D'accord, on va dire que c'est un jeu débile mais tous ceux qui vont y jouer dimanche ont l'habitude des jeux débiles.

De l'index je lui fais signe d'approcher.

- Tu veux que je te dise un secret ?
Les yeux de la petite s'éclairent de curiosité gourmande.
- Tu promets de le garder pour toi ? Croix de bois, croix de fer ?
- Je dirai rien à personne !

Les petits sabots font un pas vers moi. Je colle ma tête aux blondes mèches hirsutes de l'enfant. Je chuchote à son oreille :

- Par deux fois déjà j'ai remporté le tournoi et il ne peut rien m'arriver.  Sais-tu pourquoi ?
- Non …
- Parce que j'ai toujours avec moi un truc magique. Instable, pète-couilles et qui sent fort des pieds mais c'est mon porte-bonheur ! Il a déjà nagé dans un étang avec la Vouivre et il a manqué épouser une reine alors il se la gonfle un peu mais je te promets, à la couleuvrine, c'est un prince !
- Waouh ! Une reine … Un prince !

Dans la tête de la petite c'est soudain rivières de diamants, perles en cascades, froufrous des velours à la lueur du bal. Il en faut peu pour allumer du rêve dans l'esprit des enfants.
En l'occurrence, s'agissant de Raoul, mieux vaut se tenir soigneusement à l'écart de la réalité.


Dernière édition par Mahaud le Dim 15 Jan - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Dim 15 Jan - 19:49

Raoulleglabre a écrit:
Au-delà de sa beauté, elle mêlait dans le combat une intensité émotionnelle qui venait transcender les formes de son corps et ça, mon Raoul le percevait de plein fouet ! La lutte était envoûtante, l'empoignade énergique.

Han !

Les assauts se succédaient avec quelques tirages de cheveux et petites gifles pour seuls gestes d’intimidation.

Han !

Dans l'immense caquelon, chaudron bouillonnant en guise d’arène, elle faisait jouer sa musculature dans des enlacements passionnés, des roulades emmêlées à l'issue incertaine, effeuillée de toute pudeur, poursuivant nue l'étreinte gymnopédique.

Haannn !

Le soupir, puissant halètement veule et rauque de la chatte en chaleur, ponctuait l'effort ruisselant de [...]

Raoul ?

Chocolat fondu... ?

Raoul ! Il est l'heure !

[...]

Mon routier émerge, la gueule encore encombrée du festin de la nuit.


Mahaud !
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Dim 15 Jan - 19:51

Mahaud a écrit:
Le Glabre dort du sommeil du Juste.
Une grande jambe couverte de poils drus et bruns hérissés en balai de chiottes pend mollement du matelas.
Autrefois, en guise de rituel de veille de Tournoi, nous partagions saintement la même couche, la claymore de Raoul veillant avec la fermeté d'une duègne entre nous deux (garder les valloches pleines ça donne la rage au combat, il paraîtrait). Raoul est devenu fort en chiffres à compter les moutons toute la nuit durant. Quant à moi, je n'ai pas le souvenir d'avoir mal dormi même si à plusieurs reprises j'ai dû claquer les mains qui rampaient sur ma chemise.
Cette nuit, Raoul a dormi seul. Ce qui a sûrement rendu plus simple ses histoires de valloches et de moutons. Partie à l'arrache de Fribourg j'ai couvert la distance d'une traite et ne suis arrivée qu'au petit matin dans la tente du routier.
Mon héros est encore plus grand quand il dort dans le plus simple appareil, la bouche large ouverte, en travers du lit. Les couvertures, les draps sont si tourneboulés qu'on jurerait qu'il y a eu empoignade.


« Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant ... » *


Raoul est de toute évidence encore en cours d'effraction car un pan du drap a beaucoup de peine à masquer la ...comment dire... « tension » que nécessite ce type d'entreprise.
Du bout de ma botte crottée je bouscule un peu sa jambe.


- Raoul ?

Il marmonne des trucs incohérents. Il me fait fondre comme coulis sur flan blanc cet homme-là.

- Raoul ! Il est l'heure !

« Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore […] » *


- Mahaud !



* Verlaine "Mon rêve familier" que tous auront sans doute reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Dim 15 Jan - 19:52

Raoulleglabre a écrit:
Sotto voce*.
J'aime ces moment là...

Piano*. Mon lecteur entend-t-il la symphonie qui monte, la viole intimiste qui souligne la - presque - solitude du héros qui s'apprête, le cor de chasse qui annonce la curée ?

Mezza voce*.
On est là, tous ensemble...
Le ballon sur le sol.


Certes... L'interrogation de mon lecteur à propos de l'objet insolite est bien légitime. Aussi, votre serviteur a fait quelques savantes recherches : dans sa Cosmographia, Claude Ptolémée mentionne pour la Galia, la pratique d'une sorte de joute au ballon cousu de cuir de chèvre, réservée aux enfants : la soule. On voudra bien supposer que dans la partie helvétique de la Gaule, l'air marin et la douceur angevine qui ont sur les Suisses une aussi belle influence, s'est mâtiné de rudesse bourbine. Ainsi, dans la lutte gymnopédique, de l'immémorial folklore, ne serait restée que la balle, relief puéril qu'une sage postérité réservera - n'en doutons pas - aux otaries et aux footballeurs.

Mezzo forte*.
Les regards qui se croisent...

La musique monte encore en intensité.


C'est toujours les mêmes gestes...
D'abord la jambe gauche...
Toujours...
Jambières, poulaines...
Puis la jambe droite...


Fortississimo*.
Et puis une gorgée de Mahaud !

L'étreinte est passionnée, les langues s'enroulent à s'en écarteler, pour atteindre l'inaccessible étoile.



* : l'on voudra bien pardonner à l'auteur maladroit, ces italianismes de circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Dim 15 Jan - 19:53

Mahaud a écrit:
La peau de Raoul a un parfum à nul autre pareil : léger fumet de suint laissé par la laine de sa chemise, mâle sueur, deux sixièmes de paille, un quart de cuir et tout le reste de fer à trop jouer avec sa couleuvrine.

Nos politesses prennent fin. Mes narines se sont si bien écrasées contre les siennes qu'à manquer d'air j'en ai des taches noires devant les yeux. Je me suis râpé le menton à sa barbe dure. L'intensité de notre … affection … se mesure aux hématomes, luxations, marques de dents, balafres et creux à l'estomac qu'elle nous laisse en souvenir. En comparaison le tournoi c'est de la roupie de sansonnet.

Raoul est prêt, équipé de pied en cap. Je le suis aussi. Nous nous faisons face.

Vient alors pour nos mains le temps du lent ballet de la revue. En cet instant de Grâce la tente du routier se fait toute de silence, les mots étant trop petits pour contenir des univers.

Ce sont toujours les mêmes gestes.

Il resserre ma broigne, vérifie l'aplomb du baudrier, sur mes hanches ajuste le ceinturon, renoue un lacet.

Nous nous savons par cœur.

Je ferme son col, fixe son gorgerin de cuir, pose un foulard à l'intérieur du bassinet, renoue un lacet.

Comment pourrait-il en être autrement ?

Puis l'heure est là et nous sortons.
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Lun 16 Jan - 13:14

Mahaud a écrit:
Autrefois, j'entends par là " lors des tournois passés", je prenais toujours le temps de saluer les amis, les ennemis ( enfin.. "les ennemis" c'est un bien grand mot, des adversaires de mauvaise foi tout au plus), les ex-amants ( pas vraiment de bonne foi eux non plus), les galettes de beurre, la petite vieille borgne qui habite au nord de Fribourg et vend des filtres malodorants contre les hémorroïdes et le mal de mer. Bref, j'étais vachement civile, voire accorte. Mais, voyez-vous, ça, c'était avant.

Les rumeurs du XVème Grand et Si Madgnifique Tournoi m'avaient tirée de mon cercueil capitonné de velours sombre où je coinçais une confortable bulle depuis deux belles années. Arrivée à l'aube sur la lice j'ai foncé dans la tente de Raoul aussi directement que le RER rallie un point A au point B.
Cette fois, pas eu de soirée au feux de camp, pas de gnôle, pas de récits d'anciens combattants où on relève sa chemise pour exhiber « l'entaille-tu-te-rappelles-pas-la-fois-où-tu-m'as-foutu-ta-hache-dans-le-sternum- ? », pas de claques dans la gueule ni multiplication des pains.

C'est donc en ressortant de la tente du Glaber, harnachée comme un canasson de parade pour la fête de la Nation, que j'ai aperçu pour la première fois mes vieux compagnons à chapeau et à jupes avec décor marin.
Phonya n'avait pas changé, deux ou trois rides tout au plus et une malle deux fois plus grosse que celle des années précédentes mais toujours aussi belle qu'une charrette flambant neuve.
Zarathoustra, l'unique, l'inimitable retroussait ses manches, accrochait son chapeau à une branche, signes ostensibles d'une furieuse envie d'aller ratisser les allées de la campagne helvétique avec les dents et de mordre foultitude de mollets au passage.

Je souris. Alors que sous le Pont Mirabeau coule la Seine *, encore, encore et encore, charriant dans ses eaux troubles les espoirs et les jours qui se noient sans trêve j'ai trouvé rassurant de voir que dans certains petits recoins de la terre rien ne changeait vraiment vraiment.

* J'ai deux pères spirituels ( comprenez comme vous voudrez) : Zarathoustra et Apollinaire
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Lun 16 Jan - 13:15

Raoulleglabre a écrit:
Aube...

Mal au crane...


Citation :
Mémoire et vision

Rien de spécial

Vous êtes qui ?


L'ellipse ne dispensera pas mon lecteur du récit épique à venir des derniers événements où l'on vit comment après moult voltes et revirements de fortune ils prirent hardiment la bâtarde et la couleuvrine.
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Lun 16 Jan - 13:16

Mahaud a écrit:
[A l'aube du lendemain de la Grande et Madgnifique Baston. Issue du premier round ]

Je suis étendue dans l'herbe constellée de givre, la tête sous les plus basses tiges d'un arbuste rabougri, les pieds dans la boue, les bras en croix.
Dans mon crâne il y a réunion extraordinaire du Conseil d'Administration présidé par un bambin joufflu et tout nu, avec ailes ridicules et carquois dans le dos, lyre pendue à la ceinture. L'attirail complet. Il souffle avec insistance dans une petite trompette parfaitement adaptée aux boudins potelés qui lui tiennent lieu de doigts.


- Qui es-tu ? Je lui demande en tentant de porter mes mains à mes oreilles.
- Je suis Marc Tador et je suis ton père.
- Alors ça, ça me ferait mal au cul. Mon père se nomme Bélérophon de Sétongues et il est très probablement murgé comme une vache pleine dans les escaliers de la tour Nord de mon castel. Alors ?

Le chérubin allonge une mine contrite et pique du nez.

- C'est toujours moi qu'on envoie pour  les missions de seconde zone, la circulation sur les autoroutes du Paradis, les chats dans les pommiers, sans parler des vieilles biques hystériques à qui on pique leur sac. Alors pour une fois qu'on me charge de veiller sur un héros je me suis dit que... Bon. C'est Deos, notre Père à tous, qui m'envoie !

Coup de trompette céleste qui envoie du voltage en caisson dans mes lobes malmenés.

- Ah ! Je suis morte ?

- Pas encore. Enfin, non, pas du tout. Je suis là pour te redonner du cœur au ventre Ô Grande Mahaud.


Re- trompette.

- Houmppfff... Si tu souffles encore une fois dans ton cornet je te le coince si bien dans certain orifice sombre et étroit de ton anatomie qu'il faudra dix bonshommes arc-boutés sur une corde pour te le retirer, vu ?

L'envoyé de Deos pâlit mais ne moufte pas et accroche l'instrument à côté de la lyre.

- Est-ce que tu peux m'expliquer tout ça avec des mots simples et des phrases courtes ? Parce que je t'avouerai que je suis un peu perdue.


L'angelot prend ses aises dans son petit Chesterfield invisible en cuir, croise la petite sur la grosse et m'explique.

- Tu as failli tomber dans le piège Hakon ...
- Le piège Hakon ?

Et soudain ça me revient. Mais bien sûr ! Elvy m'en avait touché deux mots : un piège ignoble tendu dans les recoins de la lice par deux femmes des cavernes, dont une vieille garce en fichu blanc, nyctalope, qui pisse de l'acide.

- ...mais alors que vous vous dirigiez droit dans la gueule du loup ce sont d'autres bretteurs qui s'y sont jetés vous épargnant moult tracas et noyade dans le fleuve.
- Tant mieux ! Deux de moins !
- Oui sans doute, mais pour messire Glaber et toi ce ne fut guère mieux. Ils se mirent à quatre pour vous rouer de coups, vous dépouiller, vous désosser, vous tailler menu, vous écharper, vous étriper, vous …
- Oui, ça va. J'ai compris.
Ma gorge se serre. Raoul est mort ?
- Oh non ! Il est là-bas … L'ange a un geste vague de la main vers la campagne.
- Alors ? Si on n'est pas morts, on va faire quoi ? Retourner clopin-clopant à Fribourg, boire de la tisane et raser les murs ? A te parler vrai, je préfère aller faire un tour sur les autoroutes du Paradis.

Et soudain, sous mes yeux hallucinés, l'abruti joufflu s'embrase. Le séraphin boudiné devient archange terrible. Ses yeux jettent des éclairs, son glaive n'est plus que fureur, sa voix est tonnerre :

- Mahaud de Sétongues, lève-toi et marche ! Va chercher Le Glabre ! Jamais ne faillis ni ne renonce !

Oh merde …

Trou noir.
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Mar 17 Jan - 6:42

Raoulleglabre a écrit:
Mon héros est vaillant, certes. Mais des fois, surtout quand il y a foule, un petit coup de pouce, c'est pas de refus.

Raoul & Mahaud versus Mike91 & Eliance...

Deos !
Je ne t'ai jamais vraiment prié avant,
Je n'ai jamais su le faire.
Personne, pas même toi, ne se souviendra
Si nous étions de bons hommes ou de mauvais.
Pourquoi nous nous sommes battus, pourquoi nous sommes morts,
Non !
Ce qui importe c'est que deux Hommes

Oui, Mahaud est presque un homme des fois. Grâce à un ólisbos ceinturé de cuir, objet oblong acheté une fortune à un apothicaire égyptien qui le tenait lui-même d'un petit commerçant drâvida qui l'acquit à Cambaluk d'une princesse Han qui n'en manquait pas, dit-on.
Se sont dressés (c'est le mot) contre beaucoup d'autres.
C'est ça qui est important !
Tu aimes la vaillance, Deos !
Alors réponds à ma requête !
Accorde-nous la victoire !

[...]
Et si tu ne m'écoutes pas,
Va te faire voir sur la Lune !


Raoul, c'est le mec qui envoie chier Dieu après l'avoir prié. C'est mal.


Paf !

Ce qui se passa exactement, Raoul ne s'en souvient plus.

Citation :
Vous vous êtes battu avec un groupe composé d'archanges, de djinns, et Deos lui-même. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant inanimé dans un champ. Fallait pas l'inviter.
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Jeu 19 Jan - 10:47

Première nuit de fauche dans les bois du Morat.
Nuit noire à peine trouée par la lune.
Nous avançons à couvert avec l'assurance des vieux routiers à qui on ne la fait pas. Si mes comptes sont bons, Raoul en est à son septième tournoi et moi j'en ai quatre à mon actif. De quoi faire rouler Simone sans qu'elle se pose trop de questions, quoi.


....iiiik...iiiiik...iiik...iiiik....iiiikk.....

C'est ténu, pas franchement pénible mais régulier, insistant et surtout audible.
Raoul s'arrête et se tourne vers moi.


- C'est quoi qui chuinte ?

- C'est moi. Il y a un truc qui crisse sous le bras quand je bouge. Je pense que je n'ai pas suffisamment graissé le cuir. Fait chier. ..

- Ouep … Pour l'approche subreptice, c'est mort. Enlève donc ta broigne ma poule.


Là, ça va devenir compliqué parce que sous ma carapace je suis nue et lisse comme têtard qui sort de l'oeuf. J'explique ça à Raoul.

- Chouette ! Enlève vite ton bazar ! Tu vas m'inspirer, tu seras ma déesse pneumatique ! Et en sus, nos adversaires en seront sidérés.

- Tu crois ?

- J' t'assure !


Bon. Je dépose la bâtarde. Avez déjà essayé de vous défaire à l'arrache de votre armure ( fût-elle de gros cuir et non de mailles de métal enchevêtrées) par nuit noire, en pleine forêt, secondé d'un acolyte maladroit aux gros doigts, avec grandes probabilités de vous faire trouducuter par des individus mal embouchés ? Vous devriez. Sur le plan physique c'est certes athlétique mais chiant surtout. D'un point de vue stratégique c'est minable.

J'avais encore les deux bras en l'air bloqués dans les emmanchures et la tête dans le trou, avec Raoul qui tirait sur le machin en haletant autant qu'un pointer anglais après un sprint quand deux affreux nous sont tombés sur le râble.


PAF !

Citation :
Vous vous êtes battus avec Black07 et Lucifaire (coefficient de combat 10), qui vous ont pris par derrière et ont voulu vous foutre dans une fosse. Ils ont réussi les salopiots ! Vous vous êtes retrouvés cul par-dessus tête à bouffer de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Jeu 19 Jan - 12:40

Izaac aime

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Mahaud
Les dents de sa mère
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Sam 21 Jan - 14:29

Sombre forêt du Morat, à l'identique de la première nuit. Lune qui troue à peine, sentiers sinistres, branches qui craquent, loups qui hurlent, John Williams en fond sonore *, nœuds noués serrés dans les caleçons, frissons, jetons. La totale. Oui, clairement, on est là pour déguster.

L'archange psychopompe m'avait intimé de rejoindre fissa Raoul, j'ai obtempéré promptement : je l'ai trouvé là où il faut le chercher quand on ne l'aperçoit plus nulle part.
Sachez que Raoul affectionne les fourrés, à un point tel qu'il laisse à chaque tournoi de lourds et odorants tributs à Mère Nature. Qui le lui rend bien en le comblant de fortune sans qu'il soit besoin de poser le pied dans quoi que ce soit. Raoul est l'homme le plus veiné de la Terre, et pourtant point n'est cocu.


- C'est bon ? Demandé-je respectueuse, à une dizaine de pas de sa sphère privée.

- Hummmmpppfffffff...

Je chantonne une berceuse, l'eau qui glougloute étant réservée à la petite commission.

Quelques instants plus loin, un poil plus longs que d'habitude, mon héros sort des buissons en remontant ses braies. Il a la démarche vaillante, l'oeil vif, la claymore au garde-à-vous, un objet plutôt volumineux sous le bras.


- On va s' refaire, chérie ! Regarde ce que j'ai dégoté dans les fourrés !

Il me tend le paquet. J'y jette un œil circonspect, j'évalue, je conclus :

- On dirait un piège …

- Tout juste ! C'est le piège Hâkon des deux nénettes du Néandertal ! Il était posé à deux doigts de mes fesses. Un écart malheureux et CRAC ! Adieu plaisirs du lévrier et ma Raoulade !

- Ah la vache !

- Ouep ! J'te l'ai démonté en deux deux, on va se carapater avec quand le tournoi sera fini.

Ce que j'apprécie vraiment chez Raoul, outre sa vision pragmatique du monde, son engagement militant dans la lutte des classes et puis ses grands pieds, c'est qu'entre lui et moi la célérité du déplacement des idées s'opère hors canal verbal. Un battement de cils suffit.

- Un peu qu'elles vont revenir les deux rapaces ! Histoire de …


- … vérifier si leurs pigeons ont laissé des plumes !

- On n'a plus qu'à ! En choeur.

Elles revinrent effectivement sans tarder trop.
La tragédie se dénoua.
La bienséance dramatique exige qu'un voile décent cache l'insoutenable ou peut-être qu'une narration complaisante le prenne en charge.

Pour le récit épique vous pouvez vous brosser.
Sachez seulement que ce serait euphémisme de dire que le colletage fut sauvage, voire sanglant. Les deux camps défoncèrent des cloisons nasales, y perdirent des dents, de la vêture et beaucoup de dignité.

Citation :

Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Praseodyme et de Valentina. (coefficient de combat 10), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, obligeant les deux femmes des cavernes à vous ouvrir leur bourse.
La vieille bique en perdit son foulard, lâcha un pet nauséabond et jura de vous retrouver pour vous le faire sérieusement expier. HAHAHAHAHA.
La plus jeune fit pareil, hormis le foulard et le pet.

Ci falt la geste que Mahaud et Raoul déclinèrent.




*« Jaws »
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3792
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Sam 21 Jan - 15:38

Smile

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5025
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Sam 21 Jan - 15:55

Izaac aime

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   Lun 23 Jan - 13:05

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] « Le Grand Tournoi : semailles et moissons »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel nom pour le grand stade du HAC?
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» Le Grand Paris
» Article sur le Grand emprunt.
» Quel siège pour un grand bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: