Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Dim 5 Avr - 21:06

Citation :
Madeline qui craque. Un spectacle que Kirkwood croyait ne jamais devoir contempler.
Pure empathie, certes, que le mouvement qui le porte alors vers elle. Qualité insigne pour un Lecteur qui doit partager les troubles de la vie de ses sœurs et frères.
Sans doute aussi une bonne dose de lâcheté également, car cela lui permet ainsi de déverser sur Madeline seule la trouille format code postal qui lui tord les boyaux depuis un bon moment.

Toujours est-il qu’il la prend dans ses bras et la cajole. Dans son désarroi, Madeline a la chance insigne de ne pas remarquer l’habituelle odeur douceâtre du Primus au carré, celle de la saleté ordinaire accumulée, limite rance.
Non plus son haleine d’ail.
Certains à Genève diraient que le miracle n’est pas loin…


- Allons, allons, c’estions ma Madnifique qui m’faisions ça ? Nenni, nenni, nenni, c'estions point possible !  Ma chancelière helvétique ? Ma gouvernante aux milles tours, tant aux Treize qu’en avoyerie ? La responsable d’la KAAP version bretonnante ? L’arbitre des élégances féminines ? Mh ? C’estions bien sérieux, ça ?
Et face à quoi, s’il-vous-plaisions ? Monde de fantasmes fantaisistes, fécond z’en furies z’et farfadets, frémissants de frayeurs z’et fariboles qu’on fredonnions comme fadaises.
C’estions bien raisonnable d’se laisser aller z’ainsi, quand qu’on estions une grande fille sérieuse z’et somptueuse qui s’enquillons des symptômes sinusoïdaux comme sournois toutes les s’maines que Deos faisions ? C’estions point sérieux !
Point toi !
Point toi qui estions ramure de l’Ordre divin face au Chaos satanisiaque.
Point toi, merveille d’un monde mormoréen murmuré à l’oreille des mammouths moutonnant z’et mordorés dans la montagne des mondes, mama mia !

Bon, c’est pas pour dire, mais ça n’a pas l’air de faire beaucoup d’effets, la méthode gentil-papa-gâteau-fillette-à-consoler… Kirkwood se laisse gagner par quelques zestes d’impatience :

- Mais non, tu disions rien ! Toi, si c’estions Deos possible ! Nenni, c’estions point possible, parle, hurle, raconte, mais mets l’son, comme qu’aurions dit Christos à un séminaire sur Averroès face aux remarques trop mollement murmurées d’Aristote !

Là, Kiki sent bien que c’est un moment délicat, l’apax de l’apogée de sa stratégie face au désarroi de Madeline.
Ça passe ou ça casse.
Il doit faire un truc surhumain, se surpasser, comme tout sectaire de Deos face au risque de l’engloutissement du Sans-Nom. Il le fera. Il le fait.
Il s’efforce de rendre sa parole claire et il éradique son accent.
De là à dire qu’on y gagne… :


- T’es l’aphone ? Mets l’son.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Lun 6 Avr - 0:06

Bercée telle une enfant dans les bras de son primus, Mad, qui pourtant n'a jamais le mal de sa mère ni de tous ces homonymes, sentait son estomac se soulever.
Etait-ce dû aux flots incessants de reflux suaves et exotiques que dégageaient Kiki ?
Le front fouetté par une ribambelle de postillons sous l'effet des « Ffff » et des « SSss » kirkwoodiens, elle bravait la déferlante avec un courage exemplaire.
Parce qu'au fond, elle se sentait tellement en sécurité dans les bras de son Kiki Primus que tout cela n'était qu'accessoire.
Enfin... presque...


- Mets l'son, qu'il lui disait.
- Blllllrrruppp.... Bllllruuup.... Blllruuupp.... Blllruuuppp

ça sonnait occupé...

Occupée qu'elle était à lutter contre la nausée qui l'envahissait peu à peu et focalisé qu'il était son esprit sur une seule idée : dès qu'on voit une baignoire, je le fous à poil et je le frotte et je l'astique, je le récure et je le fais briller ! Sortez les savons, armez les brosses et aiguisez les rasoirs ! La guerre de la crasse aura lieu... question de vie ou de mort par asphyxie !



- T'es l'aphone ? Mets l'son !

Rassemblant toutes ses forces, elle retrouva une certaine forme et y ajouta du volume.

- Je veux mon chat ! Uniquement mon chat, vous m'entendez ? Mon chat et rentrer chez moi ! Alors vous deux...

Elle désigna l'épouvantail et le lion qui frémissait de trouille.

- Et toi aussi....

Elle désigna le bûcheron qui se mouchait.

- Et toi aussi...

Elle colla une baffe au serpent pour le réveiller.

- Et toi aussi puisque t'es là...


Elle  tenta de suivre avec le doigt le papillon qui n'arrêtait pas de bouger.

- Vous tous quoi... Vous allez pas nous faire suer avec vos petits problèmes existentiels ! J'ai pas une gueule de Garcimore qui est capable de réaliser tous vos vœux ! Mais comme dit l'adage : à chaque emmerde sa solution. Et le premier problème à régler...

Regard vers Kiki...

- C'est un petit nettoyage de printemps.

Et c'est ainsi que le pauvre Kiki vit s'avancer vers lui une Mad déterminée, un Freddy à vous faire faire des cauchemars, un Charles aux mains capables de déraciner un arbre, un lion à la dentition qui calme les récalcitrants, un serpent... bon... d'accord, le serpent, il avait du mal à émerger... mais le papillon. Putain le papillon ! Lui, il foutait la trouille avec ses ronds bleus sur les ailes !
Bref, c'est ainsi que le pauvre Kiki se sentit soulevé, transporté, déshabillé...

- STOP ! Hurla Mad. Qui a osé siffler là ?
- Lui ! Répondirent-ils tous en désignant le serpent.
- Tsssssssssssssss

Bref, après une seconde torgnole au serpent qui sifflait à la vue des fesses du Primus, notre pauvre Kiki fut plongé dans un baquet.

Frotté...
Astiqué...
Récuré...
De partout hein...
Et y'en avait du boulot hein...

Mais on ne le farda pas... malgré l'acrostiche...

Une heure plus tard, le miracle...
Un Kiki tout propre... Et tout le monde qui le regarde, ébahi...

Un sifflement se fit entendre... Une Mad rougit aussi sec et n'hésita pas à accuser le serpent qu'elle gratifia d'une nouvelle baffe. Finalement, il était vachement utile ce serpent...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mar 7 Avr - 20:15

Il serait malhonnête de dire que ça se passe d’abord très bien.
Kiki est, dans l’ordre, sourd après que Madeline ait remis l’son, incontestablement, son mutisme semble radicalement dépassé.
Puis paniqué, en voyant tout ce beau –hum– monde lui sauter sur la grappe, le délester de sa vêture et le plonger façon Titanic* dans un baquet.
1e réaction, normale, de Kiki :


- Ahhhh ! Je fonds, je fonds, je fonds ! Argh !

Et puis bon, on vous passe les détails, ça récure, ça dégraisse, ça brille pas mais ça raye pas non plus, plus de peur que de mal.
Une fois ressorti, on peut admirer une mince couche de crasse se solidifier au sommet du baquet, d’une couleur gris-vert –sans compter celles qui illustrent plutôt les manuels de médecine de l’université et que ne dénieraient pas les alchimistes les plus dangereux de l’Aristotélicité– qui laisse rêveur…
Tellement que Kiki ne comprend guère le sifflement du serpent, et pour lequel Madeline gratifie le reptile d’une nouvelle baffe, ce que notre Primus ne comprend pas non plus, mais on parle justement de Kiki, il y a beaucoup de trucs qu’il ne saisit pas de toute façon dans la vie non plus, hein ?

Passons enfin également le plaisir d’enfiler des vêtements qui n’ont pas connu le même bain que leur porteur.

Quand d’un coup on entend une nouvelle voix féminine :


- Non, Toto, on n’est toujours pas au Kansas, et si tu me reposes encore une fois la question, tu te manges une mandale supplémentaire gratuite, clair ?



Site : http://www.visualnews.com/2012/10/19/steampunk-disney-princesses-and-wizard-of-oz/

______________________________
Réformaté et causifiant.


Dernière édition par Kirkwood le Mar 7 Avr - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mar 7 Avr - 20:32

voilà ton image en plus petit :


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mar 7 Avr - 21:07

Merfi tout plein queen

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mer 8 Avr - 13:57

Bon, cette carte de tarot est un peu étrange, mais d’une part, le Tarot a ses obligations et raisons, qui ne sont pas forcément celles de la narration parfaitement et strictement objective à laquelle nos plumitifs distingués excellent usuellement. De l’autre, quelques explications suivent, donc pas d’impatience, s’il-vous-plaît-merci…

La jeune fille sort d’un buisson, avec une espèce de chien format pois chiche sur l’épaule, genre machin décoratif de duchesse consanguine. Le bandeau qu’elle porte sur l’œil gauche ne semble pas la gêner outre mesure. Kirkwood renonce vite à tenir le compte des trucs improbables de sa mise.


– J’ai l’impression qu’il faut reprendre les choses en mains, là. Alors on va la faire courte. Je suis Dorothy, je n’ai pas 14 ans mais bien 217, pas le temps de vous expliquer et le premier qui en doute trop fort a droit à une torgnole à se dévisser la tête, clair ?

Recul général du lion Juda, de l’épouvantail-à-gâteux et du forestier Ingalls Charles. Échange de regards entre Kirkwood et Madeline. Même si ces trois là n’ont pas fait preuve d’un courage excessif jusqu’à présent, ça donne à réfléchir. Dorothy continue :

- Récapitulons.
Dans l’ordre, Juda le lion a perdu ses limites et devient inaudible, vu qu’on préfère le fuir que l’écouter. Pas bon puisque ça donne du grain à moudre à la Reine de Pique.
Freddy l’Épouvantail ne peut plus moissonner les morts la nuit, problème, ça engorge à la réception. Je vous dit pas la tête des files d’attente…
Enfin, Ingalls n’a plus de cœur et à force de chercher sa chérie, il laisse ses mômes seuls et le bois sacré des noyers en prend un coup question entretien et va à vau-l’eau, ça craint… Il est devenu plus vide de conscience que le chevalier moyen…

- C’est bien vrai, ça, sniff, fait l’Ingalls en enfilant un vieux casque rouillé qui lui cache la face, j’ai autant d’humanité qu’un chevalier à la charge, sniff, telle une machine stupide qui sème la mort et ne rêve pas au printemps de la vie, sniff ! Caroliiiiiiiiine ! Que puis-je faire ? Sniff ! Ah, sniff de sniff, j’m’ensniffe trop…

Oky-doky, ça craint velu, ils sont encore plus tarés qu’ils n’en ont l’air ? Kirkwood et Madeline tentent de cacher la panique qui les gagne à nouveau…
Soyons honnêtes, il semble que ce soit prévu par la miss Dorothy… :


- Bref, inutile d’en faire trente longueurs, c’est le bronx…
Le pourquoi ? Le magicien d’Oz, qui glande tranquillement à la Cité d’Émeraudes, au bout de la route d’Or, peut nous apporter des réponses, encore qu’à mon avis, les Vilaines sorcières sont dans le coup.
Et si vous, qui n’êtes pas de ce monde et cherchez votre chat si j’ai bien compris, moi je n’en connais qu’un, et il saura a priori où le trouver. Par contre, ‘faut d’abord dégotter celui auquel je pense, et là encore… Celui qui saura, c’est la magicien d’Oz…
Donc…

Silence. On s’entre regarde.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Jeu 9 Avr - 22:12

Ce temps de regards croisés où l'on sent se pointer la question, l'interrogation. Elle vous effleure les lèvres, mais elle ne sort pas car on sait fort bien qu'aucune réponse tenant un tantinet la route ne surgira.
Alors on se regarde et on fournit réponse pour éviter de trop penser à la question.


- Ben oui Kiki, un magicien ! Dans une cité d'émeraudes ! Là-bas, après le carrefour direction de la route d'or ! C'est une évidence non ? Tu aurais pu y penser plus tôt... Franchement.

Et après on fait quoi ?

C'est selon...

Quand on s'appelle Charles, on se souvient et ça fait mal :
- Elle portait une alliance en émeraudes ma CAAaarrroline...

Quand on s'appelle Freddy on a les yeux qui brillent et on s'aiguise les ongles :
- Y'a plein de vieux dans cette cité... De quoi m'occuper...

Quand on s'appelle Juda, on retrouve l'espoir :
- Oserais-je demander à l'illustre Oz de me donner le courage d'oser virer la dame de Trèfle ?

Quand on s'appelle serpent... forcément...
- Tssssssssss

Quand on s'appelle papillon... Connement...
- Oh c'est le printemps, du pollen, du pollen, du pollen !

Quand on s'appelle Mad... On bluffe...
- Alors écoute-moi bien Dorothée... Déjà pour commencer, tu vas dire à tous tes drôles de petits musclés autour de toi de nous regarder meilleur le Primus et moi. Parce que sinon, nous, on sort nos packs de petits suisses et ça va chier dans les burettes !
Puis on persiste...
- Et c'est pas mon style de répéter deux fois les mêmes choses.
Et on signe...
- Tu vas monter dans la charrette et c'est décontrastés qu'on va tous aller voir ton magicien qui connaît un chat qui connaît Moustache. En voiture Simone !

Et quand on s'appelle Kiki...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Sam 11 Avr - 20:23

Quand on s’appelle Kiki, forcément, ben, quand y’en a plus, y’en a encore :

- Même si la Kanzlerin Madeline estions trop polite pour laisser z’entendre sa ben juste méfiance, j’estions quant à myself ben trop vieux pour m’laisser aller à m’faire rouler into the farine sans rien jacter. J’voyons ben qu’vous n’avions point 217 printemps…

Regard genre Monocle qui rit jaune* de Dorothy, ce qui, avouons-le, ne lui demande pas un effort surhumain, mais Kirkwood reprend aussi sec, d’un ton triomphant :

- Et point davantage 14, hay…

La pointe de mépris finale arrache un étonnement à l’œil unique de Dorothy.
Extraordinaire quand même ce qu’une prunelle seule peut laisser contempler, quand on y songe.


- J’voyons ben à votre bandeau qu’vous estions vieux mage, ou sorcelière ou quoi ou qu’est-ce, qu’avions pris par sortilège ou négromancie quelconque les traits que vous arborions en l’instant. Votre bandeau bizarre estions preuve irréfragable, si ce n’estions irréfutable.
Moult ouvrages de qualité, comme celui d’Abrutitam Cretinibus, au hasard ! « De la Démonomanie des Âmes simples et des multiples preuves de leur Pacte avec le Sans-Nom » me permettions cette analyse simple et ô combien évidente…
Mais baste ! A monde mythique z’ou mythifiant, stratégie chimérique z’ou utopique ferions l’affaire, et je m’alignions moins qu’le Malin mais mieux qu’un bataillon, hay hay !

Sourire un brin crispé de Dorothy pendant que les Musclés se demandent ce qui se passe. Finalement, elle hausse les épaules, et lance :

- Bon, on y va ?

Tout ce beau monde monte dans la charrette, et fouette cocher.
Dorothy lance quand même discrètement à Madeline pendant que Kiki trouve, ô merveille, des frusques neuves et propres à enfiler, exhibant sans vergogne ni, il faut le dire car il lui sera –peut-être ?– beaucoup pardonné, ni, disais-je avant d’être assez grossièrement interrompu par moi-même**, ni –donc– la moindre conscience d’exposer à nouveau au grand jour ses pudendas, entre autres… :


- Heu, laissez-moi devinez, votre Primeur, là, il est incapable de faire les choses à moitié, hein ? Protestez-pas, c’est une qualité ici... Sinon, vous formalisez pas pour les Musclés, ils sont aussi efficaces que polis, mais pas dangereux ni méchants.
Juste une mesure raisonnable de l’infini dans leurs spécialités respectives. Comme faire-valoir, on fait difficilement mieux…. Bon, d’accord, aussi agréables à trimbaler que des boulets au bout d’une chaîne, mais moins lourds qu’une montagne, c’est pas si mal, finalement, dans un conte ? Quoique dans la vie…

Pendant que notre Madnifique découvre les joies de la conversation avec Dorothy, Kirkwood en train de renouer avec la décence –il ne sourit pas– veut quand même se poser face aux Musclés qui le regardent, et lâche face à Charles tout en enfilant vaille que vaille une chemise trop étroite :

- Un noyiculteur qui poussions la conscience professionnelle jusqu’à noyer sa prop’ famille m’paraissions parfaitement possédé…

- Mais c’est bien là le bât du problème, palsambleu, mon garçon, pérore le Lion Juda. Enfin, vous baillez aux corneilles, mon p’tit vieux. Évidemment, que c’est une question de possession ? Croyez-vous vraiment que dans une histoire, il ne soit point question de possession, magie tant sympathique qu’alchimique, vérifique, terrifique, antipathique ou malaprite ?
Vous croyez vraiment que si ce n’était une histoire, nous aurions tels caractères caricaturaux ? Ah ça, vous me la baillez belle, mon bon ami !

* Hommage à Paul Meurice.
** Là, c’est à Pierre, de son grand nom Desproges, in the « Tribunal of the flagrants délires ».

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Lun 13 Avr - 18:08

Pour bien comprendre la suite, cher lecteur, il va te falloir plonger dans la vie intime d'un homme qui se prénommait Adolph.
Lorsqu'il vint au monde près d'Hanovre en 1818, il se distingua par des pleurs très sonores. Si sonores que sa mère pleurait...


- Ach... Que mon Adolph il me colle une Kopfweh* pas possible !

En grandissant, son organe se perfectionna. Il ne parlait pas, il hurlait.
Sa pauvre mère enchaînait migraine sur migraine.

Culpabilisant un brin, notre Adolph n'eut alors qu'une idée en tête : soulager sa maman.

Et c'est pour cette raison et aucune autre qu'Adolph Wilhelm Hermann Kolbe développa la production en masse d'acide salicylique grâce à la synthèse qui porte son nom...

C'est une belle histoire non ?
Comment ça je vous raconte des salades ?
Meuh non.... ou alors un tout petit peu...

En tout cas, c'est une belle légende non ?

Seulement voilà, en 1463, Adolphe, il n'est même pas encore dans les burnes de son père !


Autant dire que la Mad... Elle n'était pas prête d'avoir une aspirine à portée de main...
Elle se contenta alors de se retourner et de demander gentiment :


- Si on pouvait faire des phrases un peu plus simples hum ? Juste pour voir hum ?

Evidemment, personne n'en tint compte.

Heureusement, au loin apparaissait une cité.
Elle était grande.
Elle était même très grande.
Elle était rouge.
Elle était même très rouge !


- Oh ?!  Laissez-moi deviner ! ça , ça doit être la cité de rubis, non ? Demanda-t-elle à Dorothy.

- Ben non !  La cité de rubis est bleue... ça, ce que vous voyez, c'est la cité d'émeraude ! Rétorqua celle qui méritait d'être datée au carbone 14 en haussant les épaules d'un air désinvolte.

- Evidemment...

Et oui pas de bol Mad... le génie d'Adolph, c'est pas pour aujourd'hui...

* Migraine, mal de tête

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mar 14 Avr - 20:15

La Cité d’émeraudes est rouge, celle de rubis est bleue… Heu ? La ville de saphir illumine le ciel de son vert ou ?
Bref, ‘faut s’habituer un peu aux mœurs des pays qu’on parcourt, quand on visite, qu’on soit volontaire ou non…

Par exemple, la rivière à côté de laquelle on passe maintenant se nomme Laroche, et la montagne à l’horizon, leur apprennent nos joyeux drilles, est connue comme l’Océan désertique…
Sans compter que des cadavres, victimes de la reine de Trèfle paraît-il, remontent le courant de Laroche.
Deux lunes planent dans le ciel, mais bien qu’il n’y ait aucun nuage, impossible d’apercevoir le soleil…

Comme la rouge Cité d’émeraudes semble encore bien lointaine, nos voyageurs désœuvrés se mettent à jouer.
Mais là aussi…

Kiki et Madeline finissent par rester dans leur coin, en fouillant la charrette, histoire de voir s’il ne se trouve pas une bouteille à vider…
Il faut avouer qu’entendre « J’annonce Bataille : belote, interdit et sloubi par échec au Chevalier, à vous de piocher », n’est pas si évident à supporter…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mar 14 Avr - 23:49



Gutemberg a écrit:
Avez vous remarqué que le citoyen avoyer Sanctus est en retraite spirituelle depuis plusieurs jours ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mar 14 Avr - 23:50

--Aysun a écrit:
Notre bon doge revient demain Gut'.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mar 14 Avr - 23:50

Et soudain, en plein milieu d'une partie de scrabble coinché, ils l'entendirent...

-Avez vous remarqué que le citoyen avoyer Sanctus est en retraite spirituelle depuis plusieurs jours ?

Instinctivement, le Primus et Mad s'attrapèrent les mains.
Leurs yeux pétillaient.
Ils bafouillaient leur joie.


- Tu l'as entendu ?
- Pour sûr que je l'avions esgourdé !
- C'est lui tu crois ?
- J'pensions bien ma Mad ! J'pensions bien !
- Déos...
- Déos...


Mais c'est toujours dans ces moments de bonheur qu'on vous ramène sur terre... Enfin ici... sur le chemin qui mène à la cité d'emeraude.

- C'est qui ce vieux ? J'm'en charge ? demande Freddy en se curant les dents du bout des lames.

Mad tourne la tête et regarde le vieux en question tout fraîchement apparu dans la charrette.
Kiki regarde le vieux.
Le vieux les regarde.
Mad regarde Kiki.
Kiki la regarde.
Bref... quelques regards plus tard... Deux visages collés l'un contre l'autre. Et ça chuchote et ça murmure et ça...parle tout doucement.


- Kiki ?
- C'estions lui à ton avis ?
- J'en ai comme l'impression... Qu'est-ce qu'il fait là ?
- C'estions  le jour des quotas ?
- Ne me demande pas quel jour on est, suis larguée du calendrier là...
- C'estions jeudredi non ?
- Possible... Au fait... Tu sais que tu sens bon maintenant ?
- Sentions bon ton savon à la lavande !
- Tu le portes bien...
- Oh
Et un Kiki qui rougit.
- Non mais c'est vrai... Un autre homme... Tout juste reconnaissable... C'est plutôt plaisant... Et puis cette chemise te va à rav...

- Avez vous remarqué que le citoyen avoyer Sanctus est en retraite spirituelle depuis plusieurs jours ?

- Notre bon doge revient demain Gut'.

Et dans leur bulle qui n'est plus de savon... Bizarrement isolés...

- ...vir...
- Merci Mad... J'avouons que me sentions différent mais tellement bon !



Sourire en guise de réponse, tandis qu'ils entendent et ont des visions d'êtres familiers dans la charrette.

- Mad ?
- Oui Kiki ?
- Hallucinations tu penses ?
- Hallucinations je crois oui...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Lun 20 Avr - 20:29

Le silence retombe. Kiki attend quelques secondes qu’il se passe quelque chose –on ne sait jamais, dans un monde pareil– puis savoure son odeur, refuge parfumé bien que précaire dans cette charrette. Ça le change véritablement. Et puis, il faudrait qu’il médite –oui, un bien grand mot dans le contexte du cerveau de Kirkwood, mais bon…– sur ce changement.

Pourquoi a-t-il rougi ?
De honte, d’accord, il connaît.
De colère, de rage, pareil, pas de problème.
Mais parce qu’on lui fait un compliment ?
Bon, d’accord, une femme, une très belle d’ailleurs, ce qui ne gâte rien, sans compter ses autres qualités, mais pourquoi a-t-il rougi ?
Y’a quelque chose qui cloche là-dedans, j’y retourne immédiatement* !
Bref, Kirkwood découvre des trucs…
Ce qui fait que quand on passe sous un arbre et qu’on entend Dorothy crier :


- Enfer et ratatouille, c’est une embuscade, des gobelins, attention !

Et que Madeline pose sa main, alarmée, sur le bras de Kiki, celui-ci se concentre d’abord et avant tout sur la main et sa propriétaire, incapable de sortir de l’idée sur laquelle il tente de mettre le doigt…
Donc, il lâche, malgré les cris qui se rapprochent et le fait que leurs comparses compagnons de charriotte se dressent effrayés :


- Sûrement hallucinature once again, t’inquiètions donc point, ô Mad…

Regard éberlué de la belle, qui a pourtant déjà la main sur sa lame.

Alors, que penser de la silhouette qui se dresse maintenant juste au-dessus d’eux ?
Disons-le nettement, un truc pas beau.
Vous connaissez l’histoire des bestiaux moignons tout plein pour duchesses consanguines qui proviennent de la forêt diabolique de Mogwai ? Si, si, les cochonneries pour contes pour enfants qui se transforment en gobelins à écailles vert marais-putride s’ils mangent après l’heure d’Endor ?
Ben, pareil, même genre nabot rabougri mais avec un chapeau sur la tête.
Ce qui ne change pas grand-chose au solide gourdin qu’il tient en main.
Par contre, la réplique est inattendu, le tout avec un sourire… disons désarmant, tant ses dents pointus semblent aimables et prêtes à toutes les attentions :


- Servisdotel, pour vous servir. Rendez-vous, vous êtes cernés.

Et l’ainsi nommé Servisdotel d’aplatir sa massue sur le crâne de Madeline d’abord, ladies first, puis de Kirkwood qui se dresse –enfin– d’indignation, à point nommé pour percuter avec une efficacité toute helvétique l’innocente matraque avec sa tête…

Kirkwood tombe, assommé. Il a juste le temps d’entendre encore un dialogue bizarre :


- Je suis déçu, déçu, déçu ?

- Ben pourquoi ? On a gagné ?

- Oui, ben, avec des adversaires de cette taille, je voulais utiliser la fosse à ours et les renforts, qui auraient vengé les nombreux morts de la 1e vague d’assaut…

- Ben pourquoi ? On a gagné ?

- Ca aurait eu quand même plus de classe pour les troupes du comté du Bout du Monde…

- Ben pourquoi ? On a gagné ?

PAF !

- Tu l’as pas volé, celle-là…

* Boris Vian, « La java des bombes atomiques »

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Lun 20 Avr - 21:28

Izaac aime

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Lun 20 Avr - 21:31


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mer 22 Avr - 15:37

[Quelque part sur Terre, au pays des caribous, quelques 550 ans plus tard...]  

- Hubert ? Parlez-nous des trous de vers. C'est possible d'un trou noir à un autre ?
- Vous savez, nous autres les astrophysiciens, on a tous un jeton. Et on est convaincu que si deux particules  intimement liées subissent toutes deux la même action instantanément si elle s'applique uniquement sur l'une d'elle, cela est du fait du trou de ver.
Ah le trou de ver... je revois encore Albert sortir de son cabinet en agitant le rouleau de PQ après avoir compris qu'une simple pliure permettait de faire coïncider deux points pourtant distants... J'étais tout petiot à l'époque et ce jour-là je me suis dit « physicien je serai moi aussi ! »


Un peu ému notre Hubert... Mais il se reprend.

- Alors en partant de là, tout est possible. Et je dis OUI ! Et je redis OUI ! Un trou de ver peut se creuser d'un trou noir à un autre trou noir ! Ça fait beaucoup de trous, des petits trous, des trous de première classe, de seconde classe, mais y'a pas de raison que les poinçonneurs ne trouvent pas de boulot dans le trou du cul de l'univers !

Ça avait le mérite d'être clair les trous noirs expliqués par Hubert non ?

[Sur la route... tadada... tadadada... vers la cité d'émeraude]

Et quand Mad se prend un coup, instantanément le Kiki s'en prend un.
Et quand Mad s'écroule, instantanément le Kiki s'écroule aussi... sur elle...

C'est la panique dans la charrette.
Tandis que nos deux Genevois voyagent probablement vers un autre trou noir qu'on ne vous décrira pas, parce qu'on a pitié de vos neurones déjà fortement sollicités, Charles prend les choses en main.

Et quand Charles prend les choses en main, il s'agit de sa hache pour commencer.
Commence alors un hachis de Gobelins...


Citation :
Hachis de Gobelins.
Pour 4 personnes – niveau de difficulté 3 étoiles.

Ingrédients :
8 ou 9 Gobelins de petite taille.
1 Hache bien aiguisée
180 livres de muscle
Quelques gouttes de sueur
Un bouquet garni
Eau fraîche

Prenez un Ingalls bien remonté et munissez-le d'une hache.
Eparpillez les gobelins tout autour de lui.
Branchez votre Ingalls sur le programme « hacher grossièrement ».
Laissez suer les morceaux découpés au soleil.
Composez votre bouquet garni de fleurs des champs et déposez-le près de la Mad pour son réveil.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mer 22 Avr - 19:54


______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Sam 25 Avr - 20:43

Citation :
- Niaaaaaardégliiiiiiiii ! Mais qu’est-ce que c’est que cette horreur ?

C’qui se passions ? Heu, crispation, d’ailleurs. Kirkwood se réveille, avec un mal de crâne qui mériterait un code postal si ça existait. Il se tient la tête à deux mains, pensant d’abord se réveiller d’une boulasse sauvage.
Avant de se souvenir : ah ouich, les gobetrucs, ou les machelins, enfin, quelque chose qui y ressemble. Reconnait la douce voix de Madeline derrière le cri qui l’a tiré de sa torpeur migraineuse pour le plonger dans la joie de l’éveil névralgique. Puis celle de Charles, un peu hésitante :


- Ben, un cadeau, un, que, comme qui dirait un hommage ? J’faisais ça autrefois, quand ma Caroline était encore là. Ma Caroline. Qui n’est plus là. C’est, c’est si, c’est si triste. Ouin !

Déglutition difficile de Kirkwood. Ah oui, en effet, glups…
Un tas de viande verte marais putride genre très avariée, entre autres par les coups de hache, trône aux pieds de la Madnifique.
Façon art brut.
Très.
Lamelles, morceaux et débris agencés suivant les règles d’une cuisine expérimentale voire conceptuelle, mais en tout état de cause très moléculaire. Encore qu’on reconnaisse encore des yeux, des membres (mais supérieurs ou inférieurs n’est pas toujours évident à deviner), voire des troncs.
Enfin, les têtes entourent le tout, harmonieusement disposées de manière à tourner le dos – si l’on peut dire– au tas central qui monte comme une pyramide d’une charcuterie ignorante des bonnes résolutions corporatistes pour ne pas perdre sa clientèle par extinction des consommateurs.

Chouette démonstration que l’art est à la portée de tous, semble penser l’auteur. Sa compréhension, par contre, semble encore faire débat.


- S’pèce de taré limbique microcéphale au QI d’huître mazoutée ! On fait pas ça à quelqu’un à son réveil !? C’est censé faire plaisir ?! Tu m’étonnes que ta pépette se soit barrée avant de devenir plus givrée !

Malgré son mal de crâne, Kirkwood intervient. S’il comprend la répulsion madelinienne à l’exposé des conceptions artistiques franchement trop modernes de Charles, il a vaguement l’idée que ledit Ingalls, nonobstant son cervelet qui donne une idée raisonnable de l’infiniment petit, puisse encore servir.
Sans compter, malgré toute la mauvaise foi dont notre Primus est coutumier, qu’il leur a quand même sauvé la mise face aux gobmachinchoses…
Faut bien le reconnaître…

Aussi s’avance-t-il avant que Madeline, pétaradante de fureur horrifiée et vaguement homicide elle aussi, ne craque définitivement, et lance-t-il d’un ton qu’il veut docte et qu’un esprit bienveillant peinerait à trouver simplement pontifiant :


- Laisse, ô Madeline, j’allions z’explicationner par les actes altant que la parole.
Sachions, sieur Ingalls, que si cadal ou hommage vous voulions faire à dame de belle prestance, gracile charnure, grande noblesse d’âme et intelligence pointue, vous devions le faire de telle manière qui suit.
Et de prime, vous devions préférer végétaux à animaux morts.
Ensuite, vous devions z’alterner bond gracieux z’au milieu de nature avec délicats plongeons pour cueillir tiges des fleurs afin que de ne point froisser leur parure et éclat.
Et vous devions alterner couleurs, textures, taille et éclat, apprécier altant tiges vertes que corolles pétillantes. Pour enfin offrir bouquet, à genoux, à qui voulions bien le recevoir.

Ne rigolez pas, il le fait. Non qu’il n’ait pas l’air du sac à maïs moyen dans une bagarre lors des récoltes, mais il finit par rassembler un bouquet qui lui aussi, remporterait des prix dans une exposition d’art brut, façon « commémorons les croisades » et se jette aux pieds de Madeline avec sa gerbe végétale.
Tout en regardant Ingalls de l’air sévère du professeur, ce qui, avouons-le, évite à Madeline d’apercevoir ses chicots, puisqu’il tente d’imiter un sourire…

Charles Ingalls a l’air épouvanté…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Sam 25 Avr - 20:47

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rayanha
Ambuleur
avatar

Messages : 1167
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 32
Localisation : ça dépend

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Sam 25 Avr - 21:02

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Lun 27 Avr - 15:23

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Rayanha
Ambuleur
avatar

Messages : 1167
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 32
Localisation : ça dépend

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Lun 27 Avr - 15:25

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Mer 29 Avr - 11:25

D'un côté le carnage, de l'autre un bouquet de fleurs sauvages.

Après avoir perdu sa Caroline, Ingalls apprend tout des véroniques.
Le lion oublie quelques temps sa mélancolie, le regard braqué sur les ancolies.
Le serpent interrompt sa sieste pour admirer les pâquerettes.
Le papillon cesse de tourner en rond et se pose sur l'un des chardons.
Freddy dévoile même ses chicots à la vue des coquelicots.

Quant à Madeline, elle accueille délicatement ce présent.

Certes, la présentation laisse à désirer et ce n'est pas demain la veille que le Kiki deviendra Meilleur Ouvrier de Suisse... mais à défaut d'être un jour MOS, il incarne le must au quotidien.

Timidement...
La main de Madeline se place sous le menton de Kiki.

Lentement...
Elle le fait pivoter vers elle pour qu'il la regarde.

Doucement...
Sa main remonte et caresse sa joue.

Bruyamment...
ça fait « scriiitchhh scriiiitchhhh » parce qu'un Kiki ça a le poil dru.

Intimement... Enfin autant que cela est possible avec tout ce monde autour d'eux.
Elle lui chuchote un « …. »

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   Ven 1 Mai - 18:28

- Les fleurs ne se présentent pas par deux, Kiki : « la paire y commet impair ». Mais un bouquet orné de rouge ? Tout bouge ! Et ces bleus si joyeux… Exactement ce qu’il me fallait. Du fond du cœur… Merci. C’est inoubliable.

Sourire madnifique.
Tronche de Kirkwood.
C’est pas le Primus qui est au carré, c’est son ébahissement. Mais peut-être quelques puissances de dix correspondraient-elles mieux… Convaincre Charles, pourquoi pas, encore qu’il n’y pensait guère. Mais la Madnifique herself ?!
Pas prévu.
Alarm ! Alarm ! Alarm !



1e sous-couche de cerveau a écrit:
Glups. Qu’est qui
2e sous-couche a écrit:
S’passions
3e sous-couche a écrit:
Là ?

Silence
1e sous-couche a écrit:
C’estions bien
2e sous-couche a écrit:
La Madnifique Madeline
3e sous-couche a écrit:
Qui m’carressions
4e sous-couche a écrit:
La joue en m’souriant, là ?!?!]

Vif espoir d’intervention divine, façon chant du coq…
1e sous-couche a écrit:
Silence
2e sous-couche a écrit:
Néant
3e sous-couche a écrit:
Blanc
4e sous-couche a écrit:
Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip
Déçu comme souvent…
Mais…
L’avoyerie de Deos n’étant paraît-il pas sexuellement transmissible…


Localisation : ménisque a écrit:
Localisation : aorte a écrit:
Se trouve, ah ? Non, zut
Localisation : foie a écrit:
L’intelligence
Localisation : œil a écrit:
Dans cette bouillie
Localisation : pied gauche a écrit:
Qui lui sert de cerveau ?
Localisation : orteil a écrit:
Ah, pas trop tôt. Bigre…
Localisation : 2e canine a écrit:
Tant volume que densité, ça ne va pas mériter un timbre commémoratif…
Localisation : un cheveu nommé Gaspard a écrit:
Bon, ben au boulot, hein…

Et Kirkwood de regarder Madeline, et de lui débiter…

Citation :
Pensez bleu
Comptez deux
Vivez vieux
Sans être creux
Ou palsambleu !
Croquez peu.
Sans miner Dieu
Miaulez mieux

Pensez Dieu
Souliers bleus
Vieux vivier
Baux actés
Aiguisés
Assumés
Puis fanés…
Dans l’fumier

Pas de deux
En marais bleu
Chaise putréfiée
Puits émergé
Vivifié :
Fleurs de miel
Pieds en glaise
Chef en ciel

Bouquet bleu
N’est point peu
Nait d’un jeu
Jeu de Dieu
Feu des cieux
Cieux sinueux
Jeu de deux
Palsambleu

1e sous-couche de cerveau a écrit:
Heu… C’estions
2e sous-couche a écrit:
Moi ? bon Deos ?!
3e sous-couche a écrit:
Qu’avions jacté ça ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rp] : la Madgicienne et le Kiki osent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» canellonis d'aubergine et sauce (kiki)
» Kiki avant / pendant
» Kiki veut 1 m de fausse fourrure grise?
» chez Kiki (au fil de l'amitié)
» la chambre de kiki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: