Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Jeu 12 Mai - 23:03

Elisabeth_stilton a écrit:
La blonde regarda l'émissaire et sourit.

Je pense que personne n'est revenu pour nous le dire car s'il on revient d'auprès de Déos on ne se souvient de rien. Aussi, bah votre maitre verra quand le moment sera venu.


--Fossoyeur a écrit:

Mon maître à des souvenirs d'une clarté effrayante de ses entrevues devant Déos et Sans Nom. Fort nombreuses.
Pour ma part, mon érudition me laisse penser que l'esprit du mort continue à fonctionner de façon étrange entre le moment du trépas et le moment ou la résurrection opère.
Comme le lapin gigote encore même saigné à mort.
Propice à des visions et illusions.
Lui considère la chose tout autrement et en a posé un principe de Foi.
Considérant que le Rêve opère à ces instants particuliers.
Il pense que Déos, étant Amour, permet à chacun de vivre et revivre encore quand la balance du Jugement n'est pas fondamentalement parlante.
La notion de Pardon.
Qu'il évite ainsi de jeter l'homme aux enfers trop vite.
Mais que Sans Nom s'en accommode fort bien, voyant ainsi des âmes à la pureté non immaculée retourner arpenter le monde plutot que de lui échapper....Et peut être lui revenir à lui seul au final.
Mais ceci est autre débat.
La résurrection a un sens dans notre Foi, il est convaincu que nous devrions y prêter attention plus grande.
Déos nous recrache trop souvent, il ya sa Volonté derrière. Un but, quelquechose.
.

Puis il trace quelques notes pour le Cartel.
Car certaines opinions relatives au mariage sont importantes.
Attrapant un fruit sec, finissant un godet il propose un résumé


Ainsi notre nature humaine étant faillible, nos Serments le sont aussi?


--alphoncine a écrit:
PROBABLEMENT!...s'écrit la vieille spontanément....

Surprise de son élan, alors qu'elle s'était levée de sa chaise en la faisant basculer en arrière, elle rougit puis reprend plus calmement.

Scusez moi....j'suis l'Alphoncine et j'suis envoyée par ma patronne Estainoise qui n'a pas pu v'nir.
J'dois prendre des notes pour lui faire un compte rendu mais je sais que le sujet du mariage et surtout du divorce la turlupine.

Tout comme le temps ne s'arrête jamais, les serments, un jour plein de sens, peuvent plus tard, ne plus avoir de sens.

C'est c'que j'dis à ma dame de Givré quand elle tourne en rond en attendant son époux qui a décidé de l'ignorer....
car j'crois qu'il est plus amoureux de ses livres de comptes que de son épouse qu'il a pourtant courtisé de longues années avant qu'elle ne lui ouvre son coeur et qu'elle accepte enfin,
devant deos, de s'unir à lui.

Si j'ai bien tout suivi et compris, il est possible de se séparer de l'homme qu'on a épousé s'il y a commun accord et lorsqu'il y a eu quelconque faute...
Mais que doit on faire s'il n'y a pas vraiment faute de part et d'autre, juste l'indifférence, l'absence de l'époux ....
et comment peut il y avoir commun accord alors que l'homme en question ne daigne pas répondre à ses lettres ...et même qu'il les lit pas ses lettres.
J'ai vu les pigeons revenir avec le message.....pour dire...

Mais ma patronne attend encore et encore. Et sa jeunesse et sa beauté s'étiolent peu à peu...au point qu'un jour, elle ne pourra plus enfanter.
C'est donc pas demain la veille que j'fairais sauter sur mes genoux ses petits qu'elle n'aura jamais.
Je la sais accrochée à son serment mais doit elle se refuser d'aimer un autre homme et fonder une vrai famille parce qu'elle est mariée à celui qui semble avoir oublié qu'il avait une épouse?

Que puis je lui faire comme compte rendu sur ce chapitre afin qu'enfin elle se décide d'aller de l'avant et nous faire des petits givrés?


Oui par ce que bon, l'alphoncine, vous l'aurez compris aimerait bien voir des petits courrir au domaine pour rajeunir ces vieilles pierres.

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Charlotine
Pierre de Rosette
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 37
Localisation : bonheur'land

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Jeu 12 Mai - 23:03




Paupières mi-closes
Paupières closes
Noir le plus total
Merde, j’me suis endormi.
Bordel, elle m’avait pourtant prévenu
« Tu seras mes yeux, mes oreilles et ma main, ne me déçois pas ! »

Réveil brutal,
Ça bourdonne, ça raisonne, c’est l’brouillard complet
J’fais mine de rien, style l’gars sérieux qui écoute
Ouais, mais écoute quoi ?
J’farfouille mes notes, zieute vers la blonde
Puis elle ouvre la bouche, elle parle mariage

P’tain, l’fameux sujet !
L’mariage ! V’là bien l’truc qui ne m’arrivera jamais
Une seule femme ? Sans rire !
Alors que j’peux toutes les avoir ?
Bon p’être pas toutes, mais suffisamment pour qu’la vie soit belle

J’fouille mes notes,
P’tain qui c’est qui a tout mélangé ?
Elle va m’tuer, si elle sait, elle va m’tuer
Avec ses griffes acérées, elle va me transformer en lambeaux

Faut pas qu’j’me trompe !
Elle l’a dit dans sa missive
« Ma vie change, mes avis sur certains sujets aussi
Te trompe pas, jette mes vieilles notes, et transmet le contenu de ce courrier »
P’tain, elle va bien hein !
Elle serait amoureuse que ça n’m’étonnerait pas !
J’suis pas con ! j’ai bien vu ses yeux briller !
A la coquine ! Elle profite et pendant ce temps, c’est moi qui me coltine le synode !

J’soupire, sérieux, être là
Si seulement j’avais pas piqué cette foutue rose
Bon, allé, faut que j’me lance
Avec un peu d’chance, personne n’a remarqué
J’vais la jouer subtil
P’tite toux pour annoncer mon intervention


Charlotine s'est interrogée sur cette question, après son passage en Anjou.
J'vous délivre ses pensées sur le sujet


Citation :
Je vais vous donner la réponse que j'ai donné à l'un de nos frères, il y a quelques semaines, quand il me demandait si le croyant pouvait rompre un serment et se tenir debout devant Déos le jour du jugement.

Selon moi, il vaut parfois mieux rompre un serment que de faire croire qu'on est toujours fidèle à une promesse que l'on ne saurait respecter. Si la raison est bonne, il n'y a pas d'inquiétudes à avoir de se présenter debout devant Déos, seul à pouvoir juger de la teneur de nos actes.

Le mariage n'est pas quelque chose qui doit se prendre à la légère. Néanmoins, personne ne saurait prédire l'avenir. On peut prêter serment avec sincérité, en pensant que la route est toute tracée. Puis le temps peut se montrer trompeur.

Alors que ce soit du à une faute d'un des époux ou que ce soit du fait d'un éloignement de ces derniers, il n'en reste pas moins que les vœux prononcés deviennent dénués de sens, voire caduques. A partir de là, la faute serait surtout de ne pas rompre un serment qui n'a plus de valeur.

______________________________
 

J'allais ouvrir la bouche quand j'ai entendu une petit voix dans ma tête. C'était Izaac alors je me suis tue
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Jeu 19 Mai - 19:52

Elisabeth_stilton a écrit:
La blonde écouta les uns et les autres.

Le synode est pour parler de la place de la dissolution ou annulation de mariage au sein de la réforme. Là on arrive à discuter de chaque cas biscornu propre à chaque histoire. On est tous d'accord pour dire que le Très Haut ... ahem Déos ... est seul juge de nos actes et du respect ou non de nos serments. Chaque cas est donc à voir avec un prêcheur pour guider nos coreligionnaires.

Maintenant si je dois répondre à chacun ici présent, je me le permets parce que je me prédestine au prêche et que j'ai pour but d'aider. Oui nous sommes faillibles et nous avons le libre arbitre ce qui fait que nous sommes parfois faibles. Après je pense que c'est le genre de décision qui doit se prendre après réflexion et non pas parce qu'on a envie de trousser une puterelle dans une taverne, juste parce qu'elle semble avoir plus d'attrait que sa femme. J'exagère mais je pense que l'image est clair. Donc en conclusion, vous pourrez dire à la Givré qu'à mon sens elle peut rompre son serment qui n'est que la conséquence de la rupture de celui de son époux. Il est vrai que tout ceci peut déstabiliser mais en fait c'est très simple. Enfin pour moi.


Elle parlait la blonde mais trouvait aussi qu'on tournait un peu en rond. Aussi elle essaya de conclure un peu.

L'annulation du mariage est une chose tout à fait canonique romaine, on annule et on prétend que quelque chose n'a pas existé pour éviter de voir ses fautes.
La dissolution est l'arrêt des sacrements pour les romains et donc l'arrêt du respect des serments pour nous.
Rompre un serment doit être une décision mure et réfléchie avec de bonnes raisons sous peine de ne pas pouvoir recevoir le pardon de Déos.
Voilà mon avis.



______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Mer 8 Juin - 17:51

Spoiler:
 

Maleus a écrit:
Maleus s'était un peu évadé du synode pour cheminer dans ses labyrinthiques pensées mais il était temps de revenir au monde réel et faire avancer le schmilblick.

"Hm."

Léger raclement de gorge, petite gorgée d'eau.

"Dame Elisabeth, je crois que vous avez très bien résumé la chose et je suppose qu'au delà des petits détails nous sommes sans doute tous à peu près d'accord là dessus. J'ajouterais que notre foy aristotélicienne nous pousse, contrairement aux papistes, à une grande auto-discipline. Les sujets sur le serment marital et sur le mariage en général n'y font pas exception."


Une autre gorgée d'eau puis le cyclope ajouta :

" Je suppose que les interventions des un et des autres auront et pourront aider nos coreligionnaires dans leur réflexions personnelles sur le sujet et les aideront sûrement à trancher. Quoi qu'il en soit, il n'est pas à douter qu'au final, tout repose entre les mains du Créateur."

L'Assay en chef croisa les bras.

" D'autres questions ou bien pouvons nous passer aux deux derniers sujets du Synode ?"

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Jeu 9 Juin - 23:07

--Fossoyeur a écrit:
Qui connait l'existence de Déos et se ferme à lui se coupe de l'humanité.
Il est alors libre de son Libre Arbitre ,offert par un Dieu qu'il nie, d'aller aux pires bestialités jusqu'à renoncer à sa nature d'homme.
Ce genre d'engeance doit être combattue par le verbe d'abord...Par l'épée de suite sans perdre de temps dés lors qu'il se positionne comme animal.


Ouais, il baguenaudait coté buffet et public.
Aprés tout, un séminaire tout frais payés est denrée rare.
Mais quand Maleus s'exprime il tance net, rejoignant ses parchemins.


Un tort de Rome est d'amoindrir le Libre Arbitre et de supposer qu'elle est plus intelligente qu'autrui. Si nous considérons les hommes comme dotés du même bagage par Déos, s'ils se font bête nous avons droit de les traiter en bêtes. Qu'ils soient paysans ou Roy..Surtout dés lors qu'ils proclament leur préférence à la bestialité plutot que l'humanité.
Ainsi ils sont tuables et pourchassables comme sangliers en forêt.


Amoindrir le propos transmis par Cartel, il se jette sur l'autre sujet.

A partir du moment ou l'autre est Aristotelicien il est Croyant.
Il est en erreur, en effet, mis au moins il est dans la voie des Ecritures et sagesses.
Alors nous pouvons vivre et travailler avec.
Tout en sachant qu'il aura toujours dague pour notre dos et que nous aons devoir d'avoir langue pour son cerveau.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Ven 10 Juin - 10:08

--Eloy_Mamai a écrit:
Sur un ton empli d'exaltation, le blond commis répondit :

Oane a dit : Aimez Le et Il vous aimera. Adorez-Le et Il vous bénira. Vivez dans Sa Foi et Il vous accueillera à Ses côtés.

L'éternel notre Déos n'a t il pas puni les habitants d'Oanylone de s'être abandonner aux plaisir matériels plutôt de lui rendre grâce ?

Donc ... que ceux qui se sont détournés de l'éternel notre Déos, qui ont préféré écouter les paroles des papistes, de la créature dont on ne doit pas prononcer le Nom meurent par notre fer. Ainsi nous ferons acte charitable de les délivrer du pêché de leur vie. Amenons les devant Déos pour qu'il les juge.


Les yeux toujours remplis de cet enthousiasme excessif, il but une gorgée avant de répondre à la dernière question soulevée par le borgne saint pasteur. Trop prompt à parler, il s'étrangla tout en buvant une gorgée du godet. Après une forte toux, que la couleur de son visage ait viré du blond au rouge, que son poing ait frappé la table, il réussit à reprendre souffle. D'une voix plus fluette et éraillée, il termina :

Arf ... tofff ... toff ... arf ...

travailler avec un croyant tofff ... tofff .... même mauvais croyant est possible. A nous de les ramener dans l'amour de l'éternel notre Déos, de leur montrer le début de ce chemin, le temps, que vous dites pasteur temporel, une fois achevé. A mélanger les deux temps que vous dîtes pasteur risque, c'est pas faux, de rendre notre message fort brouillon.

Je finirai
sa voix étant redevenu clair et forte.

Et Gardons nous de leur tourner dos. Tenons aussi bonne lame dans une main, nous éviterons ainsi de recevoir la leur fortuitement ...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Sam 11 Juin - 19:45

Elisabeth_stilton a écrit:
Les tolérer ne veut pas dire tout accepter d'eux. Il me semble évident qu'il faut tous, quels qu'ils sont, les ramener dans la foi. Cela sera sans doute plus dur avec un athée qu'avec un croyant car le croyant lui par principe croit.

Ouais elle prenait la parole comme ça.


Il est évident que la religion de la personne dans le monde du temporel nous importe peu. Pour le reste je pense que nous devons les combattre par les mots et le prêche afin de tenter de les ramener dans la vrai foy. C'est aussi simple que cela. Tout le monde a le droit de s'égarer, nous sommes là, nous prêcheur pour les réorienté, après chacun ayant son libre arbitre Déos décidera.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Dim 12 Juin - 19:13

--Kirkwood_de_Genf a écrit:


Dum da da da… Kirkwood rêvassait encore… Cela étant, après lui avoir fait don d’un océan de défauts, Deos lui avait laissé quelques rares qualités, dont celle de pouvoir écouter à demi. Lamentable, certes, mais quiconque a des souvenirs de ses années d’escolier ne lui jettera qu’une petite pierre (tranchante, quand même…).
Un grand enfant, quoi…

Bref, il finit par se lever et placer son petit grain de poivre (la gabelle, c’est cher…).


La Réforme estions THE religion minoritaire, face à une mer de Romains et de croyants tellement mous et indifférents sur le fond qu’ils en frisions l’athéisme, mais passons.
Nous estions minoritaires et avons obligation pour diffuser notre foi d’en tenir compte.

Si Deos estions avec nous, ça voulions point dire qu’il estions là pour nous border l’soir et un ch’tit bisou sur le front, s’pas ?
Agir comme si cela estions vray en étant intransigeants en tout et n’importe quoi estions sans doute la voie royale pour détruire la confiance de not’God. Cela nous ramène en effet à exiger de Lui qu’Il nous protégions en tout, adonc à nous placer d’égal à égal avec notre créateur, nous qui sommes Ses créature.
J’pensions ben qu’personne de censée voudrions s’rendre coupable d’un tel blasphème ?

Regard qui se croit malin de notre Primus de Genève.

Je vous le demande, quel capitaine serions assez fol pour refuser gens d’armes qui lui obéirions mais ne prieraient point à sa guise ?

Haussement d’épaules. Puis sourire. Oui, ça fout les jetons… Et encore, imaginez dans le noir un lundi soir. Ben, le vendredi, vous courrez encore*.

Genève avions d’abord longtemps été la cité de la « paix civile », ce qui, j’pensions qu’on en tombions d’accord, estions même chose que la « tolérance civile » du seigneur Maleus. Je l’avions moult utilisé en mes prêches pour calmer les ardeurs des plus fanatiques de mes compagnons.
Adonc y avons-nous gagné au final. Car on avions prouvé notre souhait d’œuvrer au bien temporel commun, et convaincu moult de notre sincérité. Pendant que les Romains nous abreuvaient d’injures et multipliaient les attaques, se déconsidérant aux yeux du plus grand nombre.
Voyons-en les effets. Nombreux sont venus grossir nos rangs, et d’une infime minorité, nous estions maintenant une référence. Et le plus grand nombre a maintenant défiance des Romains.
Certes, cela ne comptions que pour ma petite patrie, où l’organisation temporelle différions du reste de l’Aristotélicité, je ne l’oublions point. Mais d’une même cause peuvent provenir des effets proches en d’autres lieux.

J’ajoutions enfin, d’accord encore avec le seigneur Maleus, que Deos restions seul juge au final, et qu’il offre moult voies pour le rejoindre, certaines précoces, d’autres plus tardives. Et que rompre et tuer celui qui ne croit comme moi, c’estions lui ôter toute possibilité de rédemption et de redécouverte du Tout Puissant.
S’il me menace, moi, les miens ou nos œuvres, c’estions sa faute, et que Deos guide mon fer !
Mais s’il veut œuvrer au bien temporel commun à mes côtés, même s’il a perfidie en tête, c’est renoncer à ce qu’il puisse rejoindre nos rangs au futur…
Ce qui, je vous l’accordions bien volontiers, ne signifions point lui présenter par trop souvent ou mon dos ou mon cul…

Brefle, on ne pouvions faire autrement que d’œuvrer avec les autres au temporel, et ergoter par présomption de pureté serions orgueil et carreau d’arbalète qui manque sa pomme**. Et dans l’obligation de diffuser notre foi, il faut bien vivre avec ceux qui ne la vivions point, non ?
Mais de même qu’au voyageur à la nuit, on se devions d’offrir l’hospitalité, cela ne signifions point qu’il fallions lui donner la clé de nos greniers de prime, j’croyons…

* Coluche.
** Gag helvète idiot.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Mar 14 Juin - 20:14

Amedee.le.lion a écrit:
Sur cette dernière question Amédée de Montjoye se contenta d'opiner du chef aux propos modérés de Maleus, de l'émissaire de Cartel ou encore Kirkwood, et de faire écho :

"Evitons de nous comporter comme nos persécuteurs, ou notre foi ne sèmerait que du vent. Mais que ceux qui nous moissonnent récoltent tempête."

Il était pour lui temps de partir vers de nouvelles aventures, après avoir remercié les gens de Toulouse pour leur accueil ainsi que cet instructif synode de la Réforme.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Mer 15 Juin - 19:50

--Eloy_Mamai a écrit:
Entre deux paroles prononcées, le commis relut quelques versets Averroës et sa Conduite. Un trouble s'empara alors de sa blonde personne. Perplexes, ses traits du visage le devinrent. Il posa sa main senestre sur sa bouche. Ses sourcils se froncèrent.

Tempête ... tempête ...
Est ce à dire le mauvais sort que le dernier messager a prédit tombant sur tous ceux ne croyant pas en notre père Déos ?

A vouloir tuer sans discernement, j'étais dans l'erreur. Je me suis égaré. Ma folle détermination m'a aveuglé. Le messer de Genf a raison. Fidèle ou infidèle, juste ou injuste .. qu'importe ! A tous l'éternel Déos a donné le pressentir qui conduit à la vie. Il est dit : "Je ne désire pas la mort de celui qui meurt, convertissez vous et vivez..."

Seule la guerre est excuse suffisante pour contrevenir à la parole de Déos. Mais sommes nous en guerre ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Jeu 16 Juin - 18:22

leo.... a écrit:
Léo se tenait aux côtés de Kirkwood et écoutait les interventions avec attention. Il n'avait pas pris la parole jusque là car il n'en voyait pas l'utilité, dame Elisabeth_stilton avait fort bien repris l'élément essentiel de la foi réformée: le rapport direct à l'Unique, sans que cette relation ne soit confisquée par un prêtre prétendant avoir des pouvoirs magiques.

Il était d'ailleurs beaucoup plus intéressant pour lui d'écouter parler tous ces éminents théologiens que de répéter ce qu'ils avaient déjà dit, mais là c'était différent, il se sentait fondé à intervenir. Aussi se leva t'il pour prendre la parole.


Salvé, je suis Léo, un de ces hommes du temps du fer dont a parlé sire Maléus au début du synode. Je suis venu de Genève avec Kirkwood qui a fort bien parlé et je voudrais ajouter à son intervention que les sicaires ont toujours fait la différence entre le curé de campagne attaché à ses ouailles et qui veille à leur bien être et l'évêque surtout préoccupé par ses intérêts et les jeux de pouvoir.

Bref, pour ceux qui partagent une autre foi, qu'ils vivent en paix, d'ailleurs ce n'est certainement pas par la contrainte que nous pourrions les amener à notre foi, mais par le témoignage que nous portons par l'exemple de notre conduite et de notre vie quotidienne. Et ce n'est certainement pas à nous mais à l'Unique de les juger comme il nous jugera tous.
Par contre pour les ennemis de l'Unique, ceux qui s'en prennent à nous ou ceux qui nous oppriment: la sica ou le pal.

Je vous remercie de m'avoir écouté.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Dim 19 Juin - 19:09



Ah, Leo prenait la parole. Et concluait fort bien. Encore que… On pouvait peut-être rajouter un pitit winny détail utile. S’il faut parfois rogner flammes de la jeunesse, tant bien faut-il lui garder espérance !

Si fait, mon compain Leo disions fort juste. Mais cela étant, messer, si l’emportement estions faiblesse, en convenir estions sagesse.
Laquelle dit donc d’avoir patience. Tolérance estions condition de survie pour la perpétuation du message du God. Et notre nombre croît.
Quand comme en Genève, notre foi estions partagée, on pouvions faire avancer les choses. Ainsi, si le culte y restions libre, les Romains y ont perdu l’usance de la cathédrale et officient désormais en chapelle hors-les-murs.

Sûr d’être modestement le porteur d’espoir, notre héros oublia qu’il fera mieux de s’abstenir de sourire.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Mar 21 Juin - 18:44

--Eloy_Mamai a écrit:
Le commis baisse les yeux vers le sol. Son visage se tend. Ses sourcils se froncent, signe d'une intense réflexion. Il commence à élever une de ses mains vers sa bouche. A mi-chemin, il se ravise et laisse retomber son bras. Il regarde Kirk et son jeune compagnon.

C'est pas faux !
Y'a pas de justes parmi les papistes, pas un seul ! Les Romains ne connaissent pas le chemin de la paix. La destruction et le malheur sont sur leur route....
Comme en Genève, pas vrai ?

Sont ils todos nos ennemis ? Si j'ai bein compris, faut séparer quelques grains de l'ivraie.
Donc c't ivraie ... nos ennemis en gros ... j'ai pas tort ?
Contre elle, faut il tirer la scie et l'ka, même l'épée ?

Car Christos nos dit : "Ceux qui prendront l’épée périront par l’épée..."
Vos savez qu’il a été dit : "Oeil pour oeil et dent pour den"t, mais il nos dit aussi : "Si ton ennemi a faim, donne-lui du pain, car Déos fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons."

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Dim 26 Juin - 15:00

Le sourire de Kirkwood s’effaça (pour le plus grand bonheur de tous, parce que, soyons honnête, c’est pas sain…) devant la réplique du sieur Eloy Mamai (même s’il en ignorait le nom : notre lecteur admettra que cela facilitera quelque peu l’intellection du moment) qu’il écouta avant de reprendre la parole, quelque peu dubitatif :

- Sieur, même si je n’estions point sûr de connaître vos citations, elles me paraissions de bon aloi dans les grandes marges.

J’attirions par contre votre attention sur le fait que nous sommes tous nés papistes, hormis peut-être quelques rares exceptions ? Adonc trier le bon grain de l’ivraie estions bonne mesure, autant que faire se peut, mais de l’ivraie ne doit point naître l’ivresse de la violence, au risque de perdre toute mesure…

Si la sica et l’épée estions bonnes assez pour rendre justice au God, et je puis en témoigner altant que mon compère Leo, il restions à trouver justement la mesure, laquelle en mon sens ne se peut définir qu’au cas par cas.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Mar 28 Juin - 18:52

--leo.... a écrit:
Moi même je ne suis pas né réformé. J'ai grandi dans les alpages loin des villes, et je suis longtemps resté attaché à la foi naïve que m'avait transmise mes parents. Descendu dans la ville la plus proche, Fribourg, je suis aussitôt entré au conseil municipal et dans l'Armée Cantonale Fribourgeoise pour servir ma communauté d'adoption.

C'est jeune lieutenant de police que j'ai reçu les premiers rapports sur les activités de ce que nous prenions pour un groupe de brigands et qui était connu sous le nom de "lion de juda", et que je suis entré en contact avec les différentes forces de police de la Confédération Helvétique pour surveiller et réprimer leurs activités.
C'est jeune recrue que j'ai affronté ceux qui sont devenus mes frères, sous les murs de Soleure et en d'autres lieux encore. Mais c'est là aussi qu'une graine a été plantée, quand, en lisant à Soleure une lettre abandonnée après les combats, j'ai lu cette phrase "ils nous prennent pour des brigands, ils n'ont rien compris". Je me suis demandé "qu'il y'a t'il à comprendre", et j'ai vu les sicaires bâtir la République à Genève.

Je peux vous assurer que parmi mes compagnons de l'époque il y'avait de nombreux justes. Bien que tous Papistes, comprenant instinctivement où se trouvait le bon côté, nous avons combattu les croisés chaque fois qu'ils sont venus porter le fer en nos contrées, je porte sur moi de nombreuses cicatrices qui en témoignent. Parmi ceux que nous avons tués, il y'avait aussi de nombreux gens de bien qui avaient été trompés par les prêtres.
Et c'est là le grand crime de l'EA: tromper la masse des fidèles pour détourner à son profit une foi et une vertu authentiques. C'est quand j'ai compris cela que j'ai rejoint la Réforme.
De même, c'est après la première croisade que les poissons se sont mis à fleurir sur les murs de Genève. Tant l'Eglise de Rome que la Réforme avaient montré leur vrai visage.

Ne disons pas aux victimes de l'Eglise et de ses mensonges: "vous vous suivez les prêtres comme des moutons, nous vous réservons le couteau des égorgeurs." Remplissons plutôt un rôle de révélateur et de témoin.
Révélons au gand jour ce qu'est vraiment l'Eglise de Rome, et les gens s'en détourneront. Témoignons de la vraie foi et les gens iront vers la Réforme.

Celui qui vous dit cela a commencé sa vie papiste et a fini par empaler un pape avec ses frères sicaires.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Jeu 30 Juin - 13:20

Eloy_Mamai a écrit:
Fils d'une nombreuse fratrie de paysans tolosans, Mamaï se retrouva en l'histoire du jeune compagnon du messer Kirkwood. Lui aussi avait été élevé en la foi papiste à prier et se vouer à tous les saints. Son entrée dans la compagnie des Marchands Aventureux, son apprentissage auprès du mestre Toc l'avait changé. A présent, il s'efforçait à affermir sa Foy en la Voie. Alors il lisait les vitae. Il questionnait les pasteurs. Il ne connaissait que le pasteur Maleus pour tout dire. Il questionnait son mestre et lisait ses missives en le temple de Tolosa le jorn des humbles.
Alors il écouta très concentré les paroles de Léo. Tout son visage était marqué des traits et autres plis de concentration. Ses bras croisés sur sa poitrine, il écoutait.


Papiste ... Incroyant, juste ou injuste ... qu'importe ! Mon mestre m'a enseigné que l’éternel Déos est une porte pour celui qui frappe, un chemin per celui qui passe. Ils nos entend : loué soit son Nom !

Eloy se signa d'instinct quand il eut terminé de prononcer ces derniers mots.

Si vos usez de pals, de la sica ou d'épée c'est que nos sommes en guerre. User de ça est-ce juger ou seulement révéler au cas par cas ?
J'avoue que je ne sais pas. Je ne sais plus.
Car Christos a dit :
"Mon enfant, ne juge pas, per n’être pas jugé. Car Déos te mesurera avec la mesure dont tu auras mesuré tes frères."

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Dim 3 Juil - 20:20

--Kirkwood_de_Genf a écrit:


Sieur, une réponse simple serions de citer ceci :
Citation :
52. Qu'ils disparaissent donc tous, ces faux prophètes qui disent au peuple : « Paix, paix ! » Malheureusement, il n'y a pas de paix !

La paix n’estions point si répandue qu’il ne faille oublier la sica ou tout autre fer.
Je me sentions toujours prêt à être avec mes sœurs et frères du Lion de Juda pour défendre ceux d’entre les réformés oppressés par les séides de Rome, nouvelle Oanylone.
Chez nous en Genf et Helvétie, comme ailleurs.
Certes, nous ne bougeons plus depuis quelques temps, mais il est vrai qu’on recevions régulièrement croisés qui s’installent chez nous, font vivre notre économie et par leurs exactions mêmes nous ramènent brebis égarées. Puis nos curistes se font raccompagner en territoire papiste.
Ça occupions un brin…

Mais il estions un temps pour se battre, un temps pour semer (Ton pontifiant tout en saisissant vigoureusement sa ceinture et en la remontant, ce qui se veut viril mais souligne surtout son embonpoint). Et ce raisonnement pouvions s’étendre à la géographie.
Il estions nombre de lieux où seul le fer peut s’exprimer.
Qu’il parlions !
Il estions des lieux où le fer estions inutile. Qu’il regagne son fourreau.

Le fer estions un des innombrables outils du God Tout-Puissant.
Ne le limitons point, ce serions blasphème.
Mais n’oublions jamais que le fer Lui appartient tout autant.

Genevois, on avions sentence tirée de Bernadette Lavilliers, sainte femme respectable :
Citation :
Une main ouverte
Et un poing fermé
L’une pour connaitre
L’autre pour cogner

Je ne savions si ceci répondions à vos questions ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Ven 8 Juil - 18:42

Eloy_Mamay

Eloy_Mamai a écrit:
La citation du logion abattit un lourd poids sur les épaules du blond commis. Instinctivement, son cou rentra dans ses épaules comme si tout le poids de l'ignorance des logia y était subitement tombé. Son visage, son regard s'inclinèrent doucement vers le sol. Ses mains cherchèrent le doux contact de ses cuisses. Sa jaque n'ayant pas de poche.

Le ton de l'helvète dispensant son savoir finit par redresser tout l'être du blond commis. Tel un assoiffé, il buvait avec avidité l'eau de ses paroles. Elles s'accompagnèrent d'hochements de tête à chaque phrase de l'homme de Genf. Du haut de ce savoir énoncé, il contempla l'étendue du chemin à parcourir : la récitation des commandements de la Loi, la lecture des recueils des paroles des Messagers, les chants du frère Kirkwood de Genf et la répétition des prières que les trois Bénis de Déos avait enseignées aux fidèles de la vraie Voie.


Qu’ai-je obtenu comme réponses de vos paroles, senher de Genf ?

Que la voie de la Réforme est un chemin difficile qui progresse entre deux abîmes. Sur cet étroit sentier, j'avançe comme l’aveugle qui tâtonne du bout du bâton.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3158
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   Dim 10 Juil - 15:38

--Kirkwood_de_Genf a écrit:


Kirkwood regarda le jeune commis, visiblement tant passionné à approfondir sa foi, et sourit. Jeunesse ardente, qui fait couler baume sur les nombreuses désillusions que l’âge apporte à chacun.
Oui, Kiki a des lettres (quand même pas de quoi faire un alphabet, hein…), et elles permettent donc de belles phrases, qui permettent ainsi de donner un décor aux couleurs de son imagination, quoique parfois sans grand rapport avec la réalité…
C’est Kirk, quoi.


- Ma fé, comme disions Coulondres, un mien compaing originaire de Toulouse, messer, votre réponse me comblions et, sans doute, me donnions trop beau rôle par rapport à votre belle capacité à poser des questions et interroger les réponses.
Mais bien grand fol serait qui refusions beau compliment.

Faux regard modeste du Kiki.

Cela étant, comme bien vous dites, le sentier de la Foy estions semé d’embûches, comme n’importe lequel au vrai. J’augure toutefois que vous avez bonne méthode pour éviter les pires chausse-trappes.

Après, chacun fait selon sa complexion et ce que la roue de la Fortune dresse devant soi.
On pouvions être pieux croyant dans la paix et sans jamais sortir de sa comté, en ne tirant le fer qu’en défense. Ou partir à l’aventure, de même.
J’en avions aussi connu qui préférions se donner au combat au bénéfice d’une cause plus grande qu’eux-mêmes plutôt que jeter aux orties une vie dont le sens leur estions trop vague.

Messer, si votre complexion vous pousse à prendre épouse et faire souche, dans la paix, faites et répandez la parole de Deos en votre quotidien, votre domestique et vos relations.
Si elle vous jetions plutôt dans les périls, faites, que ce soyons pour faire commerce en Orient, diffuser la Foi sur les chemins ou lutter fer au poing aux côtés du Lion de Juda.

Notre God nous dépassions tant que tous les chemins mènent à lui, et non Rome, comme bien vous doutez…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Le synode aristotélicien réformé de Toulouse, avril 1464
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» bureau coordonnateur pour st-félicien
» Grande-Bretagne : des "boules de neige" formées par le vent
» Question - eéducatrice non-formée en CPE
» Et JPMBB sort son préformé : le PhysioCarrier
» Gros popotin en lavable ...et vêtements déformés!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Le séminaire-
Sauter vers: