Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [JDR] Carnets de Kirkwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 6 Mai - 20:03

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Oui, l’étonnement est égal, entre Bigus Dickus et Sucellus Mœllus.
Pasque bon, déjà, un troisième fantôme, c’est déjà pas évident.
Mais là, il y a trois silhouettes.

- Comment ça, ce trou du cru de dernier fût a raison, fait Sucellus ? Première nouvelle, et puis, vous êtes qui, vous trois ?! Et de quoi je me mêle ? Je m’occupe de vos vengeances, moi ?

- Heu, vous voudrez bien ne pas nous confondre, s’il vous plaît, fait un des nouveaux venus, moi je serais plutôt d’accord avec vous.

- Et moi, franchement, je m’interroge. Cette histoire de vengeance… Fait le troisième.

- Bon, et vous êtes qui, si c’est pas trop vous déranger ?

- Eros, et le premier qui rigole, j’y fous une mandale…

- Calme-toi, Eros, ce n’est pas bon pour ta circulation. Moi, fait-il en se tournant vers Sucellus et Bigus, c’est Potamos.

- Enchanté, ô confrères revenants, je me présente, je suis Saccharos.

- Dis-donc, Potamos, tu sais ce qu’elle te dit, ma défunte circulation, pour ce qu’elle risque de m’influencer, maintenant, en plus ?

- Ah, ne profite pas de ton état de revenant pour accentuer tes grossièretés, fait Potamos !

- C’est pas un Aristodoxe qui va commencer à me briser les arpions sous prétexte qu’on est calanché depuis des siècles, hein ?!

- Ah, ça va comme ça ! Tu sais très bien qu’à Nicée les Christosiens tenaient l’essentiel, à savoir les esgourdes de Constantin ! Et qu’il aurait fallu mieux manœuvrer pour éloigner Athanase…

- Comme tu l’avais fait avec l’envoyé d’Arius, hein ?!

- Pourquoi, ça te dérange que j’ai fait avec lui ce que tu avais fait avec l’autre, là…

- Bon, on va pas ENCORE refaire le concile ?! Ça fait plus de dix siècles qu’on ressasse, ça va comme ça !

Bigus Dickus et Succellus découvrent brutalement la politique interne des aristotéliciens, et ça a l’air d’un sacré panier de crabes, même s’ils ont été déjà bien rodés par les querelles de palais en leur temps.
Et qu’en définitive, ils sont largués…
Bon, c’est distrayant, s’il existait des pistaches pour les fantômes, ils pourraient se les partager et regarder en essayant vaguement de comprendre.

Encore que. Chacun glisse un regard discrétos à l’autre.
Deux paires d’yeux contemplent une haine assez parallèle, en fait…
Et tous les deux se mettent à courir vers les sicaires.

- Vite ! Rattrappe-le !
- Non, fous-y la paix, il a raison !
Font deux voix fantômatiques qui ne ressemblent pas du tout à celles d’Eros, Potamos et Saccharos…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 7 Mai - 20:07

Adso a écrit:
Euh... Je vais vous laisser, hein, excusez-moi de vous avoir dérangé !

Et il se dirigea vers la sortie, ou plutôt, l'entrée. Enfin, là par où il était arrivé. Du moins, il espérait que c'était par là...


kirkwood a écrit:
Ouhlà, qu'est-ce qu'il nous fait, le, le, non, c'est pas vrai, en plus c'est un moinillon ou un préchaillon ?!

Difficile de savoir. D'une part, y'en a foule à Rome, faut bien le dire, de l'autre, c'est un peu la mode ici, non ?

En tout cas, hors de question de le laisser filer.
Kirkwood, rapide pour une fois, le retient par un bout du manteau.
Enfin, presque rapide.

Il s'y agrippe, ça glisse, il le rattrape, bon Deos ça l'énerve, l'autre main part, manqué, c'est pas vrai, une anguille ce gusse, et merdre !

Kirkwood se casse la gueule en tentant encore et se rattrappe aux jambes du cador...
Boum tous les deux, la tête la première vers le sol puisque le nouveau venu tentait désespérement d'aller de l'avant...
Kirk ça va, le menton entre les grolles de l'autre, par contre, ce dernier a dû morfler, non ?
En tout cas, ils sont au sol, c'est déjà un succès...

Impression dérangeante chez les sicaires. Kirkwood a réussit un truc ?
On aura tout vu...
Bien la preuve que Deos est avec eux, alors...

On se regroupe autour des deux avachis, on félicite -rapidement, faut pas exagérer quand même- Kirkwood et on redresse la vedette.
Quelques lames ici ou là sur différents parties du corps, à la sensibilité et l'importance variables, invitent à une très nette modération dans les mouvements des gens, en général. C'est donc une recette à lequelle les sicaires tiennent mordicus...


- Bon, coco, avant tout, t'as un nom ? Pis une raison de traîner dans le coin ? Parce qu'on pourrait croire que tu nous cherchais, hein ?
- Ouais, si ce coco-là n'est pas un espion, moi, je m'appelle Eugène...

Rires gras...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 9 Mai - 21:27

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Allons bon, quoi encore ?
2 nouvelles silhouettes.
- (Voix fatiguée de Sucellus) Et vous êtes qui, vous ?

Bigus, quant à lui, est légèrement tendu également.
Être un fantôme, c’est une chose. Bon, faut avouer qu’en plus de dix siècles, il a eu le temps de se faire une raison. Un deuxième fantôme, issu de son passé, passons, pas spécialement de problèmes.
Mais bon, le genre tohu-bohu façon Circus maximus, sans façon, merci… D’où sa réplique :

- Vous aussi, vous faites partie du club des retraités du concile de Nicée ?

C’est comme les anciens généraux, pense Bigus, qui réexpliquent généreusement et ad nauseam leurs campagnes militaires, exaltant leurs exploits, justifiant à nouveau leurs choix, explorant les possibles, bousculant souvent les probables.
Puis lui revient à l’esprit qu’en ce qui concerne Eros, Potamos et Saccharos, non seulement ça a l’air d’être ad nauseam, mais en tout état de cause pour l’instant ad vitam aeternaem, si l’on peut dire.
Glups…

- Nenni, messer ! Je suis saint Ptôme, et j’étais célèbre médicastre en Byzance, de par ma sainte lutte contre les hérésies médicales averroistes. Car on l’ignore trop souvent, mais le monstre Averroes, non seulement a perverti la parole religieuse d’Aristote, mais également sa pensée médicale… Exemple, il a affirmé que l’utérus d’une femme était bifide*, contrairement à notre maître vénéré Aristote, c’est dire ! Bla bla bla…

Oulah, pense Bigus, on passe du club des anciens de Nicée à celui des médecins de Montpellier** ?

- Hum, fait l’autre silhouette, si j’peux en placer une ?

- Oh, hé bien, pardon, répond Ptôme, l’air pas du tout contrit de sa propre impolitesse mais plutôt d’être interrompu…

- Salut les p’tit gars. Chus Thôl. J’me suis fatigué les arpions pour la plus grande gloire de Deos en Dacie autant qu’en Frise, sous l’règne du Grand Charles…

- Un Gaulois ?

- Heu, nenni, Ptôme, un Franc. Karl der Grosse. Carolus Magnus, quoi ?

- Ah, Charlemagne !?

- Ben ouais ? Bref, un gars qu’avait d’la délicatesse, biscotte il a appuyé ma sanctification après qu’des Frisons aient trouvé comique de r’garder si pouvais vivre sans tête après m’avoir invité à dîner… Autant j’critique pas l’côté farce, autant question fair-play, y’aurait comme qui dirait de l’abus, non ?

- Et, heu, fait Succellus, l’air un brin déprimé, au-delà de vos curriculums vite fait, là, passionnant au demeurant, pourquoi soutenez-vous chacun l’un de nous dans cette histoire ? Alors que vous êtes tous les deux aristotéliciens, si j’ai bien tout compris ?

- C’est ce que j’avais également la faiblesse de croire, glisse perfidement Ptôme, mais…

- Oh ça va, ferme ta grenouille, Ptôme ! Tu peux t’gargariser l’épigastre de tout l’dogme du monde, ça changera quedalle… Pasqu’y a trop de risques de s’prendre un retour de flammes commack pour laisser des mortels se tranloter l’champignon peinard dans cette turne, voilà pourquoi !
Faut bien avouer que si question sainteté, c’est plutôt l’apothéose de l’apogée, dans l’coin, ça côtoie quand même sévère l’Fils du Sans-Nom, glissez-vous ça dans les esgourdes ! Si s’croient en vacances, y’a carrément gourrance, j’aime autant vous l’dire !


* Erreur : c’est Galien qui l’affirme. Non que Ptôme soit ignare, mais en bon tacticien, vaut mieux soutenir ses affirmations avec Titus qu’avec ses saints. En plus, si Galien est aussi grec qu’Aristote, il est parti exercer à Rome : crime capital pour un Byzantin, faut reconnaître, surtout depuis la croisade de 1204 qui a légèrement ravagé Constantinople…
** S’il se tient avec passion au courant des progrès de la poliorcétique, c’est purement par hasard que Bigus a entendu parler de la célèbre école.***
***Je sais, tout le monde s’en tape…****
****Et alors ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 10 Mai - 21:54

kirkwood a écrit:
On dit que le Sans-Nom est tapi en chacun de nous.
C’est vrai.
Ainsi, le reconnaît-on facilement chez l’autre, c’est plutôt bien fait comme système.

Et les sicaires reconnaissent tous les signes de faiblesse, déjà expérimentés, chez l’intru.
On identifie particulièrement bien, par exemple, la difficulté à rester concentrer, voire la panique, et à rester efficace au milieu de plusieurs gueules hurlantes* sorties tout droit d’un tableau de Jérôme Bosch.

En plus, les gueules, ben, c’est le XVe siècle, quand même, hein, alors, l’hygiène, les services de santé, le dentifrice, disons que c’est plutôt moyen en général. Y’a qu’le sommet du pinacle des ecclésiastiques et des nobles pour s’en sortir bien.
Sinon, des miraculés ?
Le plus souvent, des illusionnés à vrai dire, mais baste…

Bref, les sicaires ne sont font guère d’illusions d’habitude, pis là, après quelques heures de crapahute sauvage dans les égouts, il ne font pas franchement illusion non plus…
Ben, faut reconnaître qu’ils ont davantage des tronches à attendrir la viande que l’petit Christos, si vous voyez l’genre…
Et en l’occurrence, la viande, c’est Adso…

C’est qu’y répond pas, l’moinillon, ou y répond mal…
On lui file deux ou trois baffes, quelques coups de latte dont un ou deux dans les côtes, histoire de pas laisser un copain dans la mouise, pasque ça s’fait pas…


Tu vas causer, oui, trompe de Fallope** ?!




* Et accessoirement frappantes…
** Notons le niveau lamentable de Kirkwood, qui même en lisant des traités médicaux de qualité, ne s’en sert que pour exprimer de médiocres et banales obsessions.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mar 11 Mai - 17:36

kirkwood a écrit:
- C’estions quoi, ça, « Adso », also was gros malin ?!
- Put’borgne, qu’est-ce qu’y croit, lui, qu’il est aux vêpres ?!
- Bon, ça suffit, beugle Sanctus, on a du boulot, et s’il a su venir jusqu’ici, il pourra servir plus tard, alors on le garde en un seul morceau ! Mettez-le dans un coin qu’il nous gène pas ! Et qu’il ne s’échappe pas !

Heu… de la corde, on a. Par contre, si on lui tape dessus pour l’assommer, pas garanti qu’il se réveille un jour ?
Heu… Trouver autre chose…
Gros silence, on réfléchit…


Attendions, fait le Kiki, j’avions vu un grand meuble vertical qui pourrions bien le contenir, l’Also, point bien loin d’la porte qu’on arrive point à ouvrir…
Y’avions une clé dessus, y’avions qu’à l’y enfermer ?



Bigus Dickus a écrit:
Silence brutal chez les revenants.

A voir les regards que les autres fantômes échangent entre eux, Bigus et Succellus comprennent qu’on vient d’évoquer un truc en rapport avec le fameux « Fils du Sans-Nom » (dixit Thôl).

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 12 Mai - 15:55

kirkwood a écrit:
Adso, une fois ligoté et bâillonné, est élégamment transporté sur l’épaule de Kirk, façon sac à panais ou à carottes. Le petit groupe se dirige jusqu’à l’endroit prévu, puisque personne n’a trouvé qu’il s’agissait d’une kirkwooderie, à première vue (faut savoir se méfier).

Une armoire, certes, mais pas à parchemins dans cette bibliothèque, ou alors très précieux ! Des bougeoirs par dizaines autour, des ferrures dorées (à l’or fin sans doute, on va pas le faire à un sicaire, oh…), motifs religieux répétés à satiété, gravures d’une vie certainement héroïque.

Une plaque au-dessus annonce
:
Citation :
Sanctii Vladimiri missionnarii Dacie

Même pour un Kirkwood, ça sent le truc important, si, si…

- Oulah, mais qu’est-ce que c’étions ?
- Enfin, frère Kirkwood, fait l’Amiral, passablement étonné de la récurrence du manque de savoir linguisitique* du Lecteur de Genève, c’est là latin de cuisine des périodes barbares qui suivirent la chute de l’empire romain ?! Sous le joug des Goths s’est perdu la belle langue de Cicéron, mais on peut tout de même y lire : « saint Vladimir, missionnaire des Daces »…
- Ah, c’estions son reliquaire, alors ?! Ben, l’Also, puique c’estions un romain, il allions être content d’être en bonne compagnie, alors, hein ? Et il appuie sa déclaration en laissant choir brutalement son fardeau, mais en ponctuant la chose d’une petite claque presque amicale derrière la tête du pauvre Adso…

*Qui s’ajoute parfois au religieux d’ailleurs, mais bon, c’est pas le moment



Bigus Dickus a écrit:
Panique dans la fabrique.
Les formes fantomatiques se dispersent, se divisent, s’assombrissent, se dissolvent plus ou moins, se percutent, s’affrontent, se mordent et griffent, envol et rocambole, do ré mi fa sol*.
Scramble, scramble, scramble** !

Bigus et Succellus se regardent, un brin dépassés.
Oh, rien à dire, ils se détestent, pas de problème, mais là, ça leur rappelle quand même la garnison de Massilia.
Sacré pastis, non ?
Bon, on suit, pas rassurés, mais faut bien faire quelque chose, non ?


*Version gothique quand même…
**Décollage d'urgence, décollage d'urgence, décollage d'urgence…***
***Pour les lecteurs non-avertis ni amateurs d’aviation de combat

______________________________
Réformaté et causifiant.


Dernière édition par kirkwood le Dim 16 Mai - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 13 Mai - 19:02

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Revenants dans les bois
Pendant que l’le Sans-Nom n’y est pas.
S’il y était,
Il nous mangerait !
Et comme il n’y est pas,
Il nous mangera pas !





C’est peu dire qu’ils flippent, les volants revenants.
Pas tous dans le même camp, mais tous en rang dans le cas présent !





Kirk constate qu’il s’est planté. C’est pas que ça le change beaucoup, mais quand même…
C’est marrant, ces dorures en argent ?
Heu…
Non, ces ferrures en argent, justement…

Il tend la main vers la clé, également en argent, qui pend à un clou sur le côté de l’armoire.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 14 Mai - 21:54

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
- Hé oui, uneuh formeuh se détacheuh du lot des revenaints, c’est saint Thôleuh, le consolateureuh des muscles froissés, qui réussit à décleincher un fameux courant d’air…
Et les doigts du sicaireuh se refermeneut sur du videuh !!! C’est l’erreueuh !!!

Kirwood hallucineuh !!
Oui, Marius, cetteuh coupe romaineuh du mondeuh, saint Thôl doubleuh saint Ptômeuh, et les indiceuh sont t’éclatants, saint Serreuh !!!!
(Cris d’une foule en délire et sous champignons, genre : ) OuaaaaaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA




Heu ?
Ben…
Zut…


Alors…




La…
Clé…
M’a…

Heu ?



(Pause publicité




Fin pause publicité)…


Échappée… ?
Des…
Mains.



Bilan (pour ceux qui bénéficieraient du même pool génétique contrarié que Kirkwood) : la clé m’a échappée.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 15 Mai - 13:44

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Victoire chez les revenants.
Sourire chez tout le monde.
L’horreur est écartée.
Soupir de soulagement et brouillard rosâtre de contentement.




Oh
Ben
Merdre
Il
Se
Penche
Et
Ramasse
La
Clé
Oui
C’est
Elle
Il
L’enclenche
Le
Penne
Tourne.



Bon, ben, ça tourne, quoi….
La porte de l'armoire est ouverte...


Deux yeux rouges rougeoient et ruminent de rage sur un ragtime roitelet...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 16 Mai - 22:28

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Lahqrem exulta.
Enfin !
Enfin, il allait pouvoir s’échapper, grâce à la stupidité des ces humains !

Enfin, son règne de terreur allait pouvoir reprendre !

Lui, le digne héritier des Vlad, vampires de père en fils et fille selon une tradition ancestrale.
L’Effroi de la Dacie.
La Panique des campagnes.
Le Souffle Brûlant de la Mort rurale.
Le Fils du Sans-Nom, d’après les tenants de cette nouvelle religion des Romains, l’aristotélisme.
Enfin, nouvelle à l’époque en tout cas.

A l’issue d’une longue traque, il avait été capturé par l’évêque Vladimir et brûlé. Ses restes avaient été entreposés dans une boîte en argent.
L’administration ayant déjà un sens aigu de l’organisation et du rangement, il y avait eu ensuite une petite confusion, fort amusante. On avait confondu ses restes maudits avec ceux, sanctifiés, de son bourreau.
Ce qui expliquait qu’il se retrouve dans le reliquaire prévu initialement pour accueillir les restes de ce dernier.

Faut avouer, il avait d’abord trouvé ça drôle, même s’il était bloqué non seulement dans sa boîte, mais également dans l’armoire.
Les prières absurdes que les moines de ce couvent romain lui adressaient avaient nourri une incontestable bonne humeur, malgré la situation. Outre l’ironie, la certitude qu’il avait le temps pour lui et qu’il finirait bien par faire une hécatombe vengeresse rendait la chose plus acceptable.


Mais depuis ce jour où des soldats s’étaient précipités pour embarquer tout le monde, ben, il patientait, mort de faim.
Bon, la boîte elle-même avait fini par céder, un défaut dans le bois (Lahqrem s’était alors juré de ne plus s’en prendre aux charpentiers négligents à l’avenir, mais les occasions manquaient quelque peu…), cela étant, l’armoire celée elle-même par des barres d’argent lui interdisait toute sortie, et son exploration, comment dire, il en avait vite fait le tour…

Et ça faisait des siècles, quand même.
Un millénaire peut-être ? La mémoire fuyait un brin, comme l’espoir, à vrai dire, depuis…
Comment s’appelait-il, déjà, cet empereur ? Dioclétien ? Palpatine ? Ming ?

Heu…
Inutile de s’en inquiéter pour l’instant, ça irait mieux dans très, très, très peu de secondes…


Un barbu grassouillet ouvre la porte. Il est abominablement sale, mais il a du sang qui palpite en lui, miam, ça va faire un bon apéritif avant ses compagnons !

Ah, ah, ah, ah, ah, ah !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mar 18 Mai - 13:41

kirkwood a écrit:
Kirkwood regarde l’intérieur.
Ouais, un reliquaire, en argent lui aussi ? Ça devait être la mode chez les Daces, à l’époque ?
C’est pas que l’idée de s’en emparer pour faire un blasphème et accessoirement un peu d’argent ne le titille pas, mais bon, le devoir avant tout, et puis, on pourra sans doute repasser au retour, une fois qu’on aura posé la poudre noire sous la statue de Constantin ?



Bigus Dickus a écrit:
Ah, ah, ah, ah, ah, ah !
Lahqrem attend ce moment depuis si longtemps, il s’en pourlèche les babines et va s’élancer…


Kirkwood, efficace pour une fois, se saisit d’Adso et le balance sans délicatesse excessive dans l’armoire, et d’un même geste, ferme la porte et tourne la clé en argent, de manière à s’assurer que l’invité surprise ne s’évade pas sans leur accord…
C’est clos à nouveau.




Bigus Dickus a écrit:
Ah, ah, ah, ah, ah, ah …

Claque la porte.
Clic clac la clé.

Heu ?

Lahqrem regarde, incrédule, l’armoire à nouveau fermée.
Il n’a pas saisi l’opportunité à temps…

Mais il y a quelqu’un à côté de lui. De l’humain. Chaud. Plein de sang. Ca a quel goût, déjà, le foie ?

Si Adso est réveillé, et que son regard s’habitue à l’obscurité, il se rendra compte qu’à quelques centimètres de lui, il n’y a, ben, heu, pas grand-chose de visible de plus que les autres centimètres, incontestablement. Bref, rien.

Mais ce rien le regarde…
Avec un air à arrêter un serpent, voire un rhinocéros à la charge.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 19 Mai - 17:24

kirkwood a écrit:
Bon, on s’y remet.
Trouver l’accès à la place d’Aristote.
Les sicaires se divisent à nouveau, qui pour compléter l’exploration de l’endroit, qui pour ouvrir la porte à côté de la chapelle.


- Hé ! Un cadavéré !

A la nouvelle, on se retrouve à l’extrémité du scriptorium proche de l’endroit où est enfermé Adso. Un squelette. Non loin de lui, un parchemin que parcourt rapidement Sancte.

- Hé bien, voilà qui a le mérite d’être clair.
Ce lieu était bel et bien scriptorium aristotélicien, mais fut envahi au premier jour de la Vague Noire, la Grande Persécution de l’empereur païen Dioclétien. Tous moines y furent saisis et conduits au martyre, à l’exception de celui-ci qui se trouvait dans un endroit non fouillé et qui n’osât sortir.
L’endroit fut ensuite muré et lui mourut d’inanition, dans son regret de n’avoir pas partagé l’héroïque destin de ses condisciples.
Encore qu’on puisse dire, je crois, qu’il le partagea, puisqu’il y trouva la mort également, même si ce n’est dans les mêmes tourments ?
Ayons prière pour lui et ses frères, victimes de l’oppression païenne.

On se recueille.
Peu de temps…


- C’est quoi, ce bruit ?

- Qu’est-ce qui gueulions, l’embaillonné ?

- (Froid) Ben, d’ailleurs, on l’entend bien, pour quelqu’un qui porte un bâillon et qui ne devait pas nous gêner, non, Kirkwood ?

- (Gêné) Ben, ben, heu, de toute façon, on n’avions point trouvé la porte qui menions à la place d’Aristote, alors, faudrions s’y remettre, quoi ? J’allions l’interroger de prêt, l’gaillard !

- Faudrait p’têt qu’on l’persuade de causer un brin plus, non ?

- Excellente idée…

- Tu suis, Sancte ?

- J’arrive, le temps de terminer ce parchemin, peut-être nous apprendra-t-il ce que nous cherchons ?

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 20 Mai - 14:08

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh…

Lahqrem savoure l’instant. Ca fait trop longtemps qu’il l’attend. Enfermer un vampire pendant un millénaire, incontestable, ça lui met la dent…
Quant à savoir si la perspective d’un bon repas pour un vampire vaut l’attente que le mortel moyen dévoue à la perspective d’une bonne partie de jambes en l’air, c’est un problème que nous laisserons à d’autres ?

Alors, d’abord, tourner autour de sa victime.
En général, ça joue sur les sensations de froid et chaud, c’est très marrant. Pour le vampire s’entend…
‘Suffit de se glisser, de tourbillonner autour d’un doigt, suivre la main puis le bras, parcourir les lignes du corps, se couler le long du dos…


Bref, faut le faire flipper, quoi…
Il est temps, d’ailleurs, parce qu’il commence à frétiller, le bougre, son baillon est en train de se carapater…

Lahqrem sent ses canines frémir d’impatience.
Il moule sa forme autour de la gorge palpitante…*
Puis…


Adso a écrit:
Maman ! j'ai peur du noir ! Dans quoi est-ce que vous m'avez enfermé ? Qu'est-ce que c'est qui est là à l'intérieur ?



Bigus Dickus a écrit:
Il lui a gueulé dans l’oreille, le cron ?! A moitié sourd, qu’il est le Lahqrem, maintenant, il va tourner, c’est sûr…

Ouah….
Bouh, ça gueule, un mortel, il avait oublié, depuis le temps…
Ca fait bizarre, d’ailleurs, c’est pas tout-à-fait comme ça, dans ses souvenirs, mais bon, vu qu’il y a indiscutablement trace de panique…

Bon, allez, on s’y remet.
Il se recolle à lui, s’abstrait de ce qui pourrait le déconcentrer…


* Kirkwood tient à faire savoir qu’il émet une vigoureuse protestation devant l’utilisation scandaleuse de son nom par son ljd afin que ce dernier puisse écrire des banalités telles que ces sous-entendus graveleux associés à l’agression d’un vampire… **
** Le ljd tient à signaler qu’il n’en a rien à faire, des états d’âme du personnage qui lui permet son économique psychothérapie…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 21 Mai - 21:14

kirkwood a écrit:
« Les brillantes facéties du féérique apprenti-bourreau, ou l’empaleur empalé », farce en 3 actes de Vittorio Ugolino dei Bardolino dei Parmigiano, 1465
a écrit:


Acte II, scène 7

Personnages : les sicaires, Adso

(Sanctus pose les questions, à laquelle répond joyeusement un sicaire différent à chaque fois, sauf pour la dernière réplique. Airs rigolards, coups de coude et tapes dans le dos ponctuent les réponses. Musique enlevée.)

- Z’avez tout le matériel ?
- Affirmatif !
- Vierge de Nuremberg ?
- On l’a pas laissé à Bamberg !
- Poucettes ?
- Comme sur des roulettes !
- Fouet ?
- Préparé !
- Clous ?
- Rouillés aux deux bouts !
- Brodequins ?
- Ca roule mon lapin !
- Pal ?
- Tu parles !
- Et la tête ?
- (En chœur) Alouette !

(Les sicaires entonnent une danse joyeuse, et finissent par ouvrir la porte de l’armoire à Adso)

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Sam 22 Mai - 19:59

kirkwood a écrit:
Les sicaires se groupent autour de la porte d’où s’écroule avec plus ou moins de grâce l’Adso.

Deos, leurs gueules !
Ca évoque assez bien la mesnie hellequin, genre excitée avant le sabbat, et une meute de loups-garous qu’on aurait tenté d’apprivoiser… avec assez peu de résultats, à vrai dire…
Les voix sont gourmandes, presque (!) sympathiques dans leur empressement affairé à bien faire…


- On se sent seul sans sa maman ?

- On a peur ?

- C’est normal…

- Y’a pas de problème…

- On veut de la compagnie ?

- Mais on va lui en donner…

- Pas de problème !

- Tout va bien…

On l’a délié, on le porte par les aisselles (ça doit faire mal, non ? Gniark, gniark…) et on le colle avec une brutalité presque mesurée sur un antique écritoire usé par les ans (et l’indéniable manque d’entretien en un millénaire d’abandon) et qui n‘en demandait pas tant pour se fissurer et protester de toute sa voix de bois, sans résultat immédiat apparent toutefois…
En tout état de cause, il est de nouveau attaché, mais cette fois sur un support, façon Christos aux derniers moments sur son instrument de supplice…


- Enfin, tout va bien…

- Si le monsieur voulions bien nous parlationner avec raisonnabilitude…

- Sans cacher des choses intéressantes…

- Nous parler de choses qui nous seraient utiles…

- Qui nous laisseraient une bonne impression de sa personne…

- Sans qu’on reste sur des aprioris déraisonnables…

- Qui nous ferions penser qu’il nous cherchions…

- Qu’il savait qu’on était LÀ, et pas ailleurs…

- Qu’il savait QUI était là…

- Qu’est-ce qu’il sait là-dessus, le monsieur ?

Une bonne demi-douzaine de gueules alléchées, en train de manipuler des sica, des tournevis, des pelles…
Plein de trucs tranchants…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Dim 23 Mai - 22:12

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh…

Rien...
Il ne se passe rien...
Ou plutôt si.
Il a traversé sa victime, sans rien lui faire…

Mais qu’est-ce qui se passe, par les toutes les furies infernales ?!

La vérité se fait jour…
Lahqrem n’est pas un vampire.
Ou plutôt si.
Mais d’une espèce rare…
Un vampire fantôme…

Ou un fantôme de vampire ?
En tout cas, le désespoir n’est pas fantôme, et il lui vampirise le présent, ça, c’est sûr…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 24 Mai - 19:48

Adso a écrit:
Adso avait du mal à s'y retrouver dans toute cette confusion de questions... D'autant qu'il était passablement absorbé par l'inconfort de sa position, sans oublier d'avoir une pensée émue pour l'écritoire qui gémissait sous lui : si c'était pas malheureux, de faire souffrir un si vénérable objet ! A peine moins grave que de martyriser un livre...

Qu'est-ce qu'ils racontaient ? Mais bon, mieux valait leur donner satisfaction, dans la position où il se trouvait...


Comment j'ai fait pour vous trouver ? Mais ils le savaient bien, Nom de Non ! Leurs complices à la surface, ou même certains d'entre eux ici, pour ce qu'il arrivait à les reconnaître avec leurs mines patibulaires et leurs guenilles, l'avaient bien fait venir ici !

Mais c'est vous qui m'avez attiré dans ce traquenard ! En plus, l'un de vous a parlé, alors je n'ai eu qu'à venir vers vous... C'est vrai, quoi ! qu'est-ce qu'ils s'imaginaient ? qu'Adso était sourd ? On peut donc dire que vous avez tout fait pour que je vous trouve, non ?

kirkwood a écrit:
Silence momentané qui dure un brin…
Chuchotis un brin ridicules au-dessus du torturé de service qui entend tout ce qui se dit…


- Qu’est-ce qu’y disions, là ?
- Heu…
- On avait prévu de le capturer, lui ?
- Capturationner un Teuton à Rome, en plus, on l’saurions, non ?
- Un Teuton ?
- Ben, Also, c’est germanique, non, il a raison ?
- Mais non, pas Also, Arso.
- Ouais, ben Ach So, c’estions teuton quand même…
- Non, Acro.
- Non, elle est toujours en Franche-Comté, a priori…
- A moins qu’il estions de sa famille ?
- Heu…
- Adso ?
- Adiboudchou ?
- Adodécanèse ?
- Adorémifasol ?
- Heu…


Regards perplexes à la limite de la supplication vers Sanctus qui ressent une très forte envie de sangloter mais se retient beaucoup…
Il arrive quand même à placer, d’une voix qu’on pourrait croire solide, avec un optimisme proche du délire :


- Vous voyez pas qu’il vous charrie, non ?

- Mais qui lui avions parlé, d’abord ?
- Ah, ben, c’est pas moi…
- J’ai rien dit !
- Moi non plus !
- Qui avions parlé ?
- Moi, j’dis qu’il nous fait tourner en rond…


- Reprenons, Ardzog, tu va nous dire…
- Non, c’est Adso…
- Hum… (Silence). Alors, Adso, tu va gentiment…
- Non, c’est Agso…
- (La température commence à chuter sévère, vous ne trouvez pas ? Long silence. Long. Très long. On sent l’envie de meurtre) Heeeeeeeee bien, Ags…
– Vous délirions, c’estions Achso, j’en estion sûr… Arglllllllll….
- Heu, Petitfrère, peut-être que tu devrais arrêter de serrer si fort, Kirk commence à devenir bleu, ah, non, là, il vire au mauve…
- Jamais vu une couleur pareille, pourtant, j’en ai vu…
- Moi, ça me rappelle Pontarlier…
- Arglllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

Par Deos et Ses Trois Prophètes ! Vous…

Quand Sanctus exhibe toutes ses dents, c’est assez mauvais signe, en général.
Un peu celui que peut percevoir un nageur lorsqu’un sac-à-mains longiligne et verdâtre lui montre les siennes, très nombreuses et effilées, en ouvrant une gueule qui sent la vase et les cadavres précédents…

Les sicaires retrouvent plus ou moins leur calme et Kirk sa respiration…
Une lame vient se ficher brutalement entre les jambes d’Adso… Soit c’est pas passé loin, soit c’est vraiment fait pour faire peur, et raisonnablement efficace, faut bien le dire…


- Dernière question avant que je me fâche : qu’est-ce que tu fais là, pourquoi ? Tu as un crédo, après, j’épluche tout ce qui dépasse…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mar 25 Mai - 21:47

Adso a écrit:
Hiiiiiiiiiiiiii!!!!

Plus de peur que de mal... Non pas que c'était supposé resservir, il avait déjà pas mal assuré son quota pour un prêtre, avec les triplés, mais tout de même, ce n'est pas le genre de chose dont on se sépare volontiers...

Mais c'est lui, là, qui a juré par le nom du Très-Haut ! Je reconnais bien sa voix ! C'est lui qui a parlé !

Qu'est-ce que je fais là ? Figurez-vous que je cherchais les latrines, et puis je me suis per...
Un moment de vive tension, et il avait failli se laisser aller à reconnaître son manque de sens de l'orientation... Même si ce n'était que des mendiants, on avait sa fierté... Euh... je disais... j'ai vu de la lumière et....

Et puis je m'appelle Adso, Adso !

kirkwood a écrit:
- Les latrines, ben voyons…

- Adso ?

- Comme c’est fin…

- Adso ?

- J’l’ai jamais utilisée, tiens, celle-là, quand des maréchaux m’interrogeaient sur mon emploi du temps…

- Adso, ce serait pas le préchaillon de Lure ?

- Ouais, celui qui…
- Nan, de Verneuil…

- Oui, oui, qui s’était fait enlever…
- Nan, de Luxeuil…
- Tout-à-fait, oui, c’est-c’là…

- Ouais, enlevé par des républicains…
- Des alliés…
- Contre rançon…

’Évidemment, avec le terme « rançon », ça fait rêver, c’est normal, la grande vie, une plage dans les marais, rente à 3% garantie, de la pâture, des bois, vue sur le lac et son brouillard, tout ça…

- La rançon, la… Celle-là ?

- Ouais…

- Pfuiiiii…

- La légendaire ?
- Celle-là même, monseigneur…
- La, enfin, je veux dire, comment, heu, LA paire de bottes ? Toute la voix disait la majuscule, le respect admiratif…
- Ouais, une paire de bottes comtales, mon gars, c’est rien que de te le dire…

- Ouais, enfin, même ça, c’est de la légende…
- On dit que c’est pas le Franc-Comte le VRAI propriétaire initial des bottes…
- Ouais, enfin quand même, t’auras beau dire…

Les voix marquant un temps d’arrêt, les visages se retournent, souriants, vers Adso…
Le sourire du Lion quand son futur repas vient de dire : « Ô Seigneur Deos, inspirez des sentiments aristotéliciens à cet animal », et que le félin répond : « Seigneur Deos, bénissez le repas que je vais prendre… »
On se regarde à nouveau.


- Tu crois que ?
- On pourrait ?
- On emploie la rançon à quoi ?

- Ben, inutile de se casser la tête, une autre paire de bottes, pour Kirkwood ?
- Ah, c’estions sympa, mais ?
- Hé ! Y’a pas de raison ! J’ai pas changé les miennes depuis…
- Oh, hé, les tiennes puent, mais l’odeur reste supportable, au moins !

- Moi je dirais que l’odeur reste du domaine de l’humain…
- Ah ? J’aurais pas osé, moi…
- Non, mais vous exagérationnez, c’estions juste un brin vif…

- Vif ? J’aurais dit « pourri » ?
- Nan, fallions point dire ça…
- Pourquoi ? Tu pense que la pourriture va porter plainte pour diffamation ?
- J’ai connu des cadavres plus vifs, après une bataille…

- Et toi, tu dis rien ?
- A mon avis, les mots sont franchement insuffisants pour décrire ce que je ressens…
- Ah ? Moi, j’aurais dit : « impuissants »…
- Ah ben noan, moi j’disions, vous disiez n’importe quoi !

- Je trouve « insuffisant » plus joli ?
- Ouais, p’têt ben, mais carrément moins descriptif…
- Boah, « mortel » est largement aussi efficace…

- C’est d’un commun…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 26 Mai - 21:43

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh…
Lahqrem pleurait à chaudes larmes…
La honte l’avait envahi. Comme en terrain conquis qu’elle se comportait, la garce… Il croyait voir toute sa famille hurler de rire.

Entre deux sanglots, il distingua Ptôme qui riait. Dignement, faut le reconnaître, mais bon, il se foutait carrément de lui, faut bien l’avouer…

Crise de rage, montée d’adrénaline, envie de tout buter, faut pas vous faire un dessin apriori, tout le monde a déjà testé au moins une fois dans sa vie ?
Bon, pour un vampire, ou même pour un fantôme, c’est sûr, pour ce qui est de l’adrénaline, faut prétendre savoir, alors, un vampire fantôme, n’en parlons pas…
Cela étant, pour le résultat, c’est du pareil au même.
Lahqrem se jeta sur Ptôme, toutes canines fantômes dehors sur l’autre revenant…


Gniiiiaaaaarrrggggghhhh !

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 27 Mai - 22:44

kirkwood a écrit:
Bigus Dickus a écrit:
Gniiiiaaaaarrrggggghhhh !

Décrire l’agression d’un fantôme par un autre n’est pas chose évidente. Beaucoup renonceraient, faute de talent.
Sans compter ceux qui en feraient autant, par honnête modestie devant l’ampleur reconnue de la tâche.
Ni oublier les velléitaires, rebutés devant la complexité intellectuelle d’une telle évocation.
Ni même les prétentieux brutalement confrontés au réel néant de leurs compétences face à un pareil spectacle, qui réduirait au silence le plus intrépide des ivrognes assoiffés à qui l’on promettrait une tournée pour prix de ses services…

Bref, c’est pas rendu…

Mais le narrateur a plus d’un tour dans son sac.
Il sait, en vieux baroudeur averti des mythes, contes, légendes, facéties et autres billes-vézées, qu’il peut compter sur l’imaginaire des lecteurs.
Et il compte bien s’en contenter… *

Résultat, y’a pas plus à voir que dans un nuage au-milieu duquel deux chats de gouttière règlent des différents cadastraux.

Mais y’a quand même un truc.
La mort arrange beaucoup de choses, point de vue égalité fondamentale entre les individus.
Et si un revenant a plein de bonnes raisons pour éviter les crocs d’un confrère-vampire, il a aussi deux ou trois avantages interdits aux mortels dans un tel contexte…

Ainsi, le magnifique et vicieux coup-de-genou-dans-les-roustons que Ptôme réussit à placer à Lahqrem, judicieux souvenir de ses années d’études fastidieuses, laborieuses et méritantes dans les écoles byzantines de l’Aristotélicité, avant que les services de sécurité impériaux ne l’envoient évangéliser les barbares…

Lahqrem se rend compte que la sauce a tourné, et comme elle, il préfère laisser du mou.
Bref, il s’enfuit.
Ptôme, enragé, s’élance sur ses traces.
Rebelote pour la version « matous de gouttière en maraude sur le même territoire »…
Lahqrem sent la nécessité d’un repli stratégique et dispensateur de repos, histoire d’analyser un brin les nouvelles données de son existence (si le mot convient).
Bref, « se-barrer-vite-fait-bien-fait »…

Il possède l'esprit d'une mouche et s’enfuit à tire d’ailes.
Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Réaction fulgurante de Ptôme qui s’installe à son tour dans la psyché d’une grosse mouche verte et le poursuit.
Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Les deux bestiaux refont la Bataille d’Angleterre croisée avec les souvenirs de Papy Bowington, version Cloqua Maxima s’entend, autour de Kirkwood qui tente vainement d’éloigner les intrus en se mettant avec vigueur de très belles torgnoles dans la tronche, ce qui n’a pas franchement pour résultat de le calmer…

* Les réclamations pour malhonnêteté intellectuelle sont à adresser à Izaac, grand maître de Kirkwood pour tout ce qui est guérilla intellectuelle…**
** Par contre, un tel niveau de prétention et de mauvaise foi, dont les volumes respectifs méritent carrément un code postal, Izaac a renoncé depuis longtemps à les atteindre devant l’admirable maîtrise de Kirk. L’essentiel, c’est souvent de savoir se compléter.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Lun 31 Mai - 21:48

kirkwood a écrit:
Silence chez les sicaires autour du pupitre sur lequel repose Adso enchevêtré…

- Heu…

- Presqu’amis ?

- Surtout « presque », non ?

- Ben, déjà, « presque », ça fait beaucoup, non ?

- Oui, mais…

- (Voix glaciale de Sanctus) Hum…

- Heu, ben, heu, faut pas te croire déjà rendu, l’préchaillon…

- Mais heu, attendez tous, là, pourquoi « amis », de toute façon ?! Ca, ça, ça n’a pas de sens ?

- Ouais, tu viens nous espionner et tu voudrais qu’on soit potes ?

- L’est pas bien, l’Romain ?

- Kiki, arrête de taper sur ces mouches qui t’ont rien fait et amène nous donc le fer chauffé au rouge…

- Tu te crois avec ta clientèle ?

- Ouais, y’a maldonne, je crois…

- Bon, Kirk, tu le fabriques, ce fer ? Bon, je le cherche, il est encore parti en vrille, l’Genevois…

- Non, mais, tu nous prends pour qui ?!

- Ouais, bonne question, à mon avis, y’a sérieusement gourance dans la compréhension d’la situation, j’crois…

- Dis-donc, préchaillon, on t’a posé une question : tu nous prends pour qui ? Et il faudrait que tu répondes, avant que le Sans-Nom lui-même prenne pitié de tes cris et que tu finisses en sa compagnie, dans l’Océan des Larmes qui attend le pêcheur après un vie éloignée de Deos…

Le sicaire saisit alors un gant, avec lequel il s’empare de l’extrémité du fer brûlant qu’on lui tend. Il le pose à quelques centimètres de la paume gauche d’Adso. Un autre sicaire commence à replier doucement les doigts du pauvre prêcheur, comme pour l’obliger à empoigner le métal rougi.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mar 1 Juin - 20:19

Adso a écrit:
Adso "dégrisa" aussi vite que son sentiment d'euphorie l'avait pris. Le fer rouge les lui rendait tout à coup nettement moins sympathiques...

Citation :
tu nous prends pour qui ?
Question idiote, il devait y avoir un piège (des années d'expériences)... Alors qu'on essayait de lui faire saisir le fer rouge, Adso était un peu paniqué. Et il avait du mal à réfléchir posément lorsqu'il était stressé. La réponse évidente était "Une bande de mendiants qui régente en sous-main les bas-fonds de Rome", mais quelque chose lui disait que ce n'était pas la réponse qu'ils apprécieraient... Qu'est-ce qui pourrait être le plus éloigné et le plus improbable, histoire à la fois de ménager leur susceptibilité et d'éviter de montrer qu'il avait bien cerné leur organisation mafieuse ?

Euh... Vous êtes des espions du Lion de Juda qui essaient de subvertir la Sainte Institution Romaine en la faisant vaciller sur ses bases !

Tout à coup, un éclair fulgurant traversa l'esprit d'Adso. L'Ether vous faisait de sacrées surprises, parfois, question intelligence de la situation... Dommage qu'il s'y prenait souvent avec un peu trop de décalage par rapport à la nécessité... Tous les éléments se mettaient en place : les jurons par Averroès, "Kirkwood" (un nom qu'il avait déjà entendu, celui d'un "lecteur" du Lion, ou quelque chose comme çà), ces allusions à "Deos" !

C'étaient des sicaires du Lion...

La chose la plus improbable qui puisse arriver, le Lion à Rome, mais qui collait le mieux avec les éléments du puzzle.

Adso était dans l'excrementum jusqu'au cou. Et même un peu au-delà. Abandonnant son sens habituel de l'euphémisme, Adso en venait à penser tout de go que le pronostic vital était définitivement en jeu, en fait !


Euh... Dites, je disais çà pour rire, évidemment... Il est évident que vous êtes des pouilleux organisés en bande qui rançonnez les malheureux passants qui ont le malheur d'avoir besoin d'aller aux latrines au mauvais moment. Vous trouverez ce que vous cherchez dans la poche droite de ma robe, non, pas celle-là, c'est mon garde-manger... l'autre, là... On peut aussi vous obtenir plus, si vous voulez... Suffit de demander...

On essaie de se rattraper comme on peut...

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Mer 2 Juin - 21:33

kirkwood a écrit:
Kirkwood devient fou, à force de subir les exploits des deux barons verts autour de ses oreilles.
ZzzzzzzzZZZZZzzzzZZzzzZZZzzzzZZZZZZZzzzzzzzzz
ZZZZZzzzzzzzzZZZZZZZzzzzzZZZZZzzzZZZzzzzz…

Bon, ça suffit, quand y’en a marre, y’en a marre, au diable les varices disait grand-mère, aux grands maux les grands remèdes et je te promets un chien de ma chienne…

Kirkwood aperçoit un torchon épais non loin d’un fer en train de rougir dans le foyer, saisit le premier puis s’empare du second et entame son nouveau combat perdu d’avance.

Écraser deux mouches avec une barre de fer…
Ca promet d’être intéressant.

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Jeu 3 Juin - 22:15

kirkwood a écrit:
Les sicaires autour d’Adso méditent quelques secondes les réponses de leur victime.

- Ah ouais, il nous a…

- Ta gueule, il prêche le faux pour savoir le vrai !

- Nan, il a une de ces têtes, ça doit être vrai !

- Heu ?

- Heu…

- Ouais, laquelle est vraie ? Lion ou mafia de l’urée ?

- De l’Urbs ?

- Non, laisse tomber, j’t’expliquerai…

- Ca suffit, fait la voix de Sanctus, ce gros niais veut nous enduire d’erreur. On a l’essentiel, il n’est pas venu pour nous. Par contre, il peut être utile pour le retour. Bâillonnez-le correctement, cette fois-ci, et vérifiez ses autres liens. En tout cas, on n’y touche pas plus que nécessaire.
Regard sur Adso : Rassuré, cureton ? Tu peux. On n’a aucune raison de te faire du mal plus que nécessaire, on t’en fera pas, sauf si tu nous y oblige, capito ?

- Faites gaffe, vl’a les sales bêtes, barrez-vous, j’écrase !

La voix de Kiki emplit l’espace.
Les sicaires n’ont que le temps de s’écarter.
La barre de fer brûlante loupe avec conscience les deux mouches et va s’écraser sur le bras gauche d’Adso.
Un hurlement chasse l’autre…

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3166
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   Ven 4 Juin - 22:24

kirkwood a écrit:
« Les brillantes facéties du féérique apprenti-bourreau, ou l’empaleur empalé », farce en 3 actes de Vittorio Ugolino dei Bardolino dei Parmigiano, 1465
a écrit:


Acte II, scène 11

Personnages : les sicaires ; Adso ; chœur des séraphins, porteur de la morale.

(Kirkwood s’escrime avec ardeur à ouvrir la porte qui doit permettre aux sicaires de parvenir sous le socle de la statue de Constantin.)

Chœur des séraphins qui fredonne : Laïlaïlaïlaï
(Kirkwood use une hache sur les indestructibles ferrures de la porte).
Chœur des séraphins : Olééééé ! (Cuivres)

Chœur des séraphins qui fredonne : Laïlaïlaïlaï
(Kirkwood charge à plusieurs reprises la porte avec divers béliers de fortune qu’il fracasse avec constance).
Chœur des séraphins : Olééééé ! (Cuivres)

Chœur des séraphins qui fredonne : Laïlaïlaïlaï
(Kirkwood tente de creuser un tunnel pour contourner la porte avant de se rendre compte, après avoir buté trois pioches, que ça ne fonctionne pas…).
Chœur des séraphins : Olééééé ! (Cuivres)

Chœur des séraphins qui fredonne : Laïlaïlaïlaï
(Kirkwood construit un petit bûcher au pied de la porte, qui affiche un sourire sarcastique à tous les pyromanes du monde).
Chœur des séraphins : Olééééé ! (Cuivres)

Chœur des séraphins qui fredonne : Laïlaïlaïlaï
(Kirkwood négocie un tonneau de poudre noire avec Petitfrère, qui finit par céder, excédé plutôt que convaincu. Explosion. Regard méprisant de la porte. Petitfrère engueule Kirkwood…).
Chœur des séraphins : Olééééé ! (Cuivres)

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JDR] Carnets de Kirkwood   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JDR] Carnets de Kirkwood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les carnets de Rubens
» "Le NP mal aimé"
» Le festival Passeurs de mots. 13 ème édition.
» Bateaux français pour armée belge?
» Carbonara de courgettes (Julie Andrieu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses :: Les petits carnets de la compagnie-
Sauter vers: