Forum associé au jeu les royaumes renaissants
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Soap hospital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: [RP] Soap hospital   Mer 2 Juil - 20:00

(actuellement sur la halle de Sion : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2195980)



Nous étions dans le décor austère d'une chambre froide, de murs blanchis à la chaux et de lumière tamisée. L'endroit était spartiate et indéterminé. Parcequ'on avait beau avoir tourné le plan du cadastre dans tous les sens, on ne trouva pas le dispensaire. Il n'y avait même pas la mer sur la carte. Puis c'était quand même pas nous qui nous nous étions traînés jusqu'ici. Faut peut être pas exagérer. Déjà qu'on fit la moitié du chemin en chariotte-stop depuis Fribourg, pliés en quatre, façon portefeuille entre deux meules de foin, manquerait plus qu'on se désinfecte les plaies tout seul avec de la poudre qui s'enflamme . Tss tss. Restons sérieux.

Aëlig ouvrit un œil, puis le deuxième, pour mieux saisir tous les recoins de la scène, alité après avoir été tué ( mais légèrement) aux portes de Fribourg.

Une femme s'approcha de lui, mince, plutôt jolie. Elle portait un tablier et avait dans les hanches ce balancement gracieux qu'ont les femmes qui ont beaucoup marché. Le visage lui disait, de façon floue, quelque chose; Il arborait l'air sévère d'institutrice qu'il associait vaguement au goût et à l'odeur du goémon qui s'échoue par tonne sur la plage, l'été, en Bretagne.


- Dites-moi, Mademoiselle ? J'voudrais pas faire ma raclette, mais y a quelqu'un qui siffle. Ça m'empêche de dormir.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Mer 2 Juil - 20:01



[Une heure plus tôt]

Assise dans l'herbe, en plein soleil, elle potasse. Eparpillés autour d'elle, les 7 volumes du traité « Sur les urines » du célèbre Joannes Actuarius sont ouverts et notre Madgnifique, plume en main, synthétise ses connaissances sur du vélin qu'elle noircit au fur et à mesure qu'elle y voit plus clair dans les mystères troublés du liquide jaunâtre.

Et tandis qu'elle complète son schéma heuristique à coups de « mousseuse », « fétide », « sucrée », toute concentrée à ses études, la voilà interrompue par... la voix.


- On manque de médecins ! Passez cet uniforme et venez avec moi, nous venons de recevoir deux cas critiques.

La blouse en question atterrit sur le schéma d'une coupe de vessie de bœuf.

- Vache ! Mais il y a méprise professeur... Je ne suis ni médecin, ni interne... même pas demi-pensionnaire... tout juste une externe occasionnelle vous savez !

- Je sais, mais les bancs de la faculté de médecine sont plutôt désertés en temps de guerre, vous n'êtes que deux tondus et trois pelés... Présentement deux seulement... alors...c'est vous ou un certain Mendres ou Tendres ou comment il s'appelle ce vieux déjà...

- Cendres ?

- Voilà c'est le nom ! J'ai vu comment il nous a recousu le cadavre l'autre soir... Quand on lui a confié le corps de ce pauvre malheureux, c'était un être humain. Lorsqu'il nous l'a rendu après sa séquence de point de croix, c'était une anguille le mec... Alors comme je tiens à ce qu'on garde en vie nos deux nouveaux blessés, c'est parti étudiante Madeline ! Fini la théorie, fini la dissection en cachette, et bonjour le vivant, le vrai malade et le mourant. Mais attention !

Il se retourne vers Madeline, hésitante mais debout, qui referme la blouse qu'elle vient de passer.

- S'ils crèvent, je nierais avoir eu connaissance de vos actes aussi peu médicaux soient-ils !

- Crèveront pas...

- Si Déos le veut...

- Crèveront pas je vous dis ! Car s'ils font ça, je les tue !

- Hé ben... ça promet...


[Hospices de Sion, à ne pas confondre avec « Ispice di fion »]

Elle pénètre dans la cellule où ont été déposés les deux grands blessés de guerre.
Leurs dossiers ne portent pas de nom.
Un homme...
Une femme...
Mais pour ce qui est du « chabadabada », on n'en sait rien.

Dans le premier lit, un truc qui siffle.
Dans le second lit, un truc qui semble ouvrir un œil.

Elle s'approche et le truc qui ouvre un œil parle :


- Dites-moi, Mademoiselle ? J'voudrais pas faire ma raclette, mais y a quelqu'un qui siffle. Ça m'empêche de dormir.

L'homme porte des bandages sur tout le corps, visage compris.
Enfin pas tout le visage, quelques orifices ont été prévus pour qu'il puisse voir et respirer. On n'est pas des sauvages, tout de même.


- Oui c'est la soldate dans le lit à côté, ne vous en faites pas. Occupons-nous de vous en premier chef et voyons un peu votre état général.

Son regard parcourt l'espèce de momie qui est étendue là. C'est bien beau de parler de bilan, Mad, mais... Par où commencer ?

Et là, miracle !
Au pied du lit un flacon vide.

En deux temps, trois mouvements, le flacon est attrapé, glissé sous le drap, positionné et...


- Si vous voulez bien vous donner la peine de procéder à une miction...

Et, les mains derrière le dos et les yeux levés vers le ciel, elle patiente en encourageant de quelques « pSssstttt psstttt pstttt pssssssssss ».

Une chance pour le patient qu'elle était en train d'étudier les urines, car la semaine dernière, elle potassait l'amputation des membres inférieurs.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Mer 2 Juil - 20:02



- A côté ? J'peux pas tourner le cou, ça coince...

Le ton de la demoiselle était charmant, détaché et poli....

-Une quoi ?

...Le fond de l'air frais. Même que ça picotait les valseuses.

- Mademoiselle, j'ai comme une petite remontée !

Des mouches volaient au plafond. L'attente allait être interminable.

- A quel étage sommes-nous ?

Fallait bien meubler.

« pSssstttt psstttt pstttt pssssssssss ».

- Dites donc ? qui c'est qui m'a emmailloté comme ça ? On dirait le p'tit Christos...

-...

-...

-...

- C'était à Fribourg ! J'me souviens maintenant !

J'étais ceinturé par les soldats françois ! Même que j'en tenais cinq !

« pSssstttt psstttt pstttt pssssssssss ».

- Puis après plus rien...Le choc...la douleur...La boîte à brouillard....

« flliiiiuiuiiiiii ».

- Ça siffle encore.

« pSssstttt psstttt pstttt pssssssssss ».

-...

-...

- J'ai le nez qui gratte.

« pSssstttt psstttt pstttt pssssssssss ».

- J'peux pas bouger mon bras !

-...

-L'autre non plus !

« flliiiiuiuiiiiii ».

- J'peux juste bouger l'auriculaire droit et l'orteil gauche !

- ...

- Dites donc Mademoiselle ? On se serait pas déjà vu quelque part ?

- ...

- Vous n'êtes pas très bavarde...Vous devez être timide ou alémanique.

« pSssstttt psstttt pstttt pssssssssss ».

- On dirait pas qu'il coule une rivière dans l'coin?

-...

- Doh !

...

- Alors la, bravo !

...

- Mademoiselle ?

-...

J'ai fait pipi au lit.

« flliiiiuiuiiiiii ».

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Mer 2 Juil - 20:03



L'attente fut longue, mais non pas inintéressante puisqu'il y avait au plafond une bonne centaine de mouches qui volaient.
Hôtes inévitables dans un établissement où la mort avait élu résidence.
Insectes incontournables dans une bâtisse qui jouxtait les écuries municipales.

Il y en avait des noires, des bleues... des vertes aussi. Ça brillait !

Ce ballet volant était presque plaisant à voir en comparaison à la musique plutôt barbante qui l'accompagnait... Entre l'autre qui sifflait comme une vieille asthmatique et le pharaon bavard qui s'affolait tout seul à découvrir que son corps ne répondait plus et ses propres « pssst pssst » qui lui donnaient doucement une belle envie d'aller aux latrines, cet opéra de « quatre pissous » ne risquait pas d'attirer les foules...

La suite par contre fut si grandiose que même les mouches s'arrêtèrent de voler :

La main de la Madgnifique plongea sous les draps pour en extirper un urinal fumant qu'elle brandit fièrement. Là, un peu comme dans un poème de Baudri de Bourgueil, elle personnifiait la médecine féminine, prouvant au monde entier – enfin aux mouches surtout – qu'une femme médecin – enfin, externe occasionnelle surtout – pouvait embrasser la sémiologie dans un monde où on la cantonnait – et pas qu'en Chine – au domaine de l'accouchement et aux maux d'utérus.

Mais quelle victoire ! Mais quelle avancée spectaculaire !


- Alors... qu'avons-nous là ?

Intense réflexion puis diagnostic poussé :

- C'est de la pisse !

Fin du diagnostic.
A défaut d'ange, une mouche passa...

- Et dire que j'ai lu 7 ouvrages pour ça...

Elle regarda le patient. Que lui avait-il dit alors qu'elle tentait de mettre en application ses lectures sur les mireurs d'urine ? Avait-elle pris soin d'écouter cet homme ?
C'était peut être par là qu'il fallait commencer non ?
Mentalement, elle retrouva les mots-clés : emmailloté, mouches, bras, jambes, attaque.
Elle consulta le dossier : « patient masculin qui délire. Immobilisation totale au cas où. »

Au cas où quoi ? Faudrait voir, savoir...

Elle alla prendre une paire de cisailles sur le plateau des instruments de chirurgie et s'approcha, armée.

- On va s'occuper de ces membres que vous ne sentez plus !

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Jeu 3 Juil - 18:31



Bien sûr que c'était de la pisse. Elle s'attendait à quoi la damoiselle ? A une vinasse un peu clairée ?

- Dites donc, Mad'moiselle ! j'vous trouve bien intime alors qu'on ne s'est toujours pas présenté...

Aëlig la suivit du regard s'éloigner et examiner le bocal du précieux liquide. A notre époque, les soins devaient se limiter à l'élimination urinaire. Les infirmières spécialistes devaient être employées à mi-temps.

Son regard tomba sur sa croupe, et soudain, il y eut comme une nouvelle remontée.

"flliiiiuiuiiiiii ! ».

- Ca y est ! Je sais ! Saumur ! 1458 ! C'est là que je vous ai vue. Devant la Cathédrale ! Vous portiez une robe lilas.

-...

- Où c'était p't'être Angers.

- ...

- J'ai un doute.

Elle continua de vaquer sans broncher, montrant toujours son dos, alors qu'il se noyait dans sa mémoire.

- Il y avait aussi un nain unijambiste...C'est quand même curieux c't'histoire...

Dites, Mademoiselle...Vous ne me cacheriez pas quelques bricoles ?


-....

- Et comment qu' j'suis arrivé ici, d'abord ?

-...

- Où sont mes frusques ? j'suis à poil là-dessous ?

Elle se retourna d'un mouvement brusque et brandit, comme un trophée, une grosse paire de ciseau vieille de plusieurs siècles.

- On va s'occuper de ces membres que vous ne sentez plus !

- Ouh là là ! Mollo-pollo avec les ciseaux ! Hein ! j'ai pas dit tout d'suite que j'étais consentant !

La scène avait un air de plat réchauffé. L'exorciste...Shining...Psychose !

-Vous n'en avez pas des plus petits ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Jeu 3 Juil - 18:32



- Vous êtes dans un hospice et non une banque monsieur. Nous ne faisons pas dans les petites coupures.

Assise à son chevet, elle entamait précautionneusement les bandages d'un des bras.

- Vous avez une voix très courante vous savez. Je connais quelqu'un qui possède un peu le même timbre.

Swiss swiss swiss... faisaient les cisailles helvètes.

- Question bête là... Vous n'étiez pas à Saumur en 1457 ou 1458, à la cathédrale, vêtu d'une robe lilas ?

Swiss swiss swiss...

- A moins que ce ne fut à Angers... en compagnie d'un nain unijambiste ?

Swiss swiss swiss... tandis que la Madgnifique étouffe maladroitement un petit rire.

- Allez, j'arrête de me moquer de vous. Voyons un peu ce bras...

Elle pose ses cisailles et palpe le bras sur toute la longueur à la recherche d'une éventuelle réaction douloureuse. S'en suivent quelques flexions. Les articulations, qu'il s'agisse du coude ou du poignet ne semblent pas touchées. Bien sûr, le bras est un peu bleu, mais après un passage à tabac suivi d'un emmaillotement trop serré, ce n'est qu'une conséquence normale. Elle se met à râler à haute voix.

- Cette manie qu'ont les gens d'emmailloter à tour de bras. On emmaillote les nourrissons, les vieux, les morts... Mais bon sang ! Qu'on les laisse pouvoir se mouvoir à l'air libre non ? Je vais vous retirer toutes ces conneries inutiles, sauf si c'est cassé, bien sûr...

Tout en parlant, elle lui avait déjà dégagé les deux bras et s'attaquait aux jambes.

- Quant à vos frusques, j'ignore ce qu'ils ont bien pu en faire. Mais n'ayez aucune crainte quant à votre nudité. Je suis médecin vous savez. Des mal fichus, j'en vois tous les jours. Alors un de plus ou un de moins...

Swiss swiss swiss....

- Au fait... votre dossier ne porte pas de nom. Vous deviez certainement être inconscient lorsqu'on vous a amené ici. Vous vous souvenez de votre nom ? Dites-moi tout : qui êtes-vous Toutankhamon ?

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Mer 16 Juil - 20:57

- Tout-en...Khoi ?

Aëlig écoutait la médicastre avec des yeux de merlans frits, la mandibule grande ouverte, comme si on lui parlait en valacho-bulgare, et toujours la sensation que sa carcasse avait été piétinée par une équipe entière de joueurs de Soule allemands. Il reprenait lentement connaissance avec l’impression d’avoir une hache plantée au milieu du crâne.

Faites erreur Mad'moiselle...Moi c'est Aëiiie ! Faites mal là !  

Allez-y doucement...


Mal fichu, mal fichu...

- Faut dire aussi que sapé comme une gravure de mode alexandrine, vous ne regardez pas le meilleur profil...

Aëlig avait l'impression que son portrait avait été déformé et remodelé, loin des critères académiques, voir naturalistes. Ça faisait même comme des angles droits.

-Dites vous ne voudriez  pas jeter un œil sur mon nez, j'ai l'impression qu'il  est de travers... Quand j'inspire ça fait un drôle de bruit.

Khhhwwwouuuu..... Khhhsssiiii .....

Voyez...

-...

Il repartit dans ses songes

Tout-en-khamion...J'avais bien un parrain herboriste dans l'Maine qu'avait un nom qui sentait bon le Levant comme ça... L'avait les yeux bridés et une longue tresse.  I v'nait de Tartarie. Enfin, plus loin encore. Zhu Ziang Ziang... Zhu Zang Diang... Zhu Ziang Gang... Mais nous on l'appelait "Zou", sinon on était pas couché.... Il avait débarqué à Marseille sur une boutre arabe qu'avait fait la route depuis la Mer des Avérroïstes*.
Cétait un farfelu le zou... Il confectionnait des engins volants maintenus au sol à l'aide de plusieurs fils,  qu'il peignait de têtes de dragons et équipait de boîtes à feu. Même que ça pétaradait et ça sifflait.  Les paysans, i croyaient que c'était le diable !


-...

Aëlig revint à nouveau à lui, allongé sur un lit, dans la lumière diffuse qui descendait de hautes fenêtres en ogives , immobile et emmailloté jusqu'aux oreilles, coincé entre les mains d'une valkyrie couturière qui  continuait à couper nerveusement les bandages dans le vacarme léger des ciseaux.

-Alors comme ça vous êtes médicastre ? C'est marrant ce que vous me dîtes...Au début, j'ai cru que vous vouliez vous accoupler avec moi...Après tout, on ne sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher....  Ma maman me disait toujours :  méfie toi des fermières magiciennes  qui viennent de Transylvanie.... Mais vous, on voit que vous avez des diplômes. Ouch !  Faites gaffe quand même quand vous dépliez mon bras... C'est dans l'autre sens que ça s'articule...

-...

Et Madame Hilde ?... Elle est là Madame Hilde ? Non, sinon elle serait déjà v'nue...M'a p'u donnée d'nouvelles depuis bien longtemps...Elle était bénévole de la Croix Rouge poissonnée...Elle pratiquait gratuitement...

A vrai dire, son rôle était surtout d'augmenter sensiblement le nombre d'infirmes à l'aide de tout type d'armes redondantes ... Une vraie âme charitable Madame Hilde...

- Dites vous n'auriez pas un elixir contre la mélancolie ? Ça me prend là d'un coup !

-...

Aëlig scruta plus longuement le visage du médicastre, concentrée sur sa besogne.

- C'est marrant c't'histoire quand même....  Plus je vous vois, plus vous m'êtes sympathique. J'dirais pas que c'est l'coup de foudre, parcequ'en ce moment, je me méfie des coups qui me tombent sur le coin du bec, mais vous êtes bien gentille Madame...
Vous êtes vraiment, vraiment sûre qu'on ne s'est jamais rencontré? Vous m'évoquez quelqu'un que j'connais... Même que vous lui ressemblez comme deux gouttes d'eaux... Mais en moins bouffie.


-...

- Dites donc !  vous n'auriez pas vu passer une dame avec une robe  rouge toute chiffée, une tignasse ahurie et la tête en biais, qu'avait la couenne toute percée comme moi ? Une polonaise ! Comment qu'elle s'appelle déjà ? Ben flûte alors... V'là que je plus toute ma tête.  

-flliiiiuiuiiiiii !!!

*Mer rouge

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Jeu 17 Juil - 17:28

Izaac aime

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Boussole sur-magnétisée
avatar

Messages : 3803
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Jeu 17 Juil - 18:15

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
maria_paz
Meneuse de revue
avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Jeu 17 Juil - 18:20

Spoiler:
 

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Kirkwood
Ambuleur
avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 11

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Jeu 17 Juil - 18:50

cheers 

______________________________
Réformaté et causifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Narine Marchande
avatar

Messages : 10032
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Jeu 17 Juil - 19:39

Spoiler:
 

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline
La Madgnifique Ambuleuse
avatar

Messages : 6654
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Dim 20 Juil - 0:12




Tout en le délivrant, elle priait intensément Déos qu'elle ne se retrouve pas dans l'obligation de recommencer les bandages.
Et pourtant, plus elle découpait, plus elle avait le sentiment qu'il avait été inutilement emmailloté.
Et ce n'était pas facile de réfléchir avec un tel patient qui ne cessait de parler, de questionner ou de soliloquer.
C'est qu'elle avait le flair d'un épagneul breton la Mad et que lorsqu'il y avait murène sous corail, à coup sûr qu'elle la trouvait.
Et là, sur ce lit gisait un homme dont RIEN, mais RIEN de RIEN dans le dossier ne justifiait l'état dans lequel elle l'avait trouvé.
Bon, par contre, pour ce qui était du délire, il tapait fort.
Toute à sa découpe, elle analysait progressivement les maux au fur et à mesure qu'il déblatérait.


- Psychose cubique stade picassomatique... Hum ? Votre nez ? Oui, ne vous en faites pas, c'est comme pour l'alouette, on finit par la tête.

Elle lui aurait parlé chinois, qu'il n'aurait pas plus entendu tant il était submergé par un flot de paroles vieilles d'au moins... une bonne cinquantaine d'années minimum. Il divaguait à propos d'un Zou, petit sobriquet très sympathique en comparaison à l'ignominie du nom entier et de ses machines fabuleuses. Hormis le fait qu'elle se rendait compte qu'il y avait des parents quand même sacrément dégueulasses – a-t-on idée de prénommer un gamin de la sorte – elle était cependant très amusée par les inventions de ce Zou et se surprit, l'espace d'un instant à regretter de ne pas l'avoir connu.

- Frénésie iconoclaste post traumatique... Allez, zou, ça sonne bien ça, ça en jette, ça.. HEIN ? Si je suis...  médicastre ???

D'un mouvement brusque mais contrôlé à la perfection, elle envoya ses cisailles en l'air dans un mouvement de rotation, avant de les récupérer, manche serré dans son poing gauche et de les enfoncer, lames en premières lignes directement dans la paillasse à moins d'un pouce du patient.

Elle se rapprocha du bandage encore posé sur l'une des oreilles.


- Un médicastre, c'est un ignorant... un charlatan...un imposteur. Je n'ose imaginer un seul instant que vous puissiez penser que le célèbre professeur Rudolf Hans Peter Von Sturpensussengraffenstaden ait pris le soin de quitter son service pour venir chercher une ignorante quelconque afin qu'elle ne s'occupassiasse... s'occupasse... s'occupassisse... QU'ELLE VOUS SOIGNE ! Je suis UN MADECIN MOAAAAA, M'sssieur !

Elle se redressa, reprit sa paire de cisailles en lâchant un « groumpf ! » puis se remit à « Swisser », la mine boudeuse.
Mais l'homme n'en avait strictement rien à cirer de ce qu'elle venait de lui dire ou de sa vexation car il continuait paisiblement à causer. Mad, vexée comme un pou, n'écoutait plus qu'à moitié et ne retint qu'une vague histoire d'accouplement entre une fermière mélancolique venue tout droit de Transylvanie avec une Hilde qui n'était même pas de garde sous le regard d'une polonaise percée qui boit du rouge à s'en rendre toute bouffie.


- Délirium sexo-criticum... J'le retiens moi Rudolf Hans Peter Von Sturpensussengraffenstaden. J'étais tranquille moi à dessiner ma vessie de bœuf. Mais non ! On ne peut jamais être tranquille, y'a toujours un Rudolf Hans Peter Von Sturpensussengraffenstaden pour venir, le genre de mec qui n'en a rien à pisser de vos études et qui...

- V'là que je n'ai plus toute ma tête.
- … Signe de lucidité !!!! Premier signe d'amélioration !


Et la Mad de sourire jusqu'aux oreilles. Non, elle ne veut pas rassurer le patient, elle est juste contente car son patient, GRACE A ELLE, commence déjà à aller mieux. C'est pas Madgnifique ça ?

Hum ?

Non ?

Mais siiiii, faites un effort quoi !


- Vous n'avez surtout rien de cassé. Quelques contusions, certes... Deux côtes de fêlées, certes... mais de là – elle montre le cou – à là – elle montre les pieds – c'est presque bon.

Restait la tête...

- Reste la tête !

C'est bien Mad, tu suis... Restait donc la tête, dont Mad s'approcha et c'est là qu'elle vit ses yeux. Et là...

- Oh merde... OH MERDE !!!!! OH MAIS MERDE ALORS !


Elle pivota alors la tête- la sienne à elle - vers le lit adjacent, celui qui sifflait...

- Oh merde...


Retour sur le patient.


- Non. C'est pas possible. Dis moi que ce n'est pas possible ! Dis moi que ce n'est pas toi ! Dis moi que Va et vient de sa tête d'un lit à l'autrece n'est pas vous !


______________________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Père Castor
avatar

Messages : 5093
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   Dim 20 Juil - 9:21

@ Aelig  Izaac aime 
@ Madeline  Izaac aime 

vache... suis à la bourre de lecture, moi.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Soap hospital   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Soap hospital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lust Soap
» Bubble Soap
» D-Fluf Strawberry Shaving Soap
» Red Rice Soap
» retro - Queen of hearts complexion soap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Leman :: "Je fleurirai là où je serai portée" - Décrets, Patentes et Brevets. [Accès à tous] :: Des légendes ambuleuses-
Sauter vers: