Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RP - Enterrement de Leo et Raya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: RP - Enterrement de Leo et Raya   Jeu 5 Jan - 19:37

Cameliane a écrit:
L'heure était venue.
Les corps reposant dans le permafrost depuis quelques semaines ne demandaient qu'à recevoir une sépulture décente, digne de ces deux "grands" que Genève venaient de perdre.

Dans son bureau, Caméliane relisait le testament de Raya...


Spoiler:
 

Elle profitera de son séjour à Murten pour semer les cendres...
Un soupir s'échappa de ses lèvres, et les pensées vagabondèrent...
La belle et fougueuse Raya...
Grande gueule aussi, au coeur d'or, pleine de générosité et de franchise...
De l'humour à revendre...
Pourquoi était-elle partie...
Pleine de péchés... Pffff mais non Raya ! Qui n'a jamais mal agit en pensant bien faire !

Léo, lui, n'avait laissé nulle note concernant la destinée de son corps.
Ses adieux l'avaient laissée si vide, le coeur plein de tristesse.
Des années de rigolades, de petits mots, des combats menés côte à côte.
L'ami fidèle, son frère d'armes, en tout temps, en toute occasion...

Alors Caméliane décida qu'il serait enterré au cimetière Genevois.
Un casque serait posé sur le petit monument où serait gravée son épitaphe.
Car les casques de Léo, c'est toute une poésie.
Qu'il ne fallait pas - voir même jamais - oublier.

Des gars armés de pelles - c'est pas fait que pour les trésors à déterrer - débarquèrent avec d'autres types portant haut des torches.
Un lit de brindilles, bûchettes et bûches s'étalait non loin de la grille d'entrée.
Elle tenait une urne, en marbre blanc. D'un blanc pur, pour la pure Raya...

D'autres hommes amenèrent les cercueils...
L'heure était venue de dire adieu à deux légendes...

--Madeline. a écrit:
[Quelque part en FC, sur le chemin du retour... un chemin qui dure, ouais c'est dur... même si c'est typiquement genevois]

Elle ignorait tout de ce qu'elle allait apprendre en revenant chez elle.
Elle se réjouissait par contre de retrouver son chez-soi, ses frères et soeurs du Lion.
Elle s'impatientait à l'idée de refaire équipe avec Aëlig pour le Tournoi des Ambuleurs du Léman.
Bref, elle était heureuse malgré les désagréments coutumiers du surplace. C'était la marque de fabrique des Helvètes... Un simple déplacement de trois jours se muait illico - mais pas trop vite, y'a pas le feu au lac quand même - en un périple de deux semaines...

Oui, elle était heureuse la Mad, sauf... qu'elle ignorait encore tout de ce qui l'attendait à Genf.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Ven 6 Jan - 19:21

Maethor a écrit:
L'année touchait à sa fin faisant naître l'espoir de laisser derrière elle la douleur, la souffrance, les déceptions pour entamer la suivante en souhaitant qu'elle soit meilleure encore.
Vivre longtemps, laisser le temps s'écouler année après année, cela semble de prime abord un présent offert par Déos, une chance rare, une semi victoire contre la Mort mais si on se penche sur la mémoire des plus anciens, cette dernière est parsemée de pertes...

Bond dans le passé, Fribourg sous Zefa, Maethor est appelé par Léo pour venir participer à un procès. Sa mémoire faisait remonter leur première rencontre à cet instant précis bien qu'il fut fort à parier que les deux hommes s'étaient croisés antérieurement. L'âme errante ne s'attarda point longtemps au sein de son canton et passa à côté de l'homme qu'il apprit à redécouvrir à travers les paroles ou devrait-on dire les louanges de son épouse. Les compliments n'étaient pas volés car Léo était une force de la nature. Puissant et destructeur face à ses ennemis et si gentil, souriant et généreux auprès des siens.

Il savait que Caméliane souffrait, l'ami de toujours s'en était allé. Il se tiendrait à ses côtés partageant sa peine.

L'année s'achevait en emportant également une lionne. Une farouche guerrière à la langue acérée et dotée d'une grande noblesse d'âme. Le forgeron sourit tristement, avant de s'en aller, elle s'était réconciliée avec son amie dissipant les ombres qui parfois s'immiscent au grès des non dits et incompréhensions. Qu'y a-t'il de plus beau, de plus pur que des êtres qui parviennent à s'unir sincèrement.

Une fois de plus, c'était dans la tourmente qu'il avait appris à connaître Rayanha. Lorsque poussière, fatigue et sang se mêlent, la fraternité s'exprime.

A cette heure que savions-nous de l'endroit où séjourneraient ces deux âmes. Les croyances de chacun détermineraient un lieu mais il demeurait une certitude, ceux qui nous quittent nous accompagnent tant que nous voulons bien les garder auprès de nous. Parfois, il arrive même qu'on se pose la question de ce que l'être disparu aurait fait, voir ressentir son souffle chaud dans la nuque et même plus rarement les croiser dans les songes.

Il y a quelque chose derrière ce voile sombre que la Mort oppose à notre regard !

Quittant ses pensées, il rejoint la femme de sa vie pour l'accompagner.
Que ne ferait-il pas pour adoucir sa douleur mais seuls le temps et l'amour pourront apaiser celle qui a perdu deux amis.


Izaac a écrit:
1464, année pourrie ! Deos, donne-nous une 65 meilleure. iZaac donne des coups d'pied dans une petite boite en fer, la vie c'est pas son affaire ce matin.

- grumpf.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Sam 7 Jan - 20:00

Madeline a écrit:
[Genève - 1er janvier de l'an ... merde on est en quoi maintenant... de l'an nouveau]

Son corps tout entier pousse un cri et pourtant, aucun son ne sort. Un hurlement muet, une souffrance qui se traduit par un visage crispé sur une bouche ouverte d'où nul bruit n'émane.

Mad est là, abattue, courbée, avachie, presque évanouie sur le cercueil de son amie.
A côté du sien, celui de Léo.

Lorsqu'elle entra en Genève cette nuit alors que la population enterrait 1464 et qu'elle apprit l'horreur, elle ne put que maudire cette année dont on faisait le deuil.

Rayanha reposait là, dans sa petite boîte.
Léo reposait là, dans sa petite - un peu plus grande - boîte.
Le Jardin des Délices allait les accueillir.
Le Jardin des Délices accueille toujours les Réformés, qu'on se le dise.

La fortune, ce n'était rien.
Le prestige, ce n'était rien.
Mais l'amour et l'amitié, c'était inestimable.

Raya aimait casser les genoux.
Raya aimait casser les pierres.
Raya aimait casser les couilles.
Il n'y avait pas plus constructive comme amie...

Et à présent elle était là, dans sa petite boîte à coucou avec Pagouine...

*Moment d'effroi *


- CAMY ???? T'as pas foutu le pingouin dans le cercueil au moins ?

Ben oui, faut pas déconner... Pagouine n 'était pas Suisse quand même...


Poum a écrit:
Raya est partie, pour toujours.

Poum tente faire sauter un bouchon de Clairette dans l'espoir que Raya fasse comme les nouveaux, qu'elle réapparaisse dans un PLOP en riant.
Seul le silence répond à son appel.

Elle s'avance pour un dernier Adéos, serrant dans sa main le bouchon qu'elle dépose sur le cercueil en hommage.
Une larme coule sur sa joue en repensant à Raya qui lui avait promis de ne pas être absente longtemps.
Maudissant la mort Poum avance en direction du groupe d'amis présents, sans dire un mot.
Elle serre son fils contre elle, triste elle préfère s'isoler un peu à l'écart, les mots restent bloqués en boule dans sa gorge.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Dim 8 Jan - 19:35

Leamance a écrit:
[Quelques jours plus tôt, début de l'hiver Helvète]

Matin de l’équinoxe d’Hiver– alanguie sous sa couverture en peau de marmotte, dans sa chaumière vue su le Port, Léa s’éveille en se demandant qui a été élu Primus du Lion de Juda. Il faudrait s’en aller aux nouvelles à la Compagnie du Léman, à l’occasion. De retour de son voyage à Fribourg pour la nomination d’Oree Curé du Canton – résultat d’une sombre magouille entre Izaac-le-Perfide et Tibère-le-retors, La Brune Réformée n’a pas grand-chose à palucher, en l’attente du Grand Tournoi.

- Toc toc toc

Ah...de la visite.

Pierre Noire sur cette date d’annonce de la mort de Rayahna et Léo. Leamance a beau savoir qu’ils ont rejoint le Très Haut, et qu’ils sont en train de gambader dans les allées du Jardin des Délices, quand même...la tristesse la submerge.

D’un pas décidé et munie de sa vieille charrette, Léa se rend à l’Avoyerie afin de récupérer le corps de sa Soeur Sicaire. Elle briserait son dernier maillon la retenant vers la spiritualité suprême, et procèderait à sa crémation.

Le four à pain n’avait pas été allumé depuis des mois, voire des années, mais un stock de stères de bois Saint Claudiennes resistait, et elles étaient maintenant très sèches, la montée en température se ferait vite., surtout en imbibant le corps d’alcool En effet, il ne fallut que quelques petites heures pour récupérer les cendres de la tempétueuse Rayahna. Certains assistèrent à la la crémation, et auront en souvenir cette odeur de chair brûlée, bien connue des Sicaires du Lion du Juda, souvenir de leur marquage au fer rouge.

C’est donc flambée au Génépi, que Rayahna crama, dans le four à pain de Léa.


[hrp]31/12/1464 05:36 : Vous avez cuit 21 miches de pain.[/hrp]


--Hildegarde_Deuzii a écrit:
C'était une année de merde. J'ai pas arrêté de le dire tout le long.
Trop de morts, trop de connards qui restent.
Si 1465 pouvait inverser le processus, ça serait bien.

Amère ? Moi ?
Pas plus que d'habitude.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Lun 9 Jan - 19:48

Phonya a écrit:
[ C'était mieux avant ...]

Tout juste rentrée pour les fêtes de Noël, quelques instants de bonheur, comme volés avant que le présent la rattrape.
Phonya s'était fait violence pour faire face.
A se mordre les lèvres pour ne pas pleurer trop vite.

Faire face ...
De loin en loin parvenaient des bruits de rancœur

Et elle repensait à des mots échangés quelques heures avant.
A ce fossé qui se creusait.

C'était mieux avant ...

Léo savait, Raya avait donné plus que son âme ....

Phonya serrait les dents, il semblait qu'elle donnait le bourdon à ceux qui voulaient bien l'entendre.

Dans ses bras, elle tenait la robe de mariée, la promesse de soies exotiques que Raya aurait dû porter.
La Genevoise était défaite, perdue dans un retour qu'elle imaginait autre.



Kirkwood a écrit:
- Banania, banania, j’t’en foutrions moi, d’la banania 1465 ! Mais ressers moi un coup quand même, ‘fait soif de parler…

Ben oui, qu’est-ce qu’on fait quand on enterre des proches ? On picole, et on parle des défunts entre deux godets, la mine plutôt morose. Bon, ça prend parfois un peu de temps, ça commence souvent par :

- On est bien peu de choses…

- Les meilleurs qui partent en premier, j’vous l’dit moi…

- Pfff…

- Ah là là là…

Jusqu’à, souvent, que s’enchaînent des :

- Ah tu te souviens, quand il…

- Pis la fois où elle…

Voire des :

- Elle aurait voulu…

- Il nous regarde, de là-haut…

Mais il y aussi la possibilité d’avoir Kirkwood dans le coin. Non pas qu’on vous le souhaite, hein, on se connait pas forcément assez…
Justement, tiens, ça tombe bien (hum), il est là, raisonnablement bourré et pas de bon poil. En même temps, rentrer de voyage de noces pour les dernières festivités du réveillon et découvrir que deux amis sont morts, on a fait plus sympa…


- J’te, j’te disions point la tronche de la banania, ouais ! Ben, banania sans bois bandé*, pas d’accord ! Des amis estions partis, mais on souviendra d’eux !

* Déformation kirkwoodienne d’une vieille apostrophe des milices urbaines helvètes pour la nouvelle année, quand on ouvre la première séance d’entrainement de tir à l’arc : malgré les vœux, il faut se tenir prêt à combattre…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Mar 10 Jan - 19:36

Kirkwood a écrit:
- Leo le Blitz et Raya Part-du-Lion, ouais m’sieurs dames ! C’estions comme ça qu’y resterons dans nos mémoires ! Deux beaux sicaires défendeurs de la Foi !

Ouais, Leo-the-Blitz ! Toujours là, toujours prêt, toujours serviable, toujours, heu, toujours quoi… A aider et défendre Genève et de la Foi, à anticiper les coups de péripatéticienne des Romains et des z’impérialistes du Royaume, d’abord !
L’genre à latter le type à terre avant qu’y t’attaque, quoi… Un, un pote…

Tiens, rien que d’y penser, ça m’donnions soif, ressers-moi donc un godet, ouais, voilà, nan, pas plus haut qu’les bords comme disions grand-mum, on n’estions point qu’des sauvages, tout-de-même, on, on, on avions sa dignitas, quoi…

Pis un artiste, le Leo, hein ? Un, un puteborgne d’artiste de Does, de Deos, j’vous, j’vous l’dit, moi…
Des casques, une œuvre d’art chacun ! Avec des trucs, là, des machins-bidules qui f’saient classe. Rêver. À, à rendre jaloux un cardinal, j’te l’dis, moi. Pis solides ! Façon montagne helvète, quoi… The staïle, comme dit ma femme !

- Raya ?

- Heu, nan, ma femme.

- T’es, t’es mariée à, à Raya ?!

- Ben non ? À, à Madeline. La Madnifique. ‘Fin quoi ?

- Pas à Raya, alors ?

- Non.

- Même pas avant ?

- Ben, nan ?

- Ah.

- Hay…

Silence de l’ange qui passe. Kiki reprend après s’être remplit le godet et le gosier dans un ordre indéfini (encore que…).

- Pasque bon, sa spécialité, au Leo, c’estions quand même le coup-de-boule, non ? C’qui expliquions sa prédilection pour l’corps-z’à-corps, quoi.
Là aussi, c’estions un artiste, pis toujours prêt à apprendre aux autres comment faire, point jaloux d’sa tech, de sa technique, quoi… Il nous en avions appris, aux sicaires…
J’me souvenions d’ma première leçon, j’faisions point l’fier, j’vous jure !

Silence. Entrecoupé de quelques glou glou mélancoliques… Mais bon, ça ne va pas arrêter le déluge longtemps, hein…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Jeu 12 Jan - 19:34

Cameliane a écrit:
Les amis arrivent petit à petit, par petits groupes...

- Salvé à vous tous...

La gorge serrée, elle répond en souriant malgré tout à Mad...

- Nan, sa pingouine a été placée à la SPA. La Société des Pingouins Amicaux. Tu peux l'adopter si tu veux.

Les paroles de Kiki sont pleines de vérités et de drôleries, et à son tour, elle sort un grand vélin de sa poche, le déroule et...

- A une époque, Léo m'avait demandé une enseigne pour sa forge, quelque chose qui se voit de loin, et il avait placardé un long règlement (*), juste en dessous, clouté sur sa porte ferrée... Je vais vous le lire. Ne vous endormez pas hein...

Sourit en observant tout le monde... et se lance...

[rp]1) La maison leo... est une entreprise sidérurgique fournissant tous les articles habituellement fabriqués par les forgerons. Elle n'est liée à aucun état, aucun parti politique ou aucune association et le fait pour elle de vendre l'un de ses articles à un état ou une organisation n'entraîne aucune allégeance de sa part. Elle ne peut donc en aucun cas voir son nom associé à un état ou une organisation ayant acheté un de ses produits ou être considérée comme responsable ou complice des agissements de ses clients.

2) La maison leo... ne propose que des produits légaux à la vente. Elle ne peut en aucun cas être tenue pour responsable si l'un de ses clients utilise l'un de ses produits dans un but illégal ou immoral. Voici une liste non exhaustive d'exemples d'utilisations illégales de ses produits. Il est notoirement interdit de:

- utiliser un couteau pour égorger quoi que ce soit d'autre que du bétail (les animaux de compagnie ou les jeunes enfants ne sauraient être considérés comme entrant dans cette catégorie), utiliser un couteau pour torturer blesser tuer ou mutiler un être humain ou un animal (sauf dans le cadre d'une procédure judiciaire ou pour l'application d'une décision de justice), utiliser un couteau pour commettre des dégradations sur des biens publics ou privés, menacer une personne avec un couteau, utiliser un couteau dans le cadre d'actes chirurgicaux, se servir d'un couteau à des fins sexuelles.

- utiliser un seau ou un casque pour transporter des bébés ou de jeunes animaux, utiliser un seau ou un casque pour frapper une personne ou un animal, lâcher un seau ou un casque depuis une hauteur au risque (ou dans l'intention) de blesser ou tuer quelqu'un ou de commettre des dégradations sur un bien public ou privé, d'utiliser un seau ou un casque pour transporter des substances illicites ou se livrer à des activités illicites telles que la contrebande.

La maison leo... déconseille à ses clients de mettre un de ses seaux sur le feu dans l'idée de faire bouillir de l'eau, de faire la cuisine ou pour tout autre motif.
La maison leo... avise ses clients que si le casque protège de certaines blessures, celui ci n'assure pas une immunité totale à son porteur. Le décès ou une blessure du propriétaire d'un casque de la maison leo... ne saurait en aucun cas constituer une preuve de la défectuosité du produit.

- utiliser une hache pour battre, blesser, mutiler ou tuer un être humain ou un animal, sauf dans le cadre d'une utilisation militaire ou pour l'application d'une décision de justice.
Utiliser une hache pour se livrer à des destructions ou des dégradations sur des biens publics ou privés.
Utiliser une hache pour couper un arbre de manière à le faire tomber sur un être vivant (humain, animal ou végétal), ou de manière à le faire détruire ou dégrader un bien public ou privé.
Une hache n'étant pas considéré comme un instrument chirurgical, la maison leo... décline toute responsabilité quant aux actes médicaux commis à l'aide de l'une de ses haches, particulièrement en ce qui concerne les amputations.
D'une manière générale, la maison leo... recommande à ses clients d'utiliser ses haches exclusivement pour la coupe du bois et dans ce cadre de se conformer aux lois locales en vigueur.
La maison leo... déconseille le lancer de ses haches de manière à couper les nattes de jeunes femmes préalablement attachées à des planches de bois, à des tables, ou à des roues en mouvement, particulièrement si le lanceur a les yeux bandés ou est en état d'ébriété.

- utiliser une épée en dehors du cadre militaire sauf dans un but artistique. La maison leo... décline toute responsabilité pour toute blessure ou toute mort infligée par l'une de ses épées et ne versera aucun dédommagement, pension ou compensation aux éventuelles victimes ni à leurs familles ni à leurs représentants.
Les jongleurs, artistes, comédiens, avaleurs de sabres et lanceurs de couteaux utilisent les épées et les couteaux de la maison leo... à leurs risques et périls et ne sauraient tenir la maison leo... pour responsable des dommages qu'ils auraient infligés à eux même ou aux autres.

- utiliser un sac de fer brut pour lester un cadavre avant de le jeter dans une pièce d'eau, utiliser un sac de fer brut dans le but de polluer une source une citerne un lac ou une rivière, lâcher un sac de fer brut depuis une hauteur au risque (ou dans l'intention) de blesser ou tuer quelqu'un ou de commettre des dégradations sur un bien public ou privé, se servir d'éléments d'un sac de fer brut pour lapider quelqu'un (sauf pour l'application d'une décision de justice), faire chauffer du fer brut dans l'idée de torturer quelqu'un ou lui infliger des brûlures (sauf dans le cadre d'une procédure judiciaire ou dans l'application d'une décision de justice) , obliger quelqu'un à transporter un sac de fer brut dans un but vexatoire ou d'humiliation, obliger quelqu'un à absorber des éléments d'un sac de fer brut.
Le fer brut n'étant pas comestible, la maison leo... déconseille à ses clients d'utiliser le fer brut dans un but culinaire et les avise que l'ingestion de fer brut pourrait avoir des conséquences néfastes sur leur santé.
S'il n'est pas illégal d'utiliser du fer brut comme élément de literie sauf dans un but vexatoire, la maison leo... déconseille à ses clients d'utiliser son fer brut pour garnir un matelas ou un oreiller.
D'une manière générale la maison leo... recommande à ses clients de réserver son fer brut à un usage professionnel.

3) Aucune commande ne sera acceptée lorsque nos employés seront absents de la ville, que soit pour des raisons militaires ou des raisons personnelles. L'absence de nos employés, tout comme l'absence sur le marché des matières premières nécéssaire à la confection de nos produits constitue un cas de force majeure qui nous empêche d'accepter une commande. Toutefois la maison leo... s'engage à honorer toutes les commandes qu'elle aura acceptée et se reconnaît l'obligation, en plus d'éventuelles décisions de justice, de rembourser toute avance faite sur l'achat de l'un de ses produits.

4) Tout comme la maison leo... a l'obligation d'honorer les commandes passées par ses clients, ses clients ont pour obligation de payer les produits commandés une fois ceux ci produits, même s'ils ne comptent plus réaliser leur achat.
Toute avance faite à la maison leo... au moment de la commande sera déduite du prix de vente.

5) Sauf au cas où un produit se serait révélé défectueux au moment de l'achat ou aurait recelé un vice caché, les produits de la maison leo... ne sont ni repris, ni échangés ni remboursés. La maison lionelpsl n'est en particulier pas responsable si la maladresse d'un utilisateur ou l'usure normale de l'un de ses produits est cause du bris d'un seau, d'une hache, d'une épée ou d'un couteau.[/rp]

- Voilà...
Le vélin est reroulé mais gardé en main... Il était comme ça Léo, notre frère d'armes et ami avant tout. L'on pouvait compté sur lui en tout temps, toute circonstance, pour n'importe quoi... Vous vous souvenez sûrement des fois où il faisait la promotion de ses casques en racontant une fable au sujet d'un aigle qui lâchait une tortue sur la tête d'un quidam qui mourrait s'il ne portait pas un casque de la Maison Léo.

Elle n'arrive plus à parler... trop de belles choses vécues avec Léo durant ces huit dernières années, les larmes débordent... elle se décale sur le côté... Il fait froid et le temps est un peu gris...

Reprenant un goulée d'air pur...


- Et vous ? Auriez-vous une anecdote à raconter sur Léo ou sur Rayanha ? Ho... une dernière chose... j'aimerais que nous ayons une pensée pour un homme de coeur... ou plutôt de Pique... Ignace, qui nous a quitté cet été... et...

Et là, silence complet, parce que les mots sont superflus et que de toute manière, ils ne peuvent plus sortir...



[hrp]
(*) : http://www.univers-rr.com/RPartage/index.php?page=rp&id=15062
et des RPartages où il a posté : http://www.univers-rr.com/RPartage/index.php?page=rech

Je tiens à rassurer certains d'entre vous : les JD Léo et Raya vont très bien.
JD Léo ne m'en voudra pas de dire qu'il n'a plus le temps de jouer aux RR parce qu'il préfère s'occuper de sa famille et sa fillette. C'est un mari et un papa comblé Smile Il m'avait fait connaitre Jean Ferrat (entre autre^^), dont nous écoutions les chansons sur msn tous les soirs. Merci pour tout Lionel, et je te souhaite une belle vraie vie, si un jour tu repasses par là Smile
[/hrp]

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Sam 14 Jan - 19:47

Une histoire ? Camy n’a pas tort. Ouais mais non. En l’occurrence, même s’il n’est plus Lecteur de la cure de Genf, Kiki pense cette évocation comme un sermon, en fait.
Bon, un sermon kirkwoodien, d’accord, mais quand même.


- Attendions, d’abord, j’terminions. C’que j’disais, moi ?
Ah ouais. La Raya. La Raya. Ah, c’estions un autre genre, mais, mais bien, hein. Pitêt plus, comment dire, un rien plus spontanée en direct liveavant la moindre confuse, quoi…

Y’en a des qui qu’aurions dit : « qu’en a dans le flutal ».
D’autres : « casse-nouilles de première ».
Mais les, les instruits, aux membres desquels je compte chaque membre de cette auguste assemblée, dirions plutôt : « dame au courage de bonne race, à la mise de haute lignée et au caractère fort trempé »… Nan ?

Approbation immédiate, absolue et totale de la salle.

- Pis la classe, quoi. The staïle, tout, tout simplement. Pas pour rien que c’estions la copine de ma femme, qui…

- Raya ? Raya était ta femme ?

Arrêt sur image. Kirk semble dessouler d’un coup. Là, il s’en est chopé un, c’est du lourd quand même. Regarde l’importun qui ramène à nouveau sa fraise là-dessus. Silence. Le Lecteur se penche vers lui :

- Le, le délire et la confusature, j’pouvions comprendre. La grossièreté, passe encore. Mais y’a des chapitres sur lesquels j’accus, j’accusions une certaine fragilité dans la patience. Faiblesse coupable, j’avouons, j’avouons…
Mais pour en r’venir à c’que j’disions, tu, tu voyons ce moule à blé en pierre sur la table ? Si tu l’ouvres encore sur ce chapitre, j’y posions doucement tes noix et j’les’traitions comme si j’devions faire une galette de pain. Capice ?

Re-silence. Qui dure un peu.

- Groumf, qu’esse que j’disions déjà, moi ? Ah oui…
Ça, elle, elle impressionnait ! Sa prestance, sa gouaille, ce, c’était, ben kekchose, quoi… Hein ? Non, hein, pas n’importe nawak ? Une, une pêche, patatoïdée j’dirions, même si j’savions point trop c’que ça voulions dire ejactement, mais quand même déjà quoi…

On notera le superpouvoir réformé qui permet de passer de raisonnablement bourré à très clair et inversement en un rien de temps…

- Ouais, c’estions de beaux sicaires !
Buvons aux sicaires, aux amis, à Deos qui accueille de telles merveilles qui nous manquerons longtemps !
J’voyons d’jà la scène, à l’entrée du Paradis. Leo et Raya d’un même pas, encore que non, Raya d’vant, biscotte elle voudrions être la prem’s.

Mimiques approbatrices, y’a des chances.

- Ouais, pis au milieu des lumières éblouissantes et tout et tout, l’Titus sur le seuil qu’ouvrions les bras, œuf corse, grave et souriant dans sa barbe, Raya déjà pleine de questions et Leo qui médite l’instant, pis Titus qui s’retournions vers Leo, et qui lui fait : Rejoins notre Raya !.

Et tout le monde de chanter en pensant à Leo et Raya.
Oh, certes, les paroles peuvent sembler décalées, beuglées par cette assemblée avinée qui a été plus jeune, moins bedonnante, plus alerte, moins aisée*, avec davantage de cheveux. Mais le cœur y est, et l’étincelle y couve, et les braises y scintillent.


* « On n’est pas riches, en Suisse, on est aisés », disent mes cousins de cœur de Lausanne.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   Dim 15 Jan - 19:22

Domdom a écrit:
L’encapuché avait appris la nouvelle ce matin, lors de son arrivée à Genève, mais il se refusait encore à y croire.
Raya, plus de ce monde ? Gné ! Mais c'est pas potib' !

Raya, la belle impétueuse, la douce foldingue, doublon indissociable de cette folle de mad Mad…
Domdom la connaissait peu, mais la jeune femme avait contribué à changer (un peu) l’opinion du conteur Marseillais sur les Genevois, qu’il ne considérait (presque) plus comme le chaînon manquant entre l’homme des cavernes et l’homme dit « civilisé » , ainsi qu’ils étaient si complaisamment décrits dans la feue Lotharingie.

Le conteur eut aussitôt une pensée pour son amie Shirine.
La rouquine, toute fraîchement mariée, était elle au courant de la disparition de Rayanha, son amie de toujours, que l’encapuché avait contribué à rapprocher d’elle, il y a tout juste un an ?
Il se promit d’écrire à l’ancienne sicaire pour la tenir au courant du funeste destin de Raya.

La nouvelle lui avait noué la gorge, l’empêchant de gober une olive provençale, son moyen habituel pour se redonner un coup de fouet en cas de moral en berne.
Avisant la lanterne allumée d’une taverne, le passeur d’histoire poussa la porte du boui boui
Peut être qu’une bonne chope parviendrait à lui délier à nouveau la gorge ?

Raya, morte.. Merde alors ! En plus elle était tellement canon , la Raya !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP - Enterrement de Leo et Raya   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP - Enterrement de Leo et Raya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enterrement de vie de garçon
» Chanson des Escargots qui vont à l'Enterrement de Jacques Prévert.
» réunion à saint-georges aprés l'enterrement de jean
» Musique de votre enterrement.
» Votre chanson d'enterrement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: