Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [JDR] Carnets de Kirkwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
AuteurMessage
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 4 Juin - 22:30

cheers

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 5 Juin - 15:10

geek

Et attends la suite !

kirkwood a écrit:
« Réel récit de la révélation de Raïka à Rome », croquis préliminaires pour mystère en 3 actes de Vittorio Ugolino dei Bardolino dei Parmigiano, 1466
a écrit:

Raïka dans le scriptorium aperçoit la lumière divine







______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 6 Juin - 20:15

kirkwood a écrit:
« Réel récit de la révélation de Raïka à Rome », croquis préliminaires pour mystère en 3 actes de Vittorio Ugolino dei Bardolino dei Parmigiano, 1466
a écrit:

Qui dira les fleuves de beauté qui se déversent sur le croyant quand vient à lui la Lumière de Deos ?






______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 7 Juin - 21:41

kirkwood a écrit:
« Réel récit de la révélation de Raïka à Rome », croquis préliminaires pour mystère en 3 actes de Vittorio Ugolino dei Bardolino dei Parmigiano, 1466
a écrit:

C’est vrai que ça surprend parfois…






______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 7 Juin - 21:54

j'vois qu'i'y'en a qui s'éclate Smile

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sancte Iohannes

avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 7 Juin - 23:00

Ahahah ! Du grand n'importe quoi façon Kirky comme on l'aime Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 9 Juin - 6:58

afro Arrêtez, je vais plus me sentir...


Mais c'est vrai que c'est pas mal, en fait ! :rabbit:

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 9 Juin - 6:58

Cromwell. a écrit:
La porte de chêne s'ouvre non sans résistance. Il faut trois hommes pour la faire pivoter.
Sanctus pénètre le premier. Les autres suivent. L'atmosphère est lourde. Les torches éclairent une petite salle rectangulaire, au fond de laquelle on devine un tombeau, encadré de deux colonnes de facture antique

Les sicaires avancent groupés, tels les manchots sur la banquise, sicas sorties et torches brandies.

Le sarcophage est de taille, en marbre blanc de Carrare, le plus pur qui soit. Placé sur un piédestal contre le mur, seule la longue face est visible. On y devine de nombreux personnages qui semblent en encadrer un central. Les angles sont marqués par des croix aristotéliciennes. Peut-être s'agit-il d'un prélat romain ?

S'approchant de plus près, un léonide devine une inscription encore lisible en latin :

Citation :
HIC SITUS EST
TITUS PONTIFEX MAXIMUS
VICIT ANNOS LXXX
SIT TIBI TERRA LEVIS

Il la prononce à haute voix.

Sanctus, qui fut élève au petit séminaire dans sa jeunesse, fait alors un bond sur place et s'écrit :


Ici repose Titus, grand pontife, qui a vécu 80 ans. Que la terre te soit légère !

Se tournant vers les autres dont Petit Frère qui ne comprend rien à l'événement que tous sont en train de vivre.

Mes frères ! C'est un jour extraordinaire, béni de Deos ! Nous voici réunis devant le tombeau de Titus, celui qui fut le compagnon de Christos !
A genoux ! A genoux et prions pour ce moment extraordinaire !
Quand je pense que les Romains au-dessus de nos têtes marchent nuit et jour sur le corps du saint ! Mais ils ne sont plus à un blasphème près !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 9 Juin - 11:08



Ahh ben pour une bonne nouvelle, ça c'est une bonne nouvelle...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 9 Juin - 20:13

drunken

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 10 Juin - 22:36

Adso a écrit:
Tout autre, à la place d'Adso, se serait fait discret. Le bâillon qu'on lui avait refait aurait dû l'y aider, d'ailleurs, si ce n'est que, soit ses geôliers étaient des incapables dans l'art de serrer un noeud autour du crâne d'Adso, soit Adso avait trop d'entrainement dans le maniement des machoires pour qu'un simple bâillon soit un obstacle à l'expression de sa verve.

Ainsi donc, après un moment de battement suite à la découverte du tombeau et la révélation de l'identité de son auguste occupant, choses qu'il avait pu suivre de loin depuis la position inconfortable qu'il occupait, il se reprit bien vite, non pas pour dénoncer la dite inconfortable position (il s'y était déjà essayé sans succès un instant plus tôt), mais à cause de l'impardonnable incongruité qui avait été proférée :


Si je peux me permettre... Vous avez dû mal lire : il doit d'agir de "vixit" et non "vicit". Il a "vécu" et non "vaincu" quatre-vingts années.
En même temps... Adso aurait pu mal entendre, de là où il était... Mais bon, quand on s'appelle Adso, la probabilité d'être victime d'une telle défaillance est faible en regard de celle que l'autre ne soit qu'un illettré...

Après quelques secondes de réflexion, il reprit :


En même temps, on pourrait voir çà comme une figure de style... Mais bon, je doute que çà ait pu être le genre de ceux qui ont gravé ces mots...

Et comme nous parlons d'Adso, il ne put s'empêcher d'ajouter :
Dites... Ce serait sympa, avant qu'on vous mette sur le bûcher une fois que vous vous serez fait prendre, si vous pouviez glisser quelques mots pour préciser que j'étais présent lors de cette découverte...

Malgré l'antipathie certaine que lui inspiraient ses tortionnaires, hérétiques de la pire espèce qui plus est, il essayait de susciter leur bonne volonté, parce que çà ferait pas mal dans sa biographie : "co-découvreur du tombeau de Saint-Titus"...

Hum... çà vous embêterait de me détacher pour me permettre de jeter un oeil moi aussi ?

Ce n'est qu'ensuite qu'il réalisa qu'il y a des méthodes plus adéquates, pour obtenir une faveur de la part de quelqu'un, que de lui dire qu'il va rôtir sur un bûcher...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 11 Juin - 22:01

kirkwood a écrit:
Kirkwood est homme de foi. Sincère. Il est bouleversé par cette extraordinnaire découverte, le tombeau de Titus.
L’émotion est totale, entière, absolue. Qui n’admet aucune interférence. Qui l’oublie, même. Le Beau, c’est trop…

Un brin perturbé par le cureton, peut-être ?
Deux fois que Kiki lui pose un bâillon, histoire qu’on l’oublie et qu’on s’occupe des trucs sérieux, deux fois qu’il réussit à passer outre.
C’est pas qu’il se sente légèrement humilié, mais ça y ressemble beaucoup quand même.

Alors, Kiki est « colère » (comme dirait un copain flamand, Herr Manatane).
C’est gênant, car il faut concilier ça avec l’émotion du moment, non ?
Équation difficile à résoudre pour un Kirkwood.


Car s’il est par ailleurs un crétin rural doté d’une stupidité à fort ferment agricole, il a également révélé à Genève des capacités d’imbécilité urbaine hors du commun.
Comme quoi, l’un n’empêche pas l’autre, et les mystères de la Foi restent insondables.

Il n’a pas toujours été ainsi.
Ainsi, en cette enfance que l’époque n’appelait pas alors « adolescence », où il n’était pas vraiment beaucoup plus mauvais et certainement pas meilleur que la moyenne de son village de décérébrés issus de croisements consanguins (histoire de rappeler qu’il ne s’agit nullement d’un privilège nobiliaire), Kirk n’était qu’un abruti moyen jusqu’à ce jour resté fameux en sa mémoire.
Ce genre de jour qui marque la mémoire religieuse de tout aristotélicien…

Ce jour-là, sa sympathique petite bande de jeunes célibataires, n’ayant nulle jeune fille à siffler et poursuivre ce jour-là, pas de spinoziste ou de cousin Groumf (alors en retraite au monastère du coin, où les curés riaient beaucoup de sa laideur, ce qui est bien naturel au demeurant) à caillasser, s’ennuyait profondément.
Normal, me direz-vous.

On se doute bien qu’à la vue d’un étranger-même-pas-du-village, leur cœur bondit et tressaillit d’une joie céleste et toute de bénignité. Comme en plus il n’était pas vilain, outre la distraction de base, ils pourraient aussi se revancher des injustices du destin en ce qui concerne leur physique.
On alla donc le houspiller, en se disant que, ma foi, on pourrait commencer par du caillou de douze avant de voir s’il résistait longtemps, une fois attaché derrière un cheval rendu fou par un piment dans le cul ?

Ouille, la raclée qu’il leur avait mise, mon colon ! Il leur avait appris la politesse, indéniablement, le tout à coup de baffes…

Leçon que Kirk n’avait jamais oubliée.
Au contraire, il l’avait mémorisé, mouvement par mouvement, détail par détail.
Comprenant dès le jour même que c’était un message direct de Deos qui leur arrivait-là.
Qu’il s’agissait de quelque chose pour leur édification.
Qui pourrait leur servir encore longtemps.
Qui les aiderait pour le futur, à faire d’eux des adultes mûrs et aptes à affronter sereinement le monde…

Et il est temps pour Kirkwood d’utiliser à bon escient cette leçon et ce qu’il en a retenu.

En l’occurrence, il s’applique à mettre exactement les mêmes baffes à l’Abso (1)…


Verstehst-du nicht (mandale), dass es das kleine Kind Titus (baffe) das hier ist (claque) ?! Du, Dummkopf (chataigne) ?! So sollst-du die Klappe halten!
Maul zu, das ist ein Gottes Befehl, maul zu (mandale) ! (2)


(1) Quand je vous disais qu’il était profondément débile…
(2) Tu ne comprends pas qu’il s’agit du petit enfant Titus qui est là, espèce d’imbécile !? Fermes ta goule ! Fermes-là alors, c’est un ordre de Deos, fermes-là ! (3)
(3) Que les lecteurs lettrés ne s’inquiètent pas : l’émotion lui fait confondre un brin le petit Christos à sa naissance et Titus. Voir (1)…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 12 Juin - 20:13

Adso a écrit:
Surpris par la réaction de Kirkwood, qui lui apparaissait totalement disproportionnée et irrationnelle, Adso ne put placer, entre deux baffes, que quelques "Maiiiiiiiiis !" et "Euuuuuuuh !" boudeurs. Franchement... Tout çà parce qu'il avait relevé une erreur de lecture ? Ou alors, parce qu'ils ne voulaient pas partager la gloire de la découverte du tombeau de Titus ? Quels égoïstes !

Adso commençait à se dire que, si d'aventure il ne se trouvait personne dans les Institutions Aristotéliciennes pour montrer assez de zèle à s'occuper de les envoyer au bûcher, il s'en chargerait lui-même personnellement. Parce que tous ces mauvais traitements commençaient à avoir raison de son légendaire caractère débonnaire. Parce que, quand on est un hérétique, on se débrouille au moins pour ne pas agresser d'honnêtes aristotéliciens. Si on veut que les dits aristotéliciens vous laissent tranquille.

D'ailleurs, çà l'aiderait beaucoup, dans cette perspective, d'avoir une idée plus précise de l'identité de ses agresseurs. Histoire de savoir qui il fallait persé... rééduquer.


Dites-moi... euh... je ne me rappelle plus votre nom...

D'accord. Si vous voulez garder la paternité de cette découverte pour vous, çà vous regarde; le Très-Haut saura apprécier votre vanité à sa juste valeur... Mais vous ne pourriez vraiment pas me laisser regarder ce tombeau d'un peu plus près ? Rien qu'un peu ?

S'il vous plait...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 13 Juin - 12:39

kirkwood a écrit:
Was ?
Aber…

Mais c’est qu’il est franchement insupportable, l’Agso (1) ! Déjà que Kiki n’est pas toujours follement clair dans sa diction, l’émotion lui cloue les synapses syntaxiques mais malheureusement pas les cordes vocales !

Vanitas für Vanitas, du bißt pas mal non plus, weißt du ?! Wir, les sicaires, sind vaniteux de ne pas bartager la découverte afec doi ?! Ich denke, das Lazaret (2) se fout ein brin de la charité, nicht wahr ?!

D’avoir encore mis le doigt sur l’hypocrisie cléricale mets Kiki encore davantage fou de rage ! Montagne de torgnoles, carnaval de claques !

Foi de Kirkwood, j’voudrions bien faire comprendre à ce Hund (3) de romain le respect qu’il devions au kleines Kind Titus !

- Bon, frère Kirk, c’est quand tu veux pour l’aide…
- Oui, on apprécie beaucoup ta ferveur vis-à-vis de l’engeance romaine et ton sens de la répartie, mais bon…
- S’il te venait à l’idée de concilier l’exigence missionnaire de respect par un romain et l’efficacité dans l’action proprement-dite…
- On s’rait pas franchement hostile, à dire le vrai…

Kirkwood est confus et se précipite à l’aide des autres sicaires. Lesquels ont décidé d’ouvrir la tombe, pour soustraire les restes sacrés de Titus à l’action prédatrice des hyènes orthodoxes qui feront des saintes reliques des objets d’un commerce financier et honteux.
Or ouvrir une le couvercle d’une tombe de marbre n’est pas sans demander quelques menus efforts physiques. D’où l’aide réclamée à Kirkwood.

L’enthousiasme de Kirkwood, son émotion, sa gène d’avoir laissé ses compagnons dans l’effort, bref, tout ça fait qu’il se précipite avec une vigueur tout-à-fait utile au secours des siens, car la dalle commence à bouger dans un bruit parfaitement insupportable (4).
Le seul inconvénient, risible certes pour qui n’est pas Adso, c’est qu’il l’a oublié.

Kirkwood a oublié qu’il tenait Adso par le col lorsqu’on a réclamé son aide et qu’il s’est précipité.
Et il tient toujours le pauvre curé par le col alors qu’il lance ses deux mains à toute volée contre la dalle de marbre…
C’est donc à toute volée qu’Adso se voit béni par la pierre de la tombe de Titus.
Marbre de Carrare/Adso, 1/0…




(1) Voir (1) de la note précédente…
(2) L’hôpital, bien sûr…
(3) Chien
(4) Vous vous souvenez du bruit de la craie sur le tableau ? Ben, pire…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 14 Juin - 20:20

kirkwood a écrit:
Gégène a écrit:

Dans son palais romain, le pape Eugène s’arrête. Il lui a semblé entendre un coup de tonnerre retentir. Il s’adresse au cardinal Aldobrandini : Dites-moi, vous n’avez pas entendu la foudre ?

Aldobrandini, intrigué, regarde le ciel : Heu, pas du tout, Très Saint Père. Pas un nuage n’assombrit l’horizon ?

Perplexe, Eugène regarde le paysage. Les sicaires viennent d’ouvrir le tombeau de Titus, mais allez donc lui expliquer. Il se dit qu’il a dû rêver ?

Aldobrandini se dit que le vieux semble un brin sucrer les fraises aujourd’hui. Il se met à entendre des voix, maintenant, l’Eugène ? Le chanoine sourit intérieurement sans que rien ne se voit sur son visage (ce que c’est que l’entrainement, quand même).

Il imagine même, tant qu’à délirer, la chanson d’une amoureuse, une Anglaise d’York, tiens, pourquoi pas, qui interpellerait Eugène… Ce serait rigolo, non ?
Bon, il faudrait un autre élément, histoire de déséquilibrer un peu, sinon c’est trop facile les vers latins…
Heu ? Oh, ben, tant qu’à faire, on placerait Tchantchès, le défunt Helvète champion de la Foi dans sa terre menacée par l’hérésie.
Ah, Tchantchès, une Foi à arrêter un tir de catapulte. La subtilité de la catapulte également, mais bon, on ne lui demandait pas de se charger de la diplomatie vaticane, non plus…

Ouais, ce serait rigolo. Et cette chanson s’appellerait, heu, ben, Hé Eugène, bien sûr…
Ce n’est pas que ce soit fascinant, mais bon. Il fera sans doute rire sa maîtresse officielle, Isabella, à écrire cette chanson quand ils se retrouveront seuls tous les deux.

Parce que bon, si Aldobrandini a une maîtresse, ce n’est guère pour les galipettes, il est impuissant. Ce qui constitue indéniablement un avantage dans la carrière ecclésiastique.
Mais l’avouer lui coûterait, et avoir une concubine de luxe fait partie de l’image de marque indispensable de tous les carriéristes, donc il doit s’y résoudre.

Il n’a pas l’impression qu’Isabella en soit plus chagrinée que ça.
Après tout, avoir un prince de l’Église comme amant attitré, galant, portant beau pour ses quarante ans, poète et humaniste connu, célèbre aussi bien pour sa générosité que ses traits d’humour, ses réalisations politiques, religieuses ou d’urbanisme, incontestablement, pour une hétaïre, y’a pire…

Quant à lui, outre les qualités de bel objet avec lequel s’afficher, elle ne manque ni d’intelligence, ni de bon sens, y compris en politique. Et elle aime la poésie, les vers latins et les sculptures antiques.
Que demande le peuple ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 16 Juin - 14:16

Adso a écrit:
Nouveau trou noir.
Cà commençait à devenir une habitude, avec ses nouveaux "compagnons" aux jeux un peu trop brutaux...

Lorsqu'il rouvrit les yeux, la mise au point mis un peu plus longtemps que d'habitude... Alors qu'il commençait à penser que ce nouveau coup sur la tête avait eu raison de sa vision, il comprit subitement que les motifs qui se dessinaient devant ses yeux n'étaient pas le pur produit des égarement hallucinés de son esprit, mais tout simplement les veinures du marbre du tombeau.


Euuuuuh..... Quand je disais "regarder d'un peu plus près", je ne pensais pas à si près, en fait... C'est comme quand j'ai parlé de "jeter un oeil", je parlais au sens figuré, hein... Vous n'étiez pas obligé de me jeter contre le tombeau... Mais bon, je ne devrais pas trop me plaindre, parce que vous auriez pu n'y envoyer que mon oeil, aussi...

Après avoir refermé les yeux quelques instants pour essayer de faire l'inventaire de ce qui fonctionnait encore dans son corps meurtri :

Dites... çà vous embêterait vraiment de me donner un coup de m... euh, de m'aider à me relever ? Mieux valait faire attention au choix des mots, avec ces gugusses... Inutile de mettre des images dangereuses dans leurs esprits simplets... surtout celui qui n'arrêtait pas de "s'occuper" de lui, l'avait pas l'air très finaud...

Sans vouloir vous commander, bien entendu... Mais bon, pour l'instant, question circonstances atténuantes, vous vous en sortez plutôt mal, si vous espérez obtenir d'être étranglé avant que les flammes ne viennent lécher vos orteils... Parce que là, une fois que je serai sorti d'ici, faut pas trop compter sur moi pour vous décrire comme de doux agneaux... Ouaip, on ne l'y prendrait pas à succomber au syndrome d'Holmia*...

Sauf que c'était encore une gaffe, non ? Difficile à dire, avec le cerveau en compote qu'il avait... Et puis, ras-le-bol de tous ces gens susceptibles...




*Stockholm en langue latine, à ce qu'il parait...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 17 Juin - 15:32

kirkwood a écrit:
Gégène a écrit:

Eugène a vaguement l’impression que le cardinal Aldobrandini doit se dire que le gâtisme menace, mais ce n’est pas grave. Il arrivera bien à en tirer quelque chose dans ses manœuvres auprès des grandes familles qui convoitent le trône pontifical ?

Entre les Della Rovere, les Orsini, les Borgia, les Medici, on ne manque pas de candidats.

Eugène se permet un sourire. Si sa santé est robuste et ses médecins excellents (un cardinal, deux évêques, un franciscain, un averroïste et un rabbin), les voies du Seigneur restent insondables et les surprises toujours possibles.

Alors oui, si cela arrive, les luttes, les intrigues, les négociations, les promesses, les dons d’évêchés, de titres, les affermages de douanes… Combien coûtera son siège ? 100 000, 200 000 écus ?

Tractations et pourparlers peuvent s’avérer longs. Très longs.
Bon, pas autant qu’aux siècles précédents, où s’écoulaient parfois maints mois avant que ne soit proclamé l’auguste nom du nouvel élu…
Il est vrai que la tradition, maintenant plus rigoureuse, veut qu’on serve aux membres du Saint-Collège des rations de moins en moins conséquentes au fur et à mesure des jours qui s’écoulent avant qu’ils ne se mettent d’accord sur qui posera ses fesses sur le trône de saint Titus ...
La tradition a du bon, indéniablement.

Bon, une autre coutume veut aussi, se souvient-il, que la foule aille piller le palais de l’heureux élu, puisqu’il trouvera à la tête de l’Église aristotélicienne une fortune…
Lui, il avait prévu le coup et fait discrètement vider son palais des biens les plus précieux… C’est pas à un vieux singe… Sourire…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 18 Juin - 15:28

kirkwood a écrit:
Lentement mais sûrement, la dalle qui surplombe le tombeau de Titus glisse sous les efforts des sicaires (et de la tête d’Adso).
Bruit abominable.
Et qui dure.

Enfin, après moult efforts, le contenu se révèle à leurs yeux.
Un squelette vêtu des restes d’une simple robe.

Le fidèle compagnon de Christos n’avait point cédé aux facilités du monde, aux ors qui impressionnent les âmes faibles.
Droit comme un « I » dans ses bottes, il n’avait eu comme souci que le message de Deos que le Deuxième Prophète lui avait confié, avec l’organisation de son Église.
Pas un carriériste comme ses lamentables successeurs, certes non !

Ils sont à genoux, pleurant, priant, remerciant Deos de leur avoir donné l’occasion de vivre cet instant. Puis ils se relèvent pour mieux examiner leur découverte, une fois le plus gros de leur émotion passé.


- Mais…
- Heu…
- C’est ?
- Ouais, c’estions quoi tout ça ?
- Ben, heu, des, des, des livres, non ?
- Merci, j’ai des yeux, mais…

L’un d’eux se saisit d’un volume, l’ouvrit et lu à voix haute.

Citation :
Ils s’arrêtèrent un moment pour déguster des légumes goûteux, rivalisant de formes, de senteurs et de saveurs. Pendant leur repas, ils purent suivre les galopades de plusieurs chevaux dont les crinières volaient au vent. Plus loin, ils s’approchèrent d’un lac et virent des poissons jouer à se poursuivre mutuellement. Non loin du rivage avait pris racine une forêt de gigantesques chênes dont les branches formaient comme un gigantesque dôme de feuilles vertes.

Plus loin, ils virent un champ de maïs dont les épis se gorgeaient de soleil. Quelques cochons s’y trouvaient, en train de s’en nourrir. Mais toutes ces créatures ne surprenaient pas seulement le petit groupe par la variété de leurs natures, mais également par un aspect commun plus troublant.

En effet, toutes avaient comme point commun de se vanter d’être l’espèce préférée de Dieu. Leurs talents étaient la raison qu’ils avançaient tous. Les vaches vantaient leur nombreuse progéniture, les moutons leur laine, les oiseaux leurs ailes, les chevaux leur vitesse, les poissons leur possession des mers, le plus grand territoire du monde, les chênes leur longévité sans égal, le blé, le maïs, les fruits et les légumes leurs goûts et leurs senteurs variés, le sanglier sa force...

- Ben, c’estions le Livre des vertus, non ?

Un peu dépités, les sicaires s’emparent de ce qui leur tombe sous la main. Bon, c’est quand même émouvant, mais on attendait une révélation au moins égale à celle de la découverte du tombeau ! On parcourt, curieux, ces vénérables antiquités, mais bon, comme en témoignent les regards qu’ils échangent ici et là, le Livre des Vertus, ils connaissent, plus ou moins bien, certes, mais ils connaissent !

Jusqu’à ce que certains commencent à froncer les sourcils, en particulier Sancte, qui passe rapidement d’un chapitre à l’autre, puis d’un volume à l’autre, visiblement excité…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 19 Juin - 14:29

Sancte Iohannes a écrit:
L'ami Sancte de faire une étonnante découverte grâce à ses fabuleux compagnons Sicaires, effectivement. Lui qui se posait énormément de questions sur la fiabilité des traductions latines faites par Rome avait désormais la preuve flagrante et manifeste que le message du Divin avait été corrompu par ceux qui en avaient la charge afin d'accroître leurs privilèges et au fil des années et des siècles, devenir Dieu à la place de Dieu au nom de Dieu.

En synthèse, que pouvait-on y lire en substance ?

Que la lune ne renfermait pas l'enfer, mais que ce dernier se situait sous la mer dans la montagne de désolation.
Que le soleil ne renfermait pas le paradis, ce dernier se trouvant dans les cieux
Que ce n'est pas Christos qui figure dans le livre des vertus aux côtés d'Aristote, mais Oane.
Que pas un seul passage ne fait mention du clergé ni ne le justifie.

Que dans la Vita de Christos, au chapitre XIII, ce dernier se contente d'aborder la question du mariage et ne mentionne rien concernant le célibat, le port d'arme des prêtres, l'ordination, la hiérarchie et la perpétuation de ces derniers, de la justification de la confession et de la punition à infliger aux indignes.

Et sans doute quelques différences mineures qui avaient du échapper à son regard acéré, du fait de la mauvaise adéquation des lieux avec son penchant à l'étude.

La découverte pour la Réforme était toutefois majeure.
Un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'Aristotélicité ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 20 Juin - 15:03

Cromwell. a écrit:
Pour le coup, Sanctus en demeurait sans voix. Ils venaient semble-t-il de faire une découverte spectaculaire. Des documents contemporains de Titus... Sans doute la plus ancienne version du Livre des Vertus entre leurs mains. Bien des points devaient être vérifiés, mais si cela était vrai, c'était un don de Deos qui leur était fait.
Le Lion de Juda avait une tradition millénaire de résistance au pouvoir clérical. Des générations de sicaires s'étaient transmis la Vérité. Mais là ! Là devant se trouvaient peut-être les preuves irréfutables justifiant leur lutte.

Sanctus se mit à genoux, leva les bras vers le ciel et se mit à déclamer.


Gloire à Deos !
Béni sois-tu au plus haut des Cieux !
Donne courage et victoire à ceux qui suivent le Chemin !
Qu'un sang impur abreuve nos sillons !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mar 22 Juin - 19:31

kirkwood a écrit:
Gégène a écrit:
Le cardinal Aldobrandini interpelle Eugène.
- Votre Sainteté, je vous rappelle qu’on Vous attend d’ici peu à Santa Maria Minerva.
- Hein ? Ah oui, c’est vrai, c’est le jour de la Quasimodo !

Sourire affiché sans vergogne aucune d’Eugène. Il doit se rendre en grande pompe à l’église où il va y offrir, aux jeunes filles trop pauvres pour se marier, un beau morceau de drap blanc et une bourse pleine de pièces d’or. Une cérémonie qu’il affectionne particulièrement.
Mais une pensée vient troubler son plaisir anticipé.

Pfff, pas un truc que ces maudits réformés lui reconnaitraient, ça !
Gnia gnia le méchant, gnia gnia le glouton, gnia gnia l’avare… Gnia gnia gnia… Et sur la cassette de sa propre maison, même pas sur les frais caritatifs de l’Église !
De temps en temps, il échangerait bien sa place avec eux, rien que pour voir ce que ça donnerait, et pouvoir se moquer d’eux…

J’t’en collerai, moi, tiens, de la charité ! ‘Croient qu’ils ont tout inventé, ces types-là ! Hé ho, c’est qui qui l’a mis en place, le rite de la Quasimodo ? C’est pas Vittorio Ugolino dei Bardolino dei Parmigiano ou comment diable s’appelle-t-il, ce réformé faiseur de libelles ?!
Si ?!?!
Non !

C’est comme leur truc, là, l’humanisme ! Ils s’en gargarisent la bouche à longueur de temps, en essayant de le conjuguer à nouveau à la liberté aristotélicienne, mais sans l’accorder à l’autorité ! Faute de bon goût et de grammaire !
Jamais Cicéron n'aurait fait une horreur pareille !

Pis d’abord, ‘croient quand même pas non plus qu’ils sont les premiers à s’en préoccuper, non, de l’humanisme, ces chiens hérétiques ?

Oh, hé, la redécouverte d’une statue monumentale d’Hercule et une de Vénus l’an dernier, 120 médailles et deux fêtes liée à l’Antiquité, ca va, non ?! On se paye pas la tête du monde !

Pis c’est très bien, tout ça, en plus de répondre aux réformés sur un terrain qui leur est cher.
Ça permet aussi de flatter les habitants de Rome et de s’économiser un brin des révoltes populaires, plus ou moins manipulées par les autres candidats au pontificat, mais ça ne change pas grand-chose de toute façon.
Ça coûte, certes, et il faut trouver de l’argent à nouveau. Mais ça réjouit le populo. Du pain et des jeux…
Y’a pas, un système qui a encore de l’avenir…
La tradition, ça a du bon…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 23 Juin - 18:46

kirkwood a écrit:
Tout le monde s’est regroupé autour du tombeau pour mieux écouter les commentaires de Sancte. Devant les révélations assénées par l’Amiral, on suit Sanctus et on prie dévotement le Tout-Puissant.

Mais les meilleures choses ont une fin.
Même quand il s’agit d’une Révélation.
Car il y a toujours les Commentaires.

Et en effet, on se presse, on lit, on suit (avec plus ou moins de bonheur) les explications de Sancte, qui se demandant -trop- rapidement pourquoi on lui demande de répéter, mais bon, quand il s’agit d’une chose sainte, n’est-ce pas….
Et on commente, donc…


- Comprenez-vous, compains ? La lune point ne renferme l’enfer, ainsi que nous le savions déjà par Averroès, mais c’est bien la mer qui le recouvre !
- Heu, la mer recouvrions Averroès ?
- Ta gueule, Kirk, on t’expliquera après…

Gros soupir de Sancte. Qui reprend patiemment :
- Je vous rappelle aussi ce que je vous ai également dit il y a quelques crédos à peine. Qu’il est clairement expliqué ici que le paradis n’est point davantage dans le soleil.

Sourire de Sancte. L’explication par les contraires, un vieux truc de rhétoriciens de l’Antiquité. Ca marche à tous les coups…

- Hé, ça j’le savions, fait Kirk, suffisant et souriant, l’Paradis pouvions point être le soleil, sinon on aurions jamais de brûlures à s’exposer les bras, en été, pasque l’Deos y nous aurions point fait un truc pareil…
- Kirk ?
- Ouais ?
- Ferme-là ou je t’assomme, d’accord ? J’aimerais suivre les paroles de Lecteur Sancte…
- Ouais, quel abruti, ce Kirk. Mais quand même…
- Quoi ?
- Si l’enfer n’est plus dans la lune, et le paradis au soleil, est-ce que Genève est toujours en Helvétie ?
- …
- …

Gène dans les rangs des sicaires. Regard désolé de Sanctus qui retient un sanglot, perplexité grandissante de Sancte qui regrette quand même un peu sa Guyenne, mais préfère passer à autre chose :
- Hum, notez aussi, frères aristotéliciens réformés, que pas un passage lu pour l’instant ne fait mention du clergé.

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhh général, cohésion retrouvée. Même Sanctus admire la maestria de Sancte…

Mais Kirkwood fait encore la tête, même s’il ne sait toujours pas très bien pourquoi. Et la meilleure façon de le prouver, c’est encore de ne rien faire alors que le moinillon se la radine encore…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 24 Juin - 14:29

Adso a écrit:
En entendant le conciliabule* des sicaires :

Quoi ? mais qu'est-ce que c'est que ce ramassis de bêtises ? Donnez-moi çà, que je vérifie ! C'est sûrement un faux à visées hérétiques ! Si vous croyez que je vais me laisser avoir par vos manoeuvres destinées à présenter vos thèses impies comme véridiques, vous vous mettez le doigt dans l'oeil jusque... jusqu'où vous voulez !

Et joignant le geste à la parole, il tendit le bras vers Sancte de là où il se trouvait, c'est-à-dire juste devant le sarcophage, aux pieds de Saint-Titus. De toute façon, il ne pouvait pas s'approcher plus, les sicaires étant agglutinés tout autour à la fois de Sancte et du tombeau.


* cf le sens propre de ce mot^^

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 25 Juin - 15:47

kirkwood a écrit:
Le moment est historique, et les sicaires, passionnés par leur découverte, oublient un peu leur environnement, le contexte, tout ça, et déchiffrent, lisent, comparent, commentent, méditent et hypothèsent tant qu’ils peuvent…
Au prorata de leurs compétences, évidemment.


- Ouah, c’est la classe, quand même…

- Là, il est clair que voilà pourfendue la folle théorie thomiste…

- Voilà qui serait en effet bien hérétique, d’une certaine manière, même pour nous…

- Et comment cela ?

- Mais non, ce n’est point papier, mais parchemin !

- Nenni, ils écrivaient sur papyrus, à l’époque de Titus !

- Ils écrivaient sur Papi Qui ?

- Tu crois qu’il a raison, ça pourrait être une hérésie d’époque ?

- Titus hérétique ?

- Nenni, vois l’illustration en marginalia…

- Vé, la belle pitchoune, comme elle a le téton rond !

- Mais non, pas Titus, les moines qui vivaient ici, voyons !

- Et si on compare, si on compare, à ce passage, non celui-là ? Nenni, celui-ci, on voit bien…

- Alors, il chaussait du 39, c’est fou, ça ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 2 Juil - 18:12

Adso a écrit:
Aveuglé par l'enjeu, voire même, stimulé par le défi intellectuel que constituait la résolution de l'énigme que posait ces révélations, Adso en oubliait toute prudence. Constatant avec agacement qu'on ne prêtait pas plus attention que çà à sa requête qui somme toute était assez polie, il renouvela son geste péremptoire, tendant le bras sans pouvoir dissimuler son impatience :

Quand vous voulez, vous me laissez examiner ce document !

Mais toujours pas de réaction.

Certes, un observateur extérieur aurait noté qu'il ne s'était pas écoulé plus de deux secondes depuis sa dernière intervention, mais pour Adso, c'était comme une éternité. N'y tenant plus, il bouscula les sicaires qui étaient sur son passage, et s'empara d'un des volumes qui manifestement attirait pas mal leur attention. Autrement dit, alors qu'ils étaient encore en train de le lire.

Il commença lui aussi à le parcourir des yeux. Sans se soucier le moins du monde de ceux qui l'entouraient.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JDR] Carnets de Kirkwood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les carnets de Rubens
» "Le NP mal aimé"
» Le festival Passeurs de mots. 13 ème édition.
» Bateaux français pour armée belge?
» Carbonara de courgettes (Julie Andrieu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: