Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [JDR] Carnets de Kirkwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 21 Nov - 20:46

Citation :
Kiki dans ses sanglots faisaient comme d’habitude et tous les incompétents qui évitent de se confronter trop souvent à la réalité : il se plaignait, se demandait comment s’était possible, quel saint ou quel esprit il avait vexé.
Oui, ce n’est pas très « réformé », on est plutôt rationalité, cohérence de l’écrit, intello tendance geek, mais bon, c’est Kiki, hein ? Limité par bien des aspects. Beaucoup d’aspects. Trop d’après la plupart des gens consultés d’ailleurs…
Mais ce genre de gros benêts a une force. Phénoménale. Il suffit d’un petit quelque chose, une voix, une inspiration, un…
Bref, il lui faut pas grand-chose…
Déjà, rien qu’une présence, parfois…
Alors, la parole, ben, n’en parlons pas…

Madeline a écrit:
Kiki... Lève-toi et mets-toi debout !
Bon, il faut le temps que l’information parvienne jusqu’au cerveau.
Ça peut prendre du temps, déjà. Sacrément long, si on peut se permettre…
Mad en avait conscience, puisqu’elle le laissait digérer le truc en faisant un peu le ménage. Hop, deux chats ! Pas que ça change grand-chose au défilé délirant des autres qui échangeaient leurs place, grognaient, bêlaient, crispaient, tourneboulaient, mais bon quand même, c’était toujours ça de fait…

Tout d’un coup, il y eu un minusculissime petit « clic » dans le cerveau de Kiki.
La seconde d’avant, il n’en était encore qu’à chercher vaguement des excuses à déblatérer : « Ouais, j’avions commis une connerlie de calibre constantinien, qui sait, constatinopolien si ça te convenions correctement… ».
Et là, ben non, il sent un truc incertain, indécis, flou, qui tend à lui donner une vague lueur d’espoir sans savoir si ça va tendre dans les braies ou non…
Mais ça le change…
Alors, en plus, si elle a réussi à débuter le ménage…
Mais si en plus, elle lui dit :

Madeline a écrit:
- Que tes larmes fusent par joie car tu es celui que Déos a choisi pour faire de Saint Pierrot le lieu où la vie n'est pas un concept mais une réalité.
Et qu’en plus les tas de poils se calment…
Si quelqu’un d’autre réussit, lui doit le pouvoir également, non ? Simple évidence pour son crâne toujours au bord de la surchauffe. Et si en plus, cette personne a confiance en lui, c’est même que c’est une certitude ! Quoique n’importe quel esprit calme et posé puisse en penser…
Oui, c’est assez navrant de savoir qu’un type aussi lamentablement manipulable est en charge (dirons-nous par politesse) du culte réformé à Genève, dans tout le diocèse, mais aussi du Lion de Juda, secte aristotélicienne réformée peu connue pour sa délicatesse et son sens de la nuance…

Kirkwood se dresse. Essuie ses larmes. Se racle la gorge. Regarde l’ensemble de saint-Pierrot d’un air convaincu.
C’était déjà pas glorieux jusque là, maintenant on frise l’obscénité, passons, on a l’habitude, c’est pas plus supportable pour autant...

Je prends la suite.
Cela étant, personne n'a d'idée pour une chanson façon 'l'exorcisme pour les nuls réformés" ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 22 Nov - 14:30

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 22 Nov - 19:02

Citation :
Et Kiki de se dresser.
Et Kiki de danser.
Et Kiki de chanter
Et Kiki d'entraîner petit à petit la foule de saint-Pierrot de Genève.



Citation :
Le dernier sermon de Christos

Y’a des trucs nazes tout-le temps
Y’a d’quoi s’en morde les dents
Mate-moi en croix, tu crois qu’j’l’ai dans l’dos ?
J’ai prêché l’égalité
Et la solidarité
Et j’siffle : quelle belle vue depuis là-haut !
Hein !

Mate toujours le bon côté de la vie…
[Sifflements]
Mate toujours le beau côté de la vie…
[Sifflements]

Si la vie est bien pourrie
Oublie pas d’jouer ta partie
Faut quand même rire, sourire, chanter, danser
Même les deux pieds dans l’égout
Dieu se soucie de nous
Siffle, ne m’dis pas qu’c’est sorcier,
T’es pas bouché ?
Et…

Mate toujours le bon côté de la vie…
[Sifflements]
Mate toujours le beau côté de la vie…
[Sifflements]

La vie est bien absurde
Faut pas que ça t’perturbe
Bonjour la migraine à bien lire Aristote
Réels regrets d’tes péchés
Et Dieu sait pardonner
Siffle peinard, mets pas son livr’aux chiottes
Alors…

Mate toujours le bon côté de la mort…
[Sifflements]
V’là qui s’rait plutôt un réconfort…
[Sifflements]

Ta vie est-elle merdique ?
De la vraie crotte de bique ?
Amour de Dieu pour tant d’supplices ?
L’Sans-Nom m’traite de cocu
J’dis ˝le spectacle continue˝
Et v’là qu’on m’élève au jardin des délices !
Alors…

Mate toujours le bon côté de la vie…
[Sifflements]
Mate toujours le beau côté de la vie…
[Sifflements]
Arrête et lâche donc ta misanthropie…
[Sifflements]
Y’a moyen, r’lève donc pas l’pont-levis…
[Sifflements]
Puisqu’tu peux r’jouer sans cesse ta partie…
[Sifflements]
Souris quand celle-ci est bien finie…
[Sifflements]
La suivante sera bien plus réussie…
[Sifflements]
Pense à tout ce que tu auras appris…
[Sifflements]
Mate toujours le bon côté de la vie…
[Sifflements]
Mate toujours le beau côté de la vie…
[Sifflements]
Ad libitum

Mais le plus beau, ce n’est pas que Kiki danse.
D’abord et avant tout parce que « beau » n’a jamais, ô grand jamais la moindre chance de rimer avec Kiki, des générations de linguistes et d’humanistes sont prêtes à le jurer*…
Deos laisse beaucoup de possible aux humains, mais y’a des trucs que même Lui se refuse catégoriquement à envisager…
Par contre, Il est capable de créer du beau avec de l’imprévu.
Oui, c’est même souvent le cas, mais c’est pas la question. Ni le moment. Z’avez qu’à aller à l’Université si ça vous botte. Méfiez-vous quand même, Kiki y traîne… Y’a pas que des trucs biens là-bas, de loin pas…

Bref question imprévu, l’église saint-Pierrot de Genève ne déroge pas à sa tradition…




* Seule la Confrérie des Bourreaux se dit prête à relever le défi, mais exige par contre une très forte somme et quelques volontaires –signant un contrat préalable dégageant toute responsabilité de la Confrérie– pour le démontrer…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6883
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 22 Nov - 20:07

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6883
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 22 Nov - 23:15

Rien ne pouvait lui faire plus plaisir que de voir le Kiki reprendre du poil de la bête et caresser les bêtes dans le sens du poil.
La musique, c'était la clé pour une quiétude retrouvée.

Elle souleva le filet dans lequel Platon était retenu "prisonnier" et constata qu'il s'était assoupi.
Il en était de même pour Moustache qui venait de se rouler en boule sur sa botte gauche.
Elle la souleva délicatement, gratifia Kiki d'un sourire, les mots étant devenus inutiles et articula un "C'est extra" muet.


Lorsqu'elle sortit de Saint Pierrot, elle ne put s'empêcher de chantonner :

- Un bel ichtus, façon Huguenot
Qu'aurait du Lion sans l'faire exprès
Au cou d'Ambuleurs ou d' Camelots
Signe de tous les Réformés

C'est extra !

Un Kiki Blues qui chante la nuit
Comme un crooner idolâtré
Et dans le temple de cette vie
On chante tous la Vérité

C'est extra ! C'est extra !
C'est extra ! C'est extra !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 23 Nov - 14:31

Spoiler:
 

Citation :
Le chant s’arrête. Tout le monde se regarde content. Même les animaux sont apaisés. Ah, l’effet magique de l’impulsion divine…

Mais la brebis auparavant acrimonieuse et batailleuse (Ernestine, suivez quoi, merdre ! celle qui a tatané Alphonse le lynx aristotélicien fanatique, ça y est ?) s’éloigne de la masse , visiblement perturbée. Elle attire les regards de tous. Et se remet à brailler :


- Non, non, je ne suis pas comme vous, argh, grr, zitrufluck, scratch, plaf, maudits….

Ce que tous les humains présents ne peuvent guère entendre qu’ainsi : bêê, bê bê bebop bê baby ben boy bê bê, be bop a lula, bê bê baby bop.
Bref, a priori, on n’est pas rendus…

Et là, paf, deuxième intervention divine, Deos et ses anges passent par-là, c’est pas possible autrement : Kirkwood a une inspiration.
C’est triste mais c’est comme ça, tant pis, y’a incontestablement un Deos pour les imbéciles.


- Mais, mais, mais…

- Mais non, Kiki, c’est une brebis, c’est pas meh meh meh, c’est beh beh beh, voyons…

- Non, je voulions dire, j’avions reconnu dans sa façon de bouger les pattes, c’estions culte païen de la dame Viviane du Lac !

- Et alors, qu’est-ce qu’on en a à…

- Tu comprenions point, c’estions incompatible avec une brebis, voyons ! La Dame du Lac !

- Ben pourquoi ?

- La dame du Lac estions ondine, adonc par trop liée à l’eau pour brebis qui craint tant le contact avec elle !

- Ah bon, première nouvelle, bof ?

- Ta goule ! J’prenions les choses en main ! Toi, qui te faisions passer pour gente et simple brebis, t’estions créature maléfique qui l’avions possédé, avoue ! Moi, Kirkwood, en nom Deos Créateur de l’Univers, je te commandions d’abjurer tes diaboliques pratiques z’et de laisser en paix c’te pôv bestiole innocente !

Silence général à la limite du sépulcral… Ernestine semble regarder Kikrwood d’un air sardonique…

Oui, ça demande une bonne dose d’imagination, mais c’est faisable quand même…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 24 Nov - 19:57

Citation :
Bon, là, pour la suite, il faut un minimum d’imagination supplémentaire, mais ayez confiance et tentez le coup.
Ernestine la brebis se dresse sur ses deux pattes, de la fumée sort de ses naseaux, et elle ricane. Oui, on sait, vous vous dites qu’il faudrait sérieusement lever le pied sur un certain nombre de produits, mais allez donc dire ça aux Genevois ?
Et dans la fumée on distingue maintenant un vague visage chantant.
Et une horrible musique envahit alors saint-Pierrot.
Et une nouvelle voix, immonde, se manifeste…

Et ce que voient les Genevois n’est pas franchement rassurant, ni, il faut bien l’avouer, très clair*. Les curieux n’ayant pas peur de risquer leur santé mentale suivront la note proposée, les autres, sans doute moins fous, préfèreront s’abstenir…
Qu’ils sachent tout de même qu’on y aperçoit fantômes, y compris d’une équipe de soule, monstres et démons, incubes, succubes, vampires, goules et fantômes, en des situations que la décence interdit de détailler…


Citation :
I'm just a John-doe ghost

I'm just a John-doe ghost, everywhere I go,
People know nothing about me.
Ignore every dance, forget each romance,
Ooohh nothing to say?
And there will come a day, memory will pass away,
Nothing to say about me?
When the end comes I know, there was just a John-doe ghost
Life goes on without me.

I'm just a John-doe ghost, everywhere I go,
People know nothing about me.
Ignore every dance, forget each romance,
Ooohh nothing to say?
And there will come a day, memory will pass away,
Nothing to say about me?
When the end comes I know, there was just a John-doe ghost
Life goes on without me.

'Coz I... Ain't got no body and there's
No body can suit me, there's
No body can suit for me
I'm haunting so sadly, ‘ting so sadly, ‘ting so sadly
Won't some sweet body come and give a life with me?
Cause I haunt so bad.

I... Ain't got no body and there's
No body suits me there's
No body suits me, no body suits me, no body suits me
(and I haunt the life’s song a long time, as a lonely beat)

[Instrumental]

I... Ain't got no body and there's
No body can suit me, there's
No body can suit for me
I'm haunting so sadly, ‘ting so sadly, ‘ting so sadly
Won't some sweet body come and give me a life?
Cause I ain't so bad.

(and I sing the life’s song a long time, it was lonely beat)

Citation :
Je suis juste un fantôme anonyme

Chuis just’un fantôme anonyme et partout où je vais,
Les gens ne savent rien de moi.
Ignorent chaque danse, oublient chaque romance,
Ooohh rien à dire ?
Un jour viendra, lorsque la mémoire passera,
Ils n’auront rien à dire de moi ?
Quand la fin viendra je sais, y’avait juste un fantôme anonyme
La vie continue sans moi.

Chuis just’un fantôme anonyme et partout où je vais,
Les gens ne savent rien de moi.
Ignorent chaque danse, oublient chaque romance,
Ooohh rien à dire ?
Un jour viendra, lorsque la mémoire passera,
Ils n’auront rien à dire de moi ?
Quand la fin viendra je sais, y’avait juste un fantôme anonyme
La vie continue sans moi.

Parce que je n'ai aucun corps et il n’y a
Aucun corps pour me vêtir, il n’y a
Aucun corps pour me vêtir
Je hante si tristement, hante si tristement, hante si tristement
Nul corps aimable ne prendra une vie avec moi ?
Parce que je hante si mal.

Parce que je n'ai aucun corps et il n’y a
Aucun corps pour me vêtir, il n’y a
Aucun corps pour me vêtir, aucun corps pour me vêtir,
Aucun corps pour me vêtir,
(Et je hante la chanson de la vie depuis longtemps, comme un son solitaire)

[Instrumental]

Parce que je n'ai aucun corps et il n’y a
Aucun corps pour me vêtir, il n’y a
Aucun corps pour me vêtir
Je hante si tristement, hante si tristement, hante si tristement
Nul corps aimable ne me donnera sa vie ?
Parce que je hante si mal.

(Et je hante la chanson de la vie depuis longtemps, comme un son solitaire)

Bébé, maman, doudou, chérie
Je n'ai aucun corps bébé
Et il n'y aucun corps
(Il n'y a aucun corps)
Il n'y a aucun corps
(Il n'y a aucun corps)
Il n'y a aucun corps
(Il n'y a aucun corps)
Il n'y en a aucun
(Il n'y en a aucun)
Il n'y en a aucun
(Il n'y en a aucun)
Aucun corps (à répéter plusieurs fois)
Aucun corps pour me vêtir

* hrp : si vous suivez le lien qui suit afin de savoir les horreurs entraperçues par les pauvres Genevois, coupez le son de ce second lien afin de bénéficier du visuel en conservant la musique du lien précédent, ce serait un peu dommage sinon^^

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 26 Nov - 20:13

Citation :
Mais Kirkwood n’a peur de rien.
Ou peu.
Ou pas tant que ça.
En fait, l’honnêteté conduirait plutôt à dire que ce dont il a peur donne un aperçu raisonnable du bottin d’une ville de moyenne importance, certes, mais comme il est tellement bête, il ne s’en rend pas compte…
Ce qui nous ramène à l’idée initiale, non ?

Bref, il n’a pas compris grand-chose à ce qu’il a vu. Sauf que ça a un rapport avec les démons.
Ce qui suffit pour lui remettre à l’esprit qu’il a étudié quelques livres, interdits en de nombreux endroits.
Y compris ceux traitant de l’exorcisme (les livres, pas les endroits, suivez, quoi…. !?).
Il ne fait donc ni une, ni deux, ni trois ou le reste.
Il exhibe son ichtus, son médaillon aristotélicien réformé en forme de poisson, et commence à hurler d’une voix de stentor enrouée et doué pour le chant comme un cardinal pour la paix.


Moi, Kirkwood, je vous nommions, Princes-Démons du Sans-Nom qui lui avions déclaré fidélité durant les Temps maudits d’Oanylone !
Toi, Asmodée, Prince de la Luxure z’et du stupre ; toi, Belial, Prince des biscuits de l’Orgueil ; toi, Satan, Prince de l’Envie jalousifiante ; toi, Léviathan, Prince de la Colèrification ; toi, Azazel, Prince de la Gourmandise bestiale ; toi, Belzébuth, Prince de l’Avarice et des avaricieux qu’on renvoyons à la peste ; toi, Lucifer, Prince de l’Acédie et du renoncement.
Je vous nommions et vous enjoignons de quitter le corps de cette pauv’ créature de Deos comme la cht’ouille après ingestion des potions d’dame Phonya, de laisser en paix c’te brebis et de quitter ces murs, c’te ville, c’te vallée, c’pays, c’monde !


À moiiiiiiiiii, ôôôôôôôôôô Archanges de Deos ! Donnions-nous force pour bouter c’te démoniaquerie immondifiante !
Ô Raphaëlle, Archange de la Conviction ; ô Miguaël, Archange du Don de soi ; ô Michel, Archange de la Justice ; ô Gabriel, Archangelsk de la Tempérance ; ô Galadrielle, Archange petersbourgeois de la Conservation ; ô Georges, Archange poutinien de l’Amitié ; et toi, ô Sylphaël, Archange du Plaisir sans vérole !
J’invoquions vot’souvenir, vous qui avions suivi voie sainte et voix sûre de Deos, illuminés par Oane, et avions permis à l’humanité de garder lien avec Deos ! Aidions-nous à repoussionner c’te engeance pire qu’hérétiques papistes en cure à Genève, que glairette en mai ou fromage passé
!


Les Genevois se ruent sur le persil de réserve précieusement disponible dans leurs sacs pour s’en remettre une couche dans les oreilles. Les plus courageux tentent d’utiliser les bancs comme des étais, desfois que les murs ne résistent pas. Les plus organisés bouchent les oreilles de ceux qui le sont moins et n’ont pas de persil en stock.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6883
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 26 Nov - 23:13



Alors que Kiki levait son armée de chasseurs de démons, il en eut un dans le lot, qui ne put s'empêcher d'ouvrir son bec.
Les regards se baissèrent car, c'était un petit démon. Aussi bien par la taille que par le rang.

Un poulet...
Oui, c'était un poulet...
Mais attention : un poulet démoniaque !

Il s'avança donc et en réponse aux chants de Kiki qui invoquait Anges et Archanges, il chanta à son tour dans une langue de démons.
Heureusement pour vous, Saint Pierrot compte parmi ses fidèles un théologien spécialiste de la linguistique démoniaque...


La chanson du poulet démoniaque...

T'es qu'un pauvre gars plein de ch'tites varices-là, de ch 'tites varices-là, de ch'tites varices-là.

Cot Cot Cot Coooooooot cot , cot cot cooooooooooot cot.

T'es qu'un pauvre gars plein de ch'tites varices-là, de ch 'tites varices-là, de ch'tites varices-là.

Cot Cot Cot Coooooooot cot , cot cot cooooooooooot cot.

Bête « you » bête
Comme Yousem
Bête « you » bête
Comme Yousem

Bête « you » bête, Bête « you » bête ,Bête « you » bête ,Bête « you » bête ,Bête « you » bête,Bête « you » bête

Nananana yeah yeah yeah yeah yeah, yeah !
Nananana yeah yeah yeah yeah !


Il alluma sa pipe et continua.

C'est bon, j'ai des envies d'mort, d'ectos, de brèves vies, d'extrême stress à Paris,
D'Agnès Savary, j'taime la trousse-hisser sur l'ânesse morte à Barry.
Ciao Mariaaaaa, prie Asmoug et Bali

Moi j'ai beaucoup grandi grâce à mes godasses
Ouh la ! Ouh la ! Cours moins, oh ! Courage j'y crois pas
Tout écrabouillés ! Mes ex-pieds...


SCHLACKKKKKKKKKKK !

On ne saura jamais quel message ce poulet démoniaque était venu délivrer.
On avait été coupé...


- Machete pas aimer qu'on l'appelle Yousem.

Yousem : prénom de monsieur Machete.
Asmoug : L'un des démons qui sous les ordres d'Ar mane sème les dissensions, procès et querelles.
Bali : Prince des démons et roi des enfers selon les croyances indiennes.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 27 Nov - 21:07

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 27 Nov - 22:14

Citation :
le fantôme dans Ernestine la brebis a écrit:
Mais quelle bande de fous, ici !
Bon, d’accord, ma présence génère souvent des réactions abruptes et affolées, mais là, je crois que j’ai décroché la timbale ?
Enfin, je dis ma présence, mais je ne suis pas tout seul, comme je le pensais…

Ce poulet, déjà…
Oui, oui, je sais, mais la taille ne fait carrément pas tout, chez les démons, ne vous y fiez pas… Surtout pas, dirais-je, même…
Je me souviens, il y a quelques années, d’un vers de terre fantôme qui a fichu une sacrée panique dans un repas entre les Douze à Berne…
Bref, méfiez-vous…
‘Doit y en avoir d’autres…

Bah, aucun ne m’arrivera à la cheville, et je pourrais enfin m’emparer d’un corps humain. Depuis si longtemps que je ne hante que des animaux, j’en ai marre, mais marre…
Pas grand-chose à faire dans ces corps. Bon, au bout d’un moment, on arrive à faire des trucs chouettes, mais y’a pas grand monde avec qui causer dedans, et quedalle question souvenirs précis. Ou alors, c’est que je n’y comprends rien ?
Enfin, je vais pouvoir me défouler un peu.
Mais prenons notre temps afin de bien choisir. Sans me tromper, comme cette fois où je me suis emparé du corps de ce type. Bonne tête, bon physique. Mais mauvais plan. Je croyais être dans une église, j’étais au tribunal. Condamné au bûcher.
Alors regardons bien…

Et méfiance.
Normalement, un esprit n’a rien à craindre des humains, mais là ? ‘Sont bizarres, les vivants, ici ? Ils ont l’air normalement paniqués, certains se la jouent comme ce barbu si moche, mais rien d’extraordinaire.
Mais un vendeur de couteau disposant d’une lame qui expédie ad patres un démon ? Et si j’ajoute que je me souviens de…
Non, rien, laissez tomber.
Je ne me souviens quasiment plus de rien.
Ne me demandez pas si j’étais riche ou puissant, homme ou femme, croyant ou non, désagréable ou affable, ‘plus la moindre idée, trop longtemps que j’hante…
Mais j’ai au moins conservé le souvenir de… comment…
Le souvenir de…
Enfin, des souvenirs plus ou moins viv..
Des souvenirs…
Des…


Ouais, mh, bref, bon, ‘sont bizarres, eux.
Et je me défie de ce type là, le barbu avec son air abruti qui croit pouvoir me tenir tête. Voilà qui sent bon l’esprit supérieur qui se cache sous une âme d’abruti fini, on ne me la fait pas, à moi.
Je veux dire, il tente de planquer sa science en faisant semblant de confondre mes gestes rituels de fantôme avec je ne sais quel culte de Viviane ou je ne sais qui, mais c’est idiot, il n’y a rien de commun ?
Il faudrait vraiment être le dernier des imbéciles pour confondre les deux, et pourtant il m’a démasqué.
Hein, on ne peut s’y tromper… ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 30 Nov - 20:28

Citation :
le fantôme dans Ernestine la brebis a écrit:
Bon, c’est pas que, mais il est temps de s’y mettre…
Qui vais-je posséder ? Quel corps, mh ?
Pas celui du prétentieux, le Cœurhoude là, beaucoup trop laid, même avec ma mémoire façon emmenthal, j’ai un minimum de respect pour le peu dont je me souviens de moi, quand même.
Alors ?
Homme, femme ?
Courageux comme Machete ?
M’ouais, pas mal, ça aurait de la goule, comme disent les vampires… Mais pas facile et souvent un paquet d’enquiquinements à la clé pour conserver le corps, sans compter des risques qu’il rejette la greffe…
Un couard, c’est souvent plus confortable, quand on est un parasite…

Mh ? C’qui se passe ? C’est quoi cette voix qu’ils écoutent tous et qui fait sourire l’immonde ?

Citation :
Lecteur Kirkwood, il va danser maintenant!


Ouhlà ?! Ils sourient tous ? Les lâches quittent leur abri, les courageux entraînés par Machete qui nous refait la danse des couteaux dansent autour de lui ? Et il sourit de plus en plus, l’affreux… ?

Déjà que, bon, quand sa figure n’est pas expressive, ça donne pas envie, mais là ? Je sais que je ne suis pas une référence, catégorie esthétique, mais là, c'est franchement comme une vague idée de l’éternité de la damnation, à contempler ?
Comment ça va se terminer, leur plan ? Je n’arrive pas à savoir s’ils sont très bons ou très… Bref… Les glandes… Oui, je sais, je n’en ai plus depuis longtemps, mais quand même…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 30 Nov - 21:01

ben bravo...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6883
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 30 Nov - 21:03

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 1 Déc - 19:38

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mar 2 Déc - 19:38

Spoiler:
 

Citation :
Et Kirkwood, entouré de Kartouche, Azarelle, Phonya, Machete, de danser et chanter.

Citation :
L’exorciste

S'il y a quelque chose de bizarre dans ton poulailler
Qui vas-tu appeler (l’exorciste)
S'il y a quelque chose d'étrange et qu’ça sent l’lisier
Qui vas-tu appeler (l’exorciste)

Je n'ai peur d'aucun fantôme
Je n'ai peur d'aucun fantôme

Si tu vois des choses volant autour d’ta tête
Qui vas-tu appeler (l’exorciste)
Un homme invisible qui veut t’faire ta fête
Qui vas-tu appeler (l’exorciste)

Je n'ai peur d'aucun fantôme
Je n'ai peur d'aucun fantôme

Qui vas-tu appeler (l’exorciste)
Si tu sais pas faire, appel’ çui qui sait
Et appelle (l’exorciste)

Je n'ai peur d'aucun fantôme
J’les entends et ça m’réjouit
Je n'ai peur d'aucun fantôme
Oui, oui, oui, oui

Qui vas-tu appeler (l’exorciste)
Si t’as trop eu ta dose de fantômes zarbis
Tu f’rais mieux d'appeler (l’exorciste)

Laisse-moi te dire quelque chose
Chasser c’est grandiose

Je n'ai peur d'aucun fantôme
Je n'ai peur d'aucun fantôme

Clamant l’nom d’Averroès (l’exorciste)
Incube ou bien succube, il en fait du bouillon-cube
Clamant l’nom d’Aristotes (l’exorciste)

Chassant les vampires (l’exorciste)
Les elf’ c’est pas pire (l’exorciste)
Christos est en joie (l’exorciste),
Rome c’est n’importe quoi (l’exorciste)

Qui vas-tu appeler (l’exorciste)
Plus fort (l’exorciste)
Qui vas-tu appeler (l’exorciste)
C’est l’exorciste (réformé)

Et des cris bizarres autant qu’étranges, voire étonnants, de retentir, provenant d’Ernestine la brebis.
Cris de rage.
Cris d’horreur.
Cris de désespoir.

Crispants, quand on n’a pas l’habitude…
Mais Kirkwood, lui sourit…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 7 Déc - 20:37

Citation :
Interlude pour le culte aristotélicien réformé du 5 de décembre 1462 de l’Ère de la réformation de la Foi.

Pour des raisons qui mêlent clarté du récit du culte du 24 octobre, qu’il serait dommage d’interrompre trop vite, et actualité politique locale, ce culte (celui du 5 décembre, donc, pour ceux qui n’auraient pas suivi) est résumé à son essentiel.

Citation :
Brothettes z’et sistains, j’voudrions vous supplier comme moi de prier Deos, au nom de l’investissement aristotélicien dans la cité, d’me suivre dans c’te prière.

Élections auront lieu pour not’avoyerie dans 6 jours, nous n’aurons donc que jusqu’à jeudi le 11 de décembre.
Adonc me semblions-t-il proche de l’indispensable de Le suppliationner de bien vouloir moudre, taper, massacrer, émonder, équarrir, maudire, émiétter, disperser, ridiculationner, éparpiller, écraser, disperser, ratiboiser, décoiffer jusqu’aux pieds, casser, poutrer, bourre-piffer, éclater, parcheminer, écorcher, pendre, écarteler, brûler vif, déchiqueter, mordre aux pieds et aux oreilles les ceusses qui n’irions point voter d’une part.
Et de l’autre les incompétents, incapables, païens, hérétiques, mauvais, méchants pas gentils, ennemis de Deos et du bien commun, de la paix de l’âme inquiète et du courage abrupt -mais décent, on n’estions point des sauvages- de l’aristotélicien sincère, superbe dans sa dévotion et émouvant comme le pompier dans sa peur qu’il affronte, lesquels ceusses ne voterions point pour la superbe dame Phonya, honnête et modeste aristotélicienne réformée, bienfaitrice de sa cité et joyeuse médicastre au service du Phallus de l’Aristotélicité, j’avions nommé Genf la Genevoise !

Car s’il estions certes des esprits pervers et malades qui rêvions de séparation de la foi et de la politique, ce n’estions point les véritables aristotéliciens, les réformés.
Car tout à la contraritude, je proclamions encore et toujours l’union des deux, du spirituel et du temporel.
Car à la fin, il ne peut en rester… Heu, nan, pardon, j’recommencions…
Car à la fin, que répondrons-nous lors de la pesée des âmes devant not’Créateur, not’ God Tout-Puissant quand il nous demandera : « Qu’avions-tu fait de la vie que Je t’ai donné » ?
« - J’avions voté pour séparer Ton pouvoir et Ta volonté de Ta création ? »
J’vous le dit tout-de-go et comme j’le pensions : mauvais choix…
C’estions truc à fâcher l’Patron, ça…
Mauvais plan… Surtout à un bilan de compétences…
‘Fin, vous faisions c’que vous voulez, hein ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 11 Déc - 20:14

Bon, j'ai un peu envie d'aller voir ailleurs, question délire, si certains sont inspirés, pas de problèmes, on prépare un poil... Tant qu'on cause de religion, hein...

Citation :
Reprenons.
Kiki vient de terminer son exorcisme et d’un coup…
Ben plus rien.
Nib, nixt et que dalle en pente*. Pas de grande lumière, de cri strident, de fumée noire ou d’explosion ou quoi ou caisse en morceaux…
Juste une brebis qui réussit on ne peut mieux à avoir l’air paumé quand elle pousse un petit bêlement.
Peut-être une qualité d’air et une luminosité un peu différentes, au mieux. On entend aussi des piafs dehors.
On s’entreregarde. Ni fâchés ni énervés. Calmes. Même Kiki qui malgré son immense orgueil qui apprécierait fortement des applaudissements, félicitations et autres démonstrations d’admiration sans borne se satisfaisait de la situation, bien qu’il ne comprenne guère pourquoi.


un lieu, ailleurs dans l'espace, le temps et un bon nombre de dimensions a écrit:

Un lieu cotonneux et envahi de brouillard blanc que c’en est caricatural. On se croirait chez la Mère Denise, la célébrissime Supérieure, solide comme le roc, pour l’hygiène sans faille des draps de ses nonettes. Des colonnes de marbre, disposés semble-t-il au hasard, sans réelle fonctionnalité, à part peut-être donner de la lumière (on se demande bien comment, mais passons…) et une -très- vague idée d’architecture ?
Des silhouettes vaporeuses passent ici et là, hiératiques et sans bruit.
Sauf deux d’entre elles, juste là, immobiles et qui discutent.


- Et toi, t’es qui ?

- Saint Trugludu.

Silence. L’interpellé reprend :

- Je viens d’Asie Mineure. Écorché vif durant deux semaines. Des bandits qui s’ennuyaient. Mais on a cru que c’était pour ma foi. Alors, oups, canonisé pour cause d’enthousiasme populaire. Note que j’étais aristotélicien, hein, mais vraiment, je me demande encore où ils ont péché les miracles nécessaires à la procédure ? (Silence). Et toi ?

- Sainte Isfaction du temple du Tango Langoureux de l’Esitaçion.

Silence. Saint Trugludu déglutit légèrement, se préoccupe de ses ongles, d’une blancheur bien sûr immaculée et qui ne retiennent donc pas longtemps son attention, puis demande :

- C’est un pseudonyme ?

Silence. Elle semble se demander si c’est du lard ou du cochon, puis :

- Mon nom a signifié, dans une langue oubliée depuis longtemps par les mortels, « Lumière Inspirée de l’Aube naissante ». Et si je vois l’ombre de l’esquisse d’un début de sourire, je projette une tâche sur ton suaire…

* Rappelez-vous : le culte s’était arrêté à la cène, moment qui clôt le cérémoniel aristotélicien réformé par un bon petit gueuleton entre paroissiens.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 11 Déc - 21:48

Clap clap clap clap clap clap

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 13 Déc - 19:43

geek

un lieu, ailleurs dans l'espace, le temps et un bon nombre de dimensions a écrit:


Tremblement contrôlé chez Trugludu, à peine une ébauche de sueur cristalline sur son front, malgré l’horreur de la menace. Mieux même, il se reprend et fait mouche, car elle sourit :

- Si tu arrives à trouver de l’ombre ici… Entre les paquets de nuage et les colonnes de marbre laiteux ? Il profite de sa bonne disposition pour la relancer : Et comment t’es arrivée là ?

- Jamais contente de ce que j’avais ou de ce qui m’arrivait. Je voulais mieux ; Toujours. Entre autres dans le spirituel, note bien. Mais bon, jamais très loin de Satan, Prince de l’Envie. Ce qui fait qu’on me détestait au monastère et m’admirait à l’extérieur.
Le jour où la Supérieure, une princesse de la famille royale, a appuyé une rébellion écrasée aussi sec, les troupes du roi sont venues s’amuser avec moi et mes sœurs. Viols collectifs, empalement et pelotes d’épingles (on avait déjà inventé l’arc à l’époque), je te passe les détails. Plus rapide que pour toi, heureusement…
Comme la rébellion a finit par gagner, on est devenues des martyres, hop, sanctification de groupe, forfait général.

- Mais, quel rapport avec l’aristotélicisme ?

- Aucun, Aristote n’étais pas encore né. De loin pas. Donc sanctification païenne, que veux-tu (Elle hausse les épaules) ?
Mais on était le seul temple à avoir des archives mentionnant Oane et Oanylone. Alors, des millénaires plus tard, quand le 1e roi aristotélicien de la région a eut besoin de se légitimer par une vieille dynastie, il s’est rabattu sur le monastère et sur mon nom qui était encore le seul prononçable, qu’il s’agisse de la sonorité ou d’inspiration païenne trop marquée… Boum, sanctifiée pour de bon alors qu’on m’avait gentiment oublié depuis… Bref…

Silence. Isfaction se demande ce qui pose problème à Trugludu, qui a l’air d’être au bord de la crise de nerfs. Il parvient toutefois à expliquer ce qui le perturbe :

- Donc… Tu n’as pas été sanctifiée sous ton vrai nom ?

- Ah ben non ? Mon surnom seul était prononçable. Le vrai…

Silence… Trugludu, après moins d’une minute, arrive à lâcher :

- Et… c’était quoi ton vrai nom ?

- T’es pas obsessionnel, toi ? Ca va te surprendre… Oumapilipalili Ouchpatalipalitalima…

Silence… Trugludu semble tétanisé. Isfaction lève les yeux aux Ciel, tout en se reprochant ce reste d’humanité quelque peu déplacé en ces lieux… Elle finit toutefois par avoir pitié :

- Désolé, mais bon, je t’avais prévenu… Respire un coup, ça va passer… Et sois prudent et ne me demande pas ce que ça veut dire…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 14 Déc - 20:36

un lieu, ailleurs dans l'espace, le temps et un bon nombre de dimensions a écrit:


- Il a un problème ?


La voix tombe derrière eux comme un couperet dans la soupe.
Oui, ça a l’air stupide comme ça, mais d’abord c’est l’impression de Trugludu, qui sursaute sans pouvoir se retenir, alors vous vous plaignez auprès de lui.
D’autre part, ce n’est pas si mal, parce que ce que ça lui évoque, c’est quelqu’un prêt à utiliser une hache pour chasser une mouche qui trottine sur le rebord d’un bol de soupe…
Et indéniablement, cette voix est froide.
Genre dernière période glaciaire.
Isfaction se rend alors compte qu’elle a frissonnée avec un minuscule temps d’avance sur l’audition. Alors que normalement leurs corps glorieux ont dépassé depuis longtemps ce genre de faiblesse ?
Ce qui rend d’autant plus curieuse la réaction de Trugludu. Même si bon, il a l’air d’être un cas de toute façon…

Elle se retourne, prudente et pleine de dignité.
On ne sait jamais…

Un visage de marbre poli. Un bandeau blanc bizarrement découpé sur des yeux qu’on devine (comment, bon Deos ?) rouges. Cheveux courts, mâchoire volontaire, front bas. Très.
Mais quand on écrit « poli », franchement aucun rapport avec la politesse. Poli par les ans, le gel, la glace, les vents du Nord, les obstacles (dont les montagnes ne fournissent qu’un exemple parmi d’autres) percutés et pulvérisés avec ladite mâchoire sans même sans rendre compte.
Ça ne donne que très moyennement envie d’entamer une discussion théologique. Ou autre.
Isfaction lève un sourcil, ce qui lui semble à la foi courageux et totalement dépourvu d’intérêt dans la situation présente.


- Rien de bien important, il me semble. Vous êtes ?

- Michel, Archange de la Justice.

Isfaction retient un frisson supplémentaire. Elle sait qu’elle devrait sans doute s’émerveiller de croiser un Archange, avoir des dizaines de questions, mais rien qu’à le voir, elle a surtout envie de survivre. C’est comme ça, c’est l’idée qui lui vient.
Ainsi que celle de courir jusqu’au vendredi si on suppose qu’on est lundi soir.
Si le concept de « temps » a le moindre sens ici…
En fait, elle ne l’a jamais vu jusqu’ici, refuse toujours de prêter attention aux ragots en général, mais là, des dizaines de petits histoires lui reviennent. Et la réaction de Trugludu lui laisse à penser qu’elle n’a pas tellement tord…
Cela étant, il a quand même tellement à l’Ouest qu’il vaut sans doute mieux reprendre les choses en mains, Michel restant d’un immobilisme à rendre jaloux une montagne de taille moyenne…


- Et qu’est-ce qui nous vaut l’honneur de votre présence, ô Michel ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 15 Déc - 19:15

un lieu, ailleurs dans l'espace, le temps et un bon nombre de dimensions a écrit:


Rien qu’à entendre la voix de Michel, Trugludu écope d’une migraine à faire pâlir d’envie un martyr espérant cumuler pour mieux atteindre la vie ineffable –forcément- qui l’attend de l’Autre côté. Regarder l’Archange lui donne l’impression qu’on touille son cerveau dans une soupe brûlante avec une pointe en fusion.
Pourtant, il reste immobile. Quoique paralysé serait plus juste.
Mais là, il a la nette sensation que ledit cerveau veut à toute force s’échapper par les oreilles.
Car Michel répond finalement, d’une voix qui évoque à Trugludu un igloo :


- Ceci.

Entre deux colonnes de marbre, le brouillard perpétuellement pâle se teinte de cramoisi et s’épaissit. Trugludu et Isfaction échangent un bref regard, et le premier voit bien que la seconde laisse échapper fugitivement une peur qui le rassurerait presque : la Ligne rouge ! Elle n’a pas dû servir depuis… quelques éternités. Pas souvent qu’on communique avec l’Autre côté.

Une tête gigantesque de taureau se matérialise enfin au milieu de la fumée. Ses yeux d’améthyste irradient pendant que des flammèches s’échappent au souffle de ses narines.
Si Trugludu tente encore de se réconforter en comparant sa trouille à celle d’Isfaction, il lui semble maintenant qu’il est tout-de-même satisfait de pouvoir enfin comprendre ce que ressent un cerveau porté à ébullition. Avec un peu de chance, il va s’évanouir.
Hein ? Forcé. Oui, oui. Forcé.
Comment ? Non ? Il ne s’est jamais évanoui jusque là ?
En même temps, s’il en déjà vu des vertes et des pas mûres, en quelques millénaires de service, jamais il n’avait contemplé un Prince-Démon.
Ça lui laisse toutes ses chances, non ? Disons, une bonne dose ? Mh ?


- Michel !

La tête de taureau mugit.

Tiens, non, pas d’évanouissement ?
La vie est injuste.
L’après-vie, je vous raconte même pas…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 17 Déc - 21:56

un lieu, ailleurs dans l'espace, le temps et un bon nombre de dimensions a écrit:


Isfaction qui tentait jusque là de garder une contenance minimale face à Trugludu et surtout Michel (c’est pas parce qu’il s’agit d’un des plus vieux associés du patron qu’elle va perdre ses moyens) a renoncé : la voilà bouche-bée. Deos, protège-nous ! Impossible ! Quand même pas…

- Michel ! C’est moi, Léviathan !

- Je sais.

Isfaction essaye d’ignorer le frisson qui la traverse. Trugludu, elle le voit bien, est au bord de la grippe carabinée, entre chaud et froid.
Ce serait quand même dommage. Avant la fin du travail, pile quand tout le monde va se démener pour célébrer avec le plus d’éclat possible la naissance du prophète Christos. Juste avant de reprendre le boulot…


- Je te rrrreconnais bien, Michel. Ça fait combien de temps ?

- Beaucoup. Moi aussi. Tu ne changes pas…

Bigre, Trois phrases ? Il se lâche, le Michel... L’émotion de rencontrer un vieil ennemi ?

- C’était quand, la derrrrnièrrrre fois ?

- Tu le sais. L’échange de captifs, à côté du temple d’Ahuri Mazda, l’Idiot lumineux.

- Ouais. Rien n’était vrrraiment sûrrrr, à l’époque. Deux trrransfuges contre trrrois prrrêtrrres. Rrrrr… Une bonne affairrrre. Sauf qu’il avait fallu vous attendre dans le Joyeux Trou à Moustiques de Jack Molyneux, mon incarrrrnation terrrestrrrre ne supporrrtait pas, hé hé…

Vague crispation du visage de Michel. Une ébauche de début d’évocation de sourire ?
Léviathan au contraire ouvre largement sa gueule, dont les plis remontent sur sa face. Caricature de sourire ? Ouais, logique, finalement…
Hé bien, ils ont l’air d’avoir des souvenirs communs, ces deux là ? Partagés ? Inattendu. Étonnant. Pourtant pas si illogique…


- M’a tellement énerrrvé que j’ai brrrûlé quelques-uns de mes démons, pour le principe. Bien sûr, ils sont revenus, mais pas en trrrès bon état. Bah, ils se sont défoulés surrr des damnés, ha ha… Des âmes qui t’ont échappés.

- Tu n’as pas ranimé le souvenir de la Tour sombre pour me parler du passé.

- Non.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 18 Déc - 21:27

un lieu, ailleurs dans l'espace, le temps et un bon nombre de dimensions a écrit:


Trugludu frémit d’angoisse. Quoi encore ? Léviathan semble se pourlécher, d’une langue -évidemment- immonde, pendant que Michel reste immobile. À moins que ? Une petite crispation ?
Le silence s’éternise, comme le salaud qu’il est. Un peu facile ici, quand même…
Puis Léviathan se lâche :


- Rrrrrrrrrrhââââ ! Michel ! Qu’est-ce que ces trrrrucs à Genève en Confédérrration !? Tu te payerrrais pas ma tête, parrr hasarrrd ?

- Genève ? Confédération ? Mh… De quoi parles-tu ? Ah, oui, Genève. LA Genève, je suppose ? Oui, en Confédération helvétique. Forcément. (Silence) Mh, je ne sais ? De quoi parles-tu ?

Léviathan se renfrogne, mugit à nouveau puis rit :

- Rrrrhâââ… Bah ! Je savais bien que tu réagirrrais ainsi, ha ha ! Tes phrrrases trrrop longue te trrrahissent ! Hé hé…

Immobile, Michel attend. Peut-être une vague gène?
Tu parles, pff ! Immobile et sans un cil qui frémisse, comme d’habitude.


- Vrrraiment bien prrréparrré, on pourrrrait s’y trrromper. Mais trrrop, c’est trrrop, Michel. Tu ne sais pas t’arrrrêter à temps. Une ourrrse, passe encorrre. Mais un lynx arrristotélicien, déjà ?

Michel soulève un sourcil. Hein?

- Tu m’accuses de manipuler des animaux ? Ces créatures qui n’ont pas compris l’Amour de Deos ? Je ne m’intéresse qu’aux descendants d’Oane, dont le cœur a vu les intentions de son Créateur.

Trugludu n’en revient pas. L’Archange Michel qui réagit !? Glups. Même Isfaction en est interloquée.

- Rrrhâ, dis pas de connerrries, Michel. Déjà, me bazarrrder à moi, Prince-Démon, le statut de ces bestioles parrr rrrapporrrt au plan de ton Patrrron, c’est un peu un côté de la plaque, non ?

Incontestablement...
Ce qui, au demeurant, n’a pas l’air beaucoup de gêner Michel.


- Et puis, moi aussi, question âmes, les animaux, bah (D’un geste et d’une mimique dégoûtée, il balaye l’idée) ! Mais surrrtout, la brrrrebis païenne. Grrrosse maladrrresse, la brrrrebis païenne. Païenne pourrrr qu’on pense aux anciens dieux, donc au Sans-Nom. Malin, malin, y’a pas.

- Ce qui change quoi ?

- Dis donc, Michel, tu pensais que j’aurrrais oublié ton goût pour les brrrebis ?

Lourd silence.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5286
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 19 Déc - 11:03

Il y a du monde dans la crèche dis donc...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JDR] Carnets de Kirkwood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les carnets de Rubens
» "Le NP mal aimé"
» Le festival Passeurs de mots. 13 ème édition.
» Bateaux français pour armée belge?
» Carbonara de courgettes (Julie Andrieu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: