Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 0:10



Aubane a écrit:
... Tarif: 60000 écus la leçon.

Et Aubane d'exploser à la figure de son interlocuteur, pour des raisons passablement obscures à l'ombre des montagnes suisses, mais bien plus claires quand on est un peu plus à l'ouest.

Un comté !!!! Le Maine est un comté !! C’est fini de raconter des bêtises screugneugneu !

Et de commencer à raconter, marchant de long en large.

Déjà je n’ai jamais été ministre, juste une fonctionnaire consciencieuse, au poste de secrétaire d’état du Maine. Quant à Montmirail c’était ma résidence depuis des années. Et puis la disgrâce à la cour, pour le nombre de fois où j’y ai mis les pieds… Mais assez parlé de moi, parlons plutôt de ces écus. A la base, ce sont des écus mainois qu’on a confié à ma surveillance afin d’éviter qu’ils tombent entre les mains de visiteurs de châteaux ou autres envahisseurs. Avec une frontière avec l’Anjou et une autre avec la Bretagne, le Maine est assez exposé aux pillages divers et variés.

Sans transition, sur un ton plus calme, mais toujours d'un pas de diction de missive militaire.

Cette histoire commence vraiment quand la Reyne Angélyque, ou des proches la manipulant à loisir (ça n’a jamais été très clair) ont décidé de se payer une figure importante du Maine en la personne de la comtesse Karyaan, une forte personnalité totalisant le plus grand nombre de mandats à la tête du Maine, et un caractère bien trempé  qui manie bien mieux la vérité qui fâche dans ta gueule que la lèche rectale hypocrite. Il faut dire que sa gestion à la baguette du Maine avait porté ses fruits, faisant du petit comté une province riche.

Heu... J'oublie pas comme un truc là... Ah si, planter le décor. Promis, je fais ça vite, et avec de l'engrais, pour qu'il pousse plus vite une fois planté.

Ca nous oblige quand même à revenir quelques instants en arrière, au moment où Aubane arrive au bord du lac de Genève, maugréant après le Vieux et les rendez vous sur les berges, dont la relative longueur rend la localisation des rendez vous qui y sont pris passablement inexacte, surtout du point de vue des nouveaux venus, peu au fait des coutumes locales.

Mais voilà quelqu'un qui arrive. Aubane se redonne une contenance plus avenante et s'avance vers sous rendez-vous se fendant même d'un sourire amical, chassant jusqu'au souvenir de son attente.


Izaac a écrit:
Izaac, envoyé spécial du bord du Lac gribouille son petit carnet de vélin rose.  Switzerland Qualitat. Il suit scrupuleux l'odyssée d'Aubane.

- Riche ?

[...]

Riche comment ?

Le suisse est poreux à la dimension comptable de l'Histoire. Et même quand il ne le nait pas, il le devient. Déformation duodécimale oblige.


Cendres a écrit:
A la Compagnie, Le vieux tient les comptes

57 497...

renifle

ça c'est rafraîchi...

57 498... 99... et...

Et ?

Ben pas de et...


Respire avec force

Il en manque plus d'une !

Six fois que je recompte.


Devient rouge

La française va dire que j'ai tapé dans la caisse. Pas un radis, j'ai pas pris un radis...

Recompte

1 tabouret pourri...
1 vin de Bordeaux
3 vins de Bourgogne...
ou l'inverse... De la picrate quoi...
30 cailloux, le foi gras et 57 500...


Il en manque put... de bord... de mer... de cul de nonne !


Se décompose

Le remboursement d'Aelig pour les faux frais... Le pinard qu'a Piqué Archibald...

ça fait pas 7 800 ça ! Pour une fois qu'on pouvait se foutre de la gueule des comptables français... 60 000 qu'ils réclamaient alors qu'il y avait plus...

Cendres boit un coup. Camomille premier choix. Infusion de Madeline avec des petites graines au fond.

Les taxes... !

AUX VOLEURS !!!!! Ils nous ont piqué leurs sous avec les taxes sur le marché !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 7:20



[Dans la cuisine de l'hôtel des Ambuleurs, quelques minutes, secondes et nanosecondes plus tôt]

Elle observe la tasse, perplexe puis interroge la Providence.

- Pourquoi les petits grains tombent-ils au fond ? Pourquoi ça ne se dissout pas ? Dix sous, c'est pas rien pourtant...



[Dans le bureau du vieux, au moment où il gueule ]

Dans le fond, c'est pas qu'elle a un grain la Mad, mais elle aussi elle compte.... C'est qu'il en manque des sous ! Et pas dix.
Faut-il qu'elle arrive à la conclusion que dix sous ça se dissout ?


- Saleté de taxes... Et je te parle même pas des impôts...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Alliciante
Camelot
avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 20:47


Aubane a écrit:
[Toujours au bord du lac]

Riche comment ?Répète Aubane.

Quel meilleur endroit que maintenant pour placer le flash-back précédemment promis sous l'excuse foireuse de planter le décor! Ça fait durer le suspens à cette question pleine d'intérêt et tout et tout.

Comme l'ont déjà deviné les plus perspicaces parmi vous, belles lectrices et vaillants lecteurs (et hop, deux allusions sexistes pour le prix d'une), Aubane avait rendez-vous avec un envoyé spécial de l'AAP à propos de son cas (à elle, pas à l'envoyé spécial, suivez un peu sinon ce flash-back va s'éterniser). Parce que je suis sympa, je vais vous passer le passage sur les salutations d'usage et tout le toutim pour en venir à l'instant précédent le début de ce récit, celui où Aubane prenait connaissance du 1er brouillon rédigé d'après les renseignements glanés auprès des autres Ambuleurs, texte dont je vous présente la partie qui a fait voler en éclat la relative retenue d'Aubane:  


Izaac a écrit:
[...] C'est en sa qualité d'exilée fiscale que la Dame est entrée dans la cité helvétique quelques jours plus tôt, les malles pleines de près de soixante mille écus de France. L'Odyssée avait commencé deux mois plus tôt. Retirée à Montmirail dans le duché royal du Maine, en disgrâce à la cour, celle qui en avait été discrète et inamovible ministre avait formé le projet de retirer du trésor royal, l'un de ses forts mandats que l'on signe dans nos châteaux.

Maintenant que le décor est planté, qu'il pousse, et que l'introduction a été flashbaquement (Oh qu'il est beau mon barbare anglicisme) exposée, nous pouvons reprendre le cours de ce récit et laisser Aubane répondre.

Comme une province capable de mettre "à l'abri"...

Aubane mimant les guillemets tout en poursuivant sa réponse.

... quelques 60000 écus d'un coté, et 25000 écus de marchandises d'un autre, tout en ayant largement de quoi faire tourner la boutique, soit un total tournant autour de 120000 écus. Je ne sais pas ce que ça vaut par ici, mais pour une petite province de 4 villes, en Domaine Royal, ça fait riche.

Vous avez d'autres questions, ou je continue ma petite histoire?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 23:04



Izaac a écrit:
- Poursuivons, mon petit, poursuivons.

Oui, Izaac sait être laconique.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 23:04



Aelig a écrit:
[ hôtel de la Compagnie, Où l' on procédait tantôt à la toilette trimestrielle du vieux., dans son bureau. Un détail qui échappe au lecteur non averti. ]

Ca fait pas 7 800 ça ! Pour une fois qu'on pouvait se foutre de la gueule des comptables français... 60 000 qu'ils réclamaient alors qu'il y avait plus...

-Hem....7800 ? Ah oui quand même...Oh ben ça alors...tant que ça de disparu ? J'aurais pas crû...
Ceci dit, me reste encore deux seaux que j'ai acheté avec les sous de Tatie...Cerclés qui plus est ...On peut en tirer un bon prix à Genève, puis j'ai aussi des plantes...

AUX VOLEURS !!!!! Ils nous ont piqué leurs sous avec les taxes sur le marché !

-C'est ça Patron ! C'est sûrement à cause des taxes....Les salauds ! Le Maine c'est un drôle de pays, hein ? Les gens là-bas, c'est à coups d'impôts qu'ils se frappent...Puis dans tout le Royaume c'est comme ça...Tu prends un virage à droite, Paf ! Une taxe....À gauche, encore une ! Et puis inutile de te cacher dans un monastère...Les taxes, elles arrivent quand même à te retrouver...On se demande comment elles font...Puis le temps de, elles se sont fait pleins de petites copines en chemin. Elles sont plus malines que nous...Les taxes.

-...

Ceci dit, patron, si Alliciante a gardé tous les tîtres de transports pour revenir avec toute la bande jusqu'à Genève, tu peux toujours les déclarer au bailli du Maine en frais réel. Je la connaîs, elle est sympa. Ca nous fera un abattement de 10%...Enfin, dans notre cas, faudrait envoyer fissa fissa une réclamation au comte pour qu'on nous rembourse...Je te ressers une camomille ?



______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 23:05



Madeline a écrit:
[Hôtel de la compagnie, derrière un paravent dans la salle d'eau... Oui faut pas déconner, la Mad a vu assez d'horreurs durant toutes les guerres, alors qu'on lui épargne le petit baigneur !]

Et tandis qu'Aëlig récurait le patron de la tête aux pieds...
Et tandis que les comptes n'étaient pas ronds...

La Mad, elle, reluquait ses pieds.
Elle portait une madgnifique paire d'escarpins dernier cri.
Autant dire qu'elle avait décroché des discussions si peu importantes tournant autour de l'argent pour se concentrer sur l'essentiel : la gen"vois staïle !
Et comme on nous répète partout que le décloisonnement c'est l'avenir, ben la classe aussi, faut la décloisonner !
Aussi, laissa-t-elle dépasser un pied richement chaussé du paravent et les interrompit :


- Regardez comme il est beau mon escarpin tout neuf ! Je vous rassure, le second l'est tout autant. Et en plus, ils étaient en soldes ! A peine 7 800 écus la paire... ça valait le coup non ?

Elle fut un peu surprise du silence soudain là, de l'autre côté...
Aurait-elle dû choisir une autre couleur ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 23:50



Aelig a écrit:
Des escarpins ?

- Ah Ah Ah, c'est drôle, pendant un instant, j'ai crû que..Je les avais perdus. Nan parceque dêjà que j'ai perdu Barth...Ca fait beaucoup...C'est joli...C'est moderne...C'est Gutemberg qui te les as vendues ?
Notwenn ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Jeu 3 Sep - 23:50



Madeline a écrit:
Elle repose le pied au sol, un peu déçue.
Et oui... C'est qu'il la connaît par coeur la Mad. Et le coup de leur faire croire que sa paire de godasses achetée pour trois fois rien aux trois Suisses cordonniers ambulants qui s'étaient arrêtés sur la place de Genève aurait coûté les yeux de la tête, et bien...


- Tu pourrais faire au moins semblant d'y croire à mes godasses hors de prix et t'emporter en hurlant que j'aurais tapé dans le coffre ! C'est pas rigolo...

Quant au patron, il était fort à parier qu'il n'avait rien vu, rien entendu ou mal vu, mal entendu, ce qui, même sans mousse dans les oreilles, aboutissait au même résultat. C'est décidément pas rigolo !

- Faudra quand même qu'on m'explique comme ça a été possible que quelqu'un soit allé piocher dans le coffre sur lequel j'étais assise... Personne ne pouvait se glisser entre le pognon et mon derrière ! Personne !


Et de rajouter tout bas, presque traumatisée...

Ou alors, j'ai rien senti... Déos rassure-moi... Dis-moi que tu ne m'as pas rendue frigide ! ça me rendrait barjot !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Ven 4 Sep - 0:00


Cendres a écrit:
[...] une camomille ?

Regarde Aelig de son œil qui voit, ou presque, un peu de travers...

Oui mais sans sucre.

Un pied sort de derrière le paravant, ce n'était pas le stagiaire, il aurait reconnu la pointure

A peine 7 800 écus la paire... ça valait le coup non ?


C'est quoi ça ?
Elle a bouffé le bénef !

Assistant !! ASSISTANT !


OUI ?

Ah te voilà.
Elle là... Avec les trucs Italiens en peau de fion tendu sur les pieds.
Sur la liste !


ELLE Y EST DÉJÀ...

AH ! C'est pour quand ?

EUH... DANS LONGTEMPS... J'AI DES INSTRUCTIONS.

Quoi ? De qui ?!


La Mort lève le doigt et montre le ciel

Ah... Et Longtemps... Longtemps ?

ASSEZ POUR QU'ELLE AIT LE TEMPS DE FAIRE CHIER TOUTE L'ARISTOTÉLICIE


Ah... C'est grand l'aristotélitruc... ça va être long...


JE NE SUIS PAS PRESSÉ...

Évidemment...
Bon c'est pas tout, mais faut que j'aille voir Tatie. Elle doit trainer sur la plage avec du Salève.
J'ai le bon de livraison à lui faire signer. On a une réputation à tenir, ça fera bien sur le curriculum vitae de la CRS.


Se lève va pour partir et ajoute

Surtout pour l'opération "Pour 60 000 écus de plus", c'est un secret !
Vous pouvez le crier sur tous les toits.


Puis va vers la plage

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aubane
Tatie
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Ven 4 Sep - 11:45


Aubane a écrit:
[Le bord du lac, l'interview]

A l'invitation de son public, Aubane reprend son récit.

Sous un prétexte à trois deniers (le vol non prouvé de 300 écus pour être précise), la Reine a envoyé son cher fiston Azharr (il l’était encore à l’époque) à la tête d’une armée pour (re)prendre le contrôle du château du Maine, et en virer la méchante Karyaan. A ce moment, l’exil fiscal n’était pas encore à l’ordre du jour. J’utilisais toute mon énergie à démonter le prétexte inepte que brandissait l’administration royale, à tel point que j’ai commencé moi aussi à gêner. Ayant fait l’erreur de penser que le nouveau premier secrétaire d'état dont j’avais écopé comme chef était une personne un minimum intelligente et intègre, je me suis heurté à un mur, puis à des menaces à peine voilées de fermer ma gueule si je ne voulais pas sauter.

Les choses avançant la situation s’est éclaircie. La Reine Angélyque (ou ses proches la manipulant à loisir, je ne le répéterai pas à chaque fois) venait piller sa propre province pour se servir dans les richesses mainoises, Karyaan et son soit disant vol de 300 écus n’étant que le prétexte. C’est là que j’ai commencé à passer outre les menaces que j’avais reçues, je pensais qu’en face on était assez intelligent pour réaliser que si je me permettais de l’ouvrir, c’est que j’avais des cartes en main. Mais non, j’ai été virée du secrétariat d’état comme une malpropre. Ce n’est qu’ensuite qu’on est gentiment venu me demander de rendre les écus, sur ordre de la surintendante des finances de l’époque, une certaine Zelha (ça devrait vous dire quelque chose si vous suivez un minimum la politique française du moment) qui voulait les récupérer pour « les mettre en sécurité » dans les coffres royaux.


Nouveau mime des guillemets.

A partir de là quelque chose s’est cassé en moi (d’autres diront que j’ai enfin vu la lumière, question d’opinion), et la redoutable machine des Ambuleurs s’est mise en branle. L’opération « Exil Fiscal » était lancée.

Non, la pas de mime des guillemets.

J’ai toujours été une Ambuleuse, même si depuis leur installation à Genève et l’affaire de la marine mainoise,  j’étais plutôt en disponibilité prolongée. Le Maine, les Ambuleurs connaissent, ils y ont longtemps oeuvré et commercé. Il y a d’ailleurs encore une rue des Ambuleurs à Montmirail, et les écus que je gardais pour le comté étaient dissimulés dans leurs anciens entrepôts secrets.

Phase 1 : l’Ambuleur le plus proche de Montmirail fut contacté pour qu’il s’y rende au plus tôt. Ce fut Aelig qui tira la courte paille. Pendant ce temps, j’attendais que le conseil de régence imposé par la Reine me fasse un mandat pour rendre les écus, puis je trainais les pieds pour m'exécuter. Aelig arriva, s’installa l’air de rien à Montmirail et, par une nuit sans lune à travers des ruelles bien connues, nous déplaçâmes le magot chez lui. Ca en fit des brouettes. Heureusement que nous avions encore celles que Cendres utilisait pour ses transferts d'écus de la mairie à chez lui, quand il était maire de Montmirail. A partir de ce moment, je n’avais déjà plus les écus, mais seules quelques rares personnes étaient au courant, et j'ai tout fait pour qu'il en soit ainsi.

Phase 2 : Je rendis le mandat vide et quittai discrètement la ville comme une vulgaire voleuse, abandonnant à mon grand regret la mairie de Montmirail, non sans y laisser de quoi la faire tourner. Je passais par la Touraine et me réfugiais en Anjou, où une rencontre impromptue avec une armée locale m’offrit 15 jours de convalescence dans la capitale angevine. Remise, je continuai mon chemin jusqu’à Renne, où je m’installai dans un petit appart tranquille. Le régent du Maine, le prince Azharr, me contacta à plusieurs reprises, essayant de me convaincre de revenir et rendre les écus. Je temporisais, jouant les voleuses un peu dépassées mais essayant de se la péter sans trop savoir comment gérer la situation. Tant qu'en face on croyait les écus chez moi à Montmirail, et moi coincée en Bretagne par crainte de la poigne de la Justice Royale, les autres Ambuleurs auraient d'avantage de marge de manoeuvre.

Pour la suite, je laisse raconter les autres car à partir de cette étape, c’est surtout eux qui ont agi.


Et la conteuse de reprendre son souffle et laisser le temps à la plume journalistique de refroidir.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Ven 4 Sep - 12:30



Cendres a écrit:
Clopin clopant sur son mégot encore brulant,
Cendres rejoignait les deux assis sur un banc


Pour la suite, je laisse raconter les autres car à partir de cette étape, c’est surtout eux qui ont agi.

Quels autres ? raconter quoi ?
Je ne suis au courant de rien...


Claque des doigts, interpelant son assistant
Qui, prenant sur soi, patientait sagement


IL EN MANQUE UN

Quoi ?!

PIED... IL MANQUE UN PIED.

Hein ?...

J'ENTENDS VOS PENSÉES

Et ?

L'ALEXANDRIN C'EST DOUZE. ET C'EST MIEUX MONTÉ.

...

Papier, plume de canard et encrier...

... Je ne pense pas. Il narre.

Merci...


Se retourne vers Aubane

Chère Tante Aubane que j'aime tant et que j’adore. Comme je suis heureux de te savoir en nos bonnes terres confédérales.

Pas trop fatiguée par la route ? Tu as bonne mine ! Comme je suis heureux de te savoir parmi nous.

Es tu bien installée ? Quelle jolie tenue Versaillaise ! Comme je suis heureux de...


Tend le papier et la plume plantée dans l'encrier

Signatures. Là , ici et là. Rapide, poc poc et poc. J'ai pas l'éternité.

Regarde l'assistant qui hausse les épaules.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aubane
Tatie
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Ven 4 Sep - 14:25


Aubane a écrit:
Regard sceptique vers Cendres, haussement de sourcils à l'écoute de son discours. Coup d'oeil intrigué vers "l'assistant" (et non, moi je ne mime pas mes guillemets).
Aubane prend le papier qui lui est tendu et seulement le papier.


Merci Cendres. Je te le signerai quand je l'aurai lu, et te le rapporterai quand je l'aurai signé. Mais pour le moment, si tu veux bien, je vais finir mon interview.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Ven 4 Sep - 17:34



Cendres a écrit:
Mais...

Je...

Bon...

D'accord...

Plus tard alors...

Quand tu l'auras signé...

Si il y a bien quelqu'un avec qui le vieux ne la ramène pas trop, du moins quand elle là, c'est avec Aubane.

Se lève, part et met une torgnole au stagiaire en passant.


MAIS !

Habitue toi... Je dois rattraper des années de frustration. Passées et futures...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Camelot
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Ven 4 Sep - 19:32

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Alliciante
Camelot
avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   Mar 15 Sep - 23:43

Alliciante a écrit:
Cher journal,
aujourd'hui j'ai embauché mon premier esclave pour la construction de mon hôtel particulier.
La vieille Tatie de France a vu mon embauche et a préféré bosser pour 19 écus plutôt que mes 18...
Après elle m'a copié et a embauché à 18 écus un ouvrier pour son hôtel particulier à elle.

L'enculé de sa race de putain de sa mère, il a préféré prendre son embauche à elle plutôt que l'embauche à moi qui était plus proche. Finalement une gentille Dame a pris le travail que je proposais et je lui en suis bien reconnaissante.

Au final, la vieille Tatie de France a fait 1 écu de bénéfice.
J'ai trimé toute la journée à la mine pour en faire 36.
1 écu de benef pour 60 000 en poche...

La vieille Tatie n'est pas réformée, je suis sûr qu'elle est spinoziste.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Chez Tatie, prof de magouilles politiques.... (Septembre 1463)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orthophoniste chez un jeune enfant
» nouvelles cannes chez bebe confort
» Visite chez l'ophtalmologiste
» chambre maison bleue de chez aubert
» Soucis adaptation chez ass mat'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: