Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mer 17 Sep - 17:40

Torchon de plancher* ou belle étoffe, qu'importait le tissu pourvu qu'on ait l'étendard.
C'était là, sa façon de voir.
Et si en plus l'étendard revêtait le précieux rose.
Cela ne pouvait être morose.

Et en parlant de bonheur... le chapeauté lui proposait d'aller le trouver dans le pré.

Ou comment l'expression "conter fleurette" revêt un sens bien terrien, voire terreux.

Mais après tout, pourquoi ne pas troquer sa casquette de garde-vieux contre la compagnie d'un chapeau lors d'une balade ?
Parler religion et pêche à la mouche en marchant lentement en plein cœur d'une nature accueillante en longeant une rive...
Car en plus, au milieu, coulait une rivière...

Elle se mit à sourire.
Pas un sourire niais.
Ni un sourire torve.
Et encore moins un sourire coquin.

Non, un sourire qui exprimait simplement sa réelle envie de pouvoir s'échapper un peu de son rôle de tutrice, de pouvoir troquer sa casquette de garde-vieux contre la compagnie fort agréable d'un chapeauté à la plume experte, à la douceur inégalable et à l'humour... décoiffant.

Ce que pourraient penser Pierre, Paul ou Jacques de la voir répondre par l'affirmative à cette proposition que certains pourraient qualifier d'indécente ?
Aucune importance.
Elle ne connaissait aucun Pierre, aucun Paul, quant à Jacques, il passait son temps à dire plein de trucs à la con, du style "je dis lève toi ! Je dis ferme les yeux ! assieds-toi ! Ah... j'ai pas dit je dis, donc éliminé !".
Autant dire que... leurs avis n'avaient vraiment aucune importance.

Last s'attendait-il cependant à une réponse "made in Mad" ?



- Voilà une idée bien intéressante. Mais, n'oublions pas le B-A-BA du parfait ambuleur : Ne jamais s'aventurer en terrain inconnu sans y avoir au préalable envoyé des éclaireurs !

Et se faisant, elle retira son bibi rouge et prit délicatement le feutre de Last.
Elle plaça le bibi dans le feutre et leur fit prendre leur envol par delà les fourrés.


- Voyons voir comment s'en sortent ces deux-là avant de nous aventurer là-bas.

Et elle se mit à sourire.
Pas un sourire niais.
Ni un sourire torve.
Quoiqu'à présent... un brin coquin.


Elle entendit toussoter et se surprit à répondre :

- Ta gueule Jacques...


(* Serpillière au pays de la mirabelle)

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Camelot
avatar

Messages : 2944
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mer 17 Sep - 19:52

drunken

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Dim 21 Sep - 16:51



On avait tambouriné à sa porte.
C'était l'heure.
Le moment où !

Où ...
Où un étendard se levait.

Elle était plutôt du genre reître, la Genevoise. Les FAP. Forces agrémentées de Projection... Ça, elle connaissait.

Alors voir une vadrouille* pendouiller en haut d'un mât, ça ne l'émouvait pas plus que ça.

Sauf que la vadrouille était rose.

Et que ... ça allait jurer avec ses guêtres.


(*Serpillière dans le monde de la marine )

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Ven 26 Sep - 18:03



[Dans les couloirs de La Compagnie du Léman]


Tout tremblotant, la niflette au nez, blanc comme un cul de mineur, begayant presque, mon Childerik se rue à l'intérieur

Patron patron y'a quelqu'un qui veut me couler. Regarde

Mon Childerik montre la missive, reçue quelques instants auparavant.


Citation :
Expéditeur : Oasis
Date d'envoi : 26/09/1462 - 11:33:07
Titre : hello
My name is Sufetel , owner of Cutty Sark, a Battle Carrack. Along with me on the ship are 6 other people who now ran out of food and they began to loose stats. I understand that the harbourmaster contacted you and you failed to respond. If we don't receive a docking permission by the end of tomorrow, we will attack your ship to make ourself a free slot in the harbour.
I hope I made myslef clear.
Have a good day.


Et puis voilà le papier que le gentil Avoyer de Solothurn m'avait envoyé. Enfin gentil, pas vraiment, car je viens de passer 2 semaines sur mon bâteau dans le port, pour libérer un peu de place pour les gentils touristes, et maintenant c'est moi qu'on gronde.


Lordhammer a écrit:
Expéditeur : Lordhammer , Edler von Rosenlord
Date d'envoi : 24/09/1462 - 12:35:12
Titre : ship
guten tag

unsere pfarrerin Oasis ist mit schiff vor solothurn
und ihr geht das essen aus
wir haben platzprobleme
und ich wollte euch fragen ob ihr platz machen könntet das schiff in hafen einlaufen kann

um antwort dank im voraus

gruss
Lordhammer

----------------------------
Good day

our pastor Oasis is with ship before Solothurn
and you go from eating the
we have space problems
and I wanted to ask you if you could make the space ship can arrive in port

to answer thanks in advance

greeting
Lord hammer

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Sam 27 Sep - 1:30

Prend le courrier des mains de son chouchou

Quéqui dit ? Il peut pas écrire bourbine ? Comme tout le monde ?
On est pas dans le Sussex ! Encore un dépravé qui vient nous faire chier !

oasis... Oasis... c'est pas bon du tout ça...


Se retourne vers l'église

C'est le proprio de la taverne super désagréable qu'il y a là bas... Un romain... Même pas foutu de foutre des tables et les banc mesurent 20 centimètres de haut... Un écho pas croyable dans cette baraque... C'est d'un désagréable...

T'inquiète mon Childerik... On va lui péter les dents... ça lui apprendra à dire "s'il te plait" après "vire ton char de mon soleil"


Se retourne vers la serpillère rose qui sert d'etendard

Tu vois ça mon petit ?
C'est l'armée du bonheur.
30 gars bien costauds qui vont lui tomber dessus quand il va descendre.
Après, on le jette dans le Rhône... Ni vu ni connu...
Si on entend parler de ça dans les jours qui viennent, c'est que c'est un sorcier maléfique, Deos nous en remerciera...


Faut pas faire chier...
Non... Faut pas faire chier...

Regarde le port

En même temps... C'est Trouby le chef de port... C'est la fin de semaine, il roupille... Des chances que le gars crève tout seul dans son bateau...

ça serait dommage de le louper...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Dim 28 Sep - 16:32

[En pleine campagne, dans le trou du cul du monde ou pas loin, en confédération helvétique]

Merde... C'est à droite ou à gauche là ?...

Cendres retourne sa carte plusieurs fois.

Tout droit patron !

Hein ? Quoi tout droit ? On est pas passé par là en venant !

On était en bateau patron...

Et ?

Et en bateau vous avez fait "tout droit"... Vous vous rappelez des "Crics" et des "Cracs" ?

Non...

Faîtes moi confiance patron, c'est tout droit.

Ah...


Se retourne vers tous les hommes qui le suivent

On me suit bande de soudards ! Fini de se torcher le cul avec du papier de soie ! Les orties et chardons sont de rigueur !
Allez ! Debout on va violer quelques emmerdeuses !


...

C'est moi ou ils font la gueule ?

Il y a 80% de filles patron...

Ah merde... C'est pour ça que c'est le bordel !

Non patron, le bordel c'est vous qui le mettez tout seul...

Ah... Bon...

Debout les greluches ! On va couper des roustons ! On reste pas là ! On marche ! A droite toute !!

Tout droit patron...

On s'en fout... Tous les chemins mènent à Rome...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Dim 28 Sep - 21:44

[Quelques jours plus tôt...]

- Tu penses qu'il faut que je creuse ici ?

L’œil fixé sur le métal brillant d'Emma Pelle, Mad interroge sa compagne de fouille.
Il est une constante chez Mad : celle de donner des petits noms aux objets et de leur parler.
Ce n'est pas bien méchant, vous en conviendrez.
L'inconvénient cependant, c'est que la pelle... toute Emma soit-elle baptisée, reste une pelle qui ne répond pas à l'appel.

Qui ne dit mot consent, dit le proverbe.

Alors Mad creusa...

Non, ce n'était pas un solidus...
Non, ce n'était pas une vieille pièce de monnaie.
Non, ce n'était pas un bocal d'anchois, ça, c'était déjà fait.

C'était plus volumineux.
Beaucoup plus volumineux.

C'est en palpant qu'elle tenta d'identifier « la chose ». En palpant... Et en râlant.


- C'est quoi c'machin ? Y'a une porte... une chaise... non c'est pas une chaise, y'a un trou...

Voilà... oui voilà où on en est réduit quand on décide d'aller fouiller les sous-sol suisses à minuit...

Et puis, elle comprit et resta prostrée... comme constipée...


Citation :
23/09/1462 00:01 : Vous déterrez une latrine rustique en creusant en X26-Y29. Venez jouer le Role Play de votre découverte sur le forum !


- C'est la merde...

Oui, c'était la merde et c'était peu de le dire.

[Le lendemain, marché de Solothurn]

Madeline scrute les allées et venues devant son stand et se tourne vers Moustache, le Chapitaine des Chasseurs de Souris de la Compagnie du Léman :

- Font jamais popo dans ce bled ?

Moustache, c'est un peu comme Emma, ça ne répond pas. Ça se lèche le cul, papatte levée, mais ça ne répond pas. Moustache, c'est l'indifférence féline dans toute sa splendeur.

Après une longue journée à trôner à côté de ses latrines, elle eut envie d'envoyer chier la terre entière tant essuyer un tel échec de vente était intolérable pour la Madgnifique Ambuleuse.
Le soir s'installait et elle dût même se résigner à ne pas aller creuser avec Emma... Elle n'avait aucune envie de commencer une collection de chiottes.


[Le surlendemain, à la Compagnie]

- Et vous me prévoyez une seconde charrette pour un convoi exceptionnel.
- Quoi comme ?
- M'emmerdez pas avec vos questions et faites ce que je vous demande...
- Oh ça va Mad... Ne nous fais pas un caca nerveux !
- C'est pas drôle...

Elle n'avait plus d'autre choix... L'Armée du Bonheur allait être la première Armée avec latrines intégrées et à bien y réfléchir, c'était plutôt plaisant et tout à fait « Gén'vois Staïle » non ?
Finalement, elle se félicita.
Fini les pipis dans les orties.
Fini les popos sur les crapauds.

Bonjour le confort, bonjour le luxe.


Oui, finalement, elle se félicita de trimbaler des latrines.
Et puis... Avec tous les grabataires et leurs problèmes de prostate, c'était franchement bienvenu.


[En pleine campagne, dans le trou du cul du monde ou pas loin, en confédération helvétique]

- HAAAAAAAAAAAAAAAAALLLLLLTE !

Le convoi venait de s'arrêter.
Elle n'y prêta pas trop attention. Ce n'était que la 43 ème fois de la journée.
Elle tourna la page de son magazine littéraire et soupira, ne se souciant pas du reste.
Ses braies aux chevilles, elle profitait pleinement de son moment d'isolement quand elle tomba sur une critique de Jade Orlard.


Citation :
Si l'envie de croupir dans l'ennui ou de périr d'une pendaison suite à une dépression fulgurante vous prend, je vous conseille la pièce « le vieux con et l'ispice di counasse » au théâtre de la Compagnie. Mais si, comme je l'espère, votre envie de vivre est plus forte, je vous en conjure, oubliez cette adresse !

- Quelle salope... On était très bons...

Dehors, ça hurlait. Ça, c'était le vieux...
Et puis le convoi repartit et elle se sentit pencher à gauche.
Pencher à gauche, signifiant tourner à droite...


- Mais... Mais... Mais...

Oui Mad, le convoi tournait à droite...

- Mais... Mais...

Et tandis que le convoi tournait donc à droite, une porte s’entrouvrit sur la campagne.



Ce jour-là, en pleine campagne dans le trou du cul du monde ou pas loin, en confédération helvétique, un pauvre paysan n'en crut pas ses yeux lorsqu'il vit passer une imposante armée avec au milieu, une charrette à l'imposante pancarte « CONVOI EXCEPTIONNEL » sur laquelle on pouvait voir une ispice di blondasse assise sur de madgnifiques latrines qui gueulait, porte ouverte :


- CENNNNNNNNNNNNNNNDRESSSS !!!! TON AUTRE DROITE !!!!

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Lun 29 Sep - 1:04



[hrp]Rp écrit conjointement avec les deux protagonistes[/hrp]

[Un peu plus tard, lors d'une pause dite "convoi exceptionnel", sur la charrette pour certaines, derrière un buisson pour d'autres]


Archibald !!!

Tapote des doigts sur le banc d'une charette, un courrier dans l'autre main

Je pisse !

Magne !

Faut ce qu'il faut...


Quelques instants plus tard, tout guilleret, Archibald arrive, la gueule un peu enfariné, du foin dans les cheveux

Ouaip ?

Tu pisses dans le foin maintenant ?

Ouaip. Enfin presque...

Presque quoi ? Presque le foin ?

Nop. Presque je pissais...

Raconte pas...

J'en avais pas l'intention.
Tu veux quoi ?
T'as besoin qu'on te change ?
Tu sens que tu vas canner et tu veux me refiler ton testament ?
T'as découvert que t'avais une petite fille et tu veux que je m'en occupe ?


Tapotte encore des doigts

Rien de tout cela...
Je n'ai pas de fils, donc pas de petite fille. J'ai jeté la mère dans le Rhône avant qu'elle le soit.
Je ne lègue rien à personne.
Et... C'était quoi le premier truc ?...


...

Peu importe.
T'es réformé ?


Nop.

T'es de l'autre bord ?

Euh... De quel bord tu parles là ? Je suis pas de la jaquette si c'est ce que tu veux dire.

Te convertir à l'aristotélicisme... ça te tente ?

Le truc avec les nonnes ?
Carrément !


Cendres reste interloqué

T'étais censé dire "non" et que je négocie encore en te clouant le bec avec "tu as une dette envers moi"

De un... C'est toi qui me doit de la fraîche.
De deux la spiritualité des nonnes m'a toujours inspiré.

Elles sont vierges et je dois me repentir de toutes les catins que j'ai enfilé.
Et avec tout ce que j'ai semé en Catalogne, si je fais le moine, je suis sûr que les chiards ne viendront pas me demander une pension.

Pas sûr que les Romains acceptent le challenge là...
Ils n'auront pas les épaules. nan il faut que je trouve quelqu'un d'autre...


Ben... Esclandres !

Non.. Non... Déjà il y a assez de paumés chez les Romains et puis Léamance va me faire un scandale.

Bartholom ?

Trop gentil, ils vont le bouffer.

Alliciante ?

Trop teigneuse, elle va les égorger.

Madeline ?

J'en ai besoin

Aelig ?

Déjà pris

Phil ?

Déjà pris...

Leurs nanas ?

Ils en ont besoin...

Izaac !

Non il s'en tamponne des nonnes... Il a sa mule.

Moi... J'ai pas de mule...

Apporte moi l'encrier...


Citation :
Hola White,
[...]
Blablabla...
[...]
à bientôt
Cendres, vainqueur du concours macramé de Montmirail en Maine 1457, le seul titre qui a finalement de la valeur..
PS : J'ai un citoyen "modéré" à offrir à l'Eglise Aristotélicienne pour une conversion. Un type bien. Il s'appelle Archibald, un ancien capitaine du Maine qui a fait ses preuves contre les brigands dans les années 55/56... Il a mainte fois aidé la confédération à gérer des problèmes diplomatiques internes et financier.

Euh... "Financier", écris le en plus gros... C'est important.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Camelot
avatar

Messages : 2944
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Lun 29 Sep - 8:00

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Lun 29 Sep - 14:44

Spoiler:
 

Bon... On est où là ?

...

Je ne reconnais pas du tout le terrain...


Regarde la carte

Evidemment c'est écrit en bourbine...
Je savais qu'il ne fallait pas aller à droite... Suivre le fleuve, ce n'est pas compliqué.
ça m'apprendra à écouter un troufion.

Archibald !!!!

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Lun 29 Sep - 17:44



Quelques instants plus tard, tout guilleret, Archibald arrive, la gueule un sacrément enfariné, des feuilles dans les cheveux

Ouaip ?
Un problème d'hémorroïdes ?
T'as vu la grande faucheuse et...


Mais non ! Rien de tout ça !
Laisse mon cul tranquille et ...
Quoi ? Tu l'as vu ?


Nop.

Tu sais qu'on me veut du mal ?

Oui nous le savons...


Regarde tout le monde derrière en souriant

Non parce que si tu le vois tu lui dis que...

... Que t'es absent pour la journée et qu'en ce moment tu n'as pas le temps.

C'est ça...


Le vieux regarde perplexe les bois environnants

Donc ? Qu'est ce que tu as trouvé pour nous faire chier encore ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 0:27

Nan rien... J'ai oublié...

Un pigeon s'écrase aux pieds de Cendres

C'est vraiment pas solide ces trucs...
On consomme on consomme... On utilise un pigeon une fois et après on doit le jeter....


Recupère le message en regardant sous l'aile du bestiaux

Fabrication italienne... Ben voilà... Tout est dis...

Cendres lit le courrier et devient rouge...

Nan mais va falloir qu'ils se calment les gamins...
Va falloir mettre les formes. Avec les enluminures et tout et tout.

Ils commencent tous à me pompez là !

Me fais chier depuis des lustres et parce qu'ils ont leurs vapeurs je dois arrêter ce que j'ai commencé il y a des mois ?

Franchement ? Vous y croyez ?


Regarde Madeline, Aelig et Archibald qui sont autour de lui.
Puis le bas de la colline où se trouve La Legione


VOUS ENTENDEZ ?
COMINCIATE A FARMI DEFECARE !


Je ne sais pas si ils ont entendu, mais au moins... ça défoule...

Pourquoi je laisserai de côté mes ambitions ? Hein ? Va falloir arrêter de bouffer du cheval ! Qu'il en ait rien à foutre de mon plan Q c'est son problème !

D'abord on monte une armée sans autorisation, alors que je me fais chier à parler bourbine pour en monter une. Ensuite on pose un ultimatum pour avoir un agrément et ensuite je devrai me laisser parler comme ça ?

Ils dorment pendant des lustres et maintenant ils ont les escarres qui les démangent...

Hop ! Problème réglé.
Ce soir on ne bouge pas.


Regarde tous les combattants derrière lui

Vous continuez à pied.

Part s’asseoir sur une pierre 7 mètres 50 plus loin

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 7:29



S'adressant à Archibald de vive voix, pour se faire entendre.

Alors là c'est la goutte d'eau ! Qu'est ce qu'il a trouvé pour nous faire chier le Patron ?

Ben voilà qu'il nous fait son caprice de Reine ! Déjà qu'on lui dit depuis avant-hier de se magner les miches, gentiment, tendrement, qu'on devrait être à Genève depuis trois mois - qu'il a dit le ducaillon - Que...que...On a pas le temps de faire du tourisme et s'arrêter visiter toutes les chapelles , ni aller à la ceuillette aux champignons dans les sous-bois...On avançe pas, on circonvule ! Et à faire des ronds, on en a perdu quatre ce matin ! Ils ont piqué du nez à force...Et donc voilà maintenant que Môsieur prend la mouche. Mais il va vite grimper sur sa mule et faire avancer la troupe de vingts lieues ce soir, sinon c'est moi qui me fait baptiser demain et après demain je rentre dans l'Ordre teutonique !

Parceque moi aussi j'peux m'énerver et faire du chantage.

Non mais.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 7:30

-Tiens, prends une pâquerette.

Contraste étonnant d'une fleur d'avril dans la campagne de ce début d'automne au pays de l'edelweiss.

Et alors ? ça vous gêne ?

Sachez que fleurissent beaucoup plus de pâquerettes que d'edelweiss dans les alpages pour commencer !
Parce que bon, les vaches mauves, ça broute sacrément ! Et ça broute quoi ?

Ben voilà, on y revient donc...


- Une Chhhholie pâquerette.

Fleur banale donc pour un vieux que tout le monde il l'embête.


- Qui qui t'embête ? Hum ? Dis à madman... Qui qui t'embête ?

Contraste du babillage volontaire d'une Mad face au radotage récurrent de Cendres.

Et alors ? ça vous gêne ?

Sachez que ce vieux con-là, un jour, avait pris sous son aile de vieux poulet une Mad qui n'avait plus aucun espoir. Une Mad pour qui tout était noir.
Parce que bon, une Mad qui broie du noir, c'est madgnifique ?

Ben voilà, on y revient donc...


- Et qui qui a dit à ma-mad un jour qu'un ambuleur se relevait toujours ? Hein, c'est quiqui ?

Question gnan-gnan pour un vieux que tout le monde emmerde...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 12:10

Tous ... M'emmerdent tous...

Mange la pâquerette et se lève en regardant le port en bas de la colline

T'as raison Madeline...
T'as vu ? On voit l'Averroes en bas de la colline...

Il est beau hein ?


Madeline verse une petite larme

ça m'rend toute chose de le revoir.

Et de chantonner

Ô mon bateauuuuuuuu tou es lé plou bô des bateauxxxxxxxx


OoooOOOOh ! Le plus beau des bateaux !!!

Tend la main derrière lui distraitement, arrache l’étendard et le donne à Madeline

Vas y... Mouche toi...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Camelot
avatar

Messages : 2944
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 13:11

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 14:46

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 15:08



Zarathoustra a écrit:
[Campement de la Cardabelle]

Zarathoustra, après la soupe à l'oignon du soir, s'était installé confortablement afin de goûter un moment de méditation devant le paysage alpestre qui s'offrait à lui. A ses côtés, un compagnon d'armes fourbissait lentement sa sica. Il soupirait d'aise.

-L'équinoxe qui vient de passer est à coup sûr annonciateur de temps nouveaux. Ne vois-tu pas, mon frère, le soleil mourant balayer nos calmes vallées de ses rayons rougeoyants, comme un présage du sang des infidèles qui va couler en abondance et abreuver notre terre d'humeurs carmines et épaisses, riches de moissons de liberté et de droiture à venir? N'y vois-tu pas la marque de l'alliance avec le Très Haut, que son nom soit trois mille et cinq cent fois loué par cinq cent cohortes de huit mille vierges aux lèvres purpurines, le signe qu'il envoie à ses fidèles afin que s'abattent sans trembler leurs bras vengeurs au cœur des chairs corrompues des ennemis de la vraie foi?

Ecoute ce silence qui laisse entendre les animaux qui fébrilement s'apprêtent à un long repos hivernal, se félicitant d'avoir amassé par un honorable labeur les provisions qui leur permettront d'affronter la rudesse des froids futurs?N'y entends tu pas sonner le tocsin des infidèles?

Ne sens-tu pas monter les vapeurs salutaires de l'humus pourrissant qui gagne l'air automnal, comme autant de peurs et de regrets qui s'éteignent afin qu'éclate le courage et la vigueur des combattants au service de l'Unique, qu'autant de pétales de roses qu'il y a d'étoiles au firmament illumine sa face auguste? Regarde ces fiers Cavaliers de l'Hydres, regarde ces vaillants guerriers venus des quatre coins de l'Aristotélité combattre pour la liberté des braves? Ne sens-tu pas monter à nos narines frétillantes comme une odeur d'apocalypse?

-Non, c'est les oignons, ça me fait péter.



Aelig a écrit:
[Un peu plus près du Porte-étendard - scène de ménage replay]

Vas y... Mouche toi...

Croise les bras en ignorant la provocation. Puis qui irait se moucher dans une panosse. Continue sur sa lancée sans faire attention à la présence de Madeline.

...Parceque déjà, les italiens... ils sont bien gentils les italiens de venir nous épauler, personne ne les aime les italiens, tout le monde veut leurs peaux aux italiens, moi aussi, parceque c'est à cause d'eux qu'on a failli y rester avec Maria à Fribourg ! Ou c'était peut être Memento, j'ai un doute...Enfin les italiens, qu'on devra remercier en leur demandant s'il n'y pas un château à faire tomber en Calabre ou Sicile, loin : ils sont prêts à passer à l’assaut et toi tu leur dis que Genève attendra bien une messe ?!

S'aperçoit soudain que ses interlocuteurs ne l'écoutent plus


Ô mon bateauuuuuuuu tou es lé plou bô des bateauxxxxxxxx
OoooOOOOh ! Le plus beau des bateaux !!!


Ah oui, tiens, voilà maintenant le vieux couplet sur les caraques ! Deux ans qu'on en croque : Alexandrie par ci, Alexandra par là, le Nil, le phare, ses barracudas...

Mime une chorégraphie sur un air bien connu : replie ses bras, lève et balance ses bras en l'air. S'arrête brusquement, puis reprend.


...Vous aurez tout le loisir de les contempler vos rafiots. Pour les manœuvrer, il faut un équipage. Pas d'bras, pas d'bateaux !

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mar 30 Sep - 22:01

Elle regarda Aëlig, très surprise.
Où avait-elle merdé à Sion ?
Elle repassa en revue chaque acte, chaque prescription et ne trouvait aucune explication à cette envie subite qu'il avait là.
Elle en arriva à la conclusion que le corps humain était une machine mais que la tête, n'en faisait parfois qu'à elle-même.
Elle en arriva au triste constat qu'il était peut être un peu trop tôt dans l'histoire de la médecine pour trouver une explication correcte à un tel comportement, épouvantable et con à la fois.
Voulant sonder un peu l'esprit de son ancien patient, elle se risqua à une question entre deux sanglots.


- Et... Et... Et... pourquoi tu veux qu'on te coupe les bras ?

Oui, c'est ça la madecine, c'est être en constant état de veille, d'observation, d'émission d'hypothèses, d'expériences et de synthèses.
Et quand on arrivait à maîtriser tout cela, on pouvait se la péter, et ce, sans manger d'oignons !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mer 1 Oct - 16:58



Ansoald a écrit:
L'aube aux doigts de rose le prend à la gorge, le serre fort, l'entraîne jusqu'aux eaux chantantes du torrent de montagne pour dégobiller tout son soul. Les mains accrochées aux touffes de cressons bleus, il éructe des imprécations dans une langue démonique des anciens temps, le front en sueur, les yeux en papillote.

Tout ce qu'il espère en ce moment précis est que le cours d'eau circule jusqu'à Genève, qu'un croisé y plongera la salade pour s'asperger la bouche, et, de fil en aiguille, des myriades de gobelins infectieux, des agents ansoldiens, s'empareront de la ville.
Peut-être que les chefs le récompenseront, songe-t-il. Le genre de stratégie sournoise à graver dans le calcaire de l'histoire. La tête lui tourne. Le soleil darde ses rayons curieux sur cet être avachi dans un tapis de fleurs qui rêve la bave aux lèvres. Le vent claque au loin les étendards italo-magenta, mais les efforts d'Ansoald pour les contempler sont brouillés par des bouffées de chaleur.

Instinctivement, il porte ses mains au ventre, qui s'arrondit sous la pression....Et c'est reparti pour un chapelet de malédictions, un cortège de boborygmes imprononçables embrasé par la fièvre. L'eau scintillante sous le froid soleil se colore de sang, le sang de l'alliance entre l'eau pure du Flon et ce picrate dégueulasse de la veille.



Fernand a écrit:
Fernand sort de sa tente et hume l'air matinal....
ça sent la diarrhée le vomi au point que même les mouches contournent le pays.
- Ahhh!! vous sentez ça sergent? Il ne manque plus que le parfum de la mort!
- Snif? Mouai...Ça me rappelle juste qu'il est tard... faut qu' j'aille préparer la tambouille....
- Oui, faîtes donc ça! Et vous voyez cette longue coulée de brun qui s'avance vers la vallée?
On dirait de la lave.... ça me rappelle l'Italie.
C'est beau, hein? Et sans freiner!
- J' sais pas trop...
Mais à mon avis, tout ce qui va pousser ici désormais, ça va avoir un gout de merde....

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10028
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mer 1 Oct - 17:00

Alors que Cendres tentait en vain d'écrire son courrier, les effluves refoulaient jusqu'à lui.

Renifle

Haut-le-cœur

Tente de ne pas renifler


Tu vois Madeline... J'avais dit que ça allait chier... J'aurai peut être du utiliser une autre expression...

Madeline ? Madeline !

Ben où qu'elle est ?...


Va pour se remettre à écrire, puis s’arrête et se dit à lui même.

Le plan Q... ça non plus... Dès le début ça sentait pas bon...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Camelot
avatar

Messages : 2944
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mer 1 Oct - 19:11

Spoiler:
 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Galovert

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Mer 1 Oct - 20:02

J'sentais bien que le terrain serait glissant.
Quitte à être dans la merde, autant en sortir nos rapières.
On y va pieds nus !!??

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Jeu 2 Oct - 17:47



Quid de la
Quintessence de cette
Quote part
Que nous offrons
Quotidiennement ?

Qui oserait
Quantifier,
Qualifier ou par manque de
Quinine, obliger à la
Quarantaine. Un
Quatre-feuille
Quêté pour faire
Quelques
Quenelles et un peu de
Quatre épices pour en
Queuter l’effluve.

Quoiqu’il en soit… Bientôt la
Quille !! Plus un
Quignon …
Même un plan Q valait bien une faim !


Ainsi réfléchissait une Genevoise désoeuvrée...

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6599
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   Jeu 2 Oct - 17:47



Alors que Cendres entendait Phonya chanter entre deux courses derrière un buisson, il fixa ce qu'il venait d'écrire sur un arbre puis l'envoya à quelques personnes par pigeon

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bonheur c'est rose comme un trou d'fion - Le plan Q [Aout 1462]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bonne Lundi
» RàL de Rose Dawson
» Congolais, À Nous De Choisir – Vivre Dignes Ou Mourir Comme Des Chiens !!!
» muffins rose
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: